Flashnews
L'intrigue Halloween est par ici

Fiches de liens
Murphy, Andrea & Léonie ont besoin de vous !
Roman, Baedrian & Marcus veulent des amis ♥




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NEWSLETTER NUMÉRO 30
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
ARTICLES SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir son nouveau In/out & communication scandalset n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Joshua Ling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1393 messages et j'ai : 372 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Joshua Ling   Mar 31 Oct - 15:15


Joshua Ling

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Ling
Prénoms : Joshua
Date et lieu de naissance : 07/12/1987
Age : 30 ans, bientôt
Nationalité : Américaine
Origines : Taïwanaises
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Statut civil : Célibataire
Vie sexuelle :  Fidèle
Statut social : Riche
Profession(s) : Barista au Starbucks
Quartier de résidence : Turtle Bay
Date d'arrivée à NY : Novembre 2015
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : Beaucoup trop.


❝ Ma vie, mes choix

❝ Mon petit caractère

Mais qui suis-je au fond
Chaleureux. Très vivant, c'est ce que l'on peut retenir de Joshua lorsqu'on le croise, il sait mettre les autres à l'aise même dans les situations les plus troublantes, c'est sûrement ce côté gentil que certains savent apprécier alors que d'autres savent parfaitement en jouer. Bon vivant. Après ce terrible incident qui a changé sa vie, Josh' a changé du tout au tout, préférant profiter à fond de la vie sans pour autant faire d'excès qui engendrerait un effondrement de ses valeurs principales. Attentif. C'est l'épaule sur laquelle on aime se loger quand tout va mal. Il est le genre d'homme à avoir une oreille très alerte quant aux problèmes des autres. L'altruisme, chez lui, a toujours été inné et il fera passer volontiers ses amis, sa famille, en priorité. Respectueux. Élevé dans une famille où les règles de vie étaient centrées sur les traditions, Josh' s'est concentré à ne pas faire défaut à sa famille pariant sur l'honneur de ne jamais avoir un mot plus haut que celui de l'autre, à encourager plutôt que de descendre la personnalité de ses interlocuteurs, de ne pas mentir et de ne jamais se croire supérieur quand bien même il le pourrait. Ouais, les convictions de ce bridé sont celles-ci, que ça n'en déplaise à certains.  Désintéressé. C'est ça, le véritable bonheur : se préoccuper des autres plus que l'on se préoccupe de soi. C'est ça la passion : partager indéfiniment sans compter et attendre en retour. C'est ça être humain : aimer les autres bien plus que l'on ne s'accorde d'importance. Il n'y a rien de plus beau que d'offrir sans afficher sur une feuille blanche que tel individu nous doit telle chose pour tel service rendu.
Trop gentil. A défaut d'avoir des tonnes de qualités tournées vers l'obtention, la compréhension et la cohésion, c'est facilement que Josh' se laisse faire dans la vie de tous les jours. Impossible pour lui de répondre à une méchanceté lancée sans réelle raison au détour d'un carrefour, quelle qu'elle soit. Impossible pour lui de riposter lors d'une trahison. C'est l'homme qui parfait totalement le cliché du pauvre asiatique balancé au travers d'une foule de caucasiens. Il passe outre, se contentant simplement de se dire que le karma fera son travail, un jour. Non-préoccupé. Pour continuer sur la même lancée, Josh' c'est le genre de mecs à essayer d'éviter tout type de conflits, qu'ils soient amoureux ou amicaux, le bonhomme tente toujours -tant mal que bien- d'arriver à apaiser les tensions sans que les choses ne dégénèrent. Pour lui, toutes disputes ne sont que futilités, enfantillages, car il y a toujours le moyen de converser posément pour régler tout malentendu. Malheureusement, il est souvent le seul à penser de cette façon et se retrouve très souvent à voir s'abattre sur lui encore plus d'ondes négatives Bref, autant demandé à un chien d'essayer de s'attraper la queue ! Ça tourne en rond, et ça lui donne l'impression d'être encore moins concerné.  Peu sûr de lui. Avant "ça", il n'avait pas ce problème. Ce point de caractère s'est ancré en lui sans qu'il n'ait pensé à l'inviter parmi ses défauts. Aujourd'hui, il fait avec. Avec ce physique "pas comme les autres", presque "anormal", qui fait de lui une personne à part, cette différence l'ennuie et le pousse à ne pas s'autoriser facilement tout type de relations sérieuses par peur de l'abandon, par peur de dégoût, par peur d'être critiqué par la personne qui se voudrait être la plus importante de sa vie. C'est un poids qu'il porte sur son dos depuis de nombreuses années et qui semble devenir de plus en plus lourd à traîner. Trop réfléchi. Alors ça, c'est certainement l'un des plus atroces qu'il puisse avoir dans sa bourse à défaut. Josh' c'est le cerveau sur pattes qui analyse toutes les situations sans même qu'il ne s'en aperçoive. Même pour choisir le type de cocktails qui lui ferait plaisir, il hésite, pense, avance et puis recule, il regarde de nouveau la liste -qu'il a déjà feuilleté une bonne dizaine de fois- avant de changer d'avis pour prendre un simple soda. Il aime prendre soin de lui, il apprécie énormément faire les boutiques dans le centre-ville, mais n'y aller jamais avec lui, il pourrait être capable de tiquer sur une chemise en se demandant s'il est préférable de prendre la beige ou la sépia brune... Avouez tout de même que c'est, un poil près, la même couleur, non ?!  Discret. Que dire sur ce côté mystérieux de sa personne... Rien de particulier, en fait.  


Un petit résumé de ma vie avant GMA
07 Déc. 1987- Naissance
Mes parents, touristes taïwanais visitant leurs amis restaurateurs à New-York, logent à ChinaTown, endroit où je décide de pointer mon nez en pleine nuit en ce Sept Décembre. Pas le temps de partir pour l'hôpital, ils avaient déjà une bonne vue de mon crâne couvert de cheveux noirs. L'amie chinoise de ma mère l'aida à me mettre au monde suivant les coutumes dans un environnement très religieux. (Secret)
19 Janv. 1990 - 2 ans
Malgré l'obtention de la nationalité américaine par mes parents, ces derniers décidèrent de retourner sur la terre de leur origine, ne trouvant pas leurs marques malgré leur persévérance. Ma mère prit la lourde responsabilité de m'enlever de ce pays qui m'eut vu naître.
Sept. 1992 / Août 2000 - 4 à 12 ans
(Secret)
Sept. 2000 - 12 ans
Mes parents m'autorisèrent à prendre part aux cours de danse donnés par une école artistique. Malgré que les heures d'études soient obligatoires jusqu'à 20H30 dans mon collège, je pus donner directement mes motivations au Directeur qui accepta mon départ de l'établissement avec, pour seule restriction, d'être de retour à l'internat avant l'extinction des feux.
Oct. 2002 - 14 ans
J'avais quatorze ans lorsque je rencontrai ma première petite-amie. Etudiant dans la même école, vivant le week-end dans la même ville entourant Taïwan, c'est timidement que nous nous étions rapprochés. Très discrets, peu sûrs de nous, nous apprenions petit à petit à faire connaissance avec ces nouveaux sentiments.
Avril 2004 - 16 ans
Je participai aux premiers concours de danse nationaux en binôme spécialisés tous deux dans les danses sportives mêlant danses de salon et latino-américaines. Remportant plusieurs prix allant de la cinquième à la deuxième place, nous pûmes nous rendre sur les scènes européennes pour faire valoir notre niveau. Ce fût en Angleterre, la même année, que nous gagnâmes la première place depuis le début de notre enseignement.
Sept. 2005 - 17 ans
Je retournai peaufiner mes études de management à New-York. Après avoir été séparé de ma ville toutes ces années, c'est naturellement que je décidai de m'envoler vers Columbia, seule université ayant été répertoriée dans mes options. (Secret) Très vite, et grâce à l'appui de l'école de danse de Taïwan, je trouvai une autre agence artistique qui me prit sous son aile et me permit de me perfectionner.
Janv. 2006 - 18 ans
Alors que ma petite-amie était censée passer quelques semaines de vacances à New-York, comme chaque année, je reçus un appel de sa part à la veille de son départ et appris qu'elle ne pouvait continuer sur cette lancée. Elle m'avoua ne plus supporter cette distance qui nous séparait et ses aller-retours incessants. Après plus de quatre années ensemble, notre couple éclata et elle ne revint jamais me rendre visite.
Fév. 2007 - 19 ans
Lors d'une compétition nationale, je rencontrai une jeune danseuse très professionnelle et avenante avec qui j'échangeai quelques paroles entre deux passages. Elle prit mon contact et j'avouai avoir cédé très vite devant ce charme naturel qu'elle possédait. Quelques temps plus tard, elle me contacta, proposant de rencontrer son manager, ce que je fis. Cette rencontre déboula sur la signature d'un contrat professionnel entre l'agence d'où elle venait et moi. Je devins alors danseur professionnel tout en parfaisant mes études à côté. Elle devint alors ma partenaire attitrée et nous participâmes à des clips vidéos de personnalités mondiales, à des concerts, des représentations et compétitions.
Oct. 2007 - 19 ans
Malgré le contrat qui stipula qu'aucune interaction amoureuse ne devait avoir lieu entre deux membres de l'agence, les deux danseurs professionnels que nous étions se rapprochèrent dangereusement depuis début de l'été. Passant le plus clair de notre temps ensemble, ne trouvant que peu de temps entre entraînements et nos études, nous nous embrassâmes scellant ainsi un pacte dangereux qui pourrait faire exploser négativement notre carrière.
Juillet 2010 - 22 ans
Je me retrouvai enfin diplômé de l'université de Columbia d'un Master en management général, spécialisé dans la direction et l'encadrement d'équipes. Mais ce n'est pas tout. A part, en candidat libre, je passai le DNSP chorégraphe souhaitant par dessus tout ne pas me faire virer de l'agence qui m'avait recruté. Le contrat informait que l'offre serait annulée si je n'obtenais pas le diplôme demandé. Bingo !
Mars 2008 / Janv. 2012 - 20 à 24 ans
Nous nous produisîmes partout et devenions le couple de danseurs adulés par toutes les tranches d'âge. Touchant la plupart des danses sportives en duo, nous atteignîmes rapidement le summum, laissant les producteurs se combattre à coup de billets pour nous nous arracher. La gloire. Les paillettes. Rien ne laissait paraître que la fin était proche et pourtant...
Janv. 2012 - 24 ans
Après une représentation en dehors de New-York, et ayant passé faire un petit tour dans une bijouterie pour enfin assumer aux yeux de tous la flamme qui grandissait en mon coeur pour ma partenaire de danse, j'eus décidé de prendre l'autoroute 95 afin de me rendre le plus rapidement possible à la salle d'entraînements où j'étais déjà attendu. Un bouchon fût formé à ma droite, je me décidai de dépasser tous les véhicules freinés dans leur course. La pluie battante de ce mois de Janvier aveuglait les conducteurs des quatre roues, et ce qui devait se produire, se produisit.
Fév. 2013 - 25 ans
Le réveil du coma dans lequel je fus plongé fût brutal. Treize mois d'inactivité et d'assistance respiratoire. Pris d'une amnésie, les scènes se mirent petit à petit à s'enchaîner dans mon esprit. Je me rappelai alors de l'accident qui s'était produit dans lequel j'aurais pu/du (?) perdre la vie. Chanceux aux yeux des autres, la perte de ma jambe gauche me laissa plutôt un goût amer que j'eus du mal à ravaler. Mes espoirs de vivre de ma passion s'étaient éteints et le départ de ma compagne et partenaire fût difficile à comprendre. Aidé par ma cousine, So-Lynn, présente chaque jour depuis mon hospitalisation, je pus réapprendre à effectuer quelques gestes quotidiens.
Sept. 2013 - 25 ans
Retour à Taïwan. Muet et dans l'incapacité d'accepter la prothèse, je désirai plus que tout retrouver du réconfort auprès de mes parents, ceux que je n'avais pas vu depuis tant d'années. Malheureusement, très pris par leur restaurant, je me retrouvai souvent seul, ou accompagné par les aides-soignantes engagées, ce qui me plongea encore plus dans cette dépression qui partagea ma vie, de jour comme de nuit. Mon manager m'appela et me prévint qu'il était impossible pour lui de continuer à me produire (secret révélé =) et me rappela qu'une partie du contrat décidait de rémunérer à vie l'artiste qui, au cours d'un trajet/d'une prestation ou de tout autre sujet concernant son activité au sein de l'agence, aurait perdu la possibilité de continuer à vivre de ce pour quoi il avait été entraîné jusqu'alors, toucherait une somme (très) conséquente chaque mois. La rémunération s'arrêterait dès lors que l'artiste retrouverait la possible reprise d'une activité artistique du même domaine. En cas de mort, le/les membre(s) les plus proches de l'artiste seraient dédommagés mensuellement de la perte de l'être cher pendant vingt ans de 5 000$/mois.
Juillet 2015 - 27 ans
Le déclic survint enfin. Après tant de temps dans l'inacceptation de ce nouveau moi, je m'engageai à retrouver ma liberté, ma joie de vivre et ce sourire qui longtemps avait pris possession de mes lèvres. Je me redressai, m'assieds sur le fauteuil roulant de mon plein gré et attachai cette prothèse pour la première fois avant l'arrivée de l'infirmière à domicile chargée de prendre ma toilette chaque matin. J'acceptai enfin la rééducation intensive proposée par un grand centre hospitalier et retrouvai la volonté de m'en sortir et de reconstruire ce corps que j'avais laissé à l'abandon.
Nov. 2015 - 27 ans
Je retournai à New-York, attiré par tous ces bons moments que j'eus passé auprès de mes amis, de ma famille de substitution, de ma cousine et de ces quartiers où j'aimais flâner. Je retrouvai ainsi rapidement un chez-moi pour lequel j'eus un coup de coeur (secret). Je pris part à une formation de barista dirigé par Starbucks et je n'attendis pas longtemps avant d'obtenir un contrat chez eux, bien décidé à, un jour, monter les échelons de l'organigramme.
Mars 2016 - 28 ans
De nouveau en couple avec une étudiante en médecine, qui prit soin de moi lorsque je fus plongé dans un mutisme et bloqué dans un corps que je n'acceptai pas pendant son stage à l'hôpital chirurgical de Manhattan. Retrouvée en Janvier, nous décidâmes de tenter le coup, nous accrochant à quelques complémentarités et notre bonne entente. Notre idylle fût sans embrouilles, mais nous nous rendîmes compte bien vite que nous n'étions peu faits, ou peu prêts, à nous enfermer dans ce genre de relations sérieuses. En Juin, nous nous séparâmes pour retrouver, petit à petit, cette amitié dans laquelle nous étions plus à l'aise.



Let me tell you something
I've tried to live without you but it doesn't make sense ✻  I know that you had got a real reason to let me down, the problem is that I would like to know what it is. To live better. To grow old better. To be able to pass through this pain that hurts my heart day after day. I try to stand up and not be that much sad about the situation. But please, come back to me and tell me... Tell me why you left me so easily.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1393 messages et j'ai : 372 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: Joshua Ling   Mar 31 Oct - 15:29


Chronologie des RPs

Janvier 2016 écrit en Août
Retrouvailles avec Angie - Could you forgive my silence
A mon retour à New-York, après avoir eu un entretien d'embauche lors duquel j'obtenus le poste, une seule chose me trottait dans la tête. Lors de mon départ de grand hôpital chirurgical de Manhattan, j'eus la possibilité de remercier chaque personne s'étant si gentiment occupé de moi pendant mon séjour, quand bien même je n'avais pas été très obtempérant. Il manquait, ce jour-là, Angélica. Aujourd'hui, de retour à la Grosse Pomme, j'eus ainsi décidé de faire ma petite recherche afin de la retrouver, me présentant dans chaque maison de repos dans l'espoir de la croiser. Ce ne fût qu'à l'avant dernier espoir de ma liste que j'eus l'immense honneur de l'accoster. Elle fût aussi surprise de ma présence ici que je ne fus heureux de revoir son joli visage enfantin. Très vite, nous primes nos aises dans un café pour entamer au mieux une conversation.
Février 2016 écrit en Juillet
Retrouvailles avec Aishwarya - Never let down a friend
Un message inquiétant me fût adressé et, lorsque j'eus pris connaissance de l'émetteur, je n'eus pas réfléchi longtemps pour lui apporter mon aide. Conscient des diverses suppositions que j'eus faite par rapport à son mari, sachant parfaitement que tous ces bleus et ces traces du passé étaient marquées sur son épiderme par ce bourreau qu'elle avait épousé, j'acceptai rapidement l'hébergement qu'elle me demandait, l'accueillant ainsi dans mon appartement. Mais quelle ne fût pas ma surprise de la découvrir accompagnée d'une fillette.
10 Juin 2017
Premier tête à tête avec Joy - Just you and me
Après plusieurs regards échangés et des paroles banales posant ainsi un semblant de conversation, l'étudiante qui se rendait au Starbucks où je bossais m'accosta pour me proposer un rendez-vous. Charmé par son côté introverti, j'eus accepté et nous nous retrouvâmes au café du coin. Rien de bien original. Elle semblait mal à l'aise et j'étais loin d'être confiant. Finalement, nous avons passé un agréable moment, pendant lequel nous avons appris à nous connaître. Nous nous échangeâmes nos numéros de téléphone afin d'être sûrs de pouvoir se rencontrer à nouveau hors de l'enseigne.
14 Juin 2017
Un tour en moto avec Joy - You make me feel like no one before did
Après de nombreux messages échangés dès que nous avions du temps de libre, l'idée fût venue dans la tête de la plus jeune de découvrir les sensations que procuraient une balade en moto. En capacité de lui offrir, je fus venu la chercher devant l'université où bon nombre de personnes furent impressionnées de voir un deux-roues aussi puissant devant Columbia. Un peu gênée, elle accepta mon aide à la préparer pour sa sécurité. Nous nous envolâmes sur ma Suzuki GSXR 1300 que je prénommais Haya. Arrivés devant chez elle, elle ne semblait pas être bien décidée à ce que je reparte, si bien qu'elle m'eût proposé d'aller se balader dans le parc qui se trouvait non loin, mais ce fût sans compter sur ma maladresse légendaire.
28 Juin 2017
Rock Party avec Joy - Party Rock Anthem
La jeune étudiante eut vent d'une soirée qui s'organisait chez l'une de ses connaissances et n'eut pas réellement l'envie de s'y aventurer seule, sachant pertinemment que les choses tourneraient mal et elle ne voulait pas être celle qui se fasse prendre au piège. C'est ainsi qu'elle pensa immédiatement à m'y inviter pour l'accompagner. Nous arrivâmes séparément, mais nous retrouvâmes très rapidement à l'intérieur de la grande maison bourgeoise. La soirée battit son plein et nous nous amusâmes comme des fous, mais c'était sans compter sur l'intervention de la maîtresse de maison qui désirait nous voir participer à un jeu. Et puis, peu contente de la tournure des choses, elle décida de nous envoyer dans "la cabine de l'amour", là où nous étions censés nous laisser aller à nos pulsions, mais...
12 Juillet 2017
Début des vacances avec Joy - Welcome to Mummy's world
Au courant des difficultés financières de la famille Harstad et l'amitié entre Joy et moi grandissant continuellement, je me dévouai à lui offrir un voyage fabuleux dont j'eus entendu parler et qui fut programmé pour les vacances d'été. Nous primes alors ensemble l'avion et, heureux de pouvoir partager ceci ensemble, nous ne nous privâmes pas pour commander deux coupes de champagne pour fêter notre départ en avion pour l'Egypte, premier pays étape de notre périple. L'aller nous parut bien long, si bien que nous tentâmes de nous occuper comme nous le pouvions.
13 Juillet 2017
Rencontre avec Arléna - Louxor Hostel
Ma coéquipière de voyage se sentant de se reposer après le long voyage que nous avions subi, mon envie était de découvrir les décors et diverses techniques architecturales de l'hôtel où nous séjournions à Louxor. Pensant que je ne risquerai pas de croiser grand monde à cette heure si matinale, je fus surpris de me retrouver nez à nez avec Arléna, une aveugle accompagnée de son gros toutou lui servant de guide. Après avoir conversé un peu, nous eûmes l'envie de nous renseigner quant aux activités présentes au sein de l'établissement. C'est ainsi que nous nous primes au jeu et décidâmes de nous occuper en peignant sur toile dans une salle dédiée à cet effet. Quoi de mieux que de finir par un bon cocktail fruité aux saveurs exotiques après s'en être mis partout ?
25 Juillet 2017
Visite de la pyramide avec Joy - Now things must be said
Peu envieux de rester allongés tout le long des vacances, nous préférâmes participer aux visites. Aujourd'hui, ce fût les pyramides près de Khéops qui furent pointées par les guides. Après avoir préparé de quoi se restaurer et ne pas mourir sous la chaleur du Caire, nous primes le bus qui nous plongea dans un parcours du combattant, les règles de conduite n'étant probablement pas assez contrôlées. Pieds à terre pour notre plus grand bonheur, nous suivîmes le guide qui débitait d'innombrables informations, toutes celles qu'il avait apprises pendant ses études. A l'intérieur, après avoir bataillé avec l'étroitesse des galeries, Joy eut l'immense envie de se prendre pour James Bond, idée loufoque que j'eus suivi. Nous nous égarâmes vers un chemin interdit au public et, nous retrouvant seuls, les choses furent bien plus faciles pour nous dire toutes ces choses qui nous paraissaient bien compliquées à avouer.
14 Septembre 2017
Discussion fondamentale avec Aishwarya - I should believe in you
Après ma rupture rapide avec Joy, deux mois après le début de notre histoire, j'eus envie de passer un peu de temps avec Aishwarya, une amie fidèle auprès de qui je retrouvais très vite le sourire. Je l'eus dérangée en pleine toilette, mais cela n'eut pas l'air de la contrarier, elle se hâta de finir de sécher ses cheveux pendant que j'attendis dans le salon, le regard tendre sur Liya, toute heureuse d'avoir acquis une jolie robe de princesse. La conversation alla de bon train, jusqu'à ce que la jeune femme ne me demande de renouer avec la danse en sa compagnie. Après un très long moment d'hésitation, je n'eus d'autre choix que d'accepter, parce qu'elle avait raison la poupée indienne, il fallait essayer avant de fuir l'idée. N'ayant pas passé beaucoup de temps auprès de la fillette que je considérais comme un membre à part entière de ma famille, j'eus proposé de la garder, faisant économiser une belle somme d'argent à mon amie. Soirée mouvementée, soirée de remise en question.


Let me tell you something
I've tried to live without you but it doesn't make sense ✻  I know that you had got a real reason to let me down, the problem is that I would like to know what it is. To live better. To grow old better. To be able to pass through this pain that hurts my heart day after day. I try to stand up and not be that much sad about the situation. But please, come back to me and tell me... Tell me why you left me so easily.
Revenir en haut Aller en bas
 
Joshua Ling
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Fiches RP-