Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici mais aussi le recensement et l'élection des awards huhu ♥️

Fiches de liens

Sia, August, Sky et Hazel ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
River, Miles, Miguel et Noé veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️

   



 
AccueilAccueil  Forum  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Newsletter numéro 38
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
Articles SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir son nouveau mag !
N'oubliez pas aussi de venir faire un tour du côté des challenge qu'elle peut avoir à vous lancer
Préfets 2018 / 2019
Qui dit nouvelle année dit éléctions de vos nouveaux préfets ! Pour en savoir plus, suivez le lien : Click
Les awards des 4 ans
Vous les aimez, vous les adorez ! Voici le retour des awards ! Aidez nous à fêter les 4 ans du forums comme il se doit love2

Partagez | 
               

 Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry

Invité
avatar
Invité
Time to have fun


MessageSujet: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Ven 15 Déc - 21:36


I'm here to say i'm sorry
ALAÏS & ALICIA

Tu vis une telle appréhension que tu te ressens étourdie. Ce n’est pas tous les jours que tu décides d’aller à la patinoire en plus, tu n’es pas seule. La veille, tu as cogité pendant des heures entières. Tu as pesé le pour et le contre et en te rappelant les mots de ton petit frère, tu as pris la décision de foncer. Sauter et faire un pas vers Alaïs. Tu n’es pas du genre à regretter tes agissements. Tu es tellement naturelle et bornée que tu refuses de voir tes défauts ou tes faux pas. Mais là, tu le vois. Tu vois à quel point tes réactions ont blessé la jeune femme. Tu as préféré oublier cette soirée passée avec elle que tenter de comprendre le pourquoi du comment. Certes, tu as eu un réel trou noir. Tu ne t’es rappelée de ce qui s’est passé que quelques jours plus tard. T’avais eu des flashs, des petites scènes et à chaque fois, tu as eu un battement de trop. Tu as embrassé Alaïs, plus encore, vous avez dépassé les petits attouchements dans les toilettes. Vous êtes allées trop loin mais étrangement, tu n’éprouves pas de remord. Les regrets sont orientés vers tes réactions et ton ignorance et non pas votre petit moment d’intimité. Tu ignores quoi faire ou quoi dire pour te racheter et pour commencer, tu l’as invité à cette patinoire. Tu sais patiner, tu n’es pas excellente mais tu sais tenir sur tes pieds sans devoir faire des figures comiques afin de maintenir l’équilibre. Prête, tu glisses tes doigts dans tes cheveux pour leur donner un peu plus de volume et tu sors de ton appartement. Tu as essayé de faire des efforts en te préparant. Tu restes naturelle mais on ressent ton application quant à ta tenue et ton maquillage. Tu ne sais pas d’ailleurs la raison de ton acharnement. Si Alaïs n’était que ton employée, tu n’aurai pas mis autant de temps à te préparer. Tu as voulu te faire belle et cette idée te fait froncer les sourcils alors que tu arrives sur les lieux. La décoration te décroche de tes réflexions et te coupe le souffle. Tu remarques sans peine le travail et l’effort qui a été fourni pour offrir un beau spectacle aux visiteurs. La couche épaisse de la neige ne fait qu’accentuer la vue, la rendant féérique. Tes yeux sont émerveillés, tel une enfant découvrant les cadeaux de Noël. Tu aimes beaucoup ce que tu vois et cette sensation s’accentue quand tu vois Alaïs au loin. Elle écourte la distance entre vous et ton coeur s’emballe davantage. Tu arrives tout de même à lui sourire et murmurer. « Coucou toi, comment tu vas ? » Tu ne ressens plus de peur, elle s’est fait remplacer par l’excitation de vivre un moment magique en sa compagnie. Doucement, tu t’avance un peu vers elle pour déposer un petit baiser sur sa joue et reculer ensuite. « Prête ? » Tu te fais violence pour ne pas lui dire à quel point tu la trouves belle, tu ne désires pas la mettre mal à l’aise non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 779 messages et j'ai : 23 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Dim 17 Déc - 22:50

I'm here to say i'm sorry
Tu n’es pas du genre angoissée ou stressée de la vie, mais pourtant en cet instant, alors que tu te diriges vers cette patinoire créée spécialement pour les fêtes de fin d’année, tu sens très bien que tu peux faire demi tour à tout moment. Tu as pris soin de ton apparence, chose que tu ne fais que très rarement, même si tu as tout de même opté pour une tenue dans laquelle tu te sens bien, tu as fait l’effort sur le maquillage. Et cet effort, il n’y a qu’Alicia qui te donne envie de le faire. Tu ne sais pas quand exactement tu as compris ça, sûrement lorsque vous avez passé la limite de l’amitié elle et toi. Mais tout ce que tu sais, c’est qu’avoir le droit de passer un peu de temps avec elle en dehors du cadre du boulot t’attire et te fait paniquer en même temps. Vous n’avez pas vraiment eut l’occasion de discuter de tout ça, Alicia t’a évité durant une bonne période, et toi, tu n’as pas osé suivre le conseil de ta soeur et forcer le destin. Lorsqu’on te voit, on pourrait croire que tu as confiance en toi, que tu sais toujours quoi faire dans n’importe quelle situation, mais ce n’est pas vrai. Tu sais comment agir lorsqu’il s’agit du bien être des gens que tu aimes, mais dès que cela te concerne toi, tu deviens totalement ignorante. Cet espace empli de glace se rapproche de plus en plus de toi, et tu ne mets pas longtemps à remarquer la blonde pour qui tu es dans le coin. Tu ne sais même pas patiner, mais vraiment pas du tout, tu ne sais donc pas pourquoi tu as accepté cette invitation. Enfin si, tu le sais, pour elle. Mais tu sais aussi que tu vas totalement te ridiculiser, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que ta soeur s’est foutu de toi lorsque tu lui as annoncé le lieu de rendez vous entre Alicia et toi. Tu ralenti le pas, tu ne sais encore pas vraiment comment te comporter, mais le sourire de la jeune femme entraîne le tiens à s’afficher sur ton visage, timide, tu détournes le regard du sien alors que tu sens ses lèvres sur tes joues qui rougissent automatiquement. « Salut... » Ta voix sort difficilement, enroué par l’émotion alors que tu comprends que jamais rien ne sera comme avant entre vous. Tu ne veux pas perdre son amitié, ça c’est sûr, mais tu ne sauras pas non plus être seulement son amie, tu le comprends aujourd’hui. Tu tentes pourtant de sourire, même très légèrement, et tu réponds à sa question après t’être raclé la gorge afin d’éclaircir ta voix. « Ca va je te remercie, et toi ? » Cette discussion te parait tellement formelle qu’elle t’inssupportes alors tu souffles un coup avant de reporter ton regard sur elle et laisser l’attrait que tu as pour elle te détendre un peu alors qu’elle te demande si tu es prête. « Il faut que tu saches un truc… Je ne sais absolument pas patiner... » Un petit rire se fait entendre alors que tes yeux se retrouvent perdu dans les siens. « Mais vraiment pas, je ne suis même pas sûr de tenir debout debout… Je… Je viens jamais en fait… Je dis toujours non pour ce genre de sortie... » Mais pas pour elle, non pour elle tu as accepté et le pire c’est que tu as presque réellement envie de mettre les pieds sur cette glace. Tu te mords la lèvre pour montrer que tu retiens ce que tu penses, que tu gardes ce dernier élément pour toi pour le moment.



Cause I miss You:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Time to have fun


MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Ven 22 Déc - 15:57


I'm here to say i'm sorry
ALAÏS & ALICIA

Le regard fuyant, la voix basse, le remerciement, tout dans les réactions d’Alaïs, te fait comprendre à quel point elle est mal à l’aise. Elle ne le fait pas exprès, ça tu le sais. Mais son comportement diminue considérablement ton courage. Tu te mordilles alors la lèvre, tiquant surtout à ses mots. Elle te remercie. T’aurai passé outre sa timidité au contraire, tu trouves ça attendrissant. Mais c’est vrai que le reste te fait perdre tes moyens. Comme à chaque fois que tu te sens dépassée par les événements, tu glisses une main dans tes cheveux pour les remettre en arrière. Ils étaient parfaits, ils étaient en place mais tu préfères mettre ta nervosité dans ce petit geste que faire demi-tour. Tu a été celle qui a invité Alaïs alors tu seras celle qui essayera de bien faire les choses. Tu es consciente d’avoir merdé, monumentalement merdé avec elle et là, tu voudrais recoller les morceaux. Tu ne sais pas encore la meilleure attitude à suivre mais tu trouveras. Tu es Alicia, tu trouves toujours les solutions à tous les problèmes. « Ca va oui. Bon, viens. » Demandes-tu tout en te dirigeant vers le stand pour louer vos patins. Vu que tu as eu l’idée, tu insistes pour t’occuper des petites dépenses et puis, selon toi, c’est le moindre des choses. Après tout, lors de votre soirée ensemble, elle avait payé tous tes breuvages. Ton coeur se serre à ce souvenir mais tu le chasses aussi rapidement que possible surtout quand la jeune femme te met en confidence. Elle ne sait pas patiner. C’est comme si tu avais attendu des mots de ce genre pour avoir confiance en toi. Tu vois dans cette faiblesse une force. Celle de trouver un moyen de l’approcher. Tu souris alors et tu lui tends ses patins. Tu ne dis rien, tu mets les tiens et tu attends qu’elle te suit jusqu’à la glace. Là, tu poses tes pieds dans la patinoire et tu l’approches de toi en glissant tes mains autour de ses poignets. Non, tu n’oublies pas son aversion pour le touché, c’est quelque chose qui ne quitte plus ton esprit. « Tu sais, on va être dans la merde, parce que moi non plus je ne sais pas patiner. » Dis-tu avec un air sérieux. Cependant, quand tu vois un début de panique dans son regard, tu éclates de rire et doucement, tu la traînes avec toi. Tu la guides doucement en observant ses jambes. « Non je rigole. On adore patiner avec Rowdy, écarte un peu les jambes. » Directement, tu lèves les yeux vers elle. Tu es presque choquée de ce que tu viens de dire même si le sens n’était pas du tout sexuel. Tu ris quand même pour détendre l’atmosphère. Devant elle, tu marches en reculons toujours en la trainant avec toi. Tu murmures tout en espérant que ta voix la rassure. « Ne te crispe pas, détends-toi … comme ça. » Tu n’essaies pas les grandes figures, ce n’est pas le moment. Là, tu veux surtout l’orienter et la soutenir sur la glace. Tu ne la lâches pas, jamais. Quand elle trouve son équilibre, tu souris et lèves les yeux sur elle. Tu la trouves belle, Alaïs. Elle est tellement belle que c’est toi qui romps ce petit contact principalement par besoin de parler. Et tu n’es pas certaine de pouvoir supporter son regard sur toi. « Tu ne sais pas patiner et tu es venue quand même, pourquoi ? » Demandes-tu doucement. Tu lèves la tête et tu affrontes son regard. Ce regard qui te paralyse tellement il engendre des sensations étranges dans ton corps. Tu revois de nouveaux flashs de vous deux, enfermées dans une cabine et tu te surprends à vouloir commencer. Mais pas avec n’importe quelle personne, juste elle, Alaïs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 779 messages et j'ai : 23 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Dim 24 Déc - 12:01

I'm here to say i'm sorry
 Tu n’es pas à l’aise et tu détestes ça, surtout lorsqu’il s’agit de vous deux. Alicia et toi ça a toujours été très naturel, très serein, c’est ce qui a fait de votre relation une amitié aussi belle, mais pourtant en cet instant, tu ne sais pas comment te comporter et ça t’énerve. Tu essais alors de prendre sur toi, de souffler un bon coup en suivant la blonde jusqu’à la location de patin. Tu attrapes d’ailleurs ce qu’on te donne en remerciant Alicia d’avoir payé pour vous deux. Tu gardes le sourires, et tu en profites pour faire savoir à ton amie que tu ne sais pas patiner. Tu observes sa réaction, tu cherches à voir ce qu’elle en pense tout en avouant à demi mot que tu n’as accepté cette sortie que pour elle et pour personne d’autre. Tu ne sais pas ce que tu attendais d’elle en disant ça, tout comme tu ne sais pas comment prendre son silence, même si tu apprécies de voir qu’elle n’a aucune intention de se moquer de toi, du mois pour le moment. Tu enfiles tes patins, et tu la suis jusqu’à la glace. Marcher avec ces choses aux pieds est déjà compliqué, alors tu n’imagines même pas ce que ça va donner sur la surface glissante de la patinoire, mais tu prends ton courage à deux mains et tu suis l’exemple de la jeune femme en entrant dans la zone réservé au patinage. Tu t’agrippes au bord pour ne pas tomber à peine rentré et tu sens les mains d’Alicia attraper tes poignets. Ton sourire se fait un peu plus sincère, la remerciant silencieusement de ne pas avoir attrapé tes mains qui elles s’agrippent à leur tour au poignet de la jeune femme comme si ta vie en dépendait. Ton sourire finit tout de même par disparaître alors que tes yeux expriment toute la panique que tu ressens en cet instant puisqu’apparemment la jeune femme qui te tient compagnie ne sait pas non plus tenir sur des patins. Tes yeux oscillent rapidement sur les siens attendant de voir le moindre indice sur son petit jeu et si tu n’étais pas aussi déséquilibré en cet instant tu l’aurai certainement frappé en entendant son rire désormais. « Je te déteste ! » Tu ris alors que tu lui obéis autant que tu peux en essayant d'écarter les jambes comme elle vient de le demander, rassurant tout de même que la jeune femme sache patiner. Tu la laisses te guider, et pour le moment tu ne bouges même pas les jambes, tu te laisses glisser seulement par le fait qu’Alicia bouge à reculons et t’attire avec elle. Tu essaies de la regarder de temps en temps, mais pour le moment tu dois bien avouer que ta préoccupation première sont tes pieds, et le fait de ne pas tomber. Pourtant ton visage remonte sur le sien lorsqu’elle cherche à t’apaiser. Tu observes ses traits, ses yeux, et tu te laisses entièrement et totalement guider par sa voix. Tu commences à essayer de bouger les pieds, même si ça ne semble vraiment pas inné chez toi, ce qui te fait rire doucement alors que tu t’accroches d’autant plus à elle. Pourtant tu finis par perdre l’équilibre et sentir tes pieds partir un peu dans tous les sens lorsque tu entends sa questions. « Oh putain… oh putain… oh putain... » Voila ce que tu laisses entendre le temps que tu arrives à te mettres plus ou moins droite, faisant certainement mal à la jeune femme vu comment tu as resserré ton emprise sur elle. Un fois de nouveau stable, tu détends tes mains sur les poignets d’Alicia, même si tu ne la lâches absolument pas, laissant ton pouce rejoindre sa peau pour glisser doucement dessus, cherchant inconsciemment le contact mais aussi à soulager la pression que tu venais de porter sur cette partie de son corps. Tu reportes enfin tes yeux sur les siens, sourire aux lèvres, et tu vois qu’elle attends cette réponse à la question qui t’a légèrement fait perdre tes moyens quelques secondes plus tôt. Tu entends de nouveau Ishtar te conseiller de faire un pas vers elle, de forcer le destin, et tu demandes à ton cerveau d’arrêter de se torturer. D’une pression sur ses bras, tu cherches à te rapprocher d’elle, ou plutôt à la rapprocher de toi, amener vos bras dans ton dos pour coller vos corps du mieux qu’il est possible, priant pour ne pas tomber en cet instant, alors que tes lèvres vont chercher les siennes timidement, observant d’abord sa réaction, pour être sûr de ne pas être repoussé, parlant alors désormais sur ses lippes. « Je suis venue pour ça... » Tu aspires alors sa lèvre inférieur, oubliant presque le lieu ou vous êtes tout comme le fait que tu te trouve sur des lames glissante, le regard planté dans le sien désormais. « Je suis venue… Pour toi... »


Cause I miss You:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Time to have fun


MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Mer 27 Déc - 17:22


I'm here to say i'm sorry
ALAÏS & ALICIA

Ses mots te font rire d’autant plus que tu es certaine de la fausseté. Non, Alaïs ne peut pas te détester n’est-ce pas ? Tout ton être refuse cette possibilité qui, pourtant serait justifiée. Tu as été immonde avec elle. Tu l’avais fui comme la peste, tu la regardais à peine, ne lui adressais la parole que lorsque c’est nécessaire. A chaque fois, tu faisais attention pour ne pas croiser son regard et voir l’interrogation ou et surtout, de la tristesse. Et quand tu as réellement ancré ton regard dans le sien, tu as détecté de l’amusement, le jour où son amie était venue. Là, à cet instant, tu t’es sentie mal. Parce que tu t’es mis dans la tête d’être la seule à ressentir des choses pour elle. Qu’enfin de compte, ce qui s’est passé entre vous n’était qu’une erreur, une faute à ne pas reproduire. C’est vrai, ce jour là, tu t’es promis de ne pas revenir vers elle. Elle pouvait être avec Lyudmila ou quiconque, tu t’en fous. Oui, tu t’es répétée cela à tort et à travers et puis, les mots de Rowdy t’avaient donné une bonne claque. Faut pas garder les choses comme elles le sont. Peut-être que les apparences sont trompeuses et qu’Alaïs vit mal cette situation, elle aussi. Voilà ce qui explique cette sortie et malgré l’image calme et sereine que tu projettes, tu es franchement angoissée. Que vas-tu dire ? Et surtout, comment va-t-elle réagir ? Va t-elle te rire au nez de penser toujours à votre moment d’intimité ? Te dira t-elle que ce n’était rien et qu’elle ne cherche que ton amitié ? Aucune de ses options ne te plaisent parce que tu n’es pas certaine de ne vouloir être que son amie. Non, tu veux plus d’Alaïs. Tu veux tout et rien à la fois. Tu fermes un instant les yeux. Tu dois éloigner tes angoisses et te concentrer sur le moment présent. Non seulement tu découvriras toutes les réponses mais en plus, tu es la seule à savoir patiner. Tu ne dois en aucun cas la lâcher ou la faire tomber. Ta voix s’élève alors pour la guider sur la glace. Tes mouvements sont naturels car tu sais ce que tu fais. Sur cette surface épaisse et glissante, tu sais carrément danser et tourner sur toi-même non sans rire. Mais là, tu adoptes des petits pas de bébés pour l’orienter sans lui montrer que tu la juges ou que tu ai un quelconque dessus. Là, vous passez juste un petit moment ensemble, un moment qui te fait extrêmement plaisir malgré l'appréhension que tu ressentes dans ton ventre. Et puis, tu poses cette question. Elle t’a tellement brûlé la langue pour sortir. Tu dois être fixée, là maintenant. Tu dois savoir ce qu’elle en pense. Involontairement, tu relâches un peu la pression ce qui engendre un mouvement brusque de la part de la brune. Tu la rattrapes vite, dotée d’un bon réflexe. A ses multiples “oh putain” tu réponds doucement. « Ca va aller, je ne risque pas de te lâcher. » Et cela dans tous les vrais sens du terme. Tu te rends compte que même si la jeune femme n’a que son amitié à t’offrir, tu l’accepteras. C’est mieux que rien non ? Mais visiblement, cette petite phrase l’encourage assez pour te rapprocher d’elle. Tu ne rechignes pas, tu suis son mouvement, te collant étroitement contre elle. Tes jambes encerclent les siennes, laissant peu de place à une distance entre vous. Et puis elle parle et directement tu as un soupir muet. Tu as fait fausse route. Tu t’es imaginée des films qu’elle stoppe avec ce petit échange de vos lèvres. Tu fermes alors les yeux, un instant ou peut-être une éternité. Et quand tu les ouvres, un grand sourire habite tes ourlets. Ces mêmes ourlets que tu glisses sans impunité sur les siennes au moment où tu passes tes bras autour de sa nuque pour mieux la serrer à toi. Un geste spontané qui résulte un petit déséquilibre de sa part. Tu ris en reprenant la position de tes mains sur ses poignets. « Pardon pardon c’est de ma faute. » Tu ne te calmes pas directement de ton rire, comme si tu évacues tout le stress de ces dernières semaines, comme si tu respires à nouveau. « Ouf. Par où commencer ? » Dis-tu non sans te mordiller la lèvre. « Je peux peut-être commencer par te dire à quel point je suis désolée et attend, laisse moi finir. » Tu la regardes comme si tu attends son approbation pour reprendre la parole. « J’ai été immonde avec toi et peu importe ce que tu diras, je sais que je l’avais été. C’est que … ok, il n’y a pas de réelles justifications mais, j’avais vraiment, vraiment peur. Tu es ma première fille et ça, je pense que tu l’as compris. Et puis, il y avait cette Lyudmila et ses allusions. Tu vois, moi je pensais que t’étais intéressée par elle et que moi, bah … c’était une erreur ou que sais-je encore. » Tu te tais, essoufflée. Mais ça, c’est tout toi craché Alicia. Quand tu dois parler, tu parles sans respirer, sans mesurer tes mots, sans les aligner correctement non plus. Seulement, tu as tout dit du moins, ce que tu voulais dire. « Et je peux conclure par ça. » Exerçant une pression sur ses poignets, tu avances ton visage vers le sien et tu embrasses ses lèvres comme si toute ta vie en dépendait. Tu t’en fous du cadre, des regards ou peu importe. Tu profites du moment présent et c’est tout ce qui compte pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 779 messages et j'ai : 23 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Mar 2 Jan - 0:54

I'm here to say i'm sorry
 Cette situation est complètement surréaliste, hors du temps. Tu sais très bien à quel point tu es nulle avec des patins aux pieds, tu sais très bien que rentrer sur cette zone glacée est dangereux pour toi et pourtant, juste parce qu’Alicia t’en a fais la demande, tu es là, accroché à elle comme si ta vie en dépendait, mais surtout comme si plus rien d’autre ne comptait. Elle essaie de te guider, et tu te concentres sur sa voix pour te détendre, jusqu’à ce qu’elle te pose cette fameuse question. Pourquoi être venu alors que tu détestes ça. tu perds l’équilibre et tes pieds glisse dans tous les sens jusqu’à ce que la blonde qui te perturbe autant t’aide à te redresser. Ca va aller, c’est ce qu’elle te dit. Elle ne compte pas te lâcher. Tu la crois. Cette phrase, accompagnée par les mots de ta soeur lorsque tu lui as parlé de tout ça finissent par te faire lâcher prise, poser le cerveau et agir. Tu fais en sorte de coller vos corps et tu montres alors que cette attirance que tu ressens pour elle n’est en rien feinte, ni même une erreur. Et si jamais tes gestes ne sont pas assez compréhensible, tu ajoutes des mots, clair, précis, tu ne peux en fin de compte pas faire mieux en cet instant. Tu ne sais pas ce qu’Alicia va penser, tu espères juste que ta soeur a raison et que si la jeune femme t’a emmené dans ces toilettes ce soir là pour partager cet instant clairement torride, ce n’était pas pour rien, et que donc elle te repoussera pas alors que tu fais un pas vers elle. Tu sais aussi très bien que sa réaction lors de la visite de Lyu ne vient pas de rien non plus et tu gardes tout ça en tête pour te donner du courage. Elle ferme les yeux alors que les tiens ne la lâches pas, à aucune seconde, et ce sourire qu’elle t’offre désormais a cet effet de soulagement sur toi, comme si on venait de retirer tout un poids de sur tes épaules et tu te sens tellement mieux. Soulagement qui ne fait que s’accentuer lorsque tu sens la blonde revenir à l’assaut de tes lèvres, t’offrant un baiser qui fait du bien et que tu réceptionnes avec le plus grand des plaisirs. Tu sens ses mains lâcher tes poignets et ça ne te perturbe pas plus que ça pour le moment, surtout lorsque tu sens ses bras s'emparer de ta nuque alors qu’une de tes mains vient se poser dans son dos pour la coller toujours plus à toi, tandis que l’autre main vient se poser sur sa joue, comme pour faire comprendre que jamais tu ne souhaites qu’elle arrête cet échange. Ce n’est en effet pas ce que tu veux, mais ton corps qui visiblement a oublié qu’il était sur une zone glissante cherche à se mouvoir contre Alicia et t’entraine alors à rouvrir les yeux sous l’effet de peur dû à cette nouvelle perte d’équilibre que la jeune femme à tes côtés arrive de nouveau à gérer. Tu l’entends rire en s’excusant, et tu secoues la tête de droite à gauche pour lui dire qu’elle n’a pas à demander pardon pour cet maladresse, bien au contraire. Vous ne seriez pas là si elle n’avait pas fait le premier pas, tu n’aurais pas eut le droit de gouter une nouvelle fois à ses lèvres si elle n’avait pas proposé ce rendez-vous, alors non, vraiment, elle n’a pas d’excuse à formuler, et si pour vivre cet instant tu dois finir le cul sur la glace, tu le feras et avec plaisir. Elle rit encore et tu peux sentir que c'est necessaire pour elle alors tu te contentes de sourire en te mordant la lèvre inférieure en laissant tes yeux observer chaque trait de son visage, appréciant chaque sonorité de son rire. Elle prend alors la parole et tu fronces les sourcils cherchant à comprendre où elle veut en venir. Elle reprend et tu comprends qu'elle veut parler de tout ce qui s'est passé depuis cette soirée tu commences a secouer la tête de nouveau parce que pour toi ça n'a plus d'importance et qu'en plus de ca tu n'es pas vraiment a ton aise sur cette glace mais elle t'empêche de dire quoi que ce soit pour la laisser finir. Tu enserres alors un peu plus ses poignets pour t'assurer un bon équilibre et tu la laisses dire ce qu'elle a à dire. Tu écoutes sans un mots et plis elle parle plus ton sourire se fait franc sur ton visage. Et lorsqu'elle se met à parler de Lyu tu te mord la lèvre pour éviter de rire… Tu t'apprêtes à lui répondre, a lui donner des explications toi aussi mais elle ne t'en laisse pas le temps qu'elle revient sur tes lèvres t’arranchant un soupir de bien être. Tu voudrais que cet instant ne s'arrête jamais mais pourtant tu mets un terme à cette danse entre vos langues, revenant tout de même sur ses levres a de multiple reprise avant de reussir reellement a reculer le visage pour planter ton regard dans le sien. « Est-ce qu'on peut retrouver la terre ferme avant que je ne réponde a tout ca ? S’il te plait ? » Un rire s'échappe de tes lèvres et tu la supplies du regard d'accepter. « Juste un instant ? Je te promets de réessayer ensuite… » Dans le fond tu sais que tu n'as pas besoin d'ajouter cette condition mais tu as quand même envie de finir cette journée en tenant debout, seule, sur ces foutus patins alors oui tu as quand même envie de retourner sur la glace ensuite mais pas la pour parler sereinement. La jeune femme accepte et te guide même jusqu'à l'une des sorties ou tu peux souffler un instant et laisser ton corps se decrisper un peu. Tu remarques un banc de libre alors tu marches vers celui ci aussi bien que tu peux avec ces lames aux pieds et tu prends place en attendant que ta blonde te rejoigne pour de nouveau planter ton regard dans le sien, ce sourire désormais bien impossible à retirer de tes lèvres rien que pour elle. « Donc… Je te dois aussi des excuses. J'aurai dû venir vers toi directement et ne pas te laisser le choix, je ne voulais pas te brusquer ou je sais pas mais cette distance j'aurai pas dû te laisser l'imposer ne serait-ce que pour notre amitié… Donc tu vois de ce côté la on est juste deux boulets… » un nouveau rire sort d'entre tes levres avant que tu ne reprennes. « Lyu… Elle est ma meilleure amie, elle est speciale et m’as-tu-vu mais elle est quelqu'un sur qui j'ai toujours pu compter… On est proche et tactile, tout comme je le suis avec ma petite soeur, et je sais que ca peut porter à confusion, et je suis désolée de t'avoir laissé croire qu'elle pourrait être plus qu'une amie. Et je sais aussi qu'elle a été une vrai merdeuse avec toi, elle l'a fait parce que justement elle a senti ce qui se passait entre nous et a voulu jauger ton attachement a moi… pas de la meilleure facon je te l'accorde… » Si tu as baissé les yeux pour être capable de ne rien oublié au fil de ton discours tu le redresses désormais pour qu'elle voit que tu penses réellement ce que tu t’apprêtes à dire. « On est toutes les deux fautives dans cette histoire alors tu n'as pas a prendre tout ça pour toi… Et… Je suis vraiment ta première nana ? » tu te mord la lèvre en posant cette question parce que tu te souviens très bien de cette soirée et du plaisir que tu as pris. Alicia, en cet instant n'avait clairement rien d'une débutante...


Cause I miss You:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Time to have fun


MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Jeu 11 Jan - 23:43


I'm here to say i'm sorry
ALAÏS & ALICIA

Tu vis quelque chose d’extraordinaire que toute cette situation te semble similaire à un rêve. Un très beau rêve où tu arrives à sourire en compagnie de la jeune femme. Où tu peux l’embrasser sans avoir peur de sa réaction. Ce genre de rêve, tu ne pouvais pas le faire parce que justement, tu ne connaissais pas son avis sur la question. Selon toi, tu as été immonde avec elle. Tu l’avais ignoré, tu l’avais éloigné de toi, dégradant ainsi votre amitié pourtant solide. Tu avais certes besoin de temps afin de tout assimiler et par dessus tout, comprendre ce que tu désires réellement. Mais tu n’as pas choisi le meilleur moyen pour le faire. Tu as été très égoïste Alicia et tu détestes être égoïste, tu n’es pas comme ça. Toi, tu fais attention à tes proches, tu es prête à donner un organe à ceux qui comptent réellement pour toi et Alaïs fait partie de cette liste très restreinte. Mais maintenant que tu connais son avis sur la question, c’est vrai que ça te soulage au point de ressentir un tremblement au niveau de ton corps. Des frissons qui remontent jusqu’à ton échine dorsale pour se propager sur toute ta chair. Et ce n’est pas désagréable bien au contraire. Tu aimes ce petit état de fébrilité occasionné par ton envie pour la jeune femme. Cette envie ne s’est pas dégradée, elle n’a pas disparu au contraire, elle est toujours là, tu la ressens dans tes tripes et le regard que tu poses sur elle le témoigne. Mais tu as aussi besoin de parler. Tu as besoin de lui expliquer brièvement les choses. Et comme à chaque fois, tu t’embrouilles et tu parles beaucoup jusqu’à ce que tu manques de respirer. Mais au moins, tu as dit ce que tu avais sur le coeur. Ta rencontre avec Lyudmila, n’était pas très bonne. La jeune femme t’avait plutôt laissé une mauvaise impression et tu as détesté son personnage. Peut-être parce qu’elle semblait très proche d’Alaïs et que tu es de nature jalouse. Oui, ça doit être ça. Pour l’instant, tu n’évoque pas ce défaut, tu préfères plutôt rire aux mots de la jeune femme qui désire sortir de la patinoire. Tu aurais bien aimé la charrier un peu mais tu es bien trop curieuse d’entendre ses mots que tu délaisses cette idée. Tu acquiesces alors et tu prends sa main pour la guider jusqu’au tapis où elle peut remettre ses protèges-lames. Tu pousses en la voyant marcher avec et malgré tout, tu la trouves beaucoup trop belle, sûrement la femme la plus désirable sur cette planète. Tu prends place à ses côtés et sans réfléchir, tu poses une main gantée sur sa cuisse. Tu es prête de l’écouter et doucement, ton sourire s’agrandit. Alaïs est pire que toi. Lorsqu’elle s’embrouille, elle ne le fait pas à moitié. Tu la trouves tellement attendrissante que tu ai envie de lui sauter dessus mais tu ne le fais pas car elle te parle de son amie. Là, toute la pression encore présente en toi s’évapore. Elle est sa meilleure amie. Voilà ce qui explique tout. « Pourquoi tu ne me l’as pas dit le jour même ? » Parce que tu te rappelles les mots que tu avais débité et t’avais laissé comprendre qu’en réalité, tu avais fait fausse route. T’avais imaginé des choses complètement erronées et maintenant, tu te mords les doigts. « Oui ton amie est très spéciale mais je me dis qu’on aurait pu mieux s’entendre s’il n’y avait pas ce quiproquo tu vois. » Tu te mordilles la lèvre car tu te rends compte de la futilité de la situation. Tu avais imaginé des choses et tu t’es cramponnée à ton avis, tu ne voulais rien entendre. C’est vrai, tu es très têtue, extrêmement bornée quand tu t’y mets. Soudainement, tu te mets à rire alors que tu regardes la jeune femme. « Je suis tellement bourrée de défauts, tu ne sais même pas où tu mets les pieds avec moi. » Mais tu trouves cela amusant. Car, Alaïs prend ce risque et à vrai dire, elle l’avait pris depuis le moment où elle a accepté de glisser sa main dans la sienne pour monter sur le comptoir et danser avec toi. A cet instant précis, il n’y avait plus aucun doute sur ce que tu voulais et sur ce qui allait se passer entre eux. Si quelques jours plus tard, tu t’es rongée les ongles à présent, tu ne regrettes aucunement votre aventure dans les toilettes et maintenant, tu veux plus. Récupérant ses poignets afin d’être plus proche d’elle, tu lèves les yeux sur elle et tu lui souris, doucement. Tu n’as rien à lui cacher. « Oui, tu es la première. Avant toi, il y avait Erin mais concrètement, il n’y avait entre nous, je me suis fait des films. Mais grâce à elle, mon frère et mon meilleur ami avaient compris que j’étais bisexuelle et moi, je ne le savais pas. » Tu ris en renversant même la tête en arrière tellement tu trouves ça hilarant. Mais tu es ainsi, Alicia, tu prends tout à la légère et rien ne peux réellement te choquer. « Mon frère c’est un peu la voix de la raison. Il m’a encouragé à venir te parler et ça m’a donné de la force pour t’inviter aujourd’hui. Pas de regret. » Tu te penches sur ses lèvres que tu happes doucement contre les tiennes. Ce baiser est différent du premier. Celui-ci est plein de promesses, plein d’anticipation de bonnes choses alors que le précédent était là pour soulager vos consciences, comprenant ainsi à quel point vous vous êtes trompées l’une sur l’autre. « C’est vrai que les clubs de striptease, la danse sur le comptoir et les tours dans les toilettes étaient supers mais, ça te dit d’essayer quelque chose de plus conventionnel comme par exemple un diner quelques parts ? » Oui, tu l’invites et tu n’espères rien de spécial. Tu n’es même pas sûre de lui proposer un rendez-vous, tout cela te semble si secondaire. Ce qui t’intéresse c’est d’être avec elle. « Tu acceptes de donner une chance à ce deuxième boulet que je suis ? » Tu te mets à rire, fatalement de très bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 779 messages et j'ai : 23 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Mar 16 Jan - 23:28

I'm here to say i'm sorry
 Il n’y a pas de doute, tu es bien plus à l’aise maintenant que tu es assises sur ce banc. Tu en profites alors pour donner ta vision de la situation, pour expliquer à quel point tu as ta part de responsabilité dans tout ça toi aussi, mais aussi et surtout, tu expliques quelle est ta relation réelle avec Lyu et la question de la jolie blonde te fait sourire, voir même rire doucement. « Hum… Peut-être parce que lorsque je suis venue te parler tu m’as gentiment envoyé chier, alors je n’ai juste pas insisté... » Tu souris parce que tu confirmes en quelque sorte qu’elle a été abominable avec toi, et tu te mords la lèvre pour t’excuser de ça. « Et tu oublies que je te connais, peu importe ce que j’aurai pu te dire ce jour là, tu ne m’aurais pas écouté…. » Tu plantes ton regard amusé dans le sien, et tu ris de nouveau lorsqu’elle évoque le nombre de ses défauts. « Je ne suis pas un cadeau non plus tu sais ? » Ton sourire ne te quitte plus mais tu aimes cette sensation de flotter au dessus de ton corps pour observer cette scène, et ainsi pouvoir voir à quel point tes yeux brillent de bonheur face à cette jeune femme qui répond désormais à ta dernière question. Tu as du mal à croire que tu sois la première fille avec qui Alicia va aussi loin, même si pourtant c’est une des premières choses que tu as dis à ta soeur, le fait que tu ne savais même pas que la jeune femme était attirée par les femmes. Au moins elle te confirme que ton questionnement était bon alors que son rire est communicatif et que tu la suit sans même trop savoir pourquoi. Tu ne dis pourtant rien, tu te contentes de sourire en repensant à cette soirée de la meilleure des façons. Ali te ramènes à elle en parlant de son frère et cette fois ton sourire se fait d’autant plus grand et sincère. « Alors Rowdy est l’équivalent de ma petite soeur de mon côté… Sans elle, je n’aurai pas accepté de venir aujourd’hui. » Mais ton sourire gigantesque montre que tu es bien loin de regretter ton choix. Tu notes d’ailleurs mentalement d’envoyer un message à ton amour de petite soeur pour la remercier, car sans elle tu ne serais pas en train de recevoir les lèvres de cette magnifique blonde sur les tiennes. Tu profites de ce qu’elle t’offre, te laissant totalement envahir par tout ce qu’elle ne dit pas, mais surtout partageant tout ces sentiments avec elle sans aucune gène. Tu as d’ailleurs du mal à la laisser s’éloigner de tes lèvres, et tu finis d’ailleurs par apporter ta main sur sa joue pour l’empêcher de le faire, mais tu n’as pas d’autre choix que de rouvrir les yeux pour l’écouter et sourire d’autant plus. Les lèvres toujours frôlant les siennes, tu fais un signes positif de la tête sans prononcer une seule parole pour accepter sa proposition de dîner. Et lorsqu’elle te demande une nouvelle chance tu ne peux empêcher ton rire de se faire entendre. Ta main toujours sur sa joue, tu fais en sorte d’attirer son visage à toi et ainsi pouvoir lui offrir un nouveau baiser, tout en douceur, juste pour profiter une nouvelle fois de cette sensation revitalisante encore un peu avant de finir par ouvrir la bouche et répondre un peu plus ouvertement cette fois ci. « En fait, ça va dépendre de toi… Est-ce que tu es prêtes à redonner une chance sur la glace au boulet que tu as face à toi ? » Tu ris sur ses lèvres en réclamant un dernier baiser avant de te lever tout en essayant de nouveau de marcher vers la patinoire non sans lui tendre la main pour qu’elle t’accompagne. Oui tu lui tends la main, non pas parce que tu acceptes qu’elle la prenne mais justement parce que tu sais qu’elle ne la prendra pas directement. Une fois debout toutes les deux, tu glisses tes lèvres à son oreille pour lui parler tout bas. « Et saches que tu n’as absolument rien à envier à ces femmes qui connaissent leur attirance depuis longtemps... » Non ça, tu es bien placé pour le savoir, elle aurait pu te mentir en te disant que la liste de ses conquêtes est longue avant toi, tu n’en aurais pas douté une seule seconde, mais le but de ton message n’était pas seulement de lui faire comprendre ça, non tu voulais aussi et surtout lui faire savoir que tu avais vraiment pris ton pied ce soir là, qu’elle s’en souvienne ou pas...


Cause I miss You:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Time to have fun


MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Mer 31 Jan - 20:57


I'm here to say i'm sorry
ALAÏS & ALICIA

Tu fais une petite moue faussement outrée aux paroles de la jeune femme. Tu n’es pas énervée contre elle, loin de là. Tu connais ton caractère. Tu connais tes défauts et la majorité de tes ex n’avaient pas pu supporter ta froideur et ta capacité à te montrer si indifférente. C’est ce que tu avais montré la fois où tu as rencontré sa meilleure amie. T’étais montrée imperméable, faisant croire au monde entier, à quel point tu t’en foutais de savoir ce qui les liait. La réalité était autre. Tu avais bouilli de l’intérieur, t’étais extrêmement curieuse d’en savoir plus sur leur relation. « Que veux-tu, on deviens aigrie avec le temps. » Tu fais un grand sourire loin d’être naturelle, il est plutôt amusé, vu l’humour raté que tu viens de sortir. Mais au moins, Alaïs te confirme à quel point vous vous ressemblez toutes les deux. Vous avez vos caractères bien propres à vous et suite à toutes ces années passées l’une à côté de l’autre, vous avez déjà eu quelques bribes. Certes, votre relation a pris une nouvelle tournure insoupçonnée dont tu n’as jamais pu voir. Avec Erin dans ta vie, tu as mis une pause sur les potentielles rencontres. Pourtant, tu ne regrettes pas car tu es consciente que chaque expérience apporte beaucoup de positif dans ta vie. Et sur ça que tu voudrais bien te focaliser. Cette positivité, c’est ton frère qui te la donne cette positivité. Cet enthousiasme face à la vie. Tu ignores la personne que tu aurais pu être s’il n’y avait pas ton frère. Ce petit bout d’homme qui a bien grandi et qui t’aide maintenant à ouvrir les yeux. Grâce à lui, tu as compris ton penchant pour les femmes et grâce à lui, tu l’as accepté sans trop te poser de questions. Il t’a aussi poussé à aller voir Alaïs et tu as hâte de lui donner la dernière mise à jour. La brune à tes côtés parle de sa soeur que tu as déjà croisé et tu souris, tendrement. Parce que tu sais de quoi elle parle, tu le sais que trop bien. « On est chanceuses de les avoir dans nos vies. » Ah oui, Rowdy est un cadeau du ciel. C’est vrai que parfois, tu anticipes un peu la possibilité qu’un jour, il décide de chercher ses parents biologiques. Tu resteras à ses côtés, ça c’est certain mais tu auras du mal à te séparer de lui. A vrai dire, c’est une option que tu refuses même d’envisager. Heureusement que la belle tatouée répond rapidement à ta question, évitant ainsi à ton esprit d’aller trop dans des hypothèses peu glorieuses. Tu éclates de rire avant de tourner la tête vers la glace. « Je parie que ce boulet arrivera à tenir tout seul à la fin de la journée. » Ton regard est plein de détermination. Tu peux être une excellente professeur quand tu le veux et aujourd’hui, toute ton attention et ton énergie est tournée vers la beauté qui te fait face. D’ailleurs elle se redresse et tu fais la même chose après avoir échangé un dernier baiser. Tu aimes la chaleur de sa main contre ta joue et tu regrettes quand elle s’éloigne. Tu aurais aimé rester encore un peu collée à elle même si tu aimes beaucoup sa réponse. Elle accepte ce rendez-vous que tu lui proposes engendrant ainsi des papillons dans ton bas ventre. Doucement, tu récupères son poignet sans toucher sa main et tu la conduis jusqu’à la glace. Tu tends ton oreille à ses mots qui te font sourire de malice et tu ne réponds pas. Que dire ? Tu acceptes avec jubilation le compliment et lentement, vous voilà de nouveau prêtes à patiner. « Accroche-toi à moi. » Demandes-tu en la tirant doucement à toi. Tu ne veux pas la brusquer donc tu la laisses marcher mollement sur la glace alors que tu marches à reculons. Tu la bouffes des yeux. « Et toi, combien d’ex-petites amies ? » C’est vrai que ce sont des sujets que vous n’avez jamais évoqué auparavant. Disons que vous avez la manie de conserver vos jardins secrets et c’est quelque chose que tu as toujours apprécié chez Alaïs, sa discrétion. Maintenant, tu as l’impression de franchir un nouveau stade et tu aimerais bien en savoir plus. « J’ai été fiancée moi. Mais … ça ne pouvait pas être là, il m’énervait plus qu’autre chose. » Tu roules des yeux et tu la tires encore un peu plus à toi, lui laissant la possibilité de bouger un peu plus les jambes, faisant des pas l’un devant l’autre. « Tu as déjà vécu une relation sérieuse ? » Tu n’aimes pas le terme que tu utilises car selon toi, chaque relation est unique à sa façon mais tu ne trouves pas mieux pour déterminer le genre d’union auquel tu fais allusion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 779 messages et j'ai : 23 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   Dim 18 Fév - 21:14

I'm here to say i'm sorry
 Elle parie que tu tiendras debout d’ici la fin de votre passage sur cette surface glacée, et ce n’est pas que tu doutes de sa paroles, bien au contraire, mais tu es assez consciente de tes capacités sur le sujet pour savoir qu’elle a peut-être un peu trop d’optimisme sur ce coup la. C’est sans doute pour ça que tu laisses entendre ton rire tout en bougeant, sans oublié de lui faire savoir ce que tu as réellement pensé de votre passage aux toilettes du club. Tu tiens à ce qu’elle sache ceci, mais peut-être aussi que tu essaies de changer de sujet, de penser à autre chose pour éviter de te remettre à stresser alors que tes pieds sont de nouveau sur la patinoire, prêt à te faire chuter chaque seconde qui passe. Tu n’as pas besoin qu’Alicia répète sa demande plusieurs fois, non, tu t'accroches à elle comme si ta vie en dépendait et tu essais de suivre le mouvement écoutant chacun de ses conseils avec toute l’attention dont tu peux faire preuve en cet instant. Tu sens son regard sur toi, et tu meurs d’envie de plongé le tien dans ses yeux, mais pour le moment tu ne peux faire autrement que fixer tes pieds comme si ça pouvait t’aider à mieux gérer la glisse de ces derniers, ne relevant finalement le visage que lorsque tu entends sa question. Tu ne sais pas vraiment si tu es surprise ou pas, tout comme tu ne sais pas vraiment quoi répondre. Pourtant un sourire vient étirer tes lèvres, comme si tu cherchais à la rassurer sans même savoir pourquoi. Tu ne sais pas si elle tient vraiment à avoir cette réponse mais tu joues la carte de la sincérité, comme toujours de toute façon. « Je ne saurais pas te donner un chiffre réelle… D’autant que je pense que j’ai eut plus d’aventure avec des mecs qu’avec des femmes en fin de compte… » Et surtout tu n’as jamais réellement laissé qui que ce soit entré assez dans ta vie pour considérer ces personnes comme des petits ou petites amies réellement. Tu ne sais pas si c’est le fait qu’elle te tient fermement, ou si c’est le fait de te concentrer sur votre échange, mais tu tiens un peu mieux sur tes pieds, faisant en cet instant une totale confiance à cette femme qui a su t’entrainer jusqu’ici sans grand mal. Tes yeux s’écarquillent même lorsqu’elle fait savoir qu’elle a été fiancé et tu en perds un peu l’équilibre avant de rire doucement lorsqu’elle fait savoir que cet homme l’énervait plus qu’autre chose. « Qui ne t’énerves pas de toute façon ? » Tu parles en exagérant tes mimiques, et tu ris de nouveau et tu manques une nouvelle fois de tomber, t’entrainant à t’accrocher encore plus fort à elle, ne cessant de rire en comprenant que plus tu cherches à l'embêter plus c’est toi qui risque de te retrouver fesses ou visage contre la glace. Elle semble comprendre que tu la taquines au vu de cette langue qu’elle vient de te tirer avant de te poser une nouvelle question. Tu ne sais pas trop comment, mais tu es parvenu à rapprocher vos deux corps pour pouvoir passer tes bras autour de son cou et ainsi pouvoir poser tes lèvres sur les siennes, comme pour la faire taire, et dans le fond c’est peut-être ce que tu cherches. Tu recules pourtant un tout petit peu ton visage du sien pour pouvoir lui parler doucement. « Je te promets de répondre à toutes les questions que tu voudras me poser me concernant et concernant ma vie, mais seulement quand je serai sur la terre ferme, sans aucun risque de me casser la gueule comme une merde… Tu veux bien ? » Un petit sourire charmeur, mais surtout tes lèvres kidnappant de nouveau les siennes pour l’empecher de chercher une quelconque réponse à te donner. Qu’elle le veuille ou pas, tu préfères être dans un coin tranquille pour parler de toi. Non pas que tu ai quoi que ce soit à cacher, mais c’est quelque chose que tu fais peu, que tu n’aimes pas faire du tout alors si tu viens à le faire tu as besoin d’un petit cocon ou tu te sens bien, et non pas d’être sûr des lames aiguisées en guise de chaussure. Et puis, mine de rien, tu sais que tu vas devoir lui parler de Gino, et ne sachant pas vraiment la réaction qu’elle pourrait avoir sur cette relation relativement ambigu que tu entretiens avec ton meilleur ami, tu préfère vraiment que vous soyez dans un lieu sûr pour aborder cette discussion. Elle semble le comprendre, et vous venez à aborder des sujets bien plus simple, moins intrusif peut-être, passant un moment vraiment très agréable ensemble ensemble, ne voyant même pas l’heure passer, et ça, ça te fait vraiment du bien. Une journée toute en légèreté, c’est certainement ce qu’il vous fallait autant à l’une que l’autre pour réussir à remettre les choses au clair et tenter de prendre ce chemin qui se dessine devant vous, ce chemin qui mènera où ça lui chantera tant que vous êtes toutes les deux.


Cause I miss You:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry   

Revenir en haut Aller en bas
               

 Alaïs ♡ I'm here to say i'm sorry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum