Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Isis, Anastasia, Elsa et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Morgan, Max, Dominic et Elyos veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ i'm yours tonight, so come on.  1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

i'm yours tonight, so come on.

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Voir le profil de l'utilisateur
Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1556 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Jeu 21 Déc - 17:09

Mia Louisa Kingsley


Informations personnage


Nom : Kingsley
Prénoms : Mia, Louisa
Date et lieu de naissance : Née le 12 Juin 1988 à Paisley.
Age : 29 ans.
Nationalité : Américaine. Elle l'a obtenue même si elle est née en Ecosse. Ses parents ont gentiment fait les démarches.
Origines : Ecossaises, de par ses deux parents.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Statut civil : En couple. Avec son éditeur. Depuis quelques mois.
Vie sexuelle :  Officiellement fidèle. Officieusement, c'est une autre histoire.
Statut social : Dans la moyenne à aisé.
Profession(s) : Ecrivain, profitant de sa notoriété récente pour participer activement à la protection de l'environnement et à la défense des animaux.
Diplôme(s) : Maîtrise en littérature étrangère.
Année de fin d'études : 2011, à l'obtention de sa maîtrise, fatiguée des études et ne souhaitant plus jamais en faire.
Quartier de résidence : Brooklyn.
Type de logement : Appartement.
Avec qui vis-tu ? : Seule. Depuis le début de l'année, et n'est pas prête de se réinstaller avec quelqu'un.
Date d'arrivée à NY : 1993, à l'aube des fêtes de fin d'année.
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : Paisley, car elle y est née. Puis New-York, à partir de ses 5 ans. Jusqu'à ses 11 ans, où Mia a dû aller habiter avec sa soeur aînée chez l'une de ses tantes, à Glasgow. Arrangement entre elle et ses parents. Pendant un an. Le temps que tout se calme entre Mr. et Mrs. Kingsley. Puis retour à New-York. Dans un appartement tronqué d'une table de nuit dans la chambre parentale.
As-tu de la famille à NY ? : Mère, soeur aînée. Père décédé d'une crise cardiaque.

Cinq défauts et cinq qualités

Mia, elle est plutôt dynamique. Quand il faut faire quelque chose... Elle se prépare mentalement, d'abord. Parce que depuis qu'on l'a diagnostiquée adulte à haut-potentiel à ses 21 ans, elle a beaucoup plus de mal à se mettre en marche. Mais une fois qu'elle le fait, attention les yeux ! Elle n'aime pas vraiment quand ça traîne autour d'elle... Si elle, elle traîne, ça ne fait rien. Les autres doivent bouger quand elle le souhaite, c'est comme ça et pas autrement. Elle a des airs de princesse, Mia, mais elle reste quand même très douce. Elle peut paraître vraiment bourrue au premier abord, directe surtout, parce qu'elle ne mâche pas ses mots et qu'elle vit pour la vérité. Enfin... quand la vérité ne la concerne pas directement. C'est une menteuse en puissance, de l'habile pied-de-nez lors d'un retard ou de la complexe histoire en cas de tromperie, Mia sait toujours prêcher le faux pour ne pas induire le vrai. C'est peut-être grâce à ça qu'elle réussit si bien à donner vie à ses personnages, dans ses romans. Car Mia, elle est très créative. Elle ne peut pas s'empêcher d'écrire sur le monde qui l'entoure, elle s'en inspire beaucoup. Elle écrit de l'autofiction, directement puisée de sa vie personnelle. Mais ça, les gens ne le savent pas, puisqu'elle change les noms. Elle change les détails. Elle y passe des nuits, elle raconte la vérité, mais la dissimule derrière un voile au pouvoir infini. C'est ça, d'être passionnée comme Mia l'est. Elle a le temps, depuis qu'elle est célibataire. Elle ne se préoccupe plus d'avoir un dîner préparé à l'heure, de retirer ses cheveux du lavabo quand elle se les sèche au-dessus, de faire le ménage tous les jours. C'est une femme très désordonnée, et elle ne réussit à faire les efforts nécessaires que quand elle est réellement amoureuse. Elle l'a fait, pour Ali... Mais c'était il y a bien longtemps. Quasiment un an. Son côté de séductrice a eu le dessus sur leur relation, chose que Mia évidemment passé sous silence. Beaucoup trop peur des représailles. Et le conflit, elle apprécie pas vraiment ça. Dépend des situations, mais certainement pas avec quelqu'un d'aussi adorable qu'Ali. Il ne lui avait pas pourri la vie, aucune raison donc de le faire souffrir volontairement. Parce qu'elle est très rancunière, Mia, et quand on la cloue, elle foudroie par-derrière. Au-delà de tout ça, il s'agit quand même d'une personne dotée d'un sens de l'humour incroyable. Ses amis la disent drôle, elle se dit seulement normale. L'auto-dérision, on en a besoin, pour ne pas sombrer. Et se moquer des autres, c'est vite lassant.

Autres signes particuliers

Son appartement n'est jamais rangé, depuis qu'elle vit seule. Avant, c'était sa chambre, chez sa mère, qui n'était jamais propre. Mais elle s'en fout pas mal, elle va au-delà de la honte qu'on pense qu'elle est une crasseuse. Parce que ce n'est pas le cas. Et la poussière, c'est pas vraiment de la saleté, hein. Les vieilles enveloppes de courriers ouverts non plus. ▬ Mia a du mal à résister à ses pulsions amoureuses. Elle n'aime pas coucher à droite à gauche, non, ce n'est pas ça. Elle s'attache bien trop rapidement. Et elle ne sait pas dire non. A son corps, à sa tête. Quand elle veut quelqu'un, elle le veut vraiment. Même si quelqu'un occupe déjà la place dans son coeur. Elle essaie de résister, ça dure un temps, mais c'est plus fort qu'elle. Son cerveau est capable de tout compartimenter. Les sentiments pour celui-ci, l'amour pour celui-là, le désir pour ce dernier... C'est un vrai capharnaüm. Même Mia n'y comprend rien. Et pourtant, tout est très clair pour elle, à chaque fois. ▬  Elle boit peut-être beaucoup trop de café. Elle devrait réduire, parce que le café, même si ça réveille, ça doit pas être très bon pour l'organisme dans les quantités qu'elle ingère. Mais c'est sa drogue personnelle, au-delà de tout ce qui circule entre les murs de New-York. Juste du café. Avec une pointe de lait. On n'est pas des sauvages, tout de même, chez les Kingsley. ▬ La relation de Mia et sa soeur aînée est plutôt spéciale. Elles ne sont pas fusionnelles, mais elles ne se détestent pas non plus. Cela dit, depuis que la grande Kingsley sait que la petite a touché le jackpot en devenant écrivain à succès, elle s'y intéresse de plus près. Mia le sait bien, mais elle est bien trop radine et bien trop attachée à son reste de famille pour vraiment mettre cartes sur table et lui dire clairement qu'elle ne l'aiderait en rien de plus que la norme requise entre soeurs. ▬ Elle ne peut pas avoir d'animaux, Mia, parce qu'elle est allergiques à pas mal de poils. C'est un peu bête, quand on défend autant la cause animalière... Mais c'est ainsi. Pas de chat, ni de chien. Un oiseau, elle y a déjà pensé, surtout qu'elle se sent souvent seule à Brooklyn... Elle y pense encore, un jour peut-être.


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Justine
Pseudo : Eilyam
Age : 24 ans.
Pays /région : France.
Etudes/Travail :   hola (la honte d'en parler, parce que ne rien faire pour le moment c'est moyen)
Avatar choisi : Leighton Meester
Type de personnage : Scénario de @Alistair M. Nordstörm
Staff référent (si multicompte ou changement) : //
Comment es-tu arrivé là ? : Via Bazzart et une signature !
Avis sur le forum : Ca a l'air chouette tout plein  love  
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Célébrité</pris> <a href="lien vers le profil" class="COLO">✖️</a> Pseudo du personnage
Réserver son avatar (après validation et si pv ou scénario)
Code:
<pris>Leighton Meester</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3009" class="COLO">✖️</a> <a href="http://www.good-morning-america.org/t22964-f-ex-meilleure-amie-complique-you-ll-always-be-a-part-of-me">Mia L. Kingsley</a>
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Mia
[b]NOM[/b] : Kingsley
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : Broadway
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Mia n'a pas vraiment voulu devenir célèbre, elle voulait juste gagner sa vie dans un métier qui la passionnerait. Par un concours de circonstances (non, on n'en parlera pas ici), elle a quand même bien réussi son coup. Son premier roman, publié peu après ses 25 ans, a fait un tabac. Son éditeur lui-même n'y croyait pas. On lui a vite commandé la suite, et une autre série, et encore d'autres ouvrages... Elle en a, des choses à dires. Qui se font publier sans qu'elle ne fasse trop d'efforts pour s'adapter au public difficile. Au-delà de ça, elle est quand même fière d'avoir acquis une certaine notoriété dans le monde de la littérature contemporaine, car elle peut se servir de son statut social pour militer plus activement pour les causes qu'elle défend ardemment depuis son adolescence.  

Choix n°2 : Times Square
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Mia a été diagnostiquée comme adulte à haut-potentiel, lors de sa troisième année à l'université. Elle n'avait jamais prêté attention à tous les signes, même ceux concernant la paresse inavouable et le mode "yolo" activé la plupart du temps chez elle. Une fête ? Allons-y, même si demain il y a cours. Un garçon ? Allons-y, même si un autre nous attend de l'autre côté du téléphone. Une nouvelle expérience ? Pourquoi pas, tant que ça nous éloigne pas trop du domicile actuel. Elle ne veut pas vivre pour travailler, Mia. Elle veut profiter, elle veut se sentir libre avant tout. Elle existe par son art. Et son art ne se pratique qu'en ayant la tête libérée de tout le reste.



Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
Voir le profil de l'utilisateur
Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1556 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Jeu 21 Déc - 17:09


❝ Bref, vie de merde.

L'Ecosse, c'était beau. C'est ce que Mrs. Kinglsey n'avait de cesse de répéter quand ils sont tous venus habiter à New-York. Oui c'était beau, Mia en était persuadée toute sa petite enfance. Elle ne se souvient pas de cette époque. Ce sont ses parents qui se souviennent. Sa naissance, à Paisley, dans la lointaine banlieue de Glasgow. La façon dont sa grande soeur, de deux ans son aînée, l'a traitée le temps de s'habituer à cette nouvelle venue dans la petite famille. Mia ne se souvient pas de Paisley. Elle n'avait pas l'âge de se rendre compte, à l'époque. Elle a, pour ainsi dire, grandi uniquement à New-York. C'est sa ville, New-York. Pas Paisley. Pas l'endroit où ses parents se sont mariés, mais bien celui où ils se sont déchirés.

Ca a commencé vers les onze ans de Mia. Les disputes incessantes, à propos des difficultés financières, à propos de ce nouveau pays auquel Mr. Kingsley n'arrivait pas à se faire malgré le fait qu'il s'agissait de sa mutation qui les avait conduits ici, à propos de la crise d'adolescence de la grande. Les verres volaient, les cris fusaient. Mrs. Kingsley a décidé d'envoyer ses deux filles vivre pendant quelques mois à Glasgow, chez sa soeur restée en Ecosse. De ça, Mia s'en souvient. Elle peut dire, à son tour "Oui, c'est beau, l'Ecosse". Même si elle avait le coeur brisé par l'inquiétude à l'époque. Quand les deux filles sont revenues à New-York, dans leur appartement de Brooklyn, au pied du Manhattan Bridge, leur père n'était plus là, parce qu'elles l'avaient toutes trois enterré à Glasgow, avant leur retour accompagnées de leur mère. Il avait fait une crise cardiaque, quelques dizaines de jours plus tôt, et son corps avait été rapatrié en Ecosse, auprès de toute sa famille. Mr. et Mrs. Kingsley n'avaient même pas eu le temps de régler leurs affaires. Des histoires par rapport à la maladie cardiaque qu'il se traînait depuis quelques années. Cet événement a coupé court à toutes les négociations. L'héritage était sur le point d'être touché. Mia avait douze ans, et plus toutes ses dents à force de les avoir fait claquer sous les tremblements de peur. Elle aurait préféré qu'ils divorcent. Elle était bien plus proche de son père que de sa mère. Cet épisode a complètement changé la relation entre Mia et cette dernière. Radicalement.

Depuis toute petite, Mia a toujours été en avance. Elle comprenait vite, elle était responsable, elle n'avait pas peur de rester seule, elle s'ennuyait en classe. Ils ont voulu lui faire sauter une classe, elle a refusé. Sa mère a forcé la chose, Mia a dit qu'elle se jetterait sous un métro. Elle est restée à sa place, comme elle le voulait. Avec son avance. Avec cette impossibilité à voir le monde comme le reste des enfants. Un peu à part, un peu différente. C'est ce qui plaisait aux garçons qui lui faisaient la cour, à son adolescence. Quand tous les coeurs sont en émoi, quand le moindre regard provoque des frissons incontrôlés. Avec son trop plein d'amour, Mia a brisé bien des espoirs. Celui-là un jour, celui-ci le lendemain. Elle s'en est bien tirée, sans se traîner une réputation ingérable. Ses talents d'actrice, et sa compréhension du monde. Elle savait exactement ce qu'il fallait dire, et à quel moment. La reine du mensonge bien ficelé, et ce, déjà à dix-sept ans.

Le temps de l'université est doucement arrivé. Avec une légère idée de ce qu'elle voulait devenir en tête, Mia a été acceptée sans difficulté aucune à Columbia, marchant sur les traces de sa soeur qui y était déjà depuis deux ans. C'est d'ailleurs grâce à cela qu'elle a pu s'intégrer aussi facilement et passer à travers les mailles de tous les bizutages promis aux première année. Sa chambre d'étudiante lui paraissait bien petite, par rapport à celle de son appartement à Brooklyn... Celui dans lequel sa mère criait sans cesse, parce qu'elle détestait le capharnaüm qui régnait dans l'espace de Mia. Sauf que dans l'esprit de cette dernière, son désordre était tout à fait nécessaire pour nourrir son art et sa créativité. Même après son entrée à l'université, Mia n'a pas arrêté d'écrire. De composer avec le monde qui l'entoure, de tenter d'en saisir les moindres détails. Elle s'est essayée à plusieurs disciplines, et a même tenté d'en faire son métier en suivant des cours libres à l'université : photographie, dessin, sculpture... Rien ne lui a jamais autant convenu que l'écriture. C'est ce qui l'a aidée à tenir bon, même si elle sentait que peu à peu, son corps commençait à la lâcher. Elle croulait sous le travail en retard, arrivait en cours une heure plus tard que prévu, ne réussissait plus à dormir la nuit. Tout n'a été que descente aux enfers pour elle, à partir du début de sa seconde année.

Jusqu'à ce qu'elle rencontre Alistair, lors de sa troisième année en filière de littérature étrangère. Un senior. Un de ceux qu'elle n'avait pas encore voulu séduire, un de ceux pour qui son coeur s'est tout de suite emballé. Et au plus haut point. Ils ont entamé une relation, tout était un délice, les passions de Mia se sont calmées, son trop plein d'amour était comblé par Alistair. Même si Mrs. Kingsley est devenue insupportable avec l'échec cuisant de la fin de la troisième année que Mia a dû rattraper d'une main de maître suite à une grosse remise en question, la jeune Kingsley a réussi. Elle n'en avait plus envie, elle ne savait plus où elle voulait aller. Et il y a eu ce professeur, qui l'a écoutée après qu'elle s'est écroulée en pleurs à la fin d'un examen. C'est lui qui a remarqué les signes. Il connaissait plutôt bien Mia, ils partageaient des bouts de leur passion ensemble. Lui, pour qu'elle lui donne son avis de lectrice, et elle, pour qu'il lui donne son avis de professeur. C'est à travers les mots de Mia qu'il a su déterminer qu'elle était un adulte à haut-potentiel. Une surdouée, un zèbre. Quelqu'un de différent, avec une intelligence supérieure, mais pas forcément comme on pourrait l'attendre. Une vision unique de voir les choses, et d'être au monde. Mia a vu la lumière au bout du tunnel, enfin elle a su pourquoi tout était toujours aussi étrange pour elle, pourquoi elle avait toujours eu l'impression de vivre à côté de son propre corps. D'être spectatrice de tout ce qu'elle ne parvenait pas à comprendre, en cherchant pourtant désespérément les réponses. Ce diagnostic a aidé Mrs. Kingsley a accepter le ralentissement de sa fille. Mais sans pour autant modifier son comportement à son égard. Il fallait absolument que Mia marche dans les traces de sa soeur, et qu'elle obtienne une maîtrise dans son domaine. A la remise du diplôme de la grande Kingsley, Mia avait réussi sa troisième année, et allait se mettre à faire beaucoup d'efforts pour tenter d'avoir, elle aussi, sa maîtrise, même si l'épuisement était total. Alistair était là. Il la comblait d'amour. Sa présence empêchait Mia de trop de disperser. Elle continuait simplement d'écrire, pour se vider la tête. Vider son coeur, toujours trop plein d'amour, tout ce qu'Alistair ne pouvait pas prendre pour lui.

A son tour, Mia a fini diplômée. Un réel exploit pour sa situation. Elle a quitté l'université, prête à travailler. Elle est retournée chez elle, où il ne restait plus que sa mère, car sa soeur était depuis plus d'un an installée en ménage. Et là, les ennuis sont revenus. "Pourquoi tu ne trouves pas un vrai travail ? Pourquoi tu ne veux pas travailler ? Tu ne vois pas que tu gâches tout ton potentiel ? Si tu ne trouves pas de travail, tu vas partir de chez moi, je te le garantis". Les relations entre Mia et sa mère sont devenues déplorables. Impossible de vivre avec Alistair pour l'instant, il était en colocation avec des amis. Et enfin, quand tous ont quitté l'appartement de ce dernier, lui et Mia ont pu s'installer ensemble. Au même moment, le professeur préféré de Mia, avec qui elle avait gardé le contact depuis deux ans après l'obtention de sa maîtrise, l'a aidée à contacter un éditeur pour présenter son premier roman terminé. Une autofiction, revisitant pas mal des codes du genre. Une histoire à multiples rebondissements, à la limite d'être scandaleuse. Une vraie bombe a été lâchée dans le monde de la littérature contemporaine, où Mia a été propulsée comme auteur à succès. Un seul, puis deux, puis trois. C'était facile, elle en avait, des choses à dire. Cette nouvelle notoriété l'a aidée à défendre plus activement les causes pour lesquelles elle avait toujours, plus ou moins silencieusement, agi. La protection de l'environnement, ainsi que la défense des animaux. Si vous vous souvenez d'un groupe de personnes attachées aux grilles du zoo de Central Park au début des années 2000, Mia en faisait partie. Elle a pris une trempe par sa mère, à l'époque, mais le jeu en valait la chandelle. C'est elle aussi qui ramasse le plus d'emballages possibles quand elle en voit traîner non loin des poubelles. C'est elle qui a insisté pour qu'Alistair et elle se mettent à faire le tri des déchets quand ils se sont installés ensemble. Tout ne pouvait que bien aller. Enfin, Mia avait son indépendance, et quelle indépendance ! Fière de ce qu'elle avait accompli. On ne peut plus fière. Heureuse dans son couple. Malgré les tentations quotidiennes. Son esprit était encore dans ce trop-plein d'amour pour Alistair.

Et il est arrivé, vers la fin de l'année 2016. Un changement dans la maison d'édition dont dépend Mia. Cet homme qui lui a de nouveau fait tourner la tête, comme Alistair à l'époque. Elle rentrait plus tard à la maison. Elle passait le plus de temps possible au bureau qu'on lui avait alloué au siège de la maison d'édition. Tout ça pour être avec lui. Elle aimait encore Alistair, bien évidemment, mais ce n'était plus comme avant, et surtout elle avait commencé à ressentir tellement de choses, avec ce nouvel éditeur... La séparation, une dizaine de mois plus tard, s'est faite en douceur. Alistair a accepté la rupture dont Mia avait commencé à semer les graines. Bien sûr, elle lui a seulement dit que l'amour était passé. Il s'en est rendu compte aussi. Elle lui a assuré qu'il n'y avait personne d'autre. Un beau mensonge. Parmi tant d'autres.



Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
Anonymous
Invité
Jeu 21 Déc - 17:11
Bienvenue parmi nous i'm yours tonight, so come on.  2799762533
Super choix de scénario i'm yours tonight, so come on.  201132147
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4336 messages et j'ai : 12 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : someone avatars (vava)

Jeu 21 Déc - 17:15
Leightoooonn i'm yours tonight, so come on.  627785219

Bienvenue parmi nous ! love
Anonymous
Invité
Jeu 21 Déc - 17:26
c'est un trés bon choix i'm yours tonight, so come on.  193337520   bienvenue parmi nous i'm yours tonight, so come on.  627785219
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair M. Nordstörm
Wall
J'ai posté : 1812 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Aaron Tveit et pour finir je crédite : Valtersen (avatar) & Magma. (signature).

Jeu 21 Déc - 17:26
Ouiiii i'm yours tonight, so come on.  3599277392
Officiellement bienvenue sur le forum, j'ai vraiment hâte de voir ce que tu vas faire de Mia i'm yours tonight, so come on.  2431364950 Si tu as la moindre question, n'hésite pas, c'est les vacances en plus donc je vais être là souvent hola

Encore merci, et bon courage pour ta fiche love2


I'm alive, I'm so alive.
But now that I'm out of my mind with you we got that day in the sun. I wanna get lost with you, it’s the only thing I wanna do, get out of my mind with you. So come on over.
Voir le profil de l'utilisateur
Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1556 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Jeu 21 Déc - 17:56
Merci beaucoup à vous i'm yours tonight, so come on.  Herz i'm yours tonight, so come on.  Herz i'm yours tonight, so come on.  Herz
i'm yours tonight, so come on.  286332005 i'm yours tonight, so come on.  286332005


Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
Anonymous
Invité
Jeu 21 Déc - 18:41
Bienvenue parmi nous i'm yours tonight, so come on.  201132147
Bon courage pour ta fiche i'm yours tonight, so come on.  1755252224
Anonymous
Invité
Jeu 21 Déc - 19:58
Bienvenue par ici avec ce super scénario eya3 Je suis totalement fan du pseudo et du vava, Leighton est tellement belle, c'est dommage qu'on ne la voit plus aussi souvent love
Voir le profil de l'utilisateur
Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 1868 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | macherierps (gif) | exodium (gif)

Jeu 21 Déc - 20:56
Bienvenuuuuue sur le forum !
Trop hâte de voir les futurs rps entre Ali et Mia :emo:



For the night is dark and full of darkness.
day and night collide


Spoiler:
 

Contenu sponsorisé
i'm yours tonight, so come on.
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: