Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici ! Le new MAG SOS est par et on a besoin de vous ici huhu ♥

Fiches de liens
Charline, Lila, Louve & Suchin ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Ulysse, Il Nam, Samaël & Antoine veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥




 
AccueilAccueil  Forum  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Newsletter numéro 35
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
MAG SOS & nouvelle formule
SOS a encore frappé, venez découvrir le nouveau MAG et prendre en compte la nouvelle formule, n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
               

 Just for her. (Timothy)

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 162 messages et j'ai : 401 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Britt Robertson et pour finir je crédite : Mzlle Alice

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Just for her. (Timothy)   Ven 5 Jan - 17:44


Lorsque Eleonore pénètre dans le Callie's Café, ce dernier est quasiment vide. Il est quatorze heures à peine, un jour de semaine, rien de plus normal. Elle referme rapidement la porte derrière elle, soupirant de soulagement. La neige. La neige à New-York. Eleonore en avait entendu parler à de nombreuses reprises ces dernières années, mais elle avait toujours pensé qu'à côté des hivers norvégiens, ce n'était rien. Forcée d'admettre qu'elle avait tort, ses doigts sont actuellement congelés. Heureusement, elle a l'habitude du froid après avoir vécu dix ans à Oslo. Finalement, la raison pour laquelle elle est ici se rappelle à son bon souvenir et l'étudiante se force à ne pas faire demi-tour. Mais c'est sa bonne résolution de 2018. Se faire une place dans la vie de sa nièce. Et ça passe par revoir Timothy et le convaincre de la laisser rencontrer Beth. Depuis août, elle n'a pas osé prendre contact avec lui, pas osé se pointer à son entreprise un beau matin. En même temps, qu'est ce qu'elle aurait bien pu dire après trois ans ? S'il est parti sans laisser d'adresse, c'est bien car il ne veut plus les revoir non ? En même temps Eleonore le comprend. Elle-même reconnait que ses parents n'ont pas été sympathiques avec leur beau-fils. Et encore c'est un euphémisme. Et si à l'époque, Eleonore s'est rangée de leur côté, par crainte de perdre encore un peu plus sa famille, elle le regrette aujourd'hui. Et poutant, ça ne l'a pas empêchée de mentir à Timothy pour le revoir. Dire qu'il pense avoir rendez-vous avec une journaliste de Pixels... Eleonore s'en sentirait presque coupable. Mais elle sait que sans ce mensonge, elle ne serait même pas venue. Elle pense même que Tim aurait refusé de la voir. Alors, elle en est là. A devoir faire preuve de malhonnêteté pour revoir sa nièce. Elle a peur que Timothy réagisse très très mal. Depuis trois ans, elle n'a pas vraiment cherché à le revoir. Il faut dire qu'elle se doutait bien qu'il ne s'était pas exilé en Norvège et elle ne pouvait pas voyager à l'époque. Manque de temps, manque de volonté... Et puis, comment aurait-elle expliquer à son copain de l'époque qu'elle quittait Oslo pour parcourir le monde à la recherche de son ancien coup de coeur et père de sa nièce ? Mais depuis cinq mois qu'elle est à New-York, elle aurait largement pu le revoir. Enfin, il est temps de mettre fin à cette mascarade.

Son regard survole les lieux avant de se fixer à une tignasse sombre. La blondinette le regarde quelques secondes pour s'en assurer, mais c'est bien Timothy assit sur cette banquette. Eleonore sent, de la même manière que sept ans auparavant, son coeur accélérer légèrement, mais elle s'astreint aussitôt au calme. Ce mec, c'est l'ancien fiancé de sa soeur. Elle n'a pas le droit. Elle n'en a pas l'envie non plus, désormais il n'est plus que le père de sa nièce et c'est déjà beaucoup. De toute façon, même si elle avait envie qu'il de vienne plus, elle n'aurait aucune chance. Elle attend quelques instants, le temps de se calmer de nouveau et s'avance vers lui. Elle s'assoit face à lui et le regarde avec un peu de gêne, triturant son bonnet entre ses doigts encore gelés par la neige et le vent qui souffle sans pitié sur New-York "-Salut.".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 648 messages et j'ai : 714 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dylan O'Brien et pour finir je crédite : Cristalline

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Just for her. (Timothy)   Dim 14 Jan - 18:25

Il est heureux Timothy, il commence bien l’année. Un rendez-vous pour un grand magazine, des affaires qui décollent de plus en plus. Oui sa vie est parfaite en ce moment, surtout si on y ajoute une jolie rousse qui se trouve de plus en plus présente dans sa vie pour son plus grand plaisir. Oui Timothy sent que le vent tourne, il a eu son lot de malchance, place à la chance enfin. Il se prépare puisque ce n’est pas n’importe quoi une interview pour un magazine reconnu dans son domaine c’est un peu une consécration. Il a débattu un peu avec ses collègues et associés pour savoir qui allait se présenter à ce rendez vous mais comme c’est lui qui a décide en premier de fonder Divine games ça a semblé évident que ce soit lui. Alors Timothy a accepté en souriant et voilà qu’il prend la route pour aller à la rencontre de la journaliste qui lui a donné rendez-vous. Le lieu l’a un peu étonné. Mais au final faire ça dans un café lui semble bien mieux, c’est plus sympa, ça correspond bien au coté cool et branché du magazine et du monde du jeux vidéo en général en fait. Alors le jeune homme arrive au café un peu en avance et un sourire détendu aux lèvres, en plus c’est le Callie café, café de Calliopé, une amie alors comment ça pourrait mal se passer. Il n’y a aucune raison, le jeune homme sent que ce rendez-vous va être parfait. Il ne sait pas encore à quel point il se trompe. Il franchit la porte et vas d’abord saluer son amie derrière son comptoir, c’est tout de même la première des choses à faire. Il la salut, discute un peu et puis cherche qui pourrait bien être cette fameuse journaliste. Mais il n’y a pas foule dans le café à cette heure et personne ne qui peut sembler être la fameuse journaliste. Timothy en déduit qu’il est arrivé le premier, rare mais pas impossible. Il va donc se poser au fond du café sur une banquette et attend tranquillement.  Il n’attend pas longtemps avant de voir une jeune fille s’approcher. Il la fixe, ça ce n’est pas une journaliste, non mais c’est une femme qu’il connait bien. Elle ressemble à Bailee mais ce n’est pas Bailee, non c’est sa sœur Eléonore. Sœur qu’il n’as pas vu depuis des années, qu’il ne voulait pas voir puisqu’elle s’est rangée du côté des parents de sa fiancée, ils l’ont tous accusés d’être le fautif, comme si la mort de Bailee était sa faute, C’était pour ça que Timothy s’était tiré très loin. Il n’avait pas envie d’avoir de contact avec cette famille alors quand elle le salut il n’est pas chaleureux, loin de là « Eléonore ? Que fait tu ici ? » Il secoue la tête avant de continuer « Désolé, de toute façon je n’ai pas de temps, j’attends quelqu’un d’important pour mon boulot » Il ne veut pas être malpoli mais sa carrière est très importante, sa boite encore plus, c’est comme son bébé cette entreprise alors il n’as pas de temps à perdre avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 162 messages et j'ai : 401 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Britt Robertson et pour finir je crédite : Mzlle Alice

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Just for her. (Timothy)   Lun 15 Jan - 11:18


Face à l'accueil froid que lui réserve Tim, Eleonore crispe un peu plus ses doigts sur son bonnet, angoissée. Bien sûr elle avait conscience que les premiers contacts ne seraient pas simples. Comment pourraient-ils l'être ? Ils se sont quittés de la pire des manières. Timothy a fui avec Beth sans laisser d'adresse. Souvent Eleonore se demande ce qui se serait passer si elle avait prit le parti du jeune homme plutôt que celui de ses parents. Mais rien ne sert de remuer le passé. A cette époque, elle était fortement angoissée de perdre la famille qui lui restait si elle ne se montrait pas... D'accord avec les accusations en cours ? Peut-être bien. Toujours est-il qu'au final, durant cette étrange période de flottement, Eleonore avait trouvé bien plus de plaisir dans le fait de s'occuper de sa blondinette de nièce plutôt que dans celui de cultiver d'inutiles griefs contre le jeune homme. Bien trop jeune pour être déjà veuf. Elle avait comprit sa douleur et avait passé une semaine entière à chouchouter sa nièce. Au final, elle ne garde que très peu de souvenirs de cette période. Elle non plus n'était pas bien. Mais dans cet océan colossal d'horreur qui s'était déversé sur la famille, il avait bien fallu que quelqu'un refoule la douleur pour s'occuper de Beth. C'était elle. Pendant une semaine, elle avait fait l'insensible. Son ex-beau-frère noyait sa douleur dans l'alcool, ses parents cherchaient un coupable à un phénomène qui n'en avait pas... Et elle, elle avait joué à la sans-cœur. Elle ne se souvenait n'avoir cédé qu'une fois. Étrangement, au milieu de cet océan de couleurs et de sons flous aujourd'hui, une scène restait aussi palpable, aussi claire que si elle venait de la vivre.

La nuit était tombée depuis longtemps sur les rues de Sydney et pourtant, dans un petit appartement clair et moderne, une lueur pouvait être aperçue au travers des vitres. En ces lieux, une jeune femme donnait le biberon à un bébé emmitouflée dans un pyjama de naissance bleu ciel avec des petits canards. Eleonore se souvenait de ce pyjama. Elle l'avait choisi avec Bailee lors de ses dernières vacances dans son pays natal. Tenant avec douceur la plus jeune entre ses bras, Eleonore chantonnait tout bas une berceuse norvégienne pour que l'enfant reste dans cet état de demi-sommeil dont la faim l'avait tirée. L'étudiante fixait avec tendresse le petit être. Un vague air de famille se faisait voir notamment dans leurs cheveux blonds, la jeune femme ayant toujours eu cette teinte identique à celle de sa sœur. Et finalement, alors que la petite absorbait les derniers centilitres de lait, ses petits yeux papillonnèrent pour révéler une paire d'yeux gris. Une couleur inimitable qu'elle avait admirée et enviée toute sa vie. Alors, enfin, les larmes qu'elle retenait depuis une semaine sans vraiment savoir comment passèrent la barrière de ses paupières. Eleonore se força à se calmer et alla recoucher avec douceur le plus bel héritage de sa grande sœur. Finalement quand elle revint au salon, elle parvint enfin à pleurer l'absence d'une aînée qu'elle avait jalousée, admirée et aimée plus que tout. Seule dans un appartement empli jusqu'à l'étouffement de la présence de sa sœur jusque dans la couleur des murs, elle pleura sa solitude, son horreur, sa peur d'affronter le monde sans filet, sans celle qui avait toujours été à ses côtés malgré les mots blessants que la plus jeune avait pu avoir. Elle pleura la culpabilité d'avoir reniée Bailee pendant si longtemps, d'avoir tout gâché. Alors seulement, tandis que les lieux emprisonnaient à jamais le secret de sa peur et de son affaiblissement, elle sentit l'étreinte autour de son cœur se desserrer quelque peu. Le lendemain, elle mettait une claque à Timothy pour lui faire reprendre contact avec la réalité avant de lui rappeler avec douceur et fermeté qu'il ne pouvait pas craquer. Plus maintenant alors qu'il avait la plus grande des responsabilités.

Eleonore sortit de ses souvenirs tandis que Timothy finissait sa phrase. Elle finit par murmurer l'angoisse lui nouant la poitrine "-Je suis désolée, mais personne ne viendra... Je savais que sans ça, tu n'accepterais jamais de me rencontrer.". Eleonore se mit alors à attendre anxieusement ce qui allait lui tomber dessus. Elle savait qu'en termes d'actes blessants, Timothy savait s'y prendre. Pour filer la métaphore, elle le trouvait presque aussi doué pour se cacher à l'autre bout du monde. Tête basse, le corps bandé comme un arc, un vieux réflexe, ignoble réflexe revint. Tout bas, pour elle-même, pour calmer son angoisse, elle se mit à siffloter l'opening de Sword Art Online. Les animés, c'était ce que lui avait fait découvrir son ex-petit-ami. Ces soirées passées sur le canapé devant les merveilles du Japon étaient, sans aucun doute possible, le plus beau souvenir de leur relation. Ces soirées où le calme régnait, où les engueulades étaient proscrites, où rien ne pouvait les diviser, où les sujets qui fâchent étaient relégués au placard. Et la blonde avait fini par développer l'étrange habitude de siffloter tout bas des openings pour se calmer dans les moments d'angoisse, pour retrouver cette sensation de calme, cette impression que rien ne pouvait l'atteindre. Son cœur qui battait à toute allure ralentit doucement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 648 messages et j'ai : 714 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dylan O'Brien et pour finir je crédite : Cristalline

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Just for her. (Timothy)   Dim 28 Jan - 11:27

Timothy est patient, en temps normal mais ce n’est pas pour autant qu’il aime quand on lui fait perdre son temps. alors l'intrusion de cette jeune femme qu’il n’as pas vu depuis un paquet d’année dans sa vie, il n’apprécie pas. Encore moins car il attend du monde, une personne importante pour lui mais encore plus pous sa toute jeune entreprise, son bébé. le second avec Beth mais en ce moment c’est sa boite qui l'intéresse, qui le stress, il sait que se lancer était un pari risqué, il a quelques contact oui mais loin d’en avoir suffisamment selon certain. Mais il l’a fait quand même, il aime les challenges Timothy, il aime son boulot aussi, il ne voit pas sa vie sans lui, sans développer des jeux, se marrer avec ses collègues et entendre le petit jeune qui fait les test rager car c’est trop dur selon lui, c’est ça sa vie à Timothy. Elle est bien remplie, elle se remplit encore un peu plus en ce moment, une jolie rousse commence à prendre un peu de place, beaucoup même. Il ne s’en plaint pas mais elle est déjà bien remplie alors il n’y a pas de place, encore moins pour cette petite blonde qui se tient face à elle. Il l’a aimé Eleonore, un peu, avant qu’elle se montre distante. Il n’est pas con Timothy, ni aveugle, il a toujours vu qu’elle mettait de la distance entre Bailee et elle. Il n’as pas chercher à comprendre, les histoires entre frère et soeur ce n’était pas son truc, ça l’est encore moins maintenant qu’on peut ajouter le facteur Célio à l’équation de sa famille. Mais il l’a aussi détester Eleonore, pour avoir approuvé les dires de ses parents, l’avoir accusé elle aussi de la mort de sa fiancée. Comme si Timothy n’avait pas assez culpabilisé après ça, comme s’il n’avait pas cherché à se foutre en l’air à cause de ça. Dans les derniers regards qu’il avait échangé avec elle il n’y avait que des reproches. Et voilà qu’elle était là devant lui, comme si de rien était. Elle était un danger. Il se devait de la faire disparaître. Elle était dangereuse, si elle parlait à ses parents Timothy savait qu’ils viendraient et si ça arrivait il savait que soit eux soit lui allait être mit à terre. Alors il est froid, distant, méchant tout ce que vous voulez mais il agit comme il faut pour sauver sa fille, c’est ce qu’il pense en tout cas. Puis il à une excuse, un rendez vous important donc peu de temps à lui accorder. C’est l’excuse parfaite sauf qu’il ne s'attendait pas à sa réponse. Il  tombes des nues là et il lui en veut aussitôt. Elle n’avait pas le droit de revenir comme ça dans sa vie mais encore moins de jouer sur la corde sensible, son boulot, sa boite. Il lui lance un regard noir, un de ces regards noirs que le jeune développeur ne sert pas souvent pourtant mais elle a été trop loin “Tu te fous de moi là?” Il connaît déjà la réponse mais il a besoin de l’entendre encore une fois. “Tu sais que ma boite c’est important? Que j’ai autre chose à faire que perdre mon temps? “ Il ne veut plus qu’une chose maintenant, la planter là et retourner voir ses collègues ou encore passer du temps avec Beth et Kayla. En tout cas il ne veut pas lui parler alors il ne lui demande même pas ce qu’elle veut. De toute façon il s’en doute, elle vas lui parler de Beth mais elle ne sait rien de Beth. Alors Timothy se lève en prenant sa tasse de café “Puisque de toute évidence tu me fais perdre du temps précieux, j’y vais” Et il vas vers le comptoir pour dire au revoir à Calliopé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 162 messages et j'ai : 401 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Britt Robertson et pour finir je crédite : Mzlle Alice

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Just for her. (Timothy)   Ven 2 Fév - 23:02


Eleonore ne pouvait pas dire qu'elle ne s'y attendait pas. Pourtant, le regard, les mots, tout cela la transperce comme des pointes de fer chauffées à blanc. Elle a l'impression de se faire faucher par un gigantesque raz-de-marée. A ne pas en douter, Timothy n'a pas oublié où frapper pour faire mal, très mal. Durant quelques instants, Eleonore a l'impression paniquante qu'il va la frapper pour ce qu'elle a fait. Mais c'est Tim. Alors il se lève simplement, prenant sa tasse de café, lui lançant une dernière pique pour la route, sans doute la plus douloureuse et s'éloigne. Tout s'enchaîne et s'emmêle dans l'esprit de l'étudiante. Elle a envie de se recroqueviller dans un coin et de se faire oublier. Elle a été stupide d'utiliser ce stratagème. Elle n'aurait pas pu avoir pire idée, comment pouvait-elle espérer obtenir gain de cause si elle commençait par un mensonge ? Elle n'a pas réfléchi et c'est bien là que ce situe le problème. Car elle ne réfléchit pas non plus lorsqu'elle se lève pour saisir la main de Timothy et l'obliger à lui faire face. Elle ne réfléchit pas lorsqu'elle lui demande d'une voix étranglée, le cœur battant à la chamade, à deux doigts de la crise de panique "-Oses me dire que tu aurais accepté de me voir si je t'avais simplement demander en avouant qui j'étais ? Ne me penses pas plus stupide que je le suis je veux juste voir ma nièce merde !". Elle n'est pas en colère. C'est la terreur qui guide ses actes. Celle de voir sa nièce disparaître à nouveau. Ses propos comme ses pensées s'emballent, tout ce qu'elle veut c'est revoir Beth maintenant qu'elle le peut enfin. Elle ne veut pas lâcher cette occasion qui ne se représentera peut-être plus. Elle se force à inspirer et à expirer plus lentement, tentant d'organiser son esprit et de calmer son cœur. Si elle veut avoir une chance, il faut qu'elle se calme et elle le sait. Elle veut bien se prendre tous les reproches du monde si au bout du compte, c'est sa nièce qui l'attend. Elle veut bien affronter le regard noir de son ancien beau-frère, ses remarques venimeuses et cela sans broncher si elle obtient gain de cause. Elle fixe ses yeux aux siens en le lâchant au passage. Les contacts prolongés la rendent mal à l'aise et c'est avec un soulagement manifeste qu'elle relâche sa prise, espérant juste que l'homme ne va pas en profiter pour se tirer. Elle reprend "-Tu n'es pas le seul à avoir souffert dans cette affaire. Moi aussi j'ai perdu ma grande-sœur OK ? Tout ce que je veux, c'est avoir le droit de voir la dernière trace qu'elle a laissé sur Terre. C'est ta fille. Mais c'est aussi ma nièce. Beth a une famille en-dehors de toi et peu importe combien tu peux le souhaiter, ma disparition ne fera pas revenir Bailee Une mère vaut mieux qu'une tante, mais c'est impossible.". C'était loin, très loin d'être aussi clair que ce que la plus jeune aurait aimé, mais elle a juste parlé avec son cœur. Sa nièce lui manque cruellement tout comme sa grande sœur et elle a la possibilité de voir une des deux. Elle songe a tout ce qu'elle aimerait faire avec Beth. Pouvoir jouer avec elle, lui parler de sa maman, de ce qu'elle aimait. Être la confidente de cette petite. L'écouter et partager des moments avec elle. Et pour cela, elle est prête à tout, même à se battre contre celui qu'elle aimait. Qu'elle aime toujours. Qu'elle désire oublier. Il n'y a plus que Beth qui compte dans l'histoire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 648 messages et j'ai : 714 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dylan O'Brien et pour finir je crédite : Cristalline

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Just for her. (Timothy)   Mar 6 Mar - 0:27

Il est rare qu'il perde son sang froid Timothy, on le dit souvent. En général on le définit par l'expression trop bon trop con, ce n'était surement pas ainsi quand il était plus jeune mais avec l'age le jeune homme a trouvé comme se poser, être plus calme. Seulement là il perd tout son contrôle, il lui suffit de se retrouver face à cette jeune femme pour avoir envie de tout envoyer en l'air. Car c'est une Griffin, elle lui rappelle combien sa belle famille était toxique. Elle lui rappelle les raisons qui l'ont poussé à quitter l'Australie du jour au lendemain sans plus jamais laissé d'adresse. Car elle ment, la première fois qu'ils se parlent en quatre ans et elle a commencé à reprendre contact avec un mensonge. Comme si Timothy avait du temps à perdre avec ses manipulations, comme si elle était plus importante que le reste et qu'elle pouvait en profiter en mentant. Il pourrait rester là et lui hurler dessus pendant des heures, mais ce serait lui accorder bien trop d'importance, alors il n'en fait rien. Il se lève simplement, il vas retourner au boulot, il iras surement voir sa fille aussi et se calmer en contemplant les deux grands yeux de sa princesse. Ce sont les même que Bailee et ça l'as toujours calmé de la fixer, un petit bout de leur amour revient dans son coeur quand il regarde sa fille et il oublie tout le reste, ce qui compte c'est le présent, avancer pour Beth, car elle à survécut elle et qu'elle a besoin de lui. Tout ce qu'il veut c'est la retrouver oui mais Eleonore ne lui en laisse pas le loisir. Elle attrape son bras ce qui déclenche une vague de frisson chez Timothy. pas car il apprécie ce contact, c'est tout l'inverse même, s'il le pouvait il lui ferait regretter d'avoir osé poser sa main sur lui. Mais il se contente de retirer vivement son bras alors qu'elle parle. Timothy l'écoute à peine, elle n'est pas intéressante, ce n'est qu'une saloperie de menteuse. Mais il entends tout de même quelques mots « Et m'inviter là en mentant était encore bien plus stupide Eleonore, comment tu veux que je te fasses confiance? Déjà que tu étais assez bas dans la liste de ceux qui ont ma confiance, tu chute encore » Et ce n'était pas la première fois qu'elle dégringolait de la sorte, quand elle s'était rangé du côté de ses parents elle avait fait une sacré chute dans ce classement. Il pense à sa fille, sa princesse, sa protégée, il est hors de question de laisser entrer cette femme dans la vie de sa fille, qui sait ce qu'elle lui raconteras. Alors il se braque encore plus « C'est ma fille avant tout et je suis son père, mon rôle c'est de la protéger de toit ce qui est néfaste pour elle et c'est ce que tu es, néfaste alors non tu ne la verras pas ! » Il vas pour lui tourner le dos mais il se stoppe, il a besoin de lui clarifier un point, un truc qu'elle doit supposer alors que c'est entièrement faux. « Beth sait très bien qu'elle a une famille, déjà elle voit souvent mes parents et je lui parle de vous, de sa mère surtout, elle sait très bien qui était Bailee, je lui en parle souvent ! Et elle n'as pas besoin de toi comme figure maternelle! Elle a mes soeurs et Kayla, donc tu vois tout vas très bien dans sa vie, pas besoin de tout venir foutre en l'air, rentre chez toi tu perds ton temps et moi le mien »Il ne lui laisse pas le temps de l'attraper de nouveau, il sort, il a besoin d'air. Arriver sur le trottoir il pousse un long soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: Just for her. (Timothy)   

Revenir en haut Aller en bas
               

 Just for her. (Timothy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum