Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici mais aussi le recensement et l'élection des awards huhu ♥️

Fiches de liens

Sia, August, Sky et Hazel ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
River, Miles, Miguel et Noé veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️

   



 
AccueilAccueil  Forum  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Newsletter numéro 38
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
Articles SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir son nouveau mag !
N'oubliez pas aussi de venir faire un tour du côté des challenge qu'elle peut avoir à vous lancer
Préfets 2018 / 2019
Qui dit nouvelle année dit éléctions de vos nouveaux préfets ! Pour en savoir plus, suivez le lien : Click
Les awards des 4 ans
Vous les aimez, vous les adorez ! Voici le retour des awards ! Aidez nous à fêter les 4 ans du forums comme il se doit love2

Partagez | 
               

 I can say that I love you for the first time - Casey

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 854 messages et j'ai : 283 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Boyd Holbrook et pour finir je crédite : avengedinchains

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: I can say that I love you for the first time - Casey   Ven 5 Jan - 17:59


I can say that I love you for the first time

Casey & Jayden

Tu as ton regard rivé sur la glace. Tu regardes, observes comme si c’était quelque chose sortir de nul part. Tu te souviens tres bien de l’effet que ça fait de patiner, tu ne l’as pourtant pas fait depuis des années maintenant. La dernière fois, c’était avec elle. Cette femme qui était tout pour toi, elle était ta confidente, ta meilleure amie, celle que tu aimais secrètement. Mais elle est aussi celle qui t’as fait le plus de mal en t’abandonnant. Tu te souviens comme si c’était hier de ces moments que tu as partagé avec elle à la patinoire. Tu te rappelle encore de sa manière d’évoluer sur la glace comme si c’était son élément, de sa façon bien à elle d’essayer de t’apprendre à patiner et même si tu ne croyais pas ça possible au début, tu as finis par réussir. Tout ça, ce sont des souvenirs que tu gardes enfouis au fond de toi, tu n’en parles pas, jamas. Casey ne sait rien d’elle et pourtant, tv sais que tu devrais lui en parler. Vous vous êtes jurés la fidélité et la confiance en vous mariant et même si c’était quelque chose de totalement insensé et pas prévu, tu comptes bien respecter à la lettre ce que vous vous êtes promis. C’est pour ça qu’aujourd’hui vous êtes là, à la patinoire du Rockfeller Center. Tu veux lui montrer cette partie de toi qu’elle ignore. Tu veux lui montrer que contrairement à ce qu’elle pourrait penser, elle ne te connait pas totalement. Tu es comme tout le monde, tu as besoin d’alimenter le mystere te concernant et le patinage fait partie du mystère. Tu finis par te détourner pour l’observer en train de mettre ses patins. Elle est danseuse, tu devines que pour elle patiner ne sera qu’une formalité mais pour toi qui est si nul en danse, ça pourrait être une surprise, du moins, c’est ce que tu espères. Prenant place à côté d’elle, c’est à ton tour de mettre tes patins. Ca fait longtemps mais tu constates que tu n’as pas perdu le coup, surprenant d’ailleurs. Prête chérie ? Tu la regardes en coin, sourire aux lèvres. Depuis que tu lui as annoncé l’emmener à la patinoire, t uas de plus en plus en plus l'impression qu’elle doutes de tes capacités à savoir patiner. Certes, c’est assez étonnant de ta part mais tellement libérateur. Tu ne saurais même pas mettre de mot dessus tant c’est quelque chose que tu apprécies sincèrement. Pendant trop longtemps tu as associé cet art à ta meilleure amie, ex meilleure amie. Pendant trop longtemps tu t’es interdit ce plaisir de sentir la glace sous tes pieds parce que tu ne t’imaginais pas faire ça sans elle. Mais tu as finis par comprendre que jamais elle ne reviendrait. Tu la détestes tellement pour ça. Finalement, tu attrapes la main de ta femme, tu te lèves et l’attire contre toi pour lui voler un baiser et finalement l’entraîner avec toi sur la glace. Ca fait peut-être longtemps et pourtant, tu n’as rien perdu de tes habitudes. Ca semble être comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Avoue, tu doutais de moi ? C’est légitime, tu ne lui en voudrais absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1577 messages et j'ai : 784 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Mathilda Bernmark et pour finir je crédite : nightblood (avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   Dim 21 Jan - 21:27

I can say that I love you for the first time
— with Jayden F. Jenkins.

Aujourd’hui, il n’est pas question de rester à l’appartement bien au chaud pour paresser, échapper aux températures extérieures. Il n’est pas question de danse non plus, avec des entrainements de plus en plus poussés pour se préparer de façon intensive aux prochaines compétitions. Non, le programme du jour se passe en ville, précisément au alentour de l’un des plus grands centres commerciaux, à la patinoire du Rockfeller Center. C’est un endroit que tu ne fréquentes pas souvent. Tu es une sportive grâce à la danse que tu pratiques, mais ça s’arrête souvent là. Aller faire un jogging tôt le dimanche matin, ce n’est pas pour toi. Encore moins aller dans une salle de sport pour t’entretenir, pour préserver ta bonne forme. Tu fais déjà bien assez d’effort dans les salles d’entrainements, pour en plus continuer en dehors du campus. Pourtant, même si la patinoire n’est pas ton lieu de prédilection, tu ne ressens aucune appréhension. Tout simplement car si tu es ici, c’est pour accompagner ton époux. Plusieurs mois déjà que tu n’es plus Miss St-James, mais bien Madame Jenkins. Une notion difficile à encaisser, mais qui est complètement entrée dans ton quotidien à présent. Tu évolues parfaitement dans cette nouvelle rythmique, les cours en journée, et le reste du temps dans cet appartement que tu partages avec lui. Une cohabitation qui s’annonçait compliquée, et qui se passe finalement bien. Il y a bien des petites joutes verbales à certains moments, car c’est dans vos comportements, vous avez besoin de vous chercher, de vous provoquer, de voir où est-ce que vous pouvez aller, mais malgré ça, les sentiments sont là, ils sont réels, ils deviennent de plus en plus forts à mesure que les semaines, les mois passent. Assises sur l’un des bancs, tu es minutieuse dans tes gestes, pour nouer les lacets de tes patins. Il est important de prendre le temps de bien faire, lors de cette étape, d’autant plus pour toi qui doit utiliser tes outils de travail, tes pieds, tes chevilles, c’est ce que tu as de plus important dans tes études. Tu ne voudrais pas faire un remake de l’an passé, te fouler une nouvelle fois la cheville, et manquer les cours pendant plusieurs semaines de convalescence. Tu détournes le regard sur le côté, quand tu sens la présence de Jayden à côté de toi. Tu laisses un sourire s’afficher sur tes lèvres, quand tu vois la facilité déconcertante avec laquelle il passe ses propres patins. « Je pense. » Lui dis-tu pour répondre à sa question. Les lacets sont noués. Tu as déjà cette paire de mitaines à tes mains pour les protéger partiellement du froid. Tu replaces correctement ta veste sur le dos, avant d’attraper la main que Jayden te tend, afin de t’aider à te relever. Tu apprécies de le sentir t’attirer contre lui, pour te voler un baiser. Tu les aimes ces moments. Tu ne dis rien, car il n’y a rien à ajouter, seulement à profiter. Sans difficulté, tu le suis jusqu’au bord de la patinoire, la partie la plus facile. Une étape à la fois. Un pied sur la glace. Le deuxième. L’équilibre est là. La première partie est remportée. C’est ce qui te pousse à te lancer, à glisser sur la glace avec aisance, comme tu as toujours su le faire, les rares fois où tu as eu l’occasion de venir au Rockfeller Center, à cette période de l’année. Cette assurance te permet de tourner le regard vers Jayden, qui semble bien trop à l’aise sur la glace que tu ne pouvais l’imaginer, de lui adresser ce sourire amusé quand il te pose une question. « Honnêtement ? Oui. » Tu ne souhaites pas lui cacher que tu doutais de lui, car il faut dire la vérité. Quand tu le vois, tu es loin de l’imaginer à l’aise sur une patinoire. « Où est-ce que tu as appris à patiner ? Tu ne vas pas me dire que tu as fait du hockey pendant ton enfance quand même ? Sinon, il va vraiment falloir qu’on se fasse une soirée confidences. » Tu ne serais pas contre, même s’il te disait le contraire. Vous avez été un peu rapide à vous marier, sautant des étapes importantes, comme apprendre à connaître l’autre. Cette idée de soirée serait l’occasion d’en savoir un peu plus sur l’homme que tu as épousé, car tu sais que tu ne le connais pas par coeur, comme tu sais que la réciproque est la même. Il y a des parts d’ombre qu’il ignore à ton sujet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 854 messages et j'ai : 283 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Boyd Holbrook et pour finir je crédite : avengedinchains

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   Sam 27 Jan - 15:00


I can say that I love you for the first time

Casey & Jayden

La patinoire. C’est bien le dernier endroit où tu pensais amener Casey un jour. C’est étrange comme ça. Elle est ta femme et pourtant, il y a encore beaucoup de choses qu’elle ignore sur toi. Le patinage en fait partit. C’est ton jardin secret, ton univers que tu partageais avec ta meilleure amie. Ca fait longtemps que tu n’as pas pensé à Clara. Ca fait tres longtemps même. Elle est ton passé, Casey est ton présent ainsi que comme tu l'espères, ton futur. Ce n’est pas évident tous les jours. Votre mariage a été précipité et si chaque jour tu te demandes si vous avez pris la bonne décision, la réponse est toujours la même. Oui. Oui c’était le bon choix, vous dire oui à Las Vegas était sans doutes la chose la plus insensée au monde est pourtant, tu en est heureux. Tu lui jettes un regard, lui adresses un sourire. Casey, elle ne sait pas que tu sais patiner, elle ignore tout de cette partie de ta vie et c’est maintenant ou jamais qu’il va te falloir te lancer. Tu sais bien que ça ne sera facile ni pour l’un, ni pour l’autre. Toi-même, tu ne sais pas exactement ce que tu peux et dois lui dire à celle qui partage ta vie. C’est encore abstrait dans ta tête, c’est étrange mais tu sais que ça ne peut que te faire du bien. A peine avez-vous mis vos patins, que tu récupères la main de ton épouse pour l'entrainer avec toi sur la glace mais avant ça, tu la ramènes contre toi, ton bras passé dans son dos pour lui voler un baiser. Chaste et pourtant si agréable. Tu entres en premier sur la glace, tu es à l’aise, dans ton élément et alors que tu lui demandes si elle a vraiment douté, tu ne sais t’empêcher de rire. La réponse, tu la connais tres bien. Tu n’as jamais, au grand jamais, montré un quelconque amour pour ce sport alors tu comprends très bien que la danseuse en soit la première étonnée. Mais ça te plait aussi d’avoir toujours de quoi la surprendre. Vous ne tombez pas dans une routine ainsi. Tu attrapes ses deux mains dans les tiennes et allant doucement, tu te mets à patiner de dos, pour toujours avoir son regard dans celui de la jeune femme. Un pied apres l’autre, c’est encore dans tes cordes. Pas de hockey non mais... Tu es hésitant Jayden, tu ne sais pas vraiment encore si c’est une bonne idée de lui dire ces choses là aujourd’hui mais tu as cette impression que le lieu y est propice en tout cas. Cet amour pour le patinage, je le tiens de Clara. Nous n’étions que des enfants quand on s’est rencontré elle et moi. Deux gamins qui font les cons et finalement deviennent amis. Depuis ce jour là, le jour de notre rencontre, nous ne nous sommes jamais séparé. Tu portes tes doigts à ton cou, à cette chaîne qu’elle t’a offert le jour de tes dix-huit ans. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tu t’entêtes à la porter, à te dire que te meilleure amie, celle avec qui tu as grandit, va finir par revenir. C’est tout ce que tu souhaites, c’est tout ce que tu redoutes. Quand je l’ai rencontré, Clara patinait depuis déjà plusieurs années. Elle m’a initié et j’ai adoré au point de la rejoindre souvent à l’improviste à la patinoire. Tu te souviens combien ça la faisait rire. Elle adorait voir que tu la rejoignais parce que tu avais beau dire que ça t'agaçait de l’entendre parler de patinage, au fond tu adorais ça.        
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1577 messages et j'ai : 784 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Mathilda Bernmark et pour finir je crédite : nightblood (avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   Sam 10 Fév - 21:09

I can say that I love you for the first time
— with Jayden F. Jenkins.

Tu es une danseuse Casey, l’équilibre, tu connais, tu en as besoin pour assurer tes pas quand tu exécutes une chorégraphie. C’est l’une des qualités primordiales d’une danseuse. Il faut de la patience, de l’acharnement pour le travail, du sérieux, de la souplesse, et de l’équilibre. On parle souvent des danseuses parisiennes comme les petits rats de l’opéra, tu irais plus du côté des félins, un chat qui se faufile dans la nuit, avec un grâce qui lui est propre. Venir à la patinoire avec Jayden ne te dérange nullement. Ce n’est pas la première fois que tu pratiques ce loisir, tu as déjà eu l’occasion d’en faire pour ton plaisir personnel, mais également pour accompagner des amis, ou même l’un des membres de ta famille. Ta nièce préférée adore venir ici l’hiver, et comme tu ne peux rien lui refuser, ce n’est pas rare que tu passes une journée, si pas plus, par semaine, pendant toute la période où la patinoire est accessible. Tu n’as pas tellement d’écart avec Zoé, à peine une dizaine d’année, tu es la tante cool à ses yeux, celle sur qui elle peut compter, comme une grande soeur prête à l’aider. Un rôle que tu ne changerais pour rien au monde. Un pas à la fois sur la glace, pour glisser avec aisance. Il te surprend, encore une fois. Tu n’aurais pas pu penser un seul instant qu’il savait patiner. Une constatation qui te prouve que vous ne vous connaissez pas réellement, pas encore. Mais peut-on apprendre à connaître quelqu’un dans son ensemble. Est-ce vraiment une bonne idée d’arriver à ce point. Ne serait-ce pas risquer de vivre dans une routine, une vie sans surprise, ennuyante à souhait. Tu espères ne jamais en arriver là. Tu aimes ressentir cet émotion dans le creux de ton ventre en découvrant quelque chose que tu ne soupçonnais pas. Il sait patiner, et plutôt bien, vu qu’il va jusqu’à le faire de dos, en tenant tes mains dans les siennes. Une prouesse que tu ne ferais pas, de peur de te louper, et de risquer de te blesser. Pas de hockey sur glace alors. Dommage, tu aurais pu facilement l’imaginer pratiquer ce sport. Mais tu peux chasser cette idée de ton esprit. Si ce n’est pas ça, qu’est-ce. Tu es curieuse, impatiente même d’obtenir des réponses, car la patience n’est pas ton fort. La faute à ton frère qui a toujours eu tendance à tout te céder quand tu étais plus jeune, et très rapidement. La raison de sa compétence dans le patinage, c’est une femme. Une information qui pourrait éveiller la partie jalouse de ton caractère, mais pas aujourd’hui. Tu es de bonne humeur, et tu ne veux pas réagir sous l’impulsivité. Ce moment est déjà rare entre vous, une sortie de ce genre, que tu ne voudrais pas la gâcher en adoptant un comportement stupide. Clara. Un prénom qui ne résonne pas dans ton esprit. Tu as beau chercher, il ne te parle pas. Tu restes silencieuse, tu écoutes attentivement ce qu’il peut te dire. Tu vois bien que ça lui tient à coeur ce qu’il est en train de te confier. Il n’y a pas de plaisanteries dans ses mots. Tes yeux bifurque jusqu’au bijou qu’il te montre, avant de retourner jusqu’à ses yeux. « Tu as l’air de beaucoup tenir à cette Clara. » Ce n’est peut-être qu’une supposition, mais tu es presque sûre de ce que tu avances. « Pourquoi c’est la première fois que tu m’en parles. Ou que je ne l’ai jamais vu d’ailleurs. » Dans le fond, ce n’est pas plus mal, tu n’aimes pas savoir que des demoiselles lui tournent autour, bien que tu te modères sur ce point, depuis plusieurs mois déjà, mais ça t’intrigue d’apprendre l’existence d’une personne importante aux yeux de ton mari, alors qu’elle n’est jamais arrivée dans l’une de vos conversations. Tu ignores si tu dois attendre sa réponse avec impatience, ou au contraire, la redouter.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 854 messages et j'ai : 283 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Boyd Holbrook et pour finir je crédite : avengedinchains

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   Sam 3 Mar - 17:21


I can say that I love you for the first time

Casey & Jayden

Venir à la patinoire avec Casey, c'était peut-être pas une idée de génie. Il y a certaine partie de ta vie qu'elle ne connaît pas. Elle ne connaît pas le Jayden d'avant Casey. Face à elle, elle a toujours eu le véritable con avec les femmes. Celui qui joue, qui s'amuse à les manipuler et à leur briser le coeur. Ouais, ça c'est toi c'était toi avant que tu ne l'as connaisse mieux et que tu tombes sous son charme. Parce que tu n'as aucun doutes là dessus, tu es bel et bien sous le charme de cette blonde que tu tiens contre toi. Tu ne saurais dire comment c'est arrivé, ni depuis quand tu ressens ça mais les faits sont bien là, elle te fait complètement craquer, que tu le veuilles ou non. Mais effectivement, il y a beaucoup trop de zone d'ombre dans ta vie et tu le réalises maintenant que vous êtes sur la glace. Ca ne te surprend pas qu'elle soit étonnée que tu saches patiner, tu n'as jamais montré un réel intérêt pour cette discipline. Alors tu parles, tu mets un nom sur la personne responsable de tout cela. Clara. Elle était tout pour toi Clara. Elle était ta meilleure amie, elle était celle que tu aimais bien plus que ça encore. Mais Clara, elle est aussi celle qui en un claquement a littéralement brisé ta vie. Elle est partie, elle n'a rien dit et pour ça, tu la détestes. Tu la détestes parce qu'elle t'a laissé t'attacher à elle. Elle t'a laissé faire, sans rien dire et tu es persuadée qu'elle était au courant de tout ça, de ce que tu ressentais. Alors oui, pour tout ça, Clara tu la détestes et parler d'elle te fait mal. Mais à tes côtés, ce n'est pas n'importe qui. Casey n'est pas n'importe quelle femme, elle est la tienne et elle a le droit de savoir. Elle a le droit de savoir que si tu sais patiner, si tu aimes patiner, c'est grâce à ce fantôme qui hante encore parfois ta vie. Ce n'est pas très malin de ta part de parler à ta femme d'une autre femme qui a été importante dans ta vie mais tu en ressens le besoin, c'est simplement plus fort que toi. Est-ce que tu tiens à elle ? Tenais serait plus exact, ce pourquoi tu hausses les épaules pour toute réponse. Il faut te faire une raison, ça devrait faire longtemps que tu aurais du comprendre, Clara ne reviendra simplement pas. Parce que Clara n'est plus là. Des mots que tu aurais aimé ne jamais avoir à prononcer, des mots pourtant vrais, réels. Elle n'est plus là, partit, envolée et tu ne sais même pas où. Aucun mot, aucune adresse, juste l'espoir d'un jour la revoir en vie. Je devais avoir vingt ans. Peut-être vingt-et-un ans. Elle est partit, du jour au lendemain. Pas un mot, pas une adresse, pas un au revoir. Rien. J'ai attendu qu'elle revienne, il y a des moments où j'attend encore. Tu as la rancune tenace, tu lui en veux encore pour cet abandon pour ce qu'elle a fait de toi. Un homme sans respect pour les femmes, un homme qui s'accuse de cette situation car si elle est partit, c'est à cause de toi, tu ne vois pas d'autres explications en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1577 messages et j'ai : 784 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Mathilda Bernmark et pour finir je crédite : nightblood (avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   Ven 23 Mar - 10:34

I can say that I love you for the first time
— with Jayden F. Jenkins.

Tu ne comprends pas tout ce qu’il se passe. Tu es perdue Casey, et cette sensation désagréable s’affiche peu à peu sur ton visage, elle se laisse voir à travers les expressions qui y passe. Tu n’es pas contre de savoir des choses à propos de ton mari, de cet homme que tu as épousé sans prendre le temps de le connaître réellement. Il y a des zones d’ombre dans l’histoire, le tableau n’a pas encore révélé tous ses secrets, mais il y a certains points qui feraient bien mieux de rester dans l’ombre. Les histoires de coeur sont délicates. On souhaite en avoir connaissance, au même titre qu’on ne veut pas les entendre. Tu es entre les deux jolie blonde. Intriguée par les mots de Jayden, mais pas spécialement ravie de les entendre. Une femme, importante à ses yeux, qui se prénomme Clara. Ou prénommait. Elle n’est plus là, c’est ce qu’il est en train de te dire, ce qui met encore plus d’incompréhension à cette histoire. Il souhaite t’expliquer, mais plus les mots avancent, plus tu as la sensation d’aller dans le flou. Les mots ne s’arrêtent pas. Ils s'enchaînent. Elle est partie, sans prévenir, envolée en fumée. Égoïstement, tu devrais être ravie de l’entendre, savoir que ça fait plusieurs années qu’elle n’est plus dans la vie de ton mari, que ce n’est pas une rivale potentielle, mais les derniers mots de l’ancien beta changent la donne. Ils te poussent à rompre le contact, à retrouver la liberté de tes mains, pour avancer seule sur la glace, sans avoir besoin de son aide pour être stabilisée. Tu détournes ton regard, un bref instant, essayant de ne pas porter attention à ton rythme cardiaque qui augmente dans ta poitrine, ce qui te pousse à prendre un peu plus d’air, pour permettre l’oxygénation de ton sang. « Tu attends encore… » Ce ne sont pas réellement des paroles ayant le but de recevoir une réponse, mais plutôt une façon de leur donner du sens, comme si les dire à haute voix allait éclairer tes pensées, te permettre de comprendre. Tu ignores si ça fonctionne ou non, mais ton regard, il parvient à revenir sur l’avocat, même si l’absence de sourire sur tes lèvres contraste avec ce qu’il pouvait y avoir avant. « Tu entends ce que tu es en train de me dire au juste ? » Tu ne t’énerves pas, tu gardes un ton calme, maîtrisé. Loin de toi l’idée de faire une scène au milieu de la glace, juste faire comprendre à Jayden qu’il n’a peut-être pas agit de la bonne façon, il y a quelques minutes. « C’est une bien jolie histoire que tu me racontes Jayden, mais ce que j’en retire c’est qu’une femme, visiblement la première qui a réussi à étreindre ton coeur, y est encore. Que même si elle t’a fait du mal, en partant sans rien dire, tu y penses, après plusieurs années. Que je suis… quoi au juste… un lot de consolation, une transition au cas où elle se décide à revenir, que si ça arrive un jour, plus rien ne comptera ? » Des hypothèses. Voilà ce que tu es en train de faire, alors que sans t’en rendre compte, tu as arrêté d’avancer sur le glace. Que tu es bêtement plantée au milieu de la patinoire, avec l’espoir d’y voir plus clair. Finalement, tu te demandes pourquoi il t’a demandé de venir ici, aujourd’hui. Quel est vraiment le but de cette sortie.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 854 messages et j'ai : 283 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Boyd Holbrook et pour finir je crédite : avengedinchains

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   Dim 22 Avr - 20:45


I can say that I love you for the first time

Casey & Jayden

Tu ne sais plus vraiment ce que tu es en train de faire. Fou, tu deviens simplement fou. Cette histoire, tu n’étais peut-être pas prêt à la lui faire entendre et pourtant, les mots viennent le plus naturellement du monde. Tu as une histoire avec le patin, tu as une histoire avec la glace et cette histoire, personne ne la connaît. Tu n’as pas honte, tu juges simplement que ça ne regarde personne. Mais Casey, elle est quelqu’un, importante pour toi alors oui c’est normal que tu finisses par lui raconter cette histoire du passé qui te hante bien souvent. Tu sens mal, tu es nerveux aussi parce que vou êtes au milieu de plein de monde et tu as un peu peur de la réaction qu’elle pourrait avoir. Tu ne tiens pas particulièrement à déclencher une esclandre au milieu de la foule, ça ne te ressemble pas ce genre de chose. Alors tu es soulagée quand elle ne fait que dégager sa main de la tienne, qu’elle te tourne le dos sans pour autant cesser d’avancer. Tu l’observes avec attention, tu ne sais pas exactement ce qui va suivre mais tu appréhendes. Les yeux clos, le souffle que tu tentes de garder aussi calme que possible, tu attends, tu n’as jamais su faire que ça. A croire que tu as toujours attendu qu’elle revienne dans ta vie mais c’est idyllique, ça l’a toujours été, c’est totalement idiot alors que tu as une magnifique femme à tes côtés. Tu l’as laissé se libérer de toi bien que ça te coûte de la sentir si loin de toi. Tu ne la tiens plus, tu sais que tu as été maladroit dans tes mots. Maladroit et complètement idiot. Tu as du mal à la regarder même quand elle elle le fait. Ton regard se détourne à plusieurs reprise avant de revenir tant bien que mal sur la jeune femme. Tu sais ce que tu lui dis et tu regrettes facilement parce que tu sais que ça n’est pas une choses à dire à la femme à qui on est marié. Non, aucune femme ne devrait entendre que son mari pense parfois à une autre. Mais toi, tu es ce genre d’homme qui ne sait jamais comment faire les choses et qui finalement les fait un peu trop maladroitement. Tu n’aimes pas ce qu’elle te dit. Tu n’aimes pas qu’elle ressente ça car c’est tout à fait faux. Elle n’est pas sans importance pour toi, elle n’est pas rien comme elle semble l’imaginer. Non au contraire, elle est celle qui a su voir quelque chose de nouveau en toi et tu sais que tu lui dois tout. Regarde-moi Casey. Tu viens lui prendre la main pour la rapprocher de toi. Tu te rapproches en plantant ton regard dans le sien, un sourire ayant du mal à venir se pointant tout de même. Tu n’es pas une remplaçante Casey, tu ne l’as jamais été. Tu as une main qui remonte à sa joue quand l’autre se fixe à sa taille. Tu es ce que j’ai de plus précieux. Tu es celle que j’aime mais si parfois j’ai envie de revoir Clara, c’est pour lui demander pourquoi. Pourquoi elle est partit, pourquoi elle m’a abandonné sans même un mot. J’ai juste besoin de savoir ça. Avec Clara, rien ne sera plus jamais pareil. Tu sais ne plus avoir de sentiments pour elle, tu sais ne plus penser à elle comme tu as pu le faire par le passé parce que désormais, tu as Casey. Tu as Casey et tu l’aimes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1577 messages et j'ai : 784 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Mathilda Bernmark et pour finir je crédite : nightblood (avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   Mar 24 Avr - 10:55

I can say that I love you for the first time
— with Jayden F. Jenkins.

Tu ne souhaites pas réagir sous le coup d’une impulsivité, et regretter les mots que tu pourrais dire à l’encontre de ton mari, mais la patience, et un comportement réfléchi n’est pas spécialement ce que l’on pourrait utiliser pour te définir. Toi Casey, tu es le feu, un brasier qui se consume, difficilement maîtrisable, bien que depuis que tu as la présence de Jayden à tes côtés, tu as su t’améliorer, tu as su changer naturellement pour ne pas tout gâcher entre lui et toi. Pourtant, il y a certains moments où le naturel reprend le dessus, où les anciens comportements se bousculent pour reprendre possession de toi. De la jalousie. De l’amertume. Le sentiment d’être une figurante depuis le début, alors que l’on t’avait fait miroiter le premier rôle. De la déception. Bien des choses qui font que ton humeur n’est plus la même que lorsque vous êtes arrivés à la patinoire. Tu ne sais même plus si tu apprécies d’être là. Cette histoire, aussi émouvante qu’elle puisse être, tu ne l’aimes pas. Parfois, l’ignorance est la meilleure des solutions, car à présent, tu ne pourras plus oublier, tu vas sans cesse penser que tu as la place d’une autre personne, et qu’en un claquement de doigt, tu pourrais tout perdre, si elle se décidait à revenir. Car tu n’es pas dupe, tu sais reconnaître quand une femme à une importance dans la vie d’un homme, ou d’une autre femme d’ailleurs. Après tout, tu es ouverte d’esprit, et tu n’as jamais caché que ta vie pourrait se terminer avec une femme à tes côtés. Il y a bien eu Enya, et également Sara, même si avec elle, c’était différent. C’était physique, un défouloir pour l’une comme pour l’autre. Aujourd’hui, c’est un homme dans ta vie, un homme avec qui tu es mariée, et qui vient d’être maladroit dans ses mots. Ni une ni deux, tu formules tes pensées, comme tu sais le faire, sans prendre de détours. Tu es blessée, et tu lui dis, allant jusqu’à lui demander si tu n’es qu’un lot de consolation dans son histoire avec Clara. Tu ne glisses plus sur la glace, tu es immobile, droite, un équilibre parfait, celui d’une danseuse. Ton regard trouve le sien, tandis que tu sens sa main se saisir de la tienne, l’utiliser pour que tu glisses vers lui, sur la glace. Tu voudrais résister, laisser de la distance entre vous, mais tu n’as aucune volonté actuellement. Tu l’écoutes, te dire que tu n’es pas la remplaçante de Clara, ou d’une autre femme. Que ça n’a jamais été ton rôle. Une information qui parvient à faire naître un petit sourire sur tes lèvres, montrant que ça te fait plaisir de l’entendre te dire ça. Sa main quitte la tienne pour se poser à ta taille, quand l’autre effleure délicatement ta joue. Les mots qui suivent, il te faut un moment pour les comprendre, pour saisir le message qui est caché derrière. Et celui-ci est tellement fort, inattendu, que tout le reste de sa phrase passe à la trappe dans ton esprit. « Tu viens de dire que tu m’aimais. »  Dis-tu doucement, ton regard planté dans le sien, un sourire délicat sur tes lèvres. Tu ne te considères pas spécialement comme une fille romantique. Tu n’as pas besoin de fleurs, de chocolat, de séduction. Mais ce passage, cette étape importante dans un couple est tout de même chère à ton coeur. La première fois, que ces mots sont prononcés. Et c’est ce qu’il vient de se passer, bien que ce soit dit indirectement. « Est-ce que… c’est sincère, ou bien c’est un lapsus, une erreur de formulation. » Tu as besoin de savoir, d’avoir la certitude que c’est bien ce qu’il pense, avant de t’en réjouir, et peut-être à ton tour exprimer ce que tu ressens.  
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 854 messages et j'ai : 283 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Boyd Holbrook et pour finir je crédite : avengedinchains

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   Sam 26 Mai - 13:55


I can say that I love you for the first time

Casey & Jayden

Venir à la patinoire avec Casey, c’était décidément pas une bonne idée et tu ne le réalises que maintenant qu’il est trop tard. Tu pensais pas que ça te ramenerais des années plus tôt. Tu n’imaginais pas que tu te rappellerais de ce passé que tu as pu partager avec celle qui était ta meilleure amie. Cette femme dont tu n’as jamais parlé à Casey. C’est une erreur tu le sais et aujourd’hui, tu vas la réparer. On ne peut pas dire que ça se fasse de bon coeur. Tu n’aimes pas parler de Clara, tu n’aimes pas te remémorer ce passé douloureux. Prenant une profonde inspiration, tu laisses les mots se faire entendre. Tu te confies à ta femme, comme si c’était normal. Ca ne l’es pas vraiment vue la tenue de tes propos et pourtant, toi ça te fait du bien, ça te libère aussi et tu espère du fond du coeur qu’elle finira par te comprendre. Mais ce que tu ne réalises pas, c’est combien tes mots peuvent être maladroit. Tu ne le vois pas parce que pour toi c’est presque normal car tout ce que tu lui dis, c’est l’entière vérité, ni plus ni moins. Contrairement à ce qu’elle semble penser, elle n’est pas une remplaçante Casey. Tu n’as jamais pensé ça d’elle et ça ne sera jamais le cas. C’est aller vite entre vous, c’est aller très vite c’est vrai et pourtant, tu regrettes aucun de tes gestes parce que tout était simplement sincère. Ce mariage était fou, complètement mais tu as dit oui sans menace, tu as dit oui de ton plein gré tout comme elle et tu espères que c’est suffisant pour lui faire comprendre que non, elle n’est pas qu’une vulgaire remplaçante comme elle semble le croire. Les mots viennent tout seuls. Tu ne réfléchis pas quand tu t’adresses à elle parce que tout te semble trop normal, tout te semble trop logique et c’est ce qui est plaisant à vrai dire. Et puis elle te regarde, elle te sourire aussi en se collant contre toi et tu ne peux que la regarder en tentant malgré tout de sourire. Ses mots te font réaliser. Oui tu la dis, tu ne sais pas pourquoi, tu ne sais pas comment c’est venu à ce moment là mais c’était bien là. Ca te surprend mais c’est aussi agréable. Pourtant, tu n’es pas prêt de les assumer tes mots et ton sourire se fait un peu plus amusé. J’ai dit ça moi ? Tu as sans doutes mal entendu... Mais elle sait aussi bien que toi que c’est faux, que tu les as prononcé ces paroles et maintenant, il te faut les lui confirmer, il te faut lui faire savoir que tu ne plaisantes pas quand tu lui dis que tu l’aimes, tu ne plaisantes pas quand tu lui dis qu’elle n’est pas qu’une remplaçante, qu’elle est tout ce que tu as. Ton regard se rive dans celui de la jeune femme et d’une main, tu viens caresser sa joue, tu viens éloigner quelques mèches de ses cheveux que tu replaces derrière son oreille. Tu prends ton temps, tes gestes sont lents, tu cherches tes mots pendant que tu te contentes de sourire. Et bien... Tu viens doucement humidifier tes lèvres sans pour autant perdre ta femme du regard. Tu ne réalises même pas que vous êtes au milieu d’une patinoire pleine de monde, que vous pouvez gêner les gens. Non c’est le dernier de tes problèmes ça. Je crois bien que je suis complètement fou amoureux de vous madame Jenkins. Il t’en a fallu du temps pour te l’admettre à toi-même mais maintenant que c’est fait, tu réalises que c’est pas désagréable à dire c’est même plutôt l’inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: I can say that I love you for the first time - Casey   

Revenir en haut Aller en bas
               

 I can say that I love you for the first time - Casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum