Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Astrid, Lylla, Bryanna et Audrey ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Steve, Jared, Azraël et Harry veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

Max ⚛ A million dream is all it's gonna take

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Maximilian B. Sparks
Zeta
J'ai posté : 1133 messages et j'ai : 2 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Tom Holland et pour finir je crédite : cosmic light (avatar) & BEYLIN (signa).

Maximilian B. Sparks
Mar 6 Fév - 7:40

Maximilian Baxton Sparks

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Sparks, c’est le nom donné par ton père. Un nom court, pour trancher avec ton prénom à rallonge, un nom qui étincelle et ça te plait.
Prénoms : Tu t’appelles Maximilian, un prénom bien long que l’on raccourcit généralement par Max. Baxton, ton second prénom, n’est utilisé que par ta mère lorsqu’elle a quelque chose à te reprocher.
Date et lieu de naissance : Tu as vu le jour dans la petite ville de Bandon, dans l’Oregon, le 1er avril 1996. On aurait presque pu croire à une bonne blague.
Age : Tu as donc 21 ans, pour quelques mois encore.
Nationalité : Tu ne possèdes que la nationalité américaine.
Origines : Tu as des origines finlandaises du côté de ta mère.
Orientation sexuelle : C’est bien là que ça se complique. Tu n’es pas sûr de toi quant à ton orientation et ton manque d’expérience ne t’aide pas à y voir plus clair. Tu es autant attiré par les hommes que par les femmes et sans vraiment mettre de mot dessus, tu es sans doute bisexuel.
Statut civil : Célibataire depuis presque 22 ans, et tu t’en portes bien.
Vie sexuelle :  Tu n’as jamais rien connu que des baisers maladroits dans des jeux d’alcool. Tu es vierge de toute relation physique.
Statut social : Ta mère est pauvre, ton père gagne bien sa vie. Toi, tu es une moyenne entre les deux.
Etude(s) : A ton plus grand malheur tu es en double cursus : tu étudies la Chimie en majeure, et la Microélectronique en mineure.
Année : Tu es en quatrième année, et tu espère fortement que ce sera la dernière.
Club et associations : Tu fais partie du club d’athlétisme et d’informatique.
Quartier de résidence : Tu vis à Flushing, dans le Queens.
Type de logement : C’est dans un loft spacieux que tu habites.
Avec qui vis-tu ? Tu vis avec ton père Bartholomew Sparks, depuis ton arrivée.
Date d'arrivée à NY : Tu es arrivé en septembre 2014, afin de commencer tes études, mais tu es venu régulièrement depuis que tu avais l’âge de prendre l’avion seul.
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? Tu es né à Bandon dans l’Oregon et tu y a vécu jusqu’à ton déménagement à New-York.
As-tu de la famille à NY ? : Tu n’as pas une grande famille, et puisque ta mère est restée dans ta ville natale, tu n’as que ton père et ton oncle ici.

Cinq défauts et cinq qualités

Attentionné + Honnête + Souriant + Généreux + Drôle + Optimiste + Curieux + Débrouillard + Maladroit + Timide + Naïf + Innocent + Légèrement influençable + Impatient + Compétitif + Impulsif

Autres signes particuliers

Tu passes des heures devant l’écran de ton ordinateur ou de ta télévision à jouer à des jeux vidéos + Tu lis beaucoup, notamment des comics et tu es un fan inconditionnel des super-héros. + Tu travailles au Dunkin’ Donuts près de chez toi depuis maintenant un an et demi + Tu es allergique aux poils de chats + Tu adores la mer et c’est sans doute ce qui te manque le plus de Bandon, hormis ta mère. + Tu fais du skateboard et tu te déplaces beaucoup comme ça dans New-York. + Tu es sportif, bien qu’on puisse parfois penser le contraire, et tu t’entraînes assez souvent avec ton père + Tu as beau prendre l’avion depuis que tu es très jeune, tu as le vertige et tu es persuadé que tous les avions que tu prends vont se crasher.


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Sophie
Pseudo : Essy
Age : 20 ans tout rond
Pays /région : Bretagne  
Etudes/Travail :  Licence d’Arts du Spectacle
Avatar choisi : Tom Holland  
Type de personnage : Inventé avec le papa ours !
Staff référent (si multicompte ou changement) : Marie
Comment es-tu arrivé là ? : A dos de licorne Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 18529479
Avis sur le forum : Je crois que c’est assez clair que GMA c’est ma maison maintenant Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 201132147
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Tom Holland</pris> <a href="www.good-morning-america.org/u3089" class="COLO">✖️</a> Maximilian B. Sparks
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Maximilian
[b]NOM[/b] : Sparks
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : ZETA ALLOS
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Tu n’aimes pas les études. Il n’y a pas un matin où tu n’hésites pas à lancer ton réveil contre le mur pour te rendormir et ne pas aller en cours. Pourtant tu te lèves, tu y vas, tu écoutes. Tu ne comprends pas tout, tu n’es pas l’élève le plus brillant mais ce n’est pas parce que tu es bête. Tu es simplement perdu dans la vie. Tu ne sais pas ce que tu veux faire, tu ne sais pas qui tu veux être et c’est pour cela que tu n’as pas ta place dans une confrérie. Les étiquettes ne te vont pas et tu ne veux pas en porter, tu n’es pas encore prêt pour ça.

Choix n°2 : LAMBDA PHI EPSILON
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Tu es innocent, naïf, et tu regardes encore le monde comme s’il n’avait que des bonnes choses à t’offrir. Tu sais que tu ne vas pas devenir médecin, policier ou avocat, tu ne changeras pas la vie de milliers de personnes, mais tu te plais à espérer que tout de même, tu auras un impact sur quelqu’un. Tu es un éternel optimiste et tu crois en la bonté des gens. Tu es persuadé qu’il est possible de changer le monde, une blague à la fois.



The brightest colors fill
my head
A million dreams are keeping me awake
Maximilian B. Sparks
Zeta
J'ai posté : 1133 messages et j'ai : 2 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Tom Holland et pour finir je crédite : cosmic light (avatar) & BEYLIN (signa).

Maximilian B. Sparks
Mar 6 Fév - 7:40


❝ Bref, vie de merde.


1996
Bandon, Oregon

Un accident. Personne ne te l’a jamais dit comme ça et pourtant c’est ce que tu es. Un accident, une erreur, une grosse farce. Pour bien le montrer, tu as même décidé de naître le premier avril, pour prouver à tout le monde que tu ne te prends pas au sérieux. Ils sont jeunes tes parents, ils n’ont même pas encore dix-sept ans. Ils sont au lycée, un peu perdus et complètement dépassés par tout ça, mais ils s’aiment, alors c’est sans doute l’important. Ils t’aiment aussi, et même si tu n’étais pas prévu, même si tu n’étais pas voulu, tu es rapidement devenu la lumière de leur vie, à l’instant où tu as poussé ton premier cri. Ce sont des choses qui te feront peur en grandissant, des angoisses que tu garderas en toi sans oser en parler. Ils ne s’en rendent pas compte et peut-être que c’est mieux ainsi, peut-être que tant que tu n’en parleras pas, vous pourrez encore avoir l’illusion d’une famille plus ou moins unie, plus ou moins heureuse.


1998
Bandon, Oregon

Tu ne te souviens pas de ce départ, tu étais beaucoup trop jeune. Tu ne marchais pas encore très bien, tu ne parlais pas encore très bien non plus. Déjà petit tu étais maladroit, mais c’était quelque chose qui attendrissait les gens autour de toi. On ne t’a pas vraiment raconté comment ça s’était passé, sans doute parce que tu n’aurais pas compris, et sans doute aussi parce que ça ne te regardait pas. C’était surtout entre tes parents que ça se passait, parce que même s’ils étaient toujours amoureux, toujours en couple, ton père partait à l’autre bout du pays. S’ils voulaient se voir, c’était deux jours de voiture sans s’arrêter, c’était dix heures d’avion pour rejoindre Bandon à New-York. Un trajet long, un trajet cher, qu’il ne pouvait faire qu’une fois par an. Tu es resté avec ta mère, sur les rives de l’océan pacifique, avec tes grands-parents aussi, dans cette ville qui avait vu la naissance de tes parents avant la tienne, et leur rencontre également. Elle n’a pas fait d’étude ta mère, elle a travaillé directement en quittant le lycée, pour avoir un peu d’argent, pour pouvoir t’élever. C’était vous contre la terre entière, pendant un temps du moins.


2004
Bandon, Oregon

« Maximilian, viens dire bonjour s’il te plaît. » Elle sourit en disant ça ta mère, elle a l’air heureuse, et ça fait longtemps que tu ne l’as pas vu comme ça. A bien y réfléchir, tu n’es pas certain de l’avoir déjà vu aussi souriante, même pas l’été lorsque ton père est là. Non, il y a quelque chose chez l’homme dans ton salon qui la rend différente, et ça te met tout de suite en confiance. Il est loin d’avoir une dégaine de superhéros, mais il n’a pas l’air bien méchant non plus. Alors tu t’avances, tu fais ce qu’on attend de toi en disant bonjour, en tendant la main droite, comme on t’a appris à le faire. On t’a appris qu’à certains hommes, tu pouvais faire des bisous sur la joue. Tes grands-pères, ton père aussi, mais il te semble que c’est tout. Lui, tu ne le connais pas encore, et une poignée de main te semble bien suffisante. « Bonjour Max, moi c’est John. Mais tu peux m’appeler Papa si tu en as envie. » Il sourit, il a l’air sérieux et ça te fait peur. Tu pourrais sans doute lui hurler dessus si tu osais mais tu te contentes de récupérer ta main, de faire une légère grimace avant de repartir dans ta chambre, retrouver tes figurines et autres jouets. Il n’y a qu’une seule personne que tu appelles Papa, et tu le verras cet été.


2007
New-York

Tu n’arrives pas à choisir. La peur, l’angoisse, l’excitation. Tu ne sais pas quelle émotion est la plus forte, mais ce qui est certain c’est que tu ressens des milliers de choses à la fois. Tu prends l’avion seul pour la première fois, tu pars pour quasiment dix heures de vol et tu atterriras à l’autre bout du pays, dans les bras de ton père. Tu pars à New-York, tu seras tout seul avec lui pendant près d’un mois et tu as hâte, hâte de voir cette ville dans laquelle il vit. Tu veux tout découvrir de lui, de la vie qu’il mène si loin de toi. Tu ne sais pas ce que vous allez faire ensemble, tu t’en fiches un peu en réalité, tout ce qui compte c’est de passer du temps avec lui, rien qu’avec lui. Mais avant de n’avoir ton père rien que pour toi pendant des jours et des jours, il te faut affronter le plus grand obstacle que tu aies jamais franchis. Tu regardes beaucoup de films, tu écoutes les informations et tu sais que ce sont des choses qui arrivent. Parfois, les avions se crashent, sans qu’on ne sache vraiment pourquoi. Et tu as onze ans maintenant, tu sais qu’aucun superhéros ne pourra venir te sauver. Tu aimerais y croire et c’est bien pour cela que tu continues de lire aussi intensément tous les comics que tu peux trouver. Mais aujourd’hui Superman ne pourra rien pour toi, et tout ce que tu peux faire c’est croiser les doigts, alors que l’avion décolle pour t’emmener loin de ce que tu as toujours connu.


2010
Bandon, Oregon

« T’es pas mon père ! » Tu claques avec violence la porte de ta chambre avant de t’écrouler sur le sol, le dos contre la parois froide. Tu n’en peux plus de ce quotidien faux dans lequel tu vis, cette relation dont tu ne veux pas mais que l’on force sur toi. Ton père il est à New-York, tu ne le vois qu’une fois par an, tu ne lui parles que grâce aux conversations téléphoniques que vous avez au moins une fois par semaine, mais il reste ton père. John, il n’est pas ton père et pourtant il essaie de s’approprier cette place dans ta vie depuis qu’il y est entré. Tu sais bien qu’il rend ta mère heureuse, tu sais bien qu’elle a besoin de lui dans sa vie mais toi ça ne te plaît pas. Tu fais des efforts, comme te l’a conseillé ton père quand tu lui en as parlé mais ça t’énerve, parce que tu ne veux pas être le fils de quelqu’un d’autre. Tu es le fils de Bartholomew Sparks, et tu es fier de ça. Tu entends John s’énerver au rez-de-chaussé et tu ressers tes jambes contre ton corps. Tu t’en veux. Tu aimes ta mère, tu aimes Bandon, mais certains jours tu rêverais d’être à New-York tout le temps. Quand tu es à New-York, tu ne cries pas avec ton père, sans doute parce que tu n’y passes pas assez de temps. A New-York aucune journée ne se ressemble, pas quand tu es avec ton père, et avec Nolan. Tu te calmes en pensant à ça, en pensant à eux et petit à petit John et ses parties de pêches s’envolent de ton esprit. Un jour tu partiras, bien que tu sais déjà parfaitement que certaines choses te manqueront.


2014
New-York

Tout est inversé. Ce n’est plus l’année à Bandon et l’été à New-York mais bien l’année tout entière dans la Grosse Pomme, et les deux mois de vacances dans cette petite ville de bord de mer dans l’Oregon. Ca te fait drôle d’être là, dans le loft de ton père et de Leana, sa compagne. Tu as l’impression de partir pour de longues vacances qui dureront dix mois. Tu sais bien que c’est faux, après tout si tu es là c’est bien pour aller en cours et avoir un diplôme de Columbia à la fin. «  Alors, on fait quoi ? » Tu les regardes, Barry et Leana, tes nouveaux colocataires. Tu ne réalises pas encore très bien qu’eux aussi doivent aller travailler, et qu’eux aussi ont un emploi du temps stricte, encore plus que toi en réalité. Mais tu viens seulement d’arriver, tu viens seulement de vider ta dernière valise et tu sais qu’il va falloir un peu de temps avant de tomber dans une routine. Tu ne sais pas si tu en as envie en réalité, ça te semble impossible d’avoir un quotidien fixe dans cette ville qui ne dort jamais. Tu veux tout découvrir, tout visiter comme vous l’avez fait si souvent l’été depuis que tu viens voir ton père pendant les grandes vacances. Toi, lui, Leana et Nolan, son neveu. Surtout Nolan en réalité. Il est un peu plus âgé que toi, et tu l’as souvent suivi en ville pour découvrir des choses, faire des activités auxquelles tu n’aurais jamais pensé en étant seul. Tu sais qu’il est à New-York aussi, tu sais qu’il fait ses études à Columbia comme tu t’apprêtes à le faire. Et peut-être que secrètement, tu voudrais qu’il passe souvent voir sa tante avec qui tu vis à présent. Mais tu n’es pas pressé. C’est ton premier jour ici, ta première semaine et puisque tu t’apprêtes à y passer toutes tes années d’études, tu as encore du temps devant toi. Rien ne te semble pouvoir gâcher ça.


2015
New-York

Ca fait six mois que tu es arrivé. Six mois que tu es à New-York et que tu ne cesses de te disputer avec ton père. Tu étais heureux de partir de Bandon, triste de laisser ta mère mais tu savais qu’elle serait heureuse avec John, et toi tu ne pouvais pas attendre avec plus d’impatience le moment où tu ne serais plus obligé de vivre sous le même toit que cet homme. Oui, mais tu réalises maintenant qu’ici c’est peut-être pire. Tu ne comprends pas ton père, tu cries, il crit, Leana crit. Et Leana vient de claquer la porte de l’appartement en prenant ses affaires. Tu étais dans ta chambre, tu les as entendu se disputer. A cause de toi. Tu l’as bien entendu, tu l’as bien compris et pourtant c’est toi qu’il a choisit, c’est à elle qu’il a dit de partir. Tu sors de ta chambre, pour trouver ton père seul dans la pièce principale du loft. « Je suis désolé… » C’est tout ce que tu arrives à dire. Tu ne lui as pas demandé de mettre fin à sa relation pour toi, tu n’as pas cherché à les séparer ou à écarter Leana de ton père. Tu ne ferais jamais quelque chose comme ça. Tu t’assoies dans l’espace cuisine, laissant à ton père le temps d’assimiler sa rupture, et de sortir deux bières du réfrigirateur. Tu es surpris qu’il t’en donne une, surpris qu’il te l’ouvre même et tu le regardes avec un air d’incompréhension totale. « Papa j’ai dix-huit ans, je ne suis pas censé boire. » Tu n’arrives pas à croire que ton père, juge, qui vit pour la justice et le respect de la loi soit en train de t’inciter à boire ta première bière. Et pourtant tu saisis la bouteille, grimaçant en sentant une chaleur descendre le long de ta gorge. Tu n’es pas certain d’apprécier, mais tu continues de boire, pour être avec ton père et lui montrer que même si tu cries beaucoup, tu as bien vu le choix qu’il vient de faire pour toi.


2018
New-York

Ca fait trois et demi que tu es à New-York, que tu vis avec ton père, que tu suis des cours à Columbia. Tu te forces à aller en cours en réalité, parce que tu n’aimes pas ça, et régulièrement tu dis à ton père que tu voudrais arrêter tes études. Il ne t’écoute pas, parce qu’il ne veut pas en entendre parler. Les études, c’est important, c’est ce qui te donnera un bon métier. Oui, mais ce n’est pas fait pour toi. Tu continues de te disputer avec lui, régulièrement, parce que vous ne vous comprenez pas. Après trois ans de colocation, vous n’arrivez toujours pas à vivre ensemble, et tous les matins en ouvrant les yeux, vous ouvrez une pochette surprise qui déterminera l’entente de la journée. Un jour sans, un jour avec, vous ne pouvez jamais savoir en réalité tellement les disputes peuvent éclater rapidement entre vous. Tu te sens perdu dans cette ville gigantesque, peut-être encore plus que tu ne l’étais dans ton petit village de la côte ouest. Tu n’es personne, qu’un homme de plus dans la foule. Tu ne sais pas ce que tu veux faire de ta vie, mais tu doutes chaque jour un peu plus que ce soit de la Chimie. Tu sais bien que tu ne veux pas vendre des donuts toute ta vie, bien que ce soit ce que tu fais depuis plus d’un an maintenant. Il était fier de toi ton père, quand tu lui as dit que tu avais trouvé un petit boulot. Tu vis pour ces jours en réalité, ceux où il te regarde avec une lueur de fierté dans les yeux. Ca n’arrive pas souvent, parce que tu es toujours toi, Maximilian le maladroit, celui qui ne dit jamais ce qu’il faut dire, et qui ne fait jamais ce qu’il faut faire. Tu avances tout doucement dans ton monde en réalité, essayant de trouver ta place dans un univers que tu ne comprends absolument pas.



The brightest colors fill
my head
A million dreams are keeping me awake
Anonymous
Invité
Mar 6 Fév - 8:01
oh quelle belle fiche (que j'ai pas du tout lu il y a deux jours de ça Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 48333449 )

rebienvenue ici mon chat, j'espère que tu t'amuseras bien avec max! love2
Anonymous
Invité
Mar 6 Fév - 8:40
Tom Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 193337520 hâte d'en découvrir plus car au vu de ce que je vois il va envoyer du lourd Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 201132147 rebienvenue chez toi Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 627785219
Anonymous
Invité
Mar 6 Fév - 8:42
Re-Bienvenue Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 2750953080
Anonymous
Invité
Mar 6 Fév - 11:51
re-Bienvenue parmi nous !
Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4441 messages et j'ai : 122 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : psychotic bitch (vava)

Jayden Moore
Mar 6 Fév - 13:57
Rebienvenue ! love
Anonymous
Invité
Mar 6 Fév - 15:32
rebienvenue mon fils Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 627785219
Sparks Power Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 1014221027
Anonymous
Invité
Mar 6 Fév - 15:44
rebienvenito chez toi Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 286332005
bon courage pour la suite Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 1755252224
Anonymous
Invité
Mar 6 Fév - 17:21
Le maître de scène Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 201132147 Bienvenue par ici! J'aime déjà ton petit, juste à cause des références Max ⚛ A million dream is all it's gonna take 48333449
Contenu sponsorisé
Max ⚛ A million dream is all it's gonna take
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: