Flashnews
La nouvelle intrigue île vous attend par ici et pour ceux qui restent à New York, vous êtes priés de vous rendre par ici huhu ♥️

Fiches de liens

Eleonore, Charline, Kaly et Olya ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Joshua, Virgil, Glenn et Anthony veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
AccueilAccueil  Forum  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Newsletter numéro 37
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
Articles SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir les petits secrets qu'elle vous offre sur un plateau !
N'oubliez pas aussi de venir faire un tour du côté des challenge qu'elle peut avoir à vous lancer
Yearbook 2017 - 2018
Venez découvrir le Yearbook, promotion 2017-2018 de l'université de Columbia !
L'heure des cadeaux !
Les résultats de la Tombola du printemps sont tombés ! Venez donc voir ce que vous avez gagné

Partagez | 
               

 [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 896 messages et j'ai : 1314 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : EXORDIUM.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Lun 12 Fév - 1:05


Aiden & Demyan

T'aurais jamais dû entrer dans ma vie.


La saint-valentin…n’importe quoi. Je me souviens encore de ce que faisait mes parents, ou encore, de mon ex qui s’acharnait à vouloir me faire des surprises. A cette pensée, mon estomac se noue et je prends mon téléphone portable, hésitant l’espace d’une seconde à envoyer un message à celui-ci. Nous ne sommes plus ensemble depuis sept mois, pourtant, nous sommes restés en couple pratiquement trois longues années. Dire qu’il ne me manque pas serait mentir, néanmoins, je n’avais pas eu le choix que de l’abandonner et, dans un sens, c’était mieux ainsi. Reposant mon téléphone, je sais que je dois me préparer. Une amie et conquête de quelques nuits a décidée de m’amener au zoo pour passer la Saint-Valentin avec moi. Si au début j’avais rechigné à cette idée, j’avais fini par céder alors qu’elle me promettait une nuit de folie. Bon, je pouvais au moins faire l’effort de la supporter en ce jour pour, ensuite, profiter de ses formes charmantes et passer une bonne fin de soirée non ? Enfilant un simple jeans, une chemise noire et des chaussures confortables, je regarde l’heure et me décide à bouger. Fonçant vers ma voiture, je vais donc chercher la jolie brune, ayant quand même fait le geste de lui offrir un bouquet de fleur. D’accord, c’était des fleurs vachement banales, mais je n’allais pas me casser le cul pour une fille qui n’est pas et ne sera jamais ma petite amie. D’ailleurs, elle semble excitée comme une puce, étant emballée devant les fleurs que je trouve pourries. Comme quoi, les filles sont faciles à comblées. Je me contente de lui sourire poliment et de démarrer. Putain, elle n’arrête pas de parler durant tout le trajet, sincèrement, j’ai déjà envie de faire demi-tour, mais je m’accroche à l’idée de la partie de jambes en l’air.

C’est donc une trentaine de minutes plus tard que je me gare sur le parking, râlant devant le monde qu’il y a sur place. Pour l’événement, le zoo a ouvert ses portes, offrant une panoplie d’animations. Si j’avais clairement envie d’aller me fourrer chez les serpents, ma cavalière du moment, elle, ne cesse de me parler des pandas qu’elle meurt d’envie de caresser, de chouchouter. Les meufs…C’est donc calmement que je me dirige vers le zoo avec elle, sauf que bien sûr, la demoiselle décide de me prendre la main, faisant en sorte que je me crispe. Je n’aime pas ça, mais pas ça du tout. Ce genre de geste c’est pour les amoureux, je ne ressens absolument rien pour elle à part de l’attirance physique. Faisant mine de m’allumer une clope, je récupère ma main, bavardant avec elle de trucs et d’autres avant d’arriver près de l’animation des pandas. Bien sûr, comme prévu, il y a énormément de monde et je sens que ma patience va être mise à rude épreuve. Tirant une bouffée de ma clope, je laisse mon regard ravageur glisser sur les environs, n’écoutant même pas la brune parler. C’est alors que je le vois, ce con au cheveux foncés, à l’allure foutrement attirante et au visage qui m’attire comme un putain d’aimant. Bien sûr, je ne tarde pas à comprendre qu’il est également accompagné, mais aussi, qu’il ne semble pas forcément dans son élément. Nous sommes deux mecs coincés là où nous n’aimerions pas être…En voyant la personne qui l’accompagne, une pointe de jalousie malsaine vient s’emparer de moi et, par automatisme, je passe un bras autour des épaules de la brune qui est ravie que je lui porte enfin un peu d’attention. Si seulement elle savait…elle ferait moins la maline, c’est certain.

« Viens, j’ai vu un pote, on va le saluer. »
Je ne lui laisse même pas le temps de broncher que, déjà, je l’entraîne avec moi vers Aiden. Depuis peu, il arrivait que nous nous perdions dans les mêmes draps, nous prêtant à des ébats assez endiablés et que j’appréciais tout particulièrement. Puis, disons-le clairement, Aiden est foutrement canon et c’est franchement mon type de mec. Mais bon, je ne suis pas du genre à vouloir de nouveau retomber dans les filets des sentiments, sauf que voilà, en le voyant ainsi, avec quelqu’un d’autre, ça ne me plait absolument pas. Puis, sérieusement, c’est une mocheté qui l’accompagne, il aurait pu trouver mieux, comme moi par exemple, j’aurais été dix fois plus attrayant que la saloperie qui est près de lui. Bof, il va me le payer d’une façon ou d’une autre, parce que ouai, je sais que monsieur a un caractère que je peux facilement piquer à vif…mais le contraire est également réciproque, ce qui me fait aussi vraiment chier quand j’y pense. Avec lui, j’ai du mal à résister ou encore, à ne pas perdre pied. Sûrement à cause de son charme, de son air ténébreux, j’en sais rien. Une fois arrivé près de Aiden, je souris en coin, arrogant, gardant près de moi la pauvre brune qui n’y voit que du feu. « Aiden, comme on se retrouve…je ne te savais pas fervent des petits pandas… » Je regarde à peine la personne à ses côtés, laissant juste mon regard glisser sur elle, de haut en bas avec un air froid voir même glaciale. Je peux être un vraie salopard, j’ai un caractère de merde et je peux même être très méchant…mais je l’assume complètement, mon caractère s’étant empiré depuis la mort de mes parents et ce drame qui a changé ma vie.

 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 245 messages et j'ai : 871 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Adam Gallagher et pour finir je crédite : @wanderlust @OceanLounge @Neon Cathedral.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Lun 12 Fév - 23:56

T'aurais jamais du entrer dans ma vie


En général Aiden était toujours partant pour fêter quelques chose, cela pouvait être une naissance, une démission, une embauche et même un décès ! Il trouvait que c’était la meilleure façon de s’amuser. S’amuser alors que quelqu’un est mort vous me direz ? C’est étrange, en effet mais c’est comme ça que le garçon arrive à tenir. S’amuser lui permettait d’oublier et oublier lui permettait de ne pas souffrir ! S’il ne faisait pas ça, il serait une vraie loque depuis près de 20 ans avec tout ce qu’il s’était pris dans la gueule. Mais la saint-valentin, la « fête des amoureux » ne lui allait pas du tout ! C’était comme mettre des épinards devant un enfant. Il allait trouver ça répugnant et c’est ce qui se passait pour le brun ! C’est d’ailleurs pour ça qu’en général, il restait chez lui à traîner. S’il faisait un pas dehors, il voyait tous ces couples complices qui s’embrassaient, qui s’enlaçaient, qui étaient tout simplement heureux. Et le photographe leur enviait leur bonheur, pourquoi eux avait-il le droit d’être heureux et pas lui ? Pourquoi eux avait-il trouvé leur moitié alors que lui, le peu de relation qu’il avait eu s’était toujours mal fini ? Et pourtant, il avait aimé chaque personne avec qui il avait été du plus profond de son être.  De son premier copain à qu’il avait menti à son histoire la plus récente avec Lazaro. Fin pouvait-on parler vraiment d’histoire alors qu’ils n’avaient jamais véritablement été ensemble ? Si, ils ont… ou ils avaient une histoire qui était maintenant terminée ou qui devait se terminer. En gros, c’était encore compliqué. Et puis son premier amour Noah qui est revenu dans sa vie et avec qui, il couche depuis quelques temps. Tout ça pour dire que sa vie sentimentale est légèrement compliquée en ce moment et pour ne rien arranger une de ses amies l’avaient traîné à ce stupide zoo.

C’était le barman qui les avait conduits à ce zoo où il y avait plusieurs animations ainsi que des couples à en baver. Pourquoi avait-il accepté ? Peut être parce qu’elle avait insisté au point qu’il en avait eu marre et qu’il lui avait dit oui juste pour la faire taire. Il aurait pu se défiler en se faisant porter malade ou qu’il avait simplement oublié mais c’était un jeune homme d’honneur et de parole ! Il avait quand même mis quelques conditions à cette sortie comme par exemple ne pas rester trop tard et par-dessus tout commencer par l’animation des serpents. Quelle erreur avait-il fait ? En effet, le beau Rodriguez s’était naturellement dirigé avec sa compagne vers les serpents où il s’était amusé à lui faire peur. Il adoré ce genre d’animal. Les gens les voyaient souvent comme des créatures vicieuses et dégueulasses mais elles étaient plutôt à s’adapter à leur environnement et à se protéger dès qu’elles sentaient un danger tout comme lui. C’est d’ailleurs lorsqu’il avait un python dans les mains et autour du cou qu’il l’aperçu. Son colocataire, son histoire compliquée du moment, ce garçon avec qui, il avait partagé plus d’un moment intime sans jamais aller trop loin… même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Dans la douche, dans sa chambre ou même à chaque fois qu’il se trimballait à moitié à poil dans l’appartement. Mais tout ça était terminé depuis qu’il s’était mis en couple avec sa pute. D’ailleurs Aiden lui en voulait de lui avoir fait croire des choses pour qu’au final il se passe ça. Mais s’il devait être honnête envers lui-même, il s’en voulait d’être parti pendant presque 1 mois… Peut être que s’il n’était pas parti… Dans tout les cas, il le voyait sourire à sa garce et rigoler avec sans se soucier du mal qu’il avait pu faire jusqu’au moment où leur regard se croisèrent. Et là, le brun le fusilla du regard en lui tournant le dos pour partir loin de lui. « - Viens, on va voir les pandas ! Je sais que tu les kiffes. »

Le photographe n’avait même pas pris le temps qu’elle réponde qu’il était en train de la tirer par la main vers les pandas où il serait à une bonne distance de son colocataire. Soufflant un bon coup, il finit par sourire en voyant la jeune femme qui l’accompagnait s’extasier devant les pandas roux. Il ne put s’empêcher de la prendre en photo. Bien sur qu’il avait emmené son appareil, il ne sortait jamais sans surtout pour une sortie comme celle-ci ! C’était comme s’il faisait parti de lui, c’était un de ses membres ! D’autant que lorsqu’il prenait des photos, ça lui faisait tout oublier et c’était parfait, il pouvait même paraître heureux dans ces moments là. Sauf qu’une nouvelle fois quelque chose ou quelqu’un vient tout gâcher et il n’a pas le temps de fuir cette fois-ci. Ils se sont tous passés le mot aujourd’hui ou comment ça se passe ?! « -Demyan… » Ce beau ténébreux au regard profond fait parti de sa vie depuis quelques temps déjà… Depuis le soir où il a apprit que Laz était en couple à vrai dire. Le beau Rodriguez était sorti pour oublier et il avait rencontré ce garçon qu’il avait ramené à l’appart où ils avaient couché ensemble toute la nuit. Aiden avait fait ça pour faire enrager son colocataire. Mais ça c’était reproduit de plus en plus fréquemment. Pourtant il s’était juré de ne jamais coucher avec un même gars plusieurs fois mais lorsque Demyan était dans les parages, c’était plus fort que lui, il avait ce besoin de le déshabiller. « - C’est pas comme si tu me connaissais… fin je veux dire habillé et hors d’un lit ! D’ailleurs, d’habitude j’entends pas souvent ta voix, plus de longs gémissements. » Fit le brun du tac au tac d’une part parce qu’il commençait à connaître son partenaire et qu’il savait que là il cherchait à foutre la merde et d’autre part parce que le voir avec sa brune là, le rendait fou. Il voulait lui faire comprendre qu’elle n’était rien et qu’elle pouvait dégager aussi vite qu’elle était arrivée.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 896 messages et j'ai : 1314 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : EXORDIUM.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Mar 13 Fév - 20:21


Aiden & Demyan

T'aurais jamais dû entrer dans ma vie.


Mon regard ne peut s’empêcher de glisser sur le visage du beau ténébreux. La pauvre brune ne comprend même pas qu’elle n’est là que pour le provoquer, que pour déclencher cette jalousie que j’aime tant voire dans ses yeux. En vérité, je ne sais même pas ce que je lui troue de si spéciale. Il est beau oui, mais ce que j’aime, c’est ce regard sombre, froid, brisé. Il est un peu comme le mien, aussi tourmenté par je ne sais quels tourments. C’est sa douleur, son air ténébreux que j’aime par-dessus tout. Puis, il n’y a pas que ça, il est physiquement très attrayant et il baise comme un dieu. Il aurait été le genre de mec dont j’aurais pu tomber amoureux, dont mon cœur aurait pu s’éprendre si je ne l’avais pas connu après le meurtre des miens, après avoir été marqué comme un animal. Il aurait pu être à la place de mon fiancé, il aurait pu être celui à qui j’aurais passé la bague au doigt après qu’il m’ait dompté. Parce que oui, c’est exactement ce qu’a fait mon ex. Il m’avait dompté, avait fait en sorte que je n’aie d’yeux que pour lui et ça, ça avait été un foutu miracle. J’ai passé ma vie à baiser à gauche et à droite, enchaînant les conquêtes comme je le fais encore aujourd’hui…Pourtant, durant trois ans j’avais cessé, me contentant d’un mec, d’un seul et même mec. Comme quoi, je peux aisément me montrer fidèle quand mon cœur s’éprend de quelqu’un. Mais c’est terminé, cet homme est mort, brisé, anéanti. Je ne veux plus jamais m’accrocher à quiconque, retomber amoureux ou encore me laisser avoir par un connard comme Aiden ! Je ne me voile pas la face, il est comme moi. C’est un tombeur, il brise les cœurs, mais n’aura pas le mien…enfin…

« Mh, mes gémissements ne sont jamais aussi forts que les tiens…bien qu’elle te batte clairement à ce niveau-là, hein bébé. » Dis-je de nouveau, provocateur comme pas deux, en me tournant vers la brune en déposant un baiser sur le coin de ses lèvres. Salop comme je suis, je ne détache pas mes yeux de Aiden et ce, même lorsque je pose mes lèvres sur la commissure de la demoiselle. Je cherche la merde, c’est certain, mais le savoir en compagnie d’une connasse me donne la gerbe. « Va voire les Panda, je te rejoins après. » Dis-je à l’oreille de la demoiselle qui rechigne un peu avant d’accepter. Toutes les mêmes, elles craquent bien trop rapidement devant un sourire charmeur, une voix mielleuse et le tour est joué. Ne la regardant même pas s’éloigner, je garde toute mon attention rivée sur Aiden, mon sourire en coin éternellement vicieux y étant ancré. « Je pensais que tu avais meilleur gout…Tu aurais pu choisir une fille bien plus belle pour t’accompagner à la Saint-Valentin, ou encore un mec…Non, en réalité, t’aurais mieux fait de m’appeler » Dis-je simplement, m’approchant d’un pas du jeune homme. Je sais que la brune nous observe, qu’elle surveille ce que nous faisons. Rien à foutre, je ne compte pas laisser le ténébreux me filer entre les doigts. Si je dois choisir entre elle et lui, c’est lui, sans réelles hésitations. Pour dire la vérité, j’ai toujours préféré les hommes aux femmes, bien que je sois bisexuel, ma préférence va à la gante masculine. Penchant la tête sur le côté, je prends un air calme et sur de moi, mon regard plongé dans celui du jeune homme. « Mes gémissements te manquent que tu en as parlé ? Si c’est le cas, ça peut s’arranger tu sais… »

Je me mords l’intérieur de la joue, finissant par hausser les épaules, une fois encore provocateur. « Sauf si tu veux finir la journée avec ta chère et tendre, du coup, j’irais profiter des belles courbes de ma brune. Elle n’est peut-être pas très intéressante, mais putain, elle baise merveilleusement bien ça je peux te l’assurer ! » Bordel mais à quoi je joue ? Généralement je ne provoque pas aussi ouvertement, je ne déclare pas mes envies aussi franchement. En règle générale, je suis plus discret, plus sournois mais là, je n’ai qu’une envie, éloigner Aiden de la jeune femme dont je ne connais pas l’identité. Je sais, ce n’est pas une bonne idée, je vais me faire prendre au piège dans mon propre jeu…mais quand c’est plus fort que moi, que puis-je bien y faire ? Ce mec, dès qu’il croise ma route, j’ai l’impression de perdre le contrôle, de perdre pied. Je suis comme aspiré dans un tourbillon d’envie, de plaisir, de déchaînement insensé. D’une certaine façon, Aiden panse mes blessures, il arrive à canaliser ma rage sans faire grand-chose à part coucher avec moi et supporter mon humeur l’espace de quelques heures.

 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 245 messages et j'ai : 871 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Adam Gallagher et pour finir je crédite : @wanderlust @OceanLounge @Neon Cathedral.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Mar 13 Fév - 21:38

T'aurais jamais du entrer dans ma vie


Pourquoi ? Cette simple question n’arrêtait pas de revenir dans l’esprit d’Aiden. Pourquoi avait-il accepté de venir ici ? Pourquoi avait-il croisé son coloc ? Pourquoi Demyan venait-il lui parler accompagné de sa pouf ? Cette journée ne faisait que confirmer que la saint valentin n’était vraiment pas fait pour lui ! Il y avait quand même quelque chose de bien qui sortait du lot… il pouvait contempler Demyan. A chaque fois que les deux garçons se voyaient, le brun ne pouvait s’empêcher de l’admirer du coin de l’œil. Il avait vraiment tout pour plaire entre son regard sombre qui cachait bien des secrets, sa barbe qui ne fait que le rendre plus mystérieux et ses abdos ! Non mais vraiment vous n’avez pas vu ses abdos. D’autant que son caractère plaît aussi beaucoup au barman étant donné qu’il a le même. Même si parfois que Demyan lui tienne tête le rend fou, il faut ça à Aiden sinon il se lasserait vite. C’est peut être pour ça qu’il n’arrive pas à se détacher parce qu’il le cherche tout le temps et qu’il ne lui dit pas constamment amen à tout. Peut être aussi les coups de rein mais bon il y en a d’autres qui savent baiser. Parce que oui, c’est ce que les deux garçons font, ils baisent. Ils ne font pas l’amour, ils ne se font pas du bien non. Lorsqu’ils sont ensembles, que ce soit dans un lit ou ailleurs, ce sont des vrais animaux avec leurs instincts de prédateur. Ils se tournent autour pour savoir qui va se faire dominer, ils se mordent, ils se griffent… C’est violent mais ça plait au photographe, ça lui permet de tout oublier l’espace d’une nuit… parfois même plus longtemps ! Mais c’est juste de la baise et ça doit rester ainsi ! Il ne peut pas retomber dans les filets de quelqu’un, il ne peut pas se faire avoir une seconde fois. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas ouvert à quelqu’un et à présent il se souvient pourquoi. Donc il ne doit pas refaire cette erreur surtout avec un mec comme Demyan.

« - Les miens sont peut être forts mais sont-ils réels ? Tu t’es déjà posé la question si je ne simulais pas pour faire gonfler ton égo ? Après, si elle couine fort tant mieux pour toi… mais faut savoir se respecter dans la vie et ne pas venir au zoo habillée comme une catin ! » Petit clin d’œil à sa campagne avec un sourire mesquin. Il ne peut s’empêcher de les descendre tous les deux pour ne pas qu’il se fasse attaquer en premier. Et puis, clairement ça saoule l’étudiant en droit que Demyan soit venu avec elle, qu’il lui donne autant d’attention comme ce baiser à la commissure des lèvres. S’il y a bien une chose que le garçon déteste, c’est qu’on lui pique ses jouets. Parce que oui, il ne voit pas d’autres raisons d’être énervé envers la brune. « - Oui, c’est ça va voir des animaux qui ont ton niveau intellectuel ! » Renchérit Aiden avec un sourire faux et un geste de la main pour dire au revoir. C’est décidé, le garçon ne peut définitivement pas se la piffrer. Il y a quelque chose chez elle qui ne va pas. Ca doit être sa façon d’agir. C’est vrai, si elle pouvait, elle serait déjà à la califourchon, nue, sur Demyan. Le respect de soi même devrait être une priorité. « - Déjà ne parle pas de mauvais goût avec moi surtout quand tu viens accompagné de…ça ! » Commença le garçon en désignant avec un air de dégoût la brune. « - Ensuite, celle avec qui je suis venu est une amie parce que si j’avais voulu venir avec quelqu’un qui aurait partagé mon lit, je serais venu avec lui…ou elle… oh et il y a ces deux là aussi mais on dirait qu’ils sont ensemble maintenant… Rien n’empêche d’avoir un truc à trois… » Le beau Rodriguez avait désigné des gens autour d’eux complètement au hasard mais avec un physique attirant quand même. Si Demyan voulait l’énerver, il était vraiment mal tombé étant donné qu’il ne montrait JAMAIS ce qu’il ressentait. Lorsque ce dernier se rapproche de lui, le brun ne peut s’empêcher de se mordre la lèvre inférieure signe d’envie pas très catholique. « - C’est vrai que ça fait un moment que j’ai pas couché avec mon coloc, je suis un peu en manque… Tu veux le remplacer ? »

Alors, qui est le plus provocateur des deux ? En effet, même si Aiden est piqué par son ami, il ne se démonte pas et renchérit pour que celui-ci perde la face. Sauf que parfois, il a des moments de faiblesse comme là où il se rapproche de Demyan frôlant son avant-bras de sa main avant de rapprocher sa bouche de son oreille lui susurrant quelques mots. « - Il lui manque quelque chose à ta brune pour te satisfaire complètement… Mais bon, il y a pas de soucis Dem’, fait ce qui te plaît. Si ton genre, c’est les salopes qui te disent oui à tout ! » Avant de s’écarter de lui, le photographe alla lui titiller le lobe d’oreille connaissant sa sensibilité lorsqu’on lui faisait cela. D’ailleurs, il valait mieux qu’il s’écarte vite parce qu’il était sur le point de succomber et d’aller baiser avec lui dans la voiture… Le barman savait que ce beau ténébreux avait un contrôle sur lui et sur sa libido et pourtant il jouait avec le feu… Tout chez lui était attirant de ses cheveux à son odeur en passant par son regard pénétrant. Il est vrai qu’il pourrait laisser son amie en plan pour aller coucher avec Demyan, elle comprendrait mais il embauchait dans une demi-heure et il savait pertinemment que ça durerait plus longtemps leurs ébats.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 896 messages et j'ai : 1314 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : EXORDIUM.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Mar 13 Fév - 22:28


Aiden & Demyan

T'aurais jamais dû entrer dans ma vie.


Ce qui est bien avec Aiden, c’est qu’il n’a jamais sa langue dans sa poche. Il réplique toujours, ne me laisse pas lui monter sur la tête comme je sais si bien le faire avec les autres. Il me défie, oppose de la résistance, me provoque tout en sachant que je vais également répliquer. Il me rend fou autant que je le rends cinglé, pour ça, nous nous ressemblons, nous sommes compatibles. J’ai les mecs avec du caractère, ceux qui savent prendre les choses en main et surtout, ceux qui savent avoir un tempérament de feu. J’ai toujours trouvé ça excitant et enivrant, c’est ce qui m’a directement plus chez le beau brun. Il a du tempérament, un physique de rêve, une façon de provoquer à faire tomber. Il a beaucoup de choses pour lui, c’est sur…mais ce qui me plait sûrement le plus, là de suite, c’est l’idée de le savoir nu et entre mes griffes. D’imaginer des ébats sauvages et endiablés qui laisseront des marques, sans retenues, sans tendresse, sans douceur. Juste deux hommes se livrant à une relation charnelle sans sentiments, parce que c’est ça que je veux, rien de plus. Pas de sentiments, pas de douceur…Je sais que si la douceur commence à arriver, si la tendresse pointe le bout de son nez, je serais complètement foutu et pris au piège. Je ne peux pas me le permettre, je préfère de loin rester le connard que je suis. Malheureusement, certaines émotions ne sont pas contrôlables…par exemple la jalousie malsaine que j’éprouve envers lui. Puis, cette possessivité qui me broie les entrailles quand je le vois avec quelqu’un d’autre. Lorsqu’il est non loin de moi, sournoisement, sadiquement, je le considère comme mien. On ne touche pas à ce qui m’appartiens, hors, là, de suite, Aiden est mien et pas à cette pouffiasse.

A ses paroles, la brune se crispe et souffle une insulte en cherchant mon regard. Qu’attend-t-elle de moi ? Que je la défende ? Non merci, elle n’est pas ma copine, je ne la défendrais pas. Puis merde, elle est assez grande pour ça non ? « Oh tu sais, il y a des catins qui s’assument et d’autres qui ne s’assument pas, n’est-ce pas Aiden ? Qui est la dernière personne à t’être passé dessus ? » La brune pense que je la défends alors que non, pas du tout, je me contente de provoquer Aiden pour mon propre plaisir et non pas pour venger l’honneur de la jeune femme. Puis, indirectement, je venais également de confirmer que c’était une pute. Bref, je lui demande d’aller voir les Panda et elle s’exécute, sûrement bien contente de s’éloigner du beau brun. Le pire dans ce petit jeu, c’est que ça a souvent tendance à me rendre cinglé, et je pourrais vitre me montrer violent…mais ça, Aiden le sait, autant que je sais qu’il n’est pas en reste non plus. Lorsqu’il me parle de mauvais gout, je pouffe légèrement. « Oh, sois pas jaloux, elle est canon et franchement souple. » Il me désigne alors plusieurs personnes et, sincèrement, je me retiens d’aller les étriper et ce, même si je ne montre absolument rien. Comme Aiden, je ne montre jamais mes sentiments, encore moins quand il s’agit de sentiments comme ceux que j’éprouve actuellement. Ça ferait trop plaisir au brun et, en plus, ça me mettrait dans une position de faiblesse inouïe. Ça, je ne peux clairement pas me le permettre. « Oh c’est con…Ils ont tous l’air avec quelqu’un d’autre, comme quoi, tu passeras toujours en dernier apparemment…ou alors, tu n’as pas assez d’intérêt pour eux, c’est dommage hein. »

Je souris en coin, reposant mon regard sur le jeune homme. Mes yeux brillent de cette lueur que Aiden connait bien, cette lueur prédatrice qui veut dire tellement de chose. Je ne peux pas m’empêcher de me rapprocher de lui, le voyant se mordre la lèvre, chose que je trouve terriblement sexy. Lorsqu’il me parle de son colocataire, je roule des yeux. Qu’il me prenne pas pour un con, Lazaro est puceau, j’ai des amis en commun avec lui et je m’étais renseigné. Enfin, il l’était avant vu qu’à présent, il se tape une fille complètement cinglée et franchement moche d’ailleurs. La pute de service qui baisait tout New-York… « Tu essayes de me rendre jaloux ? Je sais que ton crétin de colocataire était puceau, jusqu’à ce qu’il baise avec sa meuf la pute de New-york…Mais tu sais, si t’as besoin d’un peu de réconfort, je peux t’en apporter sans soucis. » Souriais-je de nouveau. Mon corps frissonne quand je sens ses doigts frôler mon avant-bras, ses lèvres approchant de mon oreille. Je déteste quand il joue comme ça, ça éveille des envies carabinées et là, il va vraiment le regretter. Sa langue vient éveiller le lobe de mon oreille, point extrêmement sensible et je sens ma respiration devenir plus lourde. Je vais le tuer…Lorsque je le sens vouloir s’éloigner, ma main glisse dans sa nuque et je le garde près de moi, venant à mon tour glisser mes lèvres à son oreille. « Mon genre, c’est aussi bien les salopes qui dises oui à tout, ou encore, les salopes qui jouent avec le feu…Tu devrais le savoir. » Venant déposer mes lèvres dans son cou, je remonte mordiller le lobe de son oreille sans gêne ou crainte que la brune me voit faire.

« Puis tu sais, il me semble que la dernière fois, tu t’es ramolli au lit…je te connaissais plus en forme que ça, tu m’as laissé sur ma faim. » Cette fois-ci, j’éloigne légèrement mon visage du sien, frôlant ses lèvres si tentatrices avec les miennes. Ça y est, je perds le contrôle, il est foutrement doué pour me rendre fou !

 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 245 messages et j'ai : 871 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Adam Gallagher et pour finir je crédite : @wanderlust @OceanLounge @Neon Cathedral.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Mer 14 Fév - 0:13

T'aurais jamais du entrer dans ma vie


Il est vrai que lorsqu’Aiden est dans les parages, il est difficile si ce n’est impossible de le faire taire. Bon, il y a toujours des choses qui le blessent et qui font qu’il se renferme mais c’est très rare. Il a toujours quelque chose à rajouter, il ne veut pas que la personne qu’il a en face de lui, ait le dernier mot. Surtout quand cette personne a du répondant comme c’est le cas pour Demyan. Le brun doit bien avouer qu’il aime ce petit jeu qui s’installe entre eux. Bon parfois ça lui tape légèrement sur le système parce que ce garçon est aussi têtu, provocateur et borné que lui… si ce n’est plus. Mais au moins, il y a quelqu’un dans cette ville qui lui tient tête et qui ne va pas juste baisser son froc dès qu’il arrive. Bien que ça serait tentant d’avoir le beau ténébreux à sa disposition à chaque fois qu’il en a envie et où il veut. Mais ça serait aussi vite lassant. Oui, si le photographe doit être tout à fait honnête, il le préfère avec son tempérament de feu. D’autant que ce caractère le suit aussi bien lorsqu’il lui parle que lorsque les deux garçons baisent ensemble. Et c’est juste un moment de pur bonheur ! La bestialité, la virilité, la violence de leur baise est aussi plaisante que les moments de tendresse qu’ils peuvent avoir après. Ils ont beau baisé ensemble ça ne les empêchent pas d’avoir des moments de complicité plus tendre comme se mettre en cuillère en se faisant des papouilles ou même prendre une douche à deux en s’embrassant simplement. Mais tous ces moments ne sont qu’une infime partie de ce que vivent les deux garçons, ce n’est pas important. Du moins, c’est ce que dit Aiden pour se rassurer. Et pour le moment, cela fonctionne plutôt bien. De toute façon, il se mettra toujours une barrière pour ne pas se faire avoir comme ça a été le cas avec Lazaro. Cela va peut être l’empêcher de trouver sa personne mais il préfère être seul que de souffrir. Ce n’est pas comme si Demyan était quelqu’un qui pouvait avoir une relation qui soit plus que sexuelle !

C’est avec un sourire toujours aussi mesquin en lui envoyant un baiser que le beau Rodriguez répond à l’insulte de la brune. Elle pourra dire tout ce qu’elle veut, ça ne l’atteindra pas. En plus c’est mignon, elle cherche à ce que son « copain » la défende ! Pauvre petit écervelée… « - Laisse-moi réfléchir… Hm, je m’en souviens pas, ça ne devait pas être si bien que ça ! En revanche, je me souviens parfaitement de la dernière personne sur qui je suis passé : Ah… cette fille était juste magique. » Fit le brun en fermant les yeux faisant semblant de se remémorer une nuit qui n’avait jamais eu lieu étant donné que la dernière personne avec qui, il avait couché était en face de lui accompagné de la brune. Bien que celle-ci part assez vite. Il a suffit d’un mot de Demyan pour qu’elle déguerpisse... Elle est vraiment en manque c’est déprimant. « - Canon ? Il y a beaucoup mieux que ça, tu mérites beaucoup mieux que ça. » Compliment voilé derrière cette réflexion, c’est d’ailleurs pour ça qu’Aiden enchaîne aussi vite. « - Après souple, faudrait que je teste pour voir mais bon elle a pas de caractère, elle ne sait pas se défendre toute seule et elle a pas de réparti… Beaucoup moins bien que moi en fait, c’est triste, tu dois t’emmerder. » C’est vrai que le barman est l’exact opposé de la brune et heureusement d’ailleurs sinon il se suiciderait. Etre aussi superficiel qu’elle, mon dieu quelle horreur ! Bon il s’en est tapé des meufs superficielles mais pas à ce point ! La fille n’a rien dans le ciboulot ! Cependant ce qui le réconforte, c’est le regard noir que Demyan lance aux personnes qu’Aiden a désigné dans la foule. Regard noir qui disparaît assez vite, certainement pour ne pas montrer ce qu’il ressent. Typiquement le même que l’étudiant en droit comme quoi qui se ressemble s’assemble ! Wow. Sa dernière phrase pique réellement le garçon et ça doit se voir sur son visage. Il n’a même pas envie de le cacher. Cela fait des années qu’il sait qu’il n’est pas assez bien pour quelqu’un mais que Demyan lui dise… « - C’est peut être moi qui n’en est pas voulu après tout ? Tu crois que j’aimerai m’embarrasser de quelqu’un alors que je peux avoir qui je veux ? D’ailleurs, je sais même pas pourquoi je te parle encore alors que je pourrai me trouver un beau blond au corps d’apollon ou une brune avec des formes magnifiques. »

Le photographe est prêt à partir lorsqu’il sent que son partenaire s’approche de lui. Et là, il est obligé de rester comme attirer comme un aimant. C’est fou, ce pouvoir qu’il a sur sa personne et sur son corps. Son regard bascule entre les yeux azurs de Demyan et ses lèvres si attirantes… Pourquoi fallait-il qu’il soit si attirant tant physiquement que caractériellement ? A croire qu’il y avait toujours un obstacle à ses résolutions. D’abord Lazaro et maintenant Demyan. Bien qu’avec le premier, il ne soit rien passé de sexuel. Bon il y avait bien eu les préliminaires qui avait presque dérapé mais après ça plus rien ! « - Oh si je voulais vraiment te rendre jaloux Dem, tu le serais, crois moi. Laz ETAIT puceau. Après, il savait tellement bien s’y faire en préli que ça compensait largement… D’autant qu’une fois qu’il a couché avec Bryden, il était libéré de sa virginité et il s’en foutait de coucher avec moi donc… Bref c’était encore mieux qu’avec toi. » Mensonge sur mensonge ! Bravo Aiden, mais bon le garçon sait qu’il n’ira pas au paradis donc il n’est plus à ça près. C’est d’ailleurs pour ça qu’il continue sa provocation et cette fois, ça va bien plus loin ! En effet, le barman le provoque avec des caresses qui ne le laisseront pas indifférents. La preuve, sa respiration se fait plus lourde, plus rapide. Et il a réussi son petit manège sauf que la situation s’inverse et il perd complètement le contrôle entre les mains de Demyan. Il semblerait que comme Icare, il se soit brûlé les ailes. « - Tu viens de me traiter de salope ou je rêve ? Non parce que… » Il n’a même pas le temps de s’expliquer qu’il sent les lèvres de son beau ténébreux dans son cou et un long soupire s’échappe de sa gorge. Putain, il sait s’y prendre le con.

Ok, là il l’a cherché et bah il va trouver le véritable Aiden. Le tirant par la main, il bouscule pas mal de passant en se dirigeant vers sa voiture qu’il déverrouille avant de balancer Dem sur la banquette arrière. Il rentre par la suite en se mettant en califourchon et en venant l’embrasser d’une manière bestiale. « - Je sais que le but, c’était d’en arriver là. Tu crois avoir gagné mais je m’en fous. J’en avais envie aussi et tu le sais très bien. »  



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 896 messages et j'ai : 1314 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : EXORDIUM.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Mer 14 Fév - 15:18


Aiden & Demyan

T'aurais jamais dû entrer dans ma vie.


Je ne peux m’empêcher de rouler des yeux face à son air lorsqu’il me parle de la dernière fille qu’il a sauté. En réalité, nous jouons au même jeu et les règles sont assez simples ; tous les coups sont permis tant que ça nous permet d’avoir le dessus. Si beaucoup trouveraient ça malsain, personnellement, sans ce jeu je m’ennuierais vachement. J’aime les personnes de caractère, ceux qui savent me tenir tête et Aiden est l’une des rares personnes qui correspond à ce critère. Oh, j’ai bien quelques autres personnes, comme Cora par exemple qui fini rapidement dans mon lit, mais avec elle c’est encore différent. On ne parle pas beaucoup, c’est juste une attraction physique pure et simples. Il n’y a pas forcément de petit jeu, alors qu’avec le jeune homme, c’est complètement différent. « Magique ? Je pense que t’étais trop bourré, ou peut-être que tu l’as payé, c’est possible aussi. ». Je souris en coin, haussant simplement les épaules d’un air intouchable, neutre, comme si ses paroles ne pouvaient pas m’atteindre. Heureusement, la brune finie par se barrer sous le faux baiser du brun, nous laissant seuls ce que je préfère nettement. A son compliment voilé, je souris légèrement vainqueur de lui avoir arraché une telle phrase et qui, dans un sens, venait également gonfler mon égo. « Pas faux, mais tu sais, tant qu’elle baise je vais pas faire le difficile. Je ne lui demande pas de la conversation, tant qu’elle utilise sa bouche pour autre chose, franchement, ça me conviens. C’est pas comme si j’allais me marier avec elle… » A cette pensée, je ne peux pas m’empêcher de grimacer. Bordel, non merci, je ne me vois pas me marier à cette fille, a vraie, je ne me vois pas marié à quiconque, c’est évident.

Bien sûr, les provocations continuent de tomber et lui comme moi ne pouvons-nous empêcher d’enchérir. Face à mes paroles, je vois bien que je l’atteins et c’est une petite victoire pour moi, encore plus quand il cherche à se barrer, chose que j’apprécie moins. Oui, je ne compte pas le laisser filer aussi vite, c’est même hors de question. Etrangement, j’ai bien envie de le garder à mes côtés encore un peu, comme pour profiter de sa présence qui peut aussi bien m’énerver que m’enivrer. Le rattrapant directement, l’obligeant à rester près de moi, je souris doucement. « Chéri, t’iras nulle part et tu le sais parfaitement… » Voilà que la conversation tourne vers son colocataire, chose que j’apprécie moyennement. Ce puceau de première ne m’intéresse pas, d’ailleurs, je ne sais même pas ce que Aiden peut lui trouver. J’aime pas les coincés du cul, les mecs qui jouent les intéressant et ce Lazaro est clairement de ce style. Trop gentil, trop doux, trop sympas…Non, décidément, Aiden pourrait s’attarder sur quelqu’un de bien plus intéressant. Puis, je n’aime pas le fait qu’il me compare à ce connard et qu’il me lâche qu’il était plus doué que moi. « Mieux qu’avec moi ? Pourquoi tu reviens toujours dans mes bras alors hein ? Comme tu le dis si bien, tu pourrais baiser n’importe qui, mais clairement, c’est avec moi que tu baises mon mignon… » Bien décidé à lui prouver qu’il dit de la merde, mais également à me venger, je le traite de salope au passage de façon sournoise avant de déposer mes lèvres dans son cou, le coupant dans sa phrase. Si il sait comment me rendre cinglé, j’ai également appris à le faire de mon côté. Plus nous couchons ensemble et plus j’apprend à appuyer sur ses points faibles.

Sauf que voilà, à force de jouer, de provoquer, c’est clair que les envies ne sont pas loin et Aiden est le premier à craquer. Me choppant par la main, il me tire brusquement à travers la foule. « Mais… » A vrai dire, je sais même pas où il m’entraîne là, mais qu’importe, tant qu’il m’éloigne de la brune qui va sûrement se demander où je suis…bof, elle finira bien par se barrer en taxi ou elle m’attendra près de ma voiture, c’est possible aussi. Bref, poussant quelques passants au passage, je fini par voire la voiture de Aiden et je comprends. Ouvrant sa portière, il me pousse à l’intérieur et je ne peux pas m’empêcher de rire, me laissant aller lourdement sur celle-ci, je laisse Aiden venir à Califourchon sur moi. Déjà, mon cœur s’emballe et mes lèvres trouvent les siennes avec une passion et sauvagerie que je ne dissimule même pas, que je ne retiens pas. Poussant un léger soupire, l’une de mes mains glissent dans ses cheveux alors que la seconde vient se placer sur ses fesses. A ses paroles, je souris en coin, venant l’embrasser dans le cou avec envie alors que je l’attire davantage contre moi. « Fermes-là Aiden, on va dire que c’est match nul pour cette fois… » Revenant poser mes lèvres sur les siennes, je laisse ma main remonter sous son haut pour caresser la peau de son dos, frissonnant rien qu’à ce foutu contact. Ce mec a juste un corps de rêve, c’est pas possible d’être aussi bien foutu physiquement. Mordant sa lèvre inférieure, je lâche ses cheveux, retire ma main de sous son haut et détache directement sa ceinture. En-même temps, je ne vais pas traîner on est légèrement dans une voiture, sur un parking et c’est loin d’être discret mais je m’en balance !


 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 245 messages et j'ai : 871 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Adam Gallagher et pour finir je crédite : @wanderlust @OceanLounge @Neon Cathedral.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Mer 14 Fév - 20:01

T'aurais jamais du entrer dans ma vie


Un léger sourire sur les lèvres, Aiden est content de voir que lorsqu’il parle de la dernière fille avec qui il a couché à Demyan, cela ne le laisse pas indifférent. Il sait qu’il a réussi à le piquer comme ce dernier à réussi à le piquer. C’est leur jeu, leur manière d’être. Leur relation repose pour l’instant sur le fait de baiser à chaque fois qu’il se voit et le reste du temps s’envoyer des piques. Ce n’est pas très sain comme relation vu de l’extérieur mais pour le brun ça lui plaît que quelqu’un lui tienne tête… Ca doit faire depuis des années qu’il n’a pas eu quelqu’un comme ça dans sa vie et ça lui manquait un peu. Jamais personne n’arrive à le remettre à sa place et à lui faire fermer sa grande gueule. Dem’ est l’un des premiers qui arrive à le mettre dans des situations délicates où il a du mal à répondre. Mais la question c’est : est ce que sur le long terme, le barman va supporter ça ? Pour lui répondre, le garçon se rapproche de son ami laissant quelques centimètres entre leurs bouches. « - Sache que je ne paye jamais pour du sexe, j’ai pas besoin de ça. Mais sois pas jaloux Dem’, c’est pas mal avec toi aussi… » Sourire taquin, il se recule en se mordant la lèvre pour ne pas se rapprocher et réduire les quelques centimètres entre leur deux bouches. En voyant, la jeune fille partir, Aiden penche la tête sur le côté pour regarder son cul et s’il voulait être tout à fait honnête, il était bien… Bon rien de sensas, mais ça pouvait en satisfaire plus d’un. Haussant les épaules, il se reconcentre sur le vrai sujet qui l’importe : Demyan. Comparé à lui la brune est hors-jeu, il est tellement mieux qu’elle. « - Toujours aussi classe ! Heureusement que ma bouche ne sert pas qu’à ça alors, tu risquerais de t’ennuyer avec moi… quoi que ! » Aiden avait un sourire pervers sur les lèvres sachant pertinemment qu’il était plus que doué lorsqu’il s’agit de baiser avec quelqu’un. En même temps, en ayant été dépucelé très jeune, et en ayant eu une vie sexuelle bien remplie, le brun avait maintenant de l’expérience ! Et ce n’était pas pour déplaire à son partenaire vu les gémissements qui sortaient de sa gorge à chaque fois qu’ils baisaient ensemble.

Demyan a vraiment de la chance d’être aussi sexy et d’avoir un charme fou qui attire sans cesse le brun parce que sinon ça ferait belle lurette qu’il se serait barré mais surtout qu’il se serait trouvé quelqu’un d’autre. Il n’aime pas perdre la face et il n’aime encore moins quand on arrive à passer au travers de sa carapace pour le blesser. Il sait dans le fond que ce n’est pas méchant lorsque le beau ténébreux lui balance cela mais il a déjà un grand problème de confiance en lui. Il sait qu’il ne peut pas rendre heureux quelqu’un et il sait aussi que jamais personne ne le choisira. Il n’est pas assez bien pour quelqu’un, il est détruit, brisé alors comment rendre heureux une personne ? « - Ton chéri, garde le pour ta pute. » Lorsqu’Aiden se sent blessé, tout son corps se tend, son visage se ferme et son regard devient froid. Ses mécanismes d’auto-défense prennent le relais et c’est tout naturellement qu’il répond aussi sèchement en insultant la brune alors qu’elle n’a rien demandé. Et puis, c’est aussi son côté possessif qui a parlé. Il n’aime pas savoir que quelqu’un touche à la personne avec qui, il baise. Et il sait que c’est la même chose pour Dem’, c’est d’ailleurs pour ça qu’il a parlé de Laz et qu’il a exagéré la relation qu’ils entretenaient. « - Tu l’as dis toi-même, il est en couple maintenant donc je vais là où je suis sur de trouver quelqu’un toujours prêt à baiser… même si cette personne n’est pas la meilleure. » Oui, en deux phrases, il a réussi à le traiter de mec facile et en plus de mec inexpérimenté ! Le beau ténébreux n’allait certainement pas aimer cette phrase mais le photographe s’en fichait, il l’avait cherché, il l’avait trouvé. Cependant une des deux affirmations est erronée, celle sur le fait qu’il ne sait pas baiser parce qu’Aiden n’a jamais autant prit son pied qu’avec Demyan… Il sait comment s’y prendre et surtout il sait comment faire du bien au brun. Comme à cet instant où il vient taquiner son cou et son lobe d’oreille. Les parties les plus sensibles du garçon et qui, une fois qu’elles sont stimulées, font démarrer le garçon du tout au tout.

D’ailleurs, c’est ce qui se passe étant donné que le beau Rodriguez ne se contrôle plus et qu’il entraîne Demyan jusqu’à sa voiture bousculant quiconque se trouvant sur son passage. Il le balance sur sa banquette arrière où il vient le rejoindre à califourchon pour l’embrasser comme un drogué qui n’a pas eu sa dose. Il s’en fout que quelqu’un les surprenne, il n’est pas pudique et si quelqu’un veut se rincer l’œil en voyant une bonne baise qu’il se fasse plaisir. Les mains de son partenaire trouvent vite leur chemin se posant dans son dos et dans ses cheveux qu’il tire légèrement. Tandis que les siennes viennent sous son tee-shirt dessinant les abdos de Dem’ et directement dans son caleçon où il fait des vas et vient. Le barman n’a pas de temps à perdre, il en a envie et il sait que même s’il commence à le stimuler maintenant, son ami pourra tenir encore longtemps. Donc il en profite et  cette sensation qu’il ressent est juste inexplicable. C’est comme si quelqu’un d’autre s’emparait de son corps ne réfléchissant pas à ce qu’il faisait mais qu’il ressentait tout multiplié par 10. « - T’es sur de pas être attendu ailleurs ? Comme avec ta brune et sa bouche experte ? » Lança le garçon avec un sourire taquin avant de lui retirer son tee-shirt qu’il balança à l’avant de la voiture. Maintenant, il avait une vision idyllique et sa bouche se mit directement à son travail parce qu’il avait une idée derrière la tête. Ses lèvres allèrent directement dans son cou pour le marquer montrant bien son appartenance à quelqu’un et pour dissuader les garces de s’en approcher. Son cou devint assez vite rougit et il retourna l’embrasser lui mordant la lèvre avec une envie qu’il n’arrivait plus à contenir. « - Putain… tu me saoules Dem. » Souffla Aiden en retirant à son tour son tee-shirt et en prenant l’une des mains de Demyan pour la glisser directement sous son caleçon. « - Regarde dans quel état, tu me mets en même pas 2 minutes… »


Codage par Libella sur Graphiorum
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 896 messages et j'ai : 1314 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : EXORDIUM.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Mer 14 Fév - 22:26


Aiden & Demyan

T'aurais jamais dû entrer dans ma vie.


Lorsque Aiden se mord la lèvre en approchant, je ne peux m’empêcher de sourire. Il ne paye jamais ? ça, ça ne m’étonne absolument pas parce que oui, je peux clairement le croire sur parole, il n’en a pas besoin. Comme moi quoi. Inutile d’user notre argent pour trouver quelqu’un à baiser, nous avions toujours tout ce qu’il nous faut sous la main. En-même temps, les filles sont faciles à mettre dans un lit, les mecs aussi…malheureusement, les filles ont vites tendances à s’accrocher, à s’imaginer monts et merveilles. « Pas mal ? Tu vas briser mon petit cœur là… » Faux, mon cœur est déjà brisé et franchement, je ne compte pas le réparer de sitôt. Pourquoi faire ? Pour devoir de nouveau tout abandonner ? Révéler, qu’au final, mon prénom n’est pas Demyan mais Joshua ? Que j’ai été violé il y a huit mois, marqué comme un animal et que j’attends ma fin qui ne doit pas être si loin que ça ? Je ne peux de toute façon pas entraîner quiconque avec moi, je ne suis quand même pas sadique à ce point-là…Personne ne pourrait gérer une telle vie, moi-même j’ai du mal à gérer mon existence depuis huit mois. Lorsque Aiden me dit qu’il utilise sa bouche autrement que pour parler, je ne peux m’empêcher de répondre à son sourire taquin. Ouai, j’avoue que il utilise bien sa belle gueule d’ange, bien qu’avec lui, je préfère directement passer au vif du sujet. Ses gémissements, son corps, ses caresses. Putain, rien que d’y penser je commence à me sentir assez étroit dans mon pantalon. Je le déteste autant que je le désir. « Je ne m’emmerde jamais avec toi, sinon, ça fait longtemps que j’aurais arrêté de te toucher beau brun, tu te devrais le savoir ça aussi. »

Je ricane doucement, le dévorant des yeux bien que je réussisse à le piquer à vif. J’adore ça, savoir que je peux l’atteindre, que je peux le rendre jaloux, l’emmerder, le faire sortir de ses gonds. J’aime jouer avec ses nerfs, autant que je déteste qu’il puisse jouer avec les miens. « Mho, sois pas jaloux bébé, elle a pas droit à des surnoms elle. » Je lui offre un petit clin d’œil, voyant bien qu’il se referme un peu trop à mon gout. Puis merde, parler de son colocataire ça me donne envie de lui mettre une main dans sa gueule, ou encore, de lui foutre quelque chose de plus intime dans la bouche pour qu’il arrête de dire des conneries. En plus de ça, il ose dire que je ne suis pas le meilleur ? Non mais, il va vraiment finir par me vexer et je vais l’envoyer chier…Non, en réalité, je vais finir par le traîner dans les chiottes du zoo et lui montrer si je suis pas le meilleur. « C’est beau de te persuader d’une telle connerie… » Dis-je en gardant un petit sourire aux lèvres, cherchant à ne pas montrer que je suis vexé de passer après son connard de puceau. Bordel, ce mec si je le croise, je jure de lui péter la gueule juste pour le fun en vrai. Il n’empêche que je décide de mettre les bouchées doubles et surtout, de provoquer ce beau mâle. Chose qui fonctionne vu que, très vite, je me sens traîner à travers le zoo pour finir dans la voiture de Aiden. Voilà qui est déjà mieux…Mes lèvres se posent directement sur les siennes, répondant à son baiser sans aucune retenue. Déjà, j’oublie tout ce qui nous entoure, ne me focalisant que sur le jeune homme.



 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 245 messages et j'ai : 871 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Adam Gallagher et pour finir je crédite : @wanderlust @OceanLounge @Neon Cathedral.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   Sam 17 Fév - 23:13

T'aurais jamais du entrer dans ma vie




Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Aiden Rodriguez le Sam 24 Fév - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]   

Revenir en haut Aller en bas
               

 [Panda] T'aurais jamais dû entrer dans ma vie. [Aiden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum