Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici ! Le new MAG SOS est par et on a besoin de vous ici huhu ♥

Fiches de liens
Charline, Lila, Louve & Suchin ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Ulysse, Il Nam, Samaël & Antoine veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥




 
AccueilAccueil  Forum  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Newsletter numéro 35
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
MAG SOS & nouvelle formule
SOS a encore frappé, venez découvrir le nouveau MAG et prendre en compte la nouvelle formule, n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
               

 An awkward talk is just what we need ~ Rory

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 510 messages et j'ai : 1425 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Tom Holland et pour finir je crédite : les roses noires (avatar) & BEYLIN (signa).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: An awkward talk is just what we need ~ Rory   Lun 12 Fév - 16:26



An awkward talk is just what we need

Rory + Maximilian

L’entraînement s’est fini avec quelques minutes de retard, et tu paniques légèrement à l’idée de faire attendre Rory. Tu sais qu’il ne t’en voudras pas, que quelques minutes d’attente ne le tueras pas, mais tu as hâte de le voir, de lui parler, et tu ne voudrais pas lui donner la sensation que tu n’en as rien à faire. Comme si tu étais toujours sur la piste, tu attrapes tes affaires rapidement, doublant tout le monde pour rejoindres les douches, et être le premier à bénéficier des bienfaits de l’eau chaude. Tu aurais pu ne pas te doucher, simplement enfiler ton pull par dessus tes vêtements de sport et rejoindre le Tick Tock Diner au plus vite, mais après deux heures à courir et sauter des haies, tu sais que tu as besoin de te changer. Encore une fois, Rory ne te jugerais sans doute pas pour ça, mais ce n’est pas parce qu’il est un de tes amis les plus proches que tu peux te laisser aller avec lui. Alors tu te forces, tu fais un effort, ne traînant pas comme tu le voudrais sous les jets d’eau chaude. Tu te laves rapidement, puis te changes en quatrième vitesse, et pour ce qui te semble être la première fois depuis que tu as commencé tes études à Columbia, tu es le premier à sortir des vestiaires après l’entraînement. Ton sac de sport sur le dos, tes écouteurs dans les oreilles et ton bonnet vissé sur tes cheveux humides, tu t’élances sur ton skate board dans les rues de Manhattan. C’est sans doute ton moyen de transport préféré, le plus rapide, celui qui te permet de faire ce genre de trajet en quelques minutes, sans subir la circulation new-yorkaise, sans te prendre dans le tourbillon des piétons. Tu ne t’amuses pas à faire tes déplacement entre le Queens et Manhattan en skate, évidemment. Si tu voulais le faire, tu devrais te lever beaucoup plus tôt que ce que tu es capable de faire, et le confort de ton lit est bien trop grand pour que tu arrives à t’en extirper le matin. Le Tick Tock Diner pourtant, il ne se trouve qu’à quelques minutes du campus, et tu peux donc t’y rendre facilement, en un rien de temps. Cet établissement, c’est le quartier général de Rory, et c’est donc presque toujours là-bas que vous vous voyez. Tu t’es habitué au lieu, à son ambiance retro, tellement que tu te demandes presque pourquoi ce n’est pas là que tu travailles, au lieu de servir des cafés au Dunkin’ Donuts de Flushing. Mais après tout, si tu travaillais dans ce lieu où tu passes tellement de temps avec tes amis, peut-être que tu ne prendrais plus du tout de plaisir à profiter d’une boisson et d’un goûter. Saisissant ta planche sous le bras, tu pousses la porte du Diner en scrutant les alentours, et il ne te faut pas longtemps avant de repérer ton ami. Tu souries, automatiquement, retirant ton bonnet et agitant tes cheveux mouillés comme si ce simple geste de tête allait aider à les faire sécher plus rapidement. Tu t’approches, posant ton skate sur le dos et retirant ton sac à dos avant de te glisser sur la banquette face à celle du lamba. « Salut Rory, comment tu vas ? Tu n’attends pas depuis trop longtemps ? » Tu pourrais en rajouter encore, mais tu as appris avec le temps que ça ne servait à rien de donner trop d’informations d’un seul coup. Ca t’arrive encore de le faire, évidemment, parce que ta maladresse naturelle est bien difficile à éradiquer, mais tu arrives à faire des efforts, de temps en temps. Tu sais que ta manie à déblatérer des informations inutiles peut énerver ton père parfois, et si ça l’énerve lui, tu te doutes que ça peut bien énerver d’autres personnes. « Tu as déjà commandé quelque chose ? » Tu es assez gourmand, et là, puisque tu sors d’un entraînement, tu as particulièrement faim. Si Rory a déjà commencé, tu le rattraperas sans mal, puisque tu es sans doute capable d’engloutir milkshakes et pancakes dans un temps record.
©️LittleJuice



The brightest colors fill
my head
A million dreams are keeping me awake
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 2173 messages et j'ai : 180 dollars en banque. Sinon, il paraît que : cole sprouse. et pour finir je crédite : (ava); Schizophrenic (gif); tumblr (sig); crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: An awkward talk is just what we need ~ Rory   Mer 14 Fév - 1:02


nos mots innocents
Maimilian & Rory

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. »
Tu prends place au tick tock, communément appelé ton quartier général. Tu passes le plus clair de ton temps dans ce dîner à composer, à dessiner, perdu quelque part dans la mer de tes tourments. Tu couches sur papier des mots incompris de tous, tu dépeins l’âme d’une personne au plomb. Tu traces, tu effaces, tu te poses quelques questions existentielles et tu recommences. C’est machinal pour toi, une routine, une marque de commerce. Les gens te trouvent étrange, lunatique, absent et parfois même complètement à côté de la plaque, mais l’opinion des gens t’importe peu. Tu es un être à part qui vit de son art, qui ne jure que par lui, car à tes yeux, seul une feuille de papier est digne d’accueillir tes états d’âme. Tu te tapes une petite discussion avec Henry, le propriétaire des lieux, ta seconde figure paternel, tu aimes cet homme, cette façon qu’il à de respecter ta bulle, tes limites. Il sait quand il peut t’approcher ou encore quand il doit rester à distance. Tu le remercies d’un geste de la tête lorsqu’il t’apporte ton milkshake habituel et tu repars dans ton monde imaginaire en attendant que ton petit frère Max te rejoigne. Un jeune homme pour qui tu t’es prit d’affection, que tu considères comme ton propre sang. Il te ressemble beaucoup, sans doute plus que ta fratrie d’ailleurs, c’est pourquoi tu t’es empressé de couver le Zeta tel un petit frère. Quand tu es avec lui, tu sais que tu peux être toi-même, qu’il ne te jugera jamais sur tes questionnements fondamentaux, sur ton physique d’adolescent pré-pubère, sur le fait que tu sois encore vierge ou complètement blasé. Vous partagez une panoplie d’instants précieux que tu gardes enfouis au plus profond de ton coeur. Il est la bouffée d’air frais lorsque tu te sens dépressif, l’innocence lorsque tu te noies dans les divagations hostiles que t’inflige ce monde. Tu penses à Ilan, à votre premier rendez-vous. À vos retrouvailles, au destin qui se joue de toi… Tu prends conscience qu’au fond, tu n’es rien du tout, que tu n’es qu’un grain de sable perdu quelque part dans un désert. Tu voudrais prendre les reines, te lever debout et hurler que tu es tout puissant, que tu te promets à toi-même vengeance et rétribution, mais tu es faible, ta chair est faible. Tu tombes graduellement pour cet homme que tu t’es juré de détruire, tu le sais et pourtant tu es cloué sur place, incapable de bouger, d’acter ou de dire quoi que ce soit. Tu subis les ravages de l’amour, démuni de toutes tes munitions. Un soupir t’échappe tandis que tes phalanges noircis par le plomb caressent ton esquisse. Tes opales acier se posent sur ton oeuvre et tu inclines légèrement la tête. Il y a quelque chose qui cloche, ce petit détail qui ne te plait pas, mais tu n’arrives pas à mettre le doigt dessus. Tu effaces à nouveau, sursautant lorsque la voix du sportif parvient à tes conduits auditif. Tu caches discrètement ton dessin avant de sourire au plus jeune, tu es heureux de le voir, de pouvoir passer un peu de temps avec lui. ‘’ Max ! Mais non t’inquiète, tu sais bien qu’ici les heures me paraissent comme des secondes ‘’ Tu tires la langue, amusé plus qu’autre chose. Tu étais tellement absorbé par ton ouvrage que tu n’as même pas pensé lever les yeux sur l’horloge murale. ‘’ Henry m’a apporté un milkshake, je n’ai encore rien mangé ! ‘’ Tu lui pointes ton verre vide, comme quoi tu n’as pas consommé grand chose. ‘’ Alors quoi de neuf ? ‘’ T’empresses-tu de demander en déposant ton menton dans la paume de ta main. Tu le regardes, expression neutre sur le visage. C’est ton naturel, le vrai Rory. Le mec qui ne sourit pratiquement jamais. ‘’ Tu avais de l’athlétisme non ? ‘’ Tu t’intéresses à sa vie, tu es curieux, car malgré vos similitudes, vous êtes différents sur certains points. ‘’ J’ai eu un cours de musique aujourd’hui… le prof nous a appris une danse ridicule pour nous faire sortir de notre léthargie. ‘’ Tu commences à danser la macarena sur ton banc, sans craindre le regard des autres sur toi. ‘’ Tu connais ce truc toi ? ‘’ Tu pouffes de rire avant de glisser une main dans tes cheveux, reprenant instantanément ton sérieux par la suite.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 510 messages et j'ai : 1425 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Tom Holland et pour finir je crédite : les roses noires (avatar) & BEYLIN (signa).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: An awkward talk is just what we need ~ Rory   Dim 8 Avr - 19:23



An awkward talk is just what we need

Rory + Maximilian

Tu n’as jamais été aussi rapide à te préparer après un entraînement d’athlétisme, mais aujourd’hui, tu as hâte de sortir du campus de Columbia pour rejoindre le Tick Tock Diner, un établissement peuplé en très grande majorité par des étudiants. Tu connais ce genre d’endroit pour travailler dans un café un peu similaire, mais aujourd’hui ce n’est pas pour servir des cafés que tu t’y rends, mais bien pour prendre un goûter. Tu as toujours faim après l’effort, et savoir qu’aujourd’hui tu pourras manger tout en parlant avec Rory, ça te met de bonne humeur. Tu fais rapidement le chemin sur ton skate board, et tu ne perds pas de temps avant d’entrer dans le café, et repérer ton ami déjà installé à une table. Ca te fait légèrement rire de le voir sursauter, mais tu ne fais aucune remarque, parce que tu sais bien que tu aurais pu avoir la même réaction si la situation était inversée. Tu ne fais que sourire quand il te dit que ça ne l’a pas gêné de t’attendre et qu’il n’a encore rien mangé. « Bien, on va pouvoir attaquer ensemble. » Tu lui lances un regard entendu et un sourire en coin, te débarrassant de ton manteau et de ton sac à dos en écoutant sa question. Quoi de neuf. Tu penses immédiatement à Demyan, à ce baiser que vous avez échangé la veille, à Columbia, et tu sens tes joues prendre une drôle de teinte rosée. Tu gigotes doucement sur ton siège, ouvrant ton manteau et le faisant glisser le long de tes bras, comme si de rien n’était, que tu avais soudainement chaud malgré tes cheveux dégoulinants. « Pas grand chose… les cours, le boulot. La routine quoi. J’attends les vacances. » Tu prends un air naturel, parlant de tout ce que tu peux parler habituellement. Rory te connaît, il sait que dormir est ton activité favorite, et les vacances sont donc pour toi les meilleures périodes de l’année. « Oui, j’avais un entraînement. L’équipe est assez bonne cette année, enfin il y a plusieurs filles un peu preste, qui râlent pour un rien mais… c’est ce que font les filles, non ? » C’est une question rhétorique, et pourtant tu ne serais pas contre une réelle réponse de la part de Rory. Tu n’as pas beaucoup d’amies féminines, ou les quelques uns que tu peux compter dans ton entourage, elles fonctionnent justement sur ce modèle là. Elles râlent, elles critiquent, elles insultent même parfois, et tu ne comprends absolument pas pourquoi. Tu es quelqu’un de simple, tu souries tout le temps et tu aimes être sympathique avec les gens. Evidemment que tu as des mauvais jours, où tu te lèves de mauvaise humeur et tu ne veux parler à personne, mais tu ne vois pas l’intérêt d’insulter les gens autour de toi pour ça. Les filles, elles restent toutes un mystère à tes yeux. Lorsque Rory commence à danser devant toi, tu ne peux pas t’empêcher de sourire un peu plus grand et s’il y avait de la musique adéquate dans le café, tu pourrais facilement le suivre. « J’ai peut-être grandi au milieu de nul part, mais oui, je connais ça. » Tu ris franchement en voyant Rory se dandiner sur sa banquette, dansant au rythme d’une macarena silencieuse. Tu es jeune, innocent, ton expérience de la vie est bien limitée, mais tu as tout de même été à quelques fêtes dans ta vie, et il te semble qu’exécuter des chorégraphies stupides est un rite de passage auquel personne ne peut échapper. « Il faudra que tu fasses ce genre de choses à la prochaine soirée des Lambda, il faut que tu te montres. » Ces mots sont toujours prononcés avec un air amusé, parce que tu sais parfaitement que si la situation était inversée, si c’était Rory qui te disait de te mettre à danser devant tout un groupe de personnes, tu ne le prendrais pas au sérieux. Tu ne portes pas trop d’importance à ce que les gens pensent de toi, tu sais que tu ne peux pas plaire à tout le monde, mais tu n’es tout de même pas capable de te donner en spectacle. Ce n’est pas qui tu es, tout simplement, toi tu es bien dans l’ombre, lorsqu’on ne t’accorde pas trop d’importance, juste ce qu’il faut. « Je meurs de faim ! Je vais aller commander un truc, tu veux quelque chose ? » Tu n’oublies pas ton estomac qui gronde. Après les entraînements d’athlétisme, tu as toujours un appétit d’ogre, ce qui te vaut souvent de ne plus avoir faim du tout à l’heure du dîner, pour le plus grand plaisir de ton père. Mais tu n’y penses pas, tu es là, avec Rory, et tu veux passer un bon moment, les remarques que pourrait te faire ton père ce soir te paraissent encore trop loin pour t’en inquiéter. Tu ne perds pas de temps pour te lever, et te diriger vers le comptoir, demandant à Henry, le gérant du Tick Tock Dîner, des pancakes et un milkshake au chocolat. Quelques minutes plus tard, tu es de retour devant ton ami, celui que tu pourrais presque considérer comme un frère. « Tu travailles sur quoi ces temps-ci ? » Parler des études, c’est quelque chose que tu n’aimes pas faire, parce que tu te sens étouffer à Columbia, tu as la sensation de ne pas être à ta place, et tu sais exactement pourquoi. Pour Rory cependant, tu sais que les choses sont différentes. Tu sais qu’il aime ce qu’il fait, ses études lui plaisent et tu peux comprendre pourquoi, lorsque tu le vois peindre ou faire de la musique. Tu n’es pas un artiste, loin de là, mais tu peux facilement voir pourquoi est ce que ça peut autant lui plaire.
©️LittleJuice


The brightest colors fill
my head
A million dreams are keeping me awake
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: An awkward talk is just what we need ~ Rory   

Revenir en haut Aller en bas
               

 An awkward talk is just what we need ~ Rory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum