Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici ! On a besoin de vous ici, ici et huhu ♥

Fiches de liens
Ambre, Amalia, Roxanna et Isolde ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Nathaniel, Dandelion, Nick et Beau veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥

     



 
AccueilAccueil  Forum  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Newsletter numéro 36
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
Articles SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouveaux articles ici et , n'hésitez pas à commenter
Yearbook 2017 - 2018
Tous les étudiants sont priés de passer ici, c'est important

Partagez | 
               

 [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 396 messages et j'ai : 347 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Hannah Pixie Snowdon et pour finir je crédite : Magma. (av) EXORDIUM. (signa)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)   Lun 19 Fév - 17:07

We’re not lovers
Drey & Ishtar
Une brioche à la main, tu croques là-dedans tout en tentant de fermer la porte de l’appartement. Tu ne veux pas faire de bruit car ta soeur dort dans sa chambre, du moins, tu le penses. Elle a accumulé des soirées au boulot dernièrement, tu trouves que c’est tout à fait logique qu’elle se repose enfin. Mais tu as tout de même un doute car aujourd’hui, c’est le 14 février. Tu sais qu’Alaïs et Alicia sont devenues plus proches mais tu ignores si elles ont des plans pour cette fête. Malheureusement, tu dormais quand ta grande soeur était rentrée la veille et tu n’as pas voulu la réveiller avant de quitter votre cocon de sécurité. Tu brûles pour connaitre tous les détails mais tu te dis que tu lui téléphoneras après afin de jouer les curieuses. Quoi qu’il en soit, toi tu ne veux pas rester cloitrer chez toi. Tu décides d’aller à la bibliothèque pour récupérer quelques livres. Tu n’as pas cours de la journée et tu ne travailles pas à la morgue non plus. Cela ne te laisse pas trop le choix que faire ce que tu devais faire depuis un moment. Mangeant ta brioche, tu montes dans le métro. Tu consultes ta boite mail pour voir les propositions envoyées par tes abonnés. Tu pioches quelques titres de films qui reviennent assez souvent et tu décides de faire ton analyse sur l’un d’eux. Tu ranges ensuite ton cellulaire et tu descends dans l’arrêt désiré. Tu es étrangement de bonne humeur et tu ignores même le pourquoi du comment. Tu te sens juste zen et sereine, sourire aux lèvres. Un sourire qui disparait quand tu découvres avec horreur les portes fermées de la bibliothèque. Tu as oublié que le mercredi, ils n’ouvrent que l’après-midi. Tu regardes l’heure et tu pestes des mots inintelligibles. Il n’est que dix heures du matin, ce qui veut dire que tu dois passer quelques heures dans le quartier avant d’y revenir. Tu commences à t’éloigner de la bibliothèque, marchant au pur hasard. Tu ne sais pas du tout où tu vas et quand tu vois une foule, tu la suis. Ta curiosité te jouera des sales tours, tu en es consciente mais tu ne peux pas passer à côté de tes défauts. Seulement, quand tu vois l’enseigne du zoo, tu souris. Passer quelques heures en compagnie des animaux, ce n’est pas une mauvaise idée après tout. Cela t’évitera de rester inactive dans une cafétéria. Tu prends alors un ticket et tu fronces les sourcils quand l’homme te demande si tu es seule. Tu as eu envie de faire une blague foireuse mais tu t’es retenue. Tu ne viens pas ici en couple parce que tu n’as personne dans ta vie. Il y a Drey certes mais c’est différent. Vous n’êtes pas ensemble et c’est une situation qui te va à merveille. D’ailleurs, tu crois l’avoir aperçu. Tu secoues la tête en te traitant d’idiote. Drey ne viendra jamais dans ce genre d’endroit. Du moins, tu es certaine que se pavaner dans un zoo n’est pas forcément sa tasse de thé. Récupérant ton ticket, tu marches vers la zone des serpents. Des reptiles assez intrigants selon toi. Tu achètes un café et tu commences ta petite visite en te posant parfois devant des cages afin de lire la description des différentes espèces. Un homme se pose à tes côtés et machinalement te relèves le regard sur lui. Tu n’as pas halluciné. Drey est vraiment là et ça te surprend plus que de raison. « Drey, dans un zoo, qui l’aurait cru. » Tu souris en ancrant le noisette de tes prunelles dans la couleur lunaire des siennes. « A moins que tu ... » Tu te mets à bouger la tête à droite et à gauche afin de voir s’il y a quelqu’un avec lui. « Tu as ramené une conquête ici ? Je te pensais pas romantique. » En vrai, cela ne te surprendrait pas de lui. Drey est capable de tout pour avoir ce qu’il désire, ça fait partie de son caractère. Un caractère que tu commences à découvrir.  


★ you don't want to get involved ★
Sometimes you look so small, look so small. You've got a baby of your own. When your baby's gone, she'll be the one, to catch you when you fall
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 250 messages et j'ai : 163 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Andre Hamman et pour finir je crédite : Charney

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)   Dim 4 Mar - 20:20



We're not lovers

@Ishtar O. Tucker



Te voila lessivé, épuisé après avoir passé tout ce début de matinée à t’entrainer. Tu aimes venir de bonne heure, il y a moins de monde à la salle et tu te sens alors beaucoup plus tranquil et serein pour faire ce que tu as à faire. Tu as beau avoir le feu vert pour reprendre la compétition suite à ton opération depuis quelques mois maintenant, tu ne cesses d’avoir cette impression d’avoir perdu en muscle et en force et tu détestes ça, alors tous les jours, peu importe la date, peu importe le temps qu’il puisse faire à l’extérieur tu viens passer plus de deux heures dans ce gymnase à suivre ton programme musculaire avant de toujours finir tes entraînements par ce que tu aimes le plus : le sac. Donner des coups à pleine puissance dans cet masse rempli de sable est réellement ce qui te soulage le plus, mais aussi ce qui t’épuise le plus. Quoi qu’il en soit c’est donc un Drey calme qui sort d’ici une fois être passé sous la douche, et c’est donc tout sourire et près à affronter tout ce que peut avoir cette journée à t’offrir que tu commences à remonter la rue qui mène au métro le plus proche. Tu aimes suivre ce chemin parce que cela te permet de jeter un coup d’oeil à central park à chacun de tes passages et c’est d’ailleurs ainsi que tu peux remarquer qu’il y a pas mal de monde qui semble se rendre au zoo en cette journée. La saint valentin, toi tu l’ignores complètement c’est une fête qui à tes yeux n’a tout simplement aucun sens puisque tu ne crois pas vraiment en l’amour, pour toi ce sentiment n’est qu’un terrain de jeu rien de plus, alors le fêter, il faudrait vraiment que ce soit le seul moyen d’amener une fille dans ton lit pour que tu le fasses. C’est aussi pour ça que même si tu sais que le 14 février est bien la date du jour, cette information relative à cette journée ne vient pas immédiatement frapper ton cerveau. Non, toi tout ce que tu vois c’est ce groupe de magnifique jeune femme qui s’approche de l’entrée du zoo, et donc un groupe de cible potentiel pour expertiser tes talents de dragueur indomptable. Sourire charmant sur le visage, regard perçant, c’est d’un pas décidé que tu rejoins ces jeunes femmes, les loupant de peu, arrêter dans sur ta route par l’entrée du zoo. On te demande ton ticket, que tu n’as évidemment pas, mais ce n’est pas ce qui va t’arrêter bien au contraire. Rapidement, tu vas te prendre une entrée, ignorant totalement ce que le caissier peu te dire, et occultant tout autant la petite annonce qui précise que cette journée est réservé aux amoureux exceptionnellement. Tout ce que tu veux c’est retrouver ces jeunes femmes désormais que tu es entré dans le zoo. Mais si tu t’attendais à pouvoir des rencontres plus hallucinantes les unes que les autres, il y a une personne que tu ne t’attendais vraiment pas à voir près de toi. Ishtar. Cette jolie brune capable de te faire agir comme jamais tu n’as pu le faire avec une autre. Ishtar, elle est venu chez toi, tous les deux bien en accord sur ce qui vous attendez dans ton appartement, et pourtant, il ne s’est rien passé, ou du moins, vous n’êtes pas passé à l’acte. Vous vous êtes cherché, vous avez joué à savoir qui aurait le dessus sur l’autre, sans aucun doute, mais il n’y a eut aucune étreinte purement sexuel. Tu est d’ailleurs bien incapable de savoir si ce blocage vient de toi ou d’elle mais tu sais que cette jeune femme possède un pouvoir qu’une autre n’a sur toi, elle te connait, bien plus que personne d’autre. Elle sait très bien que les femmes sont des jouets à tes yeux, et rien d’autre, peu importe le baratin que tu peux sortir. C’est d’ailleurs pour ça que tu ne cherches pas à broder d’histoire toute plus idiotes les unes que les autres avec elle, tu es toi, rien de plus, et ça, tu n’es pas habitué et c’est sûrement ce qui t’effraie autant à ses côtés, lui laissant alors avoir le pouvoir de temps en temps. Quoi qu’il en soit, elle a de nouveau réussi à te détourner de ton but avec ces jeunes femmes que tu avais vu entrer ici, même si pour le coup elle n’a absolument rien fait pour que ce soit le cas à part se trouver sur ta route, et sans un mot, tu t’approches d’elle, te tenant debout à ses côtés, faisant mine de lire ce qu’elle était déjà en train de lire, comme si c’était normal, alors qu’en réalité, ton regard en coin ne fait qu’observer ses réactions, laissant même entendre un petit rire à sa remarque. “ Je crois avoir déjà prouver que je pouvais te surprendre bien plus que tu ne l’aurai cru... “ Tes yeux se plantent à leur tour dans les siens alors qu’à aucun moment tu ne perds ton beau sourire. Tu n’as qu’une envie, c’est te coller à elle, la toucher, mais tu te décales pourtant, comme si tu comptais la laisser tranquille et retourner à tes activités. “ Si mon romantisme te dérange, je peux aussi très bien aller le mettre au service d’autre demoiselle croisé sur ma route… “ Tu lui offres un clin d’oeil tout en commençant à marcher doucement, lui tournant complètement le dos cette fois ci avant de simplement tourner le visage avant qu’elle voit à quel point tout en toi cherche à l’amadouer. “ Mais si ce romantisme t’attire, sache qu’il y a une animation permettant de s’approcher des serpents pas très loin d’ici, je suis presque sûr que ça pourrait te plaire ! “ Alors que tu cherchais le groupe de femme qui t’ont attiré dans ce zoo, tu as en effet vu une pancarte qui faisant savoir qu'exceptionnellement il était possible de tentant de prendre le pouvoir sur des serpents et vous connaissant tous les deux, et remarquant très bien que vous êtes deux imbéciles à vouloir tout contrôler, cette animation est tout simplement parfaite pour vous. En attendant, toi, tu as commencé à te rendre vers ces bestioles rampantes dont tu viens de parler, sans même vérifier si Ishtar avait choisi de te suivre ou pas, tu espères qu’elle l’ait fait oui, et dans le fond, tu es presque sûr que c’est le cas, et si tu viens à te tromper, alors tant pis, tu continueras ton petit tour, et trouveras sans aucune doute une cible plus facile à avoir, même si le jeu en sera bien moins amusant.


Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 396 messages et j'ai : 347 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Hannah Pixie Snowdon et pour finir je crédite : Magma. (av) EXORDIUM. (signa)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)   Mer 7 Mar - 16:33

We’re not lovers
Drey & Ishtar
Tu n’as pas cherché à te retrouver dans ce zoo. Tu t’es déplacée jusqu’à Central Park dans le seul objectif de te rendre à la bibliothèque. Voilà que tu modifies tes plans pour visiter des animaux, tombant nez à nez avec une personne imprévisible ; Drey. Tu t’es attendu à voir n’importe qui ici, en commençant par le concierge de votre immeuble jusqu’à un collègue au FBI. Tout le monde excepté Drey. Quand il se pose à tes côtés et que sa voix caresse ton conduit auditif, tu n’as plus aucun doute, il s’agit vraiment de lui. Et puis, il est le seul à faire une telle entrée dans la matière. « Je commence à te croire. » Un homme plein de surprise ? Ah ça, il l’est. Il ne cesse de te surprendre depuis le soir où vous vous êtes vus. Non seulement il était réceptif à tes petites dragues indirectes mais en plus, au moment où tu avais pensé devoir rentrer chez toi en ayant l’impression d’avoir passé à côté de quelque chose, Drey te propose de venir visiter son lieu de vie. Tout laisse prévoir une suite plus au moins logique à votre soirée … erreur. Ce soir là, vous n’avez rien fait de charnel. Vous avez parlé, pendant de longues heures et finalement, tu t’es écroulée de fatigue sur son lit. Vos caractères assez similaires étaient probablement pour quelque chose. Toi, tu te ne laisses pas approcher aussi facilement et quant à Drey, il t’a montré à plusieurs reprises que c’est un macho qui se respecte. Il fait ce qu’il veut quand il veut sans demander la permission de quiconque. Tu as ainsi compris que pour vous rapprocher réellement, il vous faut du temps. Tu as besoin de lui donner ta confiance et de passer outre tes peurs. Le schéma se reproduit. Vous vous revoyez par pur hasard comme si le destin s’acharne à vous mettre sur le chemin de l’autre. Cette idée te fait sourire bêtement avant de t’intéresser à sa présence dans ces lieux. Une conquête, ça ne peut être que ça. Après tout, même si tu ne connais pas le nouveau Drey, il y a des traits qui ne changent jamais. C’est un dragueur indomptable et le fait qu’il ait suivi une proie potentielle, ne te semble pas si irréalisable. A sa petite pique, tu hausses un sourcil et tu réponds du tac au tac. « Ah, parce que monsieur se contente de suivre n’importe qui ? » Non, toi Ishtar, tu n’as pas ta langue dans ta poche. Tout comme Drey, tu es pleine de ressources et tu ne te contentes pas de dire amen à tout. Seulement, son invitation sous forme de taquinerie l'interpelle. Drey est comme ça, il ne dit jamais directement quelque chose qui pourrait le mettre dans une position d’un homme loin d’être un connard inné. C’est un fait que tu as appris par coeur et qui, avouons-le, t’amuse plus que de raison. Levant les yeux au ciel, tu tapotes une, deux, trois fois de ton pied avant de commencer à marcher. Tu te diriges vers lui, mettant un terme à cette petite guerre même si au fond, tu sais qu’elle ne fait que commencer. « Pourquoi les serpents ? » Question piège ? Probablement. Au fond, tu sais pourquoi il a choisi ses animaux rampants ; ils vous ressemblent. Ils sont silencieux, ils sont discrets, ils observent longuement avant d’attaquer. Et leur attaque est fatale. Oui, ils vous ressemblent. Entrant à l’intérieur de l’atelier, tu vois ces espèces intrigantes un peu partout, de toutes les couleurs, de toutes les tailles. Les plus venimeuses sont à l’écart, probablement pour éviter un quelconque incident. Sans réfléchir, tu prends la main de Drey afin de le traîner vers un spécialiste de ces reptiles. Il tient l’un d’eux autour de son cou. Tu frisonnes. Tu vois que l’homme est entraîné ce qui te rassure quelque peu. Il demande s’il y a des volontaires et personne ne se présente. Tu te tournes alors vers Drey et en prenant une expression catastrophée, tu commences à marcher en reculons. « Dis à ma soeur à quel point je l’aime » Petit à petit, un sourire fortement amusé se dessine sur tes lèvres et tu te poses devant le dresseur. Il place alors mollement l’animal rampant sur ton cou et étrangement la sensation n’est pas désagréable. Sa peau est douce sous tes doigts. Il te communique tes consignes et tu te montres très attentive au point d’arriver à tenir le serpent toute seule. Ca occasionne un grand étirement sur tes lèvres. « Tu viens me montrer à quel point tu es imprévisible ? » Demandes-tu à l’attention de Drey. Après tout, la guerre ne fait que commencer.


★ you don't want to get involved ★
Sometimes you look so small, look so small. You've got a baby of your own. When your baby's gone, she'll be the one, to catch you when you fall
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 250 messages et j'ai : 163 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Andre Hamman et pour finir je crédite : Charney

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)   Mar 27 Mar - 22:21



We're not lovers

@Ishtar O. Tucker



Est ce que tu te contentes de suivre n’importe qui ? Du moment ou il s’agit d’une femme, et qu’en plus de ça elle a des atouts qui attirent ton attention, alors oui, tu en es plus que capable, et le sourire que tu offres alors que tu t’éloignes d’elle en est la preuve. Tu ne réponds d’ailleurs pas, ça ne sert à rien, Ishtar connaît très bien la réponse à cette question, au lieu de ça tu préfères lui faire savoir qu’il y a une animation parfaite pour vous un peu plus loin et que si ça l’intéresse, tu serais ravie qu’elle te rejoigne. Tu ne le dis certes pas dans ces termes là, mais c’est ce que cela veut dire, et de voir la jolie brune te suivre de la sorte te fait d’ailleurs sourire de fierté, évidemment, mais aussi de bien être, heureux de voir que tu l’intrigues certainement autant qu’elle a cet effet sur toi, alors que sa question te fait rire doucement. “ Parce qu’ils ne montrent que ce qu’ils veulent bien nous montrer… Et pour un tas d’autre raison qui font qu’ils ont beaucoup en commun avec toi et moi… “ Parce que oui, tu as bien compris que dans le fond, Ishtar et toi vous vous ressemblez énormément, c’est d’ailleurs pour ça qu’il ne s’est rien passé de concret entre vous encore. Vous portez la même armure, vous utilisez les mêmes armes, et il est alors difficile de trouver un gagnant à la partie. De penser à cela te fait sourire alors que tu avances toujours vers l’atelier des serpents et tu ne peux que rire de nouveau lorsque tu sens la main de la jeune femme s’emparer de la tienne dès qu’elle peut enfin voir les reptiles que vous êtes venus voir justement. Elle t’entraine dans son enthousiasme et tu dois avouer que tu apprécies la voir ainsi, te laissant alors guider jusqu’au spécialiste présent pour l’occasion. Oui pour la première fois très certainement tu la laisses prendre les rennes et cela ne te gène absolument pas, tu serai pourtant du genre à la calmer montrer que c’est ton idée, que c’est à toi de gérer, mais non, tu es juste heureux de voir que ton idée lui plaît autant et heureux de voir ce beau sourire sur son visage. Mais si tu t’attendais certainement à tout, tu ne t’attendais vraiment pas à ce qu’elle s’amuse ainsi alors qu’on demande un volontaire, ce qui te fait sincèrement rire, laissant tomber ta tête vers l’avant comme preuve de depit alors que tu la secoues doucement de droite à gauche. “ C’est vrai que me pointer devant ta soeur qui me deteste deja en disant “je suis désolé ta petit soeur que tu aimes plus que tout est morte par ma faute parce que je l’ai amené jouer avec des serpents…” fasse un bel effet tu ne crois pas ? moi je crois qu’elle serait capable de tuer en fait et je tiens à ma vie tu comprends ? “ Tu ris de nouveau tout en l’observant agir, tes bras croisé sur ton torse. Elle se retrouve avec un serpent sur ses épaules et son sourire ne fait que s’agrandir encore un peu ce qui a le même effet sur le tiens qui lui fait désormais écho. Ishtar fait alors appel à ton sens du défi, elle sait très bien que tu ne la laisseras pas te chercher ainsi sans riposter, elle sait très bien ce qu’elle fait et tu sais aussi très bien que tu vas foncer droit dans son plan. Alors tu t’avances, t’approchant d’elle doucement pour ne pas brusquer le serpent qu’elle tient. Tu ne t’arrête que lorsque tu es peux sentir son souffle se mêler au tiens et, alors que tu avais fixé ton regard dans le sien, tu sens le serpent commencer à s’enrouler autour de toi aussi ce qui t’amène à chercher de l’aide ou du moins un soutien. “ Il se passe quoi la ? “. Le gars qui s’occupe de l’animation précise alors que plus une proie parait imposante à l’animal, plus il sera sur la défensive et se chargera d’attaquer le premier. La carrure qui est tienne a effrayé le reptile qui s’enroule alors de plus en plus autour du couple formé d’Ishtar et toi. Tu vois bien que le spécialiste ne panique pas et que donc tu n’as pas à paniquer non plus, tu l’écoute juste dire que plus vous allez résister plus le serpent resserrera son emprise et toi au lieu de te détendre, tu t’amuses à contracter les muscles de ton corps désormais prisonnier et tu écartes l’air de rien les bras afin de chercher un peu plus plus l’animal qui s’enroule encore un peu plus, juste assez pour forcer Ishtar à se coller à toi, montrant à quel point son petit corps semble minuscule contre le tien, et tu plantes de nouveau ton regard dans le sien. “ Ce que j’aime aussi chez les serpents, c’est que quand ils ont une idée en tête ils n’en démordent pas, jusqu’à ce qu’ils sentent qu’ils ont gagné… “ Un sourire de chieur prend alors place sur ton visage qui s’approche de celui de la jeune femme pour lui voler ses lèvres en un baiser rapide mais aguicheur à souhait avant de relâcher entièrement tout ton corps, acceptant ta défaite face au reptile. Ishtar étant désormais littéralement collé à ton corps elle ne peut alors manqué que tu as créé cette situation volontairement et que tu es bien celui a fait empirer les choses en sentant ton corps se ramollir aussi facilement soudainement et le spécialiste vient récupérer son animal de compagnie en souriant, s’excusant du regard auprès de la brune pour cette supercherie qui, toi, te fais bien rire.


Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 396 messages et j'ai : 347 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Hannah Pixie Snowdon et pour finir je crédite : Magma. (av) EXORDIUM. (signa)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)   Mar 10 Avr - 20:22

We’re not lovers
Drey & Ishtar
Oui, ces réptiles que certaines personnes trouvent insupportables, vous ressemblent énormément. Vous êtes malins et vous étudiez vos plans pendant longtemps avant d’attaquer. Vous êtes patients, vous avez besoin de tout contrôler et quand vous êtes sûrs de votre coups, dans ce cas, vous foncez, la tête baissée. Votre dernière rencontre a démontré justement cet aspect similaire de vos personnalités. Quand tout pointait vers une nuit de débauche, vous avez fait autre chose loin d’être sexuelle. Vous avez parlé pendant de longues heures, vous avez ri, vous avez fait connaissance. Tout laisse prévoir le commencement d’une amourette mais vous savez de quoi il s’agit. Ni Drey, ni toi, n’êtes capables de vous enfoncer dans une relation. Un couple ? Non, tu n’as pas l’étoffe de supporter un homme dans ta vie. Peut-être est-ce dû à ce traumatisme que tu trimbales avec toi depuis de longues années ou est-ce ton envie de liberté qui dicte ta conduite. Peu importe la raison, la finalité est la même et tu n’as pas envie de la changer. Avec Drey, vous vous cherchez continuellement ni plus ni moins et vous faites une nouvelle démonstration dans cet atelier choisi par ses soins. Il parle et tu souris grandement. Tu souris mais au fond, tu as peur. Tu as tellement peur Ishtar. Tu as peur de la mort de ce fait, tu as peur que ce serpent ne te fasse du mal ou que l’aide soigneur ne perde le contrôle sur l’animal. Tu aurais dû reculer, tu aurais dû suivre cette voix qui te crie de partir mais tu l’écoute pas. Ta volonté et ton côté borné est visiblement, plus fort que tout le reste. Alors tu restes. Tu gardes tes grands yeux sombres sur Drey comme si le simple fait de le regarder, arrive à éclipser ce poids supplémentaire sur tes épaules. Tu ne bouges pas, tu es passablement crispée d’ailleurs. Il n’y a que tes lèvres qui bougent ; un challenge. Jouer, tu aimes tellement jouer Ishtar d’autant plus quand ton partenaire n’a pas froid aux yeux. Drey s’avance et ton sourire devient charmeur. Tu sens le serpent bouger mais toi, tu ne le regardes pas. Parce que tu sais que si tu changes ton champ de vision, tu risque de t’évanouir. Et puis, Drey est si proche que tu arrives sans peine à ressentir les battements réguliers de son coeur contre le tien, plus emballé. Le dresseur vous explique ce qui se passe et tu clignes des yeux avant de murmurer en rapprochant ton visage de Drey. « On est ses proies. Moi qui pensais que tu n’étais la proie de personne. » Mais il te fait taire de la façon la plus agréable qui soit. Ses lèvres s’unissent aux tiennes et toi, tu lâches un semi-gémissement - hoquet à la fois surprise et comblée. Il contracte son corps, sûrement pour défier le reptile et pour toi, c’est un geste qui te calme un peu. Il s’éloigne et tu lâches toute la pression surtout quand le dresseur vient récupérer son animal. Tu ressens comme un un poids de trois kilos s’éclipser de tout ton corps. Drey rit et toi, tu le regardes hébétée. Il a tenté le diable et il ne s’en soucis même pas. « Ce qui me plait aussi chez eux, c’est leur capacité à comprendre leur défaite quand ils y sont affrontés. Ils connaissent leurs limites. » Là, tu t’imposes à lui comme il l’a fait quelques minutes plus tôt et au lieu de l’embrasser, tu lui mordilles la lèvre inférieure non sans murmurer. « Et ainsi, ils peuvent devenir très très indisciplinés au point de mordre, tu vois. » Un petit sourire dans la commissure de la lèvre, tu tournes la tête sur le côté en pointant un stand de guimauves. « J’ai faim et soif, tu viens ? » Tu veux surtout assimiler le fait de t’être sortie indemne de cette petite expérience. Tu anticipes aussi un peu la suite de cette balade. Tu marches jusqu’au stand et tu commandes une boisson gazeuse. « Tu veux faire quoi d’autre ? J’ai repéré un jongleur qui danse avec des serpents tout à l’heure. Ca te dit ou tu … » Tu ne termines pas ta phrase quand tu vois trois filles passées, l’une d’elle regarde intensément Drey. Tu n’as pas besoin de tourner la tête vers ton vis à vis pour comprendre qu’il les zieute à son tour. Tu récupères ta boisson en remerciant le vendeur, tu le payes et tu te pointes à côté de Drey. « Vas y. C’est pas comme si t’es mon Valentin pour aujourd’hui. » Ce qui n’est pas faux. Les règles du jeu sont claires depuis le début et tu as su dans quoi tu mettais les pieds ; vous n’êtes pas ensemble, vous n’êtes même pas des amis. Vous êtes quelque chose que tu n’arrives pas encore à définir.


★ you don't want to get involved ★
Sometimes you look so small, look so small. You've got a baby of your own. When your baby's gone, she'll be the one, to catch you when you fall
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 250 messages et j'ai : 163 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Andre Hamman et pour finir je crédite : Charney

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)   Sam 14 Avr - 23:06



We're not lovers

@Ishtar O. Tucker



Tu as vu en cette situation une façon d’en profiter pour faire passer un petit message à Ishtar. Etrangement, il ne s’est jamais rien passé entre vous, même alors que tout laisser présager une nuit de folie, vous n’aviez fait que parlez. Tu sais très bien pourquoi, tu sais très que cette façon identique de vous comporter rend les choses plus difficile à atteindre, mais pas pour autant impossible. Vous avez tous les deux cette façon de ne pas vous attacher à vos conquêtes, de prendre les décisions de la suite, de décider si oui ou non vous voulez aller plus loin sans prendre réellement en compte l’avis de l’autre, que finalement lorsque vous vous retrouvez l’un en face de l’autre vous foncez droit dans un mur avant de faire demi tour. Mais il n’y a pas que ça, non Drey tu te rend bien compte qu’il y a plus que ça. Cette fille, ou plutôt cette jeune femme tu la connais depuis longtemps désormais, et tu la respectes, et ça, c’est tellement rare chez toi que tu as peur de finir par faire quelque chose qui pourrait être compris de travers. Tu n’as aucunement l’intention de te foutre d’elle ou de lui faire du mal. Non tu veux qu’elle sache qu’elle peut compter sur toi, et même si tu fais le con à longueur de journée, que même si tu reste ce connard face au reste du monde, dans le fond, tu veux qu’elle sache que tu ne fera jamais rien pour la blesser. Cela n’enlève en rien le fait que tu crève d’envie pour elle, et cette façon de la faire se coller à toi sans que se soit toi qui l’ai réellement rapproché de toi, cette façon de lui voler ses lèvres sans vraiment lui demander son avis, c’était pour ça. Pour faire comprendre qu’en réalité, tu en as marre de parler, que vous vous connaissez bien assez pour vouloir plus. Ou peut-être as-tu peur qu’elle ne finisse par te connaitre encore plus, pour finir par te connaitre un peu trop. Tu n’es pas sûr d’assumer le fait qu’elle puisse te connaitre un peu trop au final. Tu ne sais pas si Ishtar a comprit tout ça dans ton geste, tu espères que non mais tu es heureux de la voir revenir auprès de toi alors que tu te moque un peu de sa réaction. Elle s’en prend à tes lèvres et ses paroles te font sourire d’autant plus. Après tout, n’est ce pas ce que tu attend ? Qu’elle te morde en retour ? C’est d’ailleurs ce que tu t’apprêtes à dire alors qu’elle ne t’en laisse pas le temps en te proposant de manger et boire, tu laisses ta tête tomber de dépit, te rendant compte que même si le message est passé, vous n’êtes visiblement pas sur la même longueur d’onde en cet instant. Tu la suis pourtant, sans un mot, juste une approbation d’un geste du visage alors que tu observes un peu ce qui vous entoure, finissant par être attiré par une jeune femme qui passe à vos côté. Elle te fixe très clairement et le sourire qu’elle affiche face à toi veut tout dire. Tu ne peux bien sûr pas t’empêcher de lui sourire et lui offrir ton plus beau visage de charmeur en réponse avant qu’Ishtar n’attire de nouveau ton attention en se mettant à te parler. Tu fronces alors les sourcils à sa phrase, et ta réaction se fait instinctive. “ T’es sérieuse ? “ Tu as du mal à croire qu’elle te dise clairement de partir, de rejoindre une autre qu’elle pour terminer la journée, pourtant tu vois bien qu’elle l’est. Un rire étrange s’échappe alors de tes lèvres, un rire qui montre que tu es autant sur le cul que déçu en fin de compte. “ Tu disais tout à l’heure avec le serpent que tu ne m’imaginais pas être la proie de qui que ce soit… J’espérais être au moins la tienne… On dirait que je me suis planté… “ Tu ne sais pas pourquoi tu avoue ce genre de chose, tu ne sais pas comment cela peut sortir de ta bouche alors que ta fierté est pourtant quelque chose de très puissant chez toi. Tu avoue pourtant là t’être planté, tu avoue t’être fait avoir, mais peut-être est-ce ta façon à toi de montrer que même si tu n’avait aucunement l’intention de finir ta vie avec cette femme, ou avec n’importe quelle autre femme d’ailleurs, tu tiens à ton célibat, tu pensais que votre respect mutuel vous menerait à un peu plus. Ceci dit, tu commences à reculer doucement en portant un dernier regard à la jolie brune qui te fait encore face. “ Prends soin de toi fillette… “ Un dernier sourire, et ton corps se détourne alors d’elle, déçu, tu reprends la direction de la sortie du zoo pour rentrer chez toi, clairement seul cette fois ci. Tu aurais pourtant pu draguer n'importe quelle nana sur ton chemin, c'est même ce que tu fais toujours, mais pas cette fois...


Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)   

Revenir en haut Aller en bas
               

 [Serpents] We're not lovers (Drey & Ishtar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum