Flashnews
La nouvelle intrigue île vous attend par ici et pour ceux qui restent à New York, vous êtes priés de vous rendre par ici huhu ♥️

Fiches de liens

Eleonore, Charline, Kaly et Olya ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Joshua, Virgil, Glenn et Anthony veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
AccueilAccueil  Forum  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Newsletter numéro 37
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
Articles SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir les petits secrets qu'elle vous offre sur un plateau !
N'oubliez pas aussi de venir faire un tour du côté des challenge qu'elle peut avoir à vous lancer
Yearbook 2017 - 2018
Venez découvrir le Yearbook, promotion 2017-2018 de l'université de Columbia !
L'heure des cadeaux !
Les résultats de la Tombola du printemps sont tombés ! Venez donc voir ce que vous avez gagné

Partagez | 
               

 [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 265 messages et j'ai : 180 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Charlie Matthews et pour finir je crédite : Eya ♥

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)   Jeu 22 Fév - 23:15


It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete.



LOVE takes my insides and twists & turns them until they're inside out, upside down, knotted in knots, and full of butterflies.
And you know what...I LOVE IT!

14 Février, jour des amoureux. Tu n’as jamais eut à te soucier de cette femme jusqu’à ce jour et tu ne sais pas trop si tu es obligé de le faire désormais ou pas mais dans le fond tu t’en fous, parce que tu en as tout simplement envie. Tu es marié depuis bientôt deux mois, et si cette aventure t’as fait peur au début de par son côté inconnu, aujourd’hui tu n’as tout simplement aucun regret quant à ta décision de participer à cette folie. Tu ne sais pas si les chercheurs ont vraiment bien fait leur boulot, ou si Nicola et toi étiez tout simplement fait pour vous rencontrer d’une façon ou d’une autre, mais une chose est sûr c’est que tu ne t’es jamais senti aussi bien avec une femme à tes côtés. Vous vous comprenez bien plus que tu n’aurai pus l'espérer et contre tout attente, ton handicape ne semble plus du tout en être un lorsqu’elle est près de toi. De la même façon, ta virginité ne te pose plus aucun problème, peut-être parce que tu sais que Nicola l’est aussi, mais surtout parce que tu sais à ce jour que le jour ou tu passeras ce cap, ça sera avec elle et personne d’autre, que ça sera avec quelqu’un qui ne portera aucun jugement sur toi et ça, ça t’apaise plus que de raison. Alors oui, tu veux faire en sorte que cette femme qui te rends tout ce qui a de plus heureux depuis presque 2 mois soit heureuse à son tour et soit traité comme une princesse. C’est pour ça que tu as choisi le zoo et cette journée spéciale mise en place pour l’occasion. N’étant pas des lèves tard tous les deux, tu as demandé à ton épouse de se préparer, que tu avais une surprise pour elle, et comme toujours depuis que tu vis en sa compagnie, tu lui as aussi demandé un coup de main pour choisir tes vêtements, histoire d’être à son goût mais aussi et surtout pour éviter de te retrouver dans tes tenues ridicules de par un mauvais assemblage. Une fois tous les deux prêt, tu la laisses te guider vers l’extérieur, tu n’en a pas vraiment besoin, ca fait longtemps que tu as appris à te diriger sans ça, mais tu sais qu’elle aime être tes yeux, et tu aimes qu’elle agisse ainsi. C’est une autre des révélations que tu as eut ces derniers temps. Toi qui voulais qu’on te considère comme un être normal, toi qui voulait que personne ne prenne de gant avec toi, qu’on te traite comme n’importe qui d’autre, oui toi, tu es venue à apprécier qu’on s’occupe de toi de la sorte, peut-être parce que tu sais très bien qu’elle n’agit pas par pitié, mais parce que c’est ce qu’elle est. Une jeune femme aimante et au petit soin pour toi, tout comme tu fais tout ton possible pour l’être pour elle. Quoi qu’il en soit, une fois dehors, vous vous retrouvez devant le taxi que tu venais d’appeler pour vous mener au zoo de central park où Nico peut alors découvrir ce qui vous attends, ou du moins en partis. Joyeuse St-Valentin ! Tu parles avec un sourire immense sur le visage alors que tu as tourné le visage vers elle, tu ne la vois pas, mais tu as pris cette habitude pourtant, comme si cela lui permettait à elle de croire que tu peux la voir, mais c’est surtout parce que si tu ne peux rien voir d’autre qu’un noir absolue, tu as appris de par tes autres sens à percevoir les choses et en cet instant tu cherches surtout à ressentir le sentiment que tu as fais naître en elle en lui offrant cette journée. Ravie de voir qu’elle semble heureuse de ton choix, tu lui fais savoir que tu as réservé l’atelier où il est possible d’approcher les panda roux, ce qui semble d’autant plus la ravir, ricochant alors sur toi t’entrainant à ne plus jamais perdre le sourire. Cet atelier est magnifique, tu as l’impression de découvrir des petit peluches sous tes mains, vivantes certes, mais d’une douceur impressionnante. Vous passez un moment magique auprès de ces petites bêtes, mais l’atelier arrive à sa fin, et tu retrouve alors la douceur de la peau de ta femme en reprenant sa main tandis qu’elle te remercie pour ton petit cadeau. Je suis content que ça te plaise, mais c’est pas finis… Maintenant on va aller voir des bestioles un peu plus impressionnante. Et cette partie la sera vraiment pour l’éblouir elle puisque toi, tu ne pourras pas vraiment en profiter. Lors de ton appel, on t’as expliqué que le repas se déroulait dans un restaurant suspendu au dessus de l’enclos des fauves, le sol étant fait entièrement de verre pour permettre une bonne visibilité sur les félins majestueux, et tu t’es dis que Nicola apprécierait sûrement le spectacle. J’espère que tu as faim ?

Codage par Magma.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 527 messages et j'ai : 770 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Bridget Satterlee et pour finir je crédite : avatar par blue comet, profil & signature par moi.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)   Jeu 8 Mar - 16:50



IT'S WHEN I HOLD YOU IN MY ARMS THAT MY LIFE FINALLY FEELS COMPLETE.


love takes my insides and twists & turns them until they're inside out, upside down, knotted in knots, and full of butterflies.
and you know what...i love it!

Bientôt deux mois que tu as cette bague autour du doigt et un homme partageant ta vie et ton quotidien. Quand tu t’es lancée dans cette aventure complètement insensée, tu avais des doutes. Ton entourage, pour la majorité de tes proches, avait essayé de t’en dissuader. Tu risques un divorce, c’est ce que ta mère n’a pas arrêté de te dire avant d’accepter d’assister à ton mariage. Ce jour-là, malgré la pression et l’angoisse, tu le considères comme le plus beau jour de ta vie. Parce que ce jour là tu as rencontré Tyree. Dès le départ tu as remarqué vos similitudes et tu as compris que les professionnels avaient fait un travail formidable en vous unissant. Cet homme te rend heureuse, chaque jour est une aventure en sa compagnie. Quand bien même vous êtes tous les deux assez timides, vous avez su vous mettre à l’aise en la présence de l’autre et l’entente s’était faite naturellement. Votre séjour de lune de miel était mirifique à tes yeux. Tu as ri, beaucoup ri, tu as eu ta première cuite avec ton mari et le premier vrai rapprochement entre vous s’était produit quand vous vous êtes baignés. Tu n’avais pas réfléchi, tu t’es collée à lui en glissant tes bras autour de son cou. Suite à ce petit mouvement, t’avais ressenti un sentiment de plénitude et de complaisance. Avec Tyree, tu n’as pas peur. Avec lui, tu ne te poses pas des questions à savoir à quel moment vous allez perdre votre virginité. Non, toi tu profites de chaque instant avec lui, sans pour autant donner un coup de pouce à votre destinée. Tu sais par avance ton envie de rester marié avec lui et la seule question que tu te poses, est de savoir s’il partage le même avis ou pas. En ce 14 février alors que vous vous êtes réveillés presque en même temps, tu as voulu évoquer le sujet avec lui, loin des caméras sauf que tu as mis tout ça en pause suite à sa proposition. Vous allez sortir et toi, consciente qu’il ne te voit pas, tu as tenté d’en savoir plus, toujours aussi curieuse, un trait de caractère qui amuse assez Tyree. Tu le vois de part ce sourire espiègle qu’il a sur les lèvres. Tu mets une robe à petit carreau courte et après avoir aidé ton mari à choisir sa tenue, tu lui donnes sa veste et tu t’engouffres dans ton manteau, écharpe autour du cou et lunettes de soleil sur ton nez. Après plusieurs semaines à être envahis par la neige, aujourd’hui le soleil a pointé le bout de son nez pour votre plus grand plaisir. Heureuse de sentir un peu de chaleur sur ton visage, tu regardes ton mari et tu souris de plus belle. Joyeuses Saint-Valentin à toi aussi Dis-tu tout en glissant tes doigts sur son visage pour lui offrir un petit baiser. Jusqu’à aujourd’hui, vous n’avez pas encore échangé un vrai baiser et tu ne vas pas le faire alors que vous êtes sur la banquette arrière d’un taxi. Arrivés, tu t’exclames en voyant l’enseigne du zoo. Tu t’empêches de sautiller et tu te contentes de te coller au bras de ton mari non seulement pour l’orienter mais aussi par excitation. Tyree ? Tyree il y a des peluches vivantes ! Il rit à ton enthousiasme et toi, tu ne te fais pas prier pour caresser les petites bêtes trop tactiles. Tu aides aussi ton mari à faire de même. Tu veux qu’il en profite autant que toi ce qui fait que vous passez un long moment à papillonner d’un panda roux à un autre, prenant des photos pour votre album souvenirs et parce que tu réagis avec Tyree sans prendre en compte son handicap. Tu sais que c’est un sujet sensible donc tu fais tout pour ne pas lui faire sentir cette nécessité. Un peu fatiguée mais extrêmement heureuse, tu le suis vers un restaurant à la vue imprenable sur les fauves. Oh mon dieu ! On peut voir des tigres et des lions sous nos pieds ! Tu t’exclames en marchant avec précaution même si tu es certaine que le sol en verre est très solide. On vous assigne à une table portant le nom de ton mari et du tac au tac tu réponds à sa question. Je meurs de faim ! Voyons voir ce qu’ils ont. Dis-tu en attrapant le menu enrobé dans un ruban rouge. Tu lis à voix haute les plats proposés pour aider ton mari à choisir. Je ne sais pas si je vais prendre de la viande alors qu’on est entourés d’animaux, je me sentirai horrible. Tu ris sans ménagement. Je vais prendre des pâtes, une salade et des cannoli sicilien en dessert. Dis-tu après avoir retiré ton manteau et tes lunettes. Toujours sans réfléchir, tu prends la main de Tyree et demandes. Il y a quelque chose qui te plait dans ce que j’ai cité ? Demandes-tu en esquissant un petit sourire et comme à ton habitude, tu as besoin d’extérioriser tes ressentis. Merci pour cette sortie, je m’y attendais pas ! En plus c’est la première fois que je fête la Saint-Valentin, comme toi. Tu regardes au loin, t’enfonçant dans tes souvenirs. D’habitude, je la passe avec ma mère. Elle nous prépare un gros gâteau au chocolat et on s’échange des petits cadeaux. Tu lâches doucement sa main que tu as serré pour mettre un petit quelque chose là-dedans. Mais cette fois, c’est toi qui as droit à un petit cadeau. Il s’agit d’un bracelet en or blanc avec deux petits pendentifs de deux drapeaux brodés, américain et espagnol, rappelant vos origines. J’espère qu’il te plaira sinon je l’échangerai contre ce que tu voudras.
Codage par Magma.


come embrase the feeling
There is so much more and beckons me. To look through to these Infinite possibilities. As below, so above and beyond, I imagine drawn outside the lines of reason.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 265 messages et j'ai : 180 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Charlie Matthews et pour finir je crédite : Eya ♥

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)   Ven 6 Avr - 16:52


It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete.



LOVE takes my insides and twists & turns them until they're inside out, upside down, knotted in knots, and full of butterflies.
And you know what...I LOVE IT!

Tu peux sentir l'enthousiasme de ta femme au son de sa voix mais aussi à sa façon de s’accrocher à toi et tu adores tellement ça que cela t’en fait sourire à t’en décrocher la mâchoire. Tu es fier de faire naître ce genre de sentiment chez elle, fier d’entendre son sourire dans sa façon de s’exprimer, fier de voir que malgré toute tes craintes, tous tes complexes, tu arrives réellement à rendre heureuse une jeune femme qui pourtant quelques mois plus tôt ne connaissait absolument rien de toi. Tu te donnes du mal pour cette relation, ou peut-être pas tant que ça en fin de compte, non, tout se fait tellement naturellement entre vous que c’est ce qui rend vos instant aussi beau et sécurisant sur votre avenir. Tu sais très bien que dans peu de temps vous allez devoir faire savoir votre choix, faire savoir si oui ou non vous souhaitez rester mariés, ou bien si vous souhaitez divorcer, toi, ton choix est fait, tu sais ce que tu veux, mais tu ne veux surtout pas prendre cette décision sans savoir ce qu’en pense Nicola. Vous allez donc devoir en parler, et tu penses que ce petit rendez-vous sera un parfait moment, surtout maintenant que vous êtes installé autour d’une table près à manger un bon repas. Tu ne sais bien sûr pas comment lancer le sujet mais tu sais que tu trouveras, tu ne veux pas non plus agresser ta femme avec ce sujet qui est peut-être délicat à aborder en fin de compte en ce jour de saint-valentin. Mais quoi qu’il en soit, tu ne penses plus vraiment à ça en cet instant, non tu écoutes les réactions de Nico concernant le fait que vous vous trouvez en cet instant au dessus des fauves et tu laisses même entendre un petit rire lorsqu’elle comprend ce fait avant qu’elle ne t’avoue avoir certainement aussi faim que toi. Tu la laisses te lire le menu, de toute façon de ce côté là, tu n’as pas trop le choix, tu l’écoutes attentivement pour être sûr de bien retenir avant qu’elle ne fasse savoir qu’elle allait avoir beaucoup de mal à manger de la viande dans ce genre de condition. Ca te fait rire, alors que ta réaction se fait de manière automatique lorsqu’elle te demande ce que tu veux. C’est le bon côté d’être aveugle, au moins, j’ai aucun mal à commander un bon steak frites tu vois ! Tu ris de nouveau avant de préciser que tu aimerais beaucoup des fraises chantilly en dessert, alors que tes doigts glissent doucement sur ceux de la femme qui t’accompagne et fait sourire sans même s’en rendre compte. Elle te remercie alors de ton initiative pour cette soirée, et tu souris d’autant plus alors que tu laisses entendre un En effet, je connais ça aussi… lorsqu’elle fait savoir qu’elle n’a jamais vraiment fêté cette journée spécifique avant aujourd’hui. Mais tu es heureux de vivre ça avec elle, heureux de marquer le coup alors que votre histoire ne fait que commencer, du moins tu l’espères. C’est normal tu sais d’offrir ce genre de moment à sa femme. Du moins ça l’est pour toi. Tu ne la vois pas, tu ne vois pas son regard lointain mais lorsqu’elle reprend la parole, tu comprends qu’elle est plongé dans ses souvenirs et tu essais d'enregistrer sa façon de parler lorsque c’est le cas, comme à chaque fois que tu découvres une nouvelle facette de sa personnalité, tu essais de vraiment retenir le moindre élément qui fait qu’elle est elle, pour être sûr de toujours comprendre ce qu’elle te dit, pourquoi elle te le dit et limiter ainsi les malentendu entre vous. Tu n’es pas fou, tu sais que dans un couple, ce n’est jamais tout rose, mais tu feras tout ton possible pour que ça le soit un maximum, ça tu t’en fais la promesse. Tu sais, moi je le passe la majorité du temps à jouer les faire valoir de mon frère qui m’utilise pour attirer les filles un peu trop facile je pense. Un petit rire s’échappe de tes lèvres et tu reprends. Je n’aurai jamais cru qu’un type puisse aussi bien se vendre en prétextant qu’il s’occupe sans relâche de son petit frère aveugle… Tu ris de nouveau. C’est vrai que tu détestes qu’on utilise ton handicape ainsi, mais ton frère, c’est différent, ton frère, il a tout les droit avec toi, ton frère, c’est ton bras droit, c’est ton soutien, il a été le premier à te pousser à participer à cet émission et sous ses air de connard, toi, tu sais qu’il a un coeur énorme, et tu es fier qu’il l’utilise avec autant de soin pour toi. Tu étais tellement perdu dans tes pensées que tu n’as pas réagis de suite à ce que t’avait réellement dit Nicola, ni même qu’elle avait déposé un cadeau dans ta main, c’est seulement lorsque tu essais de serrer la sienne que tu comprends qu’elle a été remplacé par tout autre chose. Tu fronces alors les sourcils d’incompréhension, et tu commences à jouer de tes doigts sur cet objet qu’elle t’a offert. Nico… T’aurai pas du… J’ai pas de cadeau pour toi moi… C’est… Tu te coupes toi même dans ton élan, laissant tes doigts découvrir ce que tu crois être un bracelet, jusqu’à ce que tu trouves les pendentifs que tu déchiffres du bout de l’index, laissant un sourire atténuer les traits de ton visage et effacer doucement les marques de la concentration dont tu viens de faire preuve. C’est magnifique… Merci. Doucement, tout en parlant, tu te lèves de ta chaise pour contourner la table en gardant une main dessus afin de ne pas faire de dégât et tu cherches le visage de ta femme d’une main douce pour pouvoir déposer tes lèvres sur les siennes alors que des mots sortent de ta bouche sans que tu ne le gères vraiment. Je veux tellement que tout ça continues désormais… Te rendant comptes de ce que tu viens de dire, tes yeux montrent l’étonnement de tes propres paroles, et tu te racles la gorge en retournant doucement à ta place. Je veux dire… Si tu le souhaites aussi, je ne t’oblige bien sûr à rien, mais je voulais que tu saches que j’ai jamais été aussi heureux qu’avec toi et qu’en ce qui me concerne, je n’ai aucunement l’intention de divorcer lorsqu’on nous posera la question, mais je comprendrai que ce soit ce que tu veux t’en fais pas, et je ne t’en voudrais pas non plus, masi bref… Pardon, je n’avais pas prévu du tout d’en parler comme ça et encore moins maintenant au risque de gacher tout notre repas. Tu t’insultes mentalement, tu t’en veux d’avoir laissé tout ça t’échapper et tu baisses la tête de dépit, comme pour qu’elle ne puisse plus voir à quel point tu peux être ridicule parfois.

Codage par Magma.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 527 messages et j'ai : 770 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Bridget Satterlee et pour finir je crédite : avatar par blue comet, profil & signature par moi.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)   Jeu 12 Avr - 23:33


IT'S WHEN I HOLD YOU IN MY ARMS THAT MY LIFE FINALLY FEELS COMPLETE.


love takes my insides and twists & turns them until they're inside out, upside down, knotted in knots, and full of butterflies.
and you know what...i love it!

Tu n’arrives pas encore à le croire Nicola. Toi, tu es entrain de vivre ta première Saint-Valentin avec un homme en or qui plus est. Tu trouves tout ce que tu aimes chez lui. Il n’est pas entreprenant avec toi au point de te mettre mal à l’aise au contraire. Tout comme toi, Tyree a des insécurités et des valeurs qu’il suit à la lettre. Ces ressemblances font en sorte de vous rapprocher du jour en jour. T’étais loin d’imaginer cette surprise, celle de vous retrouver au zoo à partager un repas et ça te rend extrêmement heureuse. Tu es si impatiente de pouvoir téléphoner à ta mère et lui raconter tout ça. Même si tu es mariée et tu entreprends à construire ton foyer, tu restes toujours proche de cette femme. Après tout, elle a fini par accepter l’idée que tu sois assez responsable et consciente de ne jamais faire quelque chose capable de te nuire. Tu ne voudrais pas t’avancer car tu sais que la possibilité de mettre un terme au mariage est envisageable. Non tu ne voudrais pas y penser, pas maintenant. Pas alors que tu passes un bon moment avec ton époux. Tu ris à ses mots contrairement à ce qu’on aurait pu penser. Tyree est aveugle oui, c’est un fait que tu ne puisses changer mais depuis le départ, tu n’as pas considéré ça comme un handicap impossible à surmonter. Tu as fait avec et ça ne change pas aujourd’hui. Alors tu ris et tu l’approuves même. C’est un peu ce qui fait que vous entendez si bien. Tu ne le couves pas quand bien même ce n’est pas l’envie qui manque. Tu as été juste prévenante en lui expliquant l’emplacement de chaque meuble chez toi. Le seul moment où tu lui as pris la main c’est quand tu l’as ramené à ton atelier. Cet endroit te ressemble énormément. Coloré à souhait et assez rangé pour que tu puisses te retrouver. Sinon en temps normal, tu le laisses se débrouiller restant dans les parages en cas de besoin. Ta main dans la sienne, tu plonges dans tes réflexions ainsi que tes souvenirs. Tu te revois avachie sur un canapé en compagnie de ta mère, soufflant sur un grand gâteau et ça te fait sourire. Tu poses ensuite ton regard sur ton époux qui, lui aussi, te raconte une anecdote sur son frère et ça te fait doublement étirer les lèvres. Tu aimes beaucoup ces petites situations, quand vous partagez quelque chose d’intime avec l’autre. Ton frère est vraiment unique Dis-tu en faisant résonner ta voix dans un petit rire. Ca te fait penser à Marylou, ta demi-soeur que tu as commencé à connaitre bien avant ton mariage. Elle a été présente en ce jour particulier et tu as pu faire les présentations avec Tyree. J’espère pouvoir vivre des trucs comme ça avec Marylou Dis-tu avant de cligner des yeux et de reprendre. Enfin pas pour draguer ça va de soit ! Tu éclates de rire vu ta maladresse légendaire et une fois calmée, tu remets le petit cadeau à Tyree. Tu es un peu nerveuse de connaitre son avis sur l’objet et quand il se déplace pour venir t’embrasser, la pression s’envole. Tu t’apprêtes à parler mais tu te mets, comprenant qu’il n’a pas encore terminé de dire ce qu’il voulait dire. Tu prends ton mal en patience et ta respiration se bloque à ses premiers mots. Tu as peur de sa décision mais plus il parle et plus ton sourire s’agrandit. Vous êtes sur la même longueur d’onde et ça, ça n’a pas de prix. Maintenant que tu en parles je … comment dire, je voulais évoquer ça moi aussi mais je savais pas comment faire. Commences-tu. Tu entrouves les lèvres pour continuer mais le serveur choisit ce moment pour vous interrompre. Tu lui communiques alors ta commande et tu laisses Tyree faire de même. L’homme place une bouteille sur la table et toi, tu te presses de t’en servir à boire quelques gorgées. Donc je disais, je suis contente que tu en parles parce que moi aussi je n’ai pas envie de divorcer. Je voudrais rester mariée à toi et voir où ça nous mène. Tu te mordilles la lèvre en tentant de calmer les battements frénétiques de ton coeur. Il bat tellement fort que tu as l’impression de pouvoir l’entendre dans tes oreilles. Je suis vraiment, vraiment heureuse avec toi et je ne voudrais pas mettre un terme à ça. Tu te redresses de ta chaise pour te pencher vers la table et de tes mains, tu entoures son visage pour déposer un long baiser chaste sur ses lèvres, comme pour lui communiquer tes sentiments ainsi que tes envies d’être avec lui. Oh et tu auras le temps de m’offrir tout ce que tu veux ! Ca ne presse pas Tu te mets à rire en reprenant te place, plus légère que jamais, plus heureuse que jamais aussi. Sinon, quand on aura communiqué notre décision aux scientifiques, est-ce que tu voudrais qu’on reste dans ma maison ou tu préfères qu’on cherche autre chose ?
Codage par Magma.



come embrase the feeling
There is so much more and beckons me. To look through to these Infinite possibilities. As below, so above and beyond, I imagine drawn outside the lines of reason.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 265 messages et j'ai : 180 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Charlie Matthews et pour finir je crédite : Eya ♥

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)   Lun 7 Mai - 22:53


It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete.



LOVE takes my insides and twists & turns them until they're inside out, upside down, knotted in knots, and full of butterflies.
And you know what...I LOVE IT!

Vous parlez de vos précédentes version de la saint Valentin, Nicola avec sa mère, toi avec ton frère, et vous vous amusez de ces situations en découvrant l’air de rien la vie de l’autre, apprenant toujours un peu plus à vous connaître jour après jour. Votre relation n’est pas commune, on ne peut pas dire qu’il y a eut un coup de foudre ou quoi que ce soit dans ce style entre vous. Vous avez suivi un avis scientifique pour accepter de vous unir, et à l’heure d’aujourd’hui tu ne regrettes en rien cette décision. Tu aimes réellement ce que tu vis avec cette jeune femme, tu ne sais d’ailleurs pas vraiment si tu peux parler de sentiment réel pour elle, mais tu sais que tu t’es attaché à elle comme jamais tu ne l’aurai pensé. Pourtant c’est tout sourire que tu l’écoutes te parler de Marylou, tu te souviens de l’avoir rencontré lors de votre mariage, bien que tu as rencontré vraiment beaucoup trop de monde ce jour là, tu essaie de retenir qui est qui parce que tu trouves important de savoir quelle sont les personnes qui compte aux yeux de ta femme et parce que tu veux aussi être capable de te souvenir de qui elle parle lorsqu’elle évoque des prénoms. Tu n’as pas encore tout retenu, tu le sais, tout comme il doit certainement en être de même pour la jeune femme mais vous progressez et c’est tout ce qui compte. Tu ne peux donc que rire lorsqu’elle se reprend sur le fait qu’elle n’a pas l’intention d’utiliser sa soeur pour draguer avant de te surprendre avec un cadeau. Tu n’y as tellement pas pensé que tu te sens idiot désormais, c’est pourtant évident que pour la saint valentin on offre au moins des fleurs, toi tu n’as rien pour elle alors qu’elle vient de t’offrir un magnifique bracelet qui symbolise votre union, et tu remarques sans mal le fait qu’elle ait fait attention à ce que tu puisse avoir une image assez net de l’objet de par son relief. Tu la remercie, tu ne peux faire que ça de toute façon mais tu es réellement touché par son geste au point que tu finis par t’emmêler les pinceaux entre remerciement et sentiment. Les mots s’échappent de tes lèvres sans que tu ne les gères vraiment, tu dis tout ce qui te passe par la tête alors que tu n’avais pas du tout prévu ça comme ça. Bien sûr que tu voulais parler de ça avec elle, bien sûr que tu trouves important de la tenir au courant de ton choix, de ce que tu penses de votre histoire, mais pas alors que vous passez un très bon moment et que si elle n’est pas sur la même longueur d’onde que toi, ce repas de saint valentin risque d’être gâché par ta faute. Alors tu t’en veux, et tu t’en prends mentalement à toi même de ne pas savoir gérer ce genre de situation correctement alors que tu entends le son de sa voix qui cherche à te répondre. Elle commence une phrase mais elle est coupé par le serveur qui vient prendre votre commande. Tu réponds rapidement, avec peut-être un peu d’impolitesse, mais tu ne le fais pas consciemment. Tu es juste stressé soudainement. La phrase que Nico vient de commencer te fait peur, elle ne sait pas comment t’annoncer ça alors que tu viens de lui dire ce que tu veux. Tu comprends alors qu’elle préfère arrêter cette expérience dès qu’on vous proposera de le faire et tu commences à prendre peur. Alors sans le vouloir tu presses un peu le serveur pour qu’elle puisse finir ce qu’elle vient de commencer. Tu entends la jeune femme boire un peu l’attente ne fait que te stresser encore plus. Les sourcils froncés, tu te concentre sur tout les son qui t’entoure pour être sûr de ne rien rater de ce qu’elle va dire, et elle se décide enfin de mettre fin à ton supplice. D’un coup, toute la pression que tu viens de subir disparaît, apaisé par les mots qu’elle vient de prononcer, tu sens ton visage se décrisper pour laisser apparaitre un beau sourire, serein, et heureux. Tu souffles alors doucement en laissant entendre un petit rire nerveux avant que tu ne sente les mains de Nico enroulé ton visage, entraînant tes mains à venir se poser sur les siennes comme pour lui interdire de les retirer désormais. D’instinct, tu fermes les yeux alors que ton visage se penche doucement tel un chat qui apprécie la caresse qu’on lui offre avant de profiter de la pression de ses lèvres sur les tiennes. Tu rouvres les yeux lorsqu’elle se remet à parler même pourtant ça ne sert pas vraiment dans ton cas, et tu laisses entendre un petit rire à ce qu’elle vient de dire sur les cadeaux avant de te demander ce que tu penses le mieux pour vous par la suite. Premièrement, tu viens de me faire vivre une mega angoisse en l’espace de quelque seconde ! Un nouveau rire s’échappe de tes lippes, alors qu’elle peut sentir qu’une de tes mains n’a pas relâché la sienne et qu’elle s’y accroche même très fermement, par peur qu’elle ne disparaissent certainement, pour calmer cette peur dont tu parles justement. Deuxièmement, je compte bien me faire pardonner pour cet oublie de cadeau… Bien que tu ne saches pas vraiment comment encore, mais tu trouveras, pour elle, tu en es certains ! Et enfin troisièmement, cette appartement, tu l’aimes il me semble, et moi, je m’y suis bien habitué. Je ne suis pas sûr de vouloir réapprendre à me diriger dans un lieu inconnu pour le moment. Peut-être plus tard ? Quand j’aurai de quoi réellement participer au frais, on pourra voir pour se choisir un nouveau chez nous ? Encore étudiant, on ne peut pas dire que tu roules sur l’or, du coup c’est Nicolas qui paye la plupart de vos frais bien que tu insistes pour être celui qui s’occupe des courses, refusant totalement d'être à ses crochets. Tu ne peux certes pas payer la moitié de ce qu’elle paye dans cette location, mais tu peux faire ta part en quelque sorte et tu y tiens. Rien que pour ça, tu dois bien avouer que tu as hâte d’avoir ton diplôme mais surtout d’être embauché dans un cabinet, ainsi tu pourras être un vrai mari pour elle, ou du moins, le mari que toi tu aimerais être.

Codage par Magma.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 527 messages et j'ai : 770 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Bridget Satterlee et pour finir je crédite : avatar par blue comet, profil & signature par moi.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)   Sam 19 Mai - 3:30


IT'S WHEN I HOLD YOU IN MY ARMS THAT MY LIFE FINALLY FEELS COMPLETE.


love takes my insides and twists & turns them until they're inside out, upside down, knotted in knots, and full of butterflies.
and you know what...i love it!

Tu as anticipé cette conversation. Tu n’es pas de nature peureuse, on peut même dire que cette expérience a fait sortir une audace que tu ne pensais pas en être capable. Mais quand il s’agit de ta vie, de ton mariage, la crainte se manifeste. Vous vivez une belle vie de couple selon toi. Votre mariage se passe à merveille et même si vous n’avez pas encore eu un rapprochement physique, tu mets ça sur le compte de votre caractère plus qu’autre chose. Vous êtes timides tous les deux, pas réellement entreprenants non plus et vous préférez mieux faire connaissance avec l’autre avant de vous aventurer dans ce domaine là. Seulement, tout ça est de ton propre point de vue Nicola. Tu ne sais pas ce qu’en pense Tyree et le moment est venu pour qu’il s’ouvre à toi. Tu comprends alors son envie de ne pas demander le divorce. La décision est à deux. Si toi, tu veux mettre un terme au mariage alors il n’aura qu’à respecter ton choix. Mais toi, tu n’as pas envie de le faire. Toi, tu es convaincue de la pureté qui se dégage de votre union ainsi que votre capacité de pouvoir bâtir quelque chose à deux. Depuis le premier jour où vous vous êtes dit oui, tu as espéré l’avoir fait pour toujours. Certes, c’est extrêmement naïf de ta part voire même idéaliste mais les grandes décisions ne commencent pas par les bonnes résolutions justement ? En était optimiste, tu sauras faire de votre mariage une réussite. C’est comme ça que tu perçois les choses en tout cas et c’est ce que tu essaies de communiquer à Tyree. Tu vois alors son visage se décrisper comme s’il était franchement nerveux. Il parle et tu te mets à secouer la tête comme s’il avait la possibilité de te voir. Pardon pardon ! Tu n’as pas fait exprès de maintenir le suspens et comme pour te faire pardonner mais aussi sceller cette décision positive des deux côtés, tu te penches pour l’embrasser. Ses mains se joignent aux tiennes au niveau de son visage et tu aimes ce contact. Tu aimes te sentir proche de lui au point de faire naître des papillons dans ton bas ventre. Tu souris contre ses lèvres et après avoir déposé un petit baiser sur les tiennes, tu recules pour reprendre ta place. Ses doigts restent accrochés aux tiens et tu ne fais rien pour t’en défaire. Tu aimes beaucoup son contact pour le rompre. Il reprend la parole et tu soupires doucement. La tension redescend et tu arrives facilement à reprendre ton sourire voire même, pousser un petit rire quand il parle du cadeau. Tu aimes gâter tes proches. C’est un fait que tu as acquis depuis ton plus jeune âge et maintenant que tu as dépassé la vingtaine ayant la capacité financière adéquate, tu le fais sans calculer, sans rien attendre en retour. Mais tu ne dis rien, tu le laisses à son aise. S’il veut t’offrir quelque chose tu l’accepteras avec un grand plaisir. Il désire rester dans ton ta maisonnette et tu souris d’autant plus. Cet endroit, ce quartier, ce voisinage, ça représente une grande étape de ta vie. Quand tu as pris ton indépendance, c’est dans ce lieu de vie que tu as décidé d’appeler ton chez toi. Maintenant l’idée de le partager avec Tyree te fait énormément plaisir et tu as envie de le garder encore pour quelques années. Oui pourquoi pas mais pour l’instant, ça me plairait beaucoup de rester là où on est. Tout est parfait dans cette maison Tu es sentimentale, sûrement mais ça fait partie de toi. Le serveur arrive avec vos commandes et après l’avoir remercié, tu récupères les couverts en lançant un joyeux Bon appétit à Tyree. Enfonçant ta fourchette dans ton plat, tu peux le déguster sans te sentir mal de manger de la viande alors que vous êtes entourés d’animaux. Tu finis de mâcher et d’avaler pour reprendre la parole. Donc tu voudrais devenir avocat ou tu as une autre idée en tête ? Commences-tu tout en prenant un petit bout de pain pour l’enfoncer dans ta bouche. Et comment ça se passe une fois diplômé ? Tu envoies tes CV et tu attends ? Tu te demandes surtout si c’est différent des autres boulots. Toi, tu as été chanceuse d’avoir trouvé un poste vacant dans ton quartier, tu te demandes si Tyree aura la même chance. Et pourquoi le droit ? Maintenant qu’il te cotoie depuis des semaines, il a sûrement compris à quel point tu peux être bavarde.

Codage par Magma.



come embrase the feeling
There is so much more and beckons me. To look through to these Infinite possibilities. As below, so above and beyond, I imagine drawn outside the lines of reason.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 265 messages et j'ai : 180 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Charlie Matthews et pour finir je crédite : Eya ♥

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)   Dim 17 Juin - 16:47


It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete.



LOVE takes my insides and twists & turns them until they're inside out, upside down, knotted in knots, and full of butterflies.
And you know what...I LOVE IT!

Nico vient de te faire peur, tu sais qu’elle ne l’a pas fait exprès et que c’est la venu du serveur qui a fait qu’elle n’a pas pu finir de parler, mais toi, il ne t’en a pas fallu plus pour t’inquiéter. Tu es loin d’être quelqu’un de vraiment sûr de toi, du moment ou on te sort du contexte du droit tu es même une personne qui doute de tout alors cela ne t’aurai pas vraiment étonné que la jeune femme te fasse savoir qu’elle préfère mettre un terme à toute cette histoire. Mais ce n’est pas le cas, elle ressent les choses de la même façon que toi et il n’en faut pas plus pour te redonner le sourire même si ta main refuse de lâcher la sienne pour le moment. Ne pouvant rien voir, même pas percevoir ne serait-ce qu’une ombre, tu es incapable de savoir si elle est bien là avec toi sans entendre sa voix ou bien en la touchant, alors oui, tu es très tactile, c’est le résultat de ta cécité, certes, mais c’est aussi quelque chose que tu apprécies d’autant plus lorsqu’il s’agit de Nicola. Tu aimes sentir la douceur de sa peau glisser sous tes doigts, tu aimes la sensation que ça éveille en toi alors tu en profite, tu poses tes mains sur elle dès que la situation te le permet. Tu n’es pas pour autant des plus entreprenant avec elle, loin de là même. L’acte charnel est quelque chose d’inconnu pour toi, c’est quelque chose d’abstrait et pourtant tu peux très bien sentir que bien souvent, tu aimerai aller plus loin avec la jeune femme, mais tu gardes cette peur de mal faire les choses, cette peur d'être ridicule, ce qui te fait oublier bien vite l’idée. Idée qui, de toute façon, est inexistante pour le moment, non en cet instant tu profites seulement de ce moment à deux dans ce restaurant, ce moment qui vous amène à en apprendre un peu plus sur l’autre, à apprendre à vous connaître et vous donner l’envie d’en savoir encore et encore. Après tout, vous êtes sur la même longueur d’onde, vous voulez poursuivre cette aventure ensemble et continuer cette vie à deux, alors il n’y a aucune raison de freiner ce besoin de tout savoir sur les envies et les goûts de son partenaire, tout comme tu trouves normal le fait de continuer de vivre chez Nico pour le moment. Peut-être qu’un jour vous déciderez d’aller ailleurs, mais en cet instant précis tu n’en vois vraiment pas l’utilité. L’habitation où vous vivez est bien assez grande pour vous accueillir tous les deux et tu t’es très bien habitué aux lieux, alors tu ne vois pas pourquoi vous viendrez à casser tout cela, d’autant plus que tu sais très bien que la jeune femme adore cet endroit et elle ne manque pas de te le rappeler d’ailleurs ce qui te fait sourire un peu plus. Tu sens alors la main de ta femme s’échapper de la tienne mais tu ne mets pas longtemps à comprendre qu’elle agit ainsi parce que le serveur est de retour pour déposer vos plat sur votre table. Doucement, tu glisses tes doigts sur cette dernière pour atteindre tes couverts et ainsi pouvoir commencer à manger toi aussi, coupant doucement ton steak afin d’éviter toute catastrophe au milieu de ce restaurant avant d’entendre le son de la voix de celle qui partage ta vie depuis près de deux mois désormais, te faisant sourire de bien être. Tu es plutôt quelqu’un de tranquille, qui parle très peu, mais tu sais que tu peux toujours compter sur Nicola pour lancer une discussion entre vous, mais aussi et surtout pour meubler ces silences qui peuvent parfois prendre place entre vous sans pour autant être synonyme de malaise. Tu commences à bien la connaître, bien assez pour savoir que tu peux attendre un peu avant de répondre à sa première question que d’autres vont très vite la rejoindre et que tu pourras répondre à toute en même. Tu laisses alors entendre un petit rire s’échapper de tes lèvres lorsqu’elle enchaîne, comme tu l’avais pensé. Tu ne te moques pas d’elle, loin de là même, en réalité, tu trouves ça super adorable, et tu aimerais qu’elle puisse voir ce sentiment d’attachement profond que tu ressens pour elle dans ton regard. Pourtant tu sais qu’elle n’a que des yeux d’un bleu profondément vide, alors tu essais de faire passer ce que tu ressens autrement, par ton sourire pour commencer, par ce visage qui se penche inconsciemment sur le côté, mais surtout, tu fais de ton mieux pour le dire de façon clair, même si de ce côté là, tu n’es pas toujours ce qu’il y a des plus doué. Avocat oui… J’aimerai être celui qui défend les personnes qui en ont réellement besoin. J’ai déjà fais pas mal de stage pour montrer que je vaux le coup d’être embauché après mon diplôme, je peux toujours envoyer des CVs, ça ne coute rien d’essayer, mais généralement les cabinets aiment être sûr de ce que tu es capable de faire en temps réel avant de t’embaucher, alors il faut que je multiplie les stages pour ma dernière année pour multiplier mes chances de trouver preneur ensuite… Tu souris et il n’est pas difficile de voir que lorsque tu parles de tout ça tu n’as pas du tout la même assurance que pour tout le reste. La tu sais ce que tu fais, tu sais ce que tu veux aussi et comment l’obtenir alors tout te parait simple dans ce domaine. Tu sais aussi que ton handicape n’a aucune place pour ce métier, tu n’as pas besoin de voir pour savoir ce qu’il en est, tu n’as pas besoin de tes yeux pour défendre les innocents, et c’est sans doute ce qui t’a attiré dans ce métier, en partie en tous cas. On va dire que ma jeunesse n’a pas été des plus simple à gérer pour moi, j’ai toujours refusé qu’on m’envoit dans une écoles spécialisées, alors il a fallu que je me batte pour être à la hauteur tout en suivant des cours pas du tout fait pour moi. Les bouquins en braille n’existait pas, pas pour ce cursus là et l’école n’allait certainement pas acheté des bouquins exprès pour moi, alors mon frère m’a donné l’idée d’enregistrer tous mes cours, et il s’occuper de me lire les exercices à faire à la maison. Mes parents avaient tout de même obtenu le droit de me faire accompagner par un gars qui était là pour me lire les exercices et écrire mes réponses lorsqu’on avait des devoirs à faire en cours, autant te dire que ça aussi ça m’a valu pas mal de raillerie. Tu grimaces un peu, tu n’aimes pas vraiment repenser à tout ça, même si tu sais qu’au fond, c’est ce qui a fait ce que tu es aujourd’hui. Alors plus je sentais l’injustice autour de moi, plus je ressentais le besoin d’aller contre, de faire payer à ceux qui ne comprenait pas le mal qu’il pouvait faire en agissant ainsi. Le droit est devenu une évidence au fil des années, c’était juste devenu un but à atteindre pour aider tous ceux qui comme moi n’avait pas le pouvoir d’être plus fort que tout ça. Tu portes ta fourchette à ta bouche pour avaler un peu de nourriture alors que tes souvenirs continues d’envahir ton esprit pour finir par te faire rire. Ca avait des bons côtés aussi, j’aimais entendre mon frère prendre ma défense, il est devenu un pro de la punchline grâce à moi Tu ris de nouveau alors qu’inconsciemment tu cherches sans doute à faire en sorte que Nico n’ait pas trop de peine pour toi, après tout, tout ça est du passé, et même la vie d’aveugle est bien loin d’être facile, tu le vis tout de même beaucoup mieux qu’avant. Et toi ? Tu as toujours voulu devenir institutrice ? Qu’est ce qui t’a amené à ça ? Après tout il n’y a pas de raison que tu sois le seul à te dévoiler pour ce repas, alors tu n’hésites pas à lui retourner la question, profitant d’avoir fini ta part pour te nourrir un peu plus.

Codage par Magma.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)   

Revenir en haut Aller en bas
               

 [REPAS au dessus des FAUVES] It's when I hold you in my arms that my life finally feels complete. (Nico)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum