Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Isis, Anastasia, Elsa et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Morgan, Max, Dominic et Elyos veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Asa "tatoos have a power and magic all their own" 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

Asa "tatoos have a power and magic all their own"

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Voir le profil de l'utilisateur
Asa Zimmerman
broad admin
J'ai posté : 369 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : M. Pokora et pour finir je crédite : Eya d'amour

Sam 12 Mai - 12:45

Asa Zimmerman

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Zimmerman
Prénoms : Asa
Date et lieu de naissance : 10 Septembre 1983, à New York City
Age : 34 ans, 35 ans en fin d’année.
Nationalité : Américaine
Origines : Américaine
Orientation sexuelle : Attiré par les femmes, il ne repousse pas les hommes, mais n'a juste jamais rencontré celui qui serait capable de le détourner des courbes féminines
Statut civil : Célibataire
Vie sexuelle :  Il se laisse allumer, il allume beaucoup aussi, mais ne va que très rarement jusqu’à l’acte concrète, la vie de couple n’est clairement pas pour lui.
Statut social : Riche
Profession(s) : Tatoueur dans son propre salon
Diplôme(s) : Aucun
Année de fin d'études : 1999
Quartier de résidence : Upper East Side, Midtown Manhattan
Type de logement : Grand Loft
Avec qui vis-tu ? : Officiellement seul, mais il a toute “une famille” qui n’hésite pas à squatter de temps en temps.
Date d'arrivée à NY : Depuis toujours, mais tu as dû partir durant quelques mois à Los Angeles, tu viens tout juste de revenir.
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : Los Angeles durant ces 4 derniers mois.
As-tu de la famille à NY ? : Oui, toute la famille que je me suis créé, et mon petit frère.

Cinq défauts et cinq qualités

Quand on ne le connaît pas il parait hautain, trop confiant, irritant, parfois même saoulant sans aucun doute. Mais dès qu’on apprend à le connaître il est un homme ouvert, jovial, hospitalier, amical, en général enthousiaste, voire exubérant, ce qui ne manque pas de le rendre sympathique. Brillant en société, il apprécie d'être le centre d'attraction et a souvent tendance à l'exagération, soit pour amuser, soit pour impressionner son auditoire, monopolisant ainsi l'attention sur sa chère personne. Sensible à la flatterie, il est quelque peu narcissique. Cela peut se traduire par un raffinement vestimentaire ou par une belle assurance, due en partie à la confiance qu'il a en lui-même et à la chance qui intervient souvent en sa faveur même si ça n’a pas toujours été le cas. Sa vie l’a endurci plus qu’il ne le faut, et il reste quelqu’un d’impulsif et nerveux dès lors qu’on touche à sa famille, il peut en effet devenir violent et très rapidement si vous vous attaquez à une personne trop proche de lui. Il n’a pas peur d’avoir mal ou de ce qui peut lui arriver, et sera bien volontier le premier à frapper si l’occasion se présente. Hyperactif depuis sa naissance, il est difficile de le contrôler, mais c’est aussi cette part de lui qui fait qu’il s'intéresse à tout et n'a de cesse d’attiser le côté curieux de sa personnalité au point d'être épuisant, mais son intelligence n’a pas que de bon côté, faisant de lui un manipulateur hors paire, inhibant en lui tous sens réel des sentiments. Doué pour la séduction, les plaisirs de ce monde sont loin de lui être indifférents. Il est sensible aux belles choses, au confort, au nid douillet, et se montre fortement marqué par sa famille. En matière de cœur, il est terriblement exigeant, recherchant la perfection et risquant ainsi de ne jamais trouver vraiment la partenaire idéale. Aussi se montrera-t-il critique et pointilleux, la nervosité, ainsi que son côté maniaque y étant sans doute pour quelque chose. Enfin, ce n'est pas toujours un sentimental, mais plutôt un sensuel, épicurien, ou un jouisseur.


Autres signes particuliers

Ses tatouages racontent sa vie, ses goûts, ses croyances. Ils ont tous une signification, et c’est ce qui fait qu’il ne s’en lasse jamais, et surtout ils sont sentimentals vu qu’ils ont tous été dessinés par son oncle. Non fumeur il supporte difficilement la fumé, mais n'a rien contre un petit joint de temps en temps… S'il a fait de sa passion du dessin son métier, il n'en reste pas moins très passionné par le foot qu'il aurait pu pratiquer a haut niveau s'il ne s'était pas détruit le genoux lors d'un entraînement.



❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Lorida
Pseudo : Lolo / Lo
Age : Bien trop
Pays /région : Auvergne
Etudes/Travail :  Maroquinière
Avatar choisi : M. Pokora
Type de personnage : Inventé
Staff référent (si multicompte ou changement) : Eya love2
Comment es-tu arrivé là ? : Par la route  Asa "tatoos have a power and magic all their own" 3118578736
Avis sur le forum :  Je le deteste Asa "tatoos have a power and magic all their own" 18529479  
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Matt Pokora</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3215" class="COLO">✖️</a> Asa Zimmerman
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Asa
[b]NOM[/b] : Zimmerman
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.
Vous avez le choix entre deux groupes.

Choix n°1 : BROADWAY.
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Asa n'a jamais vraiment cherché la gloire, du moins, pas pour lui même réellement, mais en ce qui concerne son art, alors oui, là il aime à ce qu'on reconnaisse son talent. Il ne tatoue pas tout et n'importe quoi, non il ne fait que ce qui a du sens, et il le fait bien, vraiment très bien. Il s'est fait un nom dans le métier et fera tout son possible pour que jamais personne ne vienne détruire cette image de marque qu'il inspire désormais.
Choix n°2 : OUTSIDERS.
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Asa est un solitaire, les sentiments c'est pas son truc, l'attachement encore moins. Les seuls personnes dont il se soucit sont sa famille, enfin, cette famille qu'il s'est créé au fil du temps, mais en dehors de ce cercle là, il ne s'occupe de personne et c'est très bien ainsi.

Voir le profil de l'utilisateur
Asa Zimmerman
broad admin
J'ai posté : 369 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : M. Pokora et pour finir je crédite : Eya d'amour

Sam 12 Mai - 12:45


❝ Bref, vie de merde.

Cinq ans. Voilà l’age que tu avais lorsque tout à changer, lorsque tout est parti en vrille dans ta vie. Oui, tu n’avais que cinq ans lorsque ton père a décidé que tu étais assez grand pour supporter et comprendre les coups de ceinture que tu prenais à la moindre erreur que tu pouvais faire. Un jouet oublié dans un coin, une phrase mal interprétée, tout était bon pour te punir, parfois même, être simplement présent dans une pièce te donnait le droit à de nombreux coup. Tu n’as jamais compris ce que tu avais réellement fait pour mériter ça, tu n’étais pas du genre turbulent ou trop chiant, tu étais un enfant comme tout le monde, et pourtant, tu cherchais toujours à t'excuser d’être toi, pensant réellement que tout était de ta faute. Ta mère ne savait rien de tout ça, tu ne faisais que dire à quel point tu pouvais être un méchant garçon et que papa t’avait puni. Jamais tu ne disais de quel façon, parce que ton père t’avait fait promettre de ne rien dire, jamais. Ta mère ne comprenait donc pas pourquoi tu étais devenu ce petit être craintif, effrayé par le moindre mouvement autour de toi, offrant des gestes défensives dès qu’une personne venait à faire un mouvement trop brusque. Elle pensait alors que tu avais des soucis à l’école, jamais elle n’aurait pu imaginer que toute cette peur était né du traitement de ton propre père. Et puis, tu as grandis, tu as compris qu’en fin de compte le problème ne venait pas de toi, que seul ton père devrait se sentir coupable de ces instants de folies. Pourtant, il n’éprouvait aucun remord à te frapper encore et encore dès qu’il ressentait un élan de haine venu de nul part. L’enfant peureux est devenu hargneux, impulsif, repoussant toute personne cherchant à s’approcher de toi par la violence et la haine à ton tour. Tu n’avais que douze ans, et pourtant tu faisais déjà parti de ces enfants qui boivent, fument, et font conneries sur conneries. Souvent, lorsqu’on t’attrape, lorsqu’on te demande ce que tu ressens en agissant ainsi, tu es incapable de répondre. Non pas parce que tu ne sais pas mettre de mots sur tes sentiments, mais parce que le seul sentiment que tu arrives à ressentir est la colère. Le reste, tu ne sais pas ce que c’est, comme si tu éprouvais un manque totale d’empathie, incapable de ressentir réellement les choses. La colère, oui, tu la comprends, tu la ressens, et tu l’expulse en te battant avec tout ceux qui auraient le malheur de s’en prendre à toi. Ta noirceur n’a pourtant pas que des mauvais côtés, comme si déjà à ton jeune âge, les filles n’étaient attirées que par les bad boys, dont tu faisais clairement partie, t'attirant alors toutes les joies des relations sexuelles. Trop jeunes, trop immatures, quatorze ans à peine, et tu ne comptes déjà plus tes conquêtes alors que tu te retrouves avec un frère à la maison. Tu aurais pus être heureux, ressentir le bonheur qu’est le fait de devenir grand frère, mais tu ne ressens rien d’autre que de la peine pour ce petit être qui va très certainement vivre la même vie inhumaine que toi dès que ta mère aura le dos tourné. Les sentiments te font vraiment défaut. Tu n’aimes pas, tomber amoureux est quelque chose d’abstrait pour toi, mais l’acte charnel devient comme une drogue à tes yeux, enchaînant déjà les relations, devenant un prodige de l’arnaque et la manipulation pour amener une fille à se déshabiller pour toi.

Seize ans, c’est l’âge que tu as lorsque tu prends la décision de quitter le foyer familial, c’est aussi l’âge où tu vas rencontrer des personnes hors normes, différentes, en retrait, comme toi, qui vont te changer la vie. Tu errais dans les rues, sans réellement savoir où tu pouvais bien aller lorsque tu as vu ce type faire un graffiti sur ce mur immense qui se trouvait devant toi. Mais ce n’était pas un graf inutile ou trop laid, non, c’était réellement de l’art. Sans un mot, tu avais trouvé un coin pour t’assoir et l’observer, et pour la première fois de ta vie tu te sentais réellement serein, tranquille, apaisé. Hey, ça te tente d’essayer ? Tu sais dessiner ? Cette voix venait de te sortir de ta rêverie, et tu avais mis un certain temps à comprendre qu’il s’agissait du mec que tu étais en train d’observer. Dessiner ? A vrai dire, tu n’en avais aucune idée, tu n’avais même jamais essayé. Mais ta curiosité t’avais poussé à te lever pour rejoindre ce gars d’à peine quelques années de plus que toi, et attraper la bombe de peinture qu’il te tendait. Sans réfléchir et sous le regard de cet inconnu, tu as commencé à appuyer sur l’outil entre des mains, te laissant guider par un instinct que tu ignorais avoir. Le gars t’a laissé faire sans un mot, sans jamais te couper dans ta lancé, jusqu’à ce que tu cesses d’agir de toi même. Il avait commencé à dessiner quelque chose de chaleureux, remplis de joie, et tu avais terminé en une ambiance froide et saignante. En soi, l’association des deux était magique, mais cela n’avait fait que ressortir l’état chaotique de ton esprit. Wow… Au moins j’ai la réponse à ma question, tu sais ce que tu fais… Il semblait convaincu, alors que tu ne savais même pas comment tu venais de réussir à faire ceci. Mais depuis ce jour là, non seulement, ce mec et toi ne vous êtes plus lâché, mais en plus de ça, tu n’as plus jamais cessé de dessiner. Partout. Tout le temps. Après une année à suivre ton nouvel ami et décorer les murs qui croisaient votre route à votre guise, il a décidé qu’il était temps de te présenter à sa famille. Tu t’attendais à voir ses parents, grand-parents ou quelque chose comme ça, mais en réalité, il était question d’une tout autre famille. Aucun lien de sang entre eux, aucun réel lien parental quelconque, seulement un groupe d’ami soudé qui se sont trouvés de par leur solitude et mode de vie.

Un chanteur de métal, des tatoueurs, un ancien mec de l’armée désormais propriétaire d’un bar, une infirmière, une flic, des serveuses… Bref, voilà de quoi était fait ta famille désormais, et voilà qui sont les personnes qui t’ont appris à aimer et ressentir l’importance d’avoir du monde autour de toi. Ils sont ceux qui t’ont fait prendre conscience que personne n’a le droit de vivre ce que ton père t’a fait subir. Dix neuf ans, tu as appris à tatouer, à partager joie et bonheur avec cette nouvelle famille qui est tienne, mais surtout tu as appris à te préoccuper des gens qui t’entoure, et tu ne cesse de penser au fait que ton petit frère allait avoir cinq ans, et tu pouvais encore sentir chaque coup de ceinture que tu avais reçu à cet âge là, même si pourtant, tes amis avaient fait en sorte de masquer chacune de tes cicatrices par un somptueux tatouage. Jour après jour, tu as pris l’habitude de retourner dans ton ancienne vie cherchant le moindre indice qui montrerait que ton frère subit le même traitement que toi jusqu’à ce que ta mère t’aperçoive alors qu’elle était en larme devant la porte de la maison, visiblement fermée à clé et qu’elle vienne à ta rencontre. Tu n’avais pas manqué le noir autour de son oeil, ni même la coupure sur sa lèvre. Tu avais certes déserté cette maison, mais jamais tu n’avais imaginé qu’elle pourrait finir par subir la haine de ton père. Ton sang n’avait alors fait qu’un tour et tu avais pénétré dans cette demeure qui fut anciennement la tienne en brisant une fenêtre, retrouvant ce type fou de rage, la ceinture en main face à un petit bonhomme apeuré. Sans réfléchir, tu avais laissé ton impulsivité agir à ta place, fonçant droit sur cet énergumène pour le plaquer au sol, te retrouvant au dessus de lui à le frapper en non stop, enchainant les coups de poing sur son visage encore et encore, laissant tout cette haine que tu avais réussi à enfouir au fond de ton âme se déverser sur celui qu'autrefois, tu considérais comme ton père. Tu aurais pus le tuer, tu voulais le voir donner son dernier souffle, mais pourtant ta mère t’en empêcha pour une raison que tu ignores. Mais quel genre de monstre es-tu devenu ? C’est ton père ! Voila le genre de phrase qui sortait d’entre ses lèvres pour te remercier. Tu n’avais d’ailleurs pas cherché à répliquer, un simple rire désué, dénudé de sens était sorti d’entre tes lèvres avant que tu ne te retournes vers ton petit frère. Hey… T’en fais pas, t’as rien à craindre de moi, je ne te ferai aucun mal ok, je ne suis pas comme lui, je ne le serai jamais… Surtout pas avec toi… Laisse le tranquille ! Je m’appelle Asa, je suis ton grand frère… Si ça te dit, on va allait se promener toi et moi, loin d’ici, tu veux bien ? Ta mère avait essayé de t’empêcher de faire ça, t’empêcher de faire en sorte que ce petit être que tu avais clairement ignoré jusqu’à présent te suive pour partir loin d’elle. Elle était assez grande pour prendre ses propres décisions et si elle voulait continuer de vivre ainsi avec ce connard c’était son choix, mais tu refusais que ton frère soit brisé comme tu pouvais l’être, et heureusement pour toi, le petit homme avait déjà dû prendre assez de coup pour ne pas chercher à comprendre et te suivre sans poser aucune question.

Ton frère était un jeune garçon charmant, drôle, et vraiment très mignon, il n’avait donc pas mis longtemps à se faire aimer dans cette tribu que tu appelles aujourd’hui ta famille. Vous vous êtes tous occupé de son éducation, et tu peux voir le bonheur dans ses yeux jour après jour depuis que tu l’as libéré de cet maison du diable. Il est aujourd’hui un étudiant doué et sait ce qu’il veut dans la vie, ou plutôt ce qu’il ne veut pas. Quant à toi, tu as fait ton chemin, avec tes amis vous avez finis par ouvrir votre propre salon de tatouage, et votre renommé n’est plus à faire. Cela ne t’empeche pourtant pas de prendre des cours du soir dans la section art de Columbia afin de peaufiner ton style et te rendre toujours meilleurs. Tu es bien sûr toujours sujet à des élans de violence, ton impulsivité fait de toute façon parti de toi, mais tu as appris à te contrôler, à moins qu’on s’en prenne à ta famille ou là, tu pourrais commettre un meurtre sans aucun scrupule. New York c’est ton chez toi, et eux, ils sont ton chez toi aussi, pourtant, tu as dû les quitter quelques temps. Le salon fonctionne réellement très bien, et on est venu à toi pour franchiser la marque, te demandant alors de venir prendre la direction de salon de Los Angeles. Tu as eut du mal à te décider, partir d’ici, ce n’était pas quelque chose de facile, mais tu n’as su passer à côté de cette occasion et tu as fait tes valises. 4 long mois se sont déroulé, tu t’es donné à fond dans ton travail comme toujours et la clientèle s’est agrandi de jour en jour. Tu as pus embaucher pour qu’on te donne un coup de main jusqu’à ce que tu estimes qu’ils n’avaient plus besoin de toi. Tu as pris soin de choisir les tatoueur que tu as laissé travailler pour toi, tu as fait en sorte que ce salon soit aussi bon que l’orignal, et maintenant que c’est le cas, tu peux te permette de rentrer à la maison. Les sentiments ne sont pas fait pour toi, mais pourtant, ta famille te manque et tu as vraiment hâte de les retrouver.

Anonymous
Invité
Sam 12 Mai - 13:30
Re-bienvenue à toi avec ce super choix d’avatar et de personnage Asa "tatoos have a power and magic all their own" 1755252224
Anonymous
Invité
Sam 12 Mai - 14:00
Un tatoueur, trop bonne idée ! Rebienvenue à toi ! Asa "tatoos have a power and magic all their own" 201132147
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4336 messages et j'ai : 12 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : someone avatars (vava)

Sam 12 Mai - 16:43
Rebienvenuuuue Asa "tatoos have a power and magic all their own" 3824070459 love
Voir le profil de l'utilisateur
Asa Zimmerman
broad admin
J'ai posté : 369 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : M. Pokora et pour finir je crédite : Eya d'amour

Sam 12 Mai - 16:47
Anonymous
Invité
Sam 12 Mai - 17:36
Rebienvenue parmi nous. Asa "tatoos have a power and magic all their own" 286332005

Voir le profil de l'utilisateur
Amara L. Cunningham
Wall
J'ai posté : 3996 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : emma stone et pour finir je crédite : signa by myself (lorelei sebasto cha | kusumitagraph') avat by TAG

Sam 12 Mai - 18:04
Hehe re bienvenue ici ;)


Voir le profil de l'utilisateur
Eliel V. Wade
zeta admin
J'ai posté : 3486 messages et j'ai : 10 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Toni Mahfud ♥ et pour finir je crédite : avatar H0neyy signature & profil par mes soins ♥

Sam 12 Mai - 18:11
mais n'a juste jamais rencontré celui qui serait capable de le détourner des courbes féminines => il est lààààààà hola welcome back ma Lolo Ivar sera trop heureux de retrouver son poto inloves


Love is colder than death
→ It's easy when it hurts, so say goodbye. We'll fall in love again, just give it time. We'll fall in love again, just give it pain.

The drunk team o/:
 

Anonymous
Invité
Sam 12 Mai - 19:16
Revienvenue parmi nous love
Contenu sponsorisé
Asa "tatoos have a power and magic all their own"
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: