Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici ! Le new MAG SOS est par et on a besoin de vous ici huhu ♥

Fiches de liens
Charline, Lila, Louve & Suchin ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Ulysse, Il Nam, Samaël & Antoine veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥




 
AccueilAccueil  Forum  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Newsletter numéro 35
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
MAG SOS & nouvelle formule
SOS a encore frappé, venez découvrir le nouveau MAG et prendre en compte la nouvelle formule, n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
               

 Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 9 messages et j'ai : 27 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Diego Barrueco et pour finir je crédite : Galerie Cranberry

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 20:15


Beau White Danvers

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Danvers
Prénoms : Beau White
Date et lieu de naissance : 28 janvier 1993
Age : Tout juste 25 ans
Nationalité : Américaine
Origines : Américaines Orientation sexuelle : A demi esthète, la recherche de la beauté du corps et de la bonté du cœur. Attiré par l'intriguant, l'inaccessible et l’extravagant, se jouant des magnifiques courbes féminines tout en glissant quelques regards indiscrets vers une musculature bien plus masculine.
Statut civil : La plus grande erreur d'une vie ? S'attacher à un être faible et émotionnel. Trop fier pour admettre une réelle crainte de l'engagement, préférant faire souffrir plutôt que souffrir, il se cache habilement derrière un statut de célibataire à tendance célibâtard. il cherche pourtant secrètement LA personne qui saura lui prouver que l'attachement ne le détruira pas une nouvelle fois.  
Vie sexuelle : Une fois le cœur de l'homme volage offert, il n'est plus question pour lui d'aller voir autre que celui qui le détient.
Statut social : Beau est simplement né avec une cuillère en argent dans la bouche alors que la Danvers Corporations alimente gracieusement le compte de ses parents. Indépendant, c'est cependant l'illégalité et le monde de la nuit qu'il remercie  pour l'argent sale qui se glisse dans ses poches.
Etudes : Si sa musculature et toutes les peinturlures encrant le creux de ses bras le prédestinait surement à un avenir de sportif ou d'artiste, il en est pourtant tout autre. Amoureux des métaphores et des magnifiques tournures de langues, c'est dans la littérature qu'il trouve son bonheur.
Année : Deuxième année
Club et associations : Les groupes et les petits rassemblements selon des horaires définis, très peu pour lui. Les clubs ? Mis à part ceux de strip-tease où il danse parfois, il n'en connait rien de plus. La nuit tombée, il retrouve sa deuxième vie, se jouant des règles et des lois, laissant son corps s'exprimer dans des mouvements de danses sur la scène des bars, monnayent herbe et poudre blanche sans que celles ci ne soient sucre glace et de provences. Cherchant le bonheur et tout ce qui fait se rareté, expérimentant l'illégal en apparté.
Quartier de résidence : Queens
Type de logement : Un grand appartement au dernier étage d'une résidence.
Avec qui vis-tu ? Effrayé par l'engagement et pourtant insupporté par la solitude, c'est avec Alexeï et un autre colocataire qu'il partage sa vie.
Date d'arrivée à NY : La famille Danvers est arrivé à New York en 1997
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ?  Il a d'abord côtoyé le magnifique soleil californien éclairant les rues de Los Angeles avant de retrouver les grattes ciels et le bitume dans les plaines urbaines de NewYork
As-tu de la famille à NY ? : Petit élément perturbateur de la brillante famille Danvers :)

Cinq défauts et cinq qualités

Charmeur - Provocateur - Enjoué - Sensible - Ouvert d'esprit - Influençable - Fumeur - Accroc de l'adrénaline - Possessif  - Gentil dans le fond - Imprévisible.

Autres signes particuliers

Beau derrière ses airs de grand dur est un amoureux des animaux à tel point qu'il en est devenu végétarien. Le tatouage le passionne et l'encre colorée au creux de ses bras le montre bien. Un piercing orne aussi parfois sa lèvre et une chaîne en plaqué or ne quitte jamais son cou, symbole du passé. Le tatoué est encore un grand enfant imprévisible malgré son irrésistible envie de contrôle. Joueur, il ne reculera jamais un défi ce qui le met souvent dans des situations délicates. Un peu naïf voir influençable, ce sont les mauvaises fréquentations qui l'ont tirés vers le bas, si bien qu'il a beaucoup de mal à accorder sa confiance et à se lier véritablement à quelqu'un. Trompé et trahi trop souvent, Beau se cache derrière un immense sourire qui sonne parfois bien trop faux, une étrange assurance et des charmes qu'il sait avoir.  


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Lou
Pseudo : Australe, Alaska ou Ananas, je suis une grand indécise, mais vous devez surement me connaître sur un de ces pseudos
Age : 18 ans
Pays /région : France / Franche-Comté
Etudes/Travail :  BTS PA spé équin (ouais ça brille par trop )
Avatar choisi : le magnifique Diago Barrueco
Type de personnage : Pré-Lien
Staff référent (si multicompte ou changement) : Pas encore atteinte de trouble de la personnalité
Comment es-tu arrivé là ? : Grâce au top-site et à Lucius/Alexeï les bon tuyaux  hola
Avis sur le forum :  J'aime beaucoup le style du forum et les groupes qui changent vraiment d'un city ou universitaire basiques, et en plus les gens ont l'air super accueillants  
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si pv ou scénario)

Code:
<pris>Diego Barrueco </pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3218" class="COLO">✖️</a> <a href="http://www.good-morning-america.org/t22608-famille-freres-2-libres-2">Beau W. Danvers</a>

Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Beau
[b]NOM[/b] : Danvers
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : ZETA ALLOS
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Toute leur vie, les gens vivent dans des cases, ils se raccrochent à un prénom que des milliers d'autres ont eu avant eux, à une identité, ils ne sont que des numéros. Ils ne possèdent rien, s'attachent à des valeurs qui n'ont aucun sens. Ils ne se comprennent pas et ne cherchant pas à se comprendre, ils se détestent et se détruisent en croyant s'aimer. Ils veulent être différents simplement pour faire comme tout le monde. Des ambitions éphémères et malléables, personnalités inexistantes, rouages d'une ignorance omniprésente. Ils ont peur de tout, de perdre les autres, de s'attacher, de souffrir, de vivre, peur de la mort et de la vie. Beau a décidé de ne pas suivre le chemin tout tracé des confréries. Il est lui, il aime la liberté et avancer sans limite.  

Choix n°2 : BETA THETA PHI
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Pourtant, si la mort attendait au bout du tournant et que seul l'une de ces belles pierres ne puissent le sauver, ce serait vers la belle aigue marine aussi pleine de contrastes que d'horizons qu'il se tournerait. Le destin, le rêve et la liberté sont des valeurs qu'il prône déjà dans la vie de tous les jours. L'envie de contrôler le monde en se laissant flotter sur une vague de plaisir et d'adrénaline pour qu'aucun autre des petits ambitieux à la vie bien rangé ne puisse l'atteindre. Les maîtres du pouvoir, les Delta, les hommes se trouvant bien trop important déteste l'imprévu, or Beau est l'imprévu personnifié.



Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autres qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être resté ou parti. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.For being me.


Dernière édition par Beau W. Danvers le Dim 20 Mai - 12:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 9 messages et j'ai : 27 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Diego Barrueco et pour finir je crédite : Galerie Cranberry

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 20:15



❝ Bref, vie de merde.



Dernier né de la famille Danvers, le petit bambin brun poussa son premier cri lors d'une douce journée californienne, plus précisément le 28 janvier 1993. Il portera ce prénom original qu'il arbore désormais avec une grand fierté : Beau. Typiquement américain, le petit garçon ne tardera pas à devenir un idéal enfant de cliché. Entouré de deux frères et d'un sœur ainsi que de deux parents aimants mais souvent bien trop occupés pour lui accorder toute l'attention qu'il méritait. Des magnifique couchers de soleils californiens, il ne restera dans son esprit que quelques infimes traces alors qu'à trois ans seulement, le voilà ballotés au gré des ambitions de ses parents, qui, des étoiles plein les yeux, s'en vont rejoindre la grosse pomme. Les plages et les étoiles laissent bientôt place aux buildings et aux mers de bétons.

Déjà enfant, le bout de chou enchaînait les âneries, connaissait par coeur le moindre détail du coin de la petite classe dans laquelle il était scolarisé et apprenait pourtant bien vite. Lire était déjà l'une de ses occupations favorites et permettait à une maîtresse exaspérée de canaliser le petit bout en train qui s'amusait à embêter les filles et à virevolter d'un bout à l'autre de la cour de récréation. Beau était ce garçonnet plein de vie aux joues déformées par un sourire béat que ses amis, ses proches, ses parents et même la jolie caissière d'Auchan qualifiait de : passablement horripilant.

Beau à fait des études bien sur, comme tout le monde il est allé au collège, comme tout le monde il s'est ennuyé à mourir sur les bancs du lycée, comme tout le monde il a tenté de cumuler fête et cours sans grand succès et comme tout le monde il s'est endormi pendant les cours avant d'avoir son bac in-extremis (au bout de la deuxième fois). Le lycée parlons en. Le lycée pour Beau c'est un peu le temps de toutes les expériences. Le moment où tous les grands vices de la vie s'offrirent à lui. Cigarette, drogue, alcool et sexe, il a tout tenté. Couchant à droite à gauche, homme, femme, tant que ça lui plait tout est bon. Naïf, influençable, accroc à l’adrénaline et trop plein d'égo pour refuser le moindre des défis, il se retrouvait bien trop souvent dans des situations délicates, assumant peut être un peu trop la bêtises de ses actes tandis que ces prétendus amis préférait le laisser sombrer seul.
Les dures lois de la vie, le brun dont l'égo avait l'habitude d'être assez vite satisfait, ne supporta bientôt plus de vivre dans l'ombre de ses frères et sœurs dont tous faisaient l'éloge. Il répugna à entendre encore les phrases : - Pour un Danvers tu es plus dissipé, je m'attendais à bien mieux prend donc exemple sur tes aînés.

Il n'aimait pas l'école tout simplement. Pourtant né avec une cuillère en argent dans la bouche, il se laissa bien vite emporter par l’attrait de l'argent facile et des ruelles sombres, des sourires mesquins et des faux semblants. Enjôlé comme un enfant devant un paquet de bonbon par un groupe qui semblait enfin lui porter toute la considération qu'il demandait, il se laissa entraîner vers le fond sans ne plus pouvoir remonter.
Et il y a cet instant ou tout bascule, où la petite fumette, l'herbe, le cannabis, les petites drogues douces qui font planer, qui amuse, qui éclate, qui font monter le stress lorsqu'on fume devant le lycée. Cet instant ou tout ne suffit plus. Ou ce n'est plus les fêtes qui attire mais les ruelles sombres. Ou le sucre glace des gâteaux de notre enfance se transforme en une poudre blanche. Et alors les narines saignent, les yeux piquent, le cerveau perd le contrôle et il en veut plus, toujours plus. Tout semble sous contrôle et pourtant on ne contrôle plus rien parce que l'addiction est déjà dans nos veines, qu'elle nous domine. Alors on lutte, puis on sombre. L'escalade des pilules, des timbres et de la poudre On ne peut plus s'arrêter, notre vie ne se résumé plus qu'à ça, encore et encore. Dans un simulis de bonheur, dans un doux flottement alors que son corps meurt à petit feu.

Il trouva rédemption seul, horrifié de voir la déception sur le visage de sa famille face à ce qu'il était devenu, face aux rumeurs, aux heures de colle et aux convocations qui n'en finissaient plus. 18 ans à peine et déjà lâchés dans un monde bien trop grand pour lui. Il s'aventura à laisser son corps s'exprimer, se contentant de vendre en cachette sans ne plus rien consommer, gardant simplement quelques traces provocatrices aux creux de ses bras, marqués au fer rouge, brûlant dès qu'il menaçait de ressombrer. Le petit garçon populaire se laissa aller à traîner dans les bars, pas pour y boire mais pour y danser.

*****

Son corps s'éleva dans l'air une nouvelle fois. Il tourna longuement, comme si pendant l'espace d'une seconde le temps était suspendu. Une seconde plus tard, il toucha le sol avant de la quitter à nouveau. Une nouvelle fois, il ne prit pas assez d'élan et s’écrasa lourdement sur la scène de bois qui supporta les assauts du corps meurtri. Il grogna, ainsi couché sur le sol puis se releva péniblement. Il recommença encore et encore, chuta, se releva puis chuta encore. Chez Beau, à cet instant, il n'y avait plus une once de méchanceté, aucune trace de vices et d'obscurité, il était simplement un de ces gamins qui luttait contre les aléas d'une passion qui semblait le dépasser. Il avait appris tout seul et se confrontait parfois aux limites de son enseignement. Il dansait là, dans ce bar désert. Même le barman s'était désintéressé des frasques chaotique de ce gamin. Le chaos, voilà ce qui le représentait. Dans ces yeux, il n'y avait plus qu'un champs de bataille dévasté par une longue lutte intérieure. Les effets du joints de l'heure précédente avaient cessés depuis bien trop longtemps et la douleur reprenait possession de son corps et de son coeur.

Le manque ne se contrôlait pas, il arrivait par vague destructrice, allumant à nouveau cette braise de chaos qui naissait au creux de ce coeur meurtri planqué profondément derrière une gueule d'ange. Le chaos était une allégorie de la danse qu'il exerçait actuellement. Iil se laissait guider par cette chaotique musique intérieure, aucune belle chorégraphie prévue à l'avance, il dansait simplement, il enchaînait les mouvements divers et variés, se plantait, tombait se relevait. Le chaos d'une étoile dansante perdue sur la scène d'un bar désert.

Il ne se formalisait plus du regard des quelques habitués qui passait ça et là pour boire une bière ou un café et qui avait l'habitude de le trouver là la journée. Seule quelques étudiants se perdaient parfois sur les tables du fond et le couvait d'un regard curieux avant de se désintéresser bien vite de lui. Il grogna à la réplique de l'un d'eux :
H - Ptit arrête donc ça, tu vas te faire mal.

Il laissa échapper un sourire simple, il n'était pas d'humeur à se battre. Il prit son élan, un appui parfait et décrivit un joli salto pour descendre de scène qu'il suivit par un flip au milieu de la salle avant d'atteindre le trentenaire en question et de lui pincer la joue :
B - A moins que tu ne veuilles prendre du bon temps faut bien que je m'entraîne pour gagner ma vie.

Un éclat de rire et ils roulèrent encore des yeux avec un air exaspéré de cette boule d'énergie qui évoluait de façon désordonnée autour d'eux. L'un d'eux glissa un regard vers le fond de la salle :
H - Va plutôt charmer la ptite la bas au fond, mais elle est là depuis un bon quart d'heure, elle a du te voir te casser la gueule une ou deux fois.

*****

Il y  eut aussi cet homme dont Beau n'avait parlé à personne, cet homme pour lequel il ressentait une profonde aversion, pour qui les coups étaient plus violents. Entre haine et amour il n'y eut pourtant qu'un pas. Un soir alors qu'il se battait violemment pour une autre question idiote, que personne n'était à leur côté, alors que le corps du tatoué frappait violemment le sol, lui coupant le souffle, mais pas autant que la chose qui se produisit ensuite. Les souffles se mélangeaient, chaud, alcoolisés, puant l'herbe et le crack, les lèvres se frôlèrent avant que le simple contact ne se change en un baiser brûlant et passionné, bourré de haine et d'amour profond. Un amour plein de hauts et de bas, caché et secret qui le poussa à s'éloigner de tout, à chopper ce mauvais caractère pour masquer qu'il pouvait ressentir quelque chose. A frapper alors que son estomac vrillait complètement sous les coups de l’émotion qu'il pouvait ressentir. Une chose presque plus forte que la drogue. Presque. Idylle iréelle et idéale. Et pourtant tout se termina, vite trop vite, brutalement, trop brutalement. Aucune explication ou presque. Un simple message laissé dans cette ruelle où ils s'étaient rencontrés. L'amour n'existait pas, il n'avait jamais existé. Il avait laissé son coeur en proie à une créature faible, émotionnelle et influençable qui n'avait supporté le jugement d'autrui. Le cœur pris dans un étau, c'est à cet instant qu'il se jura de ne plus jamais aimer.

Un bourbon sec. Trois mots qu'il prononça bien trop souvent. Toute innocence d'enfant perdue, toute promesse d'avenir envolé alors que les études sombrent dans l'oubli, traînant simplement une carcasse vide de ce sourire qui le caractérisait tant. Les frères et les soeurs parfaits, ils les oublient dans l'alcool, noyant ses peines.  Et la tristesse lancinante qu'il ne pouvait plus assumer. Comment en était-il arrivé là ? Lui qui rêvait un jour de faire partie des plus grands tatoueurs, de devenir millionnaire, ou même barman pour redonner le sourire aux autres. Mais non. Il était là sans échappatoire caché derrière ce masque qu'il arborait chaque jour.
Beau était un gamin plein d'entrain, souriant, drôle, un peu brute sur les bords. Beau se raccrochait désormais à la vie du bout des ongles. Beau voulait s'en sortir, mais il ne savait plus comment. Beau, fut un temps le sang sur les phalanges et les bleus comètes sur les paupières. Beau, c'était la drogue et l'alcool qui le bousille à petit feu. Beau tournait dans de sales affaires, avait momentannément abandonner ses études, ne travaillait plus, vivais grâce à l'argent sale gagné dans les rues, dans les combats clandestins, dans les drogue. Beau cherchait à repousser ses limites encore et toujours. Accroc à l’adrénaline faute de cocaïne. Peu à peu il sombrait sans plus pouvoir remonter.

Et comme certains connaissent la mort, d'autre connaissent la rédemption. Au fond, personne ne sut vraiment ce qui a poussé cette petite crapule aux multiples cursus inachevés à se tourner enfin vers les études. Surement la découverte du fabuleux roman français :Orgueil et Préjugés, ou la rencontre de la belle Upsilon, ou encore peut être même les fâcheux incidents qui s’abattirent sur la famille Danvers à l'annonce de la grossesse d'Abigael.  Le loup solitaire retrouva le droit chemin, encore bouleversé par tous ces changements, entrant en fac de littératures, une petit option français en contrepartie pour rallumer un peu la flamme dans les yeux de ses parents lors des réunions de famille, évitant encore de marcher dans l'ombre tel un pauvre êre salissant le nom d'une famille aux enfant qu'il avait toujours considéré comme absolument parfait. Beau aimait la danse plus que tout, entre l'illégalité des rues, il trouvait des instants de répits, des moments de flottement où il laissait simplement son corps s'exprimer sur des airs électros ou pop. Mainte fois, il tenta de se reprendre en main, mainte fois il fut déçu. Des tatouages se mirent à marquer ses bras, tous significatifs des étapes de sa vie. Toujours trop ou pas assez, il se contentait d'une vie ou il croisait les gens, il entrait et sortait de leur vie à une vitesse hallucinante, en errance, sans attache, son éternel sourire au coin des lèvres. Derrière lui, ces parents qui l'avait toujours soutenu. Les études furent dures, il peinait à reprendre le rythme, gardant sous le coude toutes ces petites activités de fraudeurs.

*********

Salive carmin aux coins des lèvres, paupières bleus comètes, menottes aux poignets. Rien n'était comparable à la douleur qu'il éprouva lorsque face à cet agent de police, il cracha le nom de son frère :
- Killian Danvers. Appelez le.

Il redoutait cette rencontre. Pour rien au monde il n'aurait pu désigner Collins ou même ses parents en tant que responsable pour le tirer de cette fâcheuse situations. La chance l'avait abandonné dans un moment sombre. Ironiquement presque. Lui qui avait passé de longues années à dealer, à frauder et à voler, pour l'amour du risque, pour l'adrénaline qui emplissait ses synapses d'une manière presque orgasmique. Pour l'attention de sa famille et pour les voyous qui s'étaient bien joués de lui avec quelques aimables paroles. Voilà qu'il se trouvait arrêté pour une bagarre de rue avec un mauvais payeur. L'attente fut insoutenable, alors qu'il maugréait quelques insultes françaises dans sa barbe en direction de l'agente Reagan, maudissant son sourire si fier et sa pitié mal placé pour ce jeune délinquant aux lèvres amochées. Bien sur, il avait tenté de joué de quelques charmes, ce qui n'avait qu'aggravé sa situation. Bien trop vite, il fut confronté au regard glacé de son frère. Il redevint soudain enfant, prêt à être houspillé de la plus vulgaire des façons, les larmes aux coins des yeux, les mains tremblantes :
- Ne pose pas de questions, s'il te plait sors moi de là.

Une demie heure et quelques négociations plus tard, il retrouva le calme de la grosse voiture, le mutisme. Il n'avait pour une fois rien à dire, il avait du mal, il détestait le jugement dans les yeux d'autrui. Il était habitué à tout contrôler à prévoir sans être prévisible. Il avait joué trop longtemps, il s'était brûlé les ailes et dépendait entièrement de l'aide d'autrui pour se sortir de cette mauvaise passe. Dépassé par les événement le sourire savamment travaillé envolé, il était vulnérable. Jeune et perdu. L'arrestation de trop qui le fit basculer un temps et le poussa à reprendre ses études. Actuellement en deuxième année de fac de littérature, il s'épanouit enfin dans quelque chose qu'il aime. Les travers restant encré dans son sang pour satisfaire un inébranlable besoin de ressentir la douce sensation de dépasser l'interdit.

Secrets et vices cachés, en équilibre entre le bien et le mal, restera à savoir de quel côté le petit tatoué s'écroulera.
 



Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autres qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être resté ou parti. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.For being me.


Dernière édition par Beau W. Danvers le Dim 20 Mai - 12:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 284 messages et j'ai : 2676 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sara Sampaïo et pour finir je crédite : Moi-même

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 20:25

Bienvenue à toi avec ce super choix d'avatar


Let me live like
I want to live
until death take me away from you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 617 messages et j'ai : 1408 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Lucky Blue Smith et pour finir je crédite : Solaris

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 20:26

Welcome beau gosse, je jouais Diego avant donc je ne peux qu'approuver ton choix d'avatar. Garde moi un petit lien avec ce bébé tout mignon que Evan croquerait bien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 292 messages et j'ai : 497 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Zoey Deutch et pour finir je crédite : Timeless

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 20:33

Bienvenue officiellement sur le fofo Je passerai probablement polluer ta fiche avec Diego ou Nessa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 369 messages et j'ai : 644 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dylan Minnette et pour finir je crédite : Ama chérie (avatar), ziggy stardust (signa) et eya (code profil).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 20:47

Bienvenue beau gosse ! Bon courage pour finir ta fiche !



WARREN JAMES
~ Someday we will foresee obstacles ~

Eya Squad:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 928 messages et j'ai : 1013 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Holland Roden et pour finir je crédite : IrishCraziness.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 21:27

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour le reste de ta fiche

Ca va me faire bizarre de te voir avec cet avatar mais je vais m'y habituer


YOU AND ME AGAINST THE WORLD
YOU'RE MINE AND I'M YOURS. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I NEED TO MAKE ME HAPPY.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 52 messages et j'ai : 576 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Colton Haynes et pour finir je crédite : Shiya (ava) & Iloonaa (signa)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 21:28

Le bon tuyau te souhaite la bienvenue par ici hola
Tu sais déjà ce que je pense de Diego et de Beau
Bon courage pour la suite de ta fiche, j'ai bien hâte de te lire et de rp avec toi


till the lights go out
I'm not afraid to take a stand ; everybody come take my hand ; we'll walk this road together, through the storm ; whatever weather, cold or warm ; just let you know that, you're not alone ; holla if you feel like you've been down the same road. - Eminem.
       
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1964 messages et j'ai : 3889 dollars en banque. Sinon, il paraît que : zac efron et pour finir je crédite : kawaiinekoj, wesleynator, whi, tumblr, ROGERS.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 21:45

diego

un amoureux des belles lettres, qui plus est partisan des défis ? y aura peut-être moyen de se trouver quelque chose de sympa avec mon autre compte, solal

en tout cas, j'aime beaucoup ta plume, et ai hâte de pouvoir en lire un peu plus encore bienvenue sur gma love2


toi et moi, forts comme des rois.


merci :
 


on est al:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 2847 messages et j'ai : 1106 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chace Crawford et pour finir je crédite : tenshi (vava) you_complete_mess (signa)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 22:00

Bienvenue par ici love



Petit Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 219 messages et j'ai : 2169 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Vanessa Morgan et pour finir je crédite : LittleJuice (avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 22:47

Bienvenue à toi et à ce personnage trèèès intéressant, j'ai hâte de pouvoir lire la suite et de le voir évoluer!
Je te donne des brownies pour te donner du courage pour le reste de ta fiche



And if something doesn't change...


... then we'll keep on sinking further
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1668 messages et j'ai : 460 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Holland Roden et pour finir je crédite : Eternal Lust. pour l'avatar, magma pour la signature et le profil

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   Mer 16 Mai - 23:57

Bienvenue



My baby lions are born

You are my blood, you are my familly and you are all of my life©️ signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite   

Revenir en haut Aller en bas
               

 Beau → Si tout est sous contrôle, c'est que tu ne vas pas assez vite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum