Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici mais aussi les résultats des awards huhu ♥️

Fiches de liens

Millie, Eleanor, Anna et Aileen ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Drey, Caïn, Arisztid et Aiden veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 39
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
Articles SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir son nouveau mag !
Foire aux cadeaux
GMA fête ses 4 ans, et vous offre des tas de cadeaux ! Découvrez les par ici : Click
Les awards des 4 ans
Le résultat est tombé ! Ne le manquez pas et allez récupérer vos prix ! Psst ! Par ici ! !

Partagez | 
               

 Water under the bridge ~ Calliopé

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1511 messages et j'ai : 598 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Tveit et pour finir je crédite : dandelion (avatar) & Magma. (signature).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Water under the bridge ~ Calliopé   Lun 13 Aoû - 17:14



Water under the bridge

Calliopé + Alistair

Le soir tombe doucement sur la ville, trop doucement, tellement que tu pourrais croire que c’est encore le milieu de l’après-midi, autant par la lumière qui brille au travers des gratte-ciels que par la chaleur étouffante qui s’empare de l’air ambiant. Pourtant il est déjà tard lorsque tu sors de ton bureau, lorsque tu quittes les locaux du FBI pour te diriger vers la bouche de métro la plus proche. Vu l’heure, tu devrais sans doute rentrer directement chez toi, mais le soleil qui brille encore haut dans le ciel te donne envie de déambuler dans les rues de Manhattan. Alors c’est ce que tu fais. Tu connais ces rues, tu les arpentes sans but précis, desserrant au fil de tes pas le noeud de ta cravate autour de ton cou. Rapidement, ta veste se retrouve pliée sur ton bras, alors que les manches de ta chemise sont retroussées du mieux possible. Il fait chaud, beaucoup trop chaud et il ne te faut pas longtemps pour réaliser que tu as fait une erreur. Oui, tu aurais probablement dû t’enfoncer dans les réseaux souterrains de New-York pour retrouver la fraîcheur de ton appartement. Tu n’avais pas anticipé que marcher ainsi à travers la foule de la ville te donnerait encore plus chaud dans cette tenue de travail que tu as porté toute la journée. Tu ne marches pas si longtemps avant de te retrouver dans une rue familière, devant un établissement que tu connais très bien. Le Callie’s Café. Après tout, tu as même aidé à peindre ces murs il y a des mois de cela, peut-être que le lieu serait totalement différent si tu n’étais pas venu sur un coup de tête une journée d’hiver. Tu n’hésites pas, ou peut-être seulement une fraction de seconde, avant de pousser la porte du café autrefois si familier. Ça fait des mois que tu n’as pas mis les pieds ici, mais tu sais que rien n’a changé au fond, rien de fondamental, si ce n’est peut-être l’accueil que tu vas recevoir. Oui, peut-être que tu n’as absolument pas le droit d’être là, peut-être que tu vas être chassé d’une manière assez brutale, mais tu n’y penses même pas. Parce que toi tu ne te poses pas de questions, tu ne te prends pas la tête, pour toi c’est totalement normal d’entrer ici ce soir, et de commencer à parler alors que la porte est à peine fermée derrière toi. « Salut, je sais que tu es en train de fermer le café à cette heure-ci, mais est ce que je peux juste te demander un verre d’eau s’il te plaît ? Il fait une chaleur étouffante dehors et si je dois rentrer jusque le Queens sans boire quoi que ce soit… eh bien je crois que je ne rentrerais pas. » Un rire s’échappe de tes lèvres alors que tu dis cela. C'est une exagération, évidemment que c’en est, mais c’est ta manière d’être, toujours prêt à sortir une blague. En parlant, tu t'es approché un peu du comptoir, pas totalement, parce que tu attends qu’elle accepte pour venir t’y accouder, mais tu as tout de même fait quelques pas dans la salle. Tu as conscience de faire comme si de rien n'était, comme si vous vous étiez vu la veille et que tout était parfaitement normal, mais la vérité est que tu en as assez de ce silence, et que pour toi il n’y a aucun mal dans ce que tu fais. « Comment tu vas Callie ? » Avec cette question, peut-être que tu vas un peu trop loin et, pourtant, tu lui adresses un immense sourire.
©️LittleJuice



I'm alive, I'm so alive.
But now that I'm out of my mind with you we got that day in the sun. I wanna get lost with you, it’s the only thing I wanna do, get out of my mind with you. So come on over.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1703 messages et j'ai : 491 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : eya (ava) | richgoranski (gif) | anesidora (sign)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Jeu 16 Aoû - 21:25


Water Under The Bridge
Ft. Alistair
Ce soir, comme tous les soirs, je suis celle qui ferme le café. Ces temps-ci, tout est un petit peu compliqué dans ma vie et mon équipe de travail est en cours de changement. Je n'avais rien prévu de tout ceci mais comme il faut rapidement s'adapter, c'est ce que j'essaie de faire en tenant le navire sur sa trajectoire. La situation n'est pas définitive et je sais que je trouverais toutes les solutions dont j'ai besoin. Mais pas ce soir. Non, ce soir, je n'ai qu'une envie : celle de rentrer à la maison et de retrouver mon petit garçon dont je crains tant pour sa vie en ce moment.

Depuis l'attaque chez moi, je suis extrêmement paranoïaque et tout me fait peur. Un craquement derrière moi, j'ai peur, un enfant qui court un peu trop vite derrière moi, j'ai peur... Bref, je suis devenue une vraie pétocharde, donc. Et qui dit « être une pétocharde » veut dire...sursauter comme une abrutie quand j'entends quelqu'un entrer dans le café alors que celui-ci est fermé. Du moins, c'est ce qu'est censé indiquer l’écriteau sur la porte d'entrée.

- Oh putain Alistair tu m'as foutu une de ces trouilles ! crié-je en me posant les mains sur les tempes. Il aurait pu me tuer. Il est fou ou quoi d'entrer chez moi de telle sorte ?

Attendez. Quoi ? Qu'est-ce que je viens de dire, là ?

Je me retourne brusquement vers l'homme et le dévisage, non sans manquer de le regarder de haut en bas. Oui oui, vous savez, comme dans les films.

- Alistair ?! Dis-je cette fois-ci d'une voix un tantinet plus calme qu'auparavant. « Que fais-tu ici à une telle heure ? »

Je ne me rappelle que trop tard qu'il vient de me demander (pour ne pas dire supplier, même si j'adorerai qu'il le fasse) un verre d'eau à cause de la chaleur qu'il fait actuellement dehors.

Dieu merci j'ai fait installé la climatisation en ouvrant ce café.

Machinalement, je fais le tour du bar et prends un verre Ikea (oui bah on fait ce qu'on peut avec les moyens du bord, merci) et le remplis d'eau bien fraîche avant de le tendre vers l'homme qui s'est avancé. .
©️ FRIMELDA



› Man fucks woman. Man: subject. Verb: fucks. Object: woman. That's okay. Woman fucks man. Subject: woman. Object: man. That's not so comfortable for you, is it?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1511 messages et j'ai : 598 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Tveit et pour finir je crédite : dandelion (avatar) & Magma. (signature).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Jeu 13 Sep - 17:50



Water under the bridge

Calliopé + Alistair

La chaleur étouffante qui règne sur New-York aura sans doute raison de toi si tu ne t’arrêtes pas bientôt. Les rayons du soleil étincellent encore sur la ville, à travers les hauts buildings, et la chaleur dû à la pollution des voitures et des bus rend l’air irrespirable. Si l’on ajoute à ça la fatigue d’une journée de travail, tu te demandes pourquoi est ce que tu as choisi de marcher plutôt que de prendre directement le métro. Tu sais bien pourquoi, dès que tu peux prendre un peu l’air, tu ne dis jamais non, mais après plus de dix ans à vivre dans cette ville, tu devrais savoir que c’est peut-être plus un piège qu’une partie de plaisir que de marcher sous ce temps. Alors rapidement, tu sens tes forces diminuer, et tu sais que si tu veux tenir le trajet jusqu’à ton appartement, il va falloir que tu boives un peu avant de prendre le métro. Naturellement tes pas te mènent au Callie’s Café, un établissement que tu connais très bien, mais où tu n’as pas mis les pieds depuis des mois, pour de bonnes raisons. Tu espères cependant qu’aujourd’hui, ces raisons n’ont plus lieu d’être. Tu pousses la porte, faisant quelques pas dans le café tout en prenant la parole sans attendre, pour t’excuser de venir à cette heure. Tu sais parfaitement qu’elle est en train de fermer le café, de ranger, nettoyer, pour que tout soit prêt à l’ouverture demain matin. Ce que tu n’avais pas anticipé cependant, c’était le bond de terreur qu’elle fait en entendant ta voix. Elle se retourne, t’analyse, et tu restes muet quelques instants, pour lui laisser le temps de se faire à ta présence ici. Elle semble réellement étonnée de te voir, peut-être pas très contente d’ailleurs, puisqu’elle te demande ce que tu fais là, bien que tu lui aies déjà donné la réponse. « Je… je voulais un verre d’eau. » Tu ne sais pas vraiment quoi répondre, parce que tu vois bien qu’elle t’avait entendu, étant donné qu’elle est déjà en train de te donner ce que lui as demandé. « Merci. » Tu lui adresses un sourire en lui prenant le verre des mains, et tu n’attends pas avant de boire une gorgée. L’eau froide qui coule dans ta gorge te fait un bien fou, mais tu ralentis, pour ne pas tout avaler d’un coup, au cas où Calliopé refuserait de te resservir. « Je sortais du boulot, en voyant le temps j’ai eu envie de marcher un peu, mais j’ai clairement sous-estimé la chaleur… et comme c’est à peu près l’heure de fermeture pour tous les cafés, que tu es la seule gérante de café que je connais… » Tu ne termines pas ta phrase, tu estimes qu’elle devinera sans mal la fin de ta réflexion. Il y a également une part de toi qui voulait réellement la voir, pour lui demander comment elle va, prendre de ses nouvelles. Ca fait plusieurs mois que vous ne vous êtes pas vu, plusieurs moi que tu n’as pas entendu parler d’elle à vrai dire, parce que même si vous avez des amis en commun, tu sais que ça aurait été mal vu que tu demandes à Cameron des nouvelles de la jeune femme. Mais maintenant que tu es là, que vous êtes totalement seul, tu te dis que c’est sans doute l’occasion parfaite pour brandir une nouvelle fois une proposition d’amitié. « Désolé, je voulais pas te faire peur. Tu vas bien ? Mis à part la presque crise de terreur. » Un rire s’échappe de tes lèvres, parce que tu trouves ça réellement drôle. Tu es connu pour tes blagues, qui ne sont pourtant pas toujours de très bon goût, mais tu ne peux pas t’empêcher d’essayer de faire rire les gens. Après avoir fait peur à Calliopé, tu ne peux qu’essayer de te rattraper.
©️LittleJuice


I'm alive, I'm so alive.
But now that I'm out of my mind with you we got that day in the sun. I wanna get lost with you, it’s the only thing I wanna do, get out of my mind with you. So come on over.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1703 messages et j'ai : 491 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : eya (ava) | richgoranski (gif) | anesidora (sign)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Jeu 13 Sep - 19:50


Water Under The Bridge
Ft. Alistair
Il n'a pas changé. Alistair est toujours le même homme aussi séduisant, aussi charmant. Ses cheveux ont bien repoussé, lui redonnant toute la splendeur qu'il avait lors de notre rencontre. J'ai l'impression que c'était il y a un siècle maintenant. Je soupire, me passe maladroitement une main dans les cheveux tout en l'écoutant m'expliquer la raison de sa présence au Callie's Café alors que je suis en train de fermer pour la journée. Il boit mais semble se retenir en même temps. Je fronce les sourcils en me demandant pourquoi.

- Tu peux y aller, tu sais. Je ne te refuserai pas un second verre, dis-je, un sourire amusé au coin des lèvres.

Fut un temps, j'étais très en colère contre lui mais cela fait partie du passé dorénavant. Bien-sûr, je ne vais pas dire que le revoir ne me fait rien mais je n'en suis pas au point auquel j'étais il y a quelques mois. Tant de choses se sont passées dans ma vie depuis que nos chemins se sont séparés. Bon d'accord, c'est moi qui ai pris cette décision-là. Après qu'il m'ait quitté, je ne me voyais pas faire amie-ami avec Alistair, j'en étais tout bonnement incapable. J'étais bonne à ramasser à la petite cuillère à vrai dire.

- Oh moi, toujours la même chose tu sais.

Il est évident que j'esquive sa question. De manière peu subtile qui plus est. Quand on me demande comment je vais ces temps-ci, comme je ne sais pas franchement pas par où commencer, je dis que ça va et j'essaie de passer à un autre sujet de conversation. Malheureusement pour moi, je ne suis pas certaine de savoir quoi dire d'autre à un homme que je n'ai pas vu depuis des mois. Oui, je sais. J'ai passé mon temps à l'éviter autant que possible.

- Et...toi ? Osé-je finalement.

Je n'allais pas l'envoyer balader. Je n'allais pas non plus garder le silence et rendre la situation encore plus gênante qu'elle l'est déjà. Ce qui me rassure, c'est qu'Alistair n'a pas exactement l'air plus à l'aise que moi. Tant mieux, je ne voudrais pas qu'il ait l'avantage de la situation. L'avantage de quoi, je ne sais pas trop mais dans le doute, je préfère jouer la carte de la sécurité et garder mon jeu inconnu de mon adversaire.
©️ FRIMELDA



› Man fucks woman. Man: subject. Verb: fucks. Object: woman. That's okay. Woman fucks man. Subject: woman. Object: man. That's not so comfortable for you, is it?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1511 messages et j'ai : 598 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Tveit et pour finir je crédite : dandelion (avatar) & Magma. (signature).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Jeu 27 Sep - 16:49



Water under the bridge

Calliopé + Alistair

Il fallait s’attendre à ce que les choses soient étranges entre vous, mais tu ne t’attendais tout de même pas à ce que ça le soit à ce point là. Calliopé semble te regarder comme si tu venais d’une planète extraterrestre, et tu te demandes si c’était finalement une bonne idée de t’arrêter là. Tu en avais besoin cependant, tu n’aurais pas survécu sans eau, et c’est pour cela que tu économises celle qu’elle t’a donné. Mais elle sourit légèrement, elle te dit que tu n’as pas à te rationner et avec un sourire pour elle, tu prends une nouvelle gorgée. Il faut avouer que ça te fait plaisir de la voir, du bien même, parce que ça faisait bien trop longtemps à ton goût. Tu es connu pour rester en contact avec tes ex petites amies, ça a d’ailleurs été une source de méfiance entre vous lorsque vous étiez ensemble, parce que Mia avait toujours une place importante dans ta vie, tout comme Lyudmila. Tu n’es pas ici pour parler de tes anciennes flammes cependant, mais pour prendre de ses nouvelles à elle. Tu lui poses de nouveau la question, pour savoir comment elle va, mais sa réponse est un peu trop brève à ton goût. Tu ne réponds rien, tu acquiesces simplement avec un sourire un peu gêné. Après tout, tu aurais dû t’attendre à cela, au fait qu’elle n’ait rien à te dire. Elle te retourne tout de même la question, et à ton tour tu te rends compte que c’est une question difficile. « Ca va. Le boulot, comme d’habitude… » Tu ne sais pas vraiment quoi dire en réalité. Tu veux savoir comment va Calliopé, ce qu’il s’est passé dans sa vie ces derniers mois, mais comme d’habitude, parler de toi est une chose difficile. Tu sais pourtant que si tu veux des informations de la part de la jeune femme, certaines devront sortir de ta bouche également. « C’est assez prenant ces temps-ci, je bosse pas mal. Mais tu me connais, je suis quand même incapable de m’arrêter à côté, je vais toujours à droite à gauche. Tu te souviens de Matt et Evy ? Ils attendent un enfant. Alors forcément j’essaie d’être là parce que… j’aime les bébés. Je babysitte Liam aussi de temps en temps, pour Cameron ou Holly. » Tu parles de choses inutiles, en vérité tu donnes plus d’informations sur la vie de tes amis que sur la tienne. Tu te sens idiot soudainement, et tu avales d’un trait ce qu’il te reste dans ton verre. En réalité il ne s’est rien passé de majeur dans ta vie depuis que ta relation avec Calliopé a pris fin, et bien qu’il y ait plusieurs sujets qui sont hors limite avec ses ex, tu n’as rien de grandiose à raconter. Peut-être est ce parce que des mois ont passé depuis votre dernière conversation, ou peut-être est ce simplement à cause de la manière dont les choses se sont terminées, mais quoi qu’il en soit, une tension règne sur le café, et tu ne sais pas quoi faire pour la briser. « Excuse-moi, j’aurai pas dû venir. Je pensais que… enfin j’avais envie de te revoir, mais c’était égoïste. Merci pour le verre d’eau, je vais te laisser fermer si tu veux. » Tu fais quelques pas vers elle, vers le comptoir, dans l’idée de poser ton verre avant de faire marche arrière.
©️LittleJuice


I'm alive, I'm so alive.
But now that I'm out of my mind with you we got that day in the sun. I wanna get lost with you, it’s the only thing I wanna do, get out of my mind with you. So come on over.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1703 messages et j'ai : 491 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : eya (ava) | richgoranski (gif) | anesidora (sign)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Ven 5 Oct - 0:11


Water Under The Bridge
Ft. Alistair
Deux choix se posent à moi. Soit je laisse partir Alistair et prétends que rien de tout ceci n'est arrivé ou bien je décide d'agir en adulte responsable et lui propose un autre truc à boire. Je ne suis pas à dix minutes plus tard puisque je sais Brayon entre de bonnes mains à l'heure actuelle. Tout n'est pas rose dans ma vie mais quand le karma semble vous mettre un truc aussi gros sous le nez, on éviter de l'ignorer. Pas croyante pour un sou, je ne peux cependant nier être précautionneuse concernant le karma et ses effets sur les Humains. Vous savez, juste au cas où.

Ne sois pas idiot, reste, dis-je en sortant un autre verre. « On peut bien parler deux minutes, non ? »

Je hausse les épaules, accompagnant le geste à la parole pour lui prouver que tout va bien, que je suis passée au-dessus de tout ça. De nous. Évidemment, ça n'a pas été facile et j'imagine qu'une partie de moi refusera toujours d'accepter qu'il ait choisi ses amis. Mais comme je n'y peux rien et que cela remonte à plusieurs maintenant, je décide que tout ceci n'a plus d'importance. Nous avons eu notre moment et puis ce dernier nous a finalement échappé. C'est comme ça, c'est la vie. On doit l'accepter. Je dois l'accepter.

- Assieds-toi un instant, au moins, le temps de te remettre de la chaleur à mourir qu'il fait dehors. Profite donc un peu de la climatisation avant que je l'arrête pour ce soir.

On pourrait penser que je cherche un moyen de le retenir mais ce n'est pas le cas. Je me dis simplement que les éléments que je viens de lui donner sont réels et à prendre en considération. Bien-sûr, si l'homme décide malgré tout de repasser de suite le pas de ma porte, je le laisserai faire sans un mot de plus. Il s'agit de sa décision sur ce coup-là, je n'ai pas tellement mon rôle à jouer.

Je me sers quand même un verre d'eau avec un sirop de violette fait artisanalement par des producteurs français qui ont emménagé dans le coin et qui mènent leur barque tranquillement depuis trois ans maintenant à coup de produits purement français. Une affaire en or ici à New-York. C'est-à-dire que dans cette ville on ne manque pas de ressortissants français.
©️ FRIMELDA



› Man fucks woman. Man: subject. Verb: fucks. Object: woman. That's okay. Woman fucks man. Subject: woman. Object: man. That's not so comfortable for you, is it?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1511 messages et j'ai : 598 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Tveit et pour finir je crédite : dandelion (avatar) & Magma. (signature).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Jeu 18 Oct - 21:26



Water under the bridge

Calliopé + Alistair

Tu es un peu mal à l’aise, tu te demandes si finalement c’était vraiment une bonne idée de venir ici. Vous n’avez apparemment plus grand chose à vous dire, c’est difficile de savoir quelles informations donner à quelqu’un pour qui on éprouvait des choses fortes, mais avec qui on n’a plus aucun contact à présent. Ce n’était pas vraiment ton choix de couper les ponts de la sorte avec Calliopé, mais tu sais parfaitement pourquoi elle préférait faire ça, tu comprenais ses raisons et tu ne voulais pas insister. Peut-être que là en ce moment tu t’imposes d’ailleurs un peu trop, c’est pour ça que tu lui proposes de partir. Tu n’es pas obligé de rester, de faire la conversation avec elle, tu ne veux pas la mettre mal à l’aise alors qu’elle est dans son propre café. Elle est chez elle ici, et même si le lieu autant que la compagnie t’ont manqué ces derniers mois, tu n’as aucun droit d’imposer une nouvelle fois tes envies et tes besoins. Elle te rassure cependant, en disant que tu peux rester, et il suffit de ces mots pour qu’un sourire prenne place sur tes lèvres. « Oui, j’ai du temps devant moi. » Tu n’as rien de prévu en vérité, ton appartement est vide, Lyudmila est sans doute en train de travailler et tu as tout le temps du monde à consacrer à Calliopé. Pas que tu imagines que cette entrevue va durer longtemps, tu n’oublies pas comment les choses se sont achevées entre vous et tu doutes fortement qu’elle ait envie de passer une soirée en ta compagnie, mais une conversation de quelques minutes ne pourra pas faire de mal. Elle te dit de t’asseoir et tu avances, riant doucement à la remarque qu’elle vient de faire. « Oui, c’est vrai que tu es tranquille ici au moins, il ne fait pas trop chaud. Le café tourne bien ? » Tu prends place sur un des tabourets devant le comptoir sans la quitter du regard. Tu n’as pas mis les pieds ici depuis votre séparation, pourtant ce n’est pas l’envie qui manquait. Souvent tu as pensé à entrer dans le café, mais par respect pour Calliopé tu préférais rester à l’écart. Elle ne voulait pas être amis, elle ne voulait même pas te croiser si tu te souviens correctement des dernières choses qu’elle t’a dit, et la moindre des choses que tu pouvais faire était de respecter ce voeu. Mais maintenant que tu es là, rien ne t’empêche de poser la question pour savoir comment vont ses affaires. « Tu arrives à te trouver un peu de temps quand même, maintenant que le Callie’s est lancé ? » C’est sans doute une des choses que tu lui disais le plus lorsque vous étiez ensemble, qu’elle devait se prendre du temps pour elle, pour se reposer. Depuis que tu la connais, elle est une acharnée du travail, qui ne s’arrête pas avant que tout ne soit parfait, au détriment de sa propre santé malheureusement.
©️LittleJuice


I'm alive, I'm so alive.
But now that I'm out of my mind with you we got that day in the sun. I wanna get lost with you, it’s the only thing I wanna do, get out of my mind with you. So come on over.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1703 messages et j'ai : 491 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : eya (ava) | richgoranski (gif) | anesidora (sign)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Ven 19 Oct - 11:14


Water Under The Bridge
Ft. Alistair
J'ai bien conscience que je devrais me sentir relativement mal à l'aise quant à l'idée de me trouver dans la même pièce, le même lieu qu'Alistair mais c'est à peine si mon corps réagit. C’est certainement pour cela que j’en viens à lui proposer de se poser un instant avant que je ferme et rentre chez moi. Je le pense vraiment lorsque je dis qu’on peut parler un moment. Ne ressentant plus de colère, je réalise que j’ai finalement fait la paix avec notre passé commun. Je ne sais pas si je ressens encore quelque chose pour le médecin légiste du FBI mais cela n’a pas grande importance à cet instant précis.

Il me demande si le café tourne bien. Je hoche la tête. Oui, les affaires roulent même si j’ai dû changer de personnel il n’y a finalement pas si longtemps que cela. Holly a décidé de s’essayer dans un autre établissement parce que les horaires et le salaire lui correspondaient mieux. Avec un enfant à charge, je ne pouvais que comprendre sa décision de partir. Cela n’a strictement rien changé entre nous, nous sortons de temps en temps boire un verre ou faire une balade - surtout quand l’une de nous n’a pas le moral. Les femmes ne cessent de se soutenir, n’est-ce pas ? Ça doit être dans notre code génétique : on ne laisse pas tomber une comparse, c’est tout.

- Ça va, oui. J’ai une clientèle habituelle maintenant. Je ne pensais pas que les choses se profileraient aussi bien en moins d’un an. Ce n’est évidemment pas la fortune mais on mange à notre faim.

Le « on » n’a pas été choisi ni utilisé au hasard. Quitte à ce qu’Alistair soit là ce soir, autant lui dire de quoi il en ressort concernant ma vie de tous les jours. C’est vrai que je pourrais prétendre vivre seule mais je n’en ai pas envie. Aussi étrange que cela puisse être, je suis fière d’avoir une bouche à nourrir à la maison maintenant. J’ai eu besoin d’un temps d’adaptation mais aujourd’hui c’est comme si je n’avais jamais vécue autrement qu’avec Brayon.

Je sors mon téléphone portable de ma poche et parcours rapidement le dossier « photos » avant d’en trouver une du petit garçon que j’éduque. J’esquisse un sourire en coin parce qu’Alistair vient de me demander si je parviens à trouver du temps pour moi malgré le café. Le timing semble parfait. J’ouvre la photographie sur l’appareil et pose le dit appareil sur la table entre nous pour que l’homme voit.

- On n’a pas souvent le temps de se faire les ongles quand on doit s’occuper de ça.

Mon sourire ne m’a pas quitté. Je suis fière comme pas deux. Ma vie n’est plus celle qu’Alistair a connue. Tout est tellement différent aujourd’hui et pourtant, tout semble si logique. Évidemment, avec les récents événements, c’est un autre débat mais je continue à dire que Brayon a changé ma vie. Dans tous les sens du terme, d’ailleurs.

- Il s’appelle Brayon, il a cinq ans. Bientôt six, à vrai dire.

Autant dire que je n’ai pas intérêt de rater sa date d’anniversaire. À six ans, on connaît sa date d’anniversaire sur le bout des doigts, c’est certain. Je sais ce dont il a envie donc là-dessus je ne serai pas ennuyée. Mais je ne sais pas si je dois faire une journée spéciale ou non. Pourquoi ne m’a-t-on remis aucun manuel de la bonne maman quand on m’a amené le petit ?
©️ FRIMELDA



› Man fucks woman. Man: subject. Verb: fucks. Object: woman. That's okay. Woman fucks man. Subject: woman. Object: man. That's not so comfortable for you, is it?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1511 messages et j'ai : 598 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Tveit et pour finir je crédite : dandelion (avatar) & Magma. (signature).

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Ven 2 Nov - 12:31



Water under the bridge

Calliopé + Alistair

C’est peut-être étrange de vouloir entamer une conversation normale, mais tu as envie que vous en soyez capable. Tu l’as toujours voulu en vérité, même lorsque votre relation a pris fin, tu as espéré que Calliopé et toi puissiez rester amis. Ca ne s’est pas passé comme ça, vous avez pris vos distances pendant plusieurs mois, mais maintenant que tu es là, tu acceptes sa proposition de rester quelques minutes pour bavarder. Depuis le temps, tu ne doutes pas que des choses se sont passées dans sa vie, et tu ne serais pas contre en savoir un peu plus. Tu aurais sans doute pu avoir de ses nouvelles à travers d’autres personnes, mais tu ne voulais pas demander à Cameron comment elle allait. Puisqu’il est une des raisons qui t’ont poussé à te séparer de la jeune femme, tu ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie. Mais maintenant, tu peux lui demander directement à elle, et naturellement tu lui demandes donc comment va son entreprise. Tu en avais vu l’ouverture de ce café, tu y crois réellement, et tu es heureux de savoir que ça tourne bien. Suffisamment pour nourrir plusieurs employés apparemment. « C’est bien, je suis content pour toi. Les gens auraient tort de ne pas venir ici, c’est réellement un bon café. » Tu es sincère, tu l’as toujours cru, et malgré tout ce qu’il s’est passé entre vous, tu espères qu’elle le sait. Tu seras toujours un allié pour elle, quoi qu’il puisse arriver. C’est une bonne chose que le Callie’s Café décolle, mais si l’entreprise fonctionne aussi bien, c’est parce que la gérante y met toute son énergie. Tu le sais parfaitement, ce lieu est son bébé et elle le fait passer avant tout, mais tu espères tout de même qu’elle prend du temps pour elle, pour se reposer et ne pas reproduire d’accident comme celui de l’hiver dernier. Elle ne te répond pas tout de suite, elle semble fascinée par quelque chose sur son téléphone et bien vite, lorsqu’elle le pose devant toi, tu comprends pourquoi. Tu ne t’attendais pas à ça, c’est sans doute la dernière chose à laquelle tu t’attendais, et pourtant tu souries. Tu aimes les enfants, ce n’est un secret pour personne, et en voir un, même en photographie, te met de bonne humeur. Pourtant les questions se multiplient dans ton esprit. Aurait-elle adopté ? Est-elle en couple avec un homme qui avait déjà un enfant ? Beaucoup de choses sont possibles, alors tu relèves les yeux vers elle, pour lui demander. « Qui est-ce ? » Tu vois la fierté dans son regard, le sourire sur son visage qui montre qu’elle est réellement heureuse, et ça te fait plaisir de la voir ainsi. Oui, c’est étrange de t’imaginer que sa vie a changé à ce point en si peu de temps, alors que la tienne est presque identique. Brayon, presque six ans. Ce sont les informations qu’elle te donne et tu hoches la tête, gardant ton sourire poli sur les lèvres. « Wow, je savais pas que tu avais un enfant, je… je sais pas quoi dire. Félicitations, Callie. » Il te faut un peu de temps pour digérer tout cela, mais tu es sincère. Les enfants ont le don pour changer radicalement une vie, et si la jeune femme est heureuse ainsi, c’est bien pour elle. Tu la comprends, avoir un enfant fait partie de tes voeux les plus chers. « D’où est ce qu’il vient ? Enfin comment… tu t’es retrouvée à t’occuper de lui ? » C’est ta curiosité maladive qui te pousse à poser de nouvelles questions, pour en savoir plus, mais tu as l’impression de tout faire de travers. Tes questions sont maladroites, peut-être même offensantes en vérité, mais tu ne sais pas comment les formuler autrement sous le choc de la nouvelle.
©️LittleJuice


I'm alive, I'm so alive.
But now that I'm out of my mind with you we got that day in the sun. I wanna get lost with you, it’s the only thing I wanna do, get out of my mind with you. So come on over.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 1703 messages et j'ai : 491 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : eya (ava) | richgoranski (gif) | anesidora (sign)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   Dim 11 Nov - 23:49


Water Under The Bridge
Ft. Alistair
Je ne sais pas comment amener la chose. Devrai-je simplement dire à Alistair la vérité ? Ou serait-il plus prudent de modérer mes propos et de ne dire que l’essentiel ? Vous vous demanderez alors qu’elle est la vérité et quel est l’essentiel. Eh bien je vais vous le dire. La vérité regroupe tous les doutes que j’avais quant à la mort de Lucinda qui m’ont finalement été confirmé par l’attaque que j’ai subi il y a plusieurs semaines de cela, chez moi. L’essentiel c’est...la mort de Lucinda, tout simplement.

Alistair et moi avons partagé bon nombre de choses ensemble mais je ne suis pas certaine d’être prête à tout lui dire de suite. C’est finalement encore un peu tôt pour oser me confier à l’homme qui, ne l’oublions pas, m’a quand même brisé le cœur. Alors oui, bien-sûr, aujourd’hui je me sens beaucoup mieux de ce côté-là mais je ne voudrais pas me risquer à trop en dire et finir par vouloir compter sur lui de nouveau.

Une fois, pas deux.

Il me pose tellement de questions d’un seul coup que je ne sais même pas par où commencer. Les puristes répondront « par le commencement » et ils auront raison mais là n’est pas la question. Je veux être certaine d’être concise et claire dans mes réponses.

Je me place maladroitement une mains dans les cheveux, prends une inspiration et décide finalement de me lancer. Il n’y aura que comme cela que je saurai si les gens autour de moi réagissent bien ou non à mon nouveau mode de vie. Cameron l’a bien pris. Eden aussi. Bon, certes, ce n’est pas comme s’ils avaient tellement le choix mais ça reste quand même un sacré événement dans la vie de leur amie. Ils auraient pu moins bien réagir. Dieu merci, ça n’a pas été le cas.

- J’ai perdu ma cousine Lucinda qui vivait au Brésil avec mes oncle et tantes et...son fils.

Je regarde de nouveau l’écran de mon téléphone que je récupère des mains du médecin légiste. J’esquisse un petit sourire en coin. Je suis dingue de ce môme. Ce môme qui, finalement aujourd’hui, est un peu le mien.

- Elle a perdu la vie dans un accident de la route au printemps dernier et j’ai dû...j’ai dû partir au Brésil. Lucinda m’avait mise en tant que responsable légale de Brayon s’il venait à lui arriver quoique ce soit et... Eh bien c’est arrivé. Donc me voilà aujourd’hui avec un petit bout de chou de 6 ans sur les bras. Mais il vaut son pesant d’or. Alors je l’ai gardé.

J’avais besoin de plaisanté un peu au vu de la tension qui règne dans le café. Ce n’est pas comme si j’allais abandonner Brayon. Que ce soit un bon petit gars ou non. Il fait aujourd’hui partie de ma vie et là on parle de (très) long terme.
©️ FRIMELDA



› Man fucks woman. Man: subject. Verb: fucks. Object: woman. That's okay. Woman fucks man. Subject: woman. Object: man. That's not so comfortable for you, is it?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: Water under the bridge ~ Calliopé   

Revenir en haut Aller en bas
               

 Water under the bridge ~ Calliopé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum