Newsletter numéro 46
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Give me a sign | Keala A. Bailey 1529876038
Scent of Scandals #37
SOS change de formule ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelle Intrigue
L'intrigue d'Halloween, c'est par ici ! Give me a sign | Keala A. Bailey 1225816182

Partagez

Give me a sign | Keala A. Bailey

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Keala A. Bailey
Times
J'ai posté : 680 messages et j'ai : 20 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Merenwenn (avatar), Bat'phanie (code signa), Vokora, Solosands & Little liars (icons)

Keala A. Bailey
Lun 20 Aoû - 20:46

Keala Ashley Bailey

Talk about a dream Try to make it real You wake up in the night With a fear so real You spend your life waiting For a moment that just don't come --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Bailey
Prénoms : Keala Ashley, mais se fait parfois appeler « K » ou « Kab » (en référence à ses initiales et au fait qu’elle raccompagne souvent ses potes après une soirée bien arrosée), ou encore « Tek’Keala » par les plus alcooliques (alors que ça se prononce « Ke-ah-la ») Son nom-signe est « K qui parle » (la lettre K qui s’agite devant la bouche pour donner le sens de la parole).
Date et lieu de naissance : 1er avril 1990, à Kaunakakai, Hawaï
Age : 28 ans
Nationalité : Américaine
Origines : Natives américaines, hawaïennes, philippines et européennes.  
Orientation sexuelle : Elle n’aime pas les étiquettes.
Statut civil : En couple, mais c’est sur la fin – elle ne le sait pas vraiment encore.  
Vie sexuelle :  Fidèle
Statut social : dans la moyenne
Profession(s) : Game Designer + Interprète ASL (langue des signes américaine) sur des missions ponctuelles.
Diplôme(s) : Associate in Applied Science Degree en infirmerie (infirmière diplômée d’État), obtenu à la New York City College of Technology, CUNY (City Tech) en 2010 + une licence en Game Design&Production (en alternance) obtenu à la Drexel University (Philadelphie, Pennsylvanie) en 2014.
Année de fin d'études : 2014
Quartier de résidence : Queens
Type de logement : Appartement
Avec qui vis-tu ? : Son copain, Jeremy
Date d'arrivée à NY : fin août 2008 la première fois ; elle est revenue en 2014.
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : Kaunakakai (Hawaï) de 1990 à 1995, La Nouvelle-Orléans (Louisiane) de 1995 à 2005, Rochester (New York) de 2005 à 2008, New York City (New York) de 2008 à 2010, Philadelphie (Pennsylvanie) de 2010 à 2014, New York City (New York) depuis 2014.
As-tu de la famille à NY ? : Non, ses parents vivent à Rochester (New York), son grand frère à Honolulu (Hawaï) et son petit frère à La Nouvelle-Orléans (Louisiane).

Cinq défauts et cinq qualités

Attentive – Bavarde – Sérieuse – Susceptible – Flexible – Sarcastique – Souriante – Indécise – Spontanée - Perfectionniste

Autres signes particuliers

Plusieurs tatouages qu’elle masque lorsqu’elle fait des interprétations (sur les deux poignets, la cage thoracique et le bras droit) ▬ Un esquimau américain répondant au doux nom d’Altaïr – adjugé après une longue bataille contre Jeremy qui voulait l’appeler Ezio, mais elle lui a rappelé que c’était elle qui utiliserai vraiment son prénom et il a lâché l’affaire. ▬ Une chaîne YouTube où elle poste des versions ASL de chansons populaires. (Son modèle étant cet homme) ▬ Elle baragouine un peu de tagalog (base du filipino, langue officielle des Philippines) parce qu’elle a voulu se rapprocher de la culture de sa mère. Elle l’apprend en autodidacte alors c’est un peu compliqué. ▬ Elle dort très peu et peut passer des jours sur le dernier jeu sorti.


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Marine
Pseudo : Tak, Mani
Age : 25 ans
Pays /région : France  
Etudes/Travail :  Freelance
Avatar choisi : Nicole Anderson  
Type de personnage : Inventé
Staff référent (si multicompte ou changement) : Personne
Comment es-tu arrivé là ? : Un mélange de bouche à oreille, de Bazzart et de Top-Sites.
Avis sur le forum :  On m’en a dit beaucoup de bien, j’en ai lu beaucoup de bien et il m’a l’air accueillant, alors let’s go !  
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Nicole Anderson</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3353" class="COLO">✖️</a> Keala A. Bailey
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Keala
[b]NOM[/b] : Bailey
</div></center>



Choix n°1 : Times Square.
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Après avoir longtemps mis sa vie entre parenthèses pour s’occuper des autres, elle a finalement ouvert les yeux sur la réalité : elle est jeune, mais son avenir est incertain. Peut-être qu’elle pourrait mourir écraser par une voiture d’ici deux heures et elle aurait fait quoi ? Pas grand-chose. Enfant renfermée sur elle-même, elle commence à déployer ses ailes.  

Choix n°2 :Outsiders .
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Elle déteste les étiquettes qu’on colle aux gens en fonction de leur genre, de leur physique, de leur métier ou de leurs hobbys. Elle a passé sa vie à vivre aux dépens des autres et elle veut maintenant vivre pour elle, pour une fois.

Keala A. Bailey
Times
J'ai posté : 680 messages et j'ai : 20 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Merenwenn (avatar), Bat'phanie (code signa), Vokora, Solosands & Little liars (icons)

Keala A. Bailey
Lun 20 Aoû - 20:47


❝ Bref, vie de merde.

1990 – 1995 - Kaunakakai (Hawaï)
Keala – le chemin – serait son prénom. Comme personne n’avait voulu leur dire si c’était une fille ou un garçon, ils avaient opté pour un prénom mixte, comme ça, pas besoin de se casser la tête à faire deux listes. On les avait prévenus, comme la mère était sourde par acquis et non innée, y’avait des chances que les enfants soient entendants. Ça a pas loupé. Trois gamins, trois parfaits entendants. Tous les cinq ans, un nouveau. Hiapo (« le premier né ») en 1985, Keala (« le chemin ») en 1990 et Nahele (« la forêt ») en 1995. De son époque sur son archipel, Keala n’en garde que de vagues souvenirs, des brides d’une enfance compliquée. Retard de parole, regards des autres sur ses parents, l’interprétation alternée avec son grand frère. Une enfance écourtée par la responsabilité de devoir servir d’oreilles à ceux qui n’en avaient pas. Apporter les informations qu’ils ne pouvaient pas avoir. Elle parle avec les mains Keala, le langage secret de ceux qui ne veulent pas parler. Étrangère dans son propre pays.

1995 – 2005 - La Nouvelle-Orléans (Louisiane)
Le continent, y’a plus d’opportunités pour vivre entre sourds. Et puis, avec un troisième dans la soute, c’est mieux. De toute façon, les marmots partiront tous là-bas pour les études après, à commencer par Hiapo, huit ans plus tard. À la fac en Californie et il oublie de rentrer. Ou alors c’est l’argent, le problème. Quand tu sors de l’île, tout est plus proche. Plus d’excuses. De toute façon, le père vient de se faire remplacer par un ordinateur qui n’a pas besoin non plus d’écouter ce qu’on lui dit, mais qui comprend très bien ce qu’on veut de lui. Alors, il faut trouver un nouveau travail, pour nourrir les cinq bouches affamées. Il en trouve, en Louisiane.

Fuir, fuir, fuir au plus vite. Emballer rapidement quelques affaires dans un sac plastique et se tirer d’ici avant que les vents ne soufflent trop fort et que les trombes d’eau n’inondent tout. Elle gérait la situation, avec ses 15 ans. Elle tirait par la manche Nahele qui voulait récupérer son ours en peluche préféré. Elle le balança devant elle et se retourna pour attraper la bête qu’elle fourra sans ménagement dans le baluchon. Dépêchez-vous qu’elle signa rapidement à sa mère qui sortait de la cuisine. Elle balança ses affaires dans le pick-up, tout le monde s’installa à l’intérieur et le véhicule prit la route de l’évacuation, comme des milliers d’autres. On les guida jusqu’à un refuge, au Nord de l’état, à l’abri. Dans le jargon, ça signifi ait un gymnase réquisitionné pour entasser ceux qui n’avaient pas de famille à proximité pour les accueillir. Ils suivaient les informations comme ils pouvaient, elle prévint Hiapo que tout le monde allait bien et ils attendirent que la tempête passe. Et puis Katrina partit faire ses affaires ailleurs, terroriser d’autres personnes pour mourir dans les plaines du Canada. Les sinistrés pouvaient constater l’ampleur des dégâts, mais pas les Bailey. Hors de question de retourner dans cette ville maudite. Avec les quelques affaires qui leur restaient, la famille décida de déménager, encore. Nouvelle destination : une ville de sourds.

2005 – 2008 - Rochester (New York)
Geek, nolife, gamer, nerd, otaku. Freak.  C’était fou ce que le lycée pouvait être un monde de bâtards. C’était la petite nouvelle. Celle qui venait de débarquer au milieu de ceux qui se connaissaient depuis des années. C’était la fille chelou qui parlait avec les mains et dont les parents ne pipaient mot. On les connaissait, ici, les sourds. Ils étaient de plus en plus nombreux, ils avaient leur petite communauté et même la plus vieille école pour sourds du pays. Mais Keala, elle allait à l’école des entendants. Et il fallait toujours un bouc émissaire. Elle a été harcelée par ses chers petits camarades pendant toutes ses années lycée. Les meilleures années de sa vie, qu’ils disaient dans les séries. Ils avaient jamais connu la réalité, eux. Alors, elle utilisa la seule solution qu’elle connaissait : le repli. Baisser la tête, fermer les yeux, ne rien dire. Personne ne l’écoutait de toute façon. Et ses parents qui la poussaient pour qu’elle fasse médecine, le rêve inaccessible d’une famille qui voit l’opportunité de ne pas gâcher un autre de ses enfants, l’aîné ayant déjà refait sa vie sur l’archipel de son cœur pour vivre en communion avec la nature. Finir sa dernière année et partir. Son ultime but pour survivre.

2008 – 2010 - New York City (New York)
Lycée terminé, grande liberté… ou presque. Elle avait finalement craqué à moitié sur la décision de ses parents, trop gentille pour aller totalement contre eux, elle n’était pas comme son aîné. Elle avait accepté de faire infirmière, pour faire plaisir à la communauté. Son talent l’avait menée jusqu’à New York City. Keala n’avait jamais été brillante, mais elle n’était pas nulle non plus. La fille moyenne, avec des résultats moyens et une vie moyenne. Une vie chiante et morose. Ses cours l’ennuyaient, mais elle faisait le nécessaire pour passer. Elle est quand même parvenue jusqu’au diplôme et même sa certification pour exercer son métier. Elle trouva d’ailleurs rapidement du travail, qu’elle quitta tout aussi rapidement parce qu’elle ne s’y sentait vraiment pas à sa place.

Attends, j’ai un pote qui a un frère sourd, je vais te le présenter, vous allez bien vous entendre. Le genre de phrases stupides que l’on pouvait entendre lorsque l’on avait une particularité singulière. Tu parles tagalog ? Attends, j’ai un pote philippin, vous allez être les meilleurs amis du monde. Ça l’énervait un peu, que l’on ne la voit que comme « la fille qui parle avec les sourds » et que l’on veuille toujours lui refourguer tout le monde comme si l’amitié était automatique. Pourtant, elle ne le savait pas, mais cette rencontre changerait toute sa vie. Jeremy fut son premier amour, son premier copain, sa première fois. Elle qui s’était dit qu’elle fuirait ce monde sans parole, elle se retrouvait avec l’un des leurs.

2010 – 2014 - Philadelphie (Pennsylvanie)
Nouvelle ville pour nouvelle vie. Mais une vie cachée. Son boulot, elle l’avait quitté, mais elle n’avait jamais averti ses parents. Dans l’appel hebdomadaire, elle avait juste fait mention d’un nouveau travail, à Philadelphie. La réalité, c’était sa réorientation. Son passage dans le monde médical l’avait vacciné à vie et elle ne voulait plus y remettre les pieds – l’avenir nous dira par la suite qu’elle y remit les pieds pour accompagner des clients en besoin d’interprète. Elle revenait à ses premières amours : le jeu vidéo. Ce monde si beau dans lequel elle s’était enfermée très jeune, en cachette sur l’ordinateur familial dans un premier temps, puis dans sa chambre verrouillée lorsqu’elle put se permettre un appareil individuel. Elle était parvenue à rentrer dans le programme de l’université Drexel, un programme basé sur l’alternance avec trois stages de six mois dans une entreprise. Durant cette période, elle tente de revenir aussi souvent que possible à New York pour revoir Jeremy, ou l’inverse, mais la relation s’avère plutôt libre – plus d’un côté que de l’autre d’ailleurs.

Troisième stage de sa licence. Troisième promesse d’embauche qui n’arrive pas. Mais elle est pas con, Keala, elle a vu le manège avec Kevin, un autre étudiant de sa promo. Il lui suffit de demander à la commère de la boîte et elle sait qu’on lui a promis le poste qu’elle convoitait depuis le début. C’était pas la première fois que ça arrivait. Au premier stage, ça pouvait arrive.  Au deuxième, ça devenait curieux. Au troisième, tout était clair. Elle pouvait être la meilleure de sa promo que ça n’aurait rien changé. Il lui manquerait toujours quelque chose : une paire de testicules. Elle s’y attendait, on lui avait dit et répété. Mais elle est tenace, Keala, elle est têtue aussi. Alors, elle continue sur cette voie, elle passe ses nuits presque blanches éveillée, les yeux brûlés sur son écran d’ordinateur, la main sur un crayon à papier pour prendre des notes. Elle veut être irréprochable pour prouver que les agissements sont bien l’œuvre de ceux qui pensent encore qu’une femme devrait être à la maison à faire la popote pour son mari qui rentre du travail et met les pieds sous la table. Elle obtient son diplôme, finalement. Dans la moyenne haute, parce que c’était ce qu’elle aimait faire, pour la première fois depuis toujours.

2014 – Présent - New York City (New York)
Elle rentre à New York City, parce que c’est là qu’est sa vie. Elle rentre à New York City parce qu’elle veut retrouver Jeremy. Ils trouvent un appartement qu’ils achètent pour faire les travaux d’adaptation pour lui. Une lumière pour la sonnette de l’entrée, une pour l’alarme incendie. Elle joue des coudes avec l’administration pour avoir les permis, elle joue la carte du handicap. Elle trouve un boulot dans une entreprise de création de jeux vidéos. Remplie de mecs, comme beaucoup. Pas facile de faire son nid. Mais il faut payer les factures et le prêt des études. Elle retrouve ses clients de quand elle était à NYC la première fois. Elle donne la parole à ceux qui ne l’ont pas. Elle signe à ceux qui n’entendent pas. Sa vie entre dans une routine, à nouveau, ponctuée par les différents projets que l’on lui donne à réaliser et les deadlines serrées à tenir.

Anonymous
Invité
Lun 20 Aoû - 20:56
omggg j'adore déjà Keala!! elle est entendante du coup? j'adore son travail en tous cas!! love2 elle promet d'être absolument géniale en tous cas j'ai vraiment hâte de voir la suite et de lire son histoire Give me a sign | Keala A. Bailey 201132147

Anonymous
Invité
Lun 20 Aoû - 21:14
Qu'elle est chou Give me a sign | Keala A. Bailey 201132147 Bienvenue par ici et courage pour ta fiche love
Anonymous
Invité
Lun 20 Aoû - 21:42
Bienvenue dans les environs hein ... Give me a sign | Keala A. Bailey 1088057866
Anonymous
Invité
Lun 20 Aoû - 21:57
Bienvenue sur le forum avec ce joli petit bout. Je ne connaissais pas cet avatar mais elle est supra cute. En tout cas bon courage pour ta fiche !
Keala A. Bailey
Times
J'ai posté : 680 messages et j'ai : 20 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Merenwenn (avatar), Bat'phanie (code signa), Vokora, Solosands & Little liars (icons)

Keala A. Bailey
Lun 20 Aoû - 22:26
Aw un accueil trop mignon, j'adore Give me a sign | Keala A. Bailey 201132147

@AILILL G. WHELAN Ooooh merci du compliment ça me fait très plaisir ! Give me a sign | Keala A. Bailey 201132147 *va devoir réapprendre les codes smiley* Oui oui, elle est entendante (c'est mieux pour interpréter de pouvoir entendre ce que les gens disent pour les transcrire en langue des signes Give me a sign | Keala A. Bailey 508197952 ), elle entendra toutes les choses gentilles que tu pourras lui dire Give me a sign | Keala A. Bailey 3875634582 J'espère que la suite te plaira tout autant !! Give me a sign | Keala A. Bailey 201132147

@SIA B. LINDAHL Merci Give me a sign | Keala A. Bailey 201132147

@SIDNEY ARRISTON Coucou Patrick... Give me a sign | Keala A. Bailey 48333449

@AMARA L. CUNNINGHAM Je vais avouer que je la connais... depuis que je l'ai trouvée pour jouer Keala, c'est-à-dire depuis 3 jours Give me a sign | Keala A. Bailey 508197952 Mais elle était tellement parfaite ! Merci beaucoup Give me a sign | Keala A. Bailey 201132147


Everybody says that life takes patience
But nobody wants to wait. Everybody says we need salvation, but nobody wants to be saved. The light in the tunnel is just another runaway train. The blue skies we wait on ▬ Are gonna have to come after the rain
Anonymous
Invité
Lun 20 Aoû - 22:28
@Keala A. Bailey ah ben parfois ça suffit. De ce que j’ai pu lire déjà un peu ça lui convient bien oui <3
Anonymous
Invité
Lun 20 Aoû - 23:00
Bonsoir et bienvenue parmi nous avec une jolie demoiselle que, j'avoue, ne pas connaître non plus. Elle est à croquer et très originale. Comme Lil j'adore son métier. J'aime bien les personnages qui viennent des îles, et puis les asiatiques aussi (non, non, rien à voir avec le fait que Josh est asiat' et Eve de Polynésie Give me a sign | Keala A. Bailey 48333449). Je te souhaite une bonne suite de rédaction et une agréable intégration. Amuse-toi à nos côtés surtout.
Svetlana Maxwell
Beta
J'ai posté : 928 messages et j'ai : 2 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Lindsey Morgan et pour finir je crédite : BATTERY FOX (ava) + bat phanie (signa).

Svetlana Maxwell
Mar 21 Aoû - 1:06
Bienvenuuuuuuuuuuue ! Ohhhh Keala a l'air adorable ! Et je trouve que c'est un personnage vraiment original Give me a sign | Keala A. Bailey 627785219
(Cet avatar qui détient une bonne place dans mon enfance ahahah, je dois être la seule à la connaître !  Give me a sign | Keala A. Bailey 1994072227 )


smoke and mirrors
Your bottle’s almost empty, you know this can’t go on. The needle’s breaking your skin, the scar is sinking in. And now your trip begins. But it’s all over for you.  ▬ When you’re on the edge and falling off, it’s all over for you.
Give me a sign | Keala A. Bailey Yxzjj8e3
Contenu sponsorisé
Give me a sign | Keala A. Bailey
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: