Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Astrid, Lylla, Bryanna et Audrey ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Steve, Jared, Azraël et Harry veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Daniel Aberline
Wall
J'ai posté : 2059 messages et j'ai : 282 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Taron Egerton et pour finir je crédite : Saaya.

Daniel Aberline
Lun 3 Sep - 14:47

Daniel Aberline

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Dani porte, bien évidemment et sans grandes surprises, le même nom que son père, Edward, homme d'affaires dont la réputation n'est plus à faire à New York : Aberline. C'est également le nom de l'agence immobilière dont il est le co-gérant avec son père.
Prénoms : Officiellement, Daniel mais aucun de ses proches ne l'appellent par son prénom. Ses amis le surnomment plutôt Dan ou Dani tandis que sa mère préfère adopter le petit sobriquet Dano.
Date et lieu de naissance : Le 10 novembre 1990 à Aalborg, au Danemark, où il n'a passé que les deux premières années de son existence.
Age : Vingt-sept ans pour encore deux petits mois.
Nationalité : Dan a la double nationalité américaine et danoise.
Origines : Américaines du côté de son père et danoises pour le côté maternel.
Orientation sexuelle : Dan s'est longtemps cru 100% hétérosexuel avant d'avoir des doutes sur son orientation il y a un peu plus d'un an. Il n'a toujours pas véritablement accepté sa bisexualité.
Statut civil : Il est en couple avec la seule femme qui semble avoir été capable de le garder auprès d'elle : Lisbeth.
Vie sexuelle :  Dan est fidèle quand il est en couple mais il a longtemps eu du mal à s'engager avant d'entamer sa relation avec Lisbeth.
Statut social : Il mène une vie plus que confortable, dans le luxe et l'opulence, bien qu'il ne s'en vante jamais.
Profession(s) : Dan est le meilleur agent immobilier de l'agence dont il est le co-gérant, dont certains bureaux sont installés dans d'autres pays.
Diplôme(s) : Il a obtenu son baccalauréat à la Columbia Business School puis sa maîtrise en marketing.
Année de fin d'études : Il a terminé ses études avec d'excellents résultats en juin 2015.
Quartier de résidence : L'upper east side, à Manhattan.
Type de logement : Dan vit dans un grand appartement moderne et luxueux, situé au dernier étage de son immeuble.
Avec qui vis-tu ? : Il est en pleine préparation de son emménagement avec Lisbeth, en espérant qu'elle ne veuille pas s'enfuir après une semaine de cohabitation.
Date d'arrivée à NY : Edward a ramené son fils avec lui à New York au tout début de l'année 1993.
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : À Aalborg, au Danemark et à New York, États-Unis.
As-tu de la famille à NY ? : La plupart de la famille de Dan vit à New York, dont son père, sa tante et son cousin. Sa mère, quant à elle, est restée au Danemark et a refait sa vie avec un autre homme, qui lui donnera deux filles.

Cinq défauts et cinq qualités

Cultivé : il adore approfondir ses connaissances et placer des anecdotes sur des sujets très variés dans ses conversations. • Intelligent : il a toujours réussi sans le moindre effort et dispose d'un esprit logique développé, d'excellentes capacités d'adaptation et d'une très bonne mémoire. • Curieux : il s'intéresse à tous les domaines, s'interroge sur tout et n'hésite pas à questionner son interlocuteur pour en savoir plus sur lui. • Affectueux : il est trés démonstratif et il donne régulièrement des marques d'affection à ses proches, via des petits surnoms, des gestes, des attentions particulières. • Minutieux : bien que parfois instable sur le plan personnel, il sait faire preuve d'énormément de rigueur pour le travail ou sa passion pour l'entomologie. • Hypersensible : il est très attentif et réceptif aux émotions des autres et se sent rapidement affecté par celles-ci. Tactile : il a souvent besoin d'établir un contact physique avec son interlocuteur, quel qu'il soit, lorsqu'il engage la conversation (et ce, encore plus quand il a bu). • Souriant : qualité non négligeable pour un agent immobilier et un ancien séducteur invétéré. • Bavard : il n'a aucun problème à lancer une conversation, même avec de simples inconnus, mais il a souvent tendance à s'emballer et à devenir un véritable moulin à paroles. • Drôle : il utilise beaucoup l'humour dans ses interactions afin de tisser plus facilement des liens avec les autres. • Sociable : il l'est tellement qu'il pourrait sympathiser avec un pot de fleur si c'était possible. • Charmeur : il n'a rien perdu de son âme de séducteur et il prend énormément soin de lui pour toujours espérer plaire. • Lunatique : il change parfois d'humeur comme de chemise, pouvant passer de la colère à la joie ou de l'exaspération à l'enthousiasme en une fraction de seconde et sans raisons. • Démonstratif : qu'il aime ou qu'il déteste quelqu'un, il le montre généralement sans aucune ambiguités. Impulsif : il prend parfois des décisions complètement irréfléchies sur un coup de tête, quitte à s'en mordre les doigts par la suite. • Borné : il a bien souvent du mal à faire preuve de flexibilité une fois qu'il a une idée bien arrêtée en tête. • Surprotecteur : il se sent obligé de materner tous ses proches et peut parfois se montrer un peu oppressant sans s'en rendre compte. • Colérique : il a tendance à vite prendre la mouche quand les choses ne se déroulent pas comme il l'avait imaginé, même si Lisbeth essaye de lui faire prendre conscience que la colère n'est pas toujours une solution. • Implacable : dans le domaine des affaires, il a très vite appris qu'il fallait dévorer les autres pour ne pas être dévoré soi-même. • Anxieux : sous la parade du costume impeccable et du sourire éclatant se cache une très mauvaise gestion de l'anxiété quotidienne, qui le ronge de l'intérieur. • Manipulateur : il sait parfaitement faire usage de la manipulation pour parvenir à ses fins, peu importe si les méthodes sont douteuses.

Autres signes particuliers

Il maîtrise deux autres langues en plus de l'anglais : le danois et l'espagnol. • Il pratique le kick-boxing depuis ses quinze ans. • Il a toujours été angoissé à l'idée de devoir nager dans une eau dans laquelle il n'avait pas pied. • Il possède une très grande collection d'insectes. • Il a le sommeil plutôt léger et a tendance à se réveiller au moindre bruit. • Il adore lire et possède nombreux livres. • Très complexé par son physique pendant son adolescence, il est désormais très attentif à son apparence. • Il se balade presque toujours en costume deux ou trois pièces. • Il n'aime pas porter ses lunettes alors il met très souvent des lentilles. • Il fume beaucoup mais aimerait pourtant arrêter. • Il a souvent un chewing-gum en bouche. • Il est asthmatique.



❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Laura.
Pseudo : Daska.
Age : 24 pâquerettes !
Pays /région : Belgique.  
Etudes/Travail :  en attente de mon diplôme, tel Arthur cherchant le précieux Graal.
Avatar choisi : Taron Egerton. 
Type de personnage : inventé.
Staff référent (si multicompte ou changement) : Lolo
Comment es-tu arrivé là ? : topsites
Avis sur le forum :  de toute bôté  Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1994072227   
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Taron Egerton</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3223" class="COLO">✖️</a> Daniel Aberline
Réserver son avatar (après validation et si pv ou scénario)
Code:
<pris>Célébrité</pris> <a href="lien vers le profil" class="COLO">✖️</a> <a href="lien vers le scénario">Pseudo du Personnage</a>
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Daniel
[b]NOM[/b] : Aberline
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : Wall Street.
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Dan consacre une très grande partie de son énergie à son travail, s'impliquant corps et âme au sein de l'entreprise familiale. Il a gravi les échelons progressivement, devenant le meilleur agent immobilier de l'agence, et il sait que lorsque son père partira à la retraite, ce sera lui le capitaine à bord. Il s'y prépare depuis plus d'un an et se montre particulièrement implacable avec la concurrence, qu'il souhaite écraser sans la moindre pitié. Dan sait également comment se faire une place dans le monde des businessman, grapillant les bons contacts et se rendant aux dîners d'affaires les plus stratégiques afin de se faire un nom et de sacraliser la réputation des Aberline.

Choix n°2 : Times Square.
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Étudiant, Dan a longtemps fait la fête jusqu'au bout de la nuit et a assisté à de nombreux cours avec quelques heures de sommeil à peine au compteur et une gueule de bois mémorable. Écumer les bars, pour lui, c'était ça la liberté et même s'il s'est clairement calmé depuis qu'il a rejoint l'agence de son père - faut avouer que faire visiter un bien en étant complètement saoul, ça fait plutôt mauvais genre même si ça peut s'avérer très drôle -, il aime toujours autant faire la fête et boire jusqu'à plus soif quand il peut se le permettre.



one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Daniel Aberline
Wall
J'ai posté : 2059 messages et j'ai : 282 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Taron Egerton et pour finir je crédite : Saaya.

Daniel Aberline
Lun 3 Sep - 14:47


❝ Bref, vie de merde.

Aalborg, Danemark - 1988 à 1993
Magnifique jeune femme à la chevelure de miel et aux iris menthe à l'eau, Inga avait tout pour faire tomber Edward Aberline dans ses filets. Venu passer quelques jours au Danemark dans le cadre d'un voyage d'affaires, le presque trentenaire avait jeté son dévolu sur cette splendide danoise, au charme envoûtant mais qui avait malheureusement déjà une bague de fiançailles au doigt. Néanmoins, il en fallait beaucoup plus pour décourager Edward, qui prolongea indéfiniment son séjour à Aalborg, jusqu'à ce qu'Inga finisse par céder. Elle rendit sa bague à son fiancé, après plus d'un an de supplications de la part de l'homme d'affaires. Elle passa une nuit dans ses bras, puis une autre, et encore une autre... Et elle réalisa qu'elle aurait bien du mal à le laisser rentrer chez lui, à se séparer de son sourire tendre et de son regard amoureux. Mais Edward ne se voyait pas renoncer à sa vie à New York pour venir vivre en pleine nature presque sauvage. Il avait bâti un empire de plusieurs millions de dollars dans la grosse pomme et il ne pouvait décemment pas cracher dessus alors qu'il était parti de rien. Il avait promis à Inga qu'il reviendrait bientôt, qu'il ne l'abandonnerait jamais... Mais les mois s'écoulèrent sans qu'Inga reçoive la moindre nouvelle. L'avait-il oubliée ? Avait-il une autre famille à New York qu'il devait cacher ? Ou avait-il tout simplement pris Inga pour une idiote ? Mais Inga n'était pas idiote. Elle était amoureuse, c'était bien différent. Alors quand son ventre commença à s'arrondir, elle envoya une lettre cinglante à Edward, pleine de jurons danois qu'il n'avait sans doute jamais pu comprendre, mais 'fallait que ça sorte ! Et contre toute attente, Edward revint enfin à Aalborg. Inga ne put s'empêcher de penser qu'il était décidement un assisté, comme tous les hommes, et qu'il fallait tout lui expliquer pour qu'il daigne ne serait-ce que bouger le petit doigt. Elle était en colère contre lui mais en même temps, elle l'aimait cet idiot d'Edward alors elle ravala sa rancoeur. L'homme d'affaires lui consacra tout son temps, jusqu'à ce qu'elle accouche d'un petit garçon. Ils l'appelèrent Daniel. C'était pas assez danois pour Inga, pas assez américain pour Edward, mais c'était pas vraiment ça l'important. Aberline avait un fils et il n'aurait jamais pu imaginer que cette nouvelle puisse le transporter à ce point. Il lui suffisait de poser ses yeux noisettes sur ce petit être fragile pour réaliser qu'il était le cadeau le plus précieux qu'il ait jamais reçu. Mais l'euphorie de la naissance de Daniel laissa bientôt place aux disputes. Inga voulait que son fils grandisse auprès d'elle, au Danemark, dans sa grande ferme perdue au milieu de la campagne d'Aalborg. Edward, lui, avait d'autres projets pour sa progéniture, qu'il imaginait parfaitement évoluer dans l'immense ville de New York. À force de persuasions, Aberline parvint à convaincre que la meilleure décision pour Dani serait qu'il l'emmène avec lui aux USA, afin de lui assurer un avenir confortable, qu'Inga, elle, ne pouvait pas lui promettre. La jolie blonde se résigna et accompagna Edward à l'aéroport, en lui faisant jurer de lui ramener son fils dès qu'il le pourrait ou de lui offrir un billet d'avion pour qu'elle puisse venir elle-même à New York. Edward promit. Les adieux furent déchirants. Dani hurlait à pleins poumons, suffoquant à plusieurs reprises sous le coup de l'énervement, n'ayant gardé de sa mère qu'un simple collier de bois sculpté qu'elle avait passé autour de son cou avant de tourner les talons pour pouvoir pleurer à l'abris des regards. Edward ne parvenait pas à consoler son fils et se sentait complètement démuni face à son chagrin. Il fut presque soulagé lorsque Dani s'effondra enfin de fatigue et tomba endormi avant qu'ils ne montent dans l'avion qui les ramènerait à New York. Le petit garçon ignorait encore à cet instant qu'une partie de son avenir était déjà tracé et qu'il était l'héritier d'une fortune de plusieurs millions de dollars.

New York, USA - 1993 à 2005
Dani mit un certain temps à parler, plus longtemps que les autres enfants. Pas le moindre mot ne sortit de sa bouche avant ses trois ans et demi. D'abord, Edward crut que son fils était muet et ça le condamnait par avance à devoir renoncer à l'héritage familial. En désespoir de cause, il se décida enfin à ramener Dani à sa mère, qui n'avait plus revu son fils depuis qu'elle avait dû s'en séparer à contre coeur à l'aéroport, il y a un an et demi. Inga était hors d'elle et lorsqu'elle revit Edward, elle l'accueillit avec des jurons, tous plus salés les uns que les autres. Elle le gifla, tambourinant des poings sur son torse avant de s'effondrer dans les bras de son ex-amant. 《 Tu avais promis de venir souvent... Tu avais promis... 》 C'est vrai, Edward avait promis. Mais Edward était un menteur et un manipulateur aussi, qui n'avait pas envie de trouver un peu de temps dans son planning chargé pour permettre à une mère de profiter un peu de la présence de son fils, qu'elle avait laissé partir pour lui assurer un avenir sûr. Dés que Dani croisa le regard de sa mère, ce fut comme un déclic. Il se mit à prononcer quelques mots d'anglais, puis des phrases complètes et parfaitement compréhensibles. En un mois, il avait également appris à marmonner quelques bribes de paroles en danois. Inga était fière de lui : c'était un petit garçon bavard, éveillé et rieur, bien loin de ce qu'Edward avait pu entrevoir à New York. C'est à ce moment-là que l'homme d'affaires réalisa que son fils avait véritablement besoin de sa mère, malgré ce que l'orgueil avait pu lui laisser penser. À partir de ce moment-là, Edward fit régulièrement des voyages au Danemark avec son fils et il vit Dani s'épanouir plus que jamais. Le petit blondinet, au regard vert d'eau - le même que celui d'Inga -, devint extrêmement sociable et, à New York, il fit la connaissance de Margot alors qu'ils avaient à peine six ans. Margot, c'était la gentille petite fille aux beaux cheveux chocolat. Dan l'adorait et c'était réciproque. Ils devinrent bientôt inséparables et plus complices que jamais. 'Faut dire qu'ils avaient un peu le même tempérament donc ça ne pouvait que marcher entre eux. Quelques années plus tard, Dan fit la connaissance de celle qui deviendrait sa deuxième meilleure amie, Lara, bien différente de Margot mais de qui il était tout aussi proche, entretenant avec elle une relation particulièrement fusionnelle. Si Dani accorda autant d'importance à ces deux jeunes femmes, c'était aussi pour compenser un manque dont il n'avait pas vraiment conscience : celui de ses deux demi-soeurs, nées de l'union d'Inga avec Peter, restées à Aalborg et que Dan ne voyait que deux ou trois fois par an, tout au plus. Malgré ce chagrin latent, le jeune adolescent menait une vie plus que douce et confortable, encore ancrée dans l'innocence et la candeur. Mais cette période n'allait plus durer très longtemps.

New York, USA - 2005 à 2008
Gentil garçon aux airs candides, Dani découvrit très tôt les joies de la cruauté adolescente. Raillé sur son physique peu athlétique, il devint bientôt la victime de brimades incessantes. Fatigué, et sur les conseils de ses mauvaises fréquentations, il bascula bientôt du mauvais côté de la barrière. Il devint agressif et se mettait en colère à la moindre contrariété. Ravagé par une rage constante qui le dévorait de l'intérieur, il se sentit presque obligé de se mettre à la boxe pour évacuer toute la haine qui l'habitait et qui lui donnait envie d'écraser son poing sur le premier type qui le dévisageait un peu trop longtemps à son goût. De fil en aiguille, Dani se mit à sécher les cours de plus en plus souvent pour finir par les déserter complètement. De toute façon, il savait déjà tout, selon ses dires. C'est qu'il était un peu arrogant, Dani. Même si Edward assistait à sa dérive, il était complètement impuissant : Dan réussissait tout. Mais bientôt, les sales types que Dani trouvait cool lui donnèrent des conseils de plus en plus néfastes. Aussi influençable que n'importe quel adolescent de quinze ans, il se retrouva bientôt dans les rues, des petits sachets de poudre blanche dans les poches, à faire circuler dans les soirées, dans les rues, aux abords des écoles,... N'importe où où la substance pourrait nuire. L'avantage avec Dani, c'est qu'avec son air de jeune premier bon chic bon genre, vêtu de sweat shirts qui étaient censés lui donner un côté voyou mais dont le tissu était d'une trop bonne qualité pour leurrer qui que ce soit, il n'éveillait les soupçons de personne, et surtout pas des flics, qui le regardaient d'un oeil amusé. Alors un peu naïvement, Dani s'est lancé dans ce trafic, d'abord de petite envergure puis de plus en plus vaste et étendu. L'adolescent a commencé à collectionner les infractions mineures, se faisant parfois choper sans que ça ait de lourdes conséquences. Edward aurait presque dû prendre un abonnement au commissariat de police vu la fréquence de ses allers et venues là-bas, pour payer la caution de son fils. Il était pas fier, Edward, mais il savait pas quoi faire pour remettre son fils sur le droit chemin. C'est au même moment que Dan connut sa première déception amoureuse, celle qui brise le coeur pour la première fois, alors qu'il s'était jamais intéressé à ce genre de choses avant. L'ego blessé, il n'en fallut pas plus à Dani pour renoncer à l'amour, puisqu'il ne pouvait pas avoir la femme qu'il voulait. Après tout, l'amour, c'était jamais qu'un concept obscur, élaboré pour les naïfs et qui ne prenait une consistance véritable que dans les contes et les films. Il s'enfonça encore davantage dans les embrouilles, pour tenter d'oublier le chagrin qui le rongeait. Les disputes avec son père s'enchaînaient, s'éternisaient, jusqu'à ce qu'Edward menace Dani de tout dire à sa mère. Ça, l'adolescent n'aurait pas pu le supporter. Il aurait été incapable d'encaisser de voir la déception dans les yeux verts d'Inga, elle qui plaçait tant d'espoir en lui, qui avait accepté de voir son fils partir sur un autre continent pour le voir évoluer dans un monde où il aurait toutes les chances de mener une vie prospère. Enfin, normalement. Dani partit au Danemark l'été avant d'entrer à Columbia et ne revint qu'à la fin du mois d'août, décidé à se reprendre en mains.

New York, USA - 2008 à 2016
Dani entra à Columbia pour y entamer des études de marketing, avec plus ou moins d'enthousiasme. C'était pas franchement sa passion première mais au moins, s'il terminait ses études, il pourrait directement rejoindre l'agence immobilière de son père et s'assurer une place plus que confortable. Il n'eut aucun mal à se faire des amis et rejoignit les beta, comme s'il s'agissait d'une évidence. Il trouva un petit boulot dans un bar, histoire de pouvoir gagner son propre argent mais aussi parce que ça lui offrait un très bon prétexte pour pouvoir participer à toutes les soirées étudiantes. C'est à cette période que Dan commença à prendre de plus en plus soin de lui, accordant énormément d'attention à son apparence. Bien évidemment, ce changement n'avait rien d'innocent et rapidement, Dan s'intéressa à l'art de la séduction. Maladroit au début, il comprit très vite que son humour serait son principal atout. Usant des stratagèmes les plus farfelus ou grotesques pour emballer les étudiantes sur lesquelles il avait jeté son dévolu, ses amis étaient toujours surpris de le voir revenir à leur table avec un numéro, se demandant comment ces filles pouvaient céder aux avances complètement étonnantes de Dan. Mais tout ce qui comptait pour lui, c'était que ça fonctionnait. Et plutôt bien, à vrai dire. Un soir, il ramena dans sa chambre celle avec qui il allait coucher pour la première fois. Son prénom ? Il l'avait oublié dès le lendemain. C'était une fille quelconque. Une jolie blonde aux grands yeux clairs. Mignone mais banale. Dan ne garde qu'un souvenir flou de cette fameuse soirée, comme s'il avait simplement voulu passer le cap, sans se prendre la tête. Cette fille fut la première d'une longue liste. Dan prit de plus en plus d'assurance et eut souvent le don de se placer dans des situations plus qu'embarrassantes, ramenant parfois chez lui des filles trop collantes, qui se voyaient déjà mariées avec lui alors qu'elles le connaissaient à peine. Dans ces cas-là, Dan appelait Margot à la rescousse, qui déboulait dans son appartement en se faisant passer pour la petite amie trompée, qui découvre le pot-aux-roses, s'offusquant avec une crédibilité qui déconcertait parfois Dan. Margot était toujours présente quand il fallait sortir son meilleur ami de ce genre d'emmerdes, jusqu'à ce qu'il se calme, après l'obtention de son diplôme et son entrée dans la vie active. Mais ce qui va surtout calmer les ardeurs de Dan, en réalité, c'est ce sentiment si particulier, qu'il allait ressentir à nouveau après avoir eu le coeur brisé quand il était encore un adolescent perturbé.

New York, USA - 2016 à 2018
Bizarrement, son prénom à elle, il s'en était souvenu. Alice, qu'elle s'appelait. Dan avait rapidement ressenti quelque chose d'assez particulier pour elle, quelque chose de nouveau et d'inattendu. Il savait pas vraiment dire pourquoi, il savait juste que c'était là, en lui, imprégné au plus profond de son coeur. Les premiers mois de cette relation stable, à première vue, furent enchanteurs pour Dani, qui se laissa emporter par la douceur d'Alice. Mais bientôt, la jalousie maladive de la jeune femme reprit le dessus, comme si, tout à coup, elle n'assumait plus le passé de séducteur de son petit ami. Les disputes s'enchainèrent, les unes après les autres, de plus en plus violentes et brutales. Un soir, en rentrant à l'appartement, alors que Dan avait eu le malheur de poser les yeux un peu trop longtemps sur une jeune femme dans un bar, la crise la plus brutale de leur relation éclata, avec une violence inouïe. Alice lui balança à peu près tout ce qui lui passait sous la main au visage, hurlant comme une hystérique qu'il était la pire des ordures qu'elle ait jamais connu. Dani parvint à la maîtriser, la plaquant contre un mur de toutes ses forces, ayant presque du mal à contenir l'énergie de ce petit bout de femme qui gesticulait entre ses bras, et qui faisait pourtant une tête de moins que lui. Alice finit par lâcher prise, se mettant à pleurer toutes les larmes de son corps, secouée par de nerveux sanglots. Dan finit par désserrer son étreinte. Cette dispute, c'était celle de trop. Le jeune homme était épuisé par toute cette haine, cette possessivité et cette jalousie qui le détruisait lui, mais qui anéantissait Alice aussi. Ses mots vis-à-vis de la jeune femme furent extrêmement durs. 《 J'veux que tu t'en ailles, t'entends ? J'veux que tu partes et que tu reviennes jamais. Ça a assez duré. T'es juste cinglée et j'pense pas t'aimer assez pour endurer ça. Je viendrai déposer tes affaires demain chez toi. Maintenant, casse-toi. 》 Alice quitta l'appartement en larmes et Dan, qui racontait toujours tout à ses deux meilleures amies, ne leur dit rien des circonstances de sa rupture. Le seul à qui il en parla, ce fut Ailill, son cousin, face à qui il avait été incapable de faire semblant. L'été qui suivit fut particulièrement douloureux pour Dan, qui noya son chagrin dans l'alcool et les plans d'un soir. Une valeur sûre, pour lui. Du moins, jusqu'à ce qu'il rencontre Lisbeth. Il ne savait toujours pas ce qu'elle avait bien pu lui trouver à lui, le type qui était venu la draguer de la façon la plus lourde qui soit dans un bar de Manhattan mais il ne lui serait jamais assez reconnaissant d'avoir accepté de lui donner une chance. Leur relation avait commencé sans prises de tête, Dan ne souhaitant pas se trouver à nouveau piégé dans une relation d'apparence idyllique. Avec Lisbeth, il prit le temps de construire des bases solides et apprit vraiment à la connaître avant d'entamer quelque chose de plus officiel. Le seul au courant de cette histoire secrète dès ses débuts, ce fut encore une fois Ailill, avec qui Dan entretient un lien vraiment spécial et fusionnel. Puis, au fil des mois, Dan commença à s'attacher à Lili et découvrit que l'on pouvait apprécier quelqu'un sans risquer de souffrir outre mesure. Les tourtereaux finirent donc par officialiser leur relation unique et intense, au travers de laquelle Dan se projette plus qu'il ne s'est jamais projeté dans aucune relation auparavant.



one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Anonymous
Invité
Lun 3 Sep - 22:33
rebienvenue Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1755252224
Anonymous
Invité
Lun 3 Sep - 22:38
je t'aime tellement fort ah la la je te souhaite pas la bienvenue tu l'as assez fait pour moi mais j'ai hâte de lire la fiche quand même Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1271436287 Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 2584581325 Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 2799762533 Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1133702776
Keala A. Bailey
Times
J'ai posté : 674 messages et j'ai : 87 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Tak (avatar), Bat'phanie (code signa), Vokora, Solosands & Little liars (icons)

Keala A. Bailey
Lun 3 Sep - 22:44
Oh tiens, une tête connue !!

Bon courage pour ta fiche, petit Danny love2


Everybody says that life takes patience
But nobody wants to wait. Everybody says we need salvation, but nobody wants to be saved. The light in the tunnel is just another runaway train. The blue skies we wait on ▬ Are gonna have to come after the rain
Anonymous
Invité
Lun 3 Sep - 22:49
Bienvenue, bon courage pour le reste de ta fiche. love
Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4441 messages et j'ai : 122 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : psychotic bitch (vava)

Jayden Moore
Lun 3 Sep - 23:32
Rebienvenue love2
Anonymous
Invité
Mar 4 Sep - 14:09
Re-welcome avec cette nouvelle version de toi love2
Anonymous
Invité
Mar 4 Sep - 17:45
Mon p'tit Daniiiii Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1755252224

Re-bienvenue à toi et ce tchot bout Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1994072227 Bon courage pour la suite Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 4035343658
Anonymous
Invité
Mar 4 Sep - 22:26
re-bienvenue à la maison Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1994072227 Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 3824070459

j'espère que daniel draguera un peu moins eden que nath hein tout de même Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 2622119308 (je t'ai à l'oeil microbe Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you 1771007632)

(du love sur toi love2)
Contenu sponsorisé
Dani ♦ Every night you stay, I'll be watching you
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: