Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Astrid, Lylla, Bryanna et Audrey ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Steve, Jared, Azraël et Harry veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter)

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Peter E. Barnes
Lambda
J'ai posté : 350 messages et j'ai : 173 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : persona (ava) & old money (signa)

Peter E. Barnes
Lun 8 Oct - 22:42

Peter Ewen Barnes

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Barnes. Consonance anglophone, et pour cause, son père est un aristocrate anglais pur souche. Il n'a eu d'yeux que pour son pays, que pour Londres et les contrées britanniques. Le nom de sa mère quant à lui n'est autre que Fraser, pure écossaise.
Prénoms : Peter, prénom rendant hommage à son grand père anglais, suivi de Ewen trahissant des origines écossaises, gaéliques même. Il y tient comme à la prunelle de ses yeux.
Date et lieu de naissance : 15 avril 1995, le même jour que la tombée dans l'abîme du Titanic et par la même occasion du décès de centaines de personnes, noyées. Peter a ouvert les yeux pour la première fois à Londres.
Age : 23 ans. Le temps passe à vive allure. Si son corps semble changer au fil des ans, son esprit quant à lui, est resté bloqué à la puberté, c'est-à-dire aux blagues potaches et à l'humour grinçant, voire gênant.
Nationalité : Il ne pourrait fouler le ssol américain sans la nationalité Américaine que le juvénile partage avec celle de son pays de coeur : l'Angleterre.
Origines : Les spéculations vont bon train dans sa famille. Mais les deux qui sont quasiment certaines : anglaises et écossaises. Elles sont pourtant incompatibles au vu de l'histoire les liant, mais c'est bel et bien du sang écossais et anglais qui coule dans ses veines. Orientation sexuelle : Le pauvre petit se cherche encore, il s'évertue à jouer le séducteur de service, mais en vérité, il n'a pas encore franchis le cap de l'acte charnel. Mais peu à peu, il remet en doute ses convictions et tente d'extérioriser un profond traumatisme psychologique subi durant son enfance.
Statut civil : Célibataire probablement en couple avec Netlflix, son meilleur ami du moment.
Vie sexuelle :  Inexistante, Peter ne l'a cependant dit à personne pour la simple et bonne raison qu'il craint les moqueries à ce sujet. Son passé explique plus que jamais sa volonté de chasteté, un profond traumatisme qu'il ne parvient pas à oublier.
Statut social : La famille n'a jamais manqué de rien. Mais malgré tout, Peter connaît la valeur du travail et de l'effort, même s'il faut avouer que ce qu'il reçoit de ses parents lui permet de vivre très confortablement.
Etude(s) : Aider l'autre, l'altruisme n'est pas une valeur farfelue pour notre écossais. C'est tout naturellement qu'il se tourne vers la filière des soins infirmiers.
Année : Sixième.
Club et associations : Membre de l'équipe de Soccer masculine.
Quartier de résidence : Les revenus du brun ne sont pas exceptionnels, il se contente donc de vivre dans le quartier de Brooklyn.
Type de logement : Un appartement d'une vingtaine de mètres carrés, décoré avec goût et modernité.
Avec qui vis-tu ? : Personne, et heureusement, Peter a des mauvaises habitudes, depuis le temps qu'il vit seul. Cependant, depuis peu il accueille sous son toit un petit chaton, Miki.
Date d'arrivée à NY : A ses 18 ans, donc en 2013.
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? Qu'une seule, Londres, il a été bercé par les bruits de cette ville, par sa beauté singulière et son peuple parfois arrogant.
As-tu de la famille à NY ? : Celle-ci est restée à Londres, ses parents vivent paisiblement dans la banlieue de la capitale britannique. Ils viennent souvent voir Peter, bien qu'un peu moins souvent depuis le Brexit.

Cinq défauts et cinq qualités

Courageux, altruiste, honnête, sociable, drôle, réservé, possessif, parfois colérique, têtu, rancunier, fidèle, aime avoir raison, susceptible, rigide concernant la religion, compréhensif, sincère, attachant, maladroit avec les sentiments, travailleur acharné, challenger, humble, persévérant, impulsif, sensible, timide, généreux, entier, conservateur sur certaines idées, très bien éduqué, poli, serviable

Autres signes particuliers

Parle couramment le gaélique ❅ Ses convictions religieuses ne datent pas d'hier, il est d'ailleurs papiste comme l'étaient ses aïeux écossais avant lui ❅ Ne fume pas, ne boit pas, bien que cela ne l'empêche pas de participer à quelques soirées étudiantes afin de ne pas ternir sa réputation de séducteur qu'il a mis tant de temps à mettre en place ❅ Personne n'est au courant de sa virginité et de de son lourd passé, il garde tout cela pour lui et lui seul (à part les très proches amis) ❅ Pompier volontaire à la caserne en dehors des cours ❅ Grand fan de Star Wars et de l'univers Marvel ❅ Peu à peu, il commence à douter de sa foi et de toutes les interdictions qu'il s'impose depuis des années ❅ A la phobie maladive des méduses


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Vous me connaissez déjà pour certains et certaines, Clara  :emo: Pour les plus anciens, je jouais Ysatis et Scott Maxwell y'a fort longteeeemps.
Pseudo : Ordinn.
Age : 22 ans déjà...
Pays /région : France, près de Paris.
Etudes/Travail :  M2 école de commerce.
Avatar choisi : Noah Centineo
Type de personnage : Inventé
Staff référent (si multicompte ou changement) : Je suis nouvelle (enfin presque)
Comment es-tu arrivé là ? : Disons que c'est pas ma première fois ici  hola
Avis sur le forum :  Que ça fait du bien de rentrer à la maison, après autant de mois d'absence. C'est toujours aussi beau  Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 627785219
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Noah Centineo</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3432" class="COLO">✖️</a> Peter E. Barnes
[/code]
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Peter
[b]NOM[/b] : Barnes
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : LAMBDA PHI EPSILON.
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Peter est un garçon au coeur pur qui ne demande qu'à aider les autres. Pour sûr qu'il tente de suivre l'exemple de sa mère, infirmière pour l'armée britannique. Elle n'a pas hésité à faire preuve de sacrifice pour venir en aide aux blessés. Le juvénile a donc grandit dans cette valeur; l'altruisme. Faire passer le bien-être des autres avant le sien. Son choix de filière à la fac est en corrélation avec sa ferveur. Et depuis peu même, il s'est engagé en tant que pompier volontaire, pour que ses compétences médicales acquises pendant ses premières années soient serviables.

Choix n°2 : ZETA ALLOS .
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Tout simplement parce que s'il n'intègre pas les Lambda, il ne se voit pas aller ailleurs.




--- and suddenly
i was there, in a life i've always wanted.
Peter E. Barnes
Lambda
J'ai posté : 350 messages et j'ai : 173 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : persona (ava) & old money (signa)

Peter E. Barnes
Lun 8 Oct - 22:42


❝ Bref, vie de merde.



Je vous parle d'un temps
Que les moins de vingt ans
Ne peuvent pas connaître


Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) Tumblr_o9duhk5Txb1qav05wo2_250

Londres et ses maisons de différentes couleurs. Londres et ses magasins à vous en faire perdre la tête. C’est ici que naquît le jeune Peter Barnes, une petite tête blonde qui ravissait ses deux parents, Alexander et sa mère Brianna. Il ne l’attendait plus ce petit miracle, mais le voilà, après tant d’années d’efforts ils étaient enfin parvenus à réaliser leur rêve : avoir un enfant. Le sexe importait peu, car cet enfant allait recevoir tout l’amour du monde au sein du foyer mi anglais-écossais dont les murs étaient décorés de nombreux signes religieux. Chaque pièce avait une croix, une statue du pape se tenant en maître sur la cheminée du salon. La foi leur avait permis de tenir durant toutes ces années de doute quant à leur désir de procréer. Dieu avait enfin écouté leurs prières, réalisé leurs rêves qui ne cessait de mourir au bout des lèvres de ces deux époux. Ils avaient enfin droit eux-aussi, au bonheur.
Les débuts étaient cependant chaotiques car les parents étaient rapidement dépassés, ne sachant comment gérer les accès de colère ou de sanglots. N’importe quels parents inexpérimentés partageaient ce même désarroi. « Brianna ! Tu vois bien que la couche est à l’envers ! » ou encore « Alexander, le talque ne se met pas sous les bras, mais sur ses fesses… » Des erreurs de parcours qui, des années plus tard prêtaient plutôt à sourire n’est-ce-pas ?
A mesure que l’enfant grandissait, Brianna s’absentait pour son travail qui lui prenait de plus en plus de temps. Infirmière au sein de l’armée britannique, elle se devait de se rendre sur le terrain très souvent, partant en Afrique pour soigner les blessés. Sa présence au foyer s’amoindrissait, c’était au père d’assumer les premières années de Peter, de manière laborieuse, malgré toute sa bonne volonté. S’occuper d’un enfant prenait un temps considérable à tel point que les deux parents étaient obligés de prendre une décision déplaisante.

15 août 2005. Le juvénile courrait naïvement dans le jardin ensoleillé de la demeure familiale, innocemment, sans se douter que bientôt il sera séparé de ses parents. Que ces derniers avaient été contraints de le confier à un internat catholique tenu par des curés. La mère de Peter croisa le regard inquiet de son mari, tous deux ne savaient comment allait réagir l’enfant à cette nouvelle. Ils craignaient le voir pleurer, hurler, refuser tout simplement. La nervosité ne les quittait pas, et au moment du dîner elle atteignait son paroxysme. Peter n’était cependant pas stupide et avait remarqué que leur comportement ne leur ressemblait aucunement. Posant ses couverts sur la table, le jeune garçon leva ses prunelles curieuses sur son père et sa mère dont les visages se décomposaient peu à peu. Brianna prenait la parole, non sans douleur. « Mon chéri…Nous…Nous t’avons inscrit dans un internat où tu pourras apprendre nos préceptes, parfaire ton éducation tout en étant bien entouré. » Le cœur au bord des larmes, les larmes au bord des yeux, ce fut son père qui reprit. « Ils prendront soin de toi. » Des mots qui se brisèrent dans le crâne de l’enfant qui comprit aussitôt la situation. Au pied du mur, ses parents confiaient son éducation à des inconnus. Que pouvait-il faire ? Rien. Les dés étaient déjà jetés à l’instant même. Bien avant cette discussion.

Quelques jours plus tard, la famille rencontrait le directeur de l’établissement. Un ancien couvent transformé en un internat catholique aux règles strictes. Le directeur se tenait derrière son bureau, austère, le nez rouge et gros tandis que sur son visage l’on pouvait y voir les affres du temps. Autour de son cou une croix pour rappeler qu’entre ses murs, dieu était présent. Impressionné par ce grand monsieur, Peter ne lâchait aucun mot, laissant les adultes parler à sa place. « Peter ? » La voix de son père l’interpellant. « Tu as bien écouté ce qu’a dit Monsieur Williams, une seule dérogation aux règles et tu seras puni. » Avalant sa salive difficilement, le jeune Barnes hochait la tête, happé par la peur. Que serait cette punition ? Il se surprenait à imaginer toute sorte de châtiments, des fantasmes qui ne faisaient que l’effrayer encore plus. Ses poings se serraient tandis que son palpitant s’emballait, qu’allait-il advenir de lui entre ces quatre murs froids ? Nul ne le savait, pas même ses parents qui l’envoyaient au casse-pipe. Les heures passaient, et bientôt Peter devra se séparer de sa mère et de son père. Il ne cessait de regarder l’heure, le moment fatidique se rapprochait à vive allure jusqu’à malheureusement arriver. Dans sa petite chambre personnelle, confortable mais néanmoins spartiate, le petit brun sentait ses yeux s’embuer de larmes. Un dernier câlin collectif et le voilà qui se retrouvait seul, livré à lui-même. Les paroles rassurantes de Brianna n’y faisaient rien, la peur était encore et toujours là, maltraitant ses tripes toute la nuit.
Les débuts au sein de l’établissement étaient difficiles, Peter devait apprendre à se débrouiller, à probablement grandir beaucoup trop vite. Entre séances de catéchisme, les messes et l’école, ses journées étaient vraiment bien remplies. En cette soirée du 16 novembre 2005, Peter ne parvenait pas à dormir, ses pas le menèrent jusqu’à la chapelle, plongée dans l’obscurité. Il alluma une bougie et pria devant l’autel. Il ne remarqua pas de suite la présence du curé Jérôme qui décida enfin à parler. « Hé bien mon enfant, tu n’arrives pas à dormir ? » Ce dernier s’approcha, s’asseyant à ses côtés. « Pas vraiment, mes parents me manquent. » Rétorqua en toute sincérité le juvénile. Soudain, la main du curé se posait sur la cuisse du jeune garçon, se glissant jusqu’à son entre-jambe. Ses caresses obscènes glaçaient le sang de Peter, qui incapable de se mouvoir ou d’émettre un son se recroquevillait intérieurement. Heureusement, le pire fut évité lorsque le directeur de l’établissement entra, visiblement furibond. « Monsieur Barnes, allez immédiatement dans votre chambre, il se fait tard ! » Il se libérait de l’emprise perverse de son agresseur pour se précipiter dans ses appartements, profondément chamboulé, mais sa jeunesse ne lui permettait pas encore de comprendre la gravité de la situation. Le pauvre enfant ne se doutait pas que le curé n’était pas à son coup d’essai ni à sa première victime.

Des mois plus tard, un autre soir où encore une fois, Peter se rendit à la chapelle pour prier et tenter de trouver le sommeil. Cette fois-ci bien moins tardivement que la première fois afin de ne pas croiser le curé Jérôme. A genoux devant l’autel, le juvénile se releva en entendant des bruits de lutte, des gémissements étouffés dans l’arrière de la salle. Ses prunelles se posèrent alors sur un spectacle qu’un enfant de son âge ne devrait pas voir. Une atrocité orchestrée par ce monstre qui était en train de briser un de ses camarades. Malheureusement, il sentit des bras l’agripper avec force pour l’entraîner ailleurs. « Barnes, c’est la seconde fois que vous quittez votre chambre ! Vous serez privé de petit-déjeuner demain matin. » Le juvénile se débattait vainement. Le voilà de nouveau dans sa chambre, sans aucune sortie possible, seul avec ses démons. Il pensait évidemment à son camarade en train de subir le pire châtiment, en train de se faire salir. « Vous êtes des monstres ! » Hurla-t-il de toutes ses forces, à s’en brûler les cordes vocales.
Ce calvaire devint monnaie courante. Les enfants les plus fragiles tombaient rapidement dans les filets du curé Jérôme, de ce prédateur. La peur irradiait les autres enfants qui se taisaient alors que les autres dignitaires de l’internat fermaient les yeux sur cette immondice.

❅ ❅ ❅

Trois ans plus tard, la parole des victimes se déliaient enfin. Les examens médicaux prouvaient bien les agissements monstrueux de ce curé, aussitôt mis derrière les barreaux. L'internat ferma ses portes, bien que le violeur fut jugé, les traumatismes restaient quant à eux indélébiles.
Un profond mal-être que ressentait Peter, en lui quelque chose s'était brisé durant ces trois années d'enfer où il avait subi des humiliations, des punitions parfois violentes, des pratiques intolérables allant à l'encontre de la dignité humaine. Durant cette épreuve, la religion fut son seul refuge, la prière, les messes. Si la foi ne lui avait jamais tourné le dos, il en voulait énormément à ses parents de l'avoir abandonné de la sorte. Impensable pour lui de leur pardonner. Jusqu'à son obtenir son baccalauréat, il devait cependant vivre sous le même toit qu'eux. « Je dois partir d’ici, l’Angleterre m’a tout donné, mais aussi tout pris. » Répondit Peter à ses parents, avant de s’envoler à l’autre bout du monde. Ce n’était pas des adieux, mais un simple au-revoir, il savait qu’avec le temps, il finirait par pardonner. Dieu était miséricordieux, le pardon se donnait, non sans mal.

En 2013, le voici en partance pour les Etats-Unis, l'occasion rêvée pour lui d'un nouveau départ et de laisser les mauvais souvenirs en Angleterre. Bien décidé à oeuvrer pour le bien. Peter croit en la bonté de l'Homme, en dépit de sa mésaventure.

Malheureusement, les fantômes du passé vous poursuivent toute votre vie, où que vous soyez.

La bohème, la bohème
Ça voulait dire
Tu es jolie
La bohème, la bohème
Et nous avions tous du génie




--- and suddenly
i was there, in a life i've always wanted.
Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4456 messages et j'ai : 132 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : psychotic bitch (vava)

Jayden Moore
Lun 8 Oct - 23:02
Moi, j'me souviens de toi Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 1994072227

Rebienvenue ici love2
Lola T. Manning
cent admin
J'ai posté : 2833 messages et j'ai : 833 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kirsten Zellers et pour finir je crédite : kiri (Avatar) ; Eya (Signa) ♥

Lola T. Manning
Lun 8 Oct - 23:03
BÉBÉÉÉÉÉÉÉÉÉ Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 1532392579
Rebienvenue chez toi la gueuse Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 2065780774

Tu commençais à manquer aux murs Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) Icon_arrow



Princesse malgré elle
Peter E. Barnes
Lambda
J'ai posté : 350 messages et j'ai : 173 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : persona (ava) & old money (signa)

Peter E. Barnes
Lun 8 Oct - 23:17
@Julian Hayes J'espère bien que tu te souviens de moi quand même Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 508197952

Merci mon poulet love2


@Lola T. Manning Vous me manquez grave aussi, notamment toutes vos belles plumes Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 627785219 Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 2431364950

Merci la gueuse, t'es bien bonne :emo: love2



--- and suddenly
i was there, in a life i've always wanted.
Anonymous
Invité
Lun 8 Oct - 23:23
Rebienvenue chez toi! Puis damn l'avatar itout. Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 1532392579 Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 1532392579 Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 1532392579 hâte d'en lire davantage sur ton bellâtre. Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 2172213717 Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 286332005 j'ai mis "hétérosexuelle curieuse" pour ma Persée, on est dans le même game bro hahaha. Je vais vouloir un lien, entre curieux, oblige :emo:
Anonymous
Invité
Mar 9 Oct - 2:25
Hey!!! Un autre Londonien??? Et gosse de riche egalement, c’est ca?
Anonymous
Invité
Mar 9 Oct - 4:30
Rebienvenue dans le coin alors Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) Herz
Brooklyn + pompier + lambda (très probablement) + soins infirmiers, j'ai déjà une petite idée de lien Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 2565475451
Anonymous
Invité
Mar 9 Oct - 10:20
ohhhhh tu es de retour ! je n'avais pas eu l'ocasion de te parler à l'époque mais je suis ravie de voir que tu reviens :)
re-bienvenue :)
Peter E. Barnes
Lambda
J'ai posté : 350 messages et j'ai : 173 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : persona (ava) & old money (signa)

Peter E. Barnes
Mar 9 Oct - 12:49
@Persée White-Brown Merci ma belle Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 627785219 Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 3599277392
Et avec plaisir pour le lien Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 1532392579 love2

@Alastair H. Pratt Tout à fait, anglais et écossais en plus hola

@Micah Bell-Wallace Merci beaucoup ! Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 1133702776
Je te réserve un lien, of course Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter) 3955566999

@Amara L. Cunningham Ouiiiii on avait même pas eu le temps de rp ou de causer nono
Merci love2



--- and suddenly
i was there, in a life i've always wanted.
Contenu sponsorisé
Moi je vais rester là pour raviver le feu parce que des fois il se déravive. (Peter)
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: