Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Astrid, Lylla, Bryanna et Audrey ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Steve, Jared, Azraël et Harry veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Eliott J. Sullivan • Golden Boy 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

Eliott J. Sullivan • Golden Boy

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Anonymous
Invité
Mar 9 Oct 2018 - 21:11

Eliott Jack Sullivan

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Sullivan est un nom que tu méprises, parce qu’il est le nom de quelqu’un qui ne sait faire que du mal. Pourtant c’est le tien, celui avec lequel tu dois vivre tous les jours.
Prénoms : Tu portes deux prénom classiques : Eliott et Jack. Tu sais simplement que ton père a insisté pour le premier, tandis que le second était le même que ton grand-père maternel.
Date et lieu de naissance : Le 17 novembre 1992 tu as vu le jour à Cincinnati dans l’Ohio.
Age : Voilà 25 ans que tu foules cette terre, 25 ans que tu te demandes pourquoi.
Nationalité : Tu n’as que la nationalité Américaine, c’est suffisant.
Origines : Ton père t’a transmis des origines canadiennes, mais tu n’as jamais eu assez d’argent pour aller jusque là-bas.
Orientation sexuelle : Tu es curieux. Tu as connu bien plus de femmes dans ta vie, mais il t’est déjà arrivé d’embrasser un homme ou deux, pour toi c’est du pareil au même.
Statut civil : Tu ne pourrais être autre chose que célibataire, tu ne crois pas en l’amour et tu doutes y croire un jour.
Vie sexuelle :  Ton joli minoi attire souvent, et il t’arrive d’en tirer profit. Tu n’es pas le genre d’homme à avoir chaque soir une personne différente dans ton lit, mais oui, parfois toi aussi tu aimes goûter au plaisir humain.
Statut social : Tu as toujours été pauvre, tu seras sans doute toujours pauvre. Ce n’est pas facile tous les jours, c’est même rarement facile d’ailleurs, mais quand on a connu ça toute sa vie on finit par s’y faire.
Profession(s) : Tu vis de petits boulots çà et là. En ce moment tu as trouvé un petit boulot chez Hawks Car, tu n’es pas vraiment mécanicien, mais peut-être que tu pourras apprendre.
Diplôme(s) : Tu n’as pas vraiment de diplôme. La fin du lycée a été le dernier que tu as eu.
Année de fin d'études : Tu as terminé le lycée en 2010, les études étaient donc terminées pour toi, pas vraiment par choix cependant.
Quartier de résidence : Tu vis dans le Bronx, un quartier assez excentré des grands immeubles de Manhattan, mais tu ne pouvais pas vraiment espérer mieux.
Type de logement : C’est une petite maison que tu habites, petite mais confortable.
Avec qui vis-tu ? : C’est avec Paige et son fils Thomas que tu as emménagé ici. Il y aussi Lord Deacon, le chat serpillière.
Date d'arrivée à NY : Janvier 2018, tu as commencé une nouvelle année dans une nouvelle ville, pour peut-être une nouvelle vie.
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : Tu n’as vécu qu’à Cincinnati, c’est tout.
As-tu de la famille à NY ? : Tu as une demie-soeur, Evelyn Pearson, Evy. Elle ne te connaît pas, tu ne la connais pas non plus, mais peut-être qu’un jour ça changera.

Cinq défauts et cinq qualités

Colérique - Têtu - Impulsif - Menteur - Bordélique // Loyal + Rêveur + Rieur + Vif d’esprit + Débrouillard

Autres signes particuliers

Tu cuisines assez bien, mais tu ne suis jamais les recettes à la lettre. • Quand tu t’ennuies tu gribouilles souvent des dessins sans aucun sens sur n’importe quelle surface possible. • Tu passes ton temps à danser. Tu pourrais presque le faire dans la rue pour aller d’un point A à un point B, si les gens ne trouvaient pas ça aussi insupportable.


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Anna
Pseudo : spf
Age : 24 ans
Pays /région : Irlande  
Etudes/Travail :  Au pair, toujours
Avatar choisi : Toby Regbo  
Type de personnage : Inventé
Staff référent (si multicompte ou changement) : Lolo
Comment es-tu arrivé là ? : Ca fait plus d’un an maintenant, ma mémoire n’est pas aussi bonne Eliott J. Sullivan • Golden Boy 508197952
Avis sur le forum :  Hum… faut-il vraiment répondre ? Eliott J. Sullivan • Golden Boy 14579777  
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Toby Regbo</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u2757" class="COLO">✖️</a> Eliott J. Sullivan
Réserver son avatar (après validation et si pv ou scénario)
Code:
<pris>Célébrité</pris> <a href="lien vers le profil" class="COLO">✖️</a> <a href="lien vers le scénario">Pseudo du Personnage</a>
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Eliott
[b]NOM[/b] : Sullivan
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : BROADWAY
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Tu n’en parles pas, et pourtant la danse c’est ce qui te fait vibrer. Tu voudrais pouvoir vivre de cette passion, tu voudrais qu’elle t’habite réellement, plus que ce qu’elle peut déjà le faire lors de soirées. Tu n’as jamais eu de formation, et pourtant tu sais que tu as un bon niveau Eliott, tu sais que si l’on t’en donnait la chance, tu pourrais briller de mille feux. Tu veux que l’on connaisse ton nom, qu’il soit connu et retenu. Au fond que ce soit pour la danse ou autre chose, peu importe, parce que tu es un passionné, tu veux savourer la vie dans son entièreté et laisser une marque. Pour quelque chose de bien, quelque chose de glorieux. Il suffit simplement que tu saisisses la bonne opportunité pour t’élever.

Choix n°2 : OUTSIDERS
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? On ne t’a jamais donné ta chance Eliott. Ton père ne te voyait pas, ta mère avait bien trop de problèmes pour s’occuper des tiens en plus. Tu n’as jamais été le plus populaire, ou le plus drôle, jamais le meilleur élève. Jamais le pire non plus d’ailleurs, ce qui fait que l’on ne t’a jamais vraiment remarqué. Tu fais ta vie, seul, dans ton coin, avec un point de vue extérieur. Tu rêves de t’en sortir seul, de te faire ton propre nom et ta renommée, mais pour le moment tu n’es pas encore quelqu’un.


Anonymous
Invité
Mar 9 Oct 2018 - 21:12


❝ Bref, vie de merde.


Chapitre 1 : Papa où t’es ?

Tu as vite compris que ta famille n’était pas la plus normale qui soit Eliott, parce que tu voyais bien que tes amis à l’école, ils voyaient régulièrement leurs parents. Evidemment, tout le monde ne vit pas avec son papa et sa maman, parce que tout le monde a une histoire différente, et on ne peut pas tout comprendre. Mais tout de même, avoir un papa et une maman qui sont en couple, qui disent s’aimer, mais qui ne se voient pas, ça t’a toujours semblé un peu étrange. Ton père, il allait et venait, il était là pendant six mois, il gâtait ta mère, dépensait de l’argent qu’il n’avait pas, parfois il passait du temps avec toi, il te montrait comment bidouiller sur sa voiture. Tu aimais ces moments-là Eliott, ces rares moments où tu avais la sensation d’avoir une famille normale. Mais finalement, ça ne durait jamais bien longtemps, parce que ton père il finissait toujours par repartir. Pendant des mois, personne n’entendait parler de lui, aucun coup de fil, aucune lettre, aucune rumeur. Un silence absolu, si bien que parfois tu te demandais s’il allait jamais revenir. Quand il disparaissait, ta mère était toujours au fond du gouffre. Elle t’aimait, elle faisait de son mieux, mais elle avait du mal à se relever, à faire comme si tout allait bien. Et puis c’est toujours quand vous vous y attendiez le moins, quand ta mère commençait à reprendre goût à son indépendance, qu’il revenait comme s’il n’était jamais parti. Si pendant tes premières années tu chérissais ces moments avec lui, bien vite ton regard a changé Eliott, et tu t’es rendu compte du mal que ton père faisait autour de lui.

Chapitre 2 : Les bancs de l’école

Tu n’as jamais été le meilleur Eliott, simplement parce que tu n’as jamais essayé de l’être. Tu n’as jamais été idiot pourtant, tu comprends les choses, assez rapidement d’ailleurs, mais tu n’as jamais vraiment compris pourquoi est ce que l’école était si important. A quoi est ce que cela pouvait bien servir d’avoir des bonnes notes, de se démener pour réussir, si personne ne voyait les efforts que tu fournissais ? Oh évidemment les professeurs te félicitaient quand tu rendais un devoir meilleur que d’habitude, mais peu importait leurs avis, puisque tes parents à toi ne voyaient rien. Tu avais des ambitions pourtant, au fond de toi tu as toujours eu des rêves, mais ils n’étaient pas remplis de mathématiques ou de poésie, alors tout le monde s’en fichait de tes rêves d’enfant. Tu étais un élève moyen, tu l’es resté tout le long de ta scolarité, mais ce n’est que trop tard que tu t’es rendu compte du piège dans lequel tu étais tombé seul Eliott. Parce que les bonnes notes, elles auraient pu te servir finalement, elles auraient pu t’aider à partir de cette maudite ville qui t’a vu naître.

Chapitre 3 : Paige

Lorsque l’on pénètre dans un lieu qu’on connaît par coeur, on ne s’attend pas à faire une rencontre qui changera notre vie. Toi en tout cas, tu ne t’y attendais pas. Ce café, c’est celui dans lequel tu allais tous les jours, ou presque, simplement parce que c’était le plus proche de ton lycée miteux. Quand tu avais une heure de permanence, ou simplement l’envie de sécher un cours ennuyeux, tu te rendais dans ce café, avec quelques amis, pour bavarder un peu, s’amuser comme une bande de lycéens un peu débiles mais pas méchants au fond. Puis un jour, un jour comme les autres où les nuages étaient bas dans le ciel, tu es entré dans le café, tu es allé directement au comptoir pour commander ta boisson chaude et amère, et tu t’es bien rendu compte que cette jeune femme de l’autre côté du bar, tu ne l’avais jamais vu. Elle faisait un peu plus âgée que toi, c’est vrai, mais toi avec tes grands yeux bleus et tes boucles blondes, on t’a toujours pris pour plus jeune que tu ne l’es vraiment. Tu ne pourrais pas dire ce qui t’a poussé à lui parler Eliott, mais tu as envie de faire la conversation avec cette serveuse qui venait tout juste d’arriver en ville, et c’est une chose qu’aujourd’hui encore tu ne regrettes absolument pas. Elle ne connaissait rien de Cincinnati Paige, alors que toi tu y avais passé ta vie entière. Tu connaissais chaque recoin de cette ville dont tu voulais déjà partir, et elle y voyait un refuge pour commencer une nouvelle vie. Quelque chose entre vous a cliqué, vibré, le courant est passé. Et à force de venir passer du temps dans ce petit café, l’amitié entre vous s’est vite forgée. Tu as appris qu’elle n’était pas seule, qu’un petit humain grandissait dans son ventre et, bien que tu n’avais que quinze ou seize ans, ça t’a fait quelque chose. Tu voulais l’aider Eliott, faire en sorte qu’elle s’acclimate facilement à cette nouvelle vie dans le fin fond de l’Ohio, alors même si à ton échelle tu ne pouvais pas faire grand chose, tu as essayé de l’aider. Installer des meubles dans son appartement, bricoler pour rendre le lieu un peu plus vivable, un peu plus confortable. Puis, quand le moment est venu, c’était naturel de changer des couches, de faire le babysitter de temps en temps, parce que quand Thomas est né, tu avais la sensation de déjà le connaître. Et aujourd’hui, ta vie sans les Harris, elle ne serait simplement pas la même.

Chapitre 4 : Les rues de la ville

Au fond tu es un enfant qui a grandit trop vite Eliott, un petit garçon qui a été projeté dans la vie d’adulte par les bêtises de son père et les maladresses de sa mère. Tu avais toujours trop de choses en tête pour réellement faire attention à ce qu’on te disait à l’école, alors quand est venu le jour de la remise des diplômes du lycée, tu savais que l’éducation était terminée pour toi. Ce n’était pas un choix, si l’on te l’avait proposé, évidemment que tu aurais voulu aller à l’université pour te forger une carrière, faire des expériences et vivre les meilleures années de ta vie comme on le voit si souvent dans tous ces films américains. Mais tu n’étais qu’un élève moyen, loin d’être assez brillant pour avoir une bourse, et même si tu as commencé à travailler pour aider ta mère dès que tu l’as pu, tu n’as jamais eu la bêtise de croire que tu pourrais te payer une vraie éducation. Tu n’avais pas le choix Eliott, tu avais dix-huit ans et maintenant il fallait que tu mettes réellement la main à la pâte. Sans diplôme professionnalisant, il te fallait aller de petits boulots en petits boulots, faisant ce qu’on acceptait de te donner pour une paye miséreuse. Dans cette ville que tu connaissais par coeur, tu pouvais facilement trouver des gens pour te faire suffisamment confiance avec une mission ou deux. Rien de très glorieux, mais suffisamment pour économiser un peu tous les mois. Parce que tu ne perdais pas de vue ton but Eliott, un jour, tu allais partir de cette ville.

Chapitre 5 : Evelyn

Il crit, et toi aussi. Les voix montent dans cette cuisine qui n’a rien d’un espace chaleureux, et tu vois du coin de l’oeil le niveau de la bouteille continuer à baisser à mesure qu’il se ressert des verres. Ton père est complètement bourré, et ta mère pleure silencieusement dans un coin de la pièce. Tu détestes la voir ainsi, tu détestes être la cause de son chagrin, mais au fond de toi tu sais que tu n’y es pour rien. C’est lui, lui qui est à l’origine de tous vos problèmes, et maintenant que tu es en âge de lui dire ce que tu penses, tu ne peux plus te retenir de lui dire ses quatre vérités. Il n’est pas un père, il n’est qu’un bon à rien, un profiteur, un manipulateur et un menteur. L’opposé de l’homme que tu voudrais être, et pourtant tu sais bien que son sang coule dans tes veines Eliott. Tu sais qu’au fond, il y a sans doute une part de lui en toi, et tu redoutes le jour où elle se montrera. Mais il rit en te hurlant dessus parce que c’est tout ce qu’il est capable de faire, te reprocher les choses que tu fais à sa place. Tu es un enfant ingrat, c’est ce qu’il te dit, un sac à puces qui lui détruit la vie, mais tu ne vois pas ce que tu as bien pu faire pour l’embêter à ce point, parce qu’il n’est jamais là, il n’a jamais été là. Tu voudrais qu’il parte une bonne fois pour toute, qu’il claque la porte en vous disant qu’il ne reviendra jamais, parce que ça ne serait pas une grande perte, et au moins vous ne seriez plus dans la peur de le voir revenir un beau matin. « Mais tu crois vraiment qu’t’es si spécial gamin ? Tu crois que t’es le seul ? Si mon autre gosse en demandait autant que toi, ça ferait bien longtemps qu’j’aurai pris ma retraite de père. Mais heureusement, Evelyne n’a jamais rien demandé, au moins elle a compris le message. Je l’ai pas vu depuis qu’elle avait quoi… quelques mois, et elle n’a jamais demandé quoi que ce soit. Et toi t’as quoi ? Vingt ans ? Et t’as toujours pas compris que ça servait à rien de me lécher les bottes…  » Tu ne te retiens plus Eliott, tu oublies toutes les leçons que ta mère t’a apprises pour te précipiter sur ton père et le mettre à terre. Il se débat, mais tu as l’avantage d’être sobre, tu contrôles tes gestes. La violence n’a jamais été ta tasse de thé, et pourtant tu continues, quelques coups, avant de lui hurler toi-même de ne jamais revenir. Sans lui, ta vie aurait été bien mieux, sans lui ta mère aurait pu être heureuse, mais le pire dans tout cela c’est que quelque part, tu as une soeur qui ne l’a jamais connu, et tu ne sais pas si tu la jalouse pour cette liberté dont tu ne connais rien, ou si tu te sens encore plus mal d’avoir eu un père quand elle n’a eu qu’une absence.

Chapitre 6 : New-York

Cela fait dix mois que tu as quitté ta ville natale, celle que tu avais toujours connu. Dix mois que tu as emménagé dans cette grande ville qu’est New-York, cette ville qui habitait tous les rêves de ta tête depuis que tu étais petit. Parce qu’à New-York, rien n’est impossible, ça tu le sais. Mais au fond, ta vie n’a pas vraiment changé Eliott, tu continues à enchaîner les petits boulots, pour payer le loyer que tu partages avec Paige. Sans elle, tu ne sais pas si tu aurais été capable de vraiment venir jusqu’ici, et sans toi, peut-être qu’elle ne serait jamais revenue dans sa ville natale. Pourtant vous êtes là maintenant, tous les deux avec Thomas, ce petit que tu considères comme ton frère, et chaque jour vous faites un pas de plus vers cette vie que vous essayez de vous construire. Un jour à la fois, certains tu te sens un peu plus proche de ce rêve qui est tien, ce rêve de te faire un nom pour toi-même, d’autres tu as la sensation que rien ne t’arrivera jamais. Mais tu continues Eliott, parce qu’après tout ce que la vie t’a fait traversé, tu n’es pas arrivé jusque là pour arrêter de te battre, d’avancer. Et même si le garage automobile dans lequel tu commences à travailler est encore loin d’être une salle de danse, tu fais en sorte de garder la tête haute.

Evy L. Pearson
Wall
J'ai posté : 851 messages et j'ai : 203 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Emily Bett Ricarkds et pour finir je crédite : FOREVERTRY† (avatar) Magma (profil)

Evy L. Pearson
Mar 9 Oct 2018 - 21:33
@Eliott J. Sullivan Toi. Eliott J. Sullivan • Golden Boy 1532392579 Ah non, mince. Eliott J. Sullivan • Golden Boy 4035343658
Tu vas bien foutre le bordel, faire grimper l'estime que porte Evy à son paternel (non, c'est une blague ça Eliott J. Sullivan • Golden Boy 18529479 ) mais qu'est-ce que je suis contente de te voir Eliott J. Sullivan • Golden Boy 1755252224 On va faire de grandes choses entre Sullivan.

(re)bienvenue ici, et tu sais que j'aime déjà ce début de fiche eya3


« Just be happy »
©crackintime
Svetlana Maxwell
Beta
J'ai posté : 921 messages et j'ai : 212 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Lindsey Morgan et pour finir je crédite : BATTERY FOX (ava) + bat phanie (signa).

Svetlana Maxwell
Mar 9 Oct 2018 - 22:51
Bienvenuuuuue hey


smoke and mirrors
Your bottle’s almost empty, you know this can’t go on. The needle’s breaking your skin, the scar is sinking in. And now your trip begins. But it’s all over for you.  ▬ When you’re on the edge and falling off, it’s all over for you.
Eliott J. Sullivan • Golden Boy Yxzjj8e3
En ligne
Peter E. Barnes
Lambda
J'ai posté : 352 messages et j'ai : 175 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : persona (ava) & old money (signa)

Peter E. Barnes
Mar 9 Oct 2018 - 22:54
Rebienvenue avec ce super perso encore une fois Eliott J. Sullivan • Golden Boy 627785219 love2
J'espère on pourra se trouver un lien avec nos bébés hola



--- and suddenly
i was there, in a life i've always wanted.
Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4456 messages et j'ai : 132 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : psychotic bitch (vava)

Jayden Moore
Mar 9 Oct 2018 - 22:58
Rebienvenue love2
Daniel Aberline
Wall
J'ai posté : 2059 messages et j'ai : 282 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Taron Egerton et pour finir je crédite : Saaya.

Daniel Aberline
Mar 9 Oct 2018 - 23:31
Rebienvenue avec ce nouveau personnage Eliott J. Sullivan • Golden Boy 3875634582
Bon courage pour la suite de ta fiche love2


one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Keala A. Bailey
Times
J'ai posté : 674 messages et j'ai : 72 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Tak (avatar), Bat'phanie (code signa), Vokora, Solosands & Little liars (icons)

Keala A. Bailey
Mar 9 Oct 2018 - 23:33
Il a une bonne tête mignonne ce petit !!

Re-bienvenue parmi nous et amuse-toi bien avec ce petit love2


Everybody says that life takes patience
But nobody wants to wait. Everybody says we need salvation, but nobody wants to be saved. The light in the tunnel is just another runaway train. The blue skies we wait on ▬ Are gonna have to come after the rain
Jacob E. Peters
Broad
J'ai posté : 997 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Logan Lerman et pour finir je crédite : Dracarys

Jacob E. Peters
Mer 10 Oct 2018 - 11:50
Bienvenue encore une fois !
Bon courage pour ta fiche Eliott J. Sullivan • Golden Boy 4294456015
Anonymous
Invité
Mer 10 Oct 2018 - 18:36
rebienvenuuuuue :)
charmant avatar ;)
Contenu sponsorisé
Eliott J. Sullivan • Golden Boy
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: