Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici mais aussi les résultats des awards huhu ♥️

Fiches de liens

Millie, Eleanor, Anna et Aileen ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Drey, Caïn, Arisztid et Aiden veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 39
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
Articles SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir son nouveau mag !
Foire aux cadeaux
GMA fête ses 4 ans, et vous offre des tas de cadeaux ! Découvrez les par ici : Click
Les awards des 4 ans
Le résultat est tombé ! Ne le manquez pas et allez récupérer vos prix ! Psst ! Par ici ! !

Partagez | 
               

 [Parc d'attraction] Aurore & Keala

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 947 messages et j'ai : 1050 et pour finir je crédite : Alaska

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Mar 23 Oct - 21:27

Round 1 : Fight !
GOOD MORNING AMERICA
@Aurore V. Hamilton & @Keala A. Bailey vous venez d'entrer dans votre salle, nous vous rappellons alors le contexte choisi :
Citation :
En entrant dans la salle vous vous retrouvez perdu au milieu de multiples vitre et miroir. Un vrai labyrinthe s'offre à vous, des cul de sac dans tous les sens, des illusion d'optique vous faisant croire à une sortie sans que ce ne soit réellement le cas, des rideaux opaques qu'il faudra avoir le courage de passer sans craindre ce qui se cache derrière. Vous l'avez compris, bien qu'amusant votre mission qui sera de sortir d'ici ne sera pas simple, bien au contraire, mais croyez en vous et faites confiance à celui qui vous accompagne, ou pas d'ailleurs, ainsi, vous parviendrez à trouver la sortie !

Afin de pouvoir prétendre à sortir de cette pièce, il va vous falloir réaliser des petites actions, 3 actions par participants plus précisément. Les actions sont à choisir dans la liste qui suit, mais attention il y a tout de même une petite réglementation.
1. Vous ne pouvez réaliser qu'une seule action par réponse
2. Chaque action n'est utilisable qu'une seule fois par rp, ce qui signifie que si votre partenaire en a choisi une, vous ne pouvez prendre la même.
3. Si jamais vous avez déjà participé aux jeux dans un précédent rp, vous n'avez pas le droit de réutiliser les actions que vous avez déjà fait.
Comme vous le voyez, rien de bien compliqué, mais c'est important tout de même !

Une fois que vous avez réussi à réaliser vos 3 actions par participants, alors nous vous pouvez poster dans le sujet prévu à cet effet et ainsi demander la suite des évènements.

Liste des actions réalisables

- Persuadé de trouver un chemin droit devant toi, tu te mets à courir pour finalement te prendre une vitre en pleine tête, te sonnant quelques secondes.

- Dans ce labyrinthe, il n'y a pas que des vitres, mais parfois des miroirs aussi, réveillant en toi ton côté narcissique. tu t'arrêtes devant chacun d'entre eux, passant de longue minutes à t'observer, te recoiffer, bref, à t'aimer toi même.

- Devant toi se trouve un rideau totalement opaque, tu ne vois rien de ce qui se trouve derrière, et tu as peur de ce qui pourrait se cacher là justement. Voilà pourquoi alors que tu essaies d'ouvrir ce rideau en question, tu te mets à hurler, effrayé, sans même savoir pourquoi.

- Plus tu avances dans ce labyrinthe, plus l'angoisse t'envahie. De plus en plus effrayé, tu ralentis le pas, et, pris de panique, tu fais passez ton partenaire devant toi, t'accrochant à lui de sorte à ce qu'il te serve de bouclier humain.

- Cela fait de longue minutes que vous êtes perdu au milieu de ces tonnes de vitres désormais, et vous voici dans un énième cul de sac. Une crise de panique t'envahi alors, faisant monter automatiquement la chaleur de ton corps, et tu commences à te dévêtir sans même réfléchir cherchant de l'air frais par tous les moyens.

- Ce labyrinthe est nul, tu en as marre, cela ne t'effraie pas, cela t'épuise, et tu décides de t'assoir sur le sol, refusant de bouger en prétextant que de toute façon c'est mort vous ne sortirez jamais d'ici.

- Perdu dans tes pensées, tu ne fais plus attention au chemin emprunté par ton partenaire, te retrouvant seul désormais, tu te mets à courir dans tous les sens afin de le retrouver, l'appelant de toute tes forces pour essayer de te fier à sa voix.

- Suite à un regain de confiance, te voilà une main sur les vitres pour avancer sans t'en prendre une par la tête, tu accélère le pas sans faire attention, tu ne regardes pas si ton compagnon de jeu te suis, et tu le sèmes de manières fulgurante, comme si c'était totalement voulu de ta part.

- Te prenant pour le petit poucet, tu laisses tomber divers objets de tout style que tu traines avec toi afin d'être sûr de ne jamais reprendre le même chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 920 messages et j'ai : 807 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Virginia Gardner et pour finir je crédite : Draíochta (Avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Ven 26 Oct - 14:26

Halloween. Voilà une occasion du calendrier que tu aurais bien sauté cette année, mais malheureusement, ça revient tous les ans. L’an dernier, tu as passé l’un des meilleurs Halloween de ta vie, en compagnie de celui qui est ton ex petit ami aujourd’hui. Tu ne pouvais pas sortir, à cause de ton père, alors c’est lui qui est venu, alors qu’à cette époque, il n’y avait absolument rien entre vous, pas l’ombre d’un sentiment, juste une amitié naissante. Tu as passé une bonne soirée en sa compagnie, ce qui explique que tu es un peu morose cette année. La décision de rompre vient de toi, car tu ne veux pas avoir quelqu’un derrière toi, alors que tu commences à peine à vivre ta vie. Tu veux être libre, pouvoir prendre tes décisions sans que ça ne blesse quelqu’un, mais tu lui as dit que si vous étiez fait l’un pour l’autre, vos chemins ne pourront que se recroiser un jour. Tout ça pour dire que pour te changer les idées, et pas ressasser le passé, tu as décidé de participer à l’attraction proposée en ville : une sorte d’escape game. Cool, tu n’as jamais eu l’occasion de participer à ce genre de chose, c’est l’occasion rêvée. Ta curiosité t’a poussé à aller vers l’univers de la fête foraine, c’est sûrement ton côté enfant qui est ressorti au moment de faire un choix. Te voilà donc, dans une pièce assez bizarre, avec des vitres partout. Un labyrinthe de vitres, et probablement de miroirs, si les créateurs ont décidé de répliquer cette célèbre attraction de fête foraine. Tu n’es pas toute seule dans cette histoire, il y a une jeune femme que tu ne connais pas à tes côtés. D’ailleurs, avant de te jeter la tête la première dans cette épreuve, tu te décides à aller vers elle, et tendre l’une de tes mains. « Je m’appelle Aurore, je crois qu’on va être partenaire pour ce soir. » Ou pas d’ailleurs, peut-être va t-elle décider de faire son truc de son côté, et te laisser te débrouiller toute seule. Une fois les présentations faites, tu laisses ton regard naviguer autour de vous, bien décidée à trouver le bon chemin à prendre. « Je pense que la meilleure chose à faire est de se lancer après tout… Allons-y ! » Tu es sûre de toi, un peu trop d’ailleurs quand tu prends l’une des directions, persuadée que c’est la bonne. Ton pas est un peu trop rapide, à la limite de la course, si bien que lorsque tu entres en contact avec l’une des vitres, le choc est brutal. La collision te pousse à reculer de quelques pas, et à amener une main à ton visage, comme si ce geste allait retirer cette sensation de tournis. « Bon, je crois que c’est une mauvaise idée de se précipiter… c’est même extrêmement douloureux. » Un rire amusé sort finalement de tes lèvres, face à ce comportement stupide que tu viens d’avoir. Il faudrait que tu te souviennes que rien ne sert de courir, qu’il faut partir à point.  

Action effectuée par Aurore:
 


tomorrow will be better

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 220 messages et j'ai : 908 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Merenwen (avatar), Bat'phanie (code signa), white rabbit&MarleySmith (icons)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Ven 26 Oct - 16:06


This is Halloween, this is Halloween. La fête des morts et une bonne occasion de sortir. Sa boîte de jeux vidéo avait décidé de kidnapper ses employés pour cette journée spéciale afin qu’ils puissent se détendre avant le gros rush pré-Noël et les lourdes semaines à faire la comm’ sur le nouveau jeu qu’ils s’apprêtaient à sortir. C’était également une façon de les féliciter d’avoir tant travaillé depuis plus d’un an pour donner vie à ce petit bébé. Cela n’avait pas dérangé Jeremy que Keala aille fêter Halloween avec ses collègues. Il fallait dire qu’ils n’avaient pas beaucoup fêté l’événement malgré leurs neuf années de relation. Ce n’était pas leur fête privilégiée, même si c’était assez marrant de se faire mutuellement peur et de regarder au moins un film d’horreur, le visage derrière un coussin ou entre les poils d’Altaïr. Ils avaient débarqué Central Park quand ils avaient vu cette attraction qui avait l’air sympa : l’escape game. Un labyrinthe duquel il fallait sortir en un minimum de temps. Ça pouvait aider à souder l’équipe ! Il fallait faire son choix et celui de la jeune femme était tout trouvé : fête foraine. Même pas en rêve elle irait dans un jeu avec pour thème le film d’horreur. Elle pouvait supporter d’en regarder, mais hors de question d’être actrice. Mais au moment de passer les portes, elle fut entraînée d’un côté, tandis que son collègue partit dans une autre direction. Elle voulu protester, mais elle n’en eut pas le temps et elle se retrouva dans une pièce, elle pensait seule, mais elle sentit finalement la présence proche de quelqu’un – ou quelque chose. À côté d’elle, une blonde, inconnue au bataillon. C’était la mode de mettre les gens avec des personnes qu’ils ne connaissaient pas. Peut-être que les animateurs du jeu se poilaient plus en voyant ces caractères qui ne s’étaient jamais confrontés auparavant se frotter l’un à l’autre. Elle s’approcha pour lui tendre une main que l’interprète serra. « Salut, moi c’est Keala. J’espère qu’on va bien s’amuser » Briser la glace immédiatement, ne pas tourner autour du pot. Typique de Keala la sociable. Elle adressait à la jeune – parce qu’elle avait l’air d’être de la génération de son petit frère – fille un immense sourire plein de confiance. Elles pouvaient collaborer pour s’en sortir.

Elle n’a pas beaucoup de le temps de se poser pour réfléchir que la fameuse Aurore s’élance déjà dans le labyrinthe. Un labyrinthe de vitres. La pire espèce. Il ne faut pas courir, Aurore, c’est risqué. « Fais attent-… » La fin se perdit dans un souffle alors que la blondinette percutait violemment la vitre. La brunette grimaça en entendant le choc. C’était un coup à se faire un traumatisme crânien ou se briser le nez. Et elle n’était clairement pas équipée pour gérer la situation. « Ça va aller ? Laisse-moi voir quelques secondes. » Elle s’approcha de la jeune femme et appliqua ses mains contre ses joues. Les vieux réflexes de l’infirmière à la retraite. Elle l’observa dans les yeux un instant, la forçant à la suivre du regard et à bouger lentement la tête. « Y’a pas l’air d’avoir de traumatisme grave, mais fais attention la prochaine fois ! » Elle n’a pas envie de devoir porter sa coéquipière jusqu’à la sortir du labyrinthe, pas plus qu’elle n’avait envie de la laisser derrière pendant qu’elle continuerait seule, dans la pénombre. « Il faut qu’on sache par où on est passées, donc je vais marquer notre chemin, ça nous évitera de tourner en rond. » Elle récupèrera ses affaires à la sortie de toute façon. Les divers cailloux improvisés tombèrent dans des bruits plus ou moins mats contre le sol. Un stylo, un mouchoir – propre –, un tampon, une carte de visite, une serviette hygiénique, un gel hydroalcoolique. « Ils se sont démenés cette année, c’est très bien fait… » qu’elle commentait tout en faisant attention à où elle mettait la tête pour ne pas finir comme Aurore.

Action effectuée par Keala - Tour 1:
 


talk about a dream
Try to make it real. You wake up in the night with a fear so real. You spend your life waiting,  for a moment that just don't come. ▬ Well, don't waste your time waiting.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 920 messages et j'ai : 807 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Virginia Gardner et pour finir je crédite : Draíochta (Avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Dim 28 Oct - 13:56

Les présentations sont faites. Voici donc l’équipe Keala et Aurore, qui est dans la place. Tu ne connais pas cette jeune femme, mais elle semble sympathique, ce moment devrait bien se passer. Après tout, tu n’es pas une fille très compliqué, et surtout, tu es vachement sociable, peu importe avec qui tu te trouves ! Tu ne vois donc pas pourquoi Keala serait une exception à cette tendance.

Même si la nostalgie de l’an passée avait rythmé ton début de soirée, c’est tout autre chose désormais. Tu es contente d’être ici, de ne pas te morfondre à l’intérieur de ton appartement. Ce programme est bien plus enchanteur qu’un marathon de dessin animé, cela va sans dire. Prise dans le feu de l’action, l’excitation de cette épreuve insolite imaginée par des organisateurs, tu te presses un peu trop dans le labyrinthe, ne faisant pas vraiment attention à ce que tu fais. Au lieu de marcher, c’est plus un pas de courses que tu adoptes, et ce qui devait arriver arriva : une rencontre un peu trop violente avec l’une des vitres. Autant dire que tu viens de te faire avoir comme une débutante. Il n’y a que ça ici, des vitres et des miroirs, il faudrait être idiote pour s’élancer de la sorte. Au moins, ça va te servir de leçon, tu vas prendre ton temps pour la suite de cette épreuve. Keala ne tarde pas à s’approcher de toi, pour s’assurer que tu vas bien. Tu es même assez surprise de sentir la paume de ses mains sur tes joues, sans demander quoique ce soit. Tu comprends qu’il n’y a aucune intention derrière, seulement celle de s’assurer que tu vas bien, par le biais d’exercice que pourrait te demander un membre du personnel hospitalier. « Tu ne vas pas avoir besoin de me le répéter plusieurs fois, c’est beaucoup trop douloureux, et extrêmement gênant. » Tu n’oublies pas que tu es avec une inconnue, quelqu’un qui ne te connaît pas, et qui va pouvoir se faire une opinion très rapidement si tu poursuis sur cette voie. « Tu es médecin, ou infirmière, pour avoir de tel réflexe ? » Loin de toi l’envie d’être indiscrète, mais la façon de réagir de la jeune femme te donne l’impression que ce n’est pas la première fois. Lorsque Keala propose de marquer votre chemin avec des objets de son sac, tu ne peux que hocher de la tête. C’est une bonne idée, pour avoir une trace de votre passage, et contrairement au Petit Poucet, normalement, personne ne devrait venir voler les objets. Après un dernier passage de ta main sur ton visage, tu te mets en marche aux côtés de la jeune femme. « On pourrait vraiment se croire dans une attraction d’une fête foraine. Même si je me demande si ça ne cache pas quelque chose, après tout, c’est Halloween… » Oui, Halloween, une fête où la peur est à l’honneur, ainsi que les déguisements. C’est étrange, comme si seulement maintenant tu réalisais la date du calendrier, et que sous les airs festifs de cette attraction, il pouvait y avoir plus que ça. Qu’est-ce qui te prouve qu’un danger ne va pas surgir au détour d’un couloir de vitre ? Absolument rien. Et ce n’est pas cette petite musique d’ambiance qui va t’aider à te rassurer. Inconsciemment, tu ralentis tes pas, de sorte à laisser Keala passer devant. C’est lâche, complètement, mais tu assumes, si bien que c’est derrière elle que tu te places. Quoi ? Au moins, si quelqu’un décide de faire une mauvaise blague, tu seras protégée par elle. C’est l’instinct de survie.   

Action effectuée par Aurore:
 


tomorrow will be better

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 220 messages et j'ai : 908 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Merenwen (avatar), Bat'phanie (code signa), white rabbit&MarleySmith (icons)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Lun 29 Oct - 9:51


Au moins, Aurore était vaccinée de courir tête la première dans un lieu inconnu. Pas de risque qu’elle ne lui refasse le coup pour se péter un truc, c’était déjà ça. Elle avait l’air d’aller bien et c’était l’essentiel, malgré la honte. « T’es pas la première à te prendre les vitres des labyrinthes, t’en fais pas ! » La brunette elle-même s’était déjà pris une vitre un jour. Il suffisait de ne pas mettre les mains en avant et d’aller un peu trop vite et boum ! face dans le plexiglas. Elle pose la question fatidique, la blonde, parce que le comportement de Keala est bien trop professionnel pour être celui d’une personne lambda qui a vu un peu trop de séries médicales à la télévision. Ses gestes sont – presque – trop précis et – presque – trop assurés pour avoir été effectivement par Madame Tout-le-monde. « J’ai fait des études d’infirmerie y’a quelques années, mais c’est pas du tout mon métier donc ne te fais pas plus mal que ça. » Elle pourra tenter un garrot, elle pourra faire un massage cardiaque, mais ça n’ira pas plus loin que cela. Et encore. Uniquement si la vie d’Aurore est en danger. Le reste, elle se mettra en retrait en attendant que des gens plus qualifiés viennent les sauver. « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? » Quitte à être enfermées dans un labyrinthe pour un temps indéfini, autant faire la causette et apprendre à se connaître.

Elle continue de jeter le contenu de son sac sur le sol tandis que son autre main s’active vers l’avant pour détecter les murs transparents. Aurore s’inquiétait de la teneur de l’attraction. La brunette aussi, à vrai dire. « Je me dis qu’on va forcément un truc qui va nous tomber dessus… mais je sais pas quoi… » Et ça lui faisait un peu peur, mais elle ne souhaitait pas le partager avec Aurore, parce qu’elle savait que le dire, c’était risquer de le partager. Et si les deux paniquaient, on était pas sorties. Et elle sentait que la jeune femme commençait à stresser au fur et à mesure de leurs pas dans le dédale. L’interprète se retrouva devant, comme une garde du corps protégeant une personnalité du showbusiness. Mais Aurore n’était pas Kim Kardashian et Keala n’était pas certaine de vouloir affronter une quelconque horde. Elles arrivèrent devant un rideau. Rien ne semblait filtrer au travers. « Bon… attends… » La brune veut faire un pas en arrière, mais en même temps, elle ne voit pas où elles pourraient aller ensuite. Alors elle prend son courage à deux mains et elle attrape le pan du rideau. La musique s’intensifie – ou du moins c’est ce qu’elle pense dans sa tête qui se fait des histoires – et elle le tire. Mais immédiatement, un vent de panique l’enveloppe et c’est la terreur qui prend le dessus, lui broyant le cœur et lui écrasant les poumons. Un cri d’effroi qui parvient à sortir de ses lèvres. « Aaaaaaaaah c’était quoi c’était quoi c’était quoi ? » Elle répétait en mettant ses mains sur sa tête et fermant les yeux, comme si elle pouvait disparaître ou créer un champ de force. Malheureusement, on était pas dans un Marvel et encore moins dans X-Men. « Il faut qu’on continue, go go go ! »

Action effectuée par Keala - Tour 2:
 


talk about a dream
Try to make it real. You wake up in the night with a fear so real. You spend your life waiting,  for a moment that just don't come. ▬ Well, don't waste your time waiting.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 920 messages et j'ai : 807 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Virginia Gardner et pour finir je crédite : Draíochta (Avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Lun 5 Nov - 11:18

Voici donc l’explication des gestes de Keala. Elle a fait des études de médecine, plus précisément d’infirmière. Tu comprends mieux pourquoi elle a de tels réflexes, pourquoi elle n’a pas hésité à venir vers toi, pour s’assurer que tu allais bien, après une simple collision avec une vitre. Tu notes cependant dans un coin de ta tête qu’il est préférable de ne pas prendre de risque dans ce labyrinthe, car elle n’est pas médecin, que donc s’il t’arrive une chose plus grave, elle ne pourra rien faire. « Je suis étudiante à Columbia, pour devenir institutrice pour les jeunes enfants. Mais en parallèle, je suis… » Tu as du mal à trouver le bon adjectif pour te qualifier, car tu fais beaucoup de choses, grâce à ce rôle dans l’une des comédies musicales à succès sur Broadway, si bien que tu ne peux choisir un seul mot pour qualifier ta situation. « L’une des filles qui joue dans une comédie à Broadway. Chicago, si tu connais. Alors je touche un peu à tout, entre la comédie, la danse et le chant. » C’est encore étrange pour toi d’en parler, d’avouer que tu fais parti de ce monde, celui des paillettes et du spectacle, mais ce n’est pas déplaisant. Ça fait bien longtemps que tu rêvais d’y aller un jour, de frôler de tes pieds les parquets mythiques, et c’est désormais plus qu’un rêve, c’est une réalité qui se forme de jour en jour, avec les différentes représentations que tu fais.

Si la conversation est relativement légère, ça n’enlève pas le côté angoissant de l’épreuve. Vous êtes peut-être dans un décor rassurant, sans trace de sang, sans cadavre ou dieu sait quoi d’autre, mais tu ne peux faire taire ton imagination. Tu peines à croire que les organisateurs n’ont pas placé des choses en plus, des “surprises” pour pimenter un peu l’épreuve. « Qu’un truc va nous tomber dessus ?! Tu penses qu’on devrait aussi regarder par moment au dessus de nos têtes, au cas où ? » Tu n’attends pas la réponse de la brunette pour mettre à exécution tes paroles. Déjà, tu lèves la tête pour observer ce qui se trame au dessus, mais à part des miroirs, pour renvoyer vos images, il n’y a rien. Méfiance, le danger peut venir de partout. Comme de ce rideau qui se dresse devant vous, comme ça, sans le moindre indice. Pourquoi il y a un rideau dans ce chemin de vitre et de miroir, sérieusement ? C’est quoi ce délire. Tu voudrais pouvoir le dire à haute voix, mais la réaction de Keala t’en empêche. Elle s’empare d’un pan de rideau, et presque immédiatement, se met à pousser un cri. On dit que certaines réactions sont contagieuses, comme le fou rire, ou les éternuements, mais dans le cas présent c’est son cri, que tu imites sans savoir pourquoi. Cette situation est assez pathétique, car concrètement, vous êtes en train de hurler à cause d’un rideau. « Arrêteeeeeeeeee ! Tu me fais flipper à crier comme ça ! En plus, il y a rien, c’est… qu’un bout de tissus. Il va pas nous manger ! Enfin, je crois… » Franchement, tu n’es plus aussi confiante qu’au début de l’épreuve, mais tu trouves quand même le courage d’avancer, de poursuivre votre chemin. Vous n’avez pas le choix, si vous voulez sortir, et passer la nuit dans vos lits, et non par terre, sur un sol qui doit être froid. Plus de rideau à l’horizon, seulement des dizaines de vitres et de miroirs. Et un cul de sac. Encore. C’est trop pour toi, tu pousses déjà un profond soupir pour montrer ton découragement, mais surtout, tu sens l’angoisse monter en toi. « On va jamais sortir d’ici ! Si ça te trouve, il y a des gens à l’intérieur qui bougent les vitres à mesure qu’on avance, comme le labyrinthe dans Harry Potter. On va mourir ici ! » C’est une bonne crise de drama, sans le moindre doute, et comme si ce n’était pas suffisant : « Non mais en plus, c’est moi où il fait super chaud d’un coup ici ?! » Tu ne cherches pas à avoir de réponse, tu es déjà en oeuvre pour retirer des vêtements, à commencer par ta veste. Mais ce n’est pas suffisant à tes yeux, il ne faut pas longtemps pour que ton tee shirt suive le même chemin, que tu le retires et te retrouve en soutien gorge face à cette inconnue.

Action effectuée par Aurore:
 


tomorrow will be better

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 220 messages et j'ai : 908 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Merenwen (avatar), Bat'phanie (code signa), white rabbit&MarleySmith (icons)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Mar 6 Nov - 19:58


Aurore voulait faire institutrice. Elle était courageuse. Keala avait déjà du mal à donner des cours de ASL – la raison pour laquelle elle n’en donnait pas souvent – alors elle ne pouvait pas s’imaginer être à la tête d’une classe d’une dizaine d’enfants, probablement agités, pour leur apprendre quelques rudiments de l’éducation. Elle était donc impressionnée, la brunette, mais ce n’était rien comparé à la suite. Elle écarquilla les yeux. C’était pas commun ça, comme métier. Pas du tout même. « Oh wow ! C’est trop cool ! Je connais de nom, on en parle un peu mais c’est génial ! Peut-être qu’un jour j’irai la voir. » Jouer dans une comédie musicale à Broadway, c’était pas rien. Si Keala n’avait jamais eu l’occasion d’y aller – principalement parce que c’était assez inutile de s’y rendre avec une personne qui ne pouvait rien entendre – elle se disait pourtant chaque année que ça pourrait être cool d’assister à au moins une des affiches. Histoire de pouvoir dire qu’elle avait été voir Broadway une fois dans sa vie. Sa partenaire était une artiste polyvalente. Keala, elle, savait danser – le hula et la danse de soirée plus ou moins alcoolisée – elle ne savait pas vraiment jouer un rôle et son niveau de chant frôlait presque les bêtisiers de télé-crochets – même si dans sa tête, c’était plutôt correct.

Aucune des deux n’était rassurée. C’était pratique pour se détendre et ne pas faire escalader la peur. La blonde proposait de regarder au plafond. Elle ne savait pas non plus ce que les organisateurs pouvaient leur avoir réservés. « C’est un truc pour faire peur, on sait jamais… Ça m’étonnerait pas qu’on ait des trucs qui tombent… » Genre des araignées en plastique, des substances plus ou moins visqueuses totalement non identifiées, bref un parfait attirail de l’épouvante.

Et il y eut ce fameux rideau. D’où il sortait ? Aucune foutue idée, mais il avait été bien présent, à les appeler tout en les repoussant, et c’était finalement l’Hawaïenne qui avait craqué pour le regretter juste après. Son cri avait résonné dans le labyrinthe, suivi en écho par celui d’Aurore qui ne comprenait pas la situation. C’était con, mais c’était un réflexe humain, de se protéger un peu comme on pouvait, même quand il n’y avait rien. « T’en sais rien !! » Qu’elle lâcha lourdement, toujours sous l’emprise de la peur. Et puis le silence revint à nouveau. Le rideau se calma aussi. Keala reprenait ses esprits. « Ça va aller, ça va aller… » Elle tentait de se calmer, de faire ralentir les battements de son cœur affolé. Il fallait qu’elle respire, mais c’était compliqué. À côté d’elle, Aurore se décourageait et commençait même les théories du complot pour qu’elles ne sortent plus jamais. « Mais non, on aurait entendu quelque chose… » C’était la seule façon de ne pas céder à la panique. Se dire que ses autres sens l’auraient alertée. Surtout son ouïe. Ce sens dont une partie de sa famille était dépourvue et qu’elle avait dû perfectionner pour compenser. Et là, ses oreilles ne lui disaient rien. Mais aucun de ses sens ne semblait vouloir coopérer.

Sa binôme semblait avoir chaud. Ou du moins, c’était la question qu’elle posait. « Non pourq-… » Elle fut coupée dans son élan alors qu’elle tournait la tête vers Aurore, au moment idéal pour assister à ce strip-tease improvisé. Qu’est-ce qui était en train de se passer ? Aurore faisait-elle finalement partie du staff et avait pour mission de lui faire passer les pires moments de sa vie en la torturant psychologiquement ? Quoi qu’il en était, elle se retrouvait à demi nue devant la brunette qui ne savait plus par où commencer. « Remets ton tshirt, on sait pas sur quoi on va tomber ! Allez viens il faut pas traîner ! » Elle se sentait mieux, comme si ce petit épisode effrayant lui avait rendu sa confiance. Elle posa une main déterminée sur la première vitre et commença à reprendre la route. Un virage à droite, à gauche, retour en arrière, à gauche, à droite. Keala filait comme le vent, comme Spirit, l’étalon des plaines qui s’envolait vers sa liberté. Elle n’avait aucune notion du temps – elle pourrait cependant regarder sa montre pour s’en rendre compte, mais elle préférait avancer. Aurore devait suivre, mais ne parlait plus. Oui, elle devait suivre. « Non mais la sortie devrait être plus très… » Elle s’intrigua enfin du silence de sa partenaire et tourna la tête pour voir si tout allait bien. Peut-être que son coup au visage avait été plus dévastateur que prévu. Et elle ne vit rien. Oui oui. Rien. Le néant. Pouf ! Disparue, Aurore ! « Aurore ? » Elle devait lui faire une blague, cachée au détour d’une vitre… « Aurore !! AURORE !! » C’était vraiment plus drôle, elles ne devaient pas se séparer, c’était leur meilleure chance de survie. Et ce n’était pas non plus le moment de faire une blague stupide après la frayeur qu’elle venait d’avoir. « Aurore ! T’es où bon sang ? », répéta-t-elle d’une voix forte qui se voulait assurée. Elle fit quelques pas en arrière, prudemment au cas où la blondinette lui sauterait dessus pour l’effrayer. Mais rien. Il n’y avait personne. Elle n’entendait pas non plus sa voix. Elle devait se rendre à l’évidence : elles avaient été séparées, et elle était toute seule.

Action réalisée par Keala - Tour III:
 


talk about a dream
Try to make it real. You wake up in the night with a fear so real. You spend your life waiting,  for a moment that just don't come. ▬ Well, don't waste your time waiting.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 947 messages et j'ai : 1050 et pour finir je crédite : Alaska

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Mer 7 Nov - 21:56

Final Round
GOOD MORNING AMERICA
@Keala A. Bailey & @Aurore V. Hamilton nous vous félicitons ! Vous êtes parvenu à trouver le bon chemin vers la sortie... Enfin... Presque !
Citation :
Une porte de sortie s'ouvre devant vous, mais quel choc lorsque vous vous retrouvez dans une ambiance bien plus sombre que la salle précédente. Rien de si effrayant non plus, vous comprenez bien vite que vous êtes désormais dans une petite maison hantée. Des personnes déguisées et maquillées sont là pour vous faire peur, ou plutôt pour vous faire sursauté de surprise. Le labyrinthe n'est en fin de compte pas terminé, l'ambiance à seulement changé. Désormais, vous devez vous y retrouver dans l'ambiance feutré des couloirs sinueux qui se croisent à tout va devant vous...

Afin de pouvoir prétendre à sortir de cette pièce, il va vous falloir réaliser des petites actions, 3 actions par participants plus précisément. Les actions sont à choisir dans la liste qui suit, mais attention il y a tout de même une petite réglementation.
1. Vous ne pouvez réaliser qu'une seule action par réponse
2. Chaque action n'est utilisable qu'une seule fois par rp, ce qui signifie que si votre partenaire en a choisi une, vous ne pouvez prendre la même.
3. Si jamais vous avez déjà participé aux jeux dans un précédent rp, vous n'avez pas le droit de réutiliser les actions que vous avez déjà fait.
Comme vous le voyez, rien de bien compliqué, mais c'est important tout de même !

Une fois que vous avez réussi à réaliser vos 3 actions par participants, alors vous pouvez poster dans le sujet prévu à cet effet et ainsi demander la suite des événements.

Liste des actions réalisables

- Tu penses avoir l'idée du siècle ; tu sors ton téléphone pour immortaliser le moment sauf que tu n'es pas à l'abris de la maladresse et de ce fait, tu le fais tomber dans un trou. En conclusion, tu refuses de bouger de là même quand le danger s'approche.

- Un "monstre" sort de sa cachette soudainement, juste devant toi, et de peur tu sursautes de manière un peu trop impulsive. Un geste malencontreux, et tu frappes ton partenaire en plein nez.

- Un trou dans le sol, tu t'entraves dans tes propres pieds et tu t'étales sur le sol, face contre terre. Sous l'effet de la surprise, tu n'as pas eut le temps de fermer la bouche, résultat, c'est un petit repas à base de terre qui va te redonner un peu de force.

- Tu le sens mal, tu ne sais pas pourquoi, mais ce croisement juste devant toi te fais frisonner de peur. Tu le sens, un mec va apparaître d'un coup, tu es certains, alors pour éviter d'être celui qui va mourir de peur, tu t'arrêtes net et oblige ton partenaire à passer devant toi afin d'être à l'abris.

- Un "monstre" apparaît devant de toi, un cri de peur s'échappe de tes lèvres, un cri strident, aigu, tel le cri d'une fillette. Étonné toi même du son qui vient de sortir de ton propre corps, tu finis par prendre un fou rire que tu as bien du mal à calmer, faisant preuve d'une auto dérision sans faille.

- Tu marches doucement pour être sûr de bien rester debout, tu ne voudrait vraiment pas tombé dans on ne sait quoi, mais alors que tu fais un pas de plus, voila que tu te met soudainement à faire des petit saut dans tous les sens en hurlant de peur. Une branche a touché ta cheville, mais ne l'ayant pas vu, tu es persuadé qu'il y a des serpents ou des souris autour de vous.

- Concentré sur ton avancé, tu peux entendre le bruit du vent qui parcours la pièce dans le but de vous faire encore plus peur. Mais lorsque tu entends un craquement de bois juste derrière toi, la peur te fait avoir une réaction instinctive, te retournant soudainement en prenant une position de ninja sans même savoir pourquoi. Ce craquement de bois n'était autre que ton partenaire marchant à ta suite.

- Le moindre bruit qui t'entoure fait augmenté le palpitant de ton coeur, tu détestes cette sensation alors tu décides de te comporter comme un enfant apeuré, tu t’accroupis et te renferme sur toi même en répétant en boucle que tu veux sortir d'ici.

- En avançant, tu sens ton visage s'enfoncer dans une toile d’araignée, puis deux, puis trois, et la panique qui t’envahis au fur et à mesure de tes pas finit par avoir le dessus sur ta raison, te laissant croire que tu as des araignées qui se promène sur ton corps, même si ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 920 messages et j'ai : 807 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Virginia Gardner et pour finir je crédite : Draíochta (Avatar)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Jeu 8 Nov - 14:22

À mesure que le temps avance, tu commences à regretter ton choix. Venir participer à une animation pour Halloween, organisée par la ville. Il faut être timbrée pour accepter de faire ça, de son plein gré en plus. Si c’est pas un signe de démence, ou d’un gros soucis psychologique ! Mais quoiqu’il en soit, il était trop tard pour faire machine arrière. Rien que dans ce labyrinthe de vitre et miroir, tu ne pourrais pas retrouver ton chemin. La peur n’arrange rien, au contraire, elle a tendance à voiler certains sens, dont celui de l’orientation. Si dans la rue tu peux être observatrice, ici, c’est pas ça du tout, mais du tout. Tous les chemins se ressemblent, et ce n’est pas la technique utilisée par Keala au début, en référence à un célèbre conte, qui pourra vous sortir de là. Dans toute cette angoisse, il y a eut le rideau. Un bête rideau inoffensif, mais qui a bien failli vous faire mourir de peur. Tu n’as pas pu faire autrement que de crier à la suite de la brune, sans comprendre pourquoi. C’est humain, on entend quelqu’un crier, on fait la même chose, comme si plusieurs cris allaient faire fuir le danger. Oui, mais quel danger au juste ? Jusqu’à preuve du contraire, un bout de tissu n’est pas dangereux. La crise de panique passée, il faut quand même quelques secondes pour te remettre de tes émotions, mais rien y fait, ce labyrinthe commence à te taper sur le système. Tu es quelqu’un de relativement patient normalement mais ce soir, c’est l’exception pour confirmer la règle, tu n’en as aucune. Tu t’énerves, toute seule, criant au complot et petites manigances chez les organisateurs. Cette paranoïa te donne l’impression d’avoir chaud, comme si quelqu’un avait augmenté le chauffage de plusieurs degrés en l’espace de quelques secondes. C’est trop, tu ressens le besoin de retirer des vêtements, alors que c’est loin d’être l’endroit pour organiser un strip-tease gratuit à une parfaite inconnue. Ton comportement déstabilise Keala, mais franchement, peux-tu lui en vouloir ? À sa place, tu serais sûrement stoïque, en plein questionnement. « Avec un peu de chance, sur la sortie… » Enfin ça, c’est ce que tu aimerais, mais tu ne te fais pas d’illusion. Bien que tu te sentes bien avec des couches en moins, tu écoutes tout de même les paroles de la brune, et repasses ton tee-shirt sur la tête. Tu fais de même avec ta veste, pour ne pas devoir la porter dans tes bras. Tu ne sais pas ce qui va se passer ici, et ton intuition, même si elle déconne un peu ici, te pousse à croire que le jeu est loin d’être terminé. Si après ce soir tu ne nécessites pas d’une séance chez un psychologue, ce sera un miracle.

De nouveau habillée, tu relèves les yeux, prête à te mettre en chemin. Tu t’y prends à deux fois, glignant même des yeux pour être certaine, mais tu dois te rendre à l’évidence : Keala n’est plus là. « Euh… Keala ? » Tu ne pensais pas avoir été aussi longue pour te rhabiller, à peine quelques secondes. C’était suffisant pour perdre la jeune femme ? Il semblerait. Tu poses une main sur la première vitre, pour t’en servir comme fil d’Ariane, et avances dans la pièce. Tu ne fais pas trop attention au chemin, tout ce qui t’importe c’est de retrouver ta coéquipière. Tu ne pourras jamais sortir sans elle, tu es presque sûre qu’il y a une clause dans l’épreuve, que pour terminer, il faut être en équipe. « KEALA !?! » Okay, on va te prendre pour une dingue, mais on ne va pas te faire croire qu’elle ne peut pas t’entendre merde. C’est au bout de plusieurs longues minutes, qui pour toi semblent avoir été des heures, que tu finis par tomber sur la jeune femme, au détour d’un chemin. Sa présence a même le don de te faire sursauter, tellement tu ne t’attendais pas à ça. Mais bien vite, tu ne cherches pas à comprendre, et tu te jettes dans ses bras. « Putain, tu m’as fait peur ! J’ai cru que tu avais été enlevé par les extraterrestres ou je sais pas quoi… une connerie pour le jeu ! » C’est bizarre comment un espace clos peut lever quelques barrières. Tu ne connais la brune que depuis quelques minutes, peut-être une heure, à tout casser, mais ça ne te gène pas de la prendre dans tes bras, comme si ça faisait des années. Enfin, tu te rends compte de ton geste, et t’empresse de la relâcher. « Pardon… » Lui dis-tu en passant une main dans tes cheveux, pour cacher ton embarra. Heureusement, c’est à ce moment précis qu’une porte sortie de nul part s’ouvre près de vous. Tu ne peux t’empêcher de regarder Keala bizarrement, comme pour lui dire “Tu trouves ça bizarre toi aussi ?” même si aucun mot ne sort de tes lèvres. La curiosité est quand même là, tout comme l’envie de sortir d’ici, alors tu passes devant pour voir de quoi il en retourne.

Tu pensais trouver la sortie, ou au moins la voir de loin, mais c’est bien pire que ça. Adieu les vitres et les miroirs, bonjour la maison hantée. « Génial, on a eu peur avec un simple rideau, et là, il y en a de tous les côtés… tu sais faire les massages cardiaque Keala ? » Car vous risquez d’en avoir besoin. Avec un peu de recul, l’endroit ne fait pas si peur, mais il faut dire que tes sens sont déjà bien en éveil, tu es prête à voir débarquer n’importe quoi de derrière un rideau, ou une porte dérobée. C’est d’ailleurs ce qu’il se passe. Tu es en train d’écouter la réponse de ta partenaire quand quelque chose sort de nul part. Un monstre à tes yeux, qui te fou une trouille bleue. Tu n’étais pas prête, si bien que ta réaction est immédiate, un cri qui sort de tes lèvres, mais surtout des gestes pas contrôlés. L’un se termine par ta main dans la visage de la brune, et plus précisément dans son nez. « Oh merde, je suis désolée, vraiment désolée, mais il m’a fait peur… Pardon pardon pardon ! » Décidément, entre ton début fracassant dans une vitre, et maintenant ta main dans le nez de ta partenaire, tu penses à croire que le but des organisateurs est de casser le nez des participants.    

Action effectuée par Aurore I²:
 


tomorrow will be better

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 220 messages et j'ai : 908 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Nicole Anderson et pour finir je crédite : Merenwen (avatar), Bat'phanie (code signa), white rabbit&MarleySmith (icons)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   Sam 17 Nov - 12:05


Elle pensait l’avoir perdue. Elle pensait la retrouver peut-être à la fin du parcours, parce qu’elle aurait été plus rapide qu’elle ou parce que les organisateurs l’auraient fait sortir parce qu’elle avait pris trop de temps. Elle hésite à faire demi-tour, parce qu’elle se perdrait sûrement un peu plus dans cette histoire. Et puis finalement, elle voit la chevelure blonde. Elle voit la jeune femme. « AURORE ! », qu’elle s’écrit, comme si elle venait de retrouver une amie après une catastrophe. C’était fou ce que la peur pouvait faire sur l’être humain. « J’ai eu tellement peur qu’il te soit arrivé quelque chose ! Il faut qu’on reste ensemble ! » Et sans crier gare, elle se retrouve enlacée par Aurore. Une sorte de soulagement après la boule de stress qui avait rongé leur corps le temps de la séparation. Elles qui ne se seraient très certainement jamais croisées en dehors de l’attraction se retrouvaient à présenter dans les bras l’une de l’autre. La blondinette recule, visiblement gênée. « C’est pas grave, c’est l’adrénaline… », qu’elle lui répond comme pour la rassurer. Elle n’avait pas pensé qu’elle allait lui sauter dessus pour l’agresser sexuellement ou Dieu seul savait quoi. On était plutôt sur de la joie de retrouver la coéquipière qu’on avait perdue et qui aurait pu être n’importe où.

Pas vraiment le temps de tergiverser, une porte s’ouvre devant elles, à la surprise générale. La brunette rend à sa partenaire du moment son regard d’incompréhension. Est-ce qu’elles devaient vraiment passer par là ou bien était-ce un piège qu’on leur tendait ? Peut-être qu’elles devraient plutôt continuer dans le labyrinthe de glaces ? Mais Aurore décide à la place du groupe et déjà s’engouffre dans la nouvelle pièce : une maison hantée. Non, finalement, le labyrinthe, c’état mieux quand même. « Oui… mais pas sur moi-même… » Elle les entendait, les râles des zombies et autres créatures, avant même de les voir. Elle n’était pas confiance. Il y avait de grandes chances qu’elle ne regarde plus jamais un film d’horreur de sa vie après ça. Et puis il y a ce monstre qui surgit de derrière un rideau. Nouveau cri d’effroi de la part des deux jeunes femmes. Mais une petite variante, une main qui se dépose de manière un peu violente contre le nez de Keala. « Oh putain… » Elle recule de quelques pas sous le choc, se tenant le nez comme s’il allait tomber d’une seconde à l’autre. Elle ne perd pas de temps et faire l’inspection des dégâts. Un coup à droite, un coup à gauche, on vérifie la main, pas de rouge. À côté d’elle, la blondinette se confondait en excuses. « Ça va, c’est pas grave… Y’a pas de sang, c’est déjà bon signe ! Mais tu voulais qu’on ressorte toutes les deux avec une blessure de guerre, avoue ! », lâcha-t-elle en riant nerveusement. Des blessures de guerre. Elle n’avait vraiment pas besoin de ça pour se souvenir de ce moment passé à Central Park. Une fois la douleur à peu près passer, il fallait continuer. Le but n’était pas d’y passer la nuit…

C’était marrant, ils donnaient l’impression qu’il y avait du vent dans la pièce. Elle en avait presque senti la brise fraîche sur sa peau qui lui provoquait des frissons. Mais elles continuaient leur avancée en pesant le pour et le contre de chaque décision, chaque chemin emprunté, chaque bruit qu’elles pouvaient entendre au bout d’un couloir. « Woyaaaaa ! » Parce qu’il faut toujours ajouter un petit cri de guerre, ça donne du courage et, parfois, ça peut apeurer l’ennemi. Mais il n’y a personne derrière elle. Personne à part une blonde qu’elle connaît depuis peu de temps, mais qu’elle était encore capable de reconnaître. « Putain c’était toi ! On devient vraiment parano dans ce truc… » Elle passa une main sur son visage en soupirant. Pas sûr qu’elle s’en sorte indemne de cette histoire. Peut-être qu’à partir de maintenant, elle passerait sa vie à s’imaginer des scènes d’horreur au moindre bruit.

Action Keala - Tour II-1:
 


talk about a dream
Try to make it real. You wake up in the night with a fear so real. You spend your life waiting,  for a moment that just don't come. ▬ Well, don't waste your time waiting.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: [Parc d'attraction] Aurore & Keala   

Revenir en haut Aller en bas
               

 [Parc d'attraction] Aurore & Keala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum