Flashnews
La nouvelle intrigue vous attend par ici mais aussi les résultats des awards huhu ♥️

Fiches de liens

Millie, Eleanor, Anna et Aileen ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Drey, Caïn, Arisztid et Aiden veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 39
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$
N'hésitez pas à postuler
Articles SOS
SOS a encore frappé, venez découvrir son nouveau mag !
Foire aux cadeaux
GMA fête ses 4 ans, et vous offre des tas de cadeaux ! Découvrez les par ici : Click
Les awards des 4 ans
Le résultat est tombé ! Ne le manquez pas et allez récupérer vos prix ! Psst ! Par ici ! !

Partagez | 
               

 [Films d'horreur] Eve & Sarah

avatar
Time to have fun


J'ai posté : 309 messages et j'ai : 1454 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Anne Hathaway et pour finir je crédite : moi-même.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Films d'horreur] Eve & Sarah   Jeu 1 Nov - 10:57

Sarah trouva refuge derrière une sorte de miroir gigantesque, même si elle se recroquevilla sur elle-même afin de se cacher au mieux. La voix d'Eve se fit entendre, elle s'était mise à crier elle aussi et Sarah, malgré l'obscurité de la pièce, regarda sa main où celle de la gamine y était encore il y a peu. La trace des ongles de l'adolescente imprégnait encore sa chair meurtrie par les menottes. Où est-ce qu'elle était cette petite ? Est-ce qu'elle s'était cachée ? Sarah demanda alors, essayant de couvrir les bruits des fantômes « ça va ? » Elle fini par entendre une réponse de la jeune femme, celle-ci répétait ce qu'elle lui avait dit plus tôt, ceci n'est pas réel. Et Sarah le savait très bien, les fantômes n'existent pas. Tout ça n'est qu'une sorte de mise en scène pour Halloween et rien de plus, pas vrai ? Autant le coup du cadavre dans la salle de bain ça lui avait fait peur, autant les fantômes, malgré leur apparence ignoble, ça lui faisait moins peur. Pour elle, c'était du domaine du fantastique et elle ne voulait pas y croire. Sarah resta plaquée, essayant de comprendre la logique de tout ça. D'abord une salle de bain, avec un mot, puis cette sonnerie, la clef et finalement, cette trappe qui s'ouvre et qui les libèrent... et puis là, ce noir pesant, ces inscriptions, ces fantômes... il y avait comme dans l'autre pièce, des éléments perturbateurs qui ne servaient à rien. Il fallait faire le tri et aller au plus logique : sortir de là. Et l'une des sorties probables, c'était les portes d'entrées, non ? Les fantômes étaient bien arrivés de quelque part, du fond de la salle, il fallait voir ce que ça pouvait être. Mais avant ça, il fallait retrouver Eve, pour lui expliquer le plan. Sarah jeta un coup d'oeil à la salle. Les fantômes étaient en train de flotter au dessus de la pièce, essayant probablement de les retrouver. Mais là, Eve sortit de nul part et s'approcha de l'un d'entre eux, celui qui était le plus bas, donc le plus proche d'elle. Sa main s'approcha et se posa sur l'épaule. Sarah sentit un frisson le long de son échine, alors que la gamine se mit à hurler et à courir. Sarah pria pour qu'elle vienne vers elle et lorsque Eve arriva à sa hauteur, elle lui prit le poignet pour la faire venir derrière le miroir. « C'est moi » murmura t-elle alors. Elle regarda la gamine, posant sa main sur sa joue et lui demanda « ça va ? T'as rien ? » c'était important pour elle se vérifier que la gamine n'était pas blessée, ou autre. Finalement, Sarah jeta un autre coup d'oeil derrière le miroir, le fantôme qu'Eve avait touché semblait la chercher. Sarah prit une respiration et attrapant les mains de la jeune fille, elle fini par lui dire tout bas « il faut qu'on sorte d'ici et je pensais qu'on pourrait peut-être sortir par l'endroit d'où ils viennent tous » proposa t-elle comme idée. Bon, sous l'adrénaline et la nervosité, ce n'était peut-être pas une idée brillante, mais c'était la seule idée qu'elle avait. « Bon... » elle regarda un peu les murs qui s'étendaient devant elles, derrière le fameux miroir qui les cachait. « Je vais faire diversion, je vais essayer d'attirer l'attention des fantômes pour que tu puisses trouver ce qui pourrait ouvrir une trappe, comme dans l'autre pièce, il doit y avoir un mécanisme, quelqu'un doit nous observer si tout n'est pas robotisé » lança t-elle à la gamine. Oui, il était hors de question pour elle de laisser Eve avec les fantômes, elle lui avait dit qu'elle s'en sortirait indemne de ce bordel, alors oui, Sarah prendrait les risques, s'il y en avait. Mais elle n'y croyait pas trop. Seulement, la main posée sur l'épaule du fantôme... ça lui revint en tête. Si les fantômes n'existaient pas, d'accord... mais il ne s'agissait pas de fantômes. D'acteurs peut-être ? Elle regarda Eve et lui sourit, brièvement « ce ne sont pas des fantômes, ça doit être des acteurs, tu sais ? » elle chercha ses mots « ces étudiants en arts du spectacle qui n'ont sûrement jamais trouvé de stage ou d'établissements pour valider leur diplôme et qui sont obligés de faire ça ? » plaisanta t-elle un peu. Elle ne voulait pas qu'Eve panique, qu'elle ait peur, ou qu'elle angoisse. Sa main caressa de nouveau sa joue et puis elle lui lança « et moi c'est Sarah, Eve » avant de lui sourire. Elle lacha les mains de l'adolescente et puis lança tout bas « bon aller » elle prit une grande inspiration et attendant que le fantôme lui tourne le dos, elle sortit de là et s'approcha du centre de la pièce « hé espèce de raté » lança t-elle pour attirer son attention. Le fantôme se retourna et Sarah oublia une seconde que tout ceci n'était pas vrai. Ca avait l'air tellement vrai. « Vas-yyyyyyyy » gueula t-elle à Eve alors qu'elle était en train de reculer pas à pas, fixant le fantôme avant de finalement, se mettre à courir en travers de la pièce pour tenter de l'éviter et surtout, ne pas se faire attraper. Elle ne pouvait pas laisser Eve seule ici.



↠ YOU'RE DRIVING ME CRAZY
je recherche ma famille ici


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 248 messages et j'ai : 1363 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Diana Korkunova et pour finir je crédite : Huimei (vava) Diana(photo)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Films d'horreur] Eve & Sarah   Mer 7 Nov - 23:16



 Trick or Treat - Horror movie (SAW)
Ft. @Sarah O. Davis

Lâchez-moi, répondis-je à celui ou celle dont les mains venaient de m'agripper, me provoquant un sursaut. Je me mis à me débattre, peu de temps, puisque la voix qui murmura m'était bien trop familière pour que je ne continue à m'acharner. Mes muscles se détendirent sur le tas et, bien que la pièce était plongée dans un noir ébène, mes yeux se posèrent vers ceux luisants de la plus âgée. Je crus tomber dans les pommes par l'excès d'émotions. D'abord la surprise, l'angoisse, l'agitation et le soulagement. Trop en l'espace de quelques dizaines de secondes. Je ne pus ouvrir la bouche pour lui répondre. Après tout, je n'étais même pas sûre moi-même si j'allais bien ou non. Je me contentais de la fixer, cherchant un semblant de courage avant qu'elle ne m'emprunte les mains, caressant de ses doigts tâchés de rouge mon épiderme sèche, griffée peut-être aussi. Elle avait un plan, mais je n'étais pas certaine de vouloir être de la partie. Tout ce que j'espérais était de rester cacher assez longtemps pour qu'ils aient ennui à nous trouver et baissent les bras. Les fantômes aussi pouvaient abandonner, pas vrai ? Pas... Vrai ? Attentive à l'explication de Sarah, je baissai les yeux un instant, haussant fébrilement les épaules. J'suis pas certaine que ce soit mieux de me dire que ce ne sont que des acteurs, confiai-je à la jeune femme. Quoi que, cela pouvait me donner une once de courage pour le restant de l'épreuve -et probablement pour les autres à venir-. Je croisais, cela dit, les doigts pour que tout ceci se termine à ce chapitre. Fais attention à toi, priai-je la plus grande de ne pas se méprendre. Cela avait peut-être l'air d'un jeu, nous ne savions qui se cachait derrière les règles du jeu. Et même si Sarah semblait penser S.O.S. loin de tout ce manège entourant Halloween, je préférais être sur mes gardes. S'il arrivait quelque chose à la jeune femme, qu'adviendrait-il de moi ? Que devrais-je faire et comment ? Je pris une grande inspiration, silencieuse, avant de la regarder s'en aller pour défier les monstres qui se tournèrent vers elle et commencèrent à la poursuivre, se concentrant sur elle, uniquement. Mes lèvres se pincèrent l'une contre l'autre, mes phalanges stagnèrent un instant sur ma bouche qui se tordit à son tour. C'était le moment pour moi d'agir et de ne pas laisser l'action de Sarah vaine. La lumière était encore blafarde dans la pièce, l'ampoule naviguant d'avant en arrière. Nul doute qu'il me faudrait user du toucher pour percer le mystère et dénicher une sortie de secours. Mes pulpes s'aventurèrent alors sur le mur et se baladèrent tout contre le pan. Mes paumes naviguaient de bas en haut pendant que mes pas se prolongeaient de côté. Il était bien plus compliqué que je ne l'aurais cru de repérer les terriers d'où ils étaient sortis. Et puis, pendant mon avancée lente mais décidée, une trappe s'ouvrit à mes côtés et mon corps tout entier se glaça sur place. Ma mâchoire se serra fortement et j'eus peiné à détourner mon regard vers l'homme blanc qui s'extirpa de l'issue. Je le fixai un instant, une panique muette m'envahissant sur le tard et... Mes paumes rejoignirent mes yeux, mes genoux se plièrent et voici que je me recroquevillai sur moi-même. La tête contre le mur, dans la position d'un fœtus, je grelottai d'effroi. J'y restai, un instant, avant qu'un raz de marée d'eau ne s'éclate sur le haut de mon crâne et me trempe jusqu'à la moelle. J'en eus d'ailleurs respirer, ce qui me valut une quinte de toux, comme noyée quelques secondes à peine dans une marre. Je me relevai alors, le monstre toujours à mes côtés, effrayant à souhait, et compris qu'il ne fallait pas que je stagne au risque de me retrouver engloutie sous la flotte. Je repartis, un peu plus vite, plus énergique et encore plus motivée, à trouver l'endroit d'évasion. Mes poignets me faisaient mal, mes jambes commençaient à être lourdes, il m'était presque désagréable de m'appuyer dessus. Entre les contractions multiples suite aux peurs, nombreuses, que j'eus à vivre, les centaines de pas -si ce n'était plus- à parcourir d'une pièce à l'autre, l'épuisement général apparaissait progressivement, et je n'avais qu'une hâte : arrêter de m'amuser. Oui, j'allais détester Halloween pour le restant de mes jours. L'année prochaine, si Sarah et moi nous en sortions vivantes, nul doute que je déciderai de rester à la maison à regarder des dessins animés bien éloignés de toute atmosphère démoniaque, et attendre progressivement que le trente-et-un Octobre ne passe. J'trouve pas, m'énervai-je, suivie par quelques fantômes qui avaient lâchée la plus âgée pour venir à ma rencontre et me maintenir en mouvement, Sarah j'trouve pas, m'égosillai-je la voix. Je tapai, à présent, contre les parois, dans l'espoir que les coups puissent faire sauter les gongs d'une porte cachée de la pièce hautement tamisée. J'commence à fatiguer, prévins-je ma partenaire de jeu d'une voix morose, j'veux arrêter le jeu, fis-je en reniflant, j'me sens pas bien du tout. Quelle idée d'être malade et de s'autoriser autant de sursauts de sentiments, hein !


this is Halloween, everybody make a scene
trick or treat till the neighbors gonna die of fright
it's our town, everybody scream
in this town of Halloween


Défis à relever:
 


L.O.V.E. & C.H.E.R.I.S.H.
'Cuz one day you will be called back by the sky
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 309 messages et j'ai : 1454 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Anne Hathaway et pour finir je crédite : moi-même.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Films d'horreur] Eve & Sarah   Mer 7 Nov - 23:45

Le rôle de Sarah était clair, elle devait attirer l'attention des fantômes de la pièce, afin de permettre à la jeune fille de trouver un moyen de sortir. Sarah avait eu cette idée, parce que dans la dernière pièce, ça avait été le déroulement des opérations. Une trappe s'était ouverte, leur permettant de sortir, alors ça devait être un jeu de ce type. Au fond d'elle, Sarah avait peur, mais elle se refusait de céder à la panique parce qu'Eve était là. Eve, ce n'était qu'une enfant, il était donc hors de question pour elle qu'elle soit celle qui allait jouer le rôle de l'adulte. Les dangers, les responsabilités, les risques, c'était pour elle. A choisir entre les deux, même si Sarah tenait à sa vie, réellement et que l'idée que son fils grandisse sans sa mère lui donnait envie de pleurer dans un coin, elle savait qu'elle se résoudrait à se sacrifier. Pourquoi ? Parce que c'était dans sa nature, surtout en tant que mère désormais. Elle ne pourrait pas expliquer à son fils qu'elle est en vie, à ses côtés, parce qu'une jeune fille s'est sacrifiée pour elle. Non. Sarah avait dépassée la trentaine, sa vie n'était pas finie, loin de là, mais dans sa logique, Eve serait celle qui s'en sortirait vivante, non sans avoir écouté ses dernières paroles. Oui, si l'une d'entre elles devait rester coincée ici pour que l'autre s'en sorte, Sarah dirait à Eve ses derniers mots, afin qu'elle les transmette à Esteban, William et bien évidemment, à Saeed. Après avoir vécu pendant des années en territoires de guerre, après avoir côtoyé la mort d'aussi près et vu autant d'horreur, avoir ressenti la véritable peur et non cette peur attractive créée de toutes pièces, Sarah était plus sûre d'elle, certes, mais ça ne l'empêchait pas d'avoir peur. Elle avait vu de quoi l'Homme était capable sur ses semblables, pour du pouvoir, de l'argent, des armes, des trafics. Elle avait vu de ses yeux, des trafics d'humains, d'enfants, de femmes, de meurtres en masse parce que les populations n'étaient que des détails dans un schéma de guerre bien trop grand et atroce. Qu'était-elle dans ce jeu ? Un simple pion, un détail, un gain de sable. Sarah savait très bien que là, ici, maintenant, elle ne maîtrisait plus rien et pour cette maniaque du contrôle, décider quoi faire, et qui allait mourir pour sauver l'autre, c'était une façon de ne pas céder à sa peur et de reprendre un peu le contrôle. Bien évidemment, elle imaginait le pire, comment se pourrait-il que ça soit différent ? Si un homme les avait enlevé toutes les deux, leur faisant vivre ce cauchemar, ce n'était pas juste comme ça, et ça ne serait pas non plus sans conséquences. A contrario d'Eve, Sarah était persuadée d'être dans les plans machiavéliques d'un fou, d'un psychopathe, comme dans ces séries télévisées, ou bien ces reportages criminels. Sa vie pour elle, allait s'arrêter aujourd'hui, mais même si l'idée était claire, Sarah ne la réalisait pas encore. Pour l'heure, il fallait se battre, survivre et c'était la seule chose qui était dans son esprit. Elle courait encore, depuis tout à l'heure, évitant les fantômes qui volaient au dessus d'elle. Elle était épuisée et parfois, elle voyait Eve, à la lumière vacillante de l'ampoule qui dansait au dessus d'elles. La gamine lui cria être fatiguée, que bientôt, elle n'en pourrait plus et qu'il fallait que ça s'arrête. Bien sûr que cette gamine avait le droit de craquer, Sarah n'irait jamais l'engueuler pour ça, ça serait inhumain et la situation l'était déjà assez comme ça. Elle essaya de gueuler à son tour « ça va aller... » essoufflée comme un bœuf. Depuis son accouchement, on ne pouvait pas dire que Sarah s'était beaucoup mise au sport, courir n'était plus dans ses habitudes. Elle avait chaud, et elle aussi commençait à fatiguer, mais quelque chose en elle la faisait poursuivre sa course idiote. « Faut que tu tiennes ma puce » lança t-elle dans un souffle. Sarah essaya de chercher Eve dans la pièce, cherchant où elle se trouvait et surtout dans quel état, mais en faisant ça, elle perdit de sa concentration. Rapidement, un fantôme arriva droit devant elle. En quelques secondes, il avait traversé la pièce. Elle cria, de surprise et après deux secondes de bug total, où elle s'était figée, elle se retourna et alla se cacher derrière un miroir. Malheureusement pour elle, ce dernier était fissuré. Est-ce que ça allait jouer quelque chose ? Oui, sûrement, le fantôme n'avait en tous cas pas l'air effrayé par ce miroir, il allait arriver sur Sarah, il allait si vite. « Putain de merde » souffla t-elle à bout de souffle, le cœur battant à la fois par sa course et par l'adrénaline. Elle ne su pas comment, mais malgré les douleurs ressenties par son corps, elle se releva, manquant de trébucher d'ailleurs et rampa presque jusqu'à un nouveau miroir, non loin. Le fantôme cria, un bruit assourdissant, et elle comprit que ce miroir, jouait un impact sur eux. Alors de sa cachette, elle cria vers la jeune femme « trouve un miroir... » elle soufflait vraiment « qui ne soit pas cassé » précisa t-elle en jetant un coup d'oeil de l'autre côté de son miroir à elle, pour voir si le fantôme était encore là ou non « et cache toi derrière, j'crois qu'ils en ont peur » réussit-elle à dire, totalement épuisée.



↠ YOU'RE DRIVING ME CRAZY
je recherche ma famille ici


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 248 messages et j'ai : 1363 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Diana Korkunova et pour finir je crédite : Huimei (vava) Diana(photo)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Films d'horreur] Eve & Sarah   Sam 17 Nov - 21:04



 Trick or Treat - Horror movie (SAW)
Ft. @Sarah O. Davis

J'avais pourtant été habituée aux entraînements du programme de rééducation respiratoire de l'hôpital, et étais une grande fan de sports nautiques comme le surf et la plongée sous-marine. Le début de l'Automne m'avait, cependant, fait ralentir le rythme. L'eau n'était plus praticable autant que je l'aurais espéré, et ma récente opération, pour cette stomie non-définitive, m'avait empêché de reprendre rendez-vous avec la coach et les séances de kinésithérapie avaient été échangées contre des antibiotiques pour une courte période. Je ressentais donc ces changements dans ma course folle contre les fantômes de la pièce. Je m'épuisais, je le sentais. Je pouvais tout sentir et ressentir, par habitude. Mes poumons peinaient à s'ouvrir, mes muscles n'avaient plus assez d'énergie pour m'aider à continuer l'échappée et, pourtant, ils continuaient à pomper dans mes réserves. Peut-être que j'allais sombrer, tomber dans les vapes par manque d'air, m'affaler au sol par hypoglycémie, m'écraser contre un pan de mur, me cogner violemment la tête et dormir. Un peu de repos, merci. Il n'en fût rien, heureusement, mais je ralentissais la cadence, motivée par la voix de Sarah. Elle était là, encourageante comme elle n'eut jamais à le faire -ou probablement que si-. Qui était cette partenaire qui se coltinait une gamine si faible et inconsciente à la fois de s'être engagée dans cette aventure ? Qui était-elle, cet ange qui prenait plus que jamais soin de moins sans me connaître ? J'étais heureuse, dans un sens, de l'avoir pour amie dans cette dure épreuve. Je n'étais pas une jeune fille qui baissait rapidement les bras pourtant, mais les difficultés de ces dernières semaines n'avaient forcément fait que faiblir ce mental qui m'était connu comme étant le plus combatif. Je me rattraperai, pour sûr, si nous sortions d'ici. Je traînais des pieds en courant, deux des fantômes tentant de s'approcher au plus près pour me frôler de leurs doigts gelés, et m'agripper dans leurs bras un semblant transparents. Trouve un miroir. Ils en ont peur. Une énième recommandation de la plus âgée, la plus sage. Devant moi, droit devant moi, il y en avait un qui ferait probablement l'affaire. Il n'était pas cassé, ni brisé. Aucune égratignure ne semblait recensée d'où j'étais; et j'avais une bonne vue selon les médecins. Je pouvais me faire confiance et dicter à mes pieds de faire un dernier effort pour s'y rendre. Le bonheur n'était plus très loin. Le bonheur ? Oui, le bonheur. Mon seul et unique bonheur en cet instant ne pouvait être autre qu'un peu de tranquillité, de détente. Alors mes pas recommencèrent à brasser l'air de leurs mouvements. Plus vite. Un peu plus vite encore. Je serrais les dents, la mâchoire bloquée faisant grossir mes muscles, mes joues déjà bien bombées. Déterminée. Prête à risquer le tout pour le tout avec vigueur et persévérance. Prête à... Un chat. Noir. Il sauta devant moi, ce qui eut le don de me faire sursauter et d'arrêter ma course. Mon regard se mit à suivre son trajet. Non, pas là-bas, l'interpellai-je lorsque je vis qu'il se dirigeait tout droit vers le milieu de la pièce malgré la faible luminosité. Il s'en allait droit vers ces monstres, laids et dotés d'aucune classe, aucune. Il allait se faire attraper. Peut-être même manger par ces dents jaunes qu'ils arboraient à chaque fois qu'il nous courait derrière, courait derrière Sarah ou moi. Malgré la noirceur de son pelage, je ne pus me résoudre à le laisser se faire avoir par les méchants enfermés dans la pièce et le suivis. Je détournai mon objectif dans le but d'aller le récupérer. Postée non loin de lui, je baissai mes mains pour le prendre, de part et d'autre de son corps, et le plaquai contre ma poitrine de demoiselle, pour le protéger. Il ne fût pas bien reconnaissant, cela dit. Dès qu'il le put, notamment parce qu'il ne semblait pas être totalement domestiqué, il se tourna, face à moi, et leva les pattes, griffes sorties pour me donner un coup de pattoune sur le faciès. Les crochets bien aiguisés me firent un mal de chien sur le coup, si bien que je laissais l'animal tomber pour poser ma paume sur les lacérations qu'il avait laissé sur mon épiderme. Saleté. Sauvage. Il m'avait bien eu. Tant pis pour lui. Sarah me sortit d'une manière ou d'une autre de mes pensées et je me remis en route vers ma cible principale : la glace brillante la plus proche. J'y cours Sarah, la rassurai-je, consciente qu'elle ne pouvait peut-être pas voir ma position, encore moins combien de mètres il me restait à parcourir pour être en sûreté; pour ne pas la décevoir, surtout. Main plaquée contre mes blessures rapprochées, mes jambes se remirent en mouvement jusqu'à ce que je n'atteigne, enfin, l'arrière du miroir. Suivie par quelques mauvais esprits, comme l'eut prédit Sarah, ils crièrent à leur tour et tournèrent les talons pour me laisser tranquille. Alors, c'était donc ça, ce qu'il fallait faire ? Se terrer derrière un miroir en attendant que les fantômes ne perdent totalement notre trace ? Sarah, tu es cachée, toi aussi, l'interrogeai-je, comprenant que les sons n'avaient rien à voir avec l'énigme à résoudre. Oui. Bien sûr. La jeune femme était hors de danger, elle aussi. Et j'en étais complètement rassurée.


this is Halloween, everybody make a scene
trick or treat till the neighbors gonna die of fright
it's our town, everybody scream
in this town of Halloween


Défis à relever:
 


L.O.V.E. & C.H.E.R.I.S.H.
'Cuz one day you will be called back by the sky
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Time to have fun


J'ai posté : 947 messages et j'ai : 1050 et pour finir je crédite : Alaska

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Films d'horreur] Eve & Sarah   Hier à 11:50

The end
GOOD MORNING AMERICA
Toutes deux cachées, trouvant alors comment mettre fin à cette cohue de fantômes, le jeu cesse et une lumière se met à briller dans un coin de la pièce, mettant alors en évidence la porte de sortie. Il vaut faut le courage de tenter votre chance au vu de ce que la première sortie vous a offert mais si vous le faites vous ne le regretterez pas. En effet, une fois cette porte passée, vous vous retrouvez dans une grande pièce, la luminosité est faible, non pas pour vous effrayer, mais pour laisser vos yeux s'habituer doucement en sortant de la noirceur des lieux que vous venez de visiter. Des écrans se trouve partout autour de vous, et vous découvrez des photos de vous dans des situations plus ou moins drôle. Des codes inscrit sur ses mêmes photos vous font alors comprendre que vous étiez dans un jeu, étrange, certes, mais un jeu tout de même et que vous pouvez même acheter une ou plusieurs photos souvenirs si vous le souhaitez. Des ravitaillements sont posé sur une table, de quoi boire un peu, des gâteau afin de redonner un peu de sucre à votre organisme suite aux différentes peur que vous venez de subir, ainsi qu'un petit dressing rempli de déguisement en tous genre. Si vous jetez un coup d'oeil dehors, vous comprendrez alors qu'une grande fête vous attends, et que tous les participants de ce jeu s'y trouvent, certains ont encore le visage marqué par la peur, d'autre sont souriant et heureux d'être là, mais beaucoup ont enfilé un déguisement pour l'occasion. C'est alors à vous de voir si vous voulez vous mêler à la fête, ou si vous décidez de rentrer chez vous pour vous cacher sous la couette.


Aucune action à réaliser ici, vous êtes désormais libre de poursuivre votre rp ou pas Nous espérons que vous avez aimé l'aventure hola
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Time to have fun


MessageSujet: Re: [Films d'horreur] Eve & Sarah   

Revenir en haut Aller en bas
               

 [Films d'horreur] Eve & Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum