Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Let it snow, let it snow, let it snow ♪ - Lisbeth - Page 2 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Let it snow, let it snow, let it snow ♪ - Lisbeth

GOOD MORNING AMERICA :: All over the world
 :: All over the world
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Aberline
général
J'ai posté : 1985 messages et j'ai : 241 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Taron Egerton et pour finir je crédite : Schizophrenic.

Lun 1 Juil - 0:58

Let it snow, let it snow, let it snow
Daniel & Lisbeth

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]J'ai mis les bouchées doubles pour en mettre plein la vue à Lisbeth ce soir. En effet, aujourd'hui, j'ai l'intention de demander Lili en mariage. Ce n'est pas le genre de choses que l'on fait toutes les semaines, comme s'il s'agissait d'une vulgaire banalité, bien au contraire. C'est un moment très spécial qu'il vaut mieux préparer de long en large afin de mettre toutes les chances de son côté. Pour ma part, c'est encore plus le cas. Lisbeth et moi, ça ne fait pas des années que nous sommes ensemble. En fait, notre histoire est encore toute récente, surtout quand on compare sa durée à celle d'une existence entière. Cela fait plus d'un an que l'on se connaît, plus d'une année que l'on est ensemble. Pour certains, ce n'est pas suffisant pour prendre une décision aussi lourde de conséquence. Mais avec Lisbeth, malgré nous ou volontairement, on a toujours eu tendance à tout enchaîner, parfois en faisant les choses dans le désordre : la grossesse, l'emménagement, le fameux et tant attendu « je t'aime », l'achat d'une maison, les fiançailles,... Mais pour cette dernière étape, il me manque encore l'accord de Lisbeth. Guidant ma petite amie au sein du chalet qui est désormais empreint d'une toute autre ambiance, je prends un certain plaisir à observer ses expressions en la regardant découvrir ce qui l'entoure. Au vu de l'incompréhension qui traverse son regard, je pense ne pas trop m'avancer en m'imaginant qu'elle n'a pas encore deviné ce qui l'attend. « Je n'ai pas choisi cette date au hasard, en fait. Je voulais marquer le coup pour que ton anniversaire soit inoubliable mais... Ce n'est pas précisément pour ton anniversaire que j'ai préparé tout ça. » Mes explications doivent encore plus embrouiller ma petite amie mais, pour que la surprise soit complète, ce n'est peut-être pas plus mal.

J'entame alors le fameux discours qui est censé introduire ma demande en mariage. Je suis extrêmement tendu, nerveux et fébrile. Il n'est pas complètement improbable que Lili refuse, après tout. Ou qu'elle réclame un délai, afin de pouvoir réfléchir, et généralement, c'est plutôt mauvais signe. Qui reprocherait à Lisbeth d'avoir des doutes concernant notre relation, alors qu'elle n'en est alors qu'à ses prémisses. Comme le veut la tradition, je sors de ma poche une petite boîte et je pose un genou à terre, face à Lisbeth. J'ouvre l'écrin, dévoilant la bague ornée de saphirs que j'ai fait confectionner expressément pour l'occasion. Je m'attends à un long silence malaisant après avoir formulé ma demande mais en fait, c'est tout le contraire. Le temps qui s'écoule entre la fin de ma question et la réponse de Lisbeth est relativement court, à bien y réfléchir, mais il me faut tout de même plusieurs secondes pour comprendre que ma petite amie a bel et bien accepté. Je lâche un éclat de rire spontané quand elle se jette dans mes bras. Je la serre contre mon torse, me relevant peu à peu, réceptionnant son baiser en plein vol. J'écoute attentivement les paroles qu'elle prononce, qui m'assurent que je n'hallucine pas complètement. Elle a dit oui et j'ai encore du mal à y croire. Les yeux légèrement humides, à cause de l'émotion qui me submerge soudainement, quelques secondes me sont nécessaires pour reprendre mon souffle. « J'arrive pas à y croire ! J'arrive pas à croire que tu aies dit oui ! Tu n'imagines même pas à quel point tu me rends heureux ! » Pour lui prouver, je dépose une pluie de baisers sur ses lèvres, entrecoupés de rires amusés et presque niais. « Je crois qu'on a oublié le plus important... La bague. » Je me recule d'un pas, essuyant les fines larmes nées au coin de mes yeux d'un revers de main. Délicatement, je retire la bague de l'écrin, saisis la main gauche de Lili et fais glisser l'anneau le long de l'annulaire de ma petite amie, devenue, grâce à un seul mot, ma fiancée.
(c) DΛNDELION


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Every addiction starts and ends with pain
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth O. Edern
général
J'ai posté : 2500 messages et j'ai : 657 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Freya Mavor et pour finir je crédite : kozmic blues. (avatar) Astra (sign)

Sam 6 Juil - 12:50
Let it snow, let it snow ♪
— with Daniel Aberline

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il souhaite que ton anniversaire soit inoubliable, et tu es prête à le croire sur parole. Même si tu ignores encore à cet instant l’étendu de la surprise qu’il te réserve, à tes yeux, cet anniversaire, celui pour tes vingt-sept ans restera gravé dans ta mémoire. Vous n’êtes pas à New-York, mais en Europe, dans ce magnifique pays qu’est la Finlande, dans un chalet confortable et cosy, dans une ambiance de rêve, où règne un côté magique, avec la neige qui recouvre le sol, mais aussi la décoration que ton petit ami a soigneusement installé. Le lieu n’est pas le seul critère qui rend la date importante, il y a tous les changements futurs qui s’opèrent peu à peu. Ce bébé qui se développe dans ton ventre, cette maison visitée avant de prendre l’avion, la perspective d’y vivre avec Daniel. Tout va extrêmement vite, mais c’est comme si vous rattrapiez le temps perdu en peu de temps. Tous deux, pour des raisons différentes, vous avez mis vos vies sur pause, presque entre parenthèse, les rêves et les espoirs impensables. Et puis, vous êtes tombez l’un sur l’autre, dans ce bar, à la fin du mois d’août. Ce qui ne devait être qu’une drague d’une nuit s’est finalement révélée être plus que ça, avec plusieurs mois plus tard, une vraie vie d’adulte qui commence. Oui, l’âge de l’insouciance et des conneries est résolue. Les études et les soirées jusqu’à pas d’heure laissent place à une vie plus rangée, avec un bébé en préparation. Mais ce que tu ignores, c’est qu’un nouvel élément se prépare, qu’il est la raison principale de toute cette mise en scène. Les pièces du puzzle s’assemblent doucement dans ton esprit, à mesure que ton petit ami énonce son discours. Une vraie déclaration d’amour, comme dans les films à l’eau de rose que tu aimes regarder de temps en temps, et que tu adores encore plus lui imposer. Même s’il rechigne à chaque fois, tu sais au fond de toi que Daniel les apprécie, mais qu’il n’ose pas l’avouer à haute voix, pour une question de fierté ou d’égo. Dans les films d’amour, on assiste généralement à une belle demande en mariage, au moment où on s’y attends le moins. C’est exactement cette scène que tu es en train de vivre Lisbeth. La déclaration s’enchaine sur la découverte d’un écrin, si significatif pour les jeunes femmes encore célibataires. Ton cœur s’emballe, ton esprit comprend enfin, et l’émotion est à son comble quand tu découvres la bague, et entends la fameuse question. Il ne faut pas longtemps entre la fin de sa question et ta réponse, car elle te paraît évidente. C’est un oui que tu lui offres, avant de te jeter dans ses bras, prise d’une forte émotion soudaine. Tes lèvres s’emparent des siennes, pour sceller cet accord, tandis que tu te relèves doucement avec lui, tes bras toujours autour de son cou. Après quelques secondes, tu lui donnes une plus longue réponse, plus complète. Une sorte de déclaration d’amour, à ton tour, même si elle est plus brute, moins détaillée qu’il n’a pu le faire juste avant. Il faut dire que c’est une improvisation, alors que lui a dû y penser depuis plusieurs jours, semaines, ou moins ! Tu laisses quelques rires discrets se faire entendre, en réaction à ses mots. Il faut croire que cette réponse est surprenante, qu’il s’attendait à ce que tu refuses sa demande, ou demandes un délai pour réfléchir. « Je veux bien te le répéter autant de fois que tu le voudras, jusqu’à ce que tu sois certain que j’ai dit oui. » parviens-tu à dire entre deux baisers. Un échange qui pourrait perdurer pendant encore longtemps, si ton fiancé n’avait pas la présence d’esprit d’évoquer cette bague que tu ne portes pas encore. Cette évocation provoque une nouvelle vague d’émotion, que tu parviens encore tant bien que mal à maîtriser. Tu te détaches doucement de loin, pour faire un pas en arrière, et le laisser procéder à la tradition, si on peut appeler cela ainsi. C’est fou comme un simple geste peut faire emballer le rythme de ton cœur. Tu le laisses se saisir de ta main gauche, observes attention la scène, ne voulait rater aucun détail, pour t’en souvenir toute ta vie. La bague désormais à ton doigt, tu t’autorises à approcher ta main un peu plus près de ton visage pour l’admirer, en découvrir chaque particularité. « Elle est… juste magnifique. » Ces mots ne sont pas assez fort pour réellement transmettre ta pensée, mais tu n’en trouves pas d’autres. Peut-être dans les prochains jours, quand tu auras réaliser ce qu’il se passe, car pour l’instant, tout semble n’être qu’un rêve. Après quelques secondes à regarder la bague, tu relèves le regard vers l’homme que tu peux désormais appeler ton fiancé, un ravissant sourire à tes lèvres. « Ça me touche énormément Daniel. Ce n’est pas une vulgaire bague choisie dans une bijouterie, elle est unique, et nous seuls savons sa signification, ainsi que celle des pierres. » Grâce à ce geste, il permet - involontairement - de faire d’un mauvais souvenir quelque chose de joyeux. Rendre cette mésaventure sur une île déserte un beau souvenir, lieu d’où provient les pierres de ta bague de fiançailles. Soudain, une pensée traverse ton esprit, et tu ne manques pas de la partager. « Je sais que c’est prématurité, et sûrement dingue mais… on pourrait se marier en août ? Je ne sais pas quand tombe notre date, mais ça pourrait marquer le coup. Ça ferait deux ans que nous sommes ensemble, et un an qu’on est officieusement mariés. Et la luciole aurait déjà trois mois, c’est suffisant pour retrouver une taille acceptable pour entrer dans une robe de mariée, non ? » Tu n’arrives pas à croire que tu sois ici, dans un magnifique chalet, le jour de ton anniversaire, à planifier votre mariage. Si c’est un rêve, tu espères ne jamais te réveiller.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We are young & pretty
Let it snow, let it snow, let it snow ♪ - Lisbeth
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: All over the world
 :: All over the world
-
Sauter vers: