Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Benedict || I see your true colors.  1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Benedict || I see your true colors.

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Sam 5 Jan - 0:16
Le grand jour était arrivé. Tu avais pris quelques temps de préparation comme tu lui avais dis, à regarder des tutos et autres astuces, surtout pour la décoloration qui demandait de ne pas se tromper dans le dosage. Tu avais dù bien insister auprès de ton copain aussi qui avait tout fait pour fuir ou négocier autre chose, mais tu avais tenu bon. Surtout grâce à l'image bien ancrée dans ta tête de Benedict avec des mèches roses pâles sur la tête.

Bon sang, rien que d'y penser ça te donnait le tournis.

Vous êtes dans le salon, toi avec des gants de protection sur les mains en train de préparer la décoloration. Le coiffeur que Ben est allé voir était vraiment cool, il avait même laissé des pinceaux et un récipient pour faire les mélanges. « Faudra que tu restes au moins 35 à 40 minutes avec la décoloration. Ensuite on rince. » Et la suite... Vous verrez. Prudent, tu finis par tremper le pinceau dans la mixture, te plaçant correctement pour commencer à la déposer sur ses mèches de devant.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Sam 5 Jan - 0:56
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Le grand jour. Juste pour lui alors. Toi, t'as essayé de le repousser, d'annuler son gain de défi à la con. Mais non. Il t'a fait chier jusqu'au bout pour y parvenir. T'as gagné le fait que ça ne soit pas tout le crâne, mais des mèches. Ce qui te fait peur, c'est que ton petit ami est aux commandes et qu'il n'y connait rien du tout. Mais hors de question d'aller en salon ou de faire venir quelqu'un. Déjà, tu penses que tu ne sortiras plus sans un bonnet prenant tout tes cheveux. Vraiment, idée à la con. « Et combien de semaines je vais rester complètement ridicule ? » Il parle du temps de pause, mais pas de celui avec lequel tu vas subir cette tronche. Surement qu'un miroir va se prendre ton poing à un moment donné, c'était même certain avec ton caractère.

Au moins, tu n'as pas à t'assoir quelque part. Ton fauteuil fera largement l'affaire pour l'opération. Vous êtes donc dans le grand salon, surtout pour sa luminosité, et pour le moment, tu fais tout pour retarder l'inévitable, jusqu'au bout. « Tu vas m'chercher des allumettes ? Un briquet ? Un lance-flamme ? J'sais pas n'importe quoi pour foutre le feu à l'appart et avoir une raison de s'barrer. Ah et on lance les produits ici aussi. » Tout est posé sur la grande table où vous prenez les repas à trois, depuis que Bénédicte est avec vous. Pour le moment, elle est à l'école mais ce soir, t'auras de belles remarques, c'est certain. Tu prends donc dans tes mains la coloration finale et t'en lis les ingrédients. Le tout bien chimique qui va te défoncer le cuir chevelu, génial.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Sam 5 Jan - 22:23
Tu roules un peu des yeux lorsqu'il te demande plutôt la durée de la couleur sur les cheveux que le temps de pause. Quelle mauvaise foi. C'est lui qui avait fait ce pari de base, rappelons-le. La prochaine fois il te prendrait un peu plus au sérieux et ne lancerait pas n'importe quelle idée au hasard, il y réfléchira à deux fois. « Ils disent de 25 à 42 shampoings, mais comme c'est la première décoloration je pense que ça ne durera pas au delà des 25. » Tu énonces uniquement ce que tu as pu lire ou entendre car tu n'avais jamais fais de couleur non plus auparavant. Tu continues de mélanger la décoloration un moment pour faire une belle mixture et te places ensuite correctement pour commencer à lui mettre.

Mais Ben continue de râler, c'est tout juste si il ne maudit pas le ciel et ses ancêtres. Et pendant qu'il râle, il bouge, notamment pour prendre la boîte du rose pâle. Tu finis par faire claquer ta langue et lui jeter un regard noir, tu n'aimais pas qu'on te déconcentre, surtout que si tu te ratais c'est lui qui allait pleurer après. « Arrête de bouger ou jte vide la décoloration sur le crâne. » Et ça allait brûler un peu. Lui qui voulait des flammes, il en aurait, mais sur sa peau. Tu reprends ta délicate tâche, étalant la décoloration sur ses mèches avec ton pinceau. Tu sors légèrement ta langue d'entre tes lèvres, comme à chaque fois que tu te concentrais énormément sur quelque chose.

Cela ne prend pas longtemps avant que tu finisses, un peu moins de quinze minutes. Tu avais correctement dosé la décoloration en plus et il n'en restait plus dans le pot. Tu recules et observes ses cheveux commencer déjà à virer au blond cendré. « Voilààà! On a 40 minutes de libre maintenant. » tu vas nettoyer le pot et le pinceau pour les préparer d'avance à la suite.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Sam 5 Jan - 22:41
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Oula. Ça faisait pas mal de shampoings tout ça, surtout que tu ne te lavais pas les cheveux tous les jours. Bon, au minimum un mois alors. Franchement, quelle merde ce pari qu'il a gagné en trichant, de surcroit. Perfide solution que d'aller prendre ton doigt pendant ton sommeil pour avoir accès au dossier photo en question. « Tu fais ça Cutler, je te fous des somnifères dans ta bouffe et je te tatoue partout sur le corps des paroles de musique country. Et des bottes là, leurs bottes moches en gros sur son bide. » L'idée te plait d'un coup, heureusement que tu ne le feras pas en vrai. Mais tu fais l'effort d'arrêter de bouger pour qu'il puisse s'appliquer et en mettre le moins possible. Comme ça, tu aurais l'air moins ridicule.

Tu attends donc qu'il ait terminé, avec le cuir chevelu qui te démange tout le long. Et t'allais devoir attendre plus d'une heure en plus de ça. « Ça graaaatte ! Donne moi le dos d'une petite cuillère que je puisse gratter au moins ! » Pour le moment, tu as agrippé les accoudoirs de ton fauteuil pour ne pas mener tes doigts à ton crane et venir soulage ce qui te démange. Vraiment, la pire idée du monde.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Sam 5 Jan - 22:55
Ses menaces ne te font pas peur du tout. T'as même un grand sourire amusé qui se dessine sur tes lèvres, bientôt suivi d'un rire lorsqu'il te rajoute des bottes country sur le ventre. Qu'il pouvait être con quand il s'y mettait. « Tu fais genre que non mais t'as plutôt une bonne imagination quand tu le veux en fait. » Tu le voyais bien en mafieux, à inventer des plans farfelus pour tuer ses ennemis. Il avait l'air plutôt rôdé en matière de vengeance et autres joyeusetés... C'est sur ces pensées un peu étranges que tu te concentres sur sa décoloration et que tu termines avec succès. Tu n'avais pas trop fais de la merde, d'après ce que tu pouvais voir aux premiers abords.

Mais bien vite, ça lui gratte, ça aussi c'était souvent signalé lors des explications d'usage des produits de décoloration. Ton copain ne manque pas cette occasion de se plaindre encore, ce qui te fait à nouveau lever les yeux au ciel, dans un air cependant légèrement amusé malgré toi. « Pourquoi une cuillère? Si ça te gratte autant prendre un truc qui gratte bien... » Tu lui jettes un drôle de regard, te dirigeant vers la cuisine pour prendre un cure-dents et le lui donner. Tu vas ensuite sur le canapé, l'observant, un peu rêveur. Tu ne le dis pas à voix haute mais t'as vraiment hâte de voir le résultat final... Y'avait tout un tas de papillons qui grouillaient dans ton ventre à cette simple pensée.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Sam 5 Jan - 23:14
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Tu penses à la cuillère parce que c'est le premier truc qui te vient à l'esprit. Toi tu veux juste pouvoir te gratter le crane sans t'en foutre partout et ça te démange de plus en plus. Et puis tu ne penses qu'à ça, évidemment. « On s'en fout putain ! » Toujours à s'attacher aux détails inutiles celui-là ! Et il voulait que tu lui dises s'il te plait et merci, avec un tel comportement ? Jamais. D'ailleurs, tu lui arraches le cure dent des mains et vient gratter là où c'est le plus emmerdant. Un soupire de soulagement en même temps que tu t'affaisses un peu sur son fauteuil. Dieu que ça te fait un bien fou. Tu prends une bonne minute à chercher toutes les zones sensibles et tu n'en finis pas de grogner de plaisir à chaque fois que tu parviens à retirer cette sensation si désagréable d'un cuir chevelu qui gratte si fort. Après, tu peux regarder le cure dent, tu l'amènes près de tes narines pour le sentir et tu fais la grimace. Ça sent assez fort même avec les produits plus naturels que vous avez choisis pour éviter le trop de dégâts au final.

Tu le jettes ensuite sur la table, parce que la poubelle se trouve à une dizaine de mètres et que c'est bien trop loin, pour te rapprocher de Lukas, posé tranquillement sur le canapé. « Comme on doit attendre une éternité que je devienne moche, tu me donnerais pas un cours de piano ? » Vous l'aviez convenu, avant. Mais il ne s'en souvient pas et tu n'en as pas reparlé. Mais t'as oublié ce détail.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Sam 5 Jan - 23:38
Ton copain avait un vrai caractère de cochon en général, mais quand quelque chose le dérangeait, il pouvait devenir un véritable démon. Tu te retiens de pas lui piquer la peau avec le cure-dent pour te venger de la façon dont il te parle, mais même ça il ne t'en laisse pas le temps puisqu'il t'arrache le cure-dent des mains. Tu soupires lourdement et vas t'installer dans le canapé sous ses grognements de soulagement qui sonnent autrement quand tu lui tournes le dos. Ça plus l'image de Ben avec les mèches roses suffisent pour te secouer de part en part d'un désir qui te fait frissonner.

Plongé dans tes pensées pour tenter de calmer tes ardeurs, un peu pris de court par leur intensité, tu ne le vois pas abandonner le cure-dent et s'approcher de toi. Tu as donc un grand sursaut lorsqu'il prend la parole et tu lui jettes un regard affolé, posant la main sur ton cœur qui s'est accéléré rapidement. « Ah! Euh oui, si tu veux... » Tu te mordilles la lèvre et te diriges vers le piano, poussant un peu le tabouret pour lui laisser la place de s'installer. « Je, mh, t'ai déjà appris des choses ou pas du tout? » Tu poses ta question un peu maladroit parce que tu craignais toujours d'aborder le sujet de ton amnésie avec lui, même indirectement.



The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Dim 6 Jan - 0:18
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Forcément que tu le veux, t'as demandé. Tu roules des yeux et tu le suis jusqu’au piano. Pour le moment, il est seul dessus. Tu l'observes. Tu aimes toujours le voir près de cet instrument. Il est beau, grand et avec une telle prestance. T'as envie de le pincer de te faire vriller le cœur comme ça. « Pas vraiment... » Pas le temps, pas l'envie de ton côté. Tu roules un peu pour t'approcher et tes doigts passent sur les belles touches toutes blanches. Tu devais prendre des cours aussi mais avec l'accident de ton copain, tu y as renoncé. « Mais. » Tu fronces les sourcils et serre le poing posé sur les touches. Tu dois te souvenir que lui n'en a aucun et forcément, ça te met en colère. Toujours cette rage qui grouille au fond de ton bide et que tu as tant de mal à contrôler. Alors tu fixes un point, une partie de l'imposant instrument pour ne pas le regarder lui et lui en vouloir encore. « Laisse tomber, joue tout seul. » Tu retires ton poing des touches et tu te recules, qu'il puisse au moins faire quelque chose de potable. T'en as marre que rien ne s'arrange.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Dim 6 Jan - 1:17
Pas vraiment. Tu te fais pensif alors que tu te demandes comment tu allais pouvoir lui apprendre les bases sachant que tu n'étais absolument pas du tout professeur de musique et que tu n'avais pas du tout l'instinct pédagogique. Mais... Bon. Ben n'avait pas vraiment l'instinct d'un elève modèle tu supposais. Tu le regardes, interrogateur, lorsqu'il proteste en un seul mot; son poing serré sur le piano t'indiquant que quelque chose clochait. Il avait un peu une réaction à retardement, mais au moins il se contenait. Ça commence à te réchauffer le cœur de voir tous ces efforts accumulés depuis quelques temps. Et t'essaies d'en faire aussi de ton côté, sinon tu sentais que ça ne marcherait jamais. Puis tu n'étais pas parfait non plus.

Tu pinces tes lèvres dans un air un peu douloureux lorsqu'il te demande de laisser tomber et tu secoues la tête. « Benedict... Peut-être que je me souviens de rien mais je suis pratiquement sûr que j'avais envie de jouer avec toi. Et j'en ai toujours envie. S'il te plaît? » Tu lui tends doucement la main, l'invitant à l'attraper, se rapprocher et se réinstaller. Tu le regardes avec toute la tendresse que tu ressens pour lui. Et merde, t'es désolé. T'es désolé parce que tu as compris que derrière toute cette colère, il avait surtout mal. Que ton amnésie le faisait souffrir. C'était pour cela que tu évitais d'aborder le sujet, surtout, pas pour ses colères.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Dim 6 Jan - 1:36
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Ce sont des sentiments que tu ne connais pas vraiment. Bien sur, tu as souffert déjà. Mais toi, ton arme de défense a été de muer tout ce malêtre en colère, d'exploser et d'être toujours plus colérique et insupportable. On ne t'a jamais appris à lâcher du lest et simplement accepter que tu avais le droit de ne pas y arriver. Mais Lukas t'ouvres ces portes douloureuses et nécessaire en même temps. Doucement, très doucement. Parce que si ça n'avait pas été lui assis sur le long tabouret, tu aurais refermé le clapier sur ses mains, tu l'aurais poussé à terre et tu lui aurais hurlé dessus. Mais non. Tu as préféré caractérisé ta colère dans ce poing qui aimerait cogner mais qui se retient. Alors tu te retires, tu mets toujours un point d'honneur à ne pas le regarder pour ne pas que la colère l'emporte. Sans le voir, c'est plus facile. Parce que malgré lui, Lukas représente tout ce qui te fait souffrir à l'intérieur et que tu tais encore.

Toi tu t'es reculé et t'as lié tes mains juste devant ton ventre, la tête tournée de force presque à quatre-vingt-dix degrés. Elle est penchée vers le bas aussi et tu serres la mâchoire surtout pour ne pas commencer à déballer un flot d'horreur et ne plus parvenir à t'arrêter. Lukas essaie encore, tu vois vaguement son bras se tendre vers toi dans ta vision périphérique alors par réflexe, tes yeux regardent un peu mieux. Mais c'est dur. C'est réellement obscur pour toi d'aller de l'avant en plus de faire l'effort de ne juste rien dire. Il ne se passe rien pendant plus d'une minute, une longue minute où ton cœur et ton intellect semblent se battre à n'être d'accord sur rien. Tu voudrais juste qu'il se souvienne, ça serait tellement mieux.

Finalement, tes mains se délient pour se poser sur tes cercles de fer et te faire avancer, toujours sans un mot et sans le regarder. T'es déjà plus droit au niveau du visage, il n'y a plus que ton regard qui le fuit.  « Choisis pas un truc trop chiant. J'étais nul. » Tu ne lui as pas pris la main mais tu es venu.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Contenu sponsorisé
Benedict || I see your true colors.
Page 1 sur 11
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan
-
Sauter vers: