Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Benedict || I see your true colors.  - Page 2 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Benedict || I see your true colors.

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Dim 6 Jan - 2:08
Tu attends, droit comme un i sur ton tabouret, le bras tendu vers lui. Tu attends parce que tu sais que c'est ce qu'il faut faire, que tu ne devais pas le forcer à te regarder ou te toucher, même si le voir fuir ton regard en détournant tout son visage te tordait un peu la poitrine. Tu t'en voulais de lui faire du mal, même si c'était pas intentionnel, même si tu n'y étais pour rien et que tu donnerais tout pour arranger les choses. Alors oui, tu ne fais que attendre sans bouger. Tu commences même à avoir des fourmis dans le bras alors tu remues un peu, inconfortablement.

Et puis il finit par se déplacer et se remettre à côté de toi. Il ne te regarde toujours pas, passe devant ton bras sans le toucher, mais cela te suffisait amplement. Tu te réinstalles donc en souriant. « Jvais déjà t'apprendre les bases. » A savoir les notes des touches noires et blanches, que tu lui fais essayer pour qu'il arrive à noter les différences de tons et de demi-tons - souvent l'utilisation des touches noires étaient bien plus inconnues car les changements se notent moins facilement à l'oreille. Tu lui apprends ensuite les accords les plus courants, composés uniquement de touches blanches et de moins d'une dizaine d'enchainements dans un premier temps.



The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Dim 6 Jan - 14:31
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Ça semble un peu hors du temps, ce qu'il se passe ici. Au moins, il te force pas à le regarder ou à le toucher, parce que ça gâcherait tout. Ce n'est pas tout à fait le même pour toi, mais Lukas reste toujours si profondément gentil et attentif avec toi. Pourtant, t'as toujours cette douleur, cette idée d'avoir perdu un morceau du seul qui t'as rendu un peu faible et dont tu as accepté de t'ouvrir un peu. T'es pour le moment toujours sur ton fauteuil, à le regarder faire. Il va lentement mais comme tu n'y connais rien à l'art de jouer les sons, ça reste compliqué. Il y a cette pression de tout réussir qui te pèse déjà, parce que c'est ainsi que tu as été élevé. Il répète plusieurs fois les enchainements et pour le moment, tu décides de te concentrer sur un seul pour être certain de ne pas te tromper et déclencher la colère qui gronde en toi et attend le moindre faux pas. Le premier dont il te parle a l'air simple, juste trois notes. Tu mets donc la sécurité de ton fauteuil pour te mettre à côté de lui, toujours sans un bruit et tu commences à mettre ta main sur le clavier, comme il l'a fait. Tu regardes où il place ses doigts et comment surtout pour faire pareil. Un peu hésitant, tu appuis sur les trois notes, do, mi, sol. Rien de bien compliqué effectivement. Ça t'arrache un léger rictus de biais, parce que tu n'aurais pas voulu faire une fausse note, surtout pour quelque chose d'aussi simple.

Ta main se lève et se met entre vous deux, dans le petit espace qu'il reste. Elle dévie pour aller se poser sur la cuisse de Lukas et venir la serrer un peu dans un geste tendre. « Tu peux au moins me jouer un vrai truc ? » Pas quelque chose que tu seras capable de faire, évidemment.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Dim 6 Jan - 14:49
Tu lui apprends, le plus lentement possible, les bases dont il aura besoin pour réussir à jouer de véritables compositions plus tard. Ce n'était pas une étape des plus réjouissantes mais obligatoire. Tu lui parles avec douceur, démontrant à chaque fois tes dires à travers les touches, le laissant vérifier par-lui même ensuite. C'était une bulle plutôt tendre qui se construisait autour de vous, dans laquelle tu aimerais bien te perdre plus souvent avec lui. Tu le laisses ensuite essayer le premier enchaînement, le plus simple, et le rictus fier sur son visage te fait intérieurement fondre d'amour.

Merde. Tu devenais niais.

Sa main dévie alors du clavier pour se poser sur ta cuisse dans une pression tendre. Lui aussi semblait porté par la douceur du moment et cela ne faisait que rendre les choses encore plus envoûtantes pour toi. « Oui, avec plaisir. » Tu réponds du bout des lèvres, te replaçant correctement devant le clavier. Tu songes quelques instants à une musique, laissant ensuite tes doigts glisser sur le clavier. C'était l'une des dernières partitions que tu avais apprise et qui restait dans tes souvenirs. À la fois douce et en même temps remplie de couleurs et de joie, un peu comme ce moment. Tu te laisses porter par la musique, ce sourire si particulier sur les lèvres, tout simplement heureux de jouer et de ressentir la musique.

Même après avoir appuyer sur les dernières touches tu restes quelques instants sans bouger, parce que tu ne voulais pas vraiment rompre la magie de l'instant. Mais un regard vers l'horloge au-dessus du piano t'indique que vous alliez devoir lui rincer les cheveux. Tu te tournes vers lui, te penches, et lies vos lèvres sous l'accélération de ton cœur. « On va devoir aller te rincer les cheveux. » Que tu souffles tout contre ses lèvres après le baiser.



The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Dim 6 Jan - 15:46
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


C'est tellement mieux quand il se met à jouer. Tu te pousses un peu sur le tabouret, pour être certain qu'il puisse atteindre ses touches sans être gêné. Ta main toujours sur sa cuisse que tu caresses légèrement, tout en l'écoutant et en concentrant ton regard sur ses doigts qui glisses merveilleusement sur le clavier pour créer une si belle mélodie. Lukas a du talent et tu frapperais le premier qui viendrait clamer le contraire, littéralement. Au moins, sa musique te calme, comme à chaque fois, et tu accueilles son baiser à la fin avec autant de tendresse qu'il est capable de te donner. Les yeux fermés, tu songes au premier baiser, à ce premier échange si intime et rempli de symbole pour toi, parce que tu n'y mettais que des mauvaises intentions, avant. Quand vous vous détachez et qu'il te souffle qu'il est temps de te rincer les cheveux, toi t'es toujours dans ton petit univers, celui où Lukas est là. « Tu m'manques tellement. » Que tu souffles à ton tour, puis tu déglutis et détournes le regard, gêné et peiné en même temps.

Te voila de nouveau dans ton fauteuil, direction la salle de bain pour tout rincer. Tu aurais pu le faire dans l'évier mais c'était mieux là-bas et la route légèrement plus longue te permet de penser à autre chose, de ne pas revenir sur ce que tu viens de confesser à demi-mots. Il t'aide à te rincer le crâne et tu ébouriffes tes cheveux dans une serviette avant de te mettre devant le miroir et de devenir blanc, horrifié. « J'espère pour toi que je vais pas garder ce blond horrible de vieux surfeur attardé ! » Là, cette couleur sur toi, tu n'aimes pas.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Dim 6 Jan - 23:45
Tu t'apprêtes à te lever, à briser la bulle autour de vous, pensant qu'il allait simplement se mettre à avancer vers la cuisine ou la salle de bain. Mais non. Pendant un instant il ne bouge pas et te regarde avec un air que tu ne lui connaissais pas, comme si il était... Ailleurs. Et y'a ses mots du bout de ses lèvres, soufflés comme un secret, mais qui te font l'effet d'une bombe dans ta poitrine. Tu t'effrites en silence, pinçant les lèvres sur la douleur que tu tentais d'encaisser. Et tu t'en voulais, tellement. Et tu lui en voulais un peu aussi, de pas te voir comme tu étais maintenant.

Il n'était pas vraiment amoureux de celui que tu étais autrefois et que tu es redevenu maintenant, n'est-ce pas ?

Et toi tu le regardes et tu te dis il est beau et moi je le fais souffrir et c'est injuste parce que je l'aime si fort si fort - ça te prend à la gorge à la poitrine partout dans le corps et tu te sens con. Tu te sens con parce que tu viens juste de t'en apercevoir, là, au pire moment.

Tu dois te forcer pour te lever, tenir sur tes jambes et le suivre à la salle de bain. C'est dans un silence assourdissant que tu lui rinces les cheveux pour lui retirer toute la décoloration et découvrir son blond très clair, le laissant s'essuyer lui-même les cheveux pendant que tu l'observes, le regard absent. « Mmh? » Tu te reconnectes, le regardes et souris. « Bah non, le but c'est de mettre le rose par dessus. On y va d'ailleurs? » Vous retournez au salon où tu prépares la couleur après avoir remis les gants, mélangeant à nouveau avec le pinceau avant de commencer à l'appliquer sur les mèches de colorées. « Il faudra de nouveau attendre à peu près le même temps, histoire que ça s'imbibe bien... Ensuite on rince, on te sèche les cheveux et c'est bon. » Que tu expliques sans le regarder, concentré sur les mèches que tu colores.

Enfin ça t'arrangeait aussi, de pas croiser son regard bleu. T'avais peur qu'il déclenche une nouvelle tempête dans ton ventre.



The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Dim 6 Jan - 23:56
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Tu répètes ses mots de fin, ceux qui disent d'y aller, en marmonnant entre tes dents et en l'imitant. Vraiment, il pouvait pas juste tout annuler et aller te chercher une couleur qui ressemblait à la tienne ? Tu te dis qu'avec le blond devant, tu aurais des mèches quoi qu'il arrive. Et garder cette couleur était hors de question. M'ouais, le rose n'était pas bien mieux en fait. Le bleu, ça faisait vieux gay militant. Avec le rose, tu pouvais au moins parler d'un pari perdu et dire que t'avais les couilles de le porter. Ouais, c'est comme ça que t'allais l'expliquer d'ailleurs.

Et tu ne vois pas les tourments que tu as provoqué chez lui. Toi, t'as déjà oublié tes mots qui sortaient de plus profond de ton âme, parce que la plupart du temps, tu sais y faire avec ce Lukas là. C'est le fait de te souvenir que lui ne se souvient pas qui a du faire émerger cette si petite phrase si douloureuse. « Et si on rince tout de suite, ça va faire quoi ? » T'es tenté, tu pointes même le regard vers l'évier et son mitigeur qui se détache, mais non. T'as pas envie du blond moche qui lui tient déjà parfaitement. Du coup tu restes sur ton fauteuil et tu mets ton menton dans ta main, le coude posé sur ton accoudoir. Puis tu prends une grande aspiration et tu souffles tout aussi longuement par le nez. « Tu veux faire un truc ce soir ? J'm'emmerde un peu en ce moment. »

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Lun 7 Jan - 0:07
Tu étales conscienceusement la couleur sur chaque mèche blonde pour couvrir entièrement tous les cheveux. Vous n'avez pas encore rincé mais le résultat te plaisait déjà, tu trouvais que le rose lui allait vraiment foutrement bien, tu ne t'étais pas loupé dans ton choix et tu en étais assez fier, peu importe ce qu'il en dira. Tu te concentres là-dessus pour tenter d'oublier ses mots, dont il ne semblait même pas se soucier autant que toi. Tu as un haussement de sourcils à sa question. « Tu le sais déjà sinon tu ne demanderai pas... » Mais tu l'en empêcherais, quitte à retenir son fauteuil. De toute façon le pari précisait bien que c'était une couleur de ton choix qu'il devait porter, pas autre chose.

Tu as un petit froncement de sourcils lorsqu'il bouge et pose son menton au creux de sa paume, mais ne le réprimande pas pour autant. Tu avais bientôt finit de toute façon. « Bah oui si tu veux? Tu as envie de faire quoi? » Tu lui jettes un regard interrogateur, arrivant de nouveau à affronter ses pupilles. Tu déposes les derniers coups de pinceau et retires tes gants. Il en restait encore dans le tube et tu ne sais pas vraiment ce que tu allais en faire, mais tu verrais ça plus tard.



The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Lun 7 Jan - 1:18
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.



Encore presque une heure d'attente avant de voir le résultat final de la perte de votre pari. Génial. Et là, tu ne sais pas quoi faire pour attendre. T'es juste pensif à l'idée de te trouver ridicule et t'aimerais en même temps sortir pour te changer les idées. Tu sais pas. T'auras ta sale tronche mais tu le connais par cœur ton appartement, si grand soit-il. « Ah non ! » T'élèves la voix d'un coup, comme quand t'es en colère. Tu te relèves sur ton fauteuil et tu le fixes d'un air grave. T'as même cru voir qu'il a légèrement sursauté à ton intervention, mais tu pourrais pas le jurer. « C'est comme le rendez-vous, j'ai tout fait ! Cette fois c'est toi qui prend la décision Lukas ! » Il devait bien connaître des endroits ? Avoir entendu parler de trucs à faire. Après tout, pas de soucis de savoir si vous alliez pouvoir vous le payer. Et pour Bénédicte, sa nounou pouvait rester pour la soirée en plus, elle dormait ici de toute façon.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Lun 7 Jan - 1:34
Tu ne t'attendais pas à une telle protestation de sa part, surtout que tu ne sais absolument pas pourquoi il élève la voix d'un seul coup. La surprise te fait donc légèrement sursauter alors que tu te retournes vers lui dans un air troublé et interrogateur. Tu mets le pot et le pinceau dans l'évier, soupirant presque de soulagement à ses mots. C'était donc pour ça. « Oui ok pas de soucis, je me disais juste que comme tu proposais tu avais sûrement une idée déjà. » Tu laves rapidement les ustentiles de coiffure, te faisant pensif un moment avant de sourire. Tu avais une idée. Tu attrapes ton portable et fais une rapide recherche - bien vite tu tombes sur ce que tu veux. New-York était immense et même en cette période froide de l'année, il y en avait. « Tu n'es jamais allé en fête foraine je suppose. » Tu lui montres une photo de celle qui avait lieu en ce moment à Brooklyn.  « Elle a lieu jusqu'à mi-janvier... On peut y aller ce soir si tu veux? Avec la petite? »


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Lun 7 Jan - 2:15
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.



C'est toujours toi qui planifie vos sorties, ou presque, et Lukas se plaint toujours de l'argent que tu dépenses. Du coup, quelle que soit son idée, il allait devoir assumer si ça coutait cher. Pas que tu veuilles le ruiner non, mais tu pourrais le prendre en exemple quand il viendrait encore te reprocher le fait de ne pas être un clodo qui vit dans la rue et pue la mort. Vraiment, aucune logique ces pauvres parfois.  « Jamais. Une fois mon père a privatisé un parc d'attraction pour pas qu'on soit gênés par les autres connards qui pourraient venir. Mais c'est tout. » Bien trop populaire pour toi. Une fête foraine, c'était pire encore. Enfin, dans ton esprit, c'était les forains les pires. Des voleurs prêts à te sucer le sang pour aller le revendre à la banque de donneurs la plus proche. De gros clichés en somme.

En plus, tu allais être complètement ridicule. Enfin. Pas trop. Avec le froid, tu pourrais aisément porter un bonnet sur ta tête. Mais c'est une autre chose qui te turlupine un peu. Tu sors ton téléphone et tapes les mots clefs relatifs à la fête foraine de Brooklyn. Rapidement, tu vas sur les photos et tu en regardes plusieurs. « Viens voir un truc. » Tu attends qu'il soit derrière toi et tu lui montres plusieurs images à la suite. Toutes avec le même détail frappant. « Du monde. Du monde partout. J'suis sûr que je monte pas dans 80% de leurs attractions et en plus, tu vois des gens en fauteuil dans la foule ? J'suis sûr qu'on y est interdit pour pas empêcher tous les autres boloss de marcher sans devoir regarder devant eux... » Ouais ça t'emmerde d'avance, un lieu pas adapté, des gens qui s'en foutent totalement de ton handicap et toi qui va avoir envie de les tuer.


CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Contenu sponsorisé
Benedict || I see your true colors.
Page 2 sur 11
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan
-
Sauter vers: