Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Benedict || I see your true colors.  - Page 6 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Benedict || I see your true colors.

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Lun 14 Jan - 23:31
Le train n'a pas encore démarré que tu regardes déjà partout autour de toi, les yeux pétillants de joie et d'une légère peur par la même occasion. Chaque son, couleur et décor te fait sourire, cela faisait une éternité que tu n'étais pas allé à une fête foraine et encore moins dans un train fantôme - de ce que tu te souviens du moins.... Faudra que tu demandes à Lila, plus tard, si vous y êtes allés cette année. En tout cas dans ton esprit, cela faisait déjà bien 3 ans depuis la dernière fois. Plongé dans ta réflexion personnelle et ton admiration de l'attraction, tu ne vois pas le regard sévère de ton petit ami tourné vers vous.

Puis le train démarre et ton coeur se met à tambouriner plus fort dans ta poitrine. Tu tentes de te contenir le plus possible mais finis tout de même par pousser quelques cris, surtout lorsque des araignées en plastique se baladent sur ta tête ou lorsqu'une main de squelette se pose sur ton bras. Tu en ressors essoufflé, les joues rouges et totalement hilare ; tu adorais cette attraction, définitivement. Ton copain est remit dans son fauteuil et vous vous éloignez un peu de la sortie pour ne pas bloquer le passage.

Ton attention se reporte sur la petite et Ben, découvrant alors ce dernier sans son bonnet et les cheveux totalement exposés. Un grand sourire se dessine sur tes lèvres à la dernière remarque de la fillette que tu appuies d'une vive exclamation. « Ah! Tu vois je te l'avais dis! Je lui ai répété que ça lui allait super bien et qu'il était trop beau avec mais il a pas voulu m'écouter. » Tu fais un peu la moue sur la fin et Benedicte regarde son frère. « Pourquoi tu veux jamais le croire Lukas? Il dit pas que des bêtises tu sais! Et il a raison t'es trop joli comme ça! » Allez, bim! Tu tires la langue à ton copain, ravi, avant de recommencer à le pousser. « On va prendre les barbes à papa avant la prochaine attraction? » Le sautillement de la fillette auquel tu as le droit suffit à te le confirmer.

Une fois arrivés au stand, tu en prends une pour chacun d'entre vous, tendant la dernière à ton petit ami avec un grand sourire : « Si t'aimes pas ça on se la partagera à trois heeeein. » Sur ces mots, tu prends un morceau de ton nuage et l'engouffres dans un petit son de satisfaction. C'était trop bon.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Lun 14 Jan - 23:54
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Voila, t'es ridicule et tout le monde peut te voir. Tu lances un regard assassin à ton petit ami en soufflant fort, tes mains se resserrant sur tes accoudoirs parce que tu n'aimes pas que l'on te traite de la sorte, vraiment pas. « Lukas dit de la merde. Je suis moche et c'est comme ça. » Avec ton ton, la petite ne préfère pas surenchérir. Tu lui expliqueras plus tard que le fameux Lukas n'a fait ça que pour se moquer de toi et que tout le monde fasse pareil. On verra si elle est toujours de son côté.

Pour le moment, tu reprends ton bonnet et tu le remets sur ta tête, pour t'éviter d'autre problèmes et aussi parce que tu sens bien le froid et tu te laisses porter jusqu'au prochain stand ou la barbe à papa semble de mise. T'es de mauvaise humeur maintenant alors forcément, tu ne remercies pas Lukas et tu gouttes en en prenant un peu entre deux de tes doigts, grimaçant un peu en sentant l'odeur du sucre et des colorants. Vraiment, rien de transcendant mais ça restait bon, car le sucre l'était en général. Peut-être un peu plus pour le fait que ça fonde dans la bouche au contact de la salive. « Ça se mange. J'espère qu'on aura quelque chose de plus consistant après. » Pas forcément tout de suite, mais un peu plus tard, histoire de se remplir le ventre autrement qu'avec juste du sucre.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Mar 15 Jan - 0:37
C'était incroyable. Vous passiez un bon moment, vous vous amusiez, Bénédicte et toi lui faites même un compliment, mais non, il est encore de mauvaise humeur. Vraiment, parfois, souvent, il te saoulait. Pourtant on pouvait pas dire que tu n'avais pas fais d'efforts aujourd'hui, mais même là, alors que tu n'avais absolument pas demander à la fillette de faire quoi que ce soit, il s'en prenait à toi. Tu soupires lourdement, son état d'esprit deteignant légèrement sur le tien, et te mets à le pousser un peu plus sèchement jusqu'au stand de barbes à papa.

Il goûte alors un morceau de nuage rose et décrit cela par un simple "ça se mange", comme d'habitude, qui te fait rouler des yeux. De toute façon le jour où il sera enthousiaste devant un truc que tu lui fais découvrir sera probablement le jour de la fin du monde. Toute votre petite troupe avance lentement, occupés à déguster vos barbes à papa, et tu reprends après avoir léché tes doigts pour te débarrasser du sucre : « Et maintenant? » La petite pointe le chamboule-tout dans l'allée un peu plus loin en sautillant, ou plus précisément elle semblait montrer le gros nounours qu'il y avait en lot. Après une concertation silencieuse avec les autres, vous vous y rendez. « Que le meilleur gagne! » Même la nourrice semblait s'amuser, ce qui te mettait en joie. Rien à voir avec ton trou du cul de copain.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Mar 15 Jan - 0:52
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


T'es comme ça. Quand ça ne te plait pas, tu le dis et tu montres bien que tu n'est pas ravi. Lukas le savait, Bénédicte aussi et Nora n'avait pas d'avis à avoir sur ta façon de se comporter. Pas devant toi en tout cas. Du coup, tu continues de manger ta sucrerie mais doucement, parce que tu manges toujours très lentement, quoi qu'il arrive. Les autres ont vite engloutis le nuage de sucre quand il t'en reste plus de la moitié et déjà, t'as l'impression que c'est trop. Surement parce que tu n'as jamais été habitué. Tu profites de votre arrivée sur le stand pour donner ton reste de Barbe à papa à Bénédicte et lui indiquer qu'elle pouvait la finir, ce que la petite s'empresse de faire. Toi, tu te frottes un peu les doigts entre eux parce qu'ils collent alors forcément, ce n'est pas agréable et ça ne sera pas très pratique pour jouer. Nora te donne une petite bouteille d'eau et tu peux les mouiller légèrement pour faire tomber ce qu'il restait de sucre collant.

On te donne les balles et tu vas effectivement sur la place réservée aux enfants, qui est bien plus petite et te permet de viser comme les autres. T'es fort avec tes bras, tu le sais, avec la boxe. Et t'es fort pour viser aussi avec toutes les années de tir à l'arc que tu as derrière toi. Alors tu te concentres, la première ne fait pas tout tomber mais une bonne partie déjà. Tu vises les coins stratégiques pour ne pas avoir deux à l'opposé à la fin et tu parviens même à tout faire tomber alors qu'il te reste une balle en plus, t'assurant la victoire. Tu montres triomphant à ton petit ami la boule restante, un sourire moqueur sur ton visage. En plus la petite a son ours tout violet avec des paillettes dessus, alors elle est aux anges et n'en finit pas de te remercier et de le câliner. « Ils sont tous aussi faciles les jeux ici ? C'est pas drôle. » Forcément, tu te vantes, tu adores ça.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Mar 15 Jan - 22:09
Chacun s'installe à la place qui lui correspond, ton petit ami n'ayant d'autres choix que d'être à côté de Bénédicte à cause de son fauteuil. Évidemment cette rangée est un peu plus facile et alors que tu galères à ne serait-ce qu'atteindre les conserves, Ben lui les dégomme toutes en seulement deux balles. La grande peluche est donnée à la fillette qui est ravie et forcément, Ben commence à se vanter plus que tout. Rien à voir avec son humeur d'avant la jeu. Il était vraiment lunatique celui-là. Tu roules un peu des yeux. « Gnagnagna. Fais gaffe, t'as la tête qui gonfle comme un ballon. » Du coup, en petite vengeance, tu essaies de trouver un stand de jeux plus dur que celui-là - sauf que forcément, il était plus dur pour tout le monde alors tu ne gagnes pas non plus.

Vous continuez quelques attractions encore, dont une que seule Benedicte a fait : le trampoline. Comme un aboutissement du chemin, vous finissez par arriver devant la grande roue et tu échanges un regard complice avec la fillette qui attrape la main de sa nourrice et la tire vers l'entrée. « Je veux le faire avec Nora!!! » Tu la regardes s'éloigner quelques instants et tu regardes Ben. « J'aimerais bien en faire moi aussi... Ça nous ferait un moment calme, tous les deux. » Autant dire que ça changerait de vos habitudes.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Mar 15 Jan - 22:36
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


T'as pas envie d'être modeste. Surtout quand Lukas à côté n'a pas réussi comme toi. Même si t'es moins bon aux autres jeux, Lukas a quand même perdu au premier contre toi, alors tu pourrais lui rappeler encore et lui montrer la peluche en trophée aussi. Il y a quelques attractions en plus, même si tu restes de côté pour les auto-tamponneuse. De toute façon, tu ne pourrais pas faire avancer la tienne.

Vous arrivez ensuite près de la grande roue et tu la regardes puisqu'elle prend de haut toute la fête foraine. Toi, tu ne penses pas y monter parce que c'est assez chiant comme attraction et qu'à choisir, tu préfères observer la ville via un hélicoptère, comme vous l'aviez déjà fait. Mais Lukas lui semble vouloir y aller, la petite de son côté avec la nounou et de toute façon, t'es poussé jusqu'à la file d'attente. « C'est toi qui conduit. » T'es pas contre un moment au calme. Ça va te permettre d'être assis comme n'importe quelle autre personne et arrêter de croire que le monde entier te veut du mal. Mais il y a encore un peu d'attente avant votre tour et tu frissonnes un peu à cause de la température qui baisse de plus en plus. « T'irais pas nous chercher un truc chaud vite fait au stand à côté ? C'est statique ton truc j'vais me les geler sur place. » T'as faim un peu en plus et il a largement le temps de faire l'allée et le retour.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Mar 15 Jan - 22:56
La queue est un peu plus longue que pour les autres attractions, ce qui était normal puisque la grande roue était toujours le phare des fêtes foraines en général, donc la plus prisée. Vous devez donc prendre votre mal en patience et frissonnez de temps à autre malgré les couches importantes de vêtements. Ton copain demande d'ailleurs d'aller prendre un truc chaud à manger et tu es d'accord, cela allait vous réchauffer, puis ton ventre commençait à grogner en guise d'argument supplémentaire.

Tu demandes à chacun.e ce qu'ils voulaient sur leurs gaufres et pars ensuite les prendre au stand, accompagné par Nora pour ne pas être le seul à tout porter.  Tu les regardes se préparer sous tes yeux, l'eau à la bouche et te dépêches de revenir à la queue qui avait avancé le temps de votre attente. Tu donnes la sienne à ton copain, croquant ensuite dans ta propre gaufre recouverte d'un coulis de caramel chauffé par sa température. Un délice. C'est ensuite à votre tout de monter, encore une fois on t'aide à installer Ben sur un petit banc, contre la fenêtre de la cabine.

Tu t'assois à ses côtés, les yeux pétillants déjà d'impatience, comme ceux d'un enfant. « Tu sais quelle légende on raconte sur les grandes roues? » Tu jettes un regard amusé à ton copain alors que la grande roue démarre. Tu sais pertinemment qu'il allait se foutre de toi. « Que si un couple s'embrasse au sommet d'une grande roue, leur amour durera toujours. » Tu ris un peu et tournes la tête vers ta propre fenêtre pour regarder le paysage s'élever, lentement, très lentement, pour bien vous laissez profiter de la vue qui se créait en dessous de vous.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Mar 15 Jan - 23:48
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


 Lukas fait comme tu lui demandes et tu le regardes s'éloigner en restant avec Bénédicte qui s'installe un peu sur tes genoux, fatiguée de sa journée et de la soirée qui n'a rien de reposant. Elle te raconte d'ailleurs tout ce qu'elle a fait en cours aujourd'hui et tu écoutes à moitié, parce que t'es aussi concentré sur la foule et sur ton mec qui met trop longtemps à revenir. Heureusement, les deux arrivent avant que ça soit votre tour. On t'aide à t'installer et tu fais bien attention à ne pas faire tomber ta gaufre. Là, la grande roue se met en marche, lentement, elle va faire plusieurs tours de toute façon et va s'arrêter quelques minutes en haut aussi. Tu te régales avec ta gaufre bien chaude, simplement avec un peu de sucre dessus. « Tu m'fais gouter ? » Celle de Lukas a l'air pas mal aussi, alors qu'il te parle d'une légende débile et niaise, un peu comme lui en fait. Tu le regardes en le prenant de haut, secouant la tête de droite à gauche. « et si y'vait une légende qui dirait que manger sa merde pour avoir une longévité de plus de cent ans, tu le ferais ? » Voila, romantique et tout le reste. C'était toi. Mais même s'il essaie de te faire croire qu'il le dit pour plaisanter, tu sais qu'au fond ça lui plait ce genre de conneries. « On a pas besoin de ça Lukas. »

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Mer 16 Jan - 0:07
Tu ne t'attendais pas à ce qu'il fonde d'amour ou te promette de t'embrasser dès que vous arriverez en haut, pour réaliser la légende. Tu avais plutôt prévu un petit ricanement, une moquerie et un changement de sujet. Tu savais qu'il n'était pas romantique, pas du tout même et tu ne lui demandais pas à ce qu'il le soit. Simplement que, pour une fois, pour une seule fois de cette soirée, il se taise, ne se fasse pas trop méchant ou trop dur dans ses paroles, qu'il ne se braque pas à nouveau et ne te regarde pas encore de haut et avec colère comme il l'a déjà fait au train fantôme.

Mais, visiblement, même ça, c'était trop demandé.

Tu lui as fais passer ta gaufre avant de sentir un truc dans ton cœur se tordre douloureusement à ses mots, parce que t'as parfois l'impression qu'il passe sa vie à se venger sur toi d'un truc sur lequel t'as aucun contrôle. Tu restes sans répondre quelques instants, les yeux braqués sur le joli paysage rempli de lumières. « Je sais. Après tout celui que j'étais y'a un an est retombé amoureux de toi pour la seconde fois, sans avoir aucun souvenir. Faut y aller, dans l'amour éternel, pour parvenir à faire ça. » Tu as un petit rire qui se craquelle malgré toi. C'était facile pour lui de te dire ça ; il était celui qui était parvenu à te reconquérir. Toi, tu sais qu'il ne t'aime pas. Pas vraiment. Pas... Comme ça. Tu sais qu'il attend juste celui qui a toute sa mémoire, sans même se rendre compte que t'avais pas eu besoin de ça pour l'aimer à nouveau comme le dernier des cons.

Toi, c'était tout juste si il te supportait.

Tu inspires profondément et tournes la tête vers lui pour lui sourire. « J'aurais simplement espéré que t'évites de ruiner absolument tout le charme de cette légende, même sans y croire. Tu sais... Pour l'ambiance de ma première déclaration, tout ça... » C'est dur de dire les mots, hein, Lukas ? Encore plus quand on monte tout le plan dans sa tête et que ça ne se passe jamais comme dans les films qu'on se créé. Allez, tant pis. De toute façon c'est pas réciproque - t'as pas grand chose à perdre. « Je t'aime, Benedict. Même si y'a des fois où je me demande vraiment comment j'ai fais, pour tomber amoureux de toi, par deux fois. »


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Mer 16 Jan - 0:42
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


T'es fier de toi. Vraiment. Ta réplique fait mouche juste en face et tu sais que tu l'emmerdes parce que lui adore tout ce qui est romantique, niais et affreusement chiant. T'as même ce petit sourire victorieux du mec qui a tout gâché, parce que tu te doutes bien que Lukas aurait aimé ce baiser quand vous arriverez tout en haut. Pour le moment, c'est votre premier tour et ce n'est pas votre partie de la roue qui s'arrête tout en haut. Alors vous redescendez sagement et Lukas commence à t'expliquer pourquoi ça l'emmerde tant que tu sois ainsi. Mais il avait appris à te connaître à nouveau en apprenant à t'aimer avec non ?

Tu continues de sourire même s'il semble mal le prendre. C'était aussi à lui à savoir que tu allais tout gâcher dans ces moments là, parce que c'est toujours ce que tu as fait. Tu aurais aimé un moment tendre aussi, mais pas comme ça, vraiment pas. C'était trop pour toi et fierté mal placée, éduquée pendant de longues années à ne pas faiblir sur ce genre de déclarations et inepties. Tu croises les bras. Il commence à devenir saoulant à tout prendre au sérieux alors que t'as dit de la merde juste pour rendre un peu moins niaise sa merde à lui. « T'essaies de faire en sorte que je m'en veule en sortant une pseudo déclaration là ? » Ouais, t'y crois pas vraiment. Elle arrive un peu trop facilement pour toi, juste pour te faire culpabiliser. Vraiment pas. Tu le fixes gravement, tu sais qu'il va t'avouer, parce que Lukas n'est pas un menteur, c'est qu'un petit con trop gentil pour te berner trop longtemps.

Mais non et dans son regard, rien que de la tristesse.

Tu perds ton sourire d'un coup et tu déplies tes bras. Tu sais pas quoi dire. Tu préfères regarder le sol un peu sale aussi. Pas lui et ses yeux presque remplis de larmes et du souvenir du connard que tu viens d'être. Putain Benedict, c'est pas toi ce mec qui culpabilise et pourtant, t'as mal.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Contenu sponsorisé
Benedict || I see your true colors.
Page 6 sur 11
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan
-
Sauter vers: