Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Benedict || I see your true colors.  - Page 10 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Benedict || I see your true colors.

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Sam 27 Avr - 22:25
Au moins, cette consultation avait un autre effet : celui de te montrer que ton copain était encore bien trop pessimiste envers sa condition. C'était douloureux quelque part de constater qu'il se voyait encore comme inférieur, incomplet, tout ça parce qu'il n'était pas capable de bander - alors que, soyons honnêtes, il s'en sortait bien mieux sans érections que certains mecs capables d'en avoir. Tu te rappelles alors soudain de l'aveu qu'il a fait au Lukas amnésique, celui qu'il pensait toujours que tu avais simulé ton désir au début de votre relation. Tu avais envie d'en parler avec lui maintenant mais il t'enverrait chier et tu ne savais donc pas comment gérer sans discussion.

Il en profite pour jeter un petit pic sur ta sœur et cela a l'air d'amuser tout le monde dans le cabinet. « Tu l'es tout autant, c'est pour ça que vous vous adorez. » Lâches-tu d'un air taquin. Au moins tu espères que cela détendra un peu l'atmosphère car le sujet sérieux revient bien vite. Cela dit ton copain énonce une fausse vérité et tu lui jettes un regard affolé, mais le médecin lui garde son calme et son professionnalisme. « Je vous arrête tout de suite monsieur Rosenbach car j'aimerais que cela soit clair dans l'esprit de tout le monde... Les traitements possibles peuvent vous donner une érection en effet, ce qui signifie que vous aurez l'afflux sanguin vers votre verge et la durcira comme une érection à part entière, mais dans votre cas, il est très peu probable que vous ressentiez quoi que ce soit. » Tu as une grimace désolée vers ton petit ami car dans ta tête c'est toi qui l'a mit en erreur et tu sais qu'il allait être déçu de savoir qu'il n'allait pas ressentir le moindre plaisir. Peut-être même que cela allait le bloquer pour essayer ; tu le connais suffisamment pour savoir que cela allait même être l'une de ses réactions les plus probables.



The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Sam 27 Avr - 22:59
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Vraiment, t'as du mal avec tout ce blabla de médecin. Toi, tout ce qui t'intéresse c'est qu'on te prescrive ton médicament et que tu puisse bander de nouveau pour faire l’amour à peu près correctement. T'as pas besoin qu'on te materne et qu'on t'explique grand chose. C'est simple, pour toi ça l'est en tout cas. Du coup, quand le médecin reprend la parole pour te dire que tu ne vas rien ressentir, juste avoir ton pénis en érection, tu crois d'abord mal saisir la teneur de ses propos. Ton visage se ferme et mentalement tu refais les phrases dans ta tête. Mais c'est bien ce qu'il a dit. « Attendez, attendez. Vous êtes en train de me dire que le seul but de votre médicament, c'est que ma bite soit dure ? C'est quoi l'intérêt si je ressens rien ?! » Le ton monte sur la fin. Tu te tournes aussi vers Lukas que tu dévisages. C'est pas ce qu'il t'a dit. Pas comme ça. Tu te souviens plus exactement mais toi t'as bien compris que t'allais bander et ressentir comme avant, juste le temps de quelques heures. « L'intérêt n'est pas de retrouver une sexualité comme celle que vous aviez avant Monsieur Rosenbach. C'est de vous donner l'occasion de mieux vivre votre nouvelle sexualité, avec des gestes, des mouvements plus habituels. Celui aussi de donner à.. » Il regarde Lukas. « ... Votre partenaire une forme de plaisir que vous ne pensiez plus pouvoir procurer. »

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Sam 27 Avr - 23:24
Comme tu t'y attendais, il s'emporte et se braque, mais c'était prévisible surtout en connaissant Ben. Tu savais qu'au fond il était surtout déçu, qu'il s'attendait à pouvoir ressentir à nouveau, même provisoirement. Tu aurais bien aimé que ça existe ce genre de médocs toi aussi, pas forcément que pour le sexe mais pour soulager toutes les personnes paraplégiques qui souffraient de leur condition comme ton copain. Cela l'aurait fait changer et tu le sais. C'est aussi pour cela que tu le lui avais proposé au début, pour qu'il se rapproche le plus possible du schéma "sexe valide" qu'il avait toujours dans son esprit.

Maintenant même ça n'était plus si sûr.

Il se tourne vers toi, accusateur et tu encaisses la culpabilité. « Désolé Ben... » Que tu souffles du bout des lèvres en sa direction et pour le coup tu t'en voulais vraiment de t'être mal fait comprendre sur un sujet aussi important. Le médecin lui ne perd pas son sang froid et lui explique à quoi cela lui servirait, malgré son hésitation à la fin de la phrase il décrit bien les choses et tu lui offres un sourire de remerciement pour les propos qu'il garde soutenu à ton égard.

Tu te tournes ensuite vers ton petit ami, tordant tes mains nerveusement en le regardant. « Je t'en ai vaguement parlé quand tu m'as dis que tu regrettais tout de même de pas pouvoir me prendre. Je me suis sûrement mal expliqué à propos du plaisir mais de base j'ai abordé le sujet parce que je me suis dis que ça atteindrait déjà un peu plus ce que tu souhaites et imagines. » Même si toi tu t'en fichais éperdument et que le genre de sexe que vous aviez te convenait parfaitement ; son désir était à prendre en compte aussi.

Le médecin lui laisse un moment à Ben pour réfléchir ou pour discuter avec toi, retournant à la vérification du dossier, puis au bout de plusieurs minutes reporte son attention sur vous. « Du coup... Voulez-vous au moins savoir les différentes possibilités qui s'offrent à vous? Cela ne vous engage à rien. »



The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Sam 27 Avr - 23:41
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


T'as du mal à encaisser. Tu te sens trahi un peu aussi. Parce que si tu avais compris comme il le fallait, tu n'aurais pas pris de rendez vous de toi-même, jamais. Ça n'aurait pas valu la peine à tes yeux parce que t'es en train de te dire que tu pourrais lui fourrer un concombre dans le cul pour avoir le même résultat. Tu te retiens d'hurler sur ton copain, vraiment. Lui doit voir que tu bouillonnes à l'intérieur parce qu'il reconnait tes signes extérieurs maintenant. Mais tu te contins -pour le moment en tout cas- surtout à cause de l'endroit où vous êtes.  « Ouais. T'as pensé à ton cul quoi. » Par contre, si tu n'exploses pas, tu peux pas t'empêcher d'être cinglant à la première rétorque. T'as déplié tes bras pour serrer tes poings et encore une fois, si vous étiez seuls, ils iraient se cogner sur tes accoudoirs, peut être dans un mur aussi. « J'aurai préféré que tu sois franc Lukas. Que tu me dises que t'avais envie d'un mec qui puisse bander normalement. J'le savais en plus. » Forcément, tu prends de travers et tu crois qu'il a mis ça en œuvre pour avoir l'impression d'avoir un vrai mec en face de lui quand il couche avec toi. Du coup, t'ignores totalement le médecin pour le moment.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Dim 28 Avr - 0:18
Tu le vois fulminer à tes côtés et tu comprends. Il se sent probablement trahi, déçu et c'était normal car il pensait retrouver quelque chose qu'il ne ressentira plus jamais en réalité. Et cette fois, tu ne pouvais même pas t'essuyer de toute accusation; c'était clairement en partie de ta faute. Il se fait maintenant cinglant envers toi mais tu le méritais probablement alors tu sers les dents et encaisses. T'en avais vu d'autres de sa part mais la culpabilité qui s'y rajoute ne faisait pas vraiment bon ménage avec le reste et une boule vient se former dans ta gorge.

La deuxième partie des reproches arrive et se fait plus douloureuse encore. Plus choquante aussi. Tu n'as pas l'habitude de laver ton linge sale en public mais le médecin semble regarder votre échange de loin, pas plus surpris que ça. Des patients qui se méprenaient sur les traitements et avaient de trop gros espoirs, ça devait arriver à foison dans son cabinet. « Mais non! » Tu te tournes vers lui, les yeux écarquillés. Vous en reveniez à la même conversation encore et encore mais cette fois tu en étais en partie responsable. « Je me suis mal fait comprendre et j'en suis vraiment désolé Ben je voulais pas que tu te sentes déçu c'était pas mon but. Mais j'en ai rien à faire de coucher avec un mec qui bande normalement ou pas. » Tu baisses les yeux et lâches d'une voix gênée. « Tu t'en sors suffisamment bien avec tes doigts, j'ai pas besoin de plus. »

Le regard du médecin passe de l'un à l'autre un moment puis il soupire et s'appuie contre le dossier de la chaise. « Je pense que vous avez besoin d'en discuter un peu plus tous les deux... Donc je pense qu'on va arrêter là pour aujourd'hui et si vous prenez une décision, revenez me voir. » Tu gardes les yeux baissés et hoches la tête.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Dim 28 Avr - 0:51
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Forcément, il va dire le contraire. Surtout parce qu'il y a un témoin. Toi t'es en colère, vraiment en colère parce que tu te sens dupé par celui qui te clame toujours haut et fort que tu devais lui faire confiance, en dépit de toute la méfiance qui te régit depuis des années. Tu tentes de te contenir, avec ton pouce et ton index, tu viens masser l'arrête de ton nez tout en soupirant d'énervement. « Alors pourquoi cette demande si t'as pas besoin de plus ? » C'est pas logique pour toi. Il ment. Il t'aurais dit que ça n'en valait plus la peine si vraiment il n'avait pas besoin de plus, comme il semble pourtant l'assurer.

Le médecin lui semble connaître cette situation. Même si ce couple en face de lui est un peu différent des autres, les problèmes sont les mêmes parce qu'ils sont un couple et qu'ils sont faces à la même problématique. Il propose alors d'écourter la rencontre, t'es d'accord, ça servira à rien d'aller plus loin. « Je veux toute votre documentation sur le sujet par mail. Et pas dans du charabia de médecin, quelque chose que j'pourrai comprendre. » Pour qu'on arrête de t'embrouiller surtout. Du coup, tu peux saluer rapidement le spécialiste en lui serrant froidement la main et tu t'en vas sans un regard pour ton petit ami. Il valait mieux avec ton caractère de toute façon.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Lun 29 Avr - 21:07
Tu étais dépassé par les événements. Tu avais compris qu'il n'allait pas apprécier ce malentendu, tu t'étais attendu à ce qu'il s'énerve et soit déçu mais sûrement pas à ce qu'il remette tout en cause comme ça. Juste parce que tu ne t'étais pas exprimé correctement. Ça fait mal de constater malgré tout ce que tu as pu lui dire ou lui montrer qu'il n'avait toujours pas confiance et pire que ça, qu'il sautait sur la moindre occasion pour te traiter de menteur. « C'était pas une....! » Tes épaules s'affaissent d'un coup parce que tu te rends compte que ça ne sert à rien d'argumenter lorsqu'il est comme ça.

Ben se détourne vers le médecin lorsque celui-ci vous propose de revoir le sujet ensemble et prendre un autre rendez-vous. Au moins Ben demande de la documentation pour en savoir plus alors c'était déjà ça, même si t'étais pas sûr que penser que ce serait bien pour lui était une bonne idée maintenant. Tu salues le spécialiste avant de sortir et de suivre Ben silencieusement jusqu'à la voiture. C'était censé être une jolie journée, tu venais de retrouver ta mémoire mais tout était gâché et tu y étais vraiment pour quelque chose cette fois. Tu ne dis pas un mot de tout le trajet, le nez tourné vers la vitre et lorsque vous rentrez, tu vas attraper Connard pour une séance câlin dans le lit.


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Lun 29 Avr - 21:54
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Tout va vite maintenant. Vous sortez, vous regagnez ta voiture et direction l'appartement à nouveau. Lukas se tait et tu en fais de même, te montant des plans dans ta tête avec toute l'aigreur dont t'es capable. Pourtant, t'essaies aussi de te convaincre qu'il dit vrai. Que t'as mal compris, qu'il veut pas juste que tu bandes pour lui, parce qu'il en a besoin. Mais c'est dur encore pour toi de simplement le croire, surtout quand ta colère emporte avec elle les quelques arguments bien maigres du côté de ton petit ami.

En plus, il se comporte comme un coupable, t'as l'impression. Grande gueule qu'il est normalement, c'est lui qui va se réfugier dans la chambre avec le chat, comme s'il devait se mettre du baume au cœur avec le petit animal. C'est vide ici maintenant, il ne reste que toi et tu ne vas pas tout de suite le voir. Tu vas boire un peu d'eau, tu cognes ton poing contre la porte du réfrigérateur que tu claques ensuite. Tu jures aussi, à plusieurs reprises et bien fort pour extérioriser. Putain. Tu pensais vraiment que t'allais retrouver des sensations en bas alors c'est un mélange de colère et de déception. La déception est plus grande dans ton cœur qui a peur de ne plus être un homme, encore. Tu fixes vers la chambre et tu hésites. Tu sais quand il ment non Benedict ? Alors tu actionnes tes roues pour aller le rejoindre, tu ne toques pas, tu entres juste et tu te mets juste devant le lit, le toisant avec ton air fier et irascible. « Je veux que tu me le dises, les yeux dans les yeux. Sans détour. Que t'en as pas besoin, que c'était pas un plan, que j'ai juste mal compris. » Avec ses mots, pas les tiens, sinon c'est trop simple de feindre.

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Cutler
général
J'ai posté : 1061 messages et j'ai : 4 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Harry Styles et pour finir je crédite : Dinosaure

Lun 29 Avr - 22:36
Tu prends un maximum tes distances pour une fois. Tu sais que t'as foiré et tu n'essaies pas de le convaincre de l'inverse pour le moment - peut être que tu commençais à savoir comment gérer les disputes et les froids entre vous, enfin. Tu restes donc à câliner Connard qui s'est installé contre toi et ronronnes doucement, ce qui t'apaise. Tu t'en voulais vraiment en plus de ça, tu ne pouvais même pas imaginer à quel point il devait être déçu par ta faute et tu réfléchissais à un moyen de te faire pardonner, même si ça risquait d'être compliqué. En même temps, tu te rendais compte à quel point tu aurais du mal à rendre le sourire à quelqu'un comme Ben.

C'est ton copain qui te surprend car il vient de lui même dans la chambre et se postes devant toi. Tu le dévisages, perplexe, te redressant légèrement en essayant de ne pas embêter Connard. T'es touché qu'il te laisse une chance de t'expliquer et t'excuser, vraiment. Tu te rends compte aussi de votre évolution à tous les deux et ça rend ton cœur un peu moins lourd. « Je m'en fous que tu ne bandes pas. C'est la dernière chose dont je me préoccupe lorsqu'on fait l'amour. » Tu pinces tes lèvres et le regardes tendrement. « Mais j'aimerais que tu t'acceptes mieux... Alors quand tu m'as dis que tu regrettais de plus pouvoir me prendre, j'ai pensé à ça en me disent que tu te sentirais peut être mieux et je t'en ai parlé. Je suis vraiment désolé d'avoir créé un malentendu... Tu dois être tellement déçu. Je voulais pas te donner de faux espoirs. »


The weight of your love
I don’t know when I started loving you, now it’s all that I can I do.  ▬ Heaven is a place I know when I’m with you.
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict Rosenbach
général
J'ai posté : 1039 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Louis Tomlinson et pour finir je crédite : hedgekey

Lun 29 Avr - 23:02
BENEDICT
&
LUKAS
I see your true colors.


Tu veux le voir. Ses réactions, le moindre mouvement de sa peau, de son visage. Une lèvre qui s'étire un peu trop, des pupilles qui se dilatent parce qu'il ne peut pas le contrôler. Tu sais quand il ment, ou en tout cas, ça te plait de te dire que t'es capable de le voir. Alors l'océan se confronter aux terres verdoyantes, une fois de plus. Il prend son temps, avec ses discours interminables, avec ses mots aussi, pour exprimer son désarroi. Il ne montre aucun signe de mensonge, juste une gêne, une peine, une déception comme la tienne. Ton visage reste sévère jusqu'à la fin et quand il se tait, tu te permets de soupirer et d'apaiser ta stature. Tu te frottes le visage de ta main droite. Vraiment, quel merdier depuis que t'es cloué dans ce fauteuil. « Au moins j'ai demandé la documentation, j'vais pouvoir la lire et pas me fier à tes explications bancales. » Ça restait de sa faute, cette partie là, parce qu'il était évident qu'il aurait du être plus clair sur le point le plus important à tes yeux. Lui qui scande toujours haut et fort le fait de connaître presque parfaitement le monde des handis. Tu t'approches et tu bloques ton fauteuil, posant tes mains à plat sur le lit pour y grimper et te mettre à côté de lui. Connard bouge une oreille, puis se lève tout doucement pour te rejoindre et te montrer ses fesses, comme le faisaient tous les chats. « Putain Connard ! » Rien à foutre que ça soit un moment grave pour vous celui là. Du coup, tu le pousses un peu et il tente de te mordre le poignet, au moins, il avait ton sale caractère revanchard. Tu le secoues fort et l'animal s'en va, pas franchement content de ce traitement. « Je pourrai jamais m'accepter totalement Lukas. On vit avec ça, on est pas content d'être comme ça. »

CODAGE PAR AMIANTE


J'explose mes phalanges
sur ta gueule d'ange.
•••
Contenu sponsorisé
Benedict || I see your true colors.
Page 10 sur 11
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan
-
Sauter vers: