Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Astrid, Lylla, Bryanna et Audrey ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Steve, Jared, Azraël et Harry veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
A. Meallán Sheehan
Outs
J'ai posté : 30 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Tom Hiddleston et pour finir je crédite : cassie

A. Meallán Sheehan
Sam 2 Fév - 21:02

Aiden Meallán Sheehan

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Sheehan, ça sonne pas d’ici je sais, mais si t’as l’occasion un jour d’aller faire un tour du côté de Dublin, ce nom de famille pourra être ton pire cauchemar comme ta plus belle carte de visite. Alors garde le dans un coin de ta tête, on ne sait jamais, ça peut toujours servir…
Prénoms : Aiden, certainement pas le premier de cette famille mais je suis pas là pour te faire l’arbre généalogique complet. Meallán, c’est mon second prénom. Ca c’est du gaélique, c’est pas grave si ta langue fourche et que tu n’arrives pas à l’avoir juste du premier coup.
Date et lieu de naissance : 23 mars 1985, dans la belle ville de Dublin
Age : 33 ans
Nationalité : 100% Irlandais
Origines : Papa et maman sont eux aussi des enfants du pays, Irlandais dans le sang depuis des générations maintenant
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Statut civil : Célibataire
Vie sexuelle :  Relations d'un soir pour oublier les cauchemars
Statut social : Je mène seul ma barque, et jamais je n'ai eu à me priver de quoi que ce soit
Profession(s) : Propriétaire d'un bar spécialisé dans la dégustation de whisky
Diplôme(s) : J'ai fais l'école de la vie avec mention
Année de fin d'études : On en apprends tous les jours, tu crois pas ?
Quartier de résidence : J'ai posé mes valises dans le Bronx et j'avoue que je commence à bien m'y plaire
Type de logement : Appartement, j'ai sauté sur la première annonce que j'ai trouvé et voilà ou je me retrouve
Avec qui vis-tu ? : Avec mes idées noires
Date d'arrivée à NY : Il y a quelques mois maintenant
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : Dublin, depuis toujours.
As-tu de la famille à NY ? : J'espère.

Cinq défauts et cinq qualités

loyal + persévérant + ambitieux + déterminé + confiant + protecteur // sanguin - caractériel - possessif - impatient - froid - égoïste

Autres signes particuliers

insomniaque depuis des années • prend toujours son café sans sucre et sans lait • ne supporte pas les trajets en voiture • est allergique au poivre • pratique régulièrement de la boxe anglaise • peut regarder "The Great Gatsby" à l'infini
sans jamais se lasser • n'a plus de nouvelles de sa famille depuis son départ


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : izzy
Pseudo : stami_na
Age : 24 ans
Pays /région : Belgiuuum   
Etudes/Travail :  étudiante à la fac'
Avatar choisi : Tom Hiddleston
Type de personnage : scénario
Staff référent (si multicompte ou changement) :
Comment es-tu arrivé là ? : y avait de la lumière et j'suis entrée  meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux Herz  
Avis sur le forum :  meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux 201132147   
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Célébrité</pris> <a href="lien vers le profil" class="COLO">✖️</a> Pseudo du personnage
Réserver son avatar (après validation et si pv ou scénario)
Code:
<pris>Tom Hiddleston</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3576" class="COLO">✖️</a> <a href="http://www.good-morning-america.org/t27075-m-pilier-du-passe-there-s-a-thin-line-between-love-and-hate">A. Meallán Sheehan</a>
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Meallán
[b]NOM[/b] : Sheehan
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : Outsiders
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Il ne connait rien en dehors de son Irlande natale, de ses amis qu'il connait depuis l'enfance, de sa famille et de tout ce petit environnement si rassurant. Jeté dans la grande marmite sans ménagement, il découvre avec un mélange de surprise et d'étonnement non seulement la vie à l'américaine, mais aussi la vie dans une grande capitale. Elle est loin, son Irlande natale, et même si parfois il a le mal du pays jusque dans ses tripes, quelque chose d'encore plus fort le pousse à rester sur place.

Choix n°2 : Times Square
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Même si il semble mener de loin une vie des plus normale, à la limite de l'insipide, il est plutôt du genre à brûler la vie par les deux bouts. Si son départ était bel et bien sur un coup de tête, maintenant qu'il est ici, il a bien l'intention de profiter de ce que la vie peut lui offrir. Mais qu'il prenne garde de se retrouver seul face à ses démons : il est plus que jamais capable de basculer dans le bon ou dans le mauvais, dans ce qui peut se faire de pire ou de meilleur en lui.  

A. Meallán Sheehan
Outs
J'ai posté : 30 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Tom Hiddleston et pour finir je crédite : cassie

A. Meallán Sheehan
Sam 2 Fév - 21:02


❝ Bref, vie de merde.


mes nuits sont blanches
mes idées noires

« J’aimerais que tu termines ta soupe, Aiden », la voix de sa mère sorti le jeune garçon de ses pensées et aussitôt, il termina son repas, raclant le fond du bol pour n’en louper aucune gouttes. La soupe de sa mère, bien épaisse et chargées en croûtons, c’était quelque chose de tellement bon et réconfortant quand l’hiver jetais son manteau glacial sur Dublin. « Et quand tu monteras te coucher, je ne veux pas te voir redescendre. Même si tu entends du bruits. » Il l’avait senti, elle était plus nerveuse que d’habitude. Elle s’était brûlée au moins 2 fois en voulant allumer le poêle et elle s’était resservit 3 verres de vin. Des détails qui n’échappaient déjà pas à son oeil acéré et son sens de la logique. Ce soir, le grand patron allait donc venir à la maison. Elle avait déjà préparé le salon, mais elle avait pris soin de refermer les portes derrière elle en interdisant à Aiden de pénétrer dans la pièce.

Le jeune garçon connaissait pourtant cette famille. Ils partageaient tout : des fêtes de fins d’années, aux naissances, aux grands dîners,… Il connaissait celui que son père appelait « le grand patron », il était présent sur ses photos de naissance, ils s’étaient déjà parlé, s’étaient déjà serrés la main,… Pourtant, quand son père et ce dernier se rencontraient dans des circonstances pareilles, il était interdit pour lui de descendre. Il se contentait de coller son oreille sur les planches du pallier, entendant de temps à autres des bribes de mots. L’odeur flottante de fumée suggérait qu’il fumait des cigares et le fond collant des verres, qu’ils buvaient de la bonne liqueur toute la soirée. Il ne s’était jamais posé plus de question. Son père et son univers étaient un paradoxe à eux tout entier : il en saisissait les contours, sans pour autant en extraire l’essence même. Tout était à la fois évident et imprégné de mystère. Ce soir encore, il sortit de table sans se poser plus de question. Cependant, les choses ne s’étaient pas passé comme prévu. La porte d’entrée grinçait déjà et des pas lourds se faisaient entendre. Devant les yeux roulant de sa mère, il pressa le pas, avant de se heurter à son père. Il lâcha un « Bonsoir », avant de se diriger vers les escaliers, sans lever les yeux.

« Aiden ». Il s’arrêta. La voix qui venait de l’interpeller n’était pas celle de son père. Il leva les yeux, avant d’hocher la tête. En signe de bonsoir, ou de respect. Peut importe, il n’était pas en mesure de réfléchir correctement tant les pensées se bousculaient dans sa tête en ce moment. Il releva la tête, croisant dans la lueur du corridor le regard de celui qu’on considérait comme le grand maitre de Dublin. « Aiden c’est bien ça ? » Il hochait la tête, paralysé, presque comme si son propre souffle refusait de sortir de sa cage thoracique de peur de faire trop de bruit. « Ton fils a déjà la carrure d’un brave gaillard », lança-il presque joyeusement, « Quel âge ça lui fait ? » « Six ans. » « Six ans déjà ! Que le temps passe vite ! » Il marqua une brève pause, avant de continuer, « Va donc nous servir quelque chose à boire Aiden. Ton père et moi avons beaucoup de choses à fêter ce soir. » Il disparut sans un mot, poussant la lourde porte en bois du salon. Il ne vit pas sa mère, empoigner discrètement le bras de son père. Son regard était lourd. Elle savait pourtant que ce jour allait arriver, mais elle s’était mise dans la tête qu’à force de le retarder, elle ne le verrait jamais. Elle se trompait lourdement. Son mari. Son fils.

elle est brillante comme l’or
et trempée comme l’acier
C’était comme tenir entre ses doigts la plus belle rose du jardin : le parfum qui s’en dégageait était délicieux, la vision de ce rouge pur ravissait ses yeux, mais la tenir entre ses mains n’était pas sans douleur. Ils avaient été élevés ensemble, leurs familles se côtoyaient depuis l’enfance et il l’avait toujours placée au dessus de tout. Il sentait le besoin irrépressible de la protéger, quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle veuille tenter même si il ne devait être qu’une ombre qui glisse trois pas plus loin qu’elle. Si lisse et froid devant les autres, tous se demandaient comment elle faisait pour arriver à lui arracher un semblant de sourire au coin des lèvres. Elle n’était pourtant ni plus douce ou tendre avec lui qu’une autre. Quand à lui, fidèle à lui-même, il n’était pas moins démonstratif avec elle. Et pourtant, plus le temps passait et plus ils s’éloignait d’elle. Non pas que la douleur le dérange : la douleur, il vivait avec, comme un compagnon d’arme. Il avait choisi une vie ou on voit parfois partir du jour au lendemain ceux qu’on aime comme des frères. La douleur était une vieille amie.

Mais elle. Si loin de cette vie qui était maintenant la sienne, au bras de son père. Le petit crack prodige avait fait du chemin, et maintenant, il était ce personnage presque trop sombre pour ses yeux si clairs. Insomniaque à ses heures perdues, il était le premier à se déplacer quand on ne parvenait pas à avoir le numéro 1 sur place. Avec le temps, ses traits s’étaient durcit, sa patience s’était amenuisé et sa personnalité s’était petit à petit enfermée pour n’en laisser sortir que ce qu’il voulait bien donner aux autres. Et si cependant il se montrait dur avec ceux-ci, il était d’autant plus dur avec lui-même. Il ne se pardonnait rien, comme si la quête de l’excellence le mettait en compétition avec lui-même tous les jours. Ce comportement avait le don de troubler les autres, qui le trouvaient tantôt complètement désintéressé, tantôt animé d’une hargne compétitrice profonde.

Il n’avait même pas cillé devant les autres quand elle était partie, laissant sa vie, ses amis, sa famille. Le laissant derrière elle, comme on se déchargerait d’un poids un peu trop lourd. Blessé plus profondément qu’il avait pu lui-même l’admettre, il n’arrivait cependant pas à ressentir pour elle de la haine. Misère, nous en étions donc là. Lui, le petit soldat de plomb condamné à couler tandis qu’elle prenait ses jambes à son cou. Coeur de plomb, ça lui correspondait plutôt bien. Le temps ne pouvait rien contre ce qui était déjà écrit à l’avance, et pourtant, il se persuadait que ça irait mieux entre deux baisers brûlants échangés de ça et là. Des filles sérieuses et des relations qui ne l’étaient pas pour un centime. La douleur était toujours là, perchée sur son épaule à lui murmurer qu’il n’avait eu que le juste prix. Après tout, il savait depuis le début qu’elle était la plus belle rose du jardin.

le seul remède, c’est le temps
Haletant, en sueur. Et merde. La seule chose sur laquelle il ne pouvait pas avoir de contrôle dans ce monde : son sommeil. Et si d’ordinaire il ne laissait personne entrevoir ses sentiments, il se trouvait dans ce cas pris au dépourvu. Ce n’est pas la première fois qu’on le retrouvait avec un sommeil agité, à la limite de la crise de panique. Un comportement qui avait alerté d’abord ses amis les plus proches. Il avait mis ça sur le coup de la fatigue, des heures accumulées sans pouvoir se reposer. Il refusait cependant de lâcher la cadence et de prendre du repos, on comptait bien trop sur lui. La conscience du jeune homme ne pouvait être laissée en sourdine, et ses démons venaient chaque nuit lui murmurer au creux de l’oreille, tous les jours un peu plus fort, un peu plus sournoisement,… Ce qui dans un premier temps s’apparentait à une grande bouillie de sentiment confus se dessinait aujourd’hui un peu plus précisément.

De la colère. De la colère contre ces gens qui tous les jours le traitaient comme un frère, qui lui souriaient, qui chantaient les louanges de sa famille. Cette colère qu’il maitrisait tout aussi bien que le reste de ses sentiments et qui pourtant, semblait échapper à son contrôle. Une table de bridge renversée lors d’une soirée alcoolisée, une bagarre et des coups de poings échangés. Il avait écopé d’un bel oeil au beurre noir, de plusieurs côtes cassées mais aussi d’une nouvelle réputation : celle de l’homme tourmenté, doucement en train de se laisser consumer par sa folie. Une étiquette qui lui convenait plutôt bien, car peu de gens aimaient trainer avec des fous : moins de gens à fréquenter, plus de temps pour se consacrer aux activités de la mafia. Avait-il moins de colère en lui pour autant ? Entre les coups à boire, les coups d’un soirs, les coups échangés contre le sac de frappe, sa colère ne semblait pour autant pas diminuer. Tiraillé entre sa loyauté et sa reconnaissance envers ceux qui avaient su l’élever plus haut que ce qu’il méritait, il ne pouvait retourner sa colère vers personne, si ce n’est contre lui.

A l’heure du grand départ, il ne voulait pas jeter de regard en arrière. Sur sa vie ici, sa famille. Ses souvenirs. Le grand patron était au courant de ses desseins, et pire encore, il le soutenait dans ses projets. Encore une fois, il laissait Aiden plus confus que jamais. Comment est-ce que quelqu’un qui avait pu en arriver là pouvait se montrer si convainquant lorsqu’il parlait de revoir sa fille, de la ré-intégrer dans la famille. Comme avant. Ce mot avait frappé si fort le jeune homme, droit dans son coeur et ses sentiments, qu’il avait foncé tête baissé, sans même se poser de question. L’excitation de partir à l’aventure ? L’envie malgré tout de vouloir retrouver Holly ? Lui-même n’en savait rien. Ses deux valises en mais, animé par une toute nouvelle détermination. Mais sa colère ne semblait pas vouloir se calmer pour autant…


Holly C. O'Meara
Outs
J'ai posté : 397 messages et j'ai : -45 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Phoebe Tonkin et pour finir je crédite : neon cathedral. + ANESIDORA

Holly C. O'Meara
Sam 2 Fév - 21:24
Officiellement bienvenue sur le forum meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux Herz
Encore merci d'avoir choisi ce scénario, ça va être génial, je le sens ! :omfg:


† Please have mercy on me, take it easy on my heart. Even though you don't mean to hurt me, you keep tearing me apart. Would you please have mercy, mercy on my heart ?
Anonymous
Invité
Sam 2 Fév - 22:07
un irlandaiiiis love2

bonjour! j'aime beaucoup le caractère de mellean! et le métier est très chouette aussi! bienvenue sur le forum, j'ai l'impression que ta fiche a déjà beaucoup avancé! meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux 627785219


Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4441 messages et j'ai : 122 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : psychotic bitch (vava)

Jayden Moore
Dim 3 Fév - 2:46
Bienvenue par ici love2
Amara L. Cunningham
Wall
J'ai posté : 4015 messages et j'ai : 108 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : emma stone et pour finir je crédite : signa by myself (lorelei sebasto cha | kusumitagraph') avat by TAG

Amara L. Cunningham
Dim 3 Fév - 11:10
Bienvenue copain Irlandais :D Excellent choix de personnage et d'avatar ! meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux 286332005 meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux 286332005


Judith C. Abrahams
Cent
J'ai posté : 1653 messages et j'ai : 111 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Emma Watson et pour finir je crédite : Tennessee pour l'avatar, endlesslove pour la signature

Judith C. Abrahams
Dim 3 Fév - 18:32
Bienvenue sur GMA meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux 201132147


falling for you ♒︎ Turn around bright eyes. Every now and then I fall apart. And I need you now tonight. And I need you more than ever. And if you'll only hold me tight. We'll be holding on forever. And we'll only be making it right © endlesslove.
Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1582 messages et j'ai : 77 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Mia L. Kingsley
Dim 3 Fév - 19:21
bienvenue sur le forum :)


Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
Rosalinda K. Hopkins
Psi
J'ai posté : 1094 messages et j'ai : 72 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Alexis Ren et pour finir je crédite : whovian

Rosalinda K. Hopkins
Dim 3 Fév - 20:16
Bienvenue meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux Herz


Merci ♥️
meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux 292253rosalinda
Holly C. O'Meara
Outs
J'ai posté : 397 messages et j'ai : -45 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Phoebe Tonkin et pour finir je crédite : neon cathedral. + ANESIDORA

Holly C. O'Meara
Dim 3 Fév - 20:40
De mon côté tout est parfait meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux Herz
@Aiden M. Sheehan Merci encore d'avoir pris Meallán love


† Please have mercy on me, take it easy on my heart. Even though you don't mean to hurt me, you keep tearing me apart. Would you please have mercy, mercy on my heart ?
Contenu sponsorisé
meallán ✖️on te dira d'être premier, jamais d'être heureux
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: