Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ I'm siiiiinging in the raiin ! (Reece) 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

I'm siiiiinging in the raiin ! (Reece)

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Williamsburg :: Barcade
Voir le profil de l'utilisateur
Rowdy Spencer
Rowdy
J'ai posté : 806 messages et j'ai : 10 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Max Schneider et pour finir je crédite : Eya d'amouuur

Lun 25 Fév - 23:43
Une soirée étudiante comme une autre, voilà ce qui t’amène dans ce bar rempli de tout un tas d’autre de gamin de ton âge, des jeunes femmes, des jeunes hommes, réunis pour faire la fête. Tu es un grand timide Rowdy, ça ce n’est pas nouveau, mais au milieu de cette bande d’ami, tu n’as aucun mal à rire et t’amuser sans te soucier de ce qui t’entoure. Pourtant, lorsqu’on te demande de chanter, ami ou pas, c’est impossible pour toi, ta réserve prend le dessus comme toujours. Ces gens là ne savent d’ailleurs même pas que tu sais chanter, que tu sais jouer, non personne ne sait que tu es doué lorsqu’on parle musique et tu ne sais pas pourquoi ce petit défi à la con de la soirée est tombé sur toi. Un de tes pote a remarqué que la pluie avait fait son apparition et a lancé l’idée d’aller chanter “Singing in the rain” dehors, et tu es visiblement le dernier à avoir dire que cela ne serait clairement pas toi, résultat tu es celui qui n’a plus le choix. Pourtant tu refuses et tu tiens le coup, du moins jusqu’à ce que les boissons alcoolisées que vous enchaînez au fil de la soirée ne finissent par avoir raison de toi. Tu as refusé tout au long de la soirée, mais là, il faut croire que tu es d’humeur à accéder à la requête de tes amis. Tu es saoul Rowdy, et même si c’est rare que tu pousse ta consommation d’alcool au point ou tu ne gère plus vraiment tes réactions, tu dois avouer que là, tu te sens relativement libre et que cela fait énormément de bien. Ok ok ! C’est bon je vais le faire ! Tu ris, ton sourire ne te lâche pas parce que tu sens qu’en cet instant précis tu es heureux. Tu fais une sorte de révérence à tes potes pour confirmer que tu vas bien relever le défis et tu commences à te diriger vers l’extérieur sans même prendre soin de te couvrir un peu. Tu t’y rends d’un pas dansant, parce que ça, tu n’as jamais eut peur de le faire, danser, te laisser porter par une musique que parfois tu peux être le seul à entendre, ça a toujours été facile. Ce qui l’ait beaucoup moins pour toi, c’est d’aborder une jeune femme que tu ne connais pas, et pourtant c’est ce que tu es entrain de faire en cet instant. M’accordez vous cette danse ? Tu n’es pas du genre bogoss super sur de lui rowdy, bien au contraire, et même saoul, tu ne montre en aucun cas ce genre de personnalité. Cette demande est sincère, et tu accepteras le refus sans broncher. ton sourire est avenant, bien qu’il laisse comprendre la timidité parfois maladive qui véhicule en toi en temps normal. Quoi qu’il en soit, elle attrape la main que tu lui tends, mais elle ne devait pas s’attendre à ce que tu l’entraine sous la pluie tout en commençant à chantonner alors que tu récupères un parapluie que tu ouvres rapidement pour l’ouvrir à cette jeune femme que tu ne connais en rien. Tu t’amuses à reproduire la petite chorégraphie qui accompagne cette chanson bien que du coup tu n’as plus le parapluie pour t’aider, et à force de te sentir de plus en plus libre, les paroles de cette chanson s’échappe de manière de plus en plus audible de toi, laissant tes potes bouche bé de ce qu’ils entendent, ne te rendant absolument pas compte qu’en fin de compte c’est un bon nombre de regard totalement inconnu qui se posent sur toi désormais. Tu leur offre un beau spectacle alors que tout ce qui te passe par la tête c’est que tu vas très certainement être malade dès le lendemain à jouer au con de la sorte sur une pluie battante alors que tu n’es vraiment pas vêtu pour l’occasion.


Je donne un sourire sans savoir où ça le mène, s'il peut consoler pour qu'il me revienne. Je donne un sourire et soudain on a le même, le temps d'essayer, tout vaut la peine
Voir le profil de l'utilisateur
Reece A. Hopkins
général
J'ai posté : 1849 messages et j'ai : 555 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bella sexiest Khair Hadid et pour finir je crédite : Kidd (avatar) ; Magma. (signature) ; Lan (profil)

Mer 27 Fév - 17:40
I’m siiiiiiiinging in the rain

Rowdy
Everyone from the place, Come on with the rain. I've a smile on my face. I'll walk down the lane with a happy refrain ... Just singin' Singin' in the rain

Depuis quelques jours, tu as pris la décision d’aller à Seattle. Tu devais affronter ton grand-père après de longs mois de silence. Le dernier repas de famille ne s’était pas bien déroulé. Rosalinda s’était révélée aux Hopkins et comme tu t’étais attendue, ton père n’avait pas bien accepté la nouvelle. Avoir une fille qui débarque du jour au lendemain dans sa vie, non il n’avait pas apprécié. Cependant, la réaction du patriarche t’avait beaucoup trop plu ; il avait giflé son propre fils après que ce dernier ait proposé de l’argent à la jeune blonde. Cette scène t’avait redonné de l’espoir. Peut-être a-t-il changé d’avis concernant ton couple ? Peut-être le fait d’aller le voir, lui parler, réglerait les choses ? Armée d’espoir, tu avais décidé de faire ce petit voyage sans pour autant aller les mains vides. Tu travailles sur un projet depuis quelques mois. Il s’agit d’un duo créant de la musique électronique. Tu croyais en leur talent et aujourd’hui, t’avais espéré avoir la bénédiction de ton grand-père. Erreur. Il n’avait pas aimé pire encore, il était arrivé à te faire douter de tes capacités. Tout au long du chemin du retour, tu n’as pas arrêté de te poser la même et unique question ; es-tu faite pour cette industrie finalement ? Ton âme d’artiste est-elle suffisante pour prendre le relais plus tard ? Tu doutes et ce n’est pas un bon signe. Tu doutes et tu n’as personne pour en parler. Tu ne veux pas accabler Charlotte davantage. Elle a ses propres soucis pour en ajouter une couche. Ta soeur, quand bien même te dit aller bien, cette soirée avec les Hopkins l’avait affecté et tu doutes fort qu’elle désire t’entendre te plaindre. Quant à Joshua … il est non seulement à Taiwan mais en plus, votre relation s’est dégradée soudainement. Tu ne te vois l’appeler pour lui faire part de tes ressentis alors qu’un froid monumental s’est installé entre vous. Tu es dans une  impasse et tu as besoin de réfléchir à tout ça convenablement. Tu t’installes alors au Barcade. Il n’y a rien au monde qu’un petit verre d’alcool ne peut résoudre. Tu vas boire quelques cocktails, décompresser à ta manière et tu seras fraîche pour le lendemain. C’est ce que tu as pensé au départ. Mais maintenant, après avoir descendu trois cocktails, ton humeur s’est aggravé. Tu décides de rentrer malgré les averses à l’extérieur. Parapluie ouverte, tu attends un taxi qui, bien évidemment n’arrive pas. A cette heure et vu le climat, ça relève de l’impossible. De mauvaise humeur, tu ne remarques pas directement le jeune homme sous la pluie. Tu ne remarques pas ses premiers pas dans la rue. Tu n’en prends conscience que lorsque de ses amis se met à siffler et que ledit jeune homme te tend la main, te proposant une danse. " Soyons fous ! " Il suffit d’un pas suivi d’un autre pour oublier tous tes problèmes. Sourire aux lèvres, tu essaies de suivre ses pas avant de t’arrêter net. Il se met à chanter et il sait chanter. Non, il chante merveilleusement bien, donnant un air plus moderne à ce titre mythique. Sous le choc, ton cerveau se met à te hurler la même chose ; il est le bon ! Showman, chanteur, excellent danseur, il se donne en spectacle devant les yeux émerveillés des passants qui s’arrêtent pour filmer. Quand la danse prend fin, tu es la première à l’applaudir suivie par les spectateurs. Tu le regardes prendre le chemin vers le bar, trempé de la tête aux pieds. Tu vois au loin un taxi libre, tu t’apprêtes à lever la main mais … tu t’arrêtes. Tu fais autre chose, tu te laisses guider par ta pulsion du moment. Tu entres à ton tour dans l’établissement et directement tu vas vers le jeune homme, l’interpelant en tapant doucement contre son épaule. " Tu m’as fait danser sous la pluie, en contrepartie, je peux t’offrir un verre ? " Tu ne le dragues pas. Tes intentions ne sont pas malsaines, loin de là. Tu veux apprendre à mieux le connaitre et surtout, parler de son don. " D’ailleurs, c’est quoi le prénom de la réincarnation de Gene Kelly ? " Tu essaies de ne pas paraître froide. C’est un peu difficile pour toi vu que ce trait de caractère coule dans tes veines. Tu fais signe au comptoir après avoir observé les signes de ce qui semblent être ses amis. Ils lui demandent d’accepter, pensant sûrement que tu proposes un tour de séduction. Tu t’en fous de ce qu’ils pensent. Tu t’intéresse au jeune homme. " Tu fais quoi dans la vie ? Ton visage me dit quelque chose " Et ce n’est pas faux. Ses traits, tu les as vu quelques parts. Mais tu n’arrives pas à savoir où, quand ou comment. Mais pour le moment, tu espères juste qu’il accepte ta noble proposition.    

Made by Neon Demon



Every rose has its thorn
▂ Be the venom inside us, speak mightily of, he who scorned us. Lead me to the path of revenge and I’ll lead you to the path of sorrow

Voir le profil de l'utilisateur
Rowdy Spencer
Rowdy
J'ai posté : 806 messages et j'ai : 10 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Max Schneider et pour finir je crédite : Eya d'amouuur

Jeu 18 Avr - 20:28
L’alcool dans ton sang fait que tu te permet de faire des choses que tu n’aurais jamais fait en temps normal, et pourtant tu es là, à danser et chanter sous la pluie avec une totale inconnu sous les yeux d’encore plus d’inconnus. Ce n’est pas dans tes habitudes Rowdy, bien au contraire, mais ce soir, ton cerveau a décidé de te laisser tranquille, ce soir, l’alcool et tes potes t’ont poussé à passer au dessus de tes craintes jusqu’à ce que tu te libère sans même t’en rendre compte. Cette chanson n’était que fredonnement lorsque tu as commencé à faire quelques pas dans la flotte tombant du ciel, mais plus tu laisses l’amusement se prendre de toi, plus ta vrai voix se fait entendre et tu es tellement dans ton délire que tu ne te rends même pas compte que la jeune femme que tu as invité à te suivre dans ta folie à cessé de te suivre. Elle, et tout ceux présent ce jour là font un blocage sur toi et tu ne le vois pas. Si tu prenais conscience de cela en cet instant, tu t’arrêterai net, le rouge envahirait très certainement tes joues et tu te sentirai horriblement mal au point de prendre tes jambes à ton cou et rentrer chez toi en quatrième vitesse. Mais au lieu de ça, tu t’amuse à saluer les personnes présentes pour les remercier de leurs applaudissement. Tu fais un genre de révérence, avant de te retourner vers la demoiselle qui doit du coup être aussi trempé que toi ou presque avec un petit sourire toujours aussi timide que lorsque tu l’as invité à danser. Merci pour la danse ! Un dernier sourire appuyant tes paroles et tu fais demi-tour pour retourner à l’intérieur du bar. Tu es mouillé jusqu’aux os mais tu ne t’en rend pas vraiment compte la non plus. Non, pour le moment, tu veux juste une nouvelle boisson avant de retourner à la table de tes amis, mais c’était sans t’attendre à ce que la jolie brune avec qui tu faisais l’idiot un peu plus tôt te rejoigne pour engager la discussion. Surpris, tu as presque ce mouvement de regarder autour de toi pour être sûr qu’elle s’adresse bien à toi, mais à la réaction que tu peux entendre chez les gars qui t’accompagne ce soir tu es presque sûr que oui, tu es bien le destinataire de ces quelques mots qu’elle vient de lancer. Tu tente alors de sourire pour masquer cette gêne qui t’envahi, et tu tournes le visage vers elle pour essayer de lui parler, espérant ne pas être trop incohérent. Sachant que tu vas certainement être aussi malade que moi au réveil demain à cause de moi, je crois que c’est plutôt à moi de t’offrir un verre pour te remercier de m’avoir suivi dans ma bêtise… Un petit rire s’échappe de tes lèvres alors que tu es bien incapable de soutenir son regard. Pourtant tu essaie de nouveau lorsqu’elle parle de toi comme une réincarnation, et c’est un rire à la fois surpris et moqueur en quelque sorte qui se fait entendre cette fois ci. Moqueur oui, pas méchamment, et pas réellement contre elle en réalité, mais pour toi tu ne mérite pas de tel qualificatif voilà pourquoi tu penses qu’elle est tout simplement entrain de se foutre de toi en cet instant. Rowdy, mais je n’ai rien d’un Gene Kelly… Tu hausses les épaules laissant comprendre que tu penses réellement ce que tu dis, que ce n’est pas de la fausse modestie, loin de là. Le barman étant enfin vers vous, tu passes commande et tu la laisses en faire de même, bien décidé à payer vraiment cette tournée, tu reportes de nouveau ton regard vers elle lorsqu’elle s’adresse de nouveau à toi. Au moins, tu ne peux nier que cette demoiselle a le mérite d’être directe et même s’il n’y a rien de mal à ça, tu ne peux t'empêcher de te demander pourquoi elle s’intéresse à toi en cet instant. Tu te racles la gorge sentant que ta voix risque de ne pas sortir tellement tu n’es pas à l’aise en cet instant et tu tentes de répondre tout de même à la question. Je suis étudiant à Columbia, en journalisme… Tellement perdu dans le malaise de te retrouver face à une jeune femme qui visiblement sait très bien ce qu’elle fait et sait visiblement aussi très bien ce qu’elle veut alors que toi tu n’es que doute et peur en un seul être. Mais je n’ai pas souvenir de t’avoir croisé déjà, je m’en souviendrai je pense… Tu en es même sûr en réalité. Pas que tu as une mémoire sans faille loin de là, mais il faut avouer que cette femme est très jolie, et cette façon de parler, il n’y a pas de doute, tu ne l’aurais pas oublié. Le barman vous rapporte vos boisson et tu tends ton billet pour payer la totalité. Tu es de Columbia ? C’est la seule raison qui ferait, d’après toi, qu’elle pourrait t’avoir déjà croisé sans que tu ne la remarques en retour mais tu restes tout de même très étonné qu’elle puisse se souvenir de toi quelqu’en soit la raison. Ta timidité fait de toi quelqu’un d’assez inaperçu au sein de l’université, alors que quelqu’un te remarque en ces lieux serait vraiment très étonnant à tes yeux. Dans tout ça, tu ne lui as même pas demandé son prénom en retour, comme quoi, tu n’es vraiment pas à l’aise en cet instant, et heureusement, tu as le sang alcoolisé qui t’aide à ne pas prendre la fuite sans quoi cette femme qui cherche très clairement à communiquer avec toi se serait bien vite retrouver à parler seule, alors finalement, ne pas lui avoir demandé qui elle était, tu tentes de te convaincre que tu as pris la bonne décision.


Je donne un sourire sans savoir où ça le mène, s'il peut consoler pour qu'il me revienne. Je donne un sourire et soudain on a le même, le temps d'essayer, tout vaut la peine
Voir le profil de l'utilisateur
Reece A. Hopkins
général
J'ai posté : 1849 messages et j'ai : 555 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bella sexiest Khair Hadid et pour finir je crédite : Kidd (avatar) ; Magma. (signature) ; Lan (profil)

Mar 23 Avr - 14:03
I’m siiiiiiiinging in the rain

Rowdy
Everyone from the place, Come on with the rain. I've a smile on my face. I'll walk down the lane with a happy refrain ... Just singin' Singin' in the rain

Tu viens de faire quelque chose que tu n’avais jamais fait auparavant. Tu as non seulement accepté de danser dans la rue, sous la pluie mais en plus avec un total étranger. Tu ne fais pas partie de ce genre de filles qu’on invite en piste de danse. La froideur émanant de ton être les dissuade. Mais là, malgré ta mauvaise humeur, malgré ton envie de retrouver ton petit chez toi, malgré ton abattement, les sourire et les ondes positives envoyés par ce jeune homme t’avaient conquise. Il a justement les critères que tu cherches chez un artiste. Il incarne le soleil, une bouffée d’air frais qui nous donne envie de se déplacer pour le voir en concert. C’est ce que tu cherches Reece. C’est ce profil là et tu l’as trouvé chez lui. Tu penses que c’est une opportunité à ne pas négliger quitte à te montrer un brin collante. Tu arbores ton plus beau sourire même si tu restes dans la réserve. Tu sors ton expression la plus avenante pour qu’il accepte ton invitation. Tu as besoin de discuter avec lui. Tu ne sais pas exactement comment l’approcher, comment étaler tes idées après tout, tu ne le connais pas. Tu ne sais rien de lui et tu comptes sur cette petite entrevue fortuite pour en savoir plus. Quand il regarde à droite et à gauche comme si tu parlais à quelqu’un d’autre, tu fronces passablement les yeux. Serait-il possible qu’il manque de confiance en lui ? Ca te surprend Reece. Dans la rue, il était comme libéré de ses chaînes. Il chantait sans se soucier de tout ce qui l’entoure. Là, en voyant ses expressions fuyantes et son malaise palpitant, on aurait dit que tu te retrouves devant une personne complètement différente. Et tu aimes cette vulnérabilité. Tu aimes le fait qu’il se transforme quand il s’adonne à l’art. Ca te pousse à vouloir creuser davantage. " Ca marche. Tu payes la première tournée mais je m’occupe de la deuxième. " Toujours aussi souriante, tu prends place au comptoir. Tu passes tes phalanges dans ta chevelure à moitié mouillés et tu reprends la parole. Tu demandes son prénom non sans user d’un petit compliment implicite. Tu le testes. Tu veux être certaine qu’il soit réellement timide et qu’il ne s’agit pas d’un stratège pour te pousser à baisser ta garde. Tu analyses ses expressions, sa réponse et surtout l’intonation de sa voix. Définitivement, ce jeune Rowdy n’est pas confiant. " Tu as raison. Chacun a son style. " Avec ces quelques mots, tu essaies de lui dire qu’il n’a rien à envier à personne. Il a ce qu’il faut tout en étant unique. Tu le diras plus tard, quand t’auras appris à mieux le connaître et surtout à le mettre en confiance. Il s’agit de la première étape à faire. Pour le moment, tu ne zappes pas les banalités grâce à lesquelles, tu comprends qu’il est étudiant en journalisme à Columbia. Tu hoches énergiquement la tête. " Ah voilà Columbia ! Je fais mes études là-bas aussi, en marketing et musique. Je suis chez les delta " Tu doutes qu’il fasse partie des beta, il n’a pas le profil d’un rebelle insouciant. Par contre tu es certaine de quelque chose ; " Tu es chez les Lambda n’est-ce pas ? " Tu n’es pas voyante, juste observatrice. Tu commande une bière pour changer un peu des cocktails que tu as déjà ingurgité et tu reposes tes billes océaniques sur le jeune homme. Il doit comprendre la raison pour laquelle tu l’avais accosté. Mais tu comprends aussi devoir être délicate. Ton but n’est pas de le rebuter ou le faire fuir non plus. " Puisque tu chantes très bien, je pensais que tu faisais des études en musique. " Tout en lui souriant doucement, tu fais sortir une cigarette que tu colles entre tes lèvres. " Je peux ? " Tu demandes la permission avant d'enchaîner. " Je joue du piano mais pas pour devenir musicienne en fait. Et toi, tu joues d’un instrument ? " Tu es sûre que si. Vu son jeune âge, il chante avec une telle justesse que la possibilité qu’il maîtrise un instrument est élevée. Tu essaies de communiquer doucement mais sûrement avec lui. Il saura plus tard la raison pour laquelle tu l’avais accosté, pour le moment, vous partagez un petit verre sans arrière pensée. D’ailleurs, tu te rappelles d’un détail. Alors souriante, tu lui tends la main. " Je m’appelle Reece Hopkins, ravie de faire ta connaissance Rowdy. " Et puis Rowdy, tu trouves que ça fait un beau nom de scène. Définitivement, c’est lui que tu veux produire et tu feras tout pour réussir et surtout le convaincre. Tu as aussi fait exprès de lui donner ton nom de famille puisque votre maison de production est connue dans l’industrie musicale. Tu espères qu’il fasse le lien.

Made by Neon Demon




Every rose has its thorn
▂ Be the venom inside us, speak mightily of, he who scorned us. Lead me to the path of revenge and I’ll lead you to the path of sorrow

Voir le profil de l'utilisateur
Rowdy Spencer
Rowdy
J'ai posté : 806 messages et j'ai : 10 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Max Schneider et pour finir je crédite : Eya d'amouuur

Mer 19 Juin - 23:31
Tu n’es pas à l’aise Rowdy, et encore, heureusement pour la jeune femme à tes côtés, tu as un peu beaucoup d’alcool dans le sang, ce qui te permets d’être un tant soi peu plus loquace qu’en temps normal. C’est sans doute pour ça que malgré ta timidité maladive tu parviens à répondre aux questions de la jolie brune, même si tu dois bien avouer que le fait qu’elle fasse savoir qu’elle a l’impression de t’avoir déjà vu te perturbe un peu. Tu n’es pas le genre de gars sur qui on se retourne, tu n’es pas le genre de mec qui reste dans les mémoires après quelque seconde de bavardage, et encore moins après avoir un simple échange de regard. Du moins, c’est ainsi que tu vois les choses, alors oui, tu es surpris de voir que cette brune peut réellement se souvenir de toi alors que vraiment, vous n’avez jamais discuté avant ce soir, et c’est un vrai regard de surprise qui s’affiche sur ton beau visage lorsqu’elle te demande si tu es bien un lambda. Tu manques même d’avaler de travers la boisson que tu as porté à tes lèvres à ce moment précis bien que tu évites la catastrophe de justesse. Le regard perdu et interrogateur, tu l’observes un instant sans répondre, du moins pas verbalement, tu te contente de hocher la tête positivement alors que tu cherches à savoir comment elle peut savoir ça. C’est un peu flippant quand on y pense, tu as presque l’impression qu’elle te connaît mieux que toi même, et tu n’aimes pas vraiment ça tu dois bien l’avouer. Elle te parle alors de ta voix, du fait que tu sais chanter même c’est un trait de toi que tu montres tellement peu. Seul ta soeur et Edith ont eut le plaisir de t’entendre à leur guise, en dehors de ce petit cercle là, tu peux compter les enfants que tu aides lors de tes voyages humanitaires comme seul public de ton talent inavoué. C’est sans doute pour ça que c’est un rire presque faux qui s’échappe de tes lèvres en réponse à son compliment. Je te remercie, mais ce que tu as cru voir ou entendre c’est juste le résultat d’un mec qui a succombé à un paris après un peu trop d’alcool… Le pire, c’est que tu crois vraiment à ce que tu dis. Tu aimes la musique, tu adores jouer de la guitare et tu te régales à chanter comme bon te semble, mais à aucun moment dans ta vie et surtout dans ta tête tu t’es dis que tu pourrais réellement avoir du talent. Alicia te l’a pourtant beaucoup dit, Edith aussi, mais elles sont deux femmes qui t’aiment, ou t’ont aimé, alors à tes yeux leur avis n’a jamais vraiment été très objectif. C’est du moins l’excuse que tu te donnes à toi même lorsque parfois tu te surprend à croire à ce genre de parole. Tu vois la demoiselle sortir une cigarette, et bien que tu n’ai pas vraiment ton mot à dire, tu apprécies le fait qu’elle te demande ton avis. Tu hausses alors les épaules en souriant gentiment laissant comprendre que tu n’as rien contre l’idée avant qu’elle ne poursuivre en te parlant de ses talents à elle. Tu l’écoutes avec attention, ou du moins, toute l’attention dont tu peux faire preuve avec le degrés d'alcoolémie qui t’appartient, et lorsqu’elle te pose une nouvelle question, c’est en bégayant que tu réponds, très difficilement. Pas vraiment non… Enfin, si… Enfin... j’ai une guitare, mais je ne suis pas sûr qu’on puisse dire que j’en joue... réellement… Disons plutôt que je gratouille un peu… Je crois… Sentant que tu t’enfonces dans cette vérité qui est tienne, tu préfères te taire et porter le goulot de ta bière à ta bouche une nouvelle fois, plus pour te donner une constance qu’autre chose en réalité. Mais cette fois, tu ne peux faire autrement que de laisser sortir le boulet en toi. Elle te donne son prénom, mais surtout son nom, Hopkins, et lorsque ce nom attein tes neurones, tu recraches le contenu de ta bouche sur le bar devant toi. Pardon… Je suis désolé… Vraiment… Attendez je vais vous aider ! Tu t’adresses au serveur qui a eut la malchance de passer par là au même moment et tu attrapes les serviettes qui te passes sous la main pour aider à nettoyer les dégâts alors que ce nom de famille ne cesse de se répéter encore et encore dans ton crâne. Une fois le bar à peu près propre, tu reportes ton regard sur la jeune femme à tes côtés et c’est un sourire maladroit qui s’affiche à elle. Désolé… Enchanté Reece. Je suis désolée, mais je vais devoir te laisser, je crois que j’ai trop bu, il faut que je rentre si je ne veux pas être à la ramasse pour mes cours demain… Tu n’es pas du genre menteur Rowdy, c’est sans doute pour ça que tu es aussi mauvais à ce jeu là d’ailleurs puisque le “demain” en question est en réalité dimanche et que vous n’avez pas de cours en ce jour de semaine. Reece étant étudiante dans la même université que toi le sait très bien, mais pour le moment tes neurones n’arrivent pas à se connecter assez pour t’en rendre compte. Tu es juste paniqué de te retrouver si proche d’une personne qui appartient à l’une des plus grandes familles musicale que tu connaisses. Cela t’impressionne, t’intimide encore plus que d’habitude et c’est ce qui te fait réagir de la sorte, essayant alors de t’enfuir, trébuchant à plusieurs reprise puisque tu ne fais pas attention à ce que tu fais pour finir dehors, à prendre l’air, sans même chercher à appeler un taxi pour le moment. Tu inspire profondément, et tu essaies de retrouver un rythme cardiaque basique pour ne pas partir en crise de panique, ce n’est ni le moment ni l’endroit d’ailleurs, alors il faut que tu te reprennes Rowdy, et c’est ce que tu essais de faire, les fesses posées sur un banc non loin du bar, oubliant totalement la pluie qui continue de te tomber dessus...


Je donne un sourire sans savoir où ça le mène, s'il peut consoler pour qu'il me revienne. Je donne un sourire et soudain on a le même, le temps d'essayer, tout vaut la peine
Voir le profil de l'utilisateur
Reece A. Hopkins
général
J'ai posté : 1849 messages et j'ai : 555 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bella sexiest Khair Hadid et pour finir je crédite : Kidd (avatar) ; Magma. (signature) ; Lan (profil)

Jeu 11 Juil - 17:08
I’m siiiiiiiinging in the rain

Rowdy
Everyone from the place, Come on with the rain. I've a smile on my face. I'll walk down the lane with a happy refrain ... Just singin' Singin' in the rain

Malgré la quantité d’alcool dans ton sang, tu restes très observatrice. Grâce à cette capacité, tu te rends compte d’avoir peut-être fauté avec le jeune homme. Quand tu as fait une hypothèse concernant sa confrérie, tu as bien vu l’étonnement sur son visage. Et tu as peur que cette surprise ne soit négative finalement. Tu n’es pas une harceleuse encore moins devin. Tu as tout simplement fait la liaison avec son caractère pas très extraverti comme les beta ou super amical comme les Psi. Les Lambdas sont les meilleurs candidats, eux qui clament haut et fort l’importance de la vertue. Ils ne sont pas vos amis, on peut même dire le contraire. Puisqu’ils sont les alliés des beta, une guerre froide s’est installée entre vos deux maisons. En temps normal, tu fais très attention à ce genre de choses. Tu ne veux pas perdre ta place chez les Deltas mais là, face à Rowdy, tu es prête à prendre le risque. La raison est très simple ; tu as vu en lui ce que tu as toujours cherché chez un artiste. Tu t’en fous de savoir ce qu’il fait de son temps libre ou avec qui il aime passer ses journées. Ce qui compte c’est son talent. Un talent qu’il ne semble même pas calculer. Ca te rend presque sceptique. Est-ce qu’il manque réellement de confiance en lui ou est-ce qu’il fait preuve de fausse modestie ? Tu exploites les pistes pour avoir des réponses à cette question. " D’accord. Mais c’est le résultat qui compte. " Il a peut-être de l’alcool dans les veines. Il n’a peut-être pas les idées claires mais tout cela, ne change pas le fait qu’il soit doué. Qu’il a mis le feu sous la pluie, poussant les gens à s’arrêter, à filmer voire même à chantonner avec lui. Cette capacité là, n’est pas donnée à tout le monde. Tu es bien placée pour le savoir puisque tu côtoies ce monde de très près grâce à ton grand-père et l’entreprise familiale. Tu essaies alors d’en savoir plus sur lui. Joue-t-il d’un instrument ? A-t-il écrit des chansons ? Compose-t-il des titres ? Des questions que tu voudrais bien poser mais en même temps et malgré l’adrénaline que tu ressentes, tu fais attention. Le brusquer ne mènera à rien. Il faut juste saisir les pistes qu’il te lance. " Hum je vois. Mais tu sais, on dit qu’on n’est pas bon juge. C’est peut-être mieux de laisser les autres juger de ton niveau ? " Pourtant au fond, tu es certaine qu’il ne gratouille pas seulement mais qu’il maîtrise la guitare. Vu la façon avec laquelle il s’embrouille, tu comprends qu’il ne joue pas au modeste, il est réellement inconscient de son potentiel. Tu décides alors, de te présenter dans les règles de l’art, loin d’imaginer une seule seconde sa réaction. Il recrache le contenu de sa bière et s’étouffe avec. Sourcils levés, tu restes silencieuse. Est-ce à cause de ton nom de famille ? Est-ce autre chose que tu n’as pas remarqué ? Pour le moment, tu te contentes de le regarder nettoyer le comptoir malgré le refus du barman. En plus il te prend de court quand il décide de s’en aller non sans trébucher sur tout et n’importe quoi. Toi ? Tu restes surprise et figée sur place. Qu’est ce qui vient de se passer là ? Cet état d’esprit s’évapore en te rendant compte de son départ. Son départ ! Putain non ! " Et merde ! Tenez, gardez la monnaie ! " Tu payes rapidement vos consommations et après avoir ramassé tes affaires, tu quittes le bar. A l’extérieur, tu regardes à droite et à gauche avant de soupirer d’aise quand tu le vois sur un banc. La pluie mouille tes cheveux et tes affaires mais tu t’en fous un peu ; tu ne peux pas le laisser filer. Tu t’approches alors du banc sur lequel tu prends place à son extrémité, laissant une certaine distance entre vous. " C’est pas super de partir comme ça tu sais. " Malgré tes mots, tu lui souris, doucement. Tu le connais ni d’Eve ni d’Adam et pourtant, tu ressens déjà une certaine affection pour lui. Tu anticipes déjà sa réaction et avant qu’il ne se mette à s’embrouiller, tu reprends la parole. " J’ignore quelle mouche t’a piqué mais je peux être un sacré pot de colle quand je vois du potentiel. " Tu hausses les épaules. " Et toi Rowdy, tu as du potentiel. Beaucoup de potentiel. " Tu le regardes un instant avant de lever la tête vers le ciel et de grimacer. " Si on reste là on va tomber malade alors ... " Tu jettes un coup d’oeil aux alentours. " Il y a un café là-bas. Ce serait bien de désaouler avant de rentrer. " Tu n’essaies pas de te rapprocher de lui. Tu lui laisses assez d’espace pour qu’il prenne une décision tout seul. De ton regard, tu voudrais juste lui montrer que tu n’as aucune arrière-pensée à part celle de vouloir le connaître davantage.

Made by Neon Demon




Every rose has its thorn
▂ Be the venom inside us, speak mightily of, he who scorned us. Lead me to the path of revenge and I’ll lead you to the path of sorrow

Contenu sponsorisé
I'm siiiiinging in the raiin ! (Reece)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Williamsburg :: Barcade
-
Sauter vers: