Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Shut up and dance [Nathan & Eliott] 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Shut up and dance [Nathan & Eliott]

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper West Side :: Eclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott J. Sullivan
général
J'ai posté : 570 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Toby Regbo et pour finir je crédite : cliffs edge + ANESIDORA

Mer 27 Mar - 21:18

Shut up and dance

Dans ce genre de moment, tu ne fais pas attention à ce qui t’entoure Eliott, tu fais simplement ta vie, dans la pénombre de la boîte de nuit. Les changements des derniers mois n’ont pas changé tes habitudes. Tu as beau être plus présent pour ta soeur depuis qu’elle est devenue mère, tu vas encore régulièrement en soirée, pour profiter de la vie. Pas que tu es un fêtard invétéré, qui ne s’arrête pas avant les premières lueurs de l’aube, mais tu as besoin parfois de sortir, d’aller te changer les idées et de tout oublier sur la piste de danse. C’est aussi parce que ces endroits, ce sont les plus accessibles pour te donner à cette passion qui est tienne depuis toujours. Ici, personne ne te regarde étrangement si tu te déplaces en dansant, parce que tout le monde fait pareil, c’est pour cela que les gens sont présents. Ils veulent boire, danser, se défouler et oublier les problèmes du quotidien. Tu n’as pas forcément les moyens de venir aussi souvent que tu le voudrais, les soirées à l’extérieur sont malheureusement coûteuses, mais l’avantage c’est que tu n’as pas forcément besoin de boire énormément pour te lâcher sur la piste de danse. Depuis toujours, tu as cette capacité à laisser le corps prendre le dessus. La plupart du temps, c’est une chose positive d’ailleurs, ton esprit s’efface pour que tes mouvements soient plus souples, plus gracieux et élégants. Il t’arrive également de te laisser aller à une certaine violence, les coups partent sans que tu ne puisses les contrôler et, parfois, tu ne peux même plus les arrêter avant qu’il ne soit trop tard. Mais par chance, cela n’arrive pas souvent, de moins en moins à vrai dire, depuis que tu es à New-York. Etrangement, ta vie est sans doute plus calme depuis que tu as déménagé dans la grosse pomme. C’est ridicule de dire que ta vie était plus animée dans l’Ohio, pourtant c’est la vérité, bien que tu ne regrettes pas ton choix. Non, jamais tu ne pourrais faire marche arrière et retourner d’où tu viens Eliott, pour toi c’est New-York ou rien. Ce soir dans ce club, c’est exactement pour là que tu es là, pour t’imprégner de l’essence de la ville.

Il y a du monde sur la piste. Pas de là à être serrés les uns contre les autres, tu as déjà vu des endroits plus bondés, mais tu peux déjà repéré des bons danseurs çà et là. Tu ne cherches pas forcément la compétition, tu veux simplement observer, analyser leurs mouvements, la façon dont ils se laissent bercer par la musique, pour t’en inspirer. Tu n’as jamais pris de cours Eliott, tes parents n’ont jamais eu assez d’argent pour te payer ce genre de choses et de toute façon, ils ne se sont jamais intéressés suffisamment à toi pour savoir que tu aurais rêvé de ça. La danse, c’est une passion qui te fait vibrer de l’intérieur, mais dont tu ne parles pas explicitement. Tu crains qu’en en parlant, elle ne s’éloigne encore plus, et qu’un potentiel avenir dans ce domaine soit hors d’atteinte. Alors tu ne dis rien, tu gardes ça pour toi, mais tu montres cette passion par les gestes. Dès que tu le peux, tu danses, et c’est bien pour ça que tu ne tardes pas à te mêler à la foule. Tu ne danses avec personne en particulier, tu n’as pas besoin de compagnie, tu veux simplement te laisser porter par les sons. Toi, la musique, les mouvements. Les personnes autour de toi ne deviennent pour le moment que de simples ombres sans importance.

EXORDIUM.


† City of stars, are you shining just for me ? City of stars, there's so much that I can't see. Who knows ? Is this the start of something wonderful and new ? Or one more dream that I cannot make true ?


Merci ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan T. Lynch
général
J'ai posté : 232 messages et j'ai : 2 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Brendon Urie et pour finir je crédite : Thinkky

Mar 21 Mai - 1:41
Je suis comme ça. Je ne peux pas être autrement. Ni ne vais l'être.
On ne me l'a jamais demandé de toute façon… du moins les personnes qui comptent ne m'ont jamais demandé, de changer. De devenir quelqu'un que je ne suis pas. Quelqu'un de plus calme, de plus posé, de plus “serein”, adulte… et le champ lexicale d'ennuyeux. Personne ne me l'a demandé, non. Si on met à part mon père et ma mère, mais eux… il ne comptent pas. Ils n'ont jamais vraiment compté depuis mon enfance et je n'ai jamais eu à les écouter. Alors pourquoi commencer quand ça concerne ce sujet. Je n'ai pas les écouter, encore moins à penser à eux. Je ne sais même pas pourquoi je suis entrain de penser à eux, la maintenant ?
Pourquoi est ce que le son assourdissant des baffles à côté desquels je suis debout, ne couvre pas mon esprit qui brouille des échos de quelques unes de leurs paroles? Enfin… debout est un bien grand mot. Debout ne serait pas du tout le mot. Je suis plutôt entrain de m'approprier l'espace qui m'entoure à force de gestes, de mouvement, de mains jetté ici ou là au gré de la musique. De membres qui s'agitent un peu partout sans que je m'encombre d'excuses, quand l'une ou l'autre se trouve sur le chemin de ma chorégraphie improvisé.
C'est à eux de s'excuser, pensais je avec un sourire n'ayant pas quitté mes lèvres depuis que je suis sur la piste.
Le plancher sous mes chaussures me permet une énième glissade, un autre saut, un pas que j'ai appris pendant un cours ou un autre auquel j'ai dû assisté il y a des années de ça. Quand ma mère avait suivi les conseils d'un énième psy lui ayant conseillé de m'inscrire à une activité qui pourrait me fatiguer assez, drainer mon trop plein d'énergie assez, afin que je n'aie pas à prendre ces pillules que je n'avalais jamais. Un de ces cours ou je ne restais jamais plus que quelques séances, avant d'être renvoyé chez moi, parce que … disons que j'avais toujours une autre vision de la chorégraphie que ce que le professeur voulais me voir performer.
Je n'aime pas suivre les règles. C'est pas nouveau. Ça n'a surpris personne chez moi.
Cela dit, avec chaque professeur que je faisais grincer les dents devant mes mouvements insolent, je gagnais de la confiance envers un art pour lequel je savais m'exprimer. Un art qui me faisait littéralement vibrer, bouger, m'épanouir. Un art que j'ai continué à apprendre seul, et sur scène, devant tout ces yeux qui me voient, même quand ils ne me regardaient pas.
Ce n'est que quand mes yeux remarquent une autre source d'attention, que je m'arrête quelques secondes haletant. Les cheveux en sueurs, le corps délicieusement douloureux.
Qui es tu petit blond? Je crois te connaître … t'avoir peut être déjà vu. Mais, on n'a jamais parlé n'est ce pas? Ni avec les mots ni avec les corps.
Me rapprochant imperceptiblement de toi, avec quelques pas élégamment dansé, je ne te quitte pas du regard, et a cette distance tu ne peux que me voir.
Calquant ton dernier mouvement, comme une mimique de ton pas de danse, je t'imite, continuant par un autre saut, je te provoque.
Viens danser.

Spoiler:
 


Unchain my heart,
BABY LET ME GO
Cause you don't care, well please, set me free

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott J. Sullivan
général
J'ai posté : 570 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Toby Regbo et pour finir je crédite : cliffs edge + ANESIDORA

Lun 10 Juin - 23:11

Shut up and dance

Tu danses Eliott. Tu danses en te déconnectant du monde qui t'entoure, pour te déconnecter du monde qui t'entoure. L'idée qu'il n'y a plus que toi et cette piste de danse, plus que toi et cette musique, c'est une idée qui te plaît, qui te fait du bien. Parfois, t'isoler est le meilleur moyen de te recentrer, pour que tu puisses faire réellement te calmer et faire le point. Ne parler à personne, ne prendre en compte personne d'autre, c'est peut-être un peu étrange, mais tu en as besoin. Cependant, tu restes tout de même bien conscient des personnes qui sont également dans cette boîte de nuit. Les corps en mouvement autour de toi sont tous différents, chacun est dans sa petite bulle, mais afin de ne pas les craquer, il faut faire attention où on met les pieds. Ça ne te gêne pas, si tu avais voulu ne faire attention à personne, tu ne serais pas venu dans une des boîtes les plus fréquentées de New York, tu serais resté dans ta chambre. Ton corps entier est posséder par une force extérieure, que tu ne comprends pas forcément. Tu te laisses aller dans la musique, complètement, jusqu'à ce que du coin de l’œil, tu remarques un homme qui s'approche de toi. Quelque chose dans sa silhouette t'est familier, mais tu ne saurais dire où tu l'as déjà croisé. Tu le vois, tu le regardes même, alors qu'il imite un mouvement que tu viens juste de faire. Il te faut quelques secondes pour t'en rendre compte, pour comprendre ce qu'il se passe, mais le regard qu'il te lance ne laisse aucune place au doute. Ce n'est pas la première fois que tu te retrouves sur une piste de danse Eliott, tu sais reconnaître les signes quand tu les vois et cet homme au visage familier, il cherche à te provoquer. Un saut, puis il s'arrête, avant de recommencer sans jamais te quitter du regard. Toi aussi tu t'es arrêté, immobile au milieu de tous ces corps infatigables. Vos regards se défient sans relâche, puis ton corps se met en mouvement. Tu commences par son saut, pour ensuite bouger tes bras au rythme de la musique. Tout en dansant, tu réduis un peu la distance entre vous, tout en lui laissant tout de même assez de place pour continuer. S'il a commencé ainsi, tu doutes fortement qu'il arrête aussi rapidement. Les mouvements se succèdent, les regards ne se lâchent pas. Autour de vous, les gens ont commencé à remarquer ce que vous faisiez, et il vous ont laissé le champ libre, un petit peu du moins. Dans un endroit comme l’Éclipse, on ne peut pas avoir toute la piste de danse pour soi mais tout de même, tu as la sensation que les gens se sont un peu décalé pour vous laisser vous adonner à cette bataille. Pour vous regarder aussi, peut-être. Cet homme dont tu ne connais rien, il est époustouflant, il pourrait presque te faire déclarer forfait, si c'était ton genre. « Où est ce que tu as appris ça ? » Un nouveau saut, que tu arrives à imiter de justesse. Il est clair que l'homme a suivi un entraînement plus intensif que toi, il a des connaissances que malheureusement tu n'auras peut-être jamais. Toi tu n'as jamais pris de cours Eliott, ce que tu sais, tu l'as appris de toi-même, dans la rue, en regardant les autres faire.

EXORDIUM.


† City of stars, are you shining just for me ? City of stars, there's so much that I can't see. Who knows ? Is this the start of something wonderful and new ? Or one more dream that I cannot make true ?


Merci ♥:
 
Contenu sponsorisé
Shut up and dance [Nathan & Eliott]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper West Side :: Eclipse
-
Sauter vers: