Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Psychology says girls love their brother more than their boyfriends - Cameron 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Psychology says girls love their brother more than their boyfriends - Cameron

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Midwood
Voir le profil de l'utilisateur
Faith A. Stevens
général
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 144 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et pour finir je crédite : YUMITA (Avatar) - Endlesslove (Signature)

Mar 9 Avr - 16:08

Cameron & Faith

Psychology says girls love their brother more than their boyfriends


Being brother and sister means being there for each other.

Le dimanche matin, c’est sacré pour toi. Il n’est pas rare que tu te lèves tôt pour venir squatter l’appartement de ton frère si tu n’as pas pris la peine de lui voler son samedi soir et de passer la nuit chez lui. En ce dimanche, c’est la première option qui s’offre à toi. Sept heures trente du matin et tu es déjà dans les rues de la ville, tu as déjà deux sac dans les mains, un dans chacune et tu te ballade. Vos petits déjeuner sont sagement rangé, tout est là pour passer un moment inoubliable, un de plus. Tu adores ton frère, tu l’aimes plus que tout alors partager ce genre de moment avec lui te semble simplement normal. La facilité de votre relation a toujours été surprenante. C’est vrai après tout, une petite soeur c’est fait pour être infernale avec son grand frère mais pas dans votre relation. Certes, tu es pénible, mais tu es aussi aimée, il t’aime et te le montre bien souvent par des mots, par des gestes ou simplement en acceptant de te supporter quand tu deviens trop envahissante et curieuse. Un trait de ta personnalité parfois difficile à gérer, ta curiosité et en ce dimanche matin, c’est en partie pour ça que tu te pointes chez lui. Tu as des choses à lui demander. Certains parleront de compte à rendre, mais c’est beaucoup trop formel pour te plaire comme formulation. Tu n’as plus besoin de faire savoir ta présence quand tu arrives chez ton frère. Tu connais le code de l’entrée, tu as même une clé, comme il en a une de chez toi. La simplicité de votre relation, la simplicité de cette confiance qu’il y a entre vous et que rien ne pourra jamais déranger. Tu es de bonne humeur ce matin, parce que tu sais que tu vas passer un bon moment, mais il y a aussi un petit quelque chose en plus sur lequel tu ne saurais pas exactement mettre le doigt. Ca te semble juste simple et normal en réalité, tu as grandi comme ça. Quand tu pénètres dans l’appartement de ton frère tu ne fais pas forcément dans la discrétion, tu n’as jamais su faire. Cameron débout ! Le petit déjeuner est servi ! Quand tu prononces tes mots, tu as un large sourire qui s’étire sur tes lèvres. Parce qu’on est dimanche et qu’il est tôt, parce que tu es heureuse de pouvoir passer une journée avec ton frère, simplement parce que tu es bien ici, avec lui. Tu commences à sortir des sacs que tu as amené un peu toutes les affaires, à commencer par les cafés sur tu met dans un coin pour ne pas les renverser. Mais quand tu t’arrêtes, tu es interpellée par ce silence. Pas un son ne vient perturber le silence de l’appartement de ton frère. Cameron ? Debout j’ai dit ! Tu parles un peu plus fort, tu cries presque pour être certaine que cette fois-ci, il t’entendra bel et bien.

Codage par Magma.


En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 371 messages et j'ai : 245 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Jeu 11 Avr - 11:13
Cameron & Faith
Dimanche 7 avril 2019 - Le dimanche, c’est un jour comme un autre pour toi. Il n’y a pas de grasse matinée qui tienne. Les week-end où Liam est ici, il se réveille aux aurores, dès que les premiers rayons du soleil traversent la fenêtres. Et ceux où il n’est pas là, tu aimes te lever avant que le soleil ne pointe son nez pour aller courir. Avant, tu trouvais toujours quelqu’un pour t’accompagner, mais ta partenaire régulière s’occupe dorénavant d’un enfant, seule. Impossible pour elle de quitter son appartement pour se joindre à toi. L’un de tes meilleurs amis est jeune parent, assez occupé pour venir avec toi. Et l’autre… c’est une autre histoire. Ainsi, depuis quelques semaines déjà, tu as retrouvé ta solitude pour courir, dès que tu en as l’occasion. Certaine personne y voit là une séance de torture, toi c’est le bon moment pour méditer, réfléchir à certaines choses, voir décompresser complètement. Aujourd’hui, c’est seulement pour garder la forme, c’est juste une question d’habitude. Ta vie n’est pas parfaite en ce moment. Au contraire, elle est assez chaotique. Entre le danger qui plane au dessus de vos tête à cause du retour de cet homme tout droit sorti du passé de Holly, et ton meilleur ami qui a bien déconné depuis les derniers mois. La vie n’est plus le long fleuve tranquille qu’elle était. Mais bon, tu fais avec Cameron, comme toujours. Il en faut beaucoup plus pour te mettre à terre. Tu as plus d’une corde à ton arc. Sept heures trente passé, et le soleil est déjà dans le ciel quand tu reviens dans la rue où se trouve ton duplex. La rue est calme, encore paisible à cette heure matinale, un dimanche matin. Tu restes sur ta lancée, et empruntes l’escalier pour monter au bon étage. Arrivé devant la porte, tu t’apprêtes à mettre la clé dans la serrure quand tu entends une voix à l’intérieur. Avec le contexte actuel, tu pourrais craindre concernant l’identité de la personne à l’intérieur de ton appartement, mais tu reconnais que trop bien cette fois pour savoir que c’est ta petite soeur. Elle est l’une des rares personnes à avoir les clés de ton appartement, et ce n’est pas la première fois qu’elle vient aux aurores. Plusieurs années après, elle croit encore qu’elle peut t’embêter à faire ça. Effectivement, il y a certain matin où tu as eu envie de l’étrangler, surtout si la soirée de la veille fut arrosée, mais la plupart du temps, ça ne t’affecte pas. Tu n’es pas une personne ayant besoin de beaucoup de sommeil Cameron. Tu te couches tard, pour te réveiller tôt. Cinq heures par nuit, c’est suffisant pour que tu tiennes le rythme. Faute de devoir déverrouiller la porte, tu ranges la clé dans ta poche, et poses une main sur la poignée. À peine entré, tu repères assez rapidement la tête brune qu’est Faith, dans la cuisine. Tu devrais parler un peu plus fort, je crois que les voisins du deuxième n’ont pas bien entendu. Un commentaire en apparence sarcastique qui ne l’est point. Tu refermes la porte derrière toi, puis te diriges vers la cuisine. Arrivé à hauteur de ta petite soeur, tu poses ta main à l’arrière de son crâne pour l’attirer à toi, et poser un baiser sur sa tempe. Fais attention Faith, tu commences à ressembler à grand-mère, tu parles toute seule. Car je t’assure que quand je suis parti, il n’y avait personne dans l’appartement. Une moquerie sans méchanceté, comme tu aimes lui faire. Elle est ta petite soeur après tout, il faut bien la taquiner de temps en temps. Ton regard ne tarde pas à se poser sur la table de la cuisine, et sur les choses qu’elle a ramené avec elle. Petit déjeuner ensemble ? Ça semble évident, mais avoir une confirmation n’est jamais de trop.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur
Faith A. Stevens
général
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 144 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et pour finir je crédite : YUMITA (Avatar) - Endlesslove (Signature)

Lun 29 Avr - 1:30

Cameron & Faith

Psychology says girls love their brother more than their boyfriends


Being brother and sister means being there for each other.

Tu es là, chez ton frère, à faire comme si c’était ton propre appartement. Votre relation pourrait en effrayer plus d’un mais pour toi, c’est normal. Vous êtes tout ce qu’il y a de plus proche, parfois des disputes mais ça, c’est la base de toutes bonne relations mais ça ne dépasse jamais les limites. Vous savez quand vous arrêter. Ton frère, il est une part importante de ta vie, Cameron en tout cas car pour votre aîné, c’est une autre histoire. Disons qu’il est un peu trop comme vos parents, à te prendre pour le vilain petit canard de la famille, celle qui n’a fait ni droit, ni médecine pour préférer l’art. Et pourtant, tu as autant étudiez qu’eux, tu as fait neuf ans à l’université, dans un double cursus pour aujourd’hui avoir enfin réalisé ton rêve de toujours, te produire à Broadway. C’est triste dans cette histoire, de ne pouvoir compter que sur Cameron comme soutien mais tu as appris avec le temps que c’était la plus belle chose que tu puisses avoir. Il t’aide, il t’aime et c’est important. Alors certes, il est encore tôt et tu es dans sa cuisine en train de hurler pour le faire se lever. Mais il finira bien par te pardonner, s’il daigne te répondre un jour. Tu commences à t’impatienter mais tu ne cesses de préparer pour autant. Une belle table, des fleurs, tout pour que vous passiez un bon moment ensemble. Tu recommences même à l’appeler, crier un peu plus fort et face à ce nouveau manque de réponse, tu es prête à aller directement dans sa chambre pour le chercher. Mais non, tu n’as pas le temps pour ça, il est là, il s’adresse à toi et tu te tournes aussitôt vers la voix pour découvrir ton frère, habillé, qui referme la porte d’entrée comme si de rien n’était. Alors il n’était simplement pas là, il était déjà levé et en train de faire son footing. Tout ça pour rien. Tu soupires et lèves les yeux au ciel avant de simplement te mettre à sourire, heureuse de le voir. C’est vrai ? Tu penses qu’ils ne m’ont pas entendu ? Je peux recommencer en ouvrant la fenêtre si jamais... Tu fais déjà un pas vers ladite fenêtre, comme si tu allais réellement le faire. Mais au lieu de ça, tu te laisses embrasser par ton frère avec ce même sourire que tu as toujours quand tu es avec lui. Tu es bien, simplement et ça te fait plaisir de passer un peu de temps avec lui malgré vos travails un peu trop prenant. La prochaine fois, je penserais d’abord à vérifier dans ta chambre pour voir si tu t’y trouves… quoique non, j’aurais peur de ce que je pourrais y trouver. Le trouver avec une femme est bien la dernière de tes envies. De par le fait que ce soit ton frère mais aussi parce que tu es extrêmement jalouse et possessive, tu n’es pas sûre d’apprécier et d’être réellement gentille. Tu déposes un baisé sur sa joue avant de retourner à tes préparation, l’air de rien. Déposer des toast sur la table, sortir la confiture, pour toi, ça semble tellement normal et habituel que tu fais les gestes machinalement, naturellement. Ensemble ? Non, tu fais erreur. Moi je déjeune, toi tu me regardes. Tu en le regardes pas en prononçant tes mots, juste pour qu’il ne voit pas ton sourire amusé. Tu attends qu’il ait disparu, pour t’asseoir et commencer à beurre un toast. Mais tu finis par arrêter ton geste pour le regarder, nouveau sourire. Bon aller, pose tes fesses et dis moi ce que tu veux sur le tien avant qu’on commence à parler sérieusement. Ca serait trop facile si tu étais rien sans arrières pensées, ça ne serait pas toi, tout simplement.

Codage par Magma.



En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 371 messages et j'ai : 245 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Mer 1 Mai - 14:10
Cameron & Faith
Le problème avec Faith, c’est qu’elle peut aussi bien être sérieuse comme plaisanter, le tout en affichant le même visage. Alors quand elle évoque la possibilité de recommencer à crier, cette fois-ci en ouvrant la fenêtre, il y a une chance sur deux qu’elle le fasse réellement. Grand bien lui fasse de se faire des ennemies dans l’immeuble, elle n’y habite pas. Toi en revanche, tu y résides depuis deux ans maintenant, tu t’entends bien avec les voisins, et tu voudrais que cela reste ainsi. De ce fait, tu t’approches d’elle, et déposes un baiser sur son front. C’est un aspect de la personnalité de ta soeur que tu apprécies. Elle a cette hargne, ce culot qui la fera aller loin dans la vie. Sous ses airs de princesse se cache un fort tempérament. Elle a un caractère bien trempé, et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. À part y trouver ton neveu, je ne vois pas ce que tu pourrais trouver dans ma chambre. Tu sais parfaitement à quoi elle fait allusion, mais sur ce point là, elle ne doit pas s’en faire. Ta vie sentimentale ressemble à un désert aride, depuis quelque temps déjà. Ça peut en étonner plus d’un, mais pour ta part, c’est aussi bien comme ça. Ta vie est bien assez chargée entre ton boulot, ton fils et les problèmes qui s’y greffent pour y ajouter une femme. Si femme devait y avoir, elle a intérêt à avoir le coeur bien accroché, et avoir un caractère fort, pour ne pas s’effacer. Autant dire que tu n’as pas encore trouvé cette femme, et que tu ne la cherches pas. Tu as le temps, penses-tu, au grand damn de ta mère, qui aimerait planifier un second mariage dans ses enfants. Elle t’embrasse à son tour, puis retourne à ses occupations, à savoir installer plusieurs mets sur la table de la cuisine. Tu lui demandes alors si c’est pour que vous prenez un petit déjeuner ensemble, ce à quoi elle répond sur le ton de la plaisanterie. Tu l’aimes Faith, c’est certain, mais il faudrait qu’elle soit un peu plus sérieuse par moment. L’ironie et le sarcasme ne sont pas bien vus partout. Je te rappelle que c’est chez moi ici. Fausse menace, avec un air sérieux, même si elle ne te regarde pas. Elle finit par tourner la tête vers toi, un sourire sur ses lèvres, pour savoir ce que tu souhaites sur ton propre toast. Reste sur ta lancée. dis-tu en tirant l’une des chaises autour de la table, pour y prendre place. Tu saisis les cafés que la jeune femme a apporté, en plaçant un près d’elle, et gardant un autre pour toi. Tu tiques alors sur un passage de la phrase de Faith. Elle veut parler sérieusement. Tu ne vois pas de quoi elle désire parler. Rien ne te vient à l’esprit. Tu as quelque chose à m’annoncer ? C’est l’explication la plus logique à tes yeux, mais peut-être que tu te trompes complètement. En attendant d’en savoir plus, tu portes le gobelet de café à tes lèvres, pour en boire une gorgée.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur
Faith A. Stevens
général
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 144 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et pour finir je crédite : YUMITA (Avatar) - Endlesslove (Signature)

Dim 26 Mai - 19:03

Cameron & Faith

Psychology says girls love their brother more than their boyfriends


Being brother and sister means being there for each other.

La vie de ton frère ne te regarde pas mais tu as toujours pris un malin plaisir à t’amuser à la taquiner sur un peu tout. Sur ce qu’il te dit ou sur ce que SOS peut bien annoncer d’ailleurs. Et c’est exactement pour ça que tu es là aujourd’hui. Tu souris à son baiser sur ton front, tu souris parce que c’est ce genre de marques d’affection qui montrent combien vous pouvez être proche lui et toi. C’est vrai que tu n’as pas été la plus maligne en ne commençant pas par aller voir dans sa chambre mais ce qui est fait et fait. Tu ne peux pas t’empêcher d’en plaisanter, tu ne veux pas vraiment trouver une fille dans le lit de ton frère mais si ce n’est que ton neveu, c’est déjà bien plus intéressant pour toi et une promesse d’une bonne journée. Un sourire à l’attention de ton frère et tu reprends ta préparation, comme si tout était normal et que tu te trouvais chez toi. C’est pas le cas, presque vue le temps que tu peux passer ici. parfois, tu te dis que la colocation serait bien plus facile mais vous avez tous les deux besoin de votre propre espèce, tu n’es pas non plus certaine qu’il sache te supporter au quotidien, toi et tes chats. Tu soupires à sa remarque. Oui, vous êtes chez lui, oui tu n’as à faire comme bon te semble mais il ne pourra pas t’empêcher d’être toi même avec cette joie de vivre qui t’es propre, cette façon d’être que tu es sans doutes la seule à maîtriser si parfaitement. Mais ça ne dure pas longtemps, tu abdiques en t’asseyant, préparant un premier toast en lui demandant ce que lui peut bien vouloir sur le sien. Oui chef, bien chef. T’essayes d’être sérieuse mais c’est un détail que tu ne connais pas réellement avec lui. Tu as beau l’aimer ton frère, tu as parfois l’impression qu’il ne sait pas et ne saura jamais s’amuser comme ça peut être le cas pour toi. Le premier toast est pour lui et tu prends le temps de prendre une gorgée de ton café avant d’entreprendre d’en faire un second, pour toi cette fois-ci. Il revient cependant sur ce que tu as pu dire, le fait que tu avais besoin de lui parler sérieusement. Alors non, t’as pas grand chose à lui dire venant de toi mais plutôt des questions. Je te dirais bien que tu vas être tonton mais… à moins d’une immaculée conception, désolée c’est pas pour tout de suite. Oui tu trouves encore moyen de plaisanter, souriant en croquant à pleine dent dans ton toast même pas beurré. En fait, je suis là pour te faire passer un interrogatoire et je suis certaine que tu vas détester ça. Autant le prévenir d’avance que ça ne vas pas lui plaire, qu’il risque de désespérer face à cette curiosité qui t’es propre. Mais en tout cas heureusement que j’ai SOS pour m’apprendre que tu as remis le couvert avec Holly… est-ce que je dois l’appeler belle-soeur maintenant ? Le coude sur la table, ta main qui soutient ta tête, tu cherches à en savoir plus, tu veux savoir ce qu’il a à te dire même si ça peut l’emmerder. Vous ne vous êtes rien caché lui et toi, tu n’as pas envie que ça commence maintenant. Aller, tu sais que tu peux tout dire à ton adorable petite soeur.

Codage par Magma.



En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 371 messages et j'ai : 245 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Dim 2 Juin - 11:34
Cameron & Faith
Tu ne sais jamais à quoi t’attendre avec ta petite soeur. Certaines de ses visites sont innocentes, seulement pour passer un peu de temps avec toi, comme un frère et une soeur peuvent le faire, mais pas toujours. Parfois, elle vient entre ces murs pour mener une enquête, sur ta vie personnelle. À croire que c’est son but premier, celui de savoir tout ce qu’il se passe pour toi, même les choses que tu ne désires pas lui confier. Souvent, tu te dis qu’elle s’est trompée de vocation. Attention, tu sais qu’elle est douée dans ce qu’elle fait, aussi bien ce côté actrice, que pompier volontaire, mais elle est tellement curieuse, fouineuse et déterminée qu’elle aurait été parfaite dans les rangs de la police de New-York. L’inspecteur Stevens. Ça le ferait carrément. Quoique, la savoir si proche du danger à chaque minute de son service te donnerait des cheveux blanc avant l’heure. Finalement, être dans un théâtre, où il ne peut pas trop lui arriver grand chose, c’est aussi bien. Ce n’est pas le cas quand elle est chez les pompiers, mais ce n’est pas sa carrière principale. Après quelques taquineries, tu t’installes autour de la table avec elle, pendant qu’elle termine de préparer le petit déjeuner. Tu ne tournes pas autour du pot, tu lui demandes déjà un peu plus d’explication sur la raison de sa présence. Au fond de toi, tu le sais déjà, car c’est toujours la même chose, mais aujourd’hui, tu veux croire que ça sera différent, que pour une fois, elle sera au centre de votre discussion. Tu bois une gorgée du café apporté par ta soeur, tout en l’écoutant plaisanter sur une potentielle grossesse pour elle. Heureusement que tu es habitué à ce genre de blague de sa part sinon, cette gorgée de café aurait eu du mal à passer. Ça me va. Non pas que je ne serais pas ravi d’avoir un neveu ou une nièce de ton côté, mais le jour où ça arrive, j’aimerai connaître le père, pas le rencontrer le jour de la naissance. Elle n’est plus une enfant, elle fait ce qu’elle veut de sa vie. Il est possible que sa vie privée le reste. Contrairement à elle, tu n’as pas ce besoin incessant de tout savoir à son sujet. Tu lui laisses son jardin secret, tout en restant à l’écoute si elle souhaite se confier, sur un quelconque sujet. Tu as été là quand son ex petit ami est parti, du jour au lendemain, alors que ça se passait très bien entre eux. Tu as été une oreille attentive pour écouter, une épaule pour pleurer, sans jamais dépasser les limites. Tu sais parfaitement que ta soeur souhaite faire les choses par elle-même, sans obligatoirement avoir besoin d’aide, et tu respectes sa volonté. Le café reposé sur la table, tu prends le toast que Faith t’a préparé, et mords dedans, pile au moment où elle te dit être là pour te faire passer un interrogatoire. Pour la nouveauté, on repassera. Tu lèves les yeux au ciel, en poussant un grognement. Pour changer. Tu l’aimes, c’est ce que tu te répètes inlassablement en tête pour t’aider à supporter ce qu’il va suivre. Quoi ?! C’est la pensée qui passe dans ton esprit, quand ta petite soeur affirme que tu t’es remis en couple avec la mère de ton fils. Tu avales ce que tu as dans la bouche, ce qui lui laisse le temps d’ajouter une parole, sur le fait que tu peux tout lui dire. Je le sais, mais là tu vas être déçue. Je ne suis pas avec Holly, ou alors je ne suis pas au courant moi-même. Tu pourrais lui cacher la vérité, pour avoir un semblant de vie privée, mais là, c’est la vérité que tu lui donnes. Aux dernières nouvelles, tu es toujours célibataire. Tu vois l’Irlandaise une fois par semaine, lorsque vous échangez vos gardes pour Liam, et ça s’arrête là. Il t’arrive de la voir plus souvent, à raison d’une fois supplémentaire, quand vous avez besoin de parler d’un truc sans que Liam soit dans le coin, mais cela reste rare. Je t’assure, Faith, que si c’était le cas, tu serais au courant, mais à l’heure actuelle, ce n’est pas le cas. Donc il va falloir que tu me dises sur quoi tu appuies ton jugement. Des paroles dignes d’un avocat.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur
Faith A. Stevens
général
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 144 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et pour finir je crédite : YUMITA (Avatar) - Endlesslove (Signature)

Dim 9 Juin - 17:44

Cameron & Faith

Psychology says girls love their brother more than their boyfriends


Being brother and sister means being there for each other.

Tu sais bien que tu en fais un peu trop, mais tu es juste comme ça. C’est un des avantages qu’il y a à ta relation si particulière avec ton frère, tu n’as pas besoin de faire semblant d’être quelqu’un d’autre, tu n’as pas à prétendre que tu es différente, il t’accepte telle que tu es. Alors même si tu veux lui parler, tu ne t’empêches pas d’en plaisanter avec simplicité. Non tu n’es pas enceinte et tu es bien loin de l’être, ça n’est pas pour toi ce genre de chose, pas alors que tu as ta carrière qui démarre seulement. Puis tu as déjà ton neveu et c’est bien suffisant comme enfant à aimer. Tu souris à ton frère en prenant une gorgée de ton café et à ton tour de parler, à ton tour d’affirmer quelques trucs que tu penses, espères sans doutes, vrais. Quand ça vient de SOS, on n’est jamais sûr de rien, tu as compris avec le temps qu’on ne pouvait pas lui faire confiance alors quand elle a parlé de Cameron et de Holly, il y avait d’une part, la Faith heureuse et satisfaite, et de l’autre, la dubitative, celle qui s’interroge sur le bien fondé de ces propos. Alors oui, tu lui demandes même si tu t’y prends probablement mal. Tu insistes aussi peut-être un peu trop en parlant du fait qu’il peut te faire confiance en toute circonstances. Tu ne caches pas ta déception quand il te dit que tu as tort, que tu as faux sur toute la ligne et que non, il ne s’est pas remis avec Holly. C’est vrai que c’était trop beau pour être vrai ça et tu es réellement déçue que ça ne soit pas vrai, preuve avec ce sourire qui disparaît de tes lèvres. Ca va, ça va je te crois. Tu lèves les mains en l’air, pour montrer que tu es sincère, que tu le crois et ne l’accuseras sans doutes plus de te cacher des choses. Mais tu te lèves aussi pour aller fouiller dans ton sac et en tirer un magazine l’un des numéro de SOS, un de plus où elle crache sur ta famille comme elle le fait si bien. Je voulais juste vérifier si pour une fois, par miracle, elle aurait pas dit la vérité. C’était sans doutes trop beau pour être vrai d’espérer une telle chose et tu en prends conscience maintenant que tu es face à ton frère, à l’interroger sur une quelconque romance avec la mère de son fils. Tu reprends cependant place tout en lui laissant le magazine entre les mains. A lui de voir s’il veut regarder ce torchon, mais tu sais déjà, tu te doutes en tout cas, de ce qu’il va te dire. Tu ne devrais pas perdre ton temps Faith avec ce magazine, c’est inutile et tu vaux bien mieux que ça. Tu le sais mais c’est plus fort que toi voilà tout. Tu peux pas me reprocher d’avoir demander, j’espérais juste un peu trop que ça soit vrai sans doutes. Ton frère est peut-être grand, il fait ce qu’il veut de sa vie et pourtant, tu es toujours là à espérer le meilleur pour lui, sans te demander si c’est bien ou non.

Codage par Magma.



En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 371 messages et j'ai : 245 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Mar 11 Juin - 20:51
Cameron & Faith
Tu l’aimes ta petite soeur, mais tu aimerais qu’elle arrête une bonne fois pour toute d’accorder du crédit à Scents of Scandals. Il n’y a jamais rien de bon dans ce torchon. Il n’y a que des accusations en l’air, des informations pour embêter la population, et créer des problèmes là où il n’y en a pas. On peut accorder une confiance aveugle à quelqu’un, mais voir quelque chose écrit noir sur blanc, et bien ça peut faire réfléchir. Alors, comme vient de le faire ta petite soeur Faith, on pose des questions. Selon la façon de procéder, on peut clore le sujet en quelques minutes, comme provoquer un malaise, et sincèrement blesser la personne en face. Ce n’est pas ton cas, car dans le cas précis, il n’y a encore rien de méchant écrit à ton sujet. Tu n’en veux pas à la brune de poser des questions. Elle le fait depuis qu’elle a acquis la capacité de parler. Depuis son plus jeune âge, elle est curieuse de tout, et avec tout le monde. Peut-être un peu plus avec toi, mais tu as l’habitude. Vingt six années qu’elle est ta soeur, tu sais y faire maintenant. Ce n’est pas aujourd’hui que tu vas apprendre à la connaître. Elle te croit, et c’est une bonne chose. Tu peux continuer un peu plus sereinement le toast qu’elle a préparé. Une nouvelle bouchée avalée, tu vois Faith se lever, pour aller récupérer quelque chose dans son sac. C’est intriguant, tu te demandes ce qu’elle cherche. Mais quand tu vois qu’elle sort de son sac l’un des numéros dudit torchon, tu ne peux résister à l’envie de rouler des yeux vers le haut. Tu pensais le sujet clos. Tu t’es bien fourré le doigt dans l’oeil. Cependant, tu ne dis rien, tu te contentes de terminer ta bouche, tout en observant ta soeur revenir s’installer à table. Elle pose le magazine non loin de toi, telle une invitation à lire l’article qui te concerne. Histoire de lui faire comprendre une bonne fois pour toute le message, tu saisis l’exemplaire pour le placer devant toi. Tu commences à tourner les pages, pour aller directement au bon endroit, et pouvoir lire le bon passage. Ici. Dans l’article, c’est mentionné comme quoi je suis de retour dans la vie d’Holly, sauf que, jusqu’à preuve du contraire, je ne suis jamais parti. Depuis que je suis revenu en 2017, je ne suis jamais reparti pour m’installer ailleurs. Rien qu’avec ça, tu ne pouvais pas avoir la puce à l’oreille ? L’une des nombreuses preuves que ce magazine raconte que de la merde. La personne derrière tout ça n’est même pas capable de vérifier ses sources. Il y a un peu de vrai dans ces quelques lignes, mais 90 % de l’article est faux. Tout dépend du point de vue. À en lire SOS, tu es un mec qui prend les femmes pour acquises, comme des objets. Première nouvelle. Ensuite, tu as effectivement posé des questions au sujet de son ex, mais quoi de plus normal. Il est de retour, avec un profil assez dangereux. Ce n’est pas légitime de ta part de vouloir en savoir plus à propos d’un mec qui peut potentiellement approcher ton fils ? Si tu ne le faisais pas, tu serais un bien mauvais père. D’un geste de la main, tu éloignes le magazine de toi, et récupères au passage le gobelet de café. Ce n’est pas un sermon que tu fais à la brune, tu lui démontres seulement par A + B que ses suppositions reposent sur rien de solide. Je ne te reproche rien Faith, tu devrais le savoir. Par contre, ce que je peux te dire, c’est que je l’ai effectivement embrassé. Mais pas pour marquer mon territoire, seulement parce que j’en avais envie. Il faut bien donner quelque chose de croustillant à ta soeur, elle serait déçue du contraire sinon. Et c’est sur cette information, un sourire amusé au coin des lèvres, que tu approches le gobelet de ta bouche, pour en boire une gorgée.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur
Faith A. Stevens
général
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 144 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et pour finir je crédite : YUMITA (Avatar) - Endlesslove (Signature)

Dim 14 Juil - 16:51

Cameron & Faith

Psychology says girls love their brother more than their boyfriends


Being brother and sister means being there for each other.

Tu n’es pas là pour faire son procès, loin de toi cette idée des plus absurdes. Non toi, tu veux des réponses, tu veux comprendre et surtout, savoir si pour une fois, SOS n’aurait pas dit la vérité. Faut dire que si c’était le cas, ça t’arrangerait un peu, ça te ferait plaisir aussi parce que mine de rien, tu l’aimes bien Holly alors si elle et ton frère se remettaient ensemble, tu ne ferais rien pour les en empêcher. Tu reconnais cependant le fait que tu ne t’y prends pas toujours de la meilleure des façons, tu ne sais pas comment faire pour satisfaire ta curiosité sans pour autant paraître abusive. Tu l’es peut-être, abusive, intrusive mais tout ça, c’est une habitude qu’on prend avec toi, quand on te connait un peu. Cameron, il a eu vingt-six ans pour s’habituer à ce caractère souvent bien agaçant, à ta manière de fouiner un peu partout. C’est peut-être du journalisme que tu aurais du faire en fin de compte, pas de la comédie. Pour qu’il vérifie tes propos, tu laisses devant lui le dernier numéro de SOS avant de reprendre place sur ta chaise, devant ton café et une tartine que tu viens croquer. Tu gardes le silence, tu le laisses lire et comprendre surtout pourquoi tu as fait toutes ces insinuations. Tu aurais dû te douter que c’était faux, c’était beaucoup trop beau pour être vrai et tu t’en veux presque maintenant de l’avoir dérangé avec tout ça. Certe, elle a tendance à… extrapoler ? Mais vous auriez peut-être pu vous engueuler et ne plus vous voir, si ce n’est pour Liam. Tu sais qu’elle interprète toujours tout de travers. C’est vrai que ça n’est pas une excuse et que ton frère a raison, tu aurais dû voir clair dans le jeu de Scent of Scandals. Tu aurais dû comprendre qu’elle mentait encore une fois et ne pas t’emballer plus que de raison. Tu pousses un soupir, las de tout ça avant de porter ton gobelet de café à tes lèvres. Au moins, ça t’aura permis de passer une matinée avec ton frère, comme si tu avais besoin de ce genre d’excuses. Tu sais qu’il ne te reproche rien, tu ne t’attendais pourtant pas à ce qu’il confirme un détail que tu avais gardé dans ton esprit suite aux propos de SOS. Il confirme avoir embrassé Holly et dans ta tête, il y a comme un feu d’artifice, tu essayes de ne pas le montrer, si ce n’est par un petit sourire qui en dit suffisamment. Et ? Genre maintenant, vous en êtes où tous les deux ? Tu ne te fais pas pressante ou aussi impatiente que d’habitude. Tu as appris, tu sais que tu dois laisser le temps au x choses mais maintenant que tu sais qu’ils se sont embrassés, c’est difficile d’imaginer autre chose que le fait qu’ils puissent se remettre en couple un jour. Au moins, tu admets que tu avais envie de l’embrasser, on fait de grandes avancées, tu admets les choses maintenant. Dans une dizaine d’année, il sera peut-être question d’assumer ? Tu plaisantes, preuve en est le sourire que tu affiches fièrement. Oui tu es fière de toi et tu espères bien que ça va l’agacer.

Codage par Magma.



Contenu sponsorisé
Psychology says girls love their brother more than their boyfriends - Cameron
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Midwood
-
Sauter vers: