Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Should I stay or Should I go ∞ Olivia 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Should I stay or Should I go ∞ Olivia

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Central Park
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 307 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Lun 29 Avr - 9:17
Cameron & Olivia
Mercredi 24 avril 2019. Une journée relativement calme au boulot. Ça semble relever du miracle pour un avocat, et pourtant, c’est la chance que tu as eu dans la journée. Quelques rendez-vous à ton cabinet, sans forcément s’éterniser, et rien de plus. Attention, ça ne signifie pas que tu as pu te tourner les pouces, les doigts de pieds en éventail sur ton bureau. Il ne faut pas abuser. Mais tu as tout de même pu avancer à un rythme un peu moins soutenu que l’ordinaire, ce qui n’est pas négligeable. Comble de l’exploit, tu as réussi à sortir plus tôt de l’immeuble qui abrite les bureaux de la SJM & associés. Le soleil au beau fixe, les températures douces… la combinaison parfaite pour profiter de la fin d’après-midi en extérieur. Pendant encore deux jours, tu peux profiter de ton fils, alors c’est évidemment avec lui que tu vas passer la fin de journée. Après avoir quitter le cabinet, tu t’es rendu à l’école où il étudie pour le récupérer. En voiture, tu lui as proposé de faire un détour par Central Park, avant de rentrer à l’appartement, et bien évidemment, tu n’as pas eu besoin d’attendre bien longtemps pour obtenir son approbation.

C’est donc dans un coin de ce parc si mythique que tu te trouves, le regard posé sur ton fils qui s’amuse dans l’aire de jeux réservée aux enfants. Pour une fois, tu échappes à la partie de football, bien que tu ne sois jamais contre de jouer avec Liam. Tu n’as pas grand chose à faire, ta mission consiste à rester non loin sur l’aire, assis sur un banc ou non, l’attention tourné vers cette petite tête brune qui est la tienne. Rien de très compliqué, tu le conçois. C’est d’ailleurs grâce à ce moment de calme qu’une idée germe dans ton esprit : celle de contacter Olivia. Olivia est la petite soeur d’Alistair, l’un de tes meilleurs amis. Tu ne comptes plus les années où vous vous connaissez, cela doit remonter à l’époque où tu connaissais à peine son frère. Tu n’as rien de spécial à dire à la jolie blonde, mais tu ne souviens de votre dernier échange de sms. Tu n’as pas été très bavard avec elle, pour cause, ton esprit était un peu ailleurs à ce moment. Il l’est toujours, mais tu apprends à faire avec. NI une ni deux, tu décides de lui envoyer un sms, pour lui proposer de se joindre à Liam et toi, si elle n’est pas occupée. Elle fera ce qu’elle souhaite de ce message, si elle décide de ne pas venir, ou si elle a autre chose à faire, tu ne lui en tiendras pas rigueur. Le message envoyé, tu ranges le portable dans la poche de ton costume. Une fois que ton fils est avec toi, tu fais en sorte de consacrer ton temps et ton attention principalement pour lui. Tu fais de rare exception quand un message de sa mère arrive, pour ne pas déclencher une guerre, mais ça s’arrête là.

Tu ne sais pas depuis combien de temps tu es ici, tu as eu le loisir d’aller jouer un peu avec Liam, mais tu es désormais de retour sur l’un des bancs qui entoure l’espace dédié aux enfants quand tu aperçois une tête blonde que tu connais bien. Un sourire étire doucement tes lèvres, tandis que tu te lèves pour saluer la jeune femme. Bonjour jolie blonde, je suis ravi de vous voir ici. Charmeur, tu sais l’être, même si tu n’as jamais eu d’arrière pensée envers Olivia. Elle est la soeur de ton meilleur ami, la question ne se pose pas. C’est comme un code d’honneur, une limite à ne pas franchir. Tu le sais, Alistair le sait aussi. Tu as déjà dû mettre les points sur les I avec lui, concernant Faith, ta propre petite soeur. Comment vas-tu Olivia ? Rassure-moi, tu n’étais pas occupée quand je t’ai envoyé le message ? C’est que tu pourrais presque t’en vouloir si elle t’annonce avoir arrêté ce qu’elle faisait pour venir ici.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Nordstörm
général
J'ai posté : 489 messages et j'ai : 286 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Britt Robertson et pour finir je crédite : (c) Google (avatar) / (c) obsidienne (signature).

Lun 6 Mai - 0:34

Should I stay or Should I go
Mercredi 24 avril 2019. Le calme était de mise en ce moment niveau cours. Les professeurs vous laissaient réviser tranquillement car le plus dur allait arriver et il fallait être prêt. Mais qui est véritablement prêt pour des examens de fin d’année ? Toi, tu révisais tes partitions sans relâche, dès que tu avais un moment libre. D’un côté, la musique te permettait d’évacuer tous les soucis que tu pouvais commencer à avoir à cause de ton grand frère. Parce que comment dire à votre mère qu’il s’était mis dans de beaux draps, sans en être vraiment certaine ? Demander à Cameron ou à Lyudmila, tu y avais pensé mais tu savais pertinemment que ton frère leur aura demandé de ne rien te dire pour te protéger. Ah sacré Ali’, il veut toujours te protéger mais quand il s’agit de demander de l’aide aux gens qui le connaissent par cœur, il n’y a plus personne. La dernière fois que tu l’avais vu, c’était le soir où t’avais fortement insisté pour squatter chez lui après des mois de silence de sa part. T’avais remarqué qu’il se droguait et qu’il était en manque ce soir-là, tu lui en avais vaguement parlé mais il n’avait pas plus que cela réagi. Tu te trouvais en salle de répétition à revoir encore et encore cette foutue partition de piano que tu commençais à apprendre par cœur, quand tu vins recevoir un sms de Cameron. Il fut un temps où t’avais le béguin pour le meilleur ami de ton frère mais il t’avait rapidement fait comprendre qu’il ne te voyait uniquement comme sa propre petite sœur. Avec le temps, les rares sentiments amoureux que t’avais cru avoir pour lui s’étaient estompés au profit d’une belle amitié, tout comme avec sa sœur Faith. D’un côté, avec sa sœur, vous partagiez la passion de l’art et vous aviez le même âge. C’était donc de suite plus logique que tu t’entendes bien avec elle. Mais lorsque tu vis le sms de Cameron, tu en avais marre de t’entrainer au piano et il t’avait précisé être du côté de Central Park. Ton endroit par excellence pour t’entrainer à la guitare. En prime, il ajouta qu’il était avec Liam, c’était l’occasion et le lieu rêvé pour donner au petit Liam le goût de jouer de la guitare. Et puis t’avais bien assez révisé pour aujourd’hui, une musicienne digne de ton talent avait besoin de voir du monde. Trêve de plaisanterie, tu vins ranger tes partitions dans ton sac à dos contenant aussi ta guitare puis tu vins répondre à Cameron par sms : « Je me mets en route de suite, j’espère que Liam est bien éveillé car il va avoir le droit à son petit concert de guitare » . Une fois le sms parti, tu te mis en route direction Central Park, ta guitare sur le dos. Après un bon quart d’heure de marche, tu fus enfin arrivée dans ce majestueux parc, tu cherchas du regard le petit Liam avant de l’apercevoir, jouant non loin d’un toboggan. Tu te doutais que son père ne devait pas être loin et en effet, tu vis Cameron assis sur un banc tout près de là. Tu allas le rejoindre, venant le saluer mais il t’avait vu alors tu lui répondis : « Hey Cameron, ça va toujours et toi ? Oh non, t’en fais pas, ça tombe même à pic ta proposition, je viens de passer deux heures sur une partition de piano à la revoir en vue des examens », dis-tu en venant lui faire la bise. Tu savais qu’il n’y avait plus aucune ambiguïté entre vous, ton frère ne le permettrait jamais. Tu vis Liam venir vers vous timidement, tu esquissas un léger sourire car t'avait hâte de jouer de la guitare pour le petit garçon et son père. Tu décidais de sortir ta guitare, t'aimais venir jouer assez souvent ici, t'avais pas de lieux précis pour faire dz a guitare, étant donné que tu en jouais pour ton propre plaisir, de la guitare. T'avais déjà un petit air en tête de la chanson que tu voulais jouer. T'attendais juste l’accord du père du petit mais tu savais qu’il allait craquer face au regard timide mais craquant de son fiston, qui semblait impatient d’entendre un morceau. Ta guitare bien en main, tu voyais le petit qui commençait a s'intéresser a la guitare plus qu'à toi mais tu t'en moquais car c'était son éveil musical avant tout.
AVENGEDINCHAINS ft @Cameron M. Stevens


(c) obsidienne.

Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 307 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Mer 15 Mai - 13:52
Cameron & Olivia
Il ne faut pas longtemps à attendre entre le moment où tu envoies le sms à Olivia, et celui où elle se matérialise dans ce célèbre parc qu’est Central Park. Tu te lèves pour la saluer, mais surtout pour t’enquérir de ce qu’elle faisait au moment de recevoir le sms. Olivia est étudiante à Columbia, et les examens approchent à grand pas pour les personnes comme elle. Le temps des révisions est arrivé, celui qu’on apprécie le moins. On se réveille révision, on mange révision, et on dort révision. Quoique, pour le dernier point, tu te souviens encore avoir enchaîné plusieurs nuits blanches pour acquérir toutes les notions de droit obligatoire. La blonde n’est peut-être pas dans une section aussi pointilleuse, même si la musique requiert beaucoup de connaissance, et surtout un apprentissage quasi par coeur, rien que pour les partitions à savoir sur le bout des doigts. Mais tu ne doutes pas de la jeune femme. Bien qu’elle soit différente de son frère aîné, elle lui ressemble sur certains points, comme un profond sérieux en matière d’études. Et bien, je suis ravi de pouvoir t’aider, d’être une raison pour mettre le nez dehors. Là encore, tu parles par expérience. Pendant la période de révision, on a tendance à rester enfermé, cloîtré en chambre universitaire pour ceux qui y résident, ou bien dans sa propre chambre, pour les plus chanceux. C’est ce que tu as eu, pour les dernières années à Columbia. Tu avais un appartement avec deux autres étudiants, qui sont aujourd’hui tes meilleurs amis. Comme quoi, les amitiés que l’on tisse durant les études peuvent perdurer. Ça va aussi. Désolé pour l’autre fois, j’ai une masse de boulot aussi, du coup, je suis un peu expéditif dans les sms ces temps-ci. lui dis-tu en t’asseyant sur le banc. Tu fais référence à cet échange de sms, il y a quelques temps. Tu n’avais pas été très loquace, au contraire, elle a pu croire que tu ne souhaitais pas lui parler. C’est faux. Olivia, c’est un peu comme une deuxième Faith. Elle est la soeur de ton meilleur ami, un peu comme ta petite soeur aussi. Si elle a besoin d’aide, ou seulement envie de parler, tu feras ton possible pour libérer du temps, et être à son écoute. Du coin de l’oeil, tu vois ton fils revenir doucement par ici, avec cet air timide qu’il adopte en extérieur. Si tu étais casse cou à son âge, ce n’est pas le cas de Liam. Tu comprends parfaitement, il a été élevé par Holly, qui est une paranoïaque excessive. Elle a des raisons louables, tu ne critiques pas son éducation, mais tu ne serais pas contre de voir plus épanouie. Avec le temps, peut-être. Ou alors c’est son caractère, et rien ne le changera. Cela reste étrange, aussi bien sa mère que toi êtes énergiques. Tu te demandes d’où il peut tenir ce calme à l’extérieur. Tu tends une main vers l’enfant, pour l’attirer vers toi. Il connaît Olivia, il a déjà eu l’occasion de la voir quelquefois, mais ce n’est pas encore assez pour être aussi naturel qu’au quotidien, pas comme il est avec ta soeur, par exemple. Un sourire furtif sur tes lèvres, tu vois qu’il est intrigué par l’instrument que vient de sortir la blonde. Il n’a pas l’habitude d’en voir. Aussi bien Holly que toi, vous ne jouez pas. Et à bien y réfléchir, tu n’es pas certain d’avoir l’un de tes amis qui pratique un instrument. D’un signe de tête, tu donnes comme une sorte d’autorisation à l’étudiante. Tu vois bien qu’elle meurt d’envie de jouer. Ce n’est pas pour rien qu’elle est dans une filière musicale. Elle a ça dans le sang. Les premières notes résonnent, et tu vois toujours autant d’intérêt de la part de Liam. Ce n’est pas étonnant, il est un petit garçon curieux. Ne serais-tu pas un brin masochiste Olivia ? Tu sors de deux heures de piano pour rempiler sur la guitare ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Nordstörm
général
J'ai posté : 489 messages et j'ai : 286 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Britt Robertson et pour finir je crédite : (c) Google (avatar) / (c) obsidienne (signature).

Sam 25 Mai - 18:06

Should I stay or Should I go
Mercredi 24 avril 2019. T’avais passé une bonne partie de ta journée à réviser tes partitions de piano en salle de musique, tu les connaissais sur le bout des doigts à force de les jouer et rejouer. Mais dans un sens, c’était le but recherché, tu voulais connaitre tes partitions par cœur pour le jour de l’examen. Car t’en étais à ta sixième année, c’était pas ton premier examen clairement. Tu savais comment fonctionnait les examinateurs, ils te faisaient apprendre des morceaux que tu devais rejouer à la perfection devant eux. Mais tu savais que c’était pour mieux préparer ceux qui voulaient se diriger vers une carrière professionnelle de pianiste. Toi t’aimais jouer du piano, c’était indéniable. Tout comme t’aimais jouer de ton violon. Mais voilà, t’avais pas en tête d’avoir une carrière internationale de musicienne. Non, toi tu voulais enseigner tout ce qu’on t’apprenait depuis ta première année d’université à ceux qui sont autant passionnés par la musique que tu peux l’être. La musique, c’est ta vie, ton échappatoire quand quelque chose te tracasse, ton unique moyen de détente et de relaxation aussi. Alors très souvent, à cette même période de l’année, tu peux passer des heures en salle de musique, dans ta chambre ou ailleurs à réviser encore et encore, jusqu’à tant que tu connaisses sur le bout des doigts la partition et que tu saches jouer à la perfection le morceau. Mais bon quand tu étudies ta passion, tu ne comptes pas les heures pour t’entrainer sans relâche, ça en devient limite un automatisme et surtout un pur plaisir. Pourtant quand tu venais de recevoir un sms de Cameron, tu t’es dit que c’était une bonne occasion de faire une petite pause. Après tout, t’avais passé une bonne partie de ta matinée. Tu vins répondre à Cameron par sms, tout en rangeant tes partitions dans ton sac de guitare et quitta le campus direction Central Park. Qu’est-ce que tu pouvais aimer ce parc depuis ton arrivée à New York ? T’aimais y venir jouer un peu de guitare seule, entre amis ou juste pour y observer des coccinelles venant voler près de toi parfois. De plus, ce n’était clairement pas si loin que ça du campus et ça te faisait du bien de marcher un peu. Tu ne mis seulement qu’un bon quart d’heure avant d’arriver sur place, où tu repéras de suite le petit Liam qui jouait dans les jeux puis tu vis son père Cameron sur un banc. Tu t’approchas du meilleur ami de ton frère pour le saluer, il se leva du banc pour te faire la bise avant d’être ravi de te faire sortir un peu alors tu vins lui répondre. « Comme c’est toujours un plaisir de te voir Cam’ », lui dis-tu, l’écoutant venir répondre à ta question et s’excusant d’avoir été expéditif dans ses sms la dernière fois alors tu lui répondis. « Oh ne t’excuse pas, j’ai l’habitude qu’on me mette à l’écart avec Ali’ qui veut me protéger au lieu de me parler … », lui dis-tu, peu à l’aise à l’idée de parler de ton frère avec son meilleur ami mais tu vins reprendre. « Je crois qu’il a oublié que j’étais plus une petite fille et que j’ai vécu un accident aussi. T’agis comme ça avec Faith toi aussi », lui demandais-tu par curiosité. C’est à ce moment là que le petit Liam décida de revenir tranquillement et timidement vers vous, du moins vers son père. Tu te doutais bien qu’il n’allait pas venir vers toi, il ne te connaissait pas aussi bien que Faith par exemple. Tu n’en voulais pas au petit garçon car tu savais qu’avec ta guitare, t’allais réussir à le charmer ce petit bonhomme. Du moins à lui donner envie de s’intéresser à la musique, c’était d’ailleurs au même âge que Liam que tu avais commencé le piano. En voyant le petit garçon intrigué par ta guitare que tu vins sortir de sa pochette, tu te dis que la prochaine fois tu lui ramèneras un xylophone ou tu pourrais soumettre l’idée à son père tout simplement. « Je crois qu’on a un futur génie de la musique avec nous, tu vas devoir lui acheter un xylophone, Cam’. Enfin remarque, c’est mieux qu’une peluche licorne », lui dis-tu en souriant et commençant à jouer quelques notes sur ta guitare. Cameron ne put s’empêcher de venir te taquiner sur le fait que tu devais être un peu maso sur les bords alors tu vins lui répondre. « Moi masochiste ? Mais pas du tout Cam’, je vois pas du tout pourquoi tu dis ça », vins tu dire en riant et reprenant. « Non plus franchement, quand on a la musique dans la peau, tu peux facilement enchainer deux heures de piano puis de la guitare. Et puis quand tu vois un petit bonhomme avec des yeux émerveillés comme Liam, ça donne encore plus envie de jouer », lui dis-tu, souriant au petit garçon qui commençait à danser sur les genoux de son papa. Ça te faisait rire car cela vint te rappeler tes mini concerts dans le salon avec tes parents et ton frère qui te regardait et t’écouter jouer quelques notes de piano. Tu décidas de continuer à jouer encore quelques notes car tu voyais que Liam était à fond dans l’air de ta musique, sa réaction te confortait dans l’idée que t’avais trouvé ta voie.
AVENGEDINCHAINS ft @Cameron M. Stevens


(c) obsidienne.

Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 307 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Dim 2 Juin - 11:33
Cameron & Olivia
En fait, réagir de la sorte avec Olivia la fois passée n’était même pas contre elle. N’importe qui t’aurait envoyé un message à cette période aurait eu la “version froide” de Cameron, celle que tu laisses voir quand tu es à ton boulot. Dans ces moments, tu es comparable à une machine, qui fonctionne par automatisme. Il est préférable de ne pas te déranger, sous peine de n’avoir aucune réponse. Rares sont les personnes qui osent venir jusqu’à ton cabinet, pendant tes heures de boulot. Ça arrive, mais ce n’est généralement pour des conversations plaisantes. La plupart du temps, c’est que tu as été con, et qu’on vient t’engueuler, car oui, tu n’es pas parfait. Enfin bref, tout ça pour dire que tu n’as rien contre la soeur de ton meilleur ami, et tu veux être certain qu’elle le sache. Tu laisses entrevoir un début de sourire quand elle commence sa phrase, te disant de ne pas t’excuser, mais tu déchantes rapidement. Tu n’es pas le mieux placé pour ce genre de conversation, car dans ce domaine, tu n’es pas mieux que le médecin légiste. La communication sur les problèmes personnels n’est pas ta tasse de thé, tu préfères les garder pour toi, pour les régler par toi-même, au lieu d’en avertir la terre entière. Et notamment les membres de ta famille. Ils sont rarement au courant de tes soucis. Ta soeur y compris. Oui, j’agis de la même façon avec Faith. De toute façon, je n’ai pas besoin de lui confier quoique ce soit, elle est tellement fouineuse qu’elle est souvent au courant de mes problèmes avant moi, pour te dire. Le pire, c’est que c’est la vérité. Tu ne comptes plus le nombre de fois où elle est venue te trouver, avec un article de SOS sous le coude, où ton nom était mentionné. Et bien évidemment, à chaque fois, tu as le droit à un interrogatoire digne d’un membre de la New-York Police Department. Elle a le don d’inverser les rôles Faith. Prendre le rôle de la grande soeur qui sermonne le benjamin, alors que tu as quelques années de plus qu’elle. Plus sérieusement Olivia, je ne pense pas que ton frère te traite comme une petite fille. Comme tu l’as dit, c’est seulement pour te protéger, et il doit y avoir aussi de la fierté mal placé. Il est le grand frère, il doit montrer l’exemple, et depuis quelque temps, c’est pas le meilleur qu’il donne… alors c’est plus facile de se tenir à l’écart des gens qu’on aime, plutôt que de les entraîner dans des conneries. Tu parles par expérience. Si aujourd’hui tu mènes une vie assez rangée, calme, ça n’a pas toujours été le cas. Tu as eu une période sombre où tu enchainais les sorties dans les bars, où tu ne comptais pas les verres d’alcool, ni même le nombre de femmes qui passaient dans ton lit. Tu n’es pas fier de cette partie de ta vie, mais elle a bien existé, et clairement, tu n’as pas été le dire à ta petite soeur. Tu avais besoin d’aide, oui, mais tu as préféré te tourner vers quelqu’un d’autre, que la femme que tu vois toujours comme une petite fille qui t’admire, qui te voit comme un modèle. Cette conversation sérieuse est interrompue par l’arrivée timide de Liam, le fils que tu as avec Holly. Si en privé il est plus expressif, dès qu’il y a une personne qu’il ne voit pas souvent, il se renferme comme une huître. Il a besoin de temps pour accorder sa confiance, mais tu te doutes que ça ira de mieux en mieux avec la blonde à tes côtés. Cela reste un enfant. Un être humain difficile à comprendre, car c’est compliqué de savoir ce qu’il se passe à l’intérieur de leur tête. Olivia a la prétention de te faire comprendre qu’elle y arrive. Un simple regard, et elle peut affirmer le futur de ton propre fils. Tu es sceptique face à ses mots, et ça ne tarde pas à se voir sur ton faciès. Je n’ai rien contre les licornes en peluche. L’une de mes proches amies a accouché d’une petite fille il y a moins de quinze jours, je suppose que la période licorne viendra tôt ou tard. Par contre, pour ce qui est du futur génie… Pour ça, tu préfères encore t’adresser au principal intéressé. Ton regard baisse alors vers Liam, pour croiser le sien. C’est avec beaucoup de sérieux que tu lui demandes s’il voudrait jouer d’un quelconque instrument. Tu le vois réfléchir, chercher la portée de tes paroles, avant de finalement secouer de la tête, de gauche à droite, pour exprimer ton refus. C’est bien ce que tu pensais. L’honneur est sauf, tu connais ton fils. Tu ne diras rien si un jour il exprime le souhait de vouloir enrichir sa culture musicale, mais pour l’instant, comme tu t’en doutais, ce n’est pas dans ses priorités. Actuellement, il est plus petites voitures et partie de ballon en plein air. Malgré ça, tu n’empêches pas la soeur de ton meilleur ami de jouer de son instrument. Avec Liam, vous n’êtes pas le meilleur des publics, mais si ça l’enchante. Cela dit, assez rapidement, tu ne peux t’empêcher de faire une remarque. Tu te souviens de ses mots, quand elle a évoqué ses activités, avant de venir à Central Park. Des répétitions de musique, encore et encore. Et qu’est-ce qu’elle fait ? Elle recommence, avec un nouvel instrument. Tu ne comprendras jamais cette passion dévorante. Ou alors il faut la reporter à celle que tu peux avoir dans ton boulot. C’est peut-être la même chose. C’est sûrement ça. Du moins, c’est ce que tu comprends en écoutant la réponse de la blonde. Elle est mordue de musique, personne ne pourra dire le contraire, par contre, tu commences à sérieusement douter de son jugement envers les enfants. Ton propre enfant commence à gigoter près de toi, ce qui te met la puce à l’oreille. Une nouvelle fois, tu tournes ton attention vers lui, pour savoir ce qu’il se passe. Il n’ose pas, il jette un coup d’oeil à Olivia, comme s’il hésitait à dire quelque chose. Finalement, c’est à ton oreille qu’il murmure le “problème”. Il s’ennuie, et il voudrait retourner jouer dans les jeux. Une confession qui prête à sourire, qui pourrait presque te faire rire. Tu t’empresses de lui dire qu’il peut retourner jouer, mais qu’il ne s’éloigne pas, que tu souhaites pouvoir toujours le voir. Ce qu’Olivia a perçu comme étant un signe d’amusement n’était autre qu’un enfant qui ne souhaite pas rester avec les adultes, mais jouer avec des enfants de son âge, dans une structure adaptée. Tu le comprends parfaitement, tu étais comme lui au même âge. Tu préférais t’amuser avec les autres, plutôt que subir les conversations des adultes. Après avoir légèrement ébouriffé sa tignasse brune, tu l’observes s’éloigner. Tu lui fais confiance, il a été merveilleusement éduqué par Holly. Sur ce point là, tu n’as rien à en redire. Une fois l’enfant arrivé à bon port, tu peux te retourner vers Olivia. Bon, maintenant qu’on est à nouveau seuls, comment est-ce que tu vas ? Réellement. Tu tiens le coup entre les révisions, les histoires avec ton frère…
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Nordstörm
général
J'ai posté : 489 messages et j'ai : 286 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Britt Robertson et pour finir je crédite : (c) Google (avatar) / (c) obsidienne (signature).

Mer 5 Juin - 22:50

Should I stay or Should I go
Mercredi 24 avril 2019. T’en avais assez de réviser tes partitions, t’avais fait ça toute la matinée déjà. Alors quand tu vins recevoir la proposition de Cameron de le rejoindre lui et son fils à Central Park, tu ne pouvais refuser. D’autant plus que cela faisait un petit moment que tu n’avais pas passé un moment avec le meilleur ami de ton frère. T’aimais ce parc, il était grand, il était bien fleuri avec ses différents arbres et surtout ses rhododendrons toujours autant colorés. Cela reflétait bien l’esprit zen que la ville voulait donner à cet immense parc, connu par tous les New-Yorkais et même par les touristes de passage. Tout le monde aimait venir s’y détendre, seul ou en famille. Tu voyais souvent beaucoup d’homme d’affaires venir y prendre leur repas, ça les sortait de leur bureau froid sans doute. Tu te doutais que ce devait être surement le cas de ton ami, même si pour l’heure, il y était pour que son fils se défoule un peu afin de mieux dormir ce soir. Et aussi pour passer du temps entre père et fils, surtout que tu savais qu’il ne l’avait qu’une semaine sur deux si tes souvenirs étaient bons. Lorsque tu le vis assis sur ce banc, le petit garçon était en train de jouer au jeu un peu plus loin. Son père le surveillait de loin et vint te saluer en s’excusant de t’avoir mal parlé l’autre jour par sms. Tu ne lui en tenais pas rigueur, il devait avoir beaucoup de boulot et puis tu te sentais un peu exclue de la vie de ton grand frère alors tu vins en toucher deux mots à Cameron. Tu te doutais un peu de sa réponse, qu’il allait te dire qu’Ali’ voulait seulement te protéger et qu’il y avait probablement un peu de fierté mal placée alors tu vins lui répondre. « Oui je me doute de tout ça Cam’ et dans le fond, je lui en veux pas vraiment hein, juste que le frère qu’il était me manque… », lui dis-tu, le rassurant un peu sur le fait que tu comprenais les agissements de ton frère, qu’il ne te voyait pas vraiment comme une petite fille mais qu’il agissait comme un grand frère tout simplement. Par chance, ce fut ce moment là que le petit Liam décide de pointer le bout de son nez, timidement mais tu le comprenais, il ne t’avait pas vu beaucoup de fois. Et puis t’avais pas de lien de parenté avec lui, comme Faith pouvait en avoir un. Tu décidas de sortir ta guitare de sa pochette, tu vis le petit garçon intrigué par cet instrument inconnu pour lui. Et puis il devait se demander d’où tu pouvais le sortir, peut être du rhododendron derrière le banc où vous vous trouviez, qui sait ? Tu sentais que sa curiosité pouvait en faire devenir un petit génie de la musique alors tu viens comparer un xylophone avec une licorne. Mais où avais tu la tête, Oli’ ? Le petit Liam est un petit garçon, ça n’aime pas les licornes voyons. Cameron semblait dubitatif quand tu parlas de futur petit génie de la musique et tu compris rapidement que le petit garçon commençait à s’ennuyer. Il est vrai que voir ses copains du même âge jouer au toboggan et devoir rester écouter une fille comme toi jouer de la guitare, le choix était vite fait dans la tête de petit garçon. Tu ne lui en voulais pas et tu compris que sa priorité, c’était d’aller faire le cascadeur dans le toboggan. Tu as cru bien faire mais il faut reconnaitre que pour amuser les enfants, tu n’es clairement pas douée ma pauvre Oli’, tu ne te vexes pas et sourit en le voyant courir sur ses petites jambes vers les autres enfants et les jeux installés dans l’aire faite pour eux. Il repassait près des rhododendrons et cela te fit sourire, tu ignorais pourquoi t’avais autant d’admiration pour ces fleurs qui, pourtant, n’avait rien de majestueux, qu’on se le dise. Peut être qu’ils te rappelaient des plantes qu’il pouvait y avoir dans le jardin chez tes parents ? Tu n’en savais rien et tu fus ramenée à la réalité par la question de Cameron au sujet de comment tu allais véritablement alors tu vins lui répondre. « Je vais bien Cam’, réellement. Les révisions, ça fait 6 ans que j’en ai donc crois moi que j’ai mon organisation bien rodée depuis le temps… Et pour mon frère, bah je tente de l’aider, de lui montrer que je suis là quoiqu’il arrive, comme lui quand j’ai eu mon accident, il était là aussi. Et toi ? Quoi de neuf, à part ta surcharge de travail ? », lui demandais tu, voulant changer un peu de sujet et qu’il te parle de lui. Tu te rendis compte que tu étais en train d’agir comme ton frère à détourner l’attention sur Cameron et non sur toi. A vrai dire, il n’y avait pas grand-chose à dire pour toi, tes études tu gérais et ton frère, bah tu faisais de ton mieux, c’était comme ça et puis c’est tout. Tu décidais même de venir t’excuser pour l’erreur que t’avais commise avec son fils en pensant lui faire aimer la musique alors qu’il s’ennuyait alors tu repris. « Au fait, désolée pour Liam, j’ai cru bien faire mais apparemment, moi et les enfants, c’est pas trop ça pour les amuser, n’est-ce pas ? », lui dis-tu en souriant car dans le fond, c’était peut être juste le petit garçon qui était trop timide ou qu’il voulait simplement aller jouer avec ses copains à l’aire de jeux, c’était tout à fait de son âge et totalement normal dans le fond.  
AVENGEDINCHAINS ft @Cameron M. Stevens


Défi réalisé ici:
 


(c) obsidienne.

Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 307 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Mar 11 Juin - 20:48
Cameron & Olivia
Son frère lui manque, évidemment. Il doit manquer à plusieurs personnes, pas qu’à Olivia. Mais les choses ne sont pas aussi simples qu’elles n’y paraissent. Même si Alistair a changé, qu’il fait des efforts depuis les dernières semaines pour sortir de cette période sombre, il ne pourra jamais redevenir la personne qu’il était avant. Se faire tirer dessus n’est pas anodin, il va avoir des séquelles à vie. Tu ne sais pas s’il pourra retrouver la joie de vivre qui le qualifiait, il y a encore quelques mois, mais tu as bon espoir de retrouver une petite partie de lui. Par contre, tu sais que chacun devra faire un effort pour accepter cette nouvelle facette du médecin. On ne peut pas exiger de lui qu’il change complètement, qu’il fasse un reboot intégral pour revenir à une version antérieure. C’est impossible. Nul humain n’est capable de le faire, d’effacer des épreuves du passé comme si de rien n’était. Pour l’heure, tu te concentres sur Liam, qui est désormais parmi vous. Comme tous les enfants de son âge, il est curieux. Il a vu qu’Olivia était à côté de toi, donc il a voulu voir par lui-même, au cas où. Quoi ? Tu ne sais pas, tu n’es pas dans sa tête, mais ça n’en est pas moins amusant. Ce qui l’est aussi, c’est de voir à quel point Olivia est mordue de musique. Elle ne perd pas une occasion pour en faire, comme à cet instant, en sortant la guitare de son étui. Tu es persuadé qu’elle voulait bien faire, que son intention était honorable, mais il faut croire que la musique est la dernière priorité de ton fils à cette heure. Il ne faut pas lui en vouloir, comment rivaliser avec une aire de jeux, où il y a une partie de ses copains d’école ? C’est un peu comme avoir devant soit une assiette de légumes à la vapeur, et une autre avec une part de gâteau très appétissant. Le choix est vite fait, il n’y a qu’un amoureux des légumes qui va choisir l’assiette de régime. Liam s’en va donc, aussi rapidement qu’il est arrivé, pour retourner jouer avec ses copains. Ce n’est pas plus mal, ça te permet de parler plus librement avec Olivia. Tu connais assez la jeune femme pour savoir qu’elle partage l’attitude de son frère, quand il s’agit d’intérioriser les problèmes. Si tu ne creuses pas, tu n’es pas certain qu’elle se confie d’elle même. Elle répond à ta question, mais tu sens qu’elle reste vague. Oui, elle n’en est pas à ses premiers examens, cela fait six ans qu’elle doit se les coltiner, mais ça ne change rien. Que ce soit la première fois, comme la douzième, les choses qui se passent à côté peuvent beaucoup impacter. L’état de son frère reste préoccupant, Olivia pourrait totalement évincer ses révisions pour se concentrer sur Alistair, et se planter lamentablement. Ce ne serait pas la meilleure chose à faire, mais ça serait compréhensible. La surcharge de travail ne m’embête pas. Au contraire, c’est une bonne raison pour avoir l’esprit occupé ailleurs que sur des interrogations futiles. Tu n’as pas spécialement envie d’entrer dans les détails avec Olivia, surtout quand il est question de ta vie privée, plus précisément de ta vie sentimentale. Il n’y a pas grand chose à dire en plus. Comme tu as pu le dire à Calliopé, ou  même à ta petite soeur, Faith, tu n’es pas en couple avec Holly, la mère de Liam. Il y a bien eu des baisers échangés, mais le contexte fait que tu n’assimiles pas ces comportements comme le début de quelque chose. Vous avez déjà essayé de recoller les morceaux, sans grand succès. Vous êtes allés droit dans le mur, fracassant tout sur votre passage. Il est peut-être mieux de s’abstenir, et laisser les choses comme elles sont actuellement. La jeune femme te parle alors de son comportement avec Liam. Elle te surprend à s’excuser, comme si elle avait fait quelque chose de mal. C’est étonnant, tu ne penses pas lui avoir fait de reproche à ce sujet. Pourquoi tu t’excuses Olivia ? Tu n’as absolument rien fait. C’est juste que tu ne fais pas le poids face à ses copains. Peut-être que dans un autre contexte, il serait intéressé par la musique. Il ne faut pas croire, mais il lui arrive d’ignorer sa mère ou même moi. Il ne faut pas le prendre personnellement. C’est bien une chose à laquelle tu ne fais pas attention. Un enfant est tellement changeant. Il peut changer d’avis plusieurs fois en dix minutes, pour un même sujet, alors autant ne pas prêter d’importance à ça. Tu vois bien que cela chagrine la jeune femme, mais Liam n’est qu’un enfant parmi d’autres. Ce n’est pas parce qu’elle n’arrive pas à l’intéresser que ça sera la même chose avec les autres. Comprenant qu’il est préférable de changer de sujet, pour ne pas ternir ce moment, tu sautes sur l’occasion pour récolter des informations, non pas au sujet de son grand frère, mais sur ta petite soeur. Dis, je sais que tu es bonne copine avec Faith, tu vas peut-être pouvoir me dire si elle voit quelqu’un en ce moment. Tu es direct, mais pourquoi faire trente six détours aussi. Quoi ? Ne me regarde pas comme ça. D’habitude, c’est elle qui est super envahissante pour savoir si je sors avec quelqu’un, on peut bien échanger les rôles pour une fois. Car quand il s’agit de poser des questions, elle est présente, mais pour y répondre elle-même, c’est un vrai calvaire ! dis-tu en laissant un rire franc s’échapper de tes lèvres.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Nordstörm
général
J'ai posté : 489 messages et j'ai : 286 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Britt Robertson et pour finir je crédite : (c) Google (avatar) / (c) obsidienne (signature).

Mer 19 Juin - 0:10

Should I stay or Should I go
Mercredi 24 avril 2019. Ton frère t’a manqué durant ces derniers mois, tu ne peux pas le nier. Il te manque encore au quotidien, votre complicité d’avant te manque, c’est indéniable. Mais peut être que vous n’allez plus ravoir ce genre de complicité tous les deux ? Peut-être que vous allez développer une nouvelle complicité, qui vous plaira plus que l’ancienne ? Pour l’heure, tu ne peux pas le dire, il faut laisser faire le temps et le laisser vivre de temps en temps, comme il fait avec toi. Tu ne lui en veux pas d’avoir réagi comme il l’a fait. Chacun réagit à sa manière à ce genre d’évènement et puis tu ne peux pas savoir ce qu’il a ressenti quand il a reçu la balle. Tu n’es pas dans sa tête, comme il n’est pas dans la tienne. Tu ne peux pas exiger non plus qu’il redevienne le grand frère qu’il était car tu te doutes bien que c’est impossible, se prendre une balle change une personne, c’est certain et tu dois accepter que ton frère est celui qu’il est aujourd’hui. En fait, ce que tu n’acceptais, c’était qu’il se coupe des personnes qui comptaient à ses yeux et qu’il ne s’en rende pas compte jusqu’à il y a quelques jours. C’était ce qu’il y a de plus dur pour toi, surtout que votre mère te demandait tous les jours de ses nouvelles et t’ignorais quoi lui dire. M’enfin, pour l’heure, le sujet n’était plus vraiment ton frère mais le petit Liam. En effet, il nous avait rejoint timidement et toi, t’étais enjouée à l’idée de jouer de ta guitare pour un enfant. Mais en avait-il vraiment envie ? Tu le pensais vraiment en voyant son sourire mais visiblement, au bout de 5 bonnes minutes, il demandait à son père s’il pouvait retourner aux jeux. Tu ne pouvais pas vraiment lui en vouloir dans le fond car t’étais pareil à son âge. Sauf ça te fit sentir que t’étais pas très douée avec les enfants. Par chance, Cameron était là et vint te rassurer sur le fait que tu ne faisais juste pas le poids face à ses copains. Mais surtout il te confia qu’il lui arrivait d’ignorer même ses propres parents alors tu vins lui répondre. « Ah d’accord. J’étais un peu comme lui à son âge, sauf que j’aimais m’isoler pour jouer de la musique et non aller avec les autres enfants », lui dis-tu, contente de savoir malgré tout que ce n’était pas ta faute du tout, c’était juste son envie de jeu qui était plus forte. Et puis la météo était favorable à ce que n’importe quel enfant puisse jouer, autant qu’il en profite pour se dépenser, il dormira bien ce soir. Liam était donc parti rejoindre ses amis, tu vis Cameron sauter sur l’occasion pour tenter de grapiller des informations sur sa sœur. T’avais beau être une amie proche de Faith, vous n’étiez pas aussi proches que lui et ton frère alors tu vins lui répondre. « Et bien au risque de te décevoir mais on ne se parle que rarement avec Faith. On a beau avoir l’art en commun, on a du mal à se trouver des moments pour se voir alors te dire si elle voit quelqu’un, j’en suis incapable », lui dis-tu d’un air un peu désolée. Mais entre tes examens et sa vie d’artiste, les seuls moments où vous avez l’occasion de passer du temps ensemble, c’est lors des castings et clairement t’aimes bien ne pas trop parler avant un casting. Et bien souvent après, tu avais des cours et elle, d’autres choses à faire. Mais les vacances arrivent à grands pas et tu te dis que c’est peut être l’occasion de sortir plus souvent entre filles. Et puis quand bien même, si ton amie te disait de ne rien dire à son frère, tu ne dirais rien pour ne pas trahir ta pote. Tout comme t’irait pas raconter ni même demander la vie sexuelle de ton amie, comme tu veux rien savoir de celle de ton frère alors tu repris. « Et puis même si elle voit quelqu’un, dis-toi qu’elle veut peut être attendre que ce soit sérieux avant de t’en parler, tu crois pas ? Enfin, c’est ce que je ferais en tout cas », lui dis-tu, venant lui faire un clin d’œil car tu savais que Faith avait ses secrets, comme toi tu pouvais en avoir. Mais tu savais aussi qu’un grand frère, ça pouvait être parfois envahissant, même si ces derniers mois Ali’ était plus fantôme à ton égard qu’autre chose. Dans tous les cas, t’étais persuadée que Faith ne faisait pas exprès de ne pas se confier à son frère, peut être que lui aussi lui cachait des choses alors tu repris. « Ca doit t’arriver aussi d’avoir des secrets, non ? Des choses que t’ose pas parler à ta famille ? Bah peut être qu’elle veut pas t’ennuyer avec des choses qu’elle juge sans importance ou trop personnelles. Mais je peux tenter de me renseigner quand je la verrais, si tu veux ? », lui dis-tu, te demandant si tu pouvais essayer d’avoir des infos sur ton frère. Après tout, si tu grattais des infos à Faith pour le compte de son frère, pourquoi tu ne pourrais pas demander à Cameron de faire la même avec Alistair ? Mais tu te retins de lui demander car peut être qu’Ali’ pourrait mal le prendre. Tu te contentas de sourire à la demande de Cameron, tu le comprenais mais tu respectais que Faith ait des secrets pour son frère.
AVENGEDINCHAINS ft @Cameron M. Stevens


(c) obsidienne.

Voir le profil de l'utilisateur
Cameron M. Stevens
général
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 307 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julian Morris et pour finir je crédite : chrysalis (avatar) Miss Pie (signature)

Ven 21 Juin - 14:09
Cameron & Olivia
Liam possède un certain petit caractère. Même si a débarqué dans ta vie depuis bien plus d’un an maintenant, tu apprends encore à le connaître, à comprendre toutes les subtilités de sa personnalité. Tu as manqué presque trois ans de sa vie, trois années où tu aurais pu découvrir ton fils au jour le jour, au lieu de faire un apprentissage en accéléré. Tu n’en veux pas à Holly, enfin, plus aujourd’hui. Tu sais que la rancoeur n’apporte rien de bon, que tu ne pourras jamais rattraper le temps manqué. Par ailleurs, il n’y a pas de coupable dans cette histoire, seulement un mauvais timing, pour des personnes bornées. Si tu as encore un peu de mal avec ton fils, tu peux parfaitement excuser Olivia pour son comportement, même s’il n’y a rien à excuser. Ton fils est comme tous les autres enfants, il préfère passer du temps avec ses amis, plutôt que de se poser dans une activité artistique. Tu es comme lui. Si on te laisse le choix entre une soirée avec tes deux meilleurs amis, ou une soirée avec tes dossiers, ton choix ira vers Matthew et Alistair, sans la moindre hésitation. La question ne se pose même pas. Tous les enfants ne sont pas mordus de musique, Olivia. Tu préfères lui faire remarquer, pour qu’elle ne s’obstine pas dans cette voie, au moins avec ton fils. Pour ce genre de choix, tu préfères encore l’avoir, pouvoir en discuter avec sa mère, et prendre la décision à deux. Si Liam manifeste l’envie de faire de la musique un jour, vous pourrez y réfléchir ensemble, voir quelle est la meilleure solution, le choix le plus judicieux pour son âge, ses capacités, sans oublier ses envies. Pour l’heure, ce n’est pas d’actualité. Comme vous, il peut aimer danser sur une musique, car elle lui plaît, mais ce n’est pas assez pour avoir envie d’en faire lui-même. Fin de la discussion. Ce n’est pas que tu n’aimes pas ton fils, bien au contraire, tu es prêt à beaucoup pour lui, à risquer ta vie s’il le faut. Cependant, comme un bon nombre de parent, tu aimes parler d’autre chose que d’enfants. Le sujet est déjà bien assez présent au quotidien pour s’enliser dedans, vingt quatre heures sur vingt quatre. Tu décides de jouer ton curieux, d’inverser les rôles, pour une fois. D’ordinaire, la petite fouine de la famille est Faith. Aujourd’hui, tu vas lui piquer un peu ce rôle, momentanément. Tu sais que la blonde et la brune s’entendent bien. Tu ne sais pas si c’est une amitié aussi complice que celle qu’il y a entre Alistair et toi, mais dans l’hypothèse que ce soit le cas, tu peux peut-être obtenir des informations privées. Attention, tu connais la notion de vie privée, tu es le premier à laisser de l’espace à ta soeur, la laisser vivre sa vie comme elle l’entends, mais tu restes son grand frère, protecteur, qui s’inquiète parfois. Manque de pot, Olivia n’est pas la bonne personne pour répondre à ta question. Il semblerait qu’il te faille interroger quelqu’un d’autre, voir la principale intéressée. C’est une hypothèse, mais elle est fausse. Je pense connaitre ma soeur pour pouvoir affirmer qu’elle n’attendrait pas pour en parler. Faith est une pipelette, une commère, et c’est pas dit méchamment. Je dis juste qu’elle me le dirait, avant que je ne la harcèle pour savoir. Ce n’est pas spécialement ton genre de faire ça. Les ragots, la chasse à l’information, non, ça ne t’enchante pas. Tu le fais dans le cadre de ton travail, pour avoir un dossier solide, mais quand on passe cette barrière, ce n’est plus ton délire. Mais voilà, à force de le subir avec ta petite soeur, il t’arrive de faire la même chose. Même si tu lui fais confiance, tu aimes bien savoir ce qu’il se passe dans sa vie, notamment côté coeur. Elle ne se prive pas pour te questionner, te faire littéralement passer un interrogatoire quand elle a des soupçons. Tu sais que l’intention est bonne, elle veut seulement te voir heureux, avec ou sans quelqu’un. Tu partages cette pensée. C’est gentil de ta part Olivia, mais ça ne sera pas nécessaire. C’était une curiosité, pas un début d’obsession. S’il y a quelque chose à dire, elle me le dira quand elle le voudra. Tu ne comptes pas te casser la tête avec ce sujet, mais l’oublier. Il est passé dans ton esprit, tu as sauté sur l’occasion de la présence d’Olivia pour l’aborder, mais si elle n’a rien à t’en dire, tu passes à autre chose. Ça ne sert à rien de s’acharner sur des choses aussi infimes que ça. Il y a plus important dans la vie, que de savoir ce qui se passe dans celles des autres.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Contenu sponsorisé
Should I stay or Should I go ∞ Olivia
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Central Park
-
Sauter vers: