Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Where does trust come from ? [Ivar & Holly] 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Where does trust come from ? [Ivar & Holly]

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn
Voir le profil de l'utilisateur
Holly C. O'Meara
général
J'ai posté : 386 messages et j'ai : 10 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Phoebe Tonkin et pour finir je crédite : neon cathedral. + ANESIDORA

Lun 13 Mai - 10:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Where does trust come from ?


Dimanche 5 mai

Il y a quelques mois, tu aurais hésité Holly. Tu aurais trouvé une excuse, n’importe quoi pour qu’Ivar n’entre pas chez toi, mais maintenant c’est avec plaisir que tu te prépares à passer une soirée en sa compagnie. Il t’a envoyé un message pour te prévenir de sa visite et pour la forme, tu as simplement répondu pour accepter, mais au fond tu n’en avais même pas besoin. Aujourd’hui, s’il veut passer chez toi, il le peut, quelque soit le moment. Ton fils le connaît, il s’est habitué à lui alors même les semaines où Liam est chez toi, tu n’hésite pas. Si plusieurs aspects de ta vie sont totalement confus ces temps-ci, ce n’est pas le cas de ta relation avec le hongrois, et peut-être que c’est pour ça que tu te réjouis autant de passer du temps avec lui. Il y a plusieurs mois de ça, tu avais peur de lui, peur de ce qu’il pourrait te faire à toi et à Liam, mais aujourd’hui tu n’as plus aucune crainte le concernant. Ivar t’a montré que tu pouvais avoir confiance en lui, qu’il souhaitait seulement t’aider, et tu as finis par le croire. Il suffit de voir comment il se comporte avec ton fils de toute façon, tu n’as plus de raison d'avoir peur quand ils jouent tous les deux. Parfois tu te souviens de la toute première conversation que vous avez eu tous les deux, dans ce café du Bronx. Toute cette discussion était un mensonge, tu ne savais pas qui il était à l’époque, mais avec le temps tu t’es tout de même rendue compte qu’il y avait une certaine part de vérité dans ses propos. Ivar est un homme imposant, grand, musclé, couvert de tatouages. Il t’avait dit que parfois, les gens changeaient de trottoir face à lui, et pendant quelques temps, tu as pu les comprendre. Mais finalement, tu t’es rendue compte que la personne qu’il est à l’intérieur n’a rien à voir avec l’image que certains peuvent percevoir. Oh tu n’as aucun doute qu’il puisse être brutal lorsqu’il en a besoin, mais l’homme que tu as appris à connaître au cours des derniers mois a également un aspect bien plus doux. Il le cache bien, en vérité il le réserve surtout à ton fils cet aspect là, mais qu’importe, toi tu sais qu’il existe. Depuis la cuisine où tu te trouves, tu entends Liam jouer dans le salon. Il est encore assez calme pour le moment, et tu espères que ça va rester ainsi. Demain matin il devra se lever tôt pour aller à l’école et tu ne vas donc pas tarder à le mettre au lit. Tu sais cependant que ce n’est pas la peine de faire ça avant qu’Ivar n’arrive, tu aurais sur les bras deux garçons déçus de ne pas pouvoir voir l’autre. Un sourire prend place sur tes lèvres lorsque tu entends des coups sur la porte d’entrée. Tu te sèches les mains, traverses le salon en jetant un coup d’oeil à ton fils. Sur le sol, en pyjama, au milieu de jouets, il a tout de même relevé la tête, curieux de savoir qui vient à cette heure-ci. Tu ne dis rien, tu adresses simplement un clin d’oeil à ton fils Holly, avant d’ouvrir la porte. C’est avec un immense sourire que tu salues Ivar, et un air un peu taquin sur le visage. « Alors il paraît qu’un “joyeux anniversaire” est de rigueur… » D’après ce que tu as compris, tu es un peu en retard, puisque son anniversaire était la veille, mais peu importe. A tes yeux il vaut mieux tard que jamais, et tu n’avais aucun moyen de connaître sa date de naissance de toute façon. « Entre, je t’en prie, Liam est encore debout. » Au fond il n’est pas si tard que ça, pour un adulte comme lui et toi en tout cas, la soirée ne fait que commencer. Pour ton fils cependant, tu sais que la fatigue va commencer à se faire sentir, et puisque le week-end prend fin, tu ne veux pas qu’il commence la semaine sur un manque de sommeil. Lorsque le hongrois est entré dans l’appartement, tu refermes la porte derrière lui, verrouillant la porte, par simple habitude. Ce n’est pas une habitude très saine, mais tu sais que ce n’est par Ivar qui te jugera là-dessus. « Comment est ce que tu vas ? Tu as mangé ? » Les semaines où Liam est avec toi, tu suis son rythme et tu manges tôt. Après tout, il est plus plaisant de manger en même temps que ton fils que d’attendre une heure et manger seule. En bonne cuisinière cependant, tu te débrouilles souvent pour qu’il y ait des restes, et tu n’aurais donc aucun mal à trouver de quoi manger si Ivar a faim.

EXORDIUM.


† Please have mercy on me, take it easy on my heart. Even though you don't mean to hurt me, you keep tearing me apart. Would you please have mercy, mercy on my heart ?
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Ivar H. Kovacs
Ivar
J'ai posté : 4625 messages et j'ai : 485 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : StephenHOTJames et pour finir je crédite : Avatar & profil by moi, gif tumblr, signature par Lilousilver ♥

Ven 7 Juin - 23:50

Where does trust come from ?
Holly & Ivar

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu es face à cette vitrine depuis à peu près cinq minutes. Proie à une profonde réflexion, tes sourcils sont froncés, raison pour laquelle la vendeuse n’ose pas trop s’approcher de toi. La vérité est que tu n’es pas de mauvaise humeur bien au contraire. Tu réfléchis juste aux morceaux de gâteaux que tu achèteras parce que ce soir, tu ne restes pas à la maison. Ce soir, tu vas visiter Holly ainsi que Liam. Si tu connais très bien les goûts du gamin, on peut pas dire la même chose concernant sa mère. Faut dire que tes rapports avec la jeune femme avaient très mal commencés. Tu l’avais accosté la première fois dans le seul but de jouer à un jeu dangereux. Un jeu dans lequel tu t’étais piégé tout seul. A la base, tu voulais prouver ta suprématie face aux membres de la mafia irlandaise mais finalement, l’enjeu a été un peu plus grand. Un choix s’était imposé à toi ; la laisser à son sort ou l’aider. La vue du gamin a rapidement fait basculer la balance, lui proposant ainsi de les protéger. Suite à ces événements, ils avaient passé une semaine dans ton loft et faut dire que la cohabitation s’était révélée plutôt facile. Holly n’est pas une femme difficile encore moins capricieuse. Les premiers jours, elle avait gardé ses distances avec toi mais petit à petit, tu es arrivé à la mettre à l’aise. Liam par contre, c’est une autre histoire. Déjà parce que tu aimes énormément les enfants et tu sais communiquer avec eux. Il ne suffit pas de grand chose pour attirer leur attention ou gagner leur confiance. Tu as passé presque toutes tes après-midi à jouer avec lui ce qui a rendu le contact plus fluide entre vous. Mine de rien, quand ils ont dû déménagé dans leur nouvel appartement, t’avais ressenti un certain vide. C’est pour cette raison que tu essaies de leur rendre visite le plus possible. Comme à chaque fois, tu demandes d’abord l’autorisation de la jeune femme. Et puis, même si tu aimes passer du temps avec elle, tu t’assures de retrouver Liam à la maison.

Deux sacs en carton à la main, tu utilises l’autre, vacante pour toquer contre la porte avant de consulter la montre accrochée à ton poignet. Tu croises les doigts pour voir le petit garçon. Pour le moment, c’est sa mère qui ouvre, souriante. Tu réponds à son étirement de lèvres avant de te pencher légèrement à son hauteur pour déposer un baiser sur sa joue. « M’en rappelles pas ! » Faut dire que ton âge est un sujet sensible. Tu as cette peur perpétuelle de perdre tes charmes, de perdre ton physique d'Apollon aussi. Une peur injustifiée, tu le sais, puisque tu ne prends pas une seule ride et les gens continuent de se retourner à ton passage mais c’est viscéral. « Bonsoir bogosse » Il suffit qu’il te sourit et qu’il vienne te donner un câlin pour que tu oublies cette histoire de complexe exagéré. Tu t’agenouilles face au gamin et ouvres le premier sac pour sortir un énième jouet. « C’est le dernier modèle sorti hier. Vas y ouvre » Le gamin s’exécute et faut dire que voir la surprise et la joie sur son visage arrivent à te faire oublier toutes tes emmerdes. Définitivement tu aimes vraiment les gamins. Tu le laisses découvrir la nouvelle petite voiture avant de te redresser et donner l’autre sac à Holly. Tu anticipes déjà sa réaction alors tu la devances. « C’est pas grand chose et puis je connais pas tes parfums préférés alors j’en ai pris plusieurs. » Tu enlèves ensuite tes chaussures comme à chaque fois que tu t’apprêtes à aller jouer avec le petit garçon. Tu les laisses à côté de la porte, t’adressant à la jeune femme. « Ouais ça va. Je me prends une nouvelle année dans la gueule » Maintenant qu’elle parle de nourriture, c’est vrai que tu n’as rien mangé depuis midi. Tu te retrouves cependant face à un dilemme ; satisfaire ton ventre ou jouer avec le garçon. Au final, tu peux faire les deux non ? « Non pas encore mais te tracasse pas à préparer un truc, s’il y a des restes je prends. » Et puis la cuisine est ouverte sur le salon donc tu peux parfaitement lui parler de là où tu es, ça veut dire assis sur le tapis en face du petit garçon, une voiture de course entre tes mains. « Et toi ça va ? Tu t’habitues au quartier ? » D’ailleurs, tu as sué pour en trouver un qui soit pas mal fréquenté. Tu ne veux pas que Liam se réveille au bout milieu de la nuit sous les coups de feu de certains gangs. « Rien de suspect dans les parages ça va ? » C’est pas de la paranoïa. Tu ne veux tout simplement pas qu’on la retrouve. Tu as promis de les protéger alors tu tiendras ta promesse peu importe le prix à payer.




❝ Dead can dance ❞
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
IVAR ◈ As shadows watch the rain we tremble on our bed. In sheets of silver silk, as the world's heart loses its feel

awards & co [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Holly C. O'Meara
général
J'ai posté : 386 messages et j'ai : 10 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Phoebe Tonkin et pour finir je crédite : neon cathedral. + ANESIDORA

Jeu 27 Juin - 13:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Where does trust come from ?

En voyant Ivar derrière ta porte, tu lui souhaites immédiatement son anniversaire. Ce ne sont que des mots, tu n’as pas pu lui trouver un cadeau, mais tu es sincère. Il semble l’être tout autant, en te disant de ne pas le lui souhaiter. Son attitude te fait rire, tu acceptes la bise qu’il pose sur ta joue avant de l’inviter à entrer. Il ne faut pas longtemps avant que ton fils vous rejoigne Holly, et ça te fait sourire qu’il aille directement dans les bras du hongrois. Et dire qu’il y a quelques mois, tu avais peur qu’il vous vende à ton père, maintenant tu le laisses faire des câlins à Liam. Les choses changent rapidement, et toi qui n’accordent pas ta confiance facilement, tu as tout de même réussi à le faire avec Ivar. Il suffit de voir comment il se comporte avec ton fils, il est totalement gaga. Tu regardes la scène alors que Ivar lui donne un cadeau, encore une fois, et lorsqu’il se redresse pour te donner un paquet à toi aussi, tu veux répliquer. C’est son anniversaire à lui, pas le tien ou celui de Liam, mais tu n’as pas le temps de dire quoi que ce soit avant qu’il ne prenne la parole. Comme toujours, il te dit que ce n’est rien, mais tu fais tout de même une petite moue. « Tu sais que tu n’es pas obligé de ramener quelque chose à chaque fois que tu viens, que ce soit des gâteaux ou des jouets, ta présence est suffisante. Mais merci beaucoup. » C’est la vérité, le simple fait d’avoir de la visite est assez pour Liam et toi, tu sais parfaitement que ton fils est bien trop content de pouvoir jouer avec quelqu’un qui s’y connaît réellement en voiture. Et puis, peut-être qu’il y a un peu de gêne aussi, de voir toujours Ivar arriver avec des choses dans les mains. Tu n’es pas douée pour demander de l’aide Holly, bien au contraire. Tu as une certaine fierté qui peut facilement être mise à mal, et puisque tu es loin de rouler sur l’or, tu as un peu de mal de voir que quelqu’un d’autre peut faire des cadeaux à ton fils même lorsqu’il n’y a pas d’occasion spéciale. C’est idiot, tu devrais te concentrer sur la joie de Liam, d’autant plus que le hongrois ne fait pas ça pour t’énerver ou te faire sentir inférieure, mais tu ne peux t’empêcher de te sentir un peu mal à l’aise. Malgré tout, tu lui sourit, reconnaissante, et tout en l’écoutant parler, tu vas mettre les gâteaux au frais. Si tu vis ici, c’est grâce à Ivar qui a trouvé cet appartement pour toi, alors il connaît les lieux, il peut faire comme chez lui. Un rire t’échappe lorsqu’il se plaint d’avoir pris une année en plus. « Tu sais, dans un peu plus d’un mois c’est mon tour aussi, je ne serai officiellement plus dans la vingtaine… je me fais vieille. » Tu dis cela, mais au fond tu ne le prends pas vraiment au sérieux. Depuis que tu as eu Liam, les années qui passent n’ont plus vraiment d’importance en vérité. Tu célèbres ses anniversaires à lui, tu le vois grandir avec un grand plaisir, ainsi qu’un brin de tristesse, il faut l’avouer, mais tes anniversaires à toi, ils ne veulent plus dire grand chose. Ca fait des années que tu n’en as plus fêter un en dansant jusqu’au bout de la nuit. Tu fais quelques pas vers la partie salon, souriant à Ivar. « Si ça peut te rassurer, je trouve que cette nouvelle année te va très bien, tu n’as rien à craindre. » Il est évident que l’homme a un style bien à lui, qui ne doit pas plaire à tout le monde. Tatoué de la tête aux pieds, extrêmement imposant par sa taille et sa carrure, il t’avait parlé lors de votre première rencontre des préjugés que les gens pouvaient avoir à son égard. Mais il est également indéniable qu’il est un homme séduisant, et tu ne doutes pas une seule seconde qu’il fait encore tourner bien des têtes. Comme la maman que tu es, tu lui demandes s’il a faim. La cuisine est ton domaine et tu détesterais qu’il meurt de faim en étant chez toi. Tu hoches la tête, retournant fouiller dans le réfrigérateur en écoutant les questions qu’il te pose. « Je vais bien. Le quartier est calme, on n’est pas trop loin de l’école de Liam alors c’est le plus important. » Ivar le sait, tout ce qui t’importe est ton fils. Sa sécurité, sa santé, son bonheur et son confort. En étant ici, tu n’as pas besoin de le réveiller trop tôt le matin pour aller à l’école, vous n’avez qu’à marcher quelques minutes avant d’y être. Tu saisis le sac qu’Ivar a amené, regardant les pâtisseries à l’intérieur et lorsque tu en vois une au chocolat et à la vanille, tu la disposes sur une petite assiette. Certaines personnes te diraient que donner du sucre à ton enfant avant qu’il aille se coucher n’est pas une bonne idée, mais de temps en temps tu préfères lui faire plaisir. Volontairement, tu ne réponds pas à la dernière question d’Ivar. Des choses suspectes se sont passées, puisque tu as été retrouvée par la mafia irlandaise. Par un mafieux irlandais, du moins. Mais tu ne sais pas comment l’amener. Sur une autre assiette, tu disposes des restes de poulet et de haricots pour Ivar, avant d’amener les deux assiettes sur la petite table du salon. « Et voilà pour vous. Tu pourras avoir un gâteau aussi Ivar, mais avant il faut manger des légumes. » Tu te retiens de rire en disant cela. Il n’est pas un enfant, ce genre de règles ne s’appliquent absolument plus pour lui, mais tu es une femme assez taquine Holly, et tu ne te prives jamais d’envoyer ce genre de piques. Après être allée chercher une tartelette à la myrtille pour toi, tu t’assois sur un fauteuil, regardant avec un air attendri les deux garçons jouer. C’était difficile pour toi de laisser quelqu’un d’autre entrer dans la vie de Liam, de laisser un autre parent prendre une position centrale. Mais tu vois bien les bénéfices que cela a eu, si tu restes persuadée que tu es la mieux placée pour savoir ce qu’il faut pour ton enfant, il a aussi besoin de présences masculines dans sa vie, sous une forme ou une autre. « Il n’y a rien de suspect, juste… j’ai croisé une vieille connaissance en sortant du boulot il n’y a pas longtemps. » Soudainement, tu es bien plus sérieuse Holly, mais tu ne veux pas trop en dire. Quand Liam sera couché, tu pourras entrer dans les détails un peu plus ouvertement, mais pour le moment, tu ne veux pas prononcer de nom. Il avait presque trois ans lorsque vous avez quitté Dublin et tu n’as aucune idée de ce dont il se souvient. De qui il se souvient. « Mais tout va bien, on a juste parlé. Tu as trouvé quelqu’un d’autre à secourir toi ? » Sur le tapis, Liam semble hésiter entre continuer à jouer et manger le gâteau que tu as mis devant lui. Ca te fait sourire, et tu ne tardes pas à lui rappeler les bonnes manières. « J’espère que tu as remercié Ivar pour ses cadeaux, c’est lui qui a amené les gâteaux aussi. » Le petit se lève, va poser un baiser sur la joue de l’homme en murmurant un merci. Il connaît Ivar, tu sais qu’il l’apprécies, mais sa timidité ressort toujours à certains moments, même avec les personnes qu’il connaît bien. « Mange si tu as faim Liam, et ensuite brossage de dents, il y a école demain. » Vous avez beau habiter à quelques rues de l’école, tu ne veux pas qu’il soit exténué en se levant demain matin.

EXORDIUM.


† Please have mercy on me, take it easy on my heart. Even though you don't mean to hurt me, you keep tearing me apart. Would you please have mercy, mercy on my heart ?
Contenu sponsorisé
Where does trust come from ? [Ivar & Holly]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn
-
Sauter vers: