Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ I don't want to die without honor | ft. Sarah O. Davis - Page 2 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

I don't want to die without honor | ft. Sarah O. Davis

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig T. Lazzari
général
J'ai posté : 956 messages et j'ai : 34 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : hypnotic (ava) / catherineandmeghans (gifs)

Sam 25 Mai - 15:18
I don't want to die without honor | ft. Sarah O. Davis - Page 2 Tumblr_n25e0binqW1tro5x0o1_400


Je vois bien dans son regard qu’elle pense que mes excuses ont un rapport direct avec le service que je viens de lui demander. Pourtant, il n’en est rien. Évidemment, les excuses aident à amener le sujet William O’Connor sur la table mais je n’ai pas accepté de marcher sur mon ego pour ça. Même si j’ai du mal à l’admettre je dois bien avouer ne pas être tant surprise de la réponse de la journaliste. Journaliste qui a eu l’air dégoûtée face à l’article me concernant. Si encore il n’y avait que celui-ci. Voilà des semaines que je ne lis que des horreurs sur moi mais je sais que je dois les accepter. J’ai joué et j’ai perdu. Tout perdu, d’ailleurs.

- Je ne suis pas en train de te présenter mes excuses pour me service de toi, Sarah. Ce que je t’ai dit précédemment, je le pense sincèrement. J’espérais juste-

Qu’espérais-je au juste ? Que Sarah accepte de faire en sorte que William se détache de moi, qu’il cesse de m’aimer au nom de sa réputation ? Dieu que j’aimerai qu’il en soit ainsi. Si sa carrière venait à être entachée par ma faute, je ne pourrais pas me le pardonner. J’ai déjà causé suffisamment de dégâts comme ça. William serait un dommage collatéral supplémentaire que je n’assumerai pas. Je suis en mesure d’assumer bien des choses mais certainement pas cette chose-là.

- Je sais de quoi il serait capable pour moi et je-

Tu quoi, hein ? Ce n'est plus aussi facile qu'il y paraissait, hein Lazzari ?

- Je ne sais pas si je serai capable d’assumer de le voir tomber à son tour par ma faute. Je sais que ça peut sembler pathétique dis comme ça mais ce que j’ai fait il y a neuf ans, je ne l’ai certainement pas fait dans le but de poser la honte sur les gens qui m’entourent. En vérité... Je connais Will. Il va se dire que j’ai fait ce que j’ai fait à cause de son départ à l’époque alors que cela n’a rien à voir. J’ai toujours eu cette soif de pouvoir, j’imagine que c’est dans mon code génétique. Mon nom n’est pas n’importe lequel ici à New York et mes parents ont eu aussi une réputation à tenir.

Mais qu’est-ce qui me prends de raconter tout ça, soudain, moi ? Sarah doit s’en foutre comme de l’an quarante et pourtant, je ne semble plus en mesure de m’arrêter dans mes aveux. Qu’est-ce que je cherche au juste ? Ce n’est plus de la rédemption à ce train-là. À croire que je veux finir canonisée.

- Tout ce que je veux dire c’est que...je tiens bien trop à lui pour le voir réduit à rien par ma faute.



Whatever you do, you will always answer for your crimes. Honour is hard to get but easy to lose.
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah O. Davis
général
J'ai posté : 552 messages et j'ai : 209 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Anne Hathaway et pour finir je crédite : moi-même (avatar) & Gfycat (gif)

Sam 25 Mai - 18:21
Sarah l'écouta parler sans jamais l'interrompre. Les yeux posés sur le visage, le regard et les mains de l'avocate, elle semblait concentrée sur ce qu'elle était en train de lui confier. Tout simplement par respect, sans nul doute. Sarah était une personne très polie et bien élevée, mais elle n'était jamais malhonnête pour autant. Quand quelque chose ne lui convenait pas, elle le disait. Alors, quand la jolie brune termina de parler, Sarah sourit à nouveau, doucement. « On parle de William O'Connor là » avant de presque rire légèrement, comme si finalement, il n'y avait rien de grave. Sarah bu un peu de son thé, encore chaud, et reprit « je pense que tu devrais te concentrer sur les problèmes qui sont là et ne pas te préoccuper des potentiels à venir » elle haussa les épaules et continua « fais lui confiance, il ne deviendra jamais... rien » haussa t-elle les épaules comme si cette simple idée n'avait aucun fondement. En tous cas à ses yeux, il n'y avait aucun fondement. William était l'un des types les plus têtu, coriace, tenace et brave qu'elle ait pu rencontrer au cours de sa vie. A l'époque de leur rencontre, sur les terres nourricières de son père ; Sarah et lui n'avaient pas réussi à s'entendre du tout. Ils se braquaient sans cesse l'un contre l'autre, se trouvant superficiels sans doute, presque anormaux et totalement trop têtus l'un et l'autre. Pourtant, à cette époque là, elle l'avait vu renaître de ses cendres. Elle l'avait vu se relever, se battre, continuer, essayer de faire en sorte que leur campement puisse survivre autant physiquement que moralement. Parce que oui, il fallait tenir malgré les menaces, les assauts et les bombes mais surtout, il ne fallait pas sombrer dans les méandres de tout ce que la guerre inflige à notre esprit. Sombrer, ne jamais pouvoir se relever. Ce n'était pas simple, bien au contraire, c'était un combat de chaque seconde. Lorsque Sarah croisait le regard de ces enfants, dont les corps des parents avaient été jetés dans une fosse, qui elle-même avait été minée pour que les proches ne puissent pas atteindre les corps de leurs défunts... oui, elle avait eu envie de craquer. Elle se demandait ce qu'elle foutait là, ce qu'elle pouvait bien apporter à ce monde qui était cruel. William était de ceux qui lui redonnait de la force, qui lui redonnait du courage et l'envie d'aller au bout de son projet : dire et montrer la vérité au monde. Toucher les gens dans leur sensibilité pour les amener à s'interroger sur le monde dans lequel ils vivaient tous. William était parfois un vrai con, mais sans lui ; Sarah serait morte à l'heure d'aujourd'hui, autant physiquement que moralement. Pendant une seconde, ou peut-être deux, le regard de Sarah s'était éteint dans les cendres de ses souvenirs afghans. Malgré tout, elle reprit la parole, laissant ses yeux se balader sur le liquide rouge qui envahissait le fond de sa tasse blanche. « William est un soldat Solveig, il... il a plus d'épaules et de force que tu ne prétends lui en donner » et elle ne disait pas ça pour laisser croire à Solveig qu'elle le connaissait mieux qu'elle. Car c'était de toute évidence faux, seulement elle connaissait une partie de lui, mieux que personne et ça, c'était un fait. « Je... je ne prétends pas mieux le connaître, c'est... ça serait totalement faux de le penser mais... » elle hésita, jouant avec sa tasse pour remuer le liquide rouge « mais je connais le soldat et je sais que William sera ton meilleur allier dans cette histoire, sincèrement » elle marqua une pause et continua « il ne deviendra jamais « rien » et on le sait toutes les deux » sourit-elle presque doucement. « Rien n'arrive jamais par hasard, ça, j'y crois. » et C'était d'autant plus vrai. Elle avait connu William pour s'épanouir professionnellement, avoir une belle histoire et surtout, avoir son fils Saeed ; et Solveig avait été là parce qu'elle était celle avec laquelle Will finirait probablement ses jours, et libérer Sarah de cet amour, afin de pouvoir rencontrer Esteban. Et aujourd'hui, elle bénissait le ciel et ne voudrait pas voir sa vie autrement. « William fera ses propres choix en fonction de ses priorités Solveig, ne lui enlève pas ça, vraiment » et Sarah savait au plus profond d'elle que tout finirait par s'arranger, peu importe l'issu. « Tu sais... » commença t-elle un peu hésitante, avant de se lancer quand même « parfois on croit que la route pour laquelle on s'est toujours battu est la bonne... » elle sourit « et le lendemain, on se rend compte que l'autre chemin qu'on a été forcé de prendre est bien meilleur » et ça, elle le pensait sincèrement au plus profond d'elle même. Tout irait bien, tant que Solveig se focalisait sur les choses importantes, les choses réelles et non toutes les hypothèses qui pourraient arriver au fil du temps. Ca ne servait à rien de s'angoisser pour quelque chose qui n'était même pas sûr d'arriver, n'est-ce pas ?



↠ YOU'RE DRIVING ME CRAZY
je recherche ma famille ici

I don't want to die without honor | ft. Sarah O. Davis - Page 2 1133702776 :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig T. Lazzari
général
J'ai posté : 956 messages et j'ai : 34 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : hypnotic (ava) / catherineandmeghans (gifs)

Lun 27 Mai - 23:34
I don't want to die without honor | ft. Sarah O. Davis - Page 2 Tumblr_n25e0binqW1tro5x0o1_400


Je l’écoute, encore et encore jusqu’à ce que ses mots me percutent. Enfin. Brutalement. En suis-je arrivée à un tel niveau d’estime de moi que je me pense importante au point de croire que William sera détruit par ma faute? En suis-je réellement arrivée à un point où je me crois si importante que les autres ne pourraient tout bonnement pas s’en sortir sans que je cherche à les protéger de tout potentiel danger ? Est-ce que je suis vraiment devenue ce genre de personne ? Sans même m’en rendre compte ? La haine et la tristesse qui m’ont animé pendant tant d’années auraient-elles finalement eu raison de ma rationalité ? Qui suis-je vraiment ?

Tu as toujours été la plus solide.

Combien de fois ai-je pu entendre ces mots sortir de la bouche de ma mère étant plus jeune ? Sans trop savoir pourquoi ni comment, je suis devenue au fil des années une source de force et de courage pour mes proches si bien qu’on attendait constamment de moi que je prenne les coups sans jamais les rendre. Et c’est ce que j’ai fait. Pendant des années. Si bien que j’en suis devenue persuadée d’être constamment dans l’obligation de sauver tout le monde. Pourquoi serai-je devenue avocate, sans ça ? Le calcul est vite fait quand on a toutes les informations me concernant. Mon « acte de rébellion » contre mes parents n’en a finalement jamais vraiment été un. Aider la veuve et l’orphelin. Putain, j’aurai fini Chevalier à l’époque médiévale.

Entendre Sarah me rappeler que William est un soldat m’assène un coup au cœur. Je sais qu’elle ne cherche pas à me faire du mal en me disant ça, c’est juste que William le soldat était le William rencontrant Sarah la journaliste. Ça me fait du mal même si, au fond, ce n’est que la vie. Que la vie. J’en arrive à avoir un humeur quelque peu surprenant.

- Aussi acerbe cela va-t-il sembler... Je crois qu’aucun des chemins empruntés n’a été le bon me concernant.

Pauvre Solveig, voilà ce que les gens vont commencer à penser à moi. Ou du moins, c’est ce dont j’ai l’impression. Là aussi, je me plante peut-être. J’ai l’impression de ne plus rien savoir de moi ou de ma propre vie.

J’ai tout foutu en l’air.



Whatever you do, you will always answer for your crimes. Honour is hard to get but easy to lose.
Contenu sponsorisé
I don't want to die without honor | ft. Sarah O. Davis
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan
-
Sauter vers: