Flashnews
Avis aux étudiants ! N'oubliez pas de vous inscrire au Yearbook. Faites place aux Olympiades 2019 ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Marylou, Akosua, Riley et Luna ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Dominic, Elyos, Neasan et Adonis veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 42
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ The beginning of the end - Alice 1529876038
Recrutement fermé
SOS a une super équipe et est prête à prendre ses fonctions, de ce fait nous fermons les candidatures The beginning of the end - Alice 48250097
Scent of Scandals #34
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

The beginning of the end - Alice

GOOD MORNING AMERICA :: Columbia University
 :: East Campus :: Rose Garden
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis C. Dawson
général
J'ai posté : 2023 messages et j'ai : 966 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Scarlett Leithold et pour finir je crédite : perséphone. (ava) magma (profil) beylin (sign)

Lun 27 Mai - 11:05

Alice & Alexis

The beginning of the end
The beginning of the end - Alice Tumblr_static_tumblr_static_7xwu2qc5fd8ocksswg44g0c8c_640
Libérée, délivrée. Voilà un refrain que bon nombre d’étudiant doit avoir en tête, maintenant que la semaine d’examens est passée. Une délivrance, qui sonne la fin de l’année scolaire, et la perspective des vacances prochaines. C’est un nouveau cycle qui prend fin. Une nouvelle preuve que le temps avance, qu’importe ce qu’il se passe dans le monde, il n’y a rien qui peut impacter le cours du temps. Ce n’est que dans les films que l’on peut toucher à cette ligne si infime. Dans la réalité, la terre ne s’arrêtera jamais de tourner, même si le sol se dérobe sous nos pieds. Comme beaucoup de personne sur le campus, tu n’es pas mécontente de voir les examens prendre fin Alexis. Malgré le fait que tu sois bonne élève, que tu prends plaisir à aller en cours, et que tu frôles les premières places du tableau en ce qui concerne tes notes, la pensée de pouvoir souffler un peu n’est pas désagréable. Tu as conscience que les vacances ne le seront jamais réellement à cause de tes parents, à cause de ton nom, mais au moins, tu n’auras pas à aller en cours, à plonger ton nez dans les révisions pour maintenir le niveau. Tu vas pouvoir te focaliser sur des choses plus réjouissantes, maintenant que ton temps libre va s'accroître.

Il fait beau aujourd’hui, en ce début de semaine, et ce milieu d’après-midi. Les évaluations sont terminées, mais les étudiants rôdent toujours sur le campus. Tu ne fais pas exception à cette constante, toi aussi tu vagabondes sur la propriété du campus. Entourée de quelques amies, vous profitez des rayons de soleil qui réchauffe les pans de peau dénudés. Un sujet de conversation léger, sans grand intérêt. Vos pas vous conduisent sur l’East Campus, et plus précisément sur Rose Garden. Tu aimes cet endroit. C’est un petit coin de verdure agréable, dans le paysage de building new-yorkais. Une pause éphémère, qui fait toujours un peu de bien, quand la journée est sans dessus dessous. Non loin, un attroupement d’étudiants se profile. Une musique rythmée retentit. Tu es curieuse Alexis, comme le sont également tes amies. Vous vous approchez, comme presque toutes les personnes qui passent dans le coin. Ton regard azur observe la scène, essaye de comprendre ce qu’il se passe. Tu n’y connais pas grand chose, mais cela ressemble à une sorte de battle de danse, comme on peut le voir dans les films du même genre. Un cercle d’étudiant, une musique assez forte, et les personnes qui à tour de rôle prennent possession du centre du cercle pour faire une démonstration de talent. Autant dire que ce n’est pas ton univers, et même si tu laisses parfois ta curiosité prendre le dessus, pour le coup, tu n’as qu’une envie : passer ton chemin. Mais c’est sans compter la présence d’une personne que tu connais. Cette chevelure brune, ce regard que tu peines à analyser… il s’agit de la fiancée de ton frère. Enfin, fiancée imposée, le même rôle que détient Thomas d’Harcourt pour toi. Tu ne sais toujours pas ce qui est passé dans l’esprit de tes parents, pourquoi subitement vos vingt trois ans passé à Sebastian et toi, ils ont décidé de trouver des fiancés pour chacun de vous. Vous n’êtes même pas passés par la case de prétendants, pour avoir une once de choix. Ça a été directement une personne, sans avoir le droit de dire quoique ce soit. Bref. C’est donc Alice Calvetti que tu reconnais, dans le groupe. Cela t’étonne un peu, car tu ne pensais pas qu’elle était du genre à être avec ce genre de personne, mais visiblement, tu te trompais. Il faut dire que tu ne la connais presque pas, et que tu n’as rien fait pour la connaître. Tout comme ton frère jumeau qui ne souhaite pas connaître ton fiancé, tu n’as pas spécialement envie de le faire avec sa dulcinée. Pourtant, tu ne bouges pas de ta place. Tu as envie de voir. Tu ne sais pas pourquoi, mais ton petit doigt te dit que ça pourrait être intéressant. D’un geste de la main, et quelques mots prononcés, tu informes tes amies qu’elles peuvent prendre de l’avance sur toi, que tu pourras les rejoindre sans soucis. Sourire sur les lèvres, tu croises tes bras sur ta poitrine, et reposes tes yeux sur ce qui se passe.



Summer time
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Calvetti
général
J'ai posté : 34 messages et j'ai : 258 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bridget Satterlee et pour finir je crédite : NEBULA. & .OBSTINATO (avatar)

Jeu 30 Mai - 18:19

Alice & Alexis

The beginning of the end
The beginning of the end - Alice Original
Enfin la fin des examens. Et c’est un soupir de soulagement qui t’échappe lorsque la dernière heure touche à sa fin et que tu poses ton stylo. Dernière relecture avant de ranger tes affaires, te lever et donner la copie au professeur qui vous surveillait. Alors que tu marches dans le couloir direction la sortie, tu es prise d’un doute. Est-ce que tu as répondu juste à cette question ? Et celle-là, n’était-ce pas plutôt ça la réponse ? Et plus tu t’éloignes de la salle, plus le doute t’anime. Et si tu t’étais complètement plantée ? L’angoisse te serre les tripes alors qu’enfin tu es dehors. A l’extérieur, tu inspires un grand en fermant les yeux pour te calmer, pour te raisonner. Tu as bossé bien trop dur pour te planter sur cet examen. Et quand bien même, tu aurais quand même ton année. Alors, et tandis que tu marches sur Rose Garden direction ton appartement, tu relativises, même si l’idée d’avoir raté un examen t’emmerde au plus haut point. Parce que tu n’es pas de ce genre. Assidue en cours, tu es irréprochable de ce côté, donnant toujours le meilleur de toi-même histoire que tes parents soient fières de toi. Surtout que le concours de médecine, c’est pour bientôt… Mais là, tu as besoin de souffler. De décompresser. Et alors que tu rentres chez toi, ton attention est attirée par un attroupement et la musique qui s’en dégage. Là, tu reconnais des gens, des personnes que tu aimes à considérer comme des amis. Alors, tu t’approches d’eux, les salues. Ils t’expliquent brièvement de quoi il s’agit tandis que ton regard se pose sur le danseur qui est en train de montrer son art. Et ton regard change instantanément. Cette lueur dans tes yeux brillants alors que ton corps commence à se mouvoir légèrement au rythme des basses, que tes doigts tapotent la sangle de ton sac. Et l’amie à ta droite sait que la danse c’est ta passion. Alors, quand l’homme appelle dans le public pour que quelqu’un vienne le défier, elle te donne un coup de coude qui ne passe pas inaperçu aux yeux de l’inconnu qui focalise son attention sur toi, obligeant tous les gens présents à faire de même. Et si, dans un premier temps, du décline poliment, finalement tu cèdes. Faut dire que ton amie t’as poussée de telle manière que tu n’as pas trop le choix. Te mettre en avant, ce n’est clairement pas ton truc. Mais après quelques secondes d’hésitation, tu te laisses aller. Ton corps bouge en rythme et ton talent entre en scène. D’ailleurs, l’autre danseur, celui qui t’a défiée, ne s’y attendait pas du tout à en croire la tête qu’il est en train de tirer. Et quand enfin tu as fini, à son tour de répondre. Tu le regardes faire, bras croisés, hochant la tête en rythme. Un Battle se met en place entre vous et tu es portée par les encouragements de la foule qui est devenue de plus en plus dense autour de vous. Certaines personnes qui savent qui tu es scandent même ton nom. Grisée par l’ambiance, tu te laisses totalement emportée. Tes barrières tombent et c’est une autre facette de ta personnalité qui se dévoile alors que tu es en train d’effectuer un buddha spins devant une foule en délire. Et tandis que ton regard se pose sur les gens amassés autour de vous et que tu cèdes ta places pour que l’autre danseur puisse répondre à son tour, ton regard se pose sur Alexis et tu te figes, bien malgré toi. Tellement que quand c’est à ton tour, tu décides de te retirer. L’homme n’insiste pas, te serre la main en te complimentant sur ton style. Tu le remercies avec un sourire, avant de récupérer ton sac et aller vers la sœur de celui qui est supposé être ton fiancé. Et si tu aurais pu continuer ta route sans prêter attention à Alexis, ce que tu aurais dû faire d'ailleurs, tu fais totalement l’opposé. « Tu es là depuis longtemps ? » que tu lui demandes d’une voix douce avec un sourire, tandis que tu sors de ton sac une bouteille d’eau pour en boire une longue gorgée.

@Alexis C. Dawson


Perfect paradise

Tearin' at the seams
ANAPHORE
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis C. Dawson
général
J'ai posté : 2023 messages et j'ai : 966 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Scarlett Leithold et pour finir je crédite : perséphone. (ava) magma (profil) beylin (sign)

Lun 3 Juin - 21:10

Alice & Alexis

The beginning of the end
The beginning of the end - Alice Tumblr_static_tumblr_static_7xwu2qc5fd8ocksswg44g0c8c_640
Tu n’avais aucune intention de rester, mais la curiosité t’a poussé à observer la scène. C’est si inattendu que tu ne peux faire autrement. La danse n’est pas ton domaine, du moins pas celui que tu maîtrises le mieux. Tu es douée dans plusieurs styles, comme peut l’être Sebastian, ton frère jumeau. Vous avez reçu la même éducation, vous avez dû suivre les mêmes leçons pour savoir comment vous comporter en public. Alors évidemment, vous maîtrisez les danses que l’on retrouve lors des galas, lors des évènements caritatifs. Pour le reste, tu n’as jamais poussé plus loin. Tu n’as jamais eu l’audace de croire que tu pourrais être une grande danseuse. Tu préfères de loin la natation, ainsi que le mannequinat, ou la création de vêtements. Pourtant, ça ne t’empêche pas de jouer les curieuses, quand tu tombes sur un attroupement dans Rose Garden. On ne peut pas nommer ceci un spectacle de rue, mais presque. Des étudiants, qui ont besoin de décompresser, et qui ont choisi la danse pour le faire. Si tu ne connaissais personne dans le lot, tu aurais passé ton chemin au bout de quelques minutes de contemplation, mais il a fallu que tes yeux se posent sur la chevelure brune d’Alice, la promise de ton frère. Au jour d’aujourd’hui, tu ne sais pas comment la considérer. Elle n’est pas réellement une adversaire, car tu connais le ressenti de Sebastian au sujet de ces fiançailles. Vous avez le même avis sur la question. En apparence, vous acceptez cet accord, pour ne pas vous fatiguez éternellement, mais votre avis ne changera pas : il n’y aura pas de mariage. Pour l’instant, aucun de vous n’a trouvé la solution pour faire abdiquer vos parents, mais tu as bon espoir d’y parvenir. Tu ne perds jamais une occasion pour leurs communiquer ton agacement. À force d’obstination, peut-être que le message passera. Pour l’heure, bien que tu ne puisses considérer Alice comme une rivale, elle n’est pas non plus ton amie. Elle a accepté cet accord. Peut-être est-elle satisfaite de cette situation. Après tout, qui ne le serait pas. Sebastian est un bel homme, un bon parti, avec une richesse incalculable. Qui ne voudrait pas l’épouser. Non, tu ne connais pas Alice. Tu ne peux pas encore la juger, savoir si elle est une amie potentielle, ou une ennemie. Le temps te donnera la réponse, nul doute possible là dessus. C’est d’ailleurs elle que tu observes se mouvoir avec grâce sous le regard d’une dizaine de personnes. C’est la première fois que tu la vois ainsi, si bien que tu ne sais comment interpréter cela. Est-ce la danse qui semble la mettre en transe, ou bien un besoin d’attention pour être propulsée sur un piédestal ? Mystère, mystère. Les bras croisés devant toi, tu observes sans un mot, avec un petit sourire satisfait aux lèvres, celui d’avoir un avantage sur elle. C’est mesquin, tu l’admets, mais quand cela concerne la vie sentimentale de ton frère, tu deviens une autre personne. Elle ne serait pas la première à entendre de ta bouche qu’avant d’obtenir Sebastian, il faut passer par toi. Tu te souviens l’avoir dit à Ellen, la demie soeur de ton ex petit ami. Tu ne sais pas si ça a porté ses fruits, car tu n’as plus jamais entendu parlé d’elle par la suite. Comme quoi, tu peux être effrayante sous ce joli minoi. Le temps file, les prestations se multiplient. Mais la brune finit par poser un regard sur toi. Elle te reconnaît, et se fige presque immédiatement. Bien. Elle semble se retirer du groupe, pour se diriger vers toi. Ça, tu ne l’avais pas prévu, car honnêtement, tu n’avais pas spécialement envie de lui parler. Tu as juste été curieuse, comme toute personne normale. « Bien le bonjour à toi également Alice. » lui dis-tu doucement, sans une once d’animosité. C’est plus fort que toi, la politesse est bien trop importante aux yeux de tes parents pour y manquer, même s’ils ne sont pas là. C’est un réflexe. « Assez longtemps pour avoir vu tes exploits. » Double sens dans quelques petits mots. À elle de voir si elle veut le prendre au premier degré, ce qui est le cas, ou y mettre un reproche dissimulé. Tu n’oserais pas. Tu n’es plus une petite fille modèle. Peu à peu, tu t’émancipes de tes parents pour faire ce que tu désires. Jamais rien qui viendrait salir le nom des Dawson, mais des choses ordinaires que tu te refusais avant, comme partir sur un coup de tête dans un autre État pour passer plusieurs jours avec ton meilleur ami, pour rencontrer sa famille. « Tu es douée. Tu fais ou as fait de la danse en dehors des cours ? »



Summer time
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Calvetti
général
J'ai posté : 34 messages et j'ai : 258 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bridget Satterlee et pour finir je crédite : NEBULA. & .OBSTINATO (avatar)

Dim 9 Juin - 19:01

Alice & Alexis

The beginning of the end
The beginning of the end - Alice Original
Si au début tu as hésité à te lancer, tu t’es finalement laissé porter par la musique et cette passion qui t’anime depuis que tu es toute petite. Montrant au public ce dont tu es capable, tu te laisse aller, effectue des figures plus ou moins complexes, tourbillonnant sur toi-même. Le fat que tu pratiques le hip hop n’est pas un secret. Après tout, tu as déjà fait plusieurs concours, certains de renom internationale. Mais ce n’est pas quelque chose que tu mets en avant non plus. Et cette fois, cette après-midi, au milieu du jardin de la faculté, beaucoup d’étudiants vont se rendre compte de ton talent. Voir de quoi tu es capable. Battle qui se met en place, tu maitrises tes gestes à la perfection et c’est comme si la musique t’habitais. Tu oublies les gens autour de toi. Dans ta bulle, tu oublies presque que tu es encore sur le campus… Jusqu’à ce que tu décides que c’est assez pour aujourd’hui. Une dernière figure pour clôturer ta chorégraphie, tu salues l’inconnu qui a lancé le truc d’une poignée de main, avant de récupérer ton sac au sol… Quand ton regard se pose sur un visage familier. Tu te figes un instant, parce que tu ne t’attendais pas à la voir ici. Depuis que tu es promise à son frère, on ne peut pas dire que vous vous soyez véritablement parlé. Peut-être est-ce l’occasion ? Alors, tu te diriges vers elle. Oh bien sûr tu aurais pu la snober, faire comme si tu ne l’avais pas vu. Mais ce ne serait pas poli. Et on ne t’a pas appris à être mal élevée ainsi. Cette fille, tu ne la portes pas spécialement dans ton cœur, mais on ne peut pas non plus dire que tu ne l’apprécies pas. En fait, tu es sans avis sur Alexis. Car ce n’est pas avec les trois mots échangés depuis que vous vous connaissez que tu peux te faire une opinion. Ce qui ne semble pas le cas de la jeune femme. Parce que même si elle maitrise sa voix, tu sens une certaine animosité émaner d’elle et dirigée vers toi. Mais tu décides de faire comme si de rien était en lui adressant la parole, tout en t’emparant d’une bouteille d’eau dans ton sac, essoufflée par l’effort.

A sa réponse tu te contentes de hocher la tête en te retenant de rouler des yeux à sa manière de te saluer et l’intonation employée pour. Elle a donc vu de quoi tu étais capable. Et qu’on est bien loin d’une passion pour la danse classique, qui correspondrait d’avantage à ton profil que le hip hop, faut bien l’avouer. Et forcément, ça te fait légèrement rougir parce que contrairement à ce que les apparences ont pu laisser penser ces dernières minutes, te mettre en avant n’est pas dans ta nature. « Merci » que tu réponds, les joues rosies lorsqu’elle te complimente, tout en rangeant la bouteille d’eau dans ton sac. « Oui, je pratique ce sport depuis que je suis gosse » que tu te justifies pour expliquer ton talent pour la danse. « Enfin, quand j’étais gamine j’ai fait de la danse classique » que tu précises avec un sourire, d’une voix qui laisse sous entendre que c’est un peu un passage obligé dans le milieu dans lequel vous évoluez, vous, les gosses de riches. « Je fais du hip hop depuis que je suis ado. Et toi ? » que tu ajoutes en lui retournant la question, histoire d’entamer la conversation et peut être pouvoir apprendre à la connaître ne serait-ce qu’un peu, même si épouser son frère n’est clairement pas une option envisageable.

@Alexis C. Dawson


Perfect paradise

Tearin' at the seams
ANAPHORE
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis C. Dawson
général
J'ai posté : 2023 messages et j'ai : 966 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Scarlett Leithold et pour finir je crédite : perséphone. (ava) magma (profil) beylin (sign)

Sam 15 Juin - 15:24

Alice & Alexis

The beginning of the end
The beginning of the end - Alice Tumblr_static_tumblr_static_7xwu2qc5fd8ocksswg44g0c8c_640
C’est plus fort que toi Alexis, tu n’arrives pas à mettre de côté tes ressentiments au sujet d’Alice. Elle ne t’a pourtant rien fait, si ce n’est exister et avoir la position de fiancée de ton frère. Ce jour devait bien arriver. Vos parents ont eu l’idée stupide de vous caser, alors que vous n’avez que vingt trois ans. Vous êtes jeunes, et pourtant, c’est comme se prendre un coup de vieux. Les mariages arrangés ne datent pas d’hier, c’était même très répandu pour les familles de hautes noblesses. Il y a encore une centaine d’années, les alliances étaient forgées par les mariages entre deux familles. Oui, c’était régulier, mais avant. Tu peines à croire que ce soit toujours possible en deux mille dix neuf. Que cette façon de faire se fasse entre grandes familles importantes. Tu peines à le croire, mais tes parents ont réussi à t’apporter la preuve. Ils ont commencé avec toi, l’été dernier, en faisant une alliance avec Thomas d’Harcourt, ton fiancé depuis plusieurs mois. Au bout de quelques mois, ils ont renouvelé l’expérience, cette fois-ci avec Sebastian, et Alice Calvetti. Une fille sortie de nul part, et pourtant promise à ton frère jumeau. Là, c’est sûr, ce monde ne marche plus droit ! Bref. Tu ne connais pas cette demoiselle, mais tu as déjà un avis sur la question. Comme toutes les filles qui gravitent encore de Seb, tu ne vas pas l’aimer, par principe. C’en est de même pour ton frère, qui par principe, n’aime pas les personnes que tu vois, d’autant plus s’il s’agit d’un homme. Le pauvre, il semble oublier que tu n’es pas regardante sur le sexe de la personne en face de toi. Homme ou femme, c’est la même chose à tes yeux. Une information que tu ne comptes pas lui rappeler. Il se fait bien assez de soucis pour toi, tu ne vas pas lui donner matière à faire un ulcère avant ses vingt cinq ans.

À cause de tout ça, tu n’es pas la plus aimable avec Alice, quand elle s’approche de toi, après cette battle de danse en public. Les habitudes sont difficiles à lâcher, c’est ainsi. Tu fais des efforts pourtant, pour ne pas lui paraître désagréable. Au fond de toi, tu as envie de lui laisser une chance. Tu as envie d’apprendre à la connaître, pour te forger une réelle opinion, reposant sur des faits, et non des ressentiments. C’est pour ça que tu la complimentes. Un compliment sincère, sans la moindre trace d’hypocrisie. Tu sais reconnaître le talent, quand il y en a devant toi. Et c’est le cas pour Alice, quand il est question de danse de rue. Tu lui demandes alors, le plus naturellement possible, si elle pratique cette discipline en dehors des cours, ou dans l’un des clubs de l’université. Sa réponse ne te surprend pas. Tu aurais pu le deviner, elle fait ceci depuis qu’elle ne porte plus de couches, et qu’elle sait se tenir debout. Cela se voit parfaitement dans sa technique. Ce n’est pas quelque chose de récent. Elle pratique depuis de longues années. « Qui n’a pas fait de danse classique. Je n’ai pas échappé à cette discipline non plus. » C’est comme un rite de passage. Toutes les petites filles doivent se trémousser avec un tutu rose sur les hanches. Tu ne sais pas ce que ça doit vous apporter, mais apparemment, c’est commun dans les familles aisées. La danse classique, l’équitation, la musique. Plusieurs domaines où il faut y avoir mis un pied, même si ça ne sera jamais le profession finale. Tu ouvres un peu plus les yeux, preuve de ta sincère surprise, quand elle te dit faire du hip hop depuis plusieurs années. Ce n’est pas une pratique très répandu dans votre milieu, car ça ne correspond pas à l’image que l’on doit renvoyer. Tu es agréablement surprise. « Oh moi, j’ai touché un peu à tout, pour faire plaisir à mes parents. J’ai eu le droit à la danse classique, ainsi qu’aux danses de salon que l’on trouve dans les soirées mondaines. J’ai eu aussi le droit à l’équitation, ainsi qu’à l’escrime. La musique, bien évidemment. Je joue du violon depuis que je suis gosse. Je dois en oublier, mais ce sont les principales activités. Aujourd’hui, ça s’est réduit à la natation, ce qui me convient parfaitement. » Ça doit être la seule activité que tu pratiques de bon coeur. Tu as toujours aimé l’eau. Un petit poisson dans l’eau, une véritable sirène, tu pourrais passer des heures dans le bassin, à faire des longueurs. Ta maladie t’empêche de faire cela, et c’est bien l’un de tes seuls regrets. Ne pas pouvoir pratiquer ce sport en compétition, devoir s’arrêter à une séance par semaine. C’est comme avoir la sensation de ne pas être dans le groupe, d’être à part, à cause de ces restrictions. Tu espères un jour pouvoir changer ça, et avant que tu ne quittes les bancs de l’université, de préférence. « Est-ce que tu as un peu de temps devant toi ? On pourrait aller boire un café, histoire d’enterrer la hache de guerre, non ? » Tu dis cela en laissant entendre un rire léger. Même si elle n’a jamais eu un comportement déplacé à ton égard, faute d’avoir jamais pu discuter véritablement, tu te doutes qu’elle ne doit pas te porter dans son coeur non plus.



Summer time
Contenu sponsorisé
The beginning of the end - Alice
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Columbia University
 :: East Campus :: Rose Garden
-
Sauter vers: