Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ When Ian met Neasan 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Foster-Miller
voteur
J'ai posté : 537 messages et j'ai : 872 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Christopher Mason et pour finir je crédite : Moi-même

Lun 1 Juil - 17:36
Neasan & Ian

Depuis de longues minutes déjà, Ian joue avec le bristol qu’il fait tourner inlassablement entre ses doigts tandis que son autre main est occupée à amener sa cigarette électronique à ses lèvres. Le carré en beau papier épais virevolte et les arabesques dorées accrochent la lumière à chaque cabriole. Il coince sa cigarette entre ses lèvres, et amène le carton d’invitation devant ses yeux. Neasan Walsh. Les lettres noires se détachent sur le fond blanc. Ian scrute la carte comme si celle-ci pouvait lui révéler des secrets mais cela reste un morceau de papier, haut de gamme certes, mais du papier quand même. Ce soir, il doit se rendre à une soirée privée pour le lancement du dernier livre de l’auteur. Encore une idée de sa chère maman. Il ne sait pas trop en tant que quoi il est invité. S’il représente Irène et l’une de ses fondations ou si c’est juste une invitation pour ce que représente son nom. Il n’a jamais ouvert un bouquin de cet écrivain et ne compte pas le faire. Il n’a pas le temps. Il n’en a pas l’envie surtout. D’un geste désinvolte, il envoie le carton valser sur son bureau avant de basculer dans son fauteuil en soupirant. Il a une nouvelle exposition à préparer, il doit s’entraîner trois fois par semaine avec son coach  pour un semi-marathon, lui qui boit et avale des cachetons à la pelle, et comme s’il n'en faisait pas assez, il doit honorer de sa présence certaines soirées.

Depuis de longues minutes déjà, Ian attend qu’Andrès sorte de la salle de bain où il se pomponne. Il lui a fourni une robe noire, simple et chic, des chaussures à talons mais pas les échasses sur lesquelles il se trimballe habituellement, un petit sac et des bijoux. Normalement, rien ne devrait clocher. Il lui a donné des conseils pour le maquillage et lui a fait retirer ses griffes rose fluo. Une femme respectable devrait sortir de la pièce mais avec Andrès, Ian s’attend à tout. Pas question de traîner une drag-queen avec lui. Pendant l’attente, il vérifie son smoking noir,  ajuste le col de sa chemise ainsi que le nœud papillon de quelques millimètres. Parfait. Lorsque son ami apparaît enfin, Ian sourit, satisfait. Alors que celui-ci se dirige vers lui, il l’arrête avant d’avoir des traces de rouge à lèvres sur le visage et le col blanc de la chemise. C’est la spécialité d’Andrès de laisser des traces colorées partout. « Ne t’approche pas de moi, s’il te plaît. Tu sais que tu es maladroit avec ce truc sur la bouche...» Il agite les doigts autour de ses lèvres et forme une moue exagérée. « On y va. Demain j’ai entraînement avec Romain et ce gars, il détecte toujours lorsque j’ai fait la fête. Pire que ma mère, je te jure. Donc,  il faut que je sois en forme, ou du moins, que je sois le plus proche possible de ce qui peut s’apparenter à une personne en forme. Aussi à minuit, Cendrillon, si tu n’es pas là, je pars sans toi  » Un dernier regard dans l’immense miroir, une dernière vérification et ils sont prêts à rejoindre la petite sauterie privée.

Depuis de longues minutes déjà, Andrès n’arrête pas de jacasser au sujet de cet auteur talentueux. « Tu ne comprends RIEN à RIEN !! »  La voix d’Andrès remplit l’habitacle et Ian sent une migraine s’insinuer sous sa boite crânienne. Il marmonne un « Arrête de brailler » mais l’autre ne l’écoute pas. Il est lancé sur son sujet favori. Neasan Walsh. « Cette fille est mon héroïne » et il se dit qu’il en prendrait bien un shoot  histoire de ne plus entendre les commentaires de son ami « Elle est devenue un homme et a écrit une histoire, enfin, un roman sur la transition d’un homme en femme, comme moi quoi  »  Ian  secoue la tête mais avec ce simple mouvement, il a l’impression que son cerveau vient taper contre les parois de son crâne, il grimace et regarde Tic et Tac, qui stoïques, assistent à la conversation. Il tend simplement la main et attend que tombe dans sa paume un antalgique et une bouteille d’eau. « Elle t’a grillé ton histoire on dirait » Il ne peut s’empêcher d’être moqueur même s’il admire le parcours d’Andrès et qu’il le soutient depuis des années. Il avale le comprimé qu’il fait passer avec une longue gorgée d’eau puis, se recule au fond du siège et se masse les tempes. « Non, mais tu imagines ? » Non, Ian n’imagine pas. Il a la chance d’aimer ce qu’il est ou du moins, de ne jamais s’être senti autrement que de sexe masculin. Par contre, il a vu son ami souffrir, être rejeté, se faire cracher dessus, insulter et la liste est tellement longue. Cela lui a fait mal cette intolérance et c’est pour cela qu’il finance des foyers pour les personnes qui se retrouvent dans des situations extrêmes. Sa mère a dû lui filer le virus finalement.


Depuis de longues minutes déjà, Ian observe du coin de l’œil l’ovni qu’est Nissan Walsh tandis qu’Andrès le presse pour qu’ils aillent lui parler. Dans la pièce, d’immenses photographies de la première de couverture de chacun des trois volets de la saga sont accrochées aux murs ainsi que des portraits de l’écrivain. De nombreuses personnes ont au moins un livre entre les mains dans l’attente d’une dédicace. Andrès se lamente d’avoir oublié les siens et prie Tic et Tac d’aller les lui chercher.  Sourds à ses jérémiades, les deux gardes l’ignorent. Le  mal de crâne de Ian a reflué mais cette agitation l’agace. Il se demande si ces gens sont là pour voir l’auteur, quelque peu « bête de foire » ou s’ils ont vraiment apprécié l’histoire. L’ont-ils au moins lue, cette histoire ? …

Andrès le tire par la manche, lentement mais sûrement et ils finissent devant l’auteur.
Ian s’en rend compte lorsque la voix de son ami le sort de sa torpeur « Monsieur Walsh, je suis l’une de vos plus grande fan et je me retrouve tout à fait dans le parcours de votre héroïne » Ian ne sait pas s’il doit tendre la main pour se présenter ou laisser Andrès déblatérer ses compliments. Pour le moment, la seule pensée qui lui vient c’est que pisser debout à dû lui changer la vie mais faire tout ça, pour ça, c’est peut-être un peu extrême.
When Ian met Neasan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: 5th Avenue
-
Sauter vers: