Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous. | ft. Alistair 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous. | ft. Alistair

GOOD MORNING AMERICA :: Columbia University
 :: South Campus :: Columbia University Medical Center
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia S. Ruskova
général
J'ai posté : 103 messages et j'ai : 231 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Ana de Armas et pour finir je crédite : ava' (c) liloo_59 ; sign' (c) FRIMELDA

Mer 3 Juil - 22:06

Alistair & Anastasia
C’était l’une de ces journées où l’on souhaitait ne jamais s’être réveillé et juste passer au jour suivant. Perdue dans mes pensées, je laissais mes pas m’emmener jusqu’à la cafétéria de l’hôpital. J’avais besoin d’un bon café corsé, le énième de la journée. J’avais l’impression d’avoir couru un marathon et pourtant, la journée était bien loin d’être terminée. Le travail en soi n’était pas un problème, devenir infirmière et pouvoir aider mon prochain était un rêve que je nourrissais depuis longtemps et reprendre mes études d’infirmière était un accomplissement en soi. Un soupir las s’échappa de mes lèvres tandis que je me dirigeais vers la machine à café. Tout allait de travers aujourd’hui comme si on m’avait jeté un œil. J’avais passé une nuit agitée et peuplée de cauchemars, tous finissants de la même façon : je me retrouvais en face de mon mari, Ivan et les retrouvailles n’étaient pas joyeuses.  Délaissant les bras de Morphée, j’avais opté pour une bonne douche mais, là aussi, la chance m’avait tourné le dos. A peine m’étais-je savonnée que l’eau chaude avait disparu comme par magie pour laisser place à de l’eau glacée. Epuisée avant même que le jour ne se lève, la seule solution qui s’offrait à moi pour améliorer cette journée mal commencée était une bonne tisane pour calmer mes nerfs. Allumant le gaz pour faire bouillir l’eau, je remarquais qu’il y avait une fuite de gaz. Mon Dieu ! Qu’avais-je fais pour mériter ça. C’était de l’acharnement. Les heures suivantes s’apparentaient à un parcours du combattant. L’électricien avait mis plus d’une heure à venir ce qui m’avait mise en retard et pour couronner le tout, il m’avait demandé 200$ pour un travail qui – d’après moi – ne méritait pas autant. J’avais envie de lui dire que c’était du racket  mais, l’heure défilait et j’étais déjà à bout de force alors qu’une longue journée m’attendait. Je le payais donc, bien malgré moi, avant de me rendre à l’hôpital où je me fis remonter les bretelles à cause de mon retard. « Vous permettez ?! » Je me retournais vers la jeune femme qui m’avait parlé. M’excusant auprès d’elle, je pris mon gobelet et quittais la cafétéria pour trouver un coin plus calme qui m’aiderait à remettre mes idées en place. Je buvais une gorgée de café pour tenter d’oublier mon mal de tête qui ne m’avait pas quitté depuis mon réveil tandis que je marchais le long des couloirs. « Et m**** ! » Lançais-je tout d’un coup lorsque le gobelet se retrouva sur le sol, son contenu étalé un peu partout. Je relevais les yeux vers la personne que je venais de heurter, sachant pertinemment que j’y étais pour beaucoup dans cette bousculade. Perdue dans mes pensées, je ne faisais pas attention à ce qui se passait autour de moi. « Je suis désolée ! » Prononçais-je seulement, en offrant un sourire désolé à mon interlocuteur.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Russian Princess


Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant. Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.| FRIMELDA

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous. | ft. Alistair
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Columbia University
 :: South Campus :: Columbia University Medical Center
-
Sauter vers: