Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Too late, I heard you | Sameen 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Too late, I heard you | Sameen

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Midwood
Voir le profil de l'utilisateur
Kostas G. Angelis
général
J'ai posté : 137 messages et j'ai : 1518 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nekfeu et pour finir je crédite : Lolo

Ven 12 Juil - 19:19
Too late, I heard you...
Kostas & Sameen

« We live in a world in which judgment is more important than getting to know a person. »

Mes bras on ne peut plus chargés par deux gros cartons tout juste récupérés au service postal et le t-shirt collé au dos par la sueur, je pousse de l’épaule la grande porte pour pénétrer comme je le peux dans ma galerie. C’est en effet une journée plutôt chaude aujourd’hui à New-York. Il n’y a pas une once de vent, pas de nuage à l’horizon, les températures sont plutôt élevées et l’air dehors y est irrespirable. Mais par chance, bien que ce grand soleil tape sur le macadam et au travers des immenses vitres de la galerie, il y fait plutôt frais à l’intérieur. Et pour cause, j’ai fait refaire à neuf tout mon système de climatisation il y a quelques semaines de cela. Et je n’en suis pas peu fier. Il était hors de question pour moi de passer un second été à cuire dans ma galerie.
Posant les colis sur le comptoir, je m’étire et me passe une main sur la nuque pour soulager la tension avant de m’activer. J’ai plusieurs choses à régler aujourd’hui, plusieurs changements et rangements à faire. Alors autant profiter qu’il n’y a encore personne dans la galerie. J’attrape un cutter et ouvre le premier colis, le plus gros, et en vérifie le contenu. Des toiles, de la peinture, des pinceau et du matériel en tout genre pour peindre. Je devais refaire le plein de mon stock qui s’était épuisé bien trop rapidement à mon goût ces dernières semaines avec la nouvelle expo qui arrivait.
Maintenant sûr que le contenu de ma commande est au complet, je referme les rabats du carton et vais le déposer dans mon atelier à l’arrière. Je le rangerais proprement ce soir.
Puis je retourne au comptoir et m’empresse d’ouvrir le second colis. Cette fois, ce sont des petites lampes murales que je retrouve dans le carton. Je les avais presque oubliées celles-ci. Entre le moment où je les ai achetées sur internet et la réception aujourd’hui, il a du ce passer quoi… presque cinq semaines ? Il ne fallait vraiment pas être pressés pour les recevoir. Alors je sors la notice, en fait une double lecture et m’en vais chercher les outils nécessaires. Leur installation ne devrait pas être longue ni compliquée, après tout, le support des nouvelles lumières est encore présent. Je n’aurais donc pas à percer le mur aujourd’hui.
Plusieurs fois je me retrouve à pester contre les vis qui e glissent des doigts, tombent à terre ou encore qui se coincent dans les rails d’aluminium. Décidément, je ne m’en sortirais jamais pour le bricolage. Combien de fois j’ai déjà appelé des amis en renfort pour ne serait-ce que monter une simple table basse ou une chaise chez moi. Et je ne parle même pas de mon armoire l’année dernière. Quel cauchemar.
Lorsque je pense avoir fini mon travail et que les lumières semblent enfin tenir d’elle même contre le mur au-dessus d’un de mes tableaux, je ramasse mes affaires et vais ranger les outils dans l’arrière-boutique. Je reviens à nouveau et appuie sur le petit interrupteur à côté pour tester si les lumières fonctionnent correctement. Par chance, elles s’allument bien et m’aveuglent presque.
Content de moi, je croise mes bras fièrement et me recule un peu pour admirer mon boulot. En plus d’être beaucoup plus économiques, les nouveaux spots de lumières rendent très bien et suivent parfaitement avec le style de la galerie. Je pourrais en recommander d’autres pour remplacer ceux qui restent.
Et soudain, alors que je m’apprêtais à prendre mon téléphone pour envoyer la photo de ma prouesse à un ami, la porte s’ouvre dans mon dos et la petite clochette retenti. Une jeune femme, blonde et menue, entre. Si je n’avais pas installé cette clochette et si la porte ne grinçait pas tant, je ne l’aurais probablement pas entendu entrer tant j’étais absorbé par mon travail. Je lui fais un rapide signe de tête pour la saluer et me retourne pour prendre rapidement la photo et l’envoyer.
(c) DΛNDELION


Όλα θα είναι καλύτερα
Pourtant dans l'univers y'a des milliards de vie, sur terre sept milliard d'être-humains, peut-être trois milliards de filles mais c'est toi que j'veux.
T'es obsedée par le vide et j'déteste ton mode de vie et puis t'as ta part de vices mais c'est toi que j'veux.
Too late, I heard you | Sameen
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Midwood
-
Sauter vers: