Flashnews
C'est l'été !! Regardez une dernière fois votre Yearbook 2019 et venez chanter danser profiter tout l'été dans un festival de folie ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Saoirse, Mercy, Riley et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Samuel, Isaac, Thomas et Gabriel veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 44
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Colours of life ~ Kostas & Samuel ~ 1529876038
GMA recrute un animateur !
Si vous êtes intéressé, rendez-vous dans ce sujet love2
Scent of Scandals #35
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Intrigues de l'été
La nouvelle intrigue vous attend par icilove2

Partagez

Colours of life ~ Kostas & Samuel ~

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Midwood
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Shaffer
voteur
J'ai posté : 348 messages et j'ai : 2622 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Paul Fontanier et pour finir je crédite : Lo

Dim 14 Juil - 11:24
Kostas & Samuel

Il regarde avec lassitude la pile de dossiers qui s’accumulent sur son bureau avec l’impression que malgré toutes les heures qu’il passe à travailler, ce maudit tas ne descend jamais. Il ne doit pas se plaindre car chaque client qui investit dans les projets qu’il présente équivaut à un pourcentage de la somme qui va directement dans sa poche. C’est grâce à cela qu’il a pu acheter un appartement dans un quartier résidentiel. Un bon investissement mais surtout un cadre de vie agréable où il peut se vider la tête et se ressourcer. Être demandé est plutôt bon signe, même s’il n’est pas loin de l’épuisement. Il rêve de vacances. De repos. De plages de sable blanc et d’eaux cristallines. De paradis qui ne sont pas encore à sa portée tant son planning est chargé. Il ira à Coney Island faute d’avoir le temps d'aller se détendre aux Bahamas. Un dernier regard à ses dossiers avant de les mettre à l’abri dans son armoire qu’il ferme à clé. Quoi qu’il en soit, Samuel a tout ce dont il a besoin pour bosser chez lui. La secrétaire du pôle financier, Rosa-May, lui tend quelques post-it où sont griffonnés des messages ainsi que l’adresse de Kostas Angelis, la personne chez qui il doit se rendre. « Il paraît que c’est un artiste prometteur. Vous nous direz ce qu’il a fait pour Monsieur Pickwick » Samuel lui sourit « Bien entendu que je ferai un compte rendu de ma visite et j’essaierai de ramener quelques photos aussi afin que tout le monde puisse voir le tableau » Il aime bien cette femme discrète et efficace. Sûrement recrutée des années plus tôt pour ces qualités.
Pour l’anniversaire de la création de la banque par Monsieur Pickwick, les employés ont décidés d’offrir à son créateur un tableau. Tout le monde sait que l’homme aime les tableaux, il en a quelques-uns dans son bureau. Beaucoup représentent des marines, certains des chevaux et d’autres des paysages. Après quelques discussions, où des idées parfois saugrenues ont jailli, ils se sont mis d’accord quasiment à l’unanimité. Ils feront peindre le bâtiment de la Pickwick Financial. Après tout, il s’agit de l’anniversaire de la création de cette institution. Autant l’honorer en la représentant. Le bâtiment n’est pas des plus beaux, ni des plus originaux mais il mérite malgré tout d’être mis à l’honneur sur une toile. Ils ont voté pour un budget car tout bien considéré ils brassent des millions chaque jour et personne à la Pickwick ne plaisante avec l’argent. La part de chacun a été minutieusement notée et validée.  Un vrai plan de financement où l’improvisation n’a pas sa place. Ils ont aussi délégué des experts rattachés à la banque mais qui travaillent dans le domaine de l’art, afin de s’assurer de leur placement. Monsieur Angelis jouit d’une jolie réputation et avec un peu de chance son œuvre peut prendre de la valeur. Tout cela n’est qu’hypothèse car avec l’art, rien n’est jamais acquis. Une délégation a été envoyée pour prendre contact avec l’artiste et discuter des conditions. Établir un contrat. Décrire ce qu’ils attendent. Ils sont revenus satisfaits de leur entrevue et plein d’espoir quant à la réalisation de l’œuvre. Aujourd’hui, Samuel doit simplement s’assurer que tout avance bien et que l’œuvre sera livrée dans les temps. Elle sera offerte à Monsieur Pickwick lors d’une réception qui sera donnée dans les locaux même de la banque. Une cérémonie en toute intimité. Les banquiers n’aiment pas s’exposer dans les médias.  Après les recommandations d’usage à la réceptionniste, Samuel quitte enfin son lieu de travail. Il hésite à passer chez lui pour se changer. Son costume/cravate est sans doute trop conventionnel pour se rendre dans l’atelier d’un artiste mais d’un autre côté, il représente le personnel de la banque et une certaine image de marque. Il est l’acheteur. Finalement, son costume restera sur lui. Dans les transports en commun, il enregistre ses idées et commentaires sur ses différents dossiers dans son smartphone. Cela lui évite ensuite de se creuser la cervelle pendant des heures à essayer de remettre la main sur ses pensées. Bercé par le bruit lancinant de la rame de métro, son esprit ne peut s’empêcher de vagabonder. Il n’est pas le meilleur candidat pour aller s’enquérir de l’avancer du travail de Monsieur Angelis. Samuel ne connaît que les grands maîtres de la peinture avec une prédilection pour les peintres flamands du XVIe siècle. Les Bosch, Bruegel et Van Eyck le transportent dans un univers qu’il aime. Il rêve de se rendre au musée du Louvre, en France, pour aller les admirer de près. Il a tellement de rêves et d’envies qu’une seule vie n’y suffira pas. Samuel se doute bien que Kostas Angelis ne va pas lui dévoiler une toile de cette qualité, ni de cette perfection. Cela relèverait du miracle et Samuel ne croit pas aux miracles. Il est trop terre à terre pour ça. Perdu dans ses pensées, il n’a pas vu le chemin se dérouler et l’emmener à Midwood.  Il ne met pas trop de temps à trouver le lieu de rendez-vous, «  Utopia Gallery ». Samuel lance un rapide coup d’œil sur la façade, sur les œuvres qui ornent la vitrine avant de rentrer. Une clochette retentit, annonçant sa visite. Il avait raison sur un point, les œuvres de Kostas Angelis ne s’apparentent en aucune façon aux peintres flamands qu’il affectionne tant. Dans la galerie règne une odeur de peinture fraîche, de solvants, d’essence de térébenthine qui mélangées sont quelques peu entêtantes. Il fait quelques pas. Observe les tableaux. Fait une petite grimace tout en priant pour que leur commande soit différente de ce qui est exposé là. Samuel est en avance, il se permet donc de déambuler au milieu des tableaux. Plus pour se rassurer que pour admirer. Sans vraiment y réussir. En vérité, son angoisse augmente au fur et à mesure. Il tente de se calmer en se disant que le choix a été validé par des experts de l’art. Des personnes qui connaissent ce domaine, tout comme lui connaît le domaine des chiffres. Ils ne peuvent pas se tromper. Samuel se rassure comme il peut en évitant de songer que « chacun ses goûts ». Il s’arrête devant un arc-en-ciel de couleur. Ferme les yeux et se masse lentement les tempes pour tenter de chasser la migraine qui le gagne. Il se demande si la cause en est l’odeur ou ce qu’il voit. Il n’ose pas se prononcer de peur de faire demi-tour et partir en courant. On lui a assigné une mission et il compte bien s’en acquitter.
Colours of life ~ Kostas & Samuel ~
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Midwood
-
Sauter vers: