Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Astrid, Lylla, Bryanna et Audrey ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Steve, Jared, Azraël et Harry veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Devenir calife à la place du calife 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

Devenir calife à la place du calife

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Max Andrews
Wall
J'ai posté : 112 messages et j'ai : 56 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Scott Eastwood et pour finir je crédite : Elea

Max Andrews
Mar 16 Juil 2019 - 13:06

Maximus “Max” Andrews

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Andrews
Prénoms : Maximus, “Max”
Date et lieu de naissance : 20 août 1988, New-York
Age : 30 ans
Nationalité : Américaines
Origines : Américaines
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Statut civil : Célibataire
Vie sexuelle : A chacun sa vision de la fidélité
Statut social : Très aisé
Profession(s) : Membre du conseil municipal
Diplôme(s) : Master de sciences politiques à Harvard
Année de fin d'études : 2012
Quartier de résidence : Manatthan, Greenwich Village
Type de logement : Appartement qui appartient aux Andrews avec 2 chambres, une grande pièce à vivre et un balcon
Avec qui vis-tu ? : Personne
Date d'arrivée à NY : 2013
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : San Francisco, Cambridge, New-York
As-tu de la famille à NY ? : Les Andrews ont une maison secondaire dans le coin.

Cinq défauts et cinq qualités


Charismatique, sûr de lui, avenant, ambitieux, déterminé, manipulateur, séducteur, joueur, arrogant, égoïste, nonchalant

Autres signes particuliers


Tu prends beaucoup soin de toi. D'ailleurs tu vas à l'institut au moins une fois par semaine. Ton image c'est ton métier. Tu bois beaucoup, souvent. Du bon whisky généralement. Quitte à mélanger ton sang avec quelque chose d'autre, autant que ce soit de la qualité. Tu apprécies aussi les mélanges avec d'autres substances, de temps en temps. Ça te détend. Tu n'aimes pas rester seul, tu te mets rapidement à cogiter et ça ne te plait pas. Alors tu cherches constamment la présence des autres, sans pour autant avoir envie de t'attacher. Tu pourrais te nourrir exclusivement de clubs sandwich. Tu n'aimes pas cuisiner d'ailleurs, la seule personne qui a réellement utilisé la cuisine de l'appartement c'est Isis. Tu es allergique au miel et ton côté parano te laisse penser qu'un jour on pourra essayer de te tuer comme ça. Tu ne le diras jamais à personne mais il t'arrive d'aller voir une voyante de temps en temps. Tu te doutes bien que c'est faux mais ça te fait du bien d'entendre ce que tu veux. Tu pourrais passer des heures dans l'eau. Piscine, bain, jaccuzzi, peu importe, tu adores cette sensation. Tu es un fumeur de cigares. D'ailleurs il semblerait que vous le soyez de père en fils.


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Charlie
Pseudo : Charlie
Age : 24 ans
Pays /région : France
Etudes/Travail :  Chargé de mission
Avatar choisi : Scott Eastwood
Type de personnage : Inventé
Staff référent (si multicompte ou changement) : Eya
Comment es-tu arrivé là ? : Par une recherche google
Avis sur le forum :  Tout pareil
Les Codes à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Scott Eastwood</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3693" class="COLO">:heavy_multiplication_x:</a> Max Andrews
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Max
[b]NOM[/b] : Andrews
</div></center>
Listing anniversaire (vous trouverez les codes couleurs dans ce sujet)
Code:
20 : <code>Max Andrews</code> (1988)
Listing des métiers (le listing se trouve par ici)
Si le lieu existe déjà
Code:

:heavy_check_mark: <b>[url=http://www.good-morning-america.org/u3693]Max Andrews[/url]</b> [i]adulte[/i] - Représentant au conseil municipal
Lieu d'habitation ; Greenwich Village
Code:
+ <code>Max Andrews</code>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : Wall Street
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Un Andrews n'a qu'un but dans la vie : réussir. L'élévation sociale, qu'est-ce qui importe d'autre ? Max a été élevé dans le but d'être le nouveau Lincoln, Roosevelt, Nixon, Ford, Reagan, Bush ou Trump. Le nouveau président républicain en bref. Et pour ça, tous les sacrifices sont bons.

Choix n°2 : Times Square
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Max n'a qu'une hantise : être seul. Et pour que ça n'arrive jamais il n'y a qu'une chose à faire : sortir, rencontrer du monde, ne jamais s'arrêter, boire, fumer, encore et encore. Et puis tomber net jusqu'à recommencer le lendemain.

Groupe de l'été : Années 20
pour en savoir plus sur les groupes de l'été, RENDEZ-VOUS ICI

Max Andrews
Wall
J'ai posté : 112 messages et j'ai : 56 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Scott Eastwood et pour finir je crédite : Elea

Max Andrews
Mar 16 Juil 2019 - 13:08

   
   
❝ Bref, vie de merde.

   
Tu es Maximus. Il est coutume de donner ce prénom à l’aîné de la famille ou du moins au premier garçon. Coup de chance, tu es à la fois l’un et l’autre. Tu es Maximus, « le plus grand ». Tu t’en accommodes très bien. Tu es né pour être celui-là. Tu es Maximus. Maximus comme ton père. Maximus comme ton grand-père. Maximus comme sûrement d’autres avant toi. Tu es Maximus mais tu n’es pas unique. Alors très rapidement tu deviens Max. Max c’est bien, c’est court, c’est percutant, c’est entêtant. Et surtout, ça te permet de te démarquer, d’être un être à part entière. D’ailleurs tu t’attelles souvent à ça. Tu veux être le seul, qu’importe la situation ou le contexte. Tu n’aimes pas partager et ça n’est pas difficile de s’en rendre compte.

Tu es le premier enfant de ta mère, impossible d’en dire autant pour ton père. Tu as bien compris qu’il a eu une vie avant -et certainement encore après- de se marier avec celle qui partage encore sa vie mais tu n’en sais pas plus. En fait on ne veut pas t’en dire plus. Il est coutume de ne rien se dire chez toi d’ailleurs. Il y’a d’autres choses à faire avant de s’attarder sur ce genre de détails. Si ton père t’a bien appris une chose, c’est qu’une carrière ne se construit pas seule et mérite tous les sacrifices du monde. Lui-même n’a pas hésité à en faire. Votre famille était son sacrifice mais tu ne peux t’empêcher de l’admirer. Qui a vraiment besoin d’une famille quand il a la réussite ? C’est d’ailleurs ton père qui t’a donné le goût de la politique. Fils de sénateur, ça inspire des vocations, forcément.

L’arrivée de ta petite sœur ne change pas grand-chose dans ta vie. Tu restes Maximus, qu’importe ce qu’il peut arriver. Et puis tu as six ans maintenant, tu es bien au-dessus de tout ça, de ces préoccupations futiles. Toi, ce qui t’intéresse c’est de voir ce que les filles peuvent bien cacher sous leur jupe. Voilà un mystère qui vaut le coup que l’on s’y attarde, bien plus que les pleurs d’une gamine. Tu ne perds pas de temps à transformer ton point d’interrogation en point d’exclamation lorsque Amy Brian accepte enfin de te montrer sa petite culotte. Tu fais déjà des ravages, Max, et tu aimes ça.

Tu aimes beaucoup trop ça d’ailleurs. Avec le temps tu deviens un chasseur, un prédateur, aussi fin qu’agréable à regarder. Au lycée tu n’as que l’embarras du choix. Il n’y a pas de challenge. Alors tu vas le chercher ailleurs. Le français n’a jamais été aussi intéressant que lorsque les cours étaient assurés par Mademoiselle Jolivet. Blouson de football sur les épaules, muscles prêts à agir, tu tentes tout ce que tu peux mais elle ne cède pas. Ton premier échec. Quoi que tu dises, tu en as toujours autant envie.

Puisque l’on parle de football, laisse-moi leur dire. Tu n’es pas quaterback. Tu n’as même jamais excellé dans ce sport. Tout ce que tu veux toi, c’est avoir la veste qui te permet de toutes les faire tomber. Alors tu fais le strict minimum et ton père s’occupe du reste. Chaque équipe a besoin d’équipement. Ne sous-estimez jamais le pouvoir de l’argent. Tu n’es pas totalement un imposteur, tu as joué quelques matchs et ta carrure d’athlète donne le change.

Tu n’as aucun souci à rentrer à l’université. Harvard te tend les bras et tu la laisses te prendre. Après tout, c’est la volonté de ton père, c’est à ça qu’il te destine depuis des années. Tu ne peux pas le décevoir, il ne t’en laisse pas l’espace de toute façon. Chacune de tes journées est chronométrée et tu es formaté pour la réussite. Alors la fac est une nouvelle étape pleine de liberté pour toi et tu te laisses vite avoir. Oh non, tu n’es jamais totalement tombé dans la drogue mais tu ne peux pas non plus montrer patte blanche à ce niveau-là. Pour ce qui est de l’alcool, ta consommation actuelle laisse entrevoir les méandres de ton passé d’étudiant. Tu te souviens de la dernière fois que nous avons passé une soirée sans un verre à la main, Max ? Non, moi non plus. Mais ça ne t’empêche pas d’avancer. Comme ton père avant toi tu es entré chez les Alpha Delta Phi et tu peux compter sur le soutien de tes Frères pour sortir, boire et réussir. Avec le temps tu es devenu un fin gourmet Max et tu t’en lèches déjà les babines. Les Sœurs sont ton plat préféré. Elles sont là pour ça après tout. Et parmi elles tu as tes mets favoris, une poignée de caviar dont tu te délectes sans t’en lasser. Il faut dire que les soirées avec les sororités t’offrent un terrain de jeu inégalable.

Tu n’es pas un mauvais élève, bien au contraire. De toute façon tu n’as pas le choix, avouons-le. Si ton père finance ton train de vie décadent, il demande tout de même des résultats à la hauteur de son investissement. Économie, Débat, Histoire, tes professeures te font rapidement oublier Mademoiselle Jolivet tout en te permettant d’assurer ton avenir. Une fois encore tu apprends qu’il n’y a rien qui ne peut pas s’acheter.

Tu ne sais pas si c’est parce qu’elle n’a pas répondu à tes avances mais quelque chose t’attire irrémédiablement vers elle. Iris ? Izzie ? Peu importe, son prénom est le cadet de tes soucis. Tu te souviens simplement de ses formes, de ses fesses, de ses seins, de sa peau sous tes mains et tu es bien forcé d’admettre qu’elle t’a beaucoup plu pour une première année. Tu ne vas pas la laisser s’en tirer comme ça, bien évidemment. Je le vois, Max, ce sourire carnassier qui se dessine sur ton visage alors que tu la suis sur la piste de danse.

Elle revient souvent dans ton lit, Isis, et toi dans le sien. Tu as aussi remarqué sa colocataire, une blonde à l’accent russe qui te fait un certain effet. Mais votre amour des belles courbes parait commun alors tu ne préfères pas perdre ton temps. Alors pour donner le change tu te plais à imaginer ce qu’il peut se passer dans cette chambre quand tu n’es pas là pour le voir. Un certain appétit nait inexorablement de ces images, tu le sais.

La fidélité n’est pas quelque chose que tu affectionnes particulièrement. Il faut dire que ton père est l’exemple type qui te prouve que ça ne sert à rien. Tu ne pourrais plus compter le nombre de fois où tu as su qu’il trompait ta mère et pourtant, ça ne l’empêche pas d’être puissant. Un homme a besoin de chose qu’une seule femme ne pourra sûrement jamais lui donner. Et puis à quoi bon ? Il serait si cruel de priver de ton corps celle qui le réclame. Parfois tu envies tes ancêtres. Il était sûrement plus facile de vivre une vie d’homme quand ces demoiselles ne s’étaient pas encore trouvé une folle passion pour l’égalité des sexes, ça tu en es persuadé.

Bravo Max, tu es finalement diplômé en 2012. Seule ta mère est venue à ta remise des diplômes. Tu le conçois. Ta sœur est certainement trop occupée à se faire faire les ongles dans quelque part dans le monde ou à promener son horrible rat qu’elle essaye de faire passer pour un chihuahua nommé princesse aux yeux de tous. En fait tu t’en fiches royalement, moins tu la vois, mieux tu te portes. Pour ce qui est de ton père il a sûrement mieux à faire que d’être présent. Un meeting, un conseil, une secrétaire à baiser, peu importe. Tu es tout à fait conscient qu’avoir un master ne fait pas de toi quelqu’un. Bien au contraire, le chemin est encore long. Son absence te le confirme. Tu te prêtes au jeu des photos avec beaucoup d’amusement, en profitant pour mettre une main ou deux aux fesses de toutes ces jolies filles qui viennent à toi. Mais ton dernier orgasme d’étudiant c’est à Isis qu’il est réservé. Il faut rendre à César ce qui lui appartient, Maximus. Admets qu’elle aura été un sympathique compagnon de jeux pendant toutes ces années.

Tu n’as pas vraiment choisi où tu allais vivre après l’université, tu as laissé le vent -et surtout les relations- t’emmener quelque part. New-York. Tu connais bien cette ville puisque ta famille y a un pied à terre dont tu as d’ailleurs bien su profiter lorsque tu étais plus jeune. Tu ne prends pas la peine de chercher un appartement, plus personne ne vient là depuis des années alors autant que tu t’y installes. Un appartement spacieux à Greenwich Village que ton père a acheté quelques années après ta naissance. La décoration est sobre, tu ne cherches pas vraiment à t’en occuper. Ton intérêt est tout ailleurs.

La fraternité t’a beaucoup aidé, ton père aussi. Réussir en politique, c’est se faire des contacts. Par chance, tu n’as pas trop de mal à réussir un tour de passe-passe qui te permet souvent d’arriver dans les bonnes grâces des bonnes personnes. Tu sais être le gendre idéal face à ces dames, l’homme de demain face à ces messieurs. Mais en vérité tu n’es que la marionnette de ton père. Je sais Max, tu n’aimes pas quand je dis ça mais tu sais que j’ai raison. Et puis, pourquoi l’en empêcher, il te permet de gravir les échelons, petit à petit. N’est-ce pas formidable ? Souris, on ne te demande rien de plus. Ah ! En voilà un bel homme politique.

Tu n’as plus le temps de batifoler. C’est à peine si tu as connu cinq filles durant l’année qui vient de s’écouler. Ne me dis pas que tu te décides à devenir Maxminus ? Allons mon grand, tu vaux mieux que ça. Saisis ta chance, c’est le destin. Isis, cette fameuse Sœur, est à New-York et cherche de quoi se détendre. Pauvre petite chose. Bien évidemment tu ne perds pas une minute pour lui livrer cette petite pilule magique. Et tu en prends encore moins pour te déshabiller. Tu ne t’es pas trompé, elle en a envie.

Ta carrière commence à décoller mais tu sens que les électeurs ne te font pas encore totalement confiance. C’est normal, Max, tu es jeune et ça tu ne peux rien y changer. Ta vie en elle-même montre à tous que tu n’es pas stable. Il faut que tu rentres dans le rang et Isis est le parfait moyen t’aider à ça. Tout ce que tu as à faire c’est de n’afficher qu’une seule femme à ton bras en public. Le domaine privé n’appartient qu’à toi, Max. Allez, laisse-toi tenter. Tu verras, tu ne le regretteras pas.

J’avais raison, n’est-ce pas ? Déjà quatre ans et est-ce que tu l’as regretté une seule fois ? Bien sûr que non. Maintenant tu es élu au conseil municipal et Isis est formidable pour toi. Elle récupère tes chemises au pressing, sourit pendant les galas, te fait l’amour à chaque fois que tu as envie et te laisse vivre ta vie sans poser de questions. Et pour la vivre ta vie, tu n’es pas le dernier. Tu souris face au miroir en repensant à ta vie de garçon et à toutes ces jolies mexicaines. Tu entends une voix te dire que ton nœud papillon n’est pas droit et tu te retournes immédiatement en affichant un air surpris. Katia, l’ex-colocataire d’Isis se tient face à toi, plus attirante que jamais. Tu savais que ta fiancée l’avait choisi comme demoiselle d’honneur mais tu dois bien admettre que la voir face à toi te fait toujours autant d’effet. Tu ne te maries que dans deux heures, Max, profites-en.

Tu lâches un soupir de soulagement et tu remontes ton pantalon en t’éloignant de Katia. Une bonne chose de faite, encore une ligne à rayer dans ta to-do-list. Tu n’es pas déçu, la russe était à la hauteur de toutes tes espérances. À s’en lécher les babines. Tu regardes ta montre et tu percutes. À quoi tu t’attendais mon Max ? Le sexe n’arrête pas encore le temps. C’est bien beau de batifoler entre les cuisses des filles mais tu vas finir par être en retard à ton propre mariage. Tu trouverais presque ça drôle soit dit en passant. Mais tu connais Isis et tu sais très bien qu’elle n’apprécierait pas la blague. Alors sans te retourner, tu te diriges vers l’autel, un sourire aux lèvres. L’avantage d’être dans une église c’est que tu n’auras pas à aller bien loin pour te confesser après la cérémonie.
Tu croises Ella, ta belle-mère, en chemin. Bien sûr tu la connais et tu sais comment elle peut agir avec toi mais tu es toujours surpris de sentir toute sa tendresse quand elle te prend dans ses bras. Allez, ne mens pas, tu adores ça. Avec elle tu as découvert ce qu’est l’amour d’une mère et tu ne t’en lasses pas. À moi tu peux bien le dire, Max, je sais parfaitement que tu l’aimes bien plus que la femme qui t’a mis au monde.

Les minutes passent. Il est long le sablier quand on attend, n’est-ce pas ? Pour quelqu’un de toujours ponctuelle, Isis te surprend. Tu te balances de la pointe de tes pieds à tes talons, en regardant autour de toi. Tes garçons d’honneur discutent entre eux, ton père regarde sa montre les sourcils froncés, Ella te fait un petit signe d’encouragement. Et tes amis, vos amis, te regardent avec un mélange d’impatience et d’excitation dans les yeux. Tu es le clou du spectacle, Max, tout ce que tu aimes. Tu remarques rapidement que Katia n’est pas là non plus. Tu comprends que les deux anciennes colocataires se sont lancées dans une de ces interminables conversations-potins dont elles ont le secret. Et puis finalement Isis entre dans la pièce. Tu hausses les sourcils quand tu la découvres sans robe blanche, sans maquillage de fête, sans coiffure exceptionnelle. Elle reste absolument superbe, tu ne dis pas le contraire, mais quand même, elle aurait pu faire un effort ! C’est le jour de votre mariage, merde ! Dis quelque chose ! Tu la regardes remonter l’allée avec le même air surpris que toute l’assemblée.

Et finalement c’est elle qui prend la parole. Pas à toi directement, mais pour tout le monde. Tu tombes des nues quand tu entends ce qu’elle dit. Tu l’aurais su s’il y avait eu des divergences dans ton couple quand même ! Tu n’as pas le temps de poser ne serait-ce qu’une question qu’elle s’enfuit déjà. Ah les femmes et leurs caprices. À tous les coups elle s’est rendu compte que sa robe n’était pas blanche mais ivoire et le drame est né. Mais finalement c’est tout autre chose qui te tombe sur le coin du nez. Isis t’a surpris avec Katia. C’est quand même con d’avoir été infidèle pendant quatre ans et de ne pas avoir réussi à passer le boss final. Essaye d’arranger les choses, tu vois bien qu’elle a besoin que tu la touches, de sentir qu’elle est au-dessus de tout pour toi. Bien sûr qu’elle l’est. Tu offres ton corps mais ton cœur n’appartient qu’à elle. Mais elle ne va pas se taire pour te laisser le dire ça ? Quel égoïsme ! Elle ne cherche même pas à entendre ton point de vue ! Mais écoute-la ! À l’entendre on croirait que tu es le pire monstre de la planète. Ce n’est pas un petit coup de rein qui va changer la face du monde, elle exagère. En plus de refuser que tu la touches, elle ne te laisse définitivement pas en placer une. Elle veut se barrer ? Et bien qu’elle le fasse. Après tout elle te plante à l’autel devant tout le monde, tu ne vas pas non plus la supplier de rester.

Tu as vraiment fait le bon choix pour ton voyage de noces. Et tu as eu raison d’en profiter quand même. Après tout, la seule qui se prive de Bali c’est Isis, pas toi. Elle a fait son choix, aucune raison que tu ne profites pas à cause d’elle. Elle reviendra, tu le sais. Ce n’est qu’une question de temps alors tu ne t’en fais pas. Tu profites, Max, ton appétit est de retour.
À ton retour, plus aucune des affaires d’Isis n’est là. Il manque aussi quelques cadres. Enlève ce nœud que tu as dans l’estomac Max, c’est bon ! Commande une pizza plutôt, ce sera bien plus utile que de penser à une fille qui va te retomber dans les bras.

Mois après mois tu accumules les rencontres. Tu as bien essayé de te remettre en couple mais il n’y a rien à faire, tu n’y arrives pas. Il faut dire que le fait que cette blondasse d’héritière soit partie avec un auteur imberbe n’a pas arrangé ton manque d’envie de relation sérieuse. Ton téléphone sonne. C’est Ella. Tu décroches immédiatement. Tu n’aurais pas dû garder de contact avec la mère d’Isis mais tu l’as fait quand même. Ce n’est pas parce que quelqu’un dit que c’est mal que c’est forcément le cas, de toute façon. Alors amuse-toi Max, tu ne fais de mal à personne. Comme toujours vous évitez le sujet qui fâche mais ça ne vous empêche pas d’échanger pendant une bonne demi-heure sur tous les sujets du quotidien. Comme chaque mois, tu raccroches le premier parce que tu as un rendez-vous, en promettant de la rappeler le mois prochain sans faute. Comme toujours quand tu raccroches, tu sais que c’est elle qui te rappellera. Tu arrives finalement un peu en retard à la soirée à laquelle tu as été convié et tu t’arranges à éviter un peu tous ces gens que tu n’as pas vu depuis si longtemps pour te diriger directement vers le bar. Tu attrapes un verre et ta main se pose sur la bouteille de vin en même temps que celle de quelqu’un d’autre. Tu relèves les yeux et tu tombes nez à nez avec deux iris que tu ne connais que trop bien. Isis. Oh, oh Max, le jeu commence… Une nouvelle fois.

   
Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4456 messages et j'ai : 132 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : psychotic bitch (vava)

Jayden Moore
Mar 16 Juil 2019 - 13:47
Rebienvenuuue love2
En ligne
Thomas Kray
mdm
J'ai posté : 302 messages et j'ai : 257 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Tom Hardy et pour finir je crédite : Tumblr

Thomas Kray
Mar 16 Juil 2019 - 21:26
Il nous faut un lieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeen <3
Sinon bon courage pour la suite de ta fiche!



Et tu continueras à porter mon monde sur tes épaules

Tu as toujours eu envie de faire partie de la Mafia Nord-Americaine? Clique ici!
Faith A. Stevens
Broad
J'ai posté : 1132 messages et j'ai : 83 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et pour finir je crédite : Rainbowsmile (Avatar) - Endlesslove (Signature)

Faith A. Stevens
Mar 16 Juil 2019 - 21:28
Rebienvenue sur le forum Devenir calife à la place du calife 201132147


Anastasia S. Ruskova
Lambda
J'ai posté : 221 messages et j'ai : 109 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Ana de Armas et pour finir je crédite : ava' (c) shiya ; sign' (c) ASTRA

Anastasia S. Ruskova
Mar 16 Juil 2019 - 22:15
Rebienvenue avec ce nouveau toi love2
Bonne chance pour la rédaction de ta fiche Devenir calife à la place du calife 201132147


Anastasia Ruskova

≈ I've been walking on a thight rope falling.

Scent of Scandals
sos rang
J'ai posté : 1845 messages et j'ai : 13 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Anonymous et pour finir je crédite : space cowboy pour l'avatar.

Scent of Scandals
Mer 17 Juil 2019 - 18:22
SOS is watching you
GOOD MORNING AMERICA


Bienvenue à New-York Invité Devenir calife à la place du calife 2766209588

Quoi, tu ne nous connais pas encore ? Et bien tu devrais ! Car en une seconde, nous pouvons devenir ton pire cauchemar comme tes meilleurs amis … On nous connait sous le nom de « Team Scent of Scandals » les S.O.S pour les intimes et c’est à nous que tu confieras tes secrets les plus les sombres ou embarrassants afin de pouvoir être validé(e).
Pourquoi donc te demandes-tu ? Et bien tout simplement parce que cela te rendra populaire, facilitera ton intégration au sein du forum et te permettra d'être au coeur des intrigues ! Mais trêve de blabla, si tu veux en savoir plus, consulte ce sujet ! Et si tu veux être au courant de tous les potins de New-York, rends-toi ici :riri:

Mais n’oublie jamais la règle la plus importante, amuse-toi bien - ou plutôt amuse NOUS bien ! Et pour cela, nous te proposons de participer à tes rp pour les rendre plus intéressants que tu ne puisses le faire Devenir calife à la place du calife 1592557089. Rendez-vous sur ce sujet pour en savoir plus. Nous sommes partout, nous voyons tout et surtout, nous n’avons pas la langue dans notre poche ...

xoxo - SOS Devenir calife à la place du calife 991072104
Aaron J. Carson
Wall
J'ai posté : 1303 messages et j'ai : 68 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Boyd Holbrook et pour finir je crédite : avengedinchains

Aaron J. Carson
Mer 17 Juil 2019 - 23:13
Rebienvenue sur le forum Devenir calife à la place du calife Herz


Been waiting for a lifetime for you
I'll be yours for a thousand nights, a thousand lights but only in my dreams
Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1585 messages et j'ai : 84 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Mia L. Kingsley
Jeu 18 Juil 2019 - 1:51
re-bienvenue sur le forum :D


Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
Alexis C. Dawson
Delta
J'ai posté : 2226 messages et j'ai : 141 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Scarlett Leithold et pour finir je crédite : All (ava) magma (profil) beylin (sign)

Alexis C. Dawson
Jeu 18 Juil 2019 - 21:48
Rebienvenue sur le forum, avec ce bel homme Devenir calife à la place du calife 201132147


▬ “WHEN WE LOVE, we always strive to become better than we are. When we strive to become better than we are, everything around us becomes better too.” ▬ By anesidora
Contenu sponsorisé
Devenir calife à la place du calife
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: