Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Isis, Anastasia, Elsa et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Morgan, Max, Dominic et Elyos veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ I want money, not feelings - Orlando 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez

I want money, not feelings - Orlando

GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
Voir le profil de l'utilisateur
Orlando E. Vélasquez
Delta
J'ai posté : 406 messages et j'ai : 24 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Marlon Teixeira et pour finir je crédite : Aquaelis.

Dim 8 Sep - 23:30

Orlando Elias Vélasquez

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Vélasquez, un nom qui est avant tout le synonyme de l'opulence, de la richesse et de la réussite. Orlando porte sur ses épaules le fardeau de ne jamais avoir à entacher ce patronyme qui lui a été légué par ses parents.
Prénoms : Les darons du jeune sportif ont absolument tenu à l'affubler de prénoms qui rappelleraient inévitablement ses origines argentines. Leur terre natale, c'est quelque chose dont les Vélasquez sont fiers et qu'ils mettent en avant dès que l'opportunité se présente. Orlando et Elias ont donc sonné comme des évidences pour eux.
Date et lieu de naissance : le 25 avril 1994, au sein-même de la ville de New York, l'argentin si fier de ses origines n'ayant même pas vu le jour au sein du pays de ses ancêtres.
Age : vingt-cinq printemps, en pleine force de l'âge, dans la vigueur de la vingtaine, qu'il espère ne jamais voir s'essouffler.
Nationalité : né sur le sol américain, Orlando a naturellement hérité de la nationalité américaine.
Origines : les Vélasquez étant chauvins au possible, il est presque impossible d'ignorer que leurs aïeux ont vu le jour sur la terre argentine. Et quiconque ignorerait cette information se verrait aussitôt rappelé à l'ordre.
Orientation sexuelle : fier comme un coq, séducteur en toutes circonstances, personne ne semble douter de l'orientation sexuelle d'Orlando. Il a toujours été vu aux bras de femmes, d'une seule en particulier, alors il ne viendrait à l'esprit de personne de supposer qu'il ne puisse pas être hétérosexuel.
Statut civil : en couple avec Rebecca, sa petite amie de toujours, celle que tout le monde considère comme son premier et dernier amour. Leur union est scellée depuis bien trop longtemps pour qu'ils osent, eux-mêmes, la remettre en question.
Vie sexuelle :  la réputation de séducteur d'Orlando le précède, si bien qu'il est considéré comme volage par la plupart de ses proches, malgré sa relation avec Rebecca, qui reste à flot même quand les rumeurs vont bon train.
Statut social : gosse de riches, qui n'a jamais eu à se préoccuper de son avenir ni de quoi demain sera fait.
Etude(s) : Orlando maîtrise l'art de la manipulation et de la parole à merveille. Ayant hésité entre le droit et les sciences politiques durant quelques mois avant son entrée à Columbia, il a finalement opté pour ce dernier choix.
Année : huitième et avant-dernière année, à deux doigts d'être enfin libéré de l'université pour pouvoir voler de ses propres ailes.
Club et associations : grand sportif depuis toujours, brillant déjà au lycée dans n'importe quelle discipline sportive, Orlando s'est naturellement tourné vers l'équipe de soccer.
Quartier de résidence : l'Upper East Side, le quartier où ses parents ont choisi de lui acheter un logement à son entrée à l'université de Columbia.
Type de logement : un vaste loft payé par ses parents et dont il n'a même pas à se préoccuper de l'entretien.
Avec qui vis-tu ? personne, sauf quand Becca décide de venir passer quelques jours à ses côtés, comme le ferait n'importe quelle petite amie.
Date d'arrivée à NY : l'année de sa naissance, 1994, est également l'année au cours de laquelle il a fait connaissance avec la grosse pomme.
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? Orlando n'a jamais vécu ailleurs qu'à New York, même s'il a toujours énormément voyagé.
As-tu de la famille à NY ? : une partie de la famille Vélasquez vit à New York, alors que les autres membres sont restés en Argentine.

Cinq défauts et cinq qualités

charismatique + drôle + souriant + perfectionniste + persévérant + combatif + calme + loyal + sûr de lui + sociable + jovial // têtu - manipulateur - superficiel - caustique - séducteur - mesquin - capricieux - franc.

Autres signes particuliers

Orlando est un grand amateur de voyages, toujours désireux de découvrir de nouvelles cultures et de nouvelles langues. D'ailleurs, il en maîtrise trois à la perfection : l'anglais, l'espagnol et l'italien. ○ Il voue une admiration sans faille pour son père, qu'il a toujours énormément redouté. ○ Il déteste qu'on le contredise, qu'on n'accède pas à ses demandes ou qu'on lui donne des ordres. ○ Il s'énerve très rarement et préfère utiliser le verbe bien cinglant pour remettre les autres à leur place. ○ Le sport a une place particulière dans sa vie. Il a donc une hygiène de vie irréprochable. Il boit de temps en temps mais essaye vraiment d'éviter les excès, il ne se drogue pas et il suit un régime très strict. ○ Il pratique plus de dix heures de sport par semaine. ○ Il adore prendre soin de lui et fait très attention à son apparence. ○ Il est très sensible aux odeurs et veille toujours à avoir une bombe de déodorant ou un flacon de parfum sur lui. ○ Il déteste l'odeur de la cigarette. ○ Il voue un mépris infini aux personnes qui ne font pas partie de son milieu ou qui ont échoué dans la vie. ○ Il est mauvais perdant. ○ Sa clavicule gauche ressort légèrement à cause d'une mauvaise chute qu'il a faite alors qu'il était encore enfant.


❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Laura
Pseudo : Daska
Age : vingt-cinq ans
Pays /région : Belgique  
Etudes/Travail : chômeuse professionnelle (peut-être bientôt conductrice du Pôle Nord Express I want money, not feelings - Orlando 18529479 )
Avatar choisi : Marlon Teixeira  
Type de personnage : inventé
Staff référent (si multicompte ou changement) : la douce Lolo love2
Comment es-tu arrivé là ? : Un jour, on m'a kidnappée et quand je me suis réveillée, j'étais ici...  I want money, not feelings - Orlando 1271436287
Avis sur le forum :  de toute bôté  I want money, not feelings - Orlando 193337520   
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Marlon Teixeira</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u3515" class="COLO">:heavy_multiplication_x:</a> Orlando E. Vélasquez
Réserver son avatar (après validation et si pv ou scénario)
Code:
<pris>Célébrité</pris> <a href="lien vers le profil" class="COLO">:heavy_multiplication_x:</a> <a href="lien vers le scénario">Pseudo du Personnage</a>
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Orlando
[b]NOM[/b] : Vélasquez
</div></center>
Listing anniversaire (vous trouverez les codes couleurs dans ce sujet)
Code:
25 : <delta>Orlando E. Vélasquez</delta> (1994)
Listing des étudiants
Code:
[url=http://www.good-morning-america.org/u3515][b]Orlando E. Vélasquez[/b][/url] - [i]huitième année de sciences politiques[/i]
Listing des clubs & associations (si votre personnage n'appartient à aucun club /associations, ne remplissez pas les champs)
Code:
[b]NOM DU/DES CLUB(S)/ASSOCIATION(S)[/b] : [i]soccer (équipe masculine)[/i]
[b]POSTE SOUHAITÉ[/b] : [i]capitaine[/i]
[code]- Orlando E. Vélasquez[/code]
Si votre personnage a un travail à côté de ses études, il faudrait choisir l'une de ces deux options ci-dessous, s'il ne travaille pas, ne remplissez aucun champ. (le listing des métiers se trouve par ici)
Si le lieu n'existe pas encore
Code:
<NOMLISTING1>Nom exact du lieu</NOMLISTING1> (quartier, par exemple bronx, upper east side, etc) - type de lieu par exemple bar, université, hôpital, etc
:heavy_check_mark: <b>[url=lien vers le profil]Pseudo[/url]</b> [i]adulte ou étudiant[/i] - écrire ici l'emploi/job étudiant de votre personnage
Si le lieu existe déjà
Code:

:heavy_check_mark: <b>[url=lien vers le profil]Pseudo[/url]</b> [i]adulte ou étudiant[/i] - écrire ici l'emploi/job étudiant de votre personnage
Lieu d'habitation ; il faudrait préciser (en regardant ce sujet )
Code:
+ <delta>Orlando E. Vélasquez</delta> Upper East Side (loft)


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes  pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : Delta Sigma Phi
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Orlando a toujours été assoiffé de pouvoir et de réussite. Son père a été d'une exigence extrêmement dure avec lui depuis qu'il est enfant. Par conséquent, il est resté très exigeant vis-à-vis de lui-même. Il est mauvais perdant, il déteste échouer, et il donne donc toujours le meilleur de lui-même pour atteindre ses objectifs et être le meilleur. Il ne veut pas de la deuxième place, il veut être le meilleur, celui dont on se souviendra longtemps.

Choix n°2 : Psi Upsilon
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? En tant que grand perfectionniste, Orlando donne toujours son maximum pour réussir et accéder aux premières places. À force de travail et d'entêtement, il est parvenu à rejoindre les sommets et il n'est pas prêt de laisser sa place à quelqu'un d'autre.

Groupe de l'été : //
pour en savoir plus sur les groupes de l'été, RENDEZ-VOUS ICI

Voir le profil de l'utilisateur
Orlando E. Vélasquez
Delta
J'ai posté : 406 messages et j'ai : 24 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Marlon Teixeira et pour finir je crédite : Aquaelis.

Dim 8 Sep - 23:30


❝ Bref, vie de merde.


Enfance dorée, enfance meurtrie


Joaquín s’avança d’un pas calme dans les immenses couloirs de la maternité. Il s’apprêtait à rejoindre sa femme, Emma, qui venait tout juste de donner naissance à leur premier enfant, un fils, Orlando. Cela faisait déjà plus de quatre ans qu’ils essayaient de concevoir un enfant, sans succès. Contrairement à toutes leurs autres possessions, donner la vie n’est pas le genre de choses que l’on peut acheter avec une liasse de billets. Et, en l’occurrence, Dame Nature avait voulu les éprouver en faisant en sorte que les fausses couches s’accumulent, jusqu’à ce que tous leurs espoirs soient anéantis. Mais finalement, leur volonté et leur détermination avaient vaincu, comme à chaque fois, et le vingt-cinq avril 1994, Orlando avait enfin pointé le bout de son nez. Joaquín n’avait pas assisté à l’accouchement, bien trop occupé par d’autres affaires au sein de sa société d’aviation. Emma était déçue d’avoir dû donner naissance à leur fils, seule, sans avoir l’opportunité de serrer la main de son mari au moment où la douleur lui parcourait tout le corps, mais ça faisait bien longtemps qu’elle avait perdu tout espoir que Joaquín délaisse son travail pour consacrer un peu de temps à leur famille. L’homme d’affaires avait donc rejoint la chambre de son épouse et l’avait embrassé pudiquement sur le front avant de se tourner vers le couffin dans lequel dormait profondément un bébé potelé, tout rose, et à la tignasse déjà bien fournie. Joaquín esquissa un sourire, à la fois fier et ému. Il avait déjà de grands projets pour cet enfant, qui ne se doutait encore de rien, somnolant dans l’innocence la plus absolue.

Dès qu’Orlando avait été en mesure d’articuler quelques mots ou de faire quelques gestes, Joaquín avait toujours corrigé son fils avec une rudesse et une sévérité inadéquates. Son fils devait être le meilleur, devait surpasser tous les autres. Par conséquent, il devait apprendre et s’améliorer bien plus vite, et toujours avoir un train d’avance. Orlando a toujours fréquenté les meilleures écoles et, à chaque instant, son père a fait en sorte de contrôler toutes ses fréquentations, afin de s’assurer que le petit Vélasquez ne traîne pas avec des moins que rien. Très tôt, Orlando s’était montré très angoissé et pour cause, puisque son père faisait constamment peser une pression démesurée sur ses frêles épaules d’enfant. Il n’avait presque jamais le droit de jouer, il devait toujours étudier et n’avait jamais aucun moment de répit. Son seul refuge, c’était le sport. C’était la seule chose que son père ne lui avait pas encore arraché. Son âme de petit garçon, elle, était réduite en miettes. Il avait trop trinqué sous les coups de son géniteur. Les claques, les gifles, les phalanges qui s’écrasent brutalement sur le coin du visage, alors qu’il ne pèse même pas encore la moitié du poids du paternel. Ça l’a endurci, d’une certaine manière. Mais ça a rendu son âme plus sombre, aussi. Ça lui a laissé des marques indélébiles, tout au fond de lui. Des blessures invisibles, mais qui resteront toujours là, quelque part, un peu comme une marque de fabrique.


Adolescence adamantine


Les hormones en effusion et les traits du visage d’Orlando qui se précisent de plus en plus, pour devenir plus anguleux, plus carrés. Il a hérité de la gueule d’ange de son père et très vite, il se rend compte des sourires qu’il reçoit de la part du public féminin et des regards qui se perdent quand il déambule dans les couloirs. Ça lui plaît. En fait, ça lui monte même un peu à la tête. Il a presque du mal à se concentrer sur ses cours, mais son père tient toujours les rennes avec fermeté et dès que son fils a le malheur de faire le moindre écart, il le rappelle à l’ordre avec brutalité. Pour rester sur cette lignée de conquérant, Rebecca apparaît comme le parti pris parfait : elle est déterminée, travailleuse, forte, belle,… La belle-fille parfaite aux yeux de Joaquín, qui met tout en œuvre pour pousser son poulain dans les bras de sa meilleure amie. Le couple se forme d’une manière presque un peu magique : une évidence. La belle blonde gorgée de talent avec le brun ténébreux pétri d’ambition. Un couple de choc, un duo prédestiné à finir ensemble, pour le meilleur et pour le pire. Des tempéraments tellement similaires qu’ils en deviennent presque indissociables. Orlando est désormais prisonnier d’une relation avec une personne qu’il considère comme son alter ego, mais pour laquelle il n’a pas l’impression de ressentir ce que le commun des mortels appelle amour. Pourtant, il a conscience que bien des personnes l’envient au plus haut point. Qui ne voudrait pas de Rebecca Scott à son bras, ou dans son lit ? Il faudrait être fou pour cracher sur ce cadeau.

Mais sans comprendre pourquoi, Orlando n’est pas heureux. Pourtant, il n’a aucune raison de se plaindre : il est riche, il fait partie d’une famille puissante, il a une petite amie fabuleuse,… Mais malgré ça, Orlando est insatisfait. Pour compenser, il s’épuise pendant d’interminables parties de soccer ou à la salle de sport, il passe ses soirées à étudier et, quand il lui reste un peu de temps libre, il sort. Il se fait voir, il participe à tous les événements organisés par son lycée pour faire grimper sa popularité en flèche, comme s’il avait besoin de ça pour se faire connaître. Mais Orlando est toujours plus assoiffé de gloire. Il n’en a jamais assez. Il adore l’attention, il aime savoir que tous les regards sont braqués sur lui et il ferait tout pour en grappiller quelques uns de plus. Orlando veut être le meilleur dans tout ce qu’il entreprend. Il veut que tout le monde se souvienne de lui, il veut que son souvenir traverse les années. Est-ce que ce désir vient de lui, ou lui est-il soufflé par quelqu’un, qui le manipule comme un vulgaire pantin ? La deuxième option est tout à fait possible, surtout quand on voit l’emprise que Joaquín a sur son fils.


Jeunesse glorieuse, désillusion


Orlando n’a jamais pu donner son avis sur son avenir. Son père avait déjà tout écrit pour lui, il n’avait plus qu’à suivre ce qui lui était dicté, comme un brave toutou : université, études de sciences politiques. Avait-il une autre option ? Non. Et il avait plutôt intérêt à réussir. C’est toujours aux côtés de Rebecca qu’il a fait son entrée à Columbia, leur relation bravant toutes les tempêtes et plus personne ne les imaginant se séparer après autant de temps. Le genre de couple qu’on connait depuis tellement longtemps qu’il est presque devenu compliqué de parler de chacun d’eux comme d'un individu à part entière. Pourtant, Orlando mène la vie dure à Rebecca, qui entend une nouvelle rumeur toutes les semaines sur les hypothétiques infidélités de son petit ami. Orlando, lui, a toujours fait preuve d’honnêteté, même si c’était pas l’envie qui lui manquait. Il lui aurait suffi de claquer des doigts pour qu’une nouvelle poupée tombe dans ses bras en battant des cils et finisse dans son lit. Mais Orlando avait toujours tenu bon, jusque là. Il ne voulait pas faire souffrir Rebecca comme il avait vu souffrir sa mère. C’était inconcevable pour lui.

En réalité, les deux seuls points noirs dans sa relation couple, ce sont ses propres sentiments, incertains et instables, et sa détestable belle-sœur. Cette meuf, il l’exècre. Il n’a jamais véritablement su pourquoi. En fait, c’est une haine presque naturelle et viscérale qui s’est instaurée entre eux. Et pour couronner le tout, cette animosité est réciproque. Heureusement, Rebecca voue un très grand mépris à sa demi-sœur, Aubrey, ce qui évite à Orlando de devoir faire bonne figure quand elle est dans la même pièce que lui. Devant les parents, il se contient, car même si son père a fait de lui un parfait robot sans âme, Orlando a tout de même un minimum d’éducation. Néanmoins, tous les repères de l’étudiant en sciences politiques se sont effondrés il y a tout juste un mois. Il y a un mois, quand les flics se sont pointés au beau milieu de la nuit pour leur annoncer, à lui et à sa mère, que Joaquín était mort. Il revenait d’un repas d’affaires, il devait rentrer tard et sur l’autoroute, il a été percuté par un camion, qui l’a directement envoyé dans un ravin. Joaquín est mort sur le coup, il n’a pas souffert, mais il a laissé derrière lui un fils désœuvré en son absence et une épouse dévastée. Sur le moment, Orlando et Emma n’ont pas réalisé mais au bout de quelques jours, l’absence de Joaquín a fini par se faire sentir. Lourde, douloureuse, insoutenable. Orlando va devoir poursuivre sa vie sans lui, sans plus personne pour tirer les ficelles de sa propre existence, qu’il aura peut-être énormément de mal à gérer tout seul.

Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Moore
wall admin
J'ai posté : 4370 messages et j'ai : 75 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Chris Wood et pour finir je crédite : psychotic bitch (vava)

Dim 8 Sep - 23:32
Rebienvenue love2 love2
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Kray
mdm
J'ai posté : 253 messages et j'ai : 32 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Tom Hardy et pour finir je crédite : Tumblr

Lun 9 Sep - 0:02
Ah bah rebienvenue avec ce perso qui promet tellement...
Tu connais la chanson et si tu veux lier ce bellâtre aux bas-fonds de New York hésite pas à passer en mp 🖤🖤🖤



Et tu continueras à porter mon monde sur tes épaules

Tu as toujours eu envie de faire partie de la Mafia Nord-Americaine? Clique ici!
Voir le profil de l'utilisateur
Angel O. Blake
mdm
J'ai posté : 369 messages et j'ai : 238 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Jeffrey Dean Morgan et pour finir je crédite : Haru (C'est moiiiiii ♥) & Tenor (Gif's)

Lun 9 Sep - 7:34
Re-bienvenu à toi chaton I want money, not feelings - Orlando 1755252224 Courage pour la rédaction de ta fiche !



« I'll be your bodyguard, Cuz your my bestie. »

Now that I told you how I feel. I hope you feel the same way too. But if you don't, this song was just a joke. But if you do, I LOVE YOU BRO'. Bromance - Chester See

(c) Myuu.BANG!

   
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary Taylor
Cent
J'ai posté : 148 messages et j'ai : 223 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Norman Reedus et pour finir je crédite : Unknow

Lun 9 Sep - 13:26
Re bienvenue à toi !



Always together
I love you so much bro ! •• ALASKA (marc levy)

Voir le profil de l'utilisateur
N. Aubrey Scott
Zeta
J'ai posté : 1377 messages et j'ai : 275 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Natalia Dyer et pour finir je crédite : bigbadwolf (avatar)

Lun 9 Sep - 13:45
Oh non, pas toi I want money, not feelings - Orlando 245264376

Ça, c'était la miss. Un pitit peu plus sérieusement, c'est encore un beau morceau de viande que tu nous proposes là. Ça en devient indécent nono Un début de fiche prometteur, et je ne doute pas de la suite love2

Re-bienvenue petit panda I want money, not feelings - Orlando 228214294 love2


Kindness ain't my brand .
I'm so tired of pretending, where's my happy ending ? I followed all the rules, I drew inside the lines, I never asked for anything that wasn't mine, I waited patiently for my time.
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Maxwell
Beta
J'ai posté : 899 messages et j'ai : 13 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Lindsey Morgan et pour finir je crédite : BATTERY FOX (ava) + bat phanie (signa).

Lun 9 Sep - 15:15
Re-bienvenue mi amor !! La température a grimpé de quelques degrés sur GMA depuis ton arrivée, et on m'annonce une canicule dans l'oreillette. Pensez à vous hydrater, veuillez ne pas hyperventiler !
J'ai tellement hâte de lire son histoire, mais le peu que j'ai pu lire promet déjà tellement !
Bonne séance d'écriture, love you love2


smoke and mirrors
Your bottle’s almost empty, you know this can’t go on. The needle’s breaking your skin, the scar is sinking in. And now your trip begins. But it’s all over for you.  ▬ When you’re on the edge and falling off, it’s all over for you.
I want money, not feelings - Orlando Yxzjj8e3
Voir le profil de l'utilisateur
Mia L. Kingsley
Broad
J'ai posté : 1561 messages et j'ai : 8 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Leighton Meester et pour finir je crédite : Eilyam (av) | crack in time (sign)

Lun 9 Sep - 16:31
re-bienvenue à la maison :)


Sometimes I'm happy
Sometimes I'm quite mad
© crack in time
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah D. Palmer
newbie
J'ai posté : 293 messages et j'ai : 768 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Skyler Samuels et pour finir je crédite : Google images

Lun 9 Sep - 23:01
Rebienvenue à toi love2
Contenu sponsorisé
I want money, not feelings - Orlando
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: