Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Clinique Eugin : Le coup de poker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Clinique Eugin : Le coup de poker   Dim 2 Aoû - 17:27


Coup de Poker
Le message était envoyé, je ne pouvais plus faire marche arrière même si je le voulais. Maintenant que Luka était au courant, je me préparais pour le rendez-vous clandestinement pris loin du regard de ma famille, à 14h. Je n'avais pas vraiment le choix que d'agir ainsi, je me sentais tellement coupable de faire assister ces dernières à mes échecs, il me fallait agir sans elles. Depuis le second échec, Dylan s'était vivement mise à fond dans son travail, je ne lui avais pas parlé d'un troisième essaie ce jour-là parce que j'étais horriblement déçue envers moi-même. J'étais paumée mais je ne voulais pas abandonner l'idée que peut-être, dans neuf mois nous aurions un bébé. Un petit frère ou une petite soeur pour Ambre. C'était juste un nouveau défis pour moi et une victoire sur mon cancer mais aussi de montrer à ma mère, de là où elle se trouvait, que j'avais réussi et que j'étais heureuse. Que j'avais absolument tout de ce que je rêvais : "Une famille !" m'étais-je dit dans la voiture de location qu'on s'était prise avec Dylan pour être tranquille et libre de nos mouvements durant l'été. Toujours était-il que j'avais besoin de ce troisième essaie. Mon suivi avait été formel, pas besoin d'aller jusqu'à la quatrième, les risques étaient trop grand pour mon organisme et je ne devais pas dépasser le nombre de trois. C'était comme avec un génie dans Aladdin, on ne pouvait pas aller au de-là de trois voeux... Je levais les yeux au ciel, les marathons dessins animés avec Ambre me réussissaient plutôt bien en fin de compte. Les références, que j'entretenais maintenant, étaient plutôt positives. J'avais donné rendez-vous à Luka devant la clinique, lui intimant de ne pas être en retard. Je l'aimais bien et il était quelqu'un de confiance pour Dylan, cela me suffisait amplement pour lui faire confiance à mon tour. Lorsque j'arrivais en garant ma voiture, je fus heureuse de le voir déjà présent. Ni une ni deux, je sortis de l'auto, mes clés et mon sac en main et je lui sautais presque dessus : "Luka ! Je suis contente que tu es pu te libérer aussi rapidement. Je sais que ma demande est assez étrange et que je te mets un peu en mauvaise posture envers Dylan mais... " Je ne savais pas pourquoi mais je l'avais prit dans mes bras, c'était agréable et surtout réconfortant pour moi. "Il faut  absolument que je tente cette dernière chance et que... qu'il y a quelqu'un avec moi. Dylan est si occupée avec son boulot... Alors j'ai pensé à toi ! " Je me décolla doucement de lui, un sourire sincère embelli mon visage, j'espérais qu'il comprendrait.
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Lucy A. Cartwight le Dim 2 Aoû - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Clinique Eugin : Le coup de poker   Dim 2 Aoû - 19:06

 
LE COUP DE POKER
Je ne suis pas matinal surtout en période de vacances. Depuis deux semaines, j’ai appris à me coucher tard et me lever tôt surtout en fonction de mon travail qui me bouffe la moitié de mes soirées. D’ailleurs, j’ai décidé d’arrêter de travailler pour m’amuser pleinement. J’en ai besoin, terriblement besoin. L’idée de devoir bosser dans un bar et connaitre les gens m’a rapidement séduite avant de voir l’évidence de mes propres yeux ; chaque jour des couples se forment sous mon regard attristé. A chaque fois, cela me fait penser à l’unique personne qui occupe mon être. Manu. Et ciel comme je hais être sous son emprise. Sous l’emprise des sentiments que je lui porte et qui me bouffe de jour en jour. Alors même si je suis bien énuméré et bien entouré, je préfère largement passer mes soirées dans la plage, à boire et à draguer que rester derrière mon comptoir à me lamenter sur mon sort.

Cela dit, mon téléphone qui vibre me fait sortir de mes pensées et me reconnecte à la réalité. Lucy veut me voir à 14h devant la clinique. Son message attise ma curiosité même si je devine le sens de ses mots. Elle veut sûrement faire une autre tentative. L’ultime tentative puisque les deux premières ont lamentablement échoué. Je mords l’intérieur de ma joue. Je me sens … mal à l’aise. Je ne veux pas voir la déception dans ses yeux. Je ne veux pas témoigner la peine qu’elle pourra ressentir si cette fois l’insémination ne sera pas réussie. Et puis étrangement, je serai tout autant dégouté car je me suis fait à cette idée ; celle d’être un père. Je sais, sur les papiers je ne serai qu’un donneur de sperme mais en réalité, il sera mon enfant et les filles n’étaient pas contre de me laisser le voir quelques fois sans couper les ponds.
Je me lève alors pour prendre une rapide douche et partir sur les lieux du rendez-vous. Je suis en avance sentant une petite pointe d’excitation mêlée à l’angoisse. Je la vois enfin, Lucy. Sans hésitation, je réponds à son étreinte, lui souriant alors qu’elle se justifie. Je n’essaie pas de l’interrompre, attendant qu’elle termine sa tirade pour lui prendre une main dans les miennes. J’espère sincèrement lui apporter toute l’accalmie dont elle a besoin. « Tu n’as pas à t’excuser Lucy ! J’ai été content de recevoir ton sms et puis je te l’avais dit, tu peux compter sur moi. » Je lui fais un petit clin d’œil avant de regarder vers la porte d’entrée de la clinique. « Prête ? Lucy … écoute-moi. » Je ne lâche pas sa main alors que j’essaie de la calmer. Je me sens redevable envers elle. « Ca va bien se passer cette fois. Je croise les doigts pour que cette fois soit la bonne mais … juste … crois en toi, d’accord ? » Je glisse son bras par-dessous le mien et l’emmène doucement vers la porte d’entrée. Etrangement, j’étais confiant. Vraiment confiant.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Clinique Eugin : Le coup de poker   Dim 9 Aoû - 14:20


Coup de Poker
J'étais contente qu'il ne le prenne pas mal. Après tout, il connaissait mieux Dylan qu'il ne pouvait me connaitre. En plus de ça, j'étais nerveuse, je le voulais cet enfant, je voulais qu'il soit déjà là, en moi pour nous. Même si je savais que l'enfant serait à Dylan et moi, je ne voulais pas mettre de côté le père de l'enfant. Il aurait un rôle important dans sa vie tout comme la place de la blonde d'ailleurs. Je réfléchissais, est-ce que j'envoyais un message un Dylan pour la prévenir que j'avais changé d'avis, que je voulais toujours tenter ma dernière chance. Si celle-ci n'était pas la bonne, j'allais devoir attendre un an pour que mon corps se rétablisse de tout ces traitements médicaux. Je savais que je ne pouvais pas le faire, que je ne pouvais attendre plus longtemps, j'avais déjà 33 ans. 33 ans qui avaient été fêter d'une manière assez tendu, je me demandais bien pourquoi. « Tu n’as pas à t’excuser Lucy ! J’ai été content de recevoir ton sms et puis je te l’avais dit, tu peux compter sur moi. » Je souriais, ça me faisait du bien, plus qu'il ne pouvait l'imaginer. Mon téléphone vibrait mais je n'osais pas voir qui tenter de me contacter dans un moment pareil. Si je prenais mon téléphone, le dilemme serait encore plus grand, plus difficile à résister et j'aurai perdu. Je pris une profonde respiration lorsque Luka regarda l'entrée principale de la clinique et moi, ma montre afin de m'assurer qu'on ne se mettait pas en retard. « Prête ? Lucy … écoute-moi.Ca va bien se passer cette fois. Je croise les doigts pour que cette fois soit la bonne mais … juste … crois en toi, d’accord ? » Je n'étais pas déjà sûr de mon acte mais tellement motivée à l'idée de ne pas décevoir la personne que j'aimais le plus au monde. J'acquiesçais avec un sourire, je ne voulais pas qu'il me prenne pour une perdante. La personne que j'étais dans la vie de tout les jours ne me ressemblait pas aujourd'hui mais demain ou voir même.. dans une semaine tiens.. Je serais mise au parfum. J'avançais alors, bras dessus dessous avec Luka vers l'entrée : « Je n'ai pas l'intention de foutre en l'air cette étape. Je suis encore plus motivée que jamais, crois en bien la vieille !» disais-je sur le ton de la plaisanterie. « Merci à toi, en tout cas. Tu es d'une grande aide pour ma famille et je t'en serai à jamais redevable ! » le remerciais-je, serrant ma main sur son bras jusqu'à l'accueil. Je me présentais ainsi que le jeune homme en indiquant mon heure de rendez-vous. « Super, Madame Cartwight, justement le Docteur Mayer est disponible dès à présent.. Si monsieur veut bien prendre ce petit pot et s'installer en salle numéro 4...» Le moment le plus humiliant peut-être pour le jeune homme et pour moi aussi. D'un petit sourire, je lui posais la main sur la sienne : « Je euh.. ne sait pas exactement ce qu'il faut dire dans ce genre de moment mais... Bon... courage ?! » dis-je, rougissante.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Clinique Eugin : Le coup de poker   Dim 9 Aoû - 22:45

 
LE COUP DE POKER
Lucy se remotive instantanément. Un sourire apparait alors sur mes lèvres. Elle tient à cet enfant et surtout à son couple avec Dylan. Leur couple était puissant et solide. Un merveilleux couple … Cette déduction me donne un petit pincement au cœur. Je ne connaitrai probablement jamais ce genre de relation. La personne que j’aime ignore tout de mes sentiments et je ne suis pas prêt de jouer les suicidaires. En plus Manu inspire à avoir une vie équilibrée, pourquoi pas se marier et avoir des enfants. En réalité, je suis juste mal barré. Je dois faire la même chose, tourner la page et arrêter de repousser chaque opportunité qui s’offre à moi. Pour l’instant j’en suis incapable mais j’y arriverai. Sûrement. « Tu m’es redevable de rien dis pas de bêtises. Mais en tout cas je préfère ce nouvel état d’esprit. » Tout en faisant un petit clin d’œil, je pousse les grandes portes de la clinique. Une forte odeur de médicament fait accélérer mon cœur ; c’est le moment fatidique.

On s’approche de la réception, là où un infirmier me donne un petit pot. Sacrilège … j’ai oublié cet instant. Comment ai-je pu oublier cet instant de total embarras où je dois m’éclipser seul dans une chambre armé de magazines. Je sens mon visage qui transpire le malaise alors que j’attrape le petit pot en plastique tout en riant légèrement aux mots de Lucy. « Ouais … Bon bah … je reviens ! » Je vole presque vers la chambre 4. Des magazines en tout genre se trouvent sur la petite table. J’en attrape quelques uns et les feuillette sans grand intérêt. En réalité, il suffit de penser à une seule personne pour que la magie opère. Je me cache alors derrière un rideau et ferme les yeux.

Je ne sais plus vraiment combien de minutes ou d’heures se sont écoulées. L’important c’est que lorsque je quitte enfin cette chambre, le pot n’était plus vide. Je le tends rapidement à l’infirmière sans oser la regarder dans les yeux. Ce n’était pas évident. Je lève la tète vers Lucy. Elle doit s’impatienter. « Voilà … Tu vas y aller maintenant ? Et bien … courage et ai la foi hein ?! » J’ai l’impression d’être con surtout qu’on a déjà fait cette procédure. Faut dire que je m’y habituerai jamais.      
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Clinique Eugin : Le coup de poker   Dim 16 Aoû - 1:37


Coup de Poker


Le malaise incroyable de Luka m'avait fait sourire. Pourtant, on en était à notre troisième essaie. Cela dit, imaginer un homme se masturber pour me permettre d'enfanter.. C'était juste.. Non, je ne voulais pas et je n'imaginerai pas ce genre de chose. C'était horriblement gênant. Néanmoins, très fidèle à moi-même, je gardais mes émotions pour plus tard ou jusqu'à ce qu'il avait filé comme l'éclair dans la chambre 4 de la clinique. Je m'étais mise enfin à rougir lorsque l'infirmière m'avait incité à aller m'asseoir. A dire vrai, la tête de Luka, avait littéralement conclue que ça prendrait un peu de temps. Je ne pouvais pas ne pas lâcher un petit rire nerveux tandis que j'allais m'installer sur les chaises face à l'accueil, m'incitant à lire un livre sur la grossesse. Dans ce dernier, j'y avais trouvé un recueil d'expérience de femmes qui venaient d'accoucher. Plusieurs fois je manquais de prendre mes jambes à mon cou tellement les "descriptions" étaient affreuses. Je me promettais de demander à Dylan ce qu'elle avait vécu durant le sien. Je regrettais maintenant de n'avoir jamais posé la question. Jamais.

Je ne saurai dire le temps qu'il avait mis puisque je m'étais laissé plonger sur les premiers mois de grossesse et bien sûr, il y avait les six autres qui pouvaient surement se montrer éprouvant pour les femmes trentenaires. Je serrais les dents. J'avais peut-être atteint la trentaine mais je n'allais pas me laisser abattre par ce fichu magazine. Du coin de l'oeil, je remarquais du mouvement ce qui m'avait fait relever les yeux. Je m'étais aussitôt levée pour venir à sa rencontre mais encore gêné, il m'avait dit : « Voilà … Tu vas y aller maintenant ? Et bien … courage et ai la foi hein ?! » J'avais ignoré le passage de la petite fiole mais pas mon coeur qui battait la chamade, d'anticipation. J'avais peur, c'était la première fois que j'allais me rendre dans cette chambre. Prenant une profonde respiration, je demandais : « Ouais ! Je suis prête. » disais-je en secouant la tête mais mes pieds avaient pris racine à tel point que je me sortis de ma rêverie lorsque l'infirmière me posa une main sur mon bras pour m'avertir que le médecin était prêt. J'avais sursauté. Serrant plus que nécessaire le bras de Luka, je m'aventurais dans les couloirs, suivant la jeune femme de prêt.

Les quelques minutes, qu'avaient suffit à l'insémination, m'avaient paru interminable sans la présence de Dylan à mes côtés. Luka était resté dans la salle d'attente. J'étais sûr de le retrouver à la fin alors je serrais les poings quand tout à coup, le médecin m’interpella : « On respire, madame Cartwight, on respire calmement parce qu'il n'y a rien à craindre. J'ai terminé. » Je relève la tête de mon lit inconfortable, les jambes dans les étriers en disant : « Vraiment ? Vous êtes sûr, je n'ai vraiment rien senti !» Il m'avait sourit, il était apaisant comme médecin, j'aimais bien : « Ne vous inquiétez pas, j'ai le nez fin ! Ce coup-ci, c'est la bonne !» Il m'aida à me sortir les jambes et j'éclatais d'un rire nerveux : « Bah pas le choix, c'est le dernier essaie ! » Le médecin parut surpris mais son visage serein et confiant avait reprit le dessus : « Je vous dis dans deux semaines ? Vous êtes en pleine période d'ovulation. Si jamais il est négatif, retentez le test deux semaines plus tard. Il se peut que ça soit faussé mais je vous assure, je suis très confiant sur ce coup d'essaie. » Il me serra la main après s'être retiré les gants et lavé les mains. Je le saluais tout en tournant le dos à la porte qui se fermait derrière moi. 

Voila. C'était fait.
Dans un élan de courage, je ne m'étais pas mise à courir comme une adolescente vers Luka. Je marchais, sereine et élégante, la tête haute comme toujours. Enfin, lorsque j'arrivais devant le jeune homme, je lâchais un soupire de soulagement : « Y'a plus qu'à attendre. Deux semaines, d'après le médecin. » Mon excitation avait reprit, un sourire jusqu'aux oreilles illuminait mon visage : « ça va être tellement long..» pouffais-je tout en voulant m'asseoir. J'avais le tournis mais il passa très vite : « Luka. Merci encore d'être là mais est-ce qu'on peut aller se prendre un verre ? » Il était hors de question pour moi de lui dire "merci d'être venu, à dans deux semaines ! sayon ara !" Non, je n'étais pas comme ça. Je le regardais, de mon regard marron tirant presque sur le noir et pourtant si doux et avenant en attendant sa réponse.
AVENGEDINCHAINS
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Clinique Eugin : Le coup de poker   Dim 23 Aoû - 15:21

 
LE COUP DE POKER
Les dès étaient lancés à present. Il n’y avait plus réellement de marche arrière possible, pas lorsque l’infirmière récupère la petite fiole contenant le fruit de ma labeur solitaire et se tourne ensuite vers Lucy. Je l’imite tout en essayant de lui redonner confiance et appeler la courageuse qui dorme en elle. Mon sourire s’élargit de confiance quand elle inspire profondément et suit finalement le chemin que j’avais emprunté quelques minutes plus tôt. Je lève la main dans l’air tout en croisant les doigts. Quand Lucy finit par disparaitre, un long soupir d’anticipation et d’angoisse quitte ma gorge sèche. Il faut que je boive quelque chose et surtout arrive à calmer les battements effrénés de mon cœur. Si tout se passe bien cette fois, je serai un père. Il y aura un petit bout de chou qui m’appellera papa.

Je me dirige vers le distributeur de café pour acheter une bouteille d’eau. L’insémination prendra sûrement quelques longues minutes. Je me surprends à prier silencieusement tout en buvant une longue gorgée d’eau. J’veux qu’elles soient heureuses et j’espère vraiment que cette fois sera la bonne. De cette façon, j’pourrai en parler à Damon et Manu. Manu. Mes yeux se mettent à cligner doucement en pensant à lui. J’ignore comment sera sa réaction. Peut-être qu’il se mettra à rire en me traitant d’incapable. Je soupire lourdement tout en relevant la tète vers une Lucy qui avance vers moi, arborant cette fois une allure confiante. Je me redresse, lui souriant. « Alors ? » Il n’y a plus qu’à attendre maintenant. Deux semaines pour savoir si ça marchait. Je hoche la tète à ses mots. En effet ça promet d’être très long. « Ouais mais allez, restons confiant. Ca va vite passer. » Elle me remercie alors que je lui tends ma bouteille d’eau. Je passe un bras au-dessus de ses épaules en prenant le chemin de la sortie. « Avec plaisir ! J’pense qu’on a bien besoin d’un café là. » Sans lâcher ses épaules, on sort de la clinique, nous dirigeant vers la cafétéria du coin. Je profite de ce petit instant pour demander. « Sinon Dylan va bien ? J’sais pas si ça tient toujours mais, vous allez vous marier ? » J’me sens un peu indiscret soudainement.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Clinique Eugin : Le coup de poker   Mer 16 Sep - 18:00


Coup de Poker
Heureusement que Luka était Luka. Il avait géré la situation avec bravoure, un peu comme s'il avait fait ça toute sa vie. L'assurance, dont il avait fait preuve jusqu'à maintenant, était clairement impressionnante. Je lui en serai à jamais reconnaissante - que cette dernière tentative fonctionnerait ou pas. Il était sûr qu'il aura une place de choix dans mon coeur. D'ailleurs, j'ignorais que je pouvais ajouter quelqu'un dans ce genre de chose et je pensais toujours que seul Peter aurait eu droit à cette place, Luka était un précieux prétendant. Je puisais en moi une force inégalable à celle que j'avais forcé durant mon traitement contre le cancer, pour ne pas fondre en larme. J'étais si épuisée qu'en me dirigeant vers Luka, proche du distributeur, je constatais que chaque épreuve de la vie était une bataille sans merci. Le Destin en était le Maitre du Jeu, intraitable. « Alors ? » m'avait-il demandé en me voyant arrivé, enfin. Je lui expliquais ce que le gynécologue m'avait dit et montra mon optimisme. Il le fallait de toute façon. « Ouais mais allez, restons confiant. Çà va vite passer. » Je pris une profonde inspiration en lâchant un sourire le plus éclatant et je remarquais qu'il était facile à venir mais surtout très sincère. J'acquiesçais ensuite : « C'est clair ! J'ai hâte, tu n'as pas idée... » Je m'arrêtais un instant et me repris : « Oui non, si ! Tu as tout à fait l'occasion de savoir ce que je ressens ! Autant pour moi ! » Je m'étirais en proposant d'aller boire un verre.« Avec plaisir ! J’pense qu’on a bien besoin d’un café là. »  Non seulement parce que j'avais cette éducation mais en plus, j'avais besoin de lui parler et d'en savoir un peu plus sur lui. Il connaissait Dylan depuis pas mal d'année mais entre temps, ils s'étaient obligatoirement perdu de vue néanmoins, j'avais besoin de ça. En parlant d'elle, Luka montra de l'intérêt pour cette dernière, à croire qu'il avait lu dans mes pensées. « Sinon Dylan va bien ? J’sais pas si ça tient toujours mais, vous allez vous marier ? » me demanda t-il. « Oui, Dylan va bien. Elle est tellement occupée en ce moment que je ne la vois presque pas, voir pas du tout. » Je me lamentais, c'était sûr ! La blonde ne voulait peut-être pas comprendre le désarroi que je vivais avec ce deuxième échec et c'était très dur pour moi. Je détestais vivre les échecs, la Wall Street le savait parfaitement mais semblait vouloir l'ignorer pour cette étape importante de notre vie. Je rigolais doucement mais le coeur n'y était pas alors qu'on se dirigeait vers le café le plus proche : « Et bien sûr qu'on a l'intention de nous marier; Il y a qu'en ce moment, c'est pas un peu la course. On a pas vraiment le temps d'en parler et avec les problèmes que Dylan rencontre avec sa petite soeur, moi qui m'en découvre une... ça fait beaucoup de chose à gérer ! » J’enchaînais en me réconfortant dans les bras de Luka tandis que j'avisais un café/bar. Il m'en fallait un et vite. Je pris une profonde respiration, m'installant à une table et posa mon sac à côté de moi. C'était une bonne idée de s'installer pour parler de choses sérieuses sans pour autant se prendre trop la tête. « Et toi, Luka. On parle trop de moi, tu m'excuses hein! » lui avais-je dit soudainement. « Comment vis-tu tout ça ? Si jamais ce dernier essaie s'avère positif, comment tu vois l'avenir ? Il faut que tu saches que ta présence sera vraiment importante dans notre vie. Ta place sera bénéfique, tu le sais ça ? » l'avertis-je mais pour éviter de lui mettre la pression je démontra qu'il y avait toujours moyen de voir autrement : « Enfin, si tu ne veux rien savoir, je comprendrais bien sûr ! » soufflais-je en sortant une cigarette. Cette affreuse manie m'avait repris depuis que d'énormes nuages avaient débarqué au sein de mon couple.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Clinique Eugin : Le coup de poker   Jeu 24 Sep - 12:36


LE COUP DE POKER
Tout cette situation est nouvelle pour moi. Après tout c’n’est pas tout les jours que je donne ma semence à un couple de filles pour avoir un petit bébé. Ce n’est pas tous les jours non plus que j’ai une chance sur deux d’être père. Alors j’essaie de trouver les mots corrects pour aider Lucy et être là pour elle. Lui proposer tout mon soutien est tout bonnement la seule chose dont je suis capable pour l’instant. J’tente d’ailleurs de placer une main dans son dos afin de lui montrer que je suis là. Je suis vraiment là pour elle et j’compte bien l’épauler dans cette épreuve pour le moins difficile. « C’est normal d’être là pour toi … Allez viens. » Tentant de faire le vide dans ma tète, je l’accompagne pour prendre un petit café loin de cette odeur qui caractérise tellement le milieu dans lequel je vais travailler dans pas très longtemps. D’ailleurs, je dois songer à faire des CV et l’envoyer aux divers hôpitaux à New York. Je dois commencer mon année en interne. Je change de sujet en m’intéressant à la vie de ce beau couple. Le regard passablement attristé et confus de Lucy ne m’échappe pas. Mais comme d’habitude, j’refuse de jouer les curieux mal poli et me contente des réponses qu’elle m’offre. « Ah je vois. Elle se tue un peu trop dans son boulot. J’n’l’ai pas vu depuis deux semaines ou plus, je crois. » Elles veulent se marier mais ce n’est pas exactement le bon moment. J’la comprends en hochant la tète positivement à ses mots alors qu’on prend place autour d’une table vacante. « Oui je vois il y a pleins de petits trucs nouveaux dans vos vies. Je savais pas que t’avais une sœur n’empêche ! » J’lui souris tout en faisant silencieusement la réflexion d’appeler Dylan pour l’engueuler ; elle me cache sa relation catastrophique avec sa sœur alors qu’elle sait approximativement tout de ma vie. Je commande un café liégeois et souris à Lucy qui commence à fumer. Elle me donne envie de m’en griller une moi aussi. Tout en m’exécutant, je lève les yeux vers elle ; elle s’intéresse à ma petite vie d’emmerdes. C’était à prévoir surtout lorsqu’elle me questionne sur ma vision sur ma nouvelle condition si jamais l’essai s’avère positif. « J’t’avoue que c’est étrange. J‘veux dire, c’n’est pas tous les jours que j’ai la possibilité d’être un père et même si l’idée m’effraie un peu, elle me plait aussi. » Je tire longuement sur ma cigarette, me perdant dans mes pensées. « Si ça vous dérange pas j’voudrais bien faire partie de sa vie même sur les papiers j’n’aurai aucun droit sur lui. Crois-moi j’donnerai tout pour vous donner mais … J’voudrais aussi garder ce petit privilège d‘être son père. Cela vous dérangera ? » D’ailleurs, je me mets à imaginer la tète de Manu si jamais Lucy tombe enceinte. Lorsque le serveur apporte nos commandes, j’lui offre un petit sourire et entrouvre les lèvres, m’adressant à Lucy. « Et toi Lucy ? On en a pas eu le temps d’en parler mais comment vois-tu ta vie si jamais ça marche cette fois ? J’veux dire, un bébé ça s’entretient et Dylan est occupée dans son boulot. Tu pense pouvoir gérer entre ta vie professionnelle et ton boulot de maman ? » J’ne veux pas lui mettre la pression, loin de moi cette idée. J’énonce juste la vérité. Sa réalité. « En tout cas sache que tu peux compter sur moi. Vraiment, je répondrai toujours présent en cas de besoin. » J’préfère le redire pour qu’elle comprenne que je suis à son entière disposition.
Revenir en haut Aller en bas
 
Clinique Eugin : Le coup de poker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Florida-