Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous Clay McSky - At my signal, unleash hell 4035343658

Partagez

Clay McSky - At my signal, unleash hell

GOOD MORNING AMERICA :: Backstage
 :: Archives :: Gentlemen
Anonymous
Invité
Mer 24 Oct - 23:24
Clay Connor McSky



Identité

Prénom & Nom : Clay McSky | Âge : 31 ans| Date & lieu de naissance : 14 octobre 1987 à Brixton | Nationalité : Anglais | Origine : Anglais | Statut : Célibataire | Métier/étude : Mécanicien | Groupe : Wall Street | Avatar : Chris Hemsworth


Histoire
L'histoire que vous vous apprêtez à lire n'est pas des plus joyeuse et ne représente en aucun cas une vie de rêve. Si je l'écris, avec mes propres mots, c'est pour me remémorer d'où je viens et espérer avoir une foutue idée d'où je vais. Puis parait que ça aide parfois de tenir ce genre de truc alors autant m'y mettre, d'autant plus que, si un jour, quand je ne serais plus là, quelqu'un tombe là-dessus, ça peut sans doute faire réfléchir et montrer les choix qu'il ne faut absolument pas faire dans la vie. Enfin... faut que j'arrête d'écrire absolument tout ce qui me passe par la tête sans réfléchir... remarque, c'est le but, donc ce serais un peu stupide de ne pas le faire. Mais bon, là, c'est parti !

Moi, c'est Clay McSky, un anglais expatrié aux States, mais pour comprendre pourquoi, il faut remonter à mon origine (c'est tellement classe de dire ça ! Ça donne l'impression que ma vie est un film Hollywoodien !). Je suis né dans une famille semblant parfaitement normale pour les personnes extérieure à celle-ci et pourtant... mon père, ce fieffé connard, se trouvait être à la tête d'un gang de biker londonien. Les activités de ce dernier ? Trafic de drogues, prise d'otages, braquage en tout genre, règlement de compte...  que de joyeuses choses en somme. Tout aurait pu parfaitement se passer si les choses s'étaient arrêter là, mais ça aurait été bien trop facile... la "tradition" qu'il aurait pu se foutre au cul exigeait que les fils d'un chef de groupe de motards rejoignent le dit groupe, ça avait d'ailleurs été le cas avec mon père, ayant rejoint le clan à l'époque où mon grand-père en était la tête.

Mon frère ainé avait donc rejoint quelques années avant moi, semblant adorer cette position. Mais ça ne m'a jamais étonné en vue du caractère d'Aaron qui n'était rien de plus qu'un parfait connard. Malgré le fait qu'il s'agisse de mon frère et que, forcément, les liens familiaux et le fait que nous avons grandis ensemble a forgé une attache assez étrange... je l'ai toujours détesté. Il a toujours représenter tout ce que je pouvais haïr en ce bas monde : arrogant, prétentieux, calculateur et ne possédant aucune loyauté, il aurait pu trahir n'importe qui pour accéder au sommet, manipuler la moindre personne qui tenait à lui. Mais cette haine était peut-être accentuée par de la jalousie. Tout ce qu'il désirait, il l'obtenait. Il était la fierté de mon père alors que ce dernier me considérait comme un moins que rien, me rabaissant sans arrêt sur mon manque d'intelligence et sur le fait que j'étais une honte au nom McSky, sa moto ainsi qu'un appart lui ont été grassement offert alors qu'à coté, j'ai du vivre dans un taudis pendant des années, soit disant "pour m'endurcir et m'apprendre la vie" et ne parlons même pas des femmes...

Je ne comptes même plus le nombre de fois où il a décidé de séduire celles qui m'intéressaient afin de les avoir pour lui. Avec tout ça, s'il n'était pas mon frère et que je n'étais pas retenu par ma loyauté et mes valeurs familiales, cela fait bien longtemps qu'il aurait reçu une balle entre les deux yeux. Mais bon... comme d'habitude lorsque je parle de ce déchet, je m'emporte et j'en oublie le sujet principal, à croire qu'il va réussir à me voler la vedette dans un journal que j'écris MOI-MÊME ! Du coup retour à ma petite personne, surtout que parler de balle entre les deux yeux est la transition parfaite.

Parce que c'est bien pour ça que j'ai été formé, qu'on m'a arracher de l'école alors que je n'étais encore qu'un gamin ayant encore quelques années devant lui avant d'être un adolescent, pour être un mercenaire, formé pour régler les problèmes de la façon la plus efficace qui soit en cas de problème avec les transactions. On me mettait sur le terrain pour m'assurer qu'il n'y aurait absolument aucuns problèmes, m'ayant appris à me servir d'une arme à feu - avec laquelle je n'ai, fort heureusement, jamais ôté la vie malgré les nombreuses utilisations de cette dernière, notamment pour braquer des banques - d'une arme blanche et aussi à me battre à peu près convenablement. Je dis bien à peu près, car ça se saurait si les motards maitrisaient des art martiaux, non, on se bat juste comme de grosses brutes, touchant nos cibles sans aucunes grâces et sans aucune technique, parfois même sans aucun scrupules, se fichant bien de se battre dans les règles au pas du moment que le soucis est régler.

Alors que je me coltinais le rôle le plus dangereux, livrant et devant m'assurer que tout se passe bien - ce qui arrivait assez souvent, mais autant dire que quand ça partait mal, ça ne faisait pas semblant - devant conduire plus tard les camions chargé de transporter tellement de poudres qu'on aurait pu ouvrir des boulangeries dans toutes l'Angleterre. Et comme si ça ne suffisait pas, je m'occupais aussi de l'entretient et de la réparation des véhicules, sans véritable formation, ayant du me débrouiller par moi-même, apprenant le métier à la dure en ayant fait beaucoup d'erreurs et ayant manger pas mal de coups pour ces mêmes erreurs alors que mon frère, lui, avait les positions privilégier, ayant été placé à la tête du gang à la mort de mon père.

J'avais beau n'avoir aucun scrupules dans ce que je faisais, je n'en pouvais plus, cette situation m'exaspérais au plus haut point. Qu'on me prive d'enfance et qu'on me force à faire partie d'un gang de biker, soit, j'y avais pris goût. Mais le fait d'être traiter comme une merde nuit et jour, de passer mes nuits dans un taudis sans nom dans lequel mes colocataires étaient des rats ayant élu domicile, de me faire arrêter plusieurs fois par les flics parce qu'on me plaçait à tout les postes à risques, tout les mots durs que mon père a pu avoir à mon encontre jusqu'à sa mort et surtout la position offerte à mon frère qui en profitait pour me faire baver, s'en était trop pour moi.

J'ai décidé de prendre les devants, profiter d'une mission où on m'avait envoyé seul pour ne jamais revenir, pour prendre un allé simple pour New-York, me barrant avec tout l'argent que j'avais accumuler et m'étant servis sans scrupules dans le coffre du gang, le trésorier étant bien trop défoncé pour faire attention à moi à ce moment-là. A partir de là, j'ai pris un nouveau départ, ayant décidé d'être un nouvel homme ayant un métier tout à fait respectable où mon expérience pouvait me servir. Enfin j'avais l'impression d'avoir le contrôlé sur cette chienne de vie, pouvoir enfin faire comme je l'entendais sans me sentir prisonnier d'un destin que l'on m'avait imposé.

J'étais bien décidé à vivre une vie normale, me faire un nouveau cercle d'ami et vivre jusqu'à la fin de mes jours heureux, loin des galères auxquelles j'avais participer. Sauf que la vie est une pute et comble de l'ironie, c'est moi qu'elle baise à chaque fois. Toutes ces années de vices ont eu raison de moi et ont visiblement marquer ma personne à jamais étant donné que je ne peux tout simplement pas vivre une vie tranquille, je ressens le besoin d'adrénaline, de chercher les problèmes, de relancer un trafic, braquer quelqu'un dans la rue juste pour une poignée de dollars ou même d'organiser des plans bien plus élaboré juste par amour du risque et parce qu'au final, c'est ce pourquoi je suis né, je suis un McSky et je dois mourir en McSky.

Et en parlant de mort, je sais qu'elle n'est jamais très loin, car ça ne peut finir que mal. Je vais me remettre à faire toutes sortes de conneries, je le sais, je le sens, je ne peux plus contenir qui je suis et c'est bien ça la moralité de mon histoire : ne jamais se plonger trop longtemps dans quelque chose, sinon, à la fin, on ne peut plus être sauvé. La vie n'est pas une histoire qui se fini bien, elle a tendance à finir dans les cris, les larmes et le sang. Combien de temps ai-je encore devant moi avant de me prendre une balle pouvant venir de n'importe qui. De la personne qui se défendra en usant de la légitime défense pour se protéger de ce que je suis au flic qui n'aura pas d'autres choix de riposter avec une arme à feu en passant par mes anciens frères d'armes venus pour se venger.

Au fur et à mesure que j'écris, l'issue devient de plus en plus clair, ça va terminer, sans doute dans peu de temps et je vais tout faire pour retarder l'échéance, vivre un peu plus longtemps et tenter d'emmerder le plus longtemps les gens, mais surtout terminer la seule chose qu'il me reste à faire ici bas...



Liens recherchés
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...

Codage par Libella sur Graphiorum, avatars par Le Regard
Anonymous
Invité
Mer 24 Oct - 23:24
Boys & Girls

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Codage par Libella sur Graphiorum



A vous ! Clay McSky - At my signal, unleash hell 3599277392
Anonymous
Invité
Mer 24 Oct - 23:35
N'oublie pas ta russe détestée, sinon c'est direct au goulag ! Clay McSky - At my signal, unleash hell 2766209588 Clay McSky - At my signal, unleash hell 1994072227
Anonymous
Invité
Mer 24 Oct - 23:45
bonsoir!! love2

on avait parlé d'un lien parce qu'on connaît bien une certaine infirmière un peu râleuse avec un ego assez imposant et une propension au drame titanesque, et je voulais savoir si tu avais des idées, du coup, ou si on pouvait creuser ça tous les deux Clay McSky - At my signal, unleash hell 627785219

voilààà (je contribue pas beaucoup mais c'est pour pas empiéter si t'as des idées!)
Anonymous
Invité
Jeu 25 Oct - 2:18
Lana : T'es pas ma russe détestée, t'es ma russe préférée... par défaut parce que y'en a pas d'autres Clay McSky - At my signal, unleash hell 1994072227

Ailill : J'ai déjà quelques idées, mais j'y réfléchis un peu plus et je t'envoie un MP demain pour parler de ça Clay McSky - At my signal, unleash hell 627785219
Anonymous
Invité
Jeu 8 Nov - 10:03
Hey ! Déjà bienvenue chez nous :) Je voulais savoir si un lien avec ma Sarah te tentait? :) Bisous !
Anonymous
Invité
Jeu 8 Nov - 16:18
@Sarah O. Davis Merci ! Et ouaip, ça me tente bien ! Tu as déjà une petite idée ? Clay McSky - At my signal, unleash hell 2750953080
Anonymous
Invité
Jeu 8 Nov - 16:20
J'ai la place du meilleur ami qui s'est libéré ou alors je recherche des trentenaires pour créer un groupe de potes ? :)
Anonymous
Invité
Mar 13 Nov - 15:01
@Sarah O. Davis On peut partir sur un lien meilleur ami, il faut juste voir ça ensemble par MP pour quelques détails et rendre ça crédible Clay McSky - At my signal, unleash hell 3599277392
Anonymous
Invité
Mar 13 Nov - 15:03
Malheureusement le lien est déjà partit avec Garrett :)
Mais je cherche des amis trentenaires, donc on peut partir la dessus ? :D
Genre une bande d'amis très proche & soudée ? :)
Contenu sponsorisé
Clay McSky - At my signal, unleash hell
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Backstage
 :: Archives :: Gentlemen
-
Sauter vers: