Scent of Scandals a besoin de vous !
Votre avis compte plus que tout afin de nous aider à nous améliorer. Ici vous en saurez plus !
Newsletter numéro 49
De nouvelles choses à découvrir dans ce sujet ! Laissez un petit commentaire et surtout, restez chez vous ! love2
Nouvelle Intrigue
Le forum se met à la page avec une intrigue sur mesure !
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$ Ps : I love Paris ~ Lola 1529876038
Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

Partagez
Axel M. Palmer
cent admin
J'ai posté : 2197 messages et j'ai : 256 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicolas Simoes et pour finir je crédite : (c) signature Magma. (c) avatar MORPHINE

Axel M. Palmer
Lun 20 Mai - 23:34

Ps : I love Paris
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko3_250
Tu as toutes les infos nécessaires ici et si jamais tu as besoin de ... Tu t’arrêtes lorsque ton regard croise celui de ta meilleure amie. Tu n’as pas besoin d’être devin pour comprendre ce qu’elle pense tout bas ; tu t’inquiètes pour rien. Ce n’est pas la première fois qu’elle se retrouve seule dans un grand appartement. Ce n’est pas non plus la première fois que tu lui laisses la garde de Chuck Norris. Elle saura se débrouiller tu le sais mais ça ne t’empêche pas d’insister sur des petits détails. Enfin, c’est ce que tu avais prévu avant de deviner l’amusement dans ses prunelles transparentes. Le message est bien clair. Tu peux t’en aller en ayant l’esprit tranquille. Marylou est assez grande pour prendre soin d’elle-même et de ton chien pendant ton absence. Alors tu la serres une énième fois contre toi avant de quitter l’appartement afin de rejoindre l’aéroport. L’équipe est déjà partie, quatre jours plus tôt. Ils avaient plusieurs préparatifs à effectuer avec celle qui se trouve déjà à Paris. Toi, tu as dû rester à New York afin de terminer de coacher ton assistante. D’ailleurs, tu le lui as pas dit mais Sebastian a fait un très bon travail en choisissant cette jeune femme. Elle est exactement ce que tu as toujours cherché chez une professionnelle ; assidue, engagée et rigoureuse. Tu sais pouvoir compter sur elle et lui faire entièrement confiance pendant ton absence. Tu as tout de même insisté pour qu’elle t’appelle en cas d’urgence après tout, tu pars pour une semaine entière. Tu ne veux pas revenir de ton voyage et découvrir une troisième guerre mondiale au sein de ton entreprise. Arrivé sur place, tu t’apprêtes à passer un coup de fil quand une chevelure blonde attire ton attention. Elle est là, la deuxième membre de ce voyage. Lola. La youtubeuse t’avait envoyé un texto quelques jours plus tôt afin de te demander de se joindre à vous. Bien évidemment, tu n’as pas réfléchi deux fois avant d’accepter. Tu lui avais déjà promis une place lors du prochain événement de mode. Tu as malheureusement oublié sous le poids de tous ces préparatifs mais tu t’es rattrapé à la dernière minute lui offrant ainsi un billet et une place dans ta suite à l’hôtel. Sourire aux lèvres, tu t’approches d’elle. Bonjour bonjour ! Tu vas bien ? Prête ? Tu fais signe vers les enregistrements alors que tu lui tends le billet ainsi que les papiers importants. Muni d’une petite valise contenant l’essentiel, tu marches à ses côtés afin de faire le nécessaire. Tu regrettes d’ailleurs, d’avoir failli rompre ta promesse et c’est quelque chose que tu détestes faire. Toi Axel, quand tu donnes ta parole, tu tiens à la tenir peu importe le prix à payer. Et tu as payé plus au moins cher vos billets puisque tu préfères voyager en première classe quand tu es en mission de travail. Ce qui fait que l’enregistrement se fait rapidement. C’est en arpentant le couloir qui vous ramène à la salle d’embarquement que tu regardes la jeune femme, portant sur elle un regard admiratif. Wow, tu es très jolie dans cette tenue ! Quelques mois en arrière, t’aurais été mal à l’aise de la complimenter de la sorte, ayant peur qu’elle interprète mal tes mots. Mais maintenant, tu as appris à mieux la connaître Lola. Tu as appris à ne pas t’embrouiller en sa compagnie, à rester naturel et à agir spontanément. Tu as déjà pris l’avion pour une longue distance ? C’est plus au moins fatiguant Et encore, vous allez être en première classe. Les sièges sont plus confortables, vous avez accès à plusieurs options qui rendent le trajet moins chaotique. Mais je suis certain que tu aimeras Paris. Et voilà ça recommence ; cette lueur brillante dans tes prunelles quand tu parles de ta ville maternelle. Oui tu es heureux d’y aller et tu ne le caches pas.





You don't own me
▂ I've seen a rich man beg, i've seen a good man sin, i've seen a tough man cry. I've seen a loser win and a sad man grin. I heard an honest man lie.

Merci !:
 

En ligne
Lola T. Manning
cent admin
J'ai posté : 2998 messages et j'ai : 131 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kirsten Zellers et pour finir je crédite : noralchemist. (Avatar) ; Eya (Signa) ♥

Lola T. Manning
Ven 21 Juin - 18:25

PS : I love Paris
Axel & Lola
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_oskc6zFqi71vbsl1xo1_250
La nervosité pouvait se voir sur les traits de ton visage. Ce n’est certes pas la première fois que tu prends l’avions mais dans ces circonstances si. Après tout, ce n’est pas un voyage anodin, tu es ici en qualité d’invité et si personne si ce n’est ton hôte connaît les véritables raisons de ta présence ici, c’est tout de même stressant. Tu prends une profonde inspiration en observant les alentours, un peu partout pour te repérer. Tu n’as jamais voyagé en première classe, tu ne sais pas vraiment ce que ça va donner, et ça te fait un peu peur oui et pourtant, tu ne le diras pas parce que tu ne veux pas montrer cette faiblesse. Toi qui passe toujours pour la fille forte, pour celle qui ne craint rien, ce n’est pas aujourd’hui que les choses vont changer. Tu sursautes quand tu entends une voix, pourtant familière, résonner à ton oreille. « Axel, tu m’as fait peur ! » Mais tu ris plus qu’autre chose parce que tu es surtout contente de le voir. Ca fait longtemps et bien que vous soyez malgré tout restés en contact, ce n’est pas pareil que de se voir réellement. « Bien sûr que je suis prête ! J’ai hâte. » Tu n’as pas besoin de lui cacher, ça se voit probablement sur ton visage de toute façon. Tu récupères entre tes doigts le billet, les documents qui vont avec et c’est en les regardant que tu réalises vraiment que tout ça, c’est à Axel que tu le dois. Ce voyage, tu ne l’as pas payé et d’un côté, tu t’en veux. Tu as les moyens de le faire, tu aurais pu mais tu as bien compris, dans les sms que vous avez échangé que c’était même pas négociable, que tu étais son invitée. Alors oui ça te met mal à l’aise mais en même temps, ça te fait plaisir, tu te sens comme privilégié. Par chance et parce que vous êtes en première classe, l’administratif se fait plutôt rapidement, tu n’as pas le temps de t’ennuyer non, ou encore de sortir ta caméra et c’est peut-être une bonne chose car tu peux être relativement agaçante quand tu redeviens la youtubeuse que plus rien n’arrête. Tu ne sais pas où vos pas vous mènent et pourtant, tu continues de sourire jusqu’à te retrouver à rougir au compliment qu’il vient te faire. Depuis le temps que vous vous connaissez, tu es un peu moins gênée mais il y a toujours des moments, comme celui-ci, ou c’est plus fort que toi. « Je me suis dis que c’était de rigueur, il ne faut quand même pas que je te fasse honte. » Gênée, c’est le mot qui décrit bien la situation quand tu passes ta main dans ta nuque. Toi qui ne porte jamais que des jupes ou des robes, qui ne connais pas les pantalon, aujourd’hui ne fait pas exception. Tu as toujours une de ces tenues qui ne va pas à tout le monde, loin de là et c’est tant mieux. Tu aimes te sentir unique d’une certaine façon. « Quand j’achète un vinyle et qu’on ne veut pas ou qu’on ne peut pas me l’envoyer. Parce que les vendeurs aiment savoir à qui ils ont affaire, je dois bien souvent prendre l’avion. J’ai presque fait le tour du monde en fin de compte mais jamais pour très longtemps et jamais Paris. » Non, c’est vrai que tu n’es jamais allée dans la ville lumière et d’une certaine façon, tu regrettes parce que tu as toujours lu des choses magnifiques à son propos. Et quand tu entends les propos d’Axel, que tu le regardes pour voir cet éclat lumineux dans son regard, tu comprends sans mal que oui, ça te plaira vraiment. « Tu sais qu’il va falloir trouver un petit peu de temps pour que je fasse la touriste au moins ? » Parce que vous êtes là pour le travaille, lui en tout cas parce que toi, tu n’es que l’invité qui a le droit à un passe VIP. « Viens, on embarque. » Tu ne lui demandes pas son avis et tu viens passer ton bras sous le sien pour avancer à ses côtés. Tu pensais qu’il y aurait plus de monde que ça, que la première classe serait remplit et pourtant, vous êtes peut-être une petite dizaine à peine. « Ton équipe ne vient pas ? » Tu observes à droite et à gauche avant de prendre place, prête à partir, prête à t’envoler vers l’inconnu.

Tu ouvres un oeil pour regarder par le hublot et tu te retrouves émerveillée par ce que tu vois. Tu n’imaginais pas que vue du ciel, Paris serait aussi beau, aussi magique. Tu souris avant de te tourner vers Axel. Pour dormir et que vous ayez de la place tous les deux, tu avais pris un autre siège mais là c’est à côté de lui que tu retournes. « Réveilles-toi, on est arrivé. » Une main sur son épaule, un murmure presque inaudible à son oreille, tu ne veux pas le faire sursauter ou l’effrayer, tu choisis la douceur, comme toujours avec toi en fin de compte.




Princesse malgré elle
Axel M. Palmer
cent admin
J'ai posté : 2197 messages et j'ai : 256 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicolas Simoes et pour finir je crédite : (c) signature Magma. (c) avatar MORPHINE

Axel M. Palmer
Ven 12 Juil - 19:12

Ps : I love Paris
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko3_250
Tout comme Lola, tu as hâte de te retrouver à Paris. Tu as hâte de fouler le sol de tes pas et de t’en prendre plein la vue. A chaque fois, c’est la même chose. A chaque fois, tu as l’impression de découvrir la ville comme tu ne l’avais jamais fait auparavant. Comme un touriste avide de nouvelles connaissances. A ce moment, t’aurais espéré avoir le don du transplanage de cette façon tu zappes les étapes de l’enregistrement, l’embarquement et les heures à passer au bord de l’avion. Mais heureusement pour toi, Lola est avec toi. Avec elle, tu es certain que les heures défileront rapidement. Avec elle, c’est toujours le cas. Elle est tellement fraîche et pleine de surprise que tu ne t’ennuies jamais en sa compagnie. Et comme d’habitude, elle te surprend avec une tenue encore plus atypique que les précédentes. Tu as l’impression qu’elle sort tout droit des années vintages et cela lui va à merveille. Nul doute qu’elle tournerait quelques têtes à Paris car elle sort du lot. Elle te parle des vinyles et comme d’habitude, son récit aspire toute ta concentration. Tu n’en es pas un connaisseur. On peut même dire que tu as connu la valeur de ceux que tu as hérité de ton grand-père grâce à elle. Elle a cette façon si particulière de parler de ces vieux disques. Tu peux facilement deviner la passion qui l’anime et ça te fait sourire. J’espère que tu ne t’ennuieras pas alors. Car malheureusement la distance est considérable. Plus de sept heures de vol, ce n’est pas peu et encore, vous aurez droit à la première classe. Bien évidemment, c’est ton entreprise qui paie les frais. Toi, tu ne dépenses pas un centime de ta poche. Il s’agit de la politique puisque c’est un travail d’affaire. Et puis, tu t’es assuré d’inscrire son nom comme étant la journaliste - youtubeuse ce qui fait qu’elle n’assume aucun frais. C’est ta façon à toi de t’excuser d’avoir failli manquer à ta parole. Bien sûr oui ! De toute façon ta présence est requise seulement lors de l’événement, tu auras tout le temps nécessaire pour jouer au touriste. Tu lui souris, lui expliquant qu’elle aurait le programme et les heures exactes des événements. Toi aussi tu as besoin d’aller rendre visite à tes parents et apprécier la ville comme à chacun de tes voyages. Au bord de l’engin, tu suis l’hôtesse pour vous installer à vos sièges non sans répondre à la question de Lola concernant l’équipe. Ils sont déjà à Paris depuis quatre jours pour finaliser les derniers préparatifs. Tu es conscient de leur efficacité alors tu es certain qu’ils ont bien fait le travail.

Une voix chuchote à ton oreille, poussant tes yeux à s’ouvrir doucement. Lola te réveille, visiblement tu t’es endormi pendant la moitié du trajet. Tu esquisses alors un petit sourire et tu t’étires avant de regarder par le hublot. La ville se dessine devant tes prunelles. Toujours aussi lumineuse, toujours aussi grandiose. Enfin ! Tu as pu te reposer un peu ? Demandes-tu à la jeune femme tout en fermant le livre que tu as commencé à lire. L’avion atterrit et vous voilà, quelques minutes plus tard à l’extérieur. Tu n’as pas voulu contacter l’équipe pour t’envoyer un chauffeur personnel, tu préfères largement prendre un taxi pour aller à l’hôtel. Au bord de celui-ci, tu regardes par la fenêtre, sourire béat sur les lèvres. J’aurai pas grand chose à faire ce soir. J’irai d’abord voir s’ils ont réussi à tout mettre en place ensuite on pourra aller dîner, si tu veux ? Quand tu arrives à Paris, à chaque fois tu n’es pas extrêmement productif. La fatigue, le manque, ne te permettent jamais de te concentrer. Alors tu préfères toujours te reposer avant de bien attaquer le travail le lendemain. Arrivés à destination, tu aides la jeune femme avec sa valise et spontanément, tu fais glisser son bras sous le tien afin de pénétrer dans le grand hall. Tu descends toujours à cet hôtel ce qui fait que le personne te connait bien, te saluant d’une manière familière. Là, tu peux laisser tomber l’anglais pour utiliser la langue de Molière. Ils s’occupent de vos bagages et après l’enregistrement et les banalités de ce genre, vous pouvez enfin entrer dans la suite. Tu inspectes un peu les lieux, repérant un grand lit ainsi qu’un autre dans une pièce voisine. Tu lui laisseras le king size bien évidemment. Voilà. Tu veux prendre une douche le temps que j’aille jouer le patron ? Sourire aux lèvres, tu la laisses tranquille à l’hôtel pour appeler le chef de l’équipe et faire le point avec lui.





You don't own me
▂ I've seen a rich man beg, i've seen a good man sin, i've seen a tough man cry. I've seen a loser win and a sad man grin. I heard an honest man lie.

Merci !:
 

En ligne
Lola T. Manning
cent admin
J'ai posté : 2998 messages et j'ai : 131 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kirsten Zellers et pour finir je crédite : noralchemist. (Avatar) ; Eya (Signa) ♥

Lola T. Manning
Lun 5 Aoû - 8:59

PS : I love Paris
Axel & Lola
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_oskc6zFqi71vbsl1xo1_250
N’importe qui à ta place serait probablement angoissé. Tu l’es, ce serait mentir que de prétendre le contraire mais à cela s’ajoute une certaine excitation que tu tentes de cacher du mieux possible. Tu ne veux pas qu’il voit en toi une vraie enfant, tu voudrais qu’il voit que ça te fait plaisir cette invitation, tu aimerais… tu ne sais même pas ce que tu aimerais en réalité, juste peut-être qu’il comprenne que tu ne le remercieras jamais assez pour tout ça. Un compliment sur ta tenue, un sourire de ta part et vous enchaînez sur autre chose, non, tu n’es jamais allée à Paris et pourtant, tu en as vu des pays mais Paris n’a malheureusement jamais fait partie de la liste. « Je suis convaincue que non, il y a beaucoup trop de choses à faire et si peu de temps pour que je prenne le temps de m’ennuyer. » Et puis tu n’es pas réellement difficile toi, un livre à la terrasse d’un café et te voilà occupée pour plusieurs heures. Tout ça, c’est nouveau pour toi, tu ne veux toujours pas qu’on sache qui tu es, tu ne veux pas qu’on connaisse ton identité de youtubeuse. La peur de l’inconnu, de ce que deviendrait ta vie si tel était le cas. Tu es bien dans l’anonymat il faut dire, tu y as pris goût. « Je vais essayer de faire le plus de choses possible je pense ! » Tu en es sûre même mais encore une fois, tu ne veux pas paraître trop impatiente, trop pressée d’y être alors que tu voudrais aussi pouvoir profiter de sa présence. Mais alors que vous êtes sur le point d’embarquer, tu regardes à droite à gauche, tout ça pour voir que vous êtes seuls, qu’il n’y a personne qui semble de son équipe et ça te perturbe un peu. « Oh je vois, alors ce vol, c’est juste toi et moi. » Ce n’est peut-être pas une mauvaise chose finalement, au contraire même.

Tu n’as pas dormi longtemps mais chaque minutes sont bonnes à prendre. Sous ton regard, par le hublot, tu peux voir la ville se dessiner et tu sens une réelle excitation grandir en toi. Alors avec douceur, tu rejoins Axel pour le réveiller, pour lui faire savoir que ça y est, vous y êtes, Paris est à vous désormais. « Je serais ravie d’aller dîner avec toi ce soir. » Tu ne vois pas vraiment le temps passer et c’est agréable comme sensation, grisant aussi car tu te dis que ce voyage risque de passer bien trop vite. Tu ne dis rien du trajet jusqu’à l’hôtel, tu observes l’extérieur, les rues et les décors, si différent de New-York, c’est dépaysant, c’est plaisant aussi. Ici, tu as l’impression d’être dans un autre monde et que rien ne peut t’arriver. Quand vous arrivez enfin, tu descends de la voiture, prête à récupérer ta valise et il t’aide à ça, un geste que tu ponctues d’un de tes sourires, pour le remercier. Tu restes silencieuse et discrète, tu continues d’observer et si tu as surprise quand il prend ton bras pour le glisser sous le sien, tu ne dis rien, tu t’accroches à lui pour le suivre jusqu’à destination. Rien que le hall de l’hôtel suffit à t’en mettre plein la vue, tu es émerveillée. Tu ne comprends pas ce qu’il dit quand il parle français mais tu ne peux t’empêcher de te dire que c’est très séduisant comme accent. Quand vous pouvez enfin rejoindre votre suite, tu peux enfin oublier les regards sur vous, trop timide pour demander à Axel pourquoi tout ça, tu préfères te concentrer sur cette chambre, si on peut appeler ça ainsi. Il y a tout ce qu’il faut, c’est grand, c’est plaisant et il y a même un balcon, tout pour te faire apprécier ta première visite dans la capitale française. « Va jouer le patron, je devrais être capable de m’en sortir toute seule. » Tu souris à ton tour, l’embrassant finalement sur la joue pour disparaître dans la salle de bain et continuer ta visite. C’est beaucoup trop, tu as l’impression d’être une princesse alors que tu pourrais tout juste en être la servante. Tu mets l’eau chaude à couler et quand tu retournes dans la chambre, tu es seule, ça te fait soupirer mais tu pourras prendre la salle de bain autant que tu désires. Dans ta valise, tu récupères quelques affaires, tu ne sais pas encore comment tu vas pouvoir t’habiller. La chaleur de l’eau est agréable, tu ne t’éternises pourtant pas, une serviette autour de tes cheveux, une autre autour de ton corps, tu jettes un coup d’oeil au miroir, prenant le temps de te maquiller comme tu en as l’habitude. Simple, discret et pourtant, on voit la différence. Tu es plutôt contente de toi, c’est déjà bien. Là, tu peux retourner dans la chambre, t’attardant à la grande fenêtre qui mène au balcon que tu prends le temps d’ouvrir. Tu ne sais pas de combien de temps tu disposes, tu ne sais pas non plus ce que tu dois faire là, c’est encore un peu flou pour toi, autant qu’excitant. Dans ta valise, tu récupères des affaire pour t’habiller, une robe que tu ne pensais jamais mettre en réalité, bien trop habillée à ton goût mais c’est peut-être une bonne chose que tu l’ai apporté. Simplement, tu tresses tes cheveux de manière à les faire retomber sur ton épaule. Et quand tu retournes dans la chambre, il est là, assis sur le lit et il te faut te racler la gorge pour qu’il tourne un regard vers toi. « Tu ne les as pas trop traumatisé, c’est bon ? » Tu plaisantes évidemment, tu es un peu gênée d’être dans la même chambre que lui mais ça n’est pas le plus important, tu ne sais pas de quoi tu as l’air, tu ne sais pas où vous allez aller non plus, c’est effrayant. « J’ai terminé alors si tu veux y aller. Je… je vais m’installer sur le balcon pour lire un peu, sauf si tu as besoin que je prépare quelque chose. » Tu n’es pas son assistante, c’est certain mais tu ne sais pas non plus s’il attend quelque chose de plus de toi que ce pourquoi tu es venue.



Princesse malgré elle
Axel M. Palmer
cent admin
J'ai posté : 2197 messages et j'ai : 256 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicolas Simoes et pour finir je crédite : (c) signature Magma. (c) avatar MORPHINE

Axel M. Palmer
Ven 30 Aoû - 23:35

Ps : I love Paris
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko3_250
Ce n’est pas la première fois que tu te rends à Paris dans un voyage d’affaire. La marque que tu gères est française, le siège principal se trouve justement à la capitale. Dans le passé, tu avais pour habitude d’y aller au moins une à deux fois par mois mais depuis peu, tu as changé cette habitude. Tu voulais surtout voler de tes propres ailes et ne pas demander l’avis des investisseurs à chaque décision à prendre. Cependant, ce voyage est particulier puisque Lola t’accompagne. Tu ne voulais pas faillir à ta parole mais par dessus tout, tu voulais qu’elle connaisse Paris, ta deuxième ville. Tu voulais qu’elle découvre ses ruelles, ses restaurants et sa mode. Tu espères tout de même, qu’elle ne se fie pas aux films typiquement américains qui la glorifient un peu trop ; comme toutes les villes du monde entier, elle a ses mauvais côtés comme la pollution ou encore les bandits prêts à voler les sacs des jeunes femmes solitaires. D’ailleurs, tu réfléchis à une solution. Peut-être dois-tu demander à la jeune blonde d’être vigilante. De faire toujours attention quand elle se balade seule. Ou peut-être lui attribuer un garde du corps même si cette solution te semble un peu trop drastique. Sur cette idée, tes yeux se ferment alors que tu voulais à la base, lire quelques pages de ce livre acheté la veille. Visiblement, la fatigue est un peu trop puissante pour la négliger. Tu ne te réveilles que quelques heures plus tard sous la voix extrêmement douce de la jeune femme. Quand tu vois la ville grâce au hublot, un petit sourire s’installe sur tes lèvres. L’adrénaline te donne des ailes dans le dos. Là, tu es capable de tout affronter. Capable même de faire une nuit blanche. Tu ressembles à un gamin la veille de Noël et même si tu te retiens d’exprimer ta joie, la brillance dans tes yeux et ton sourire parlent pour toi.

D’accord. Mais si tu as besoin de quoi que ce soit, tu peux appeler le numéro tout près du téléphone. Bien sûr, ce n’est pas la première fois qu’elle voyage comme elle te l’avais confié dans le passé. Mais tu ne peux t’empêcher d’être aux petits soins avec elle. C’est dans ta nature d’être si attentionné et avec la jeune femme, tu l’es doublement de par la place importante qu’elle commence à avoir dans ta vie. Muni de ton téléphone et d’une tablette, tu quittes la chambre pour descendre jusqu’à la réception où tu t’installes. Tu commandes un café et soupires longuement ; tu n’es pas là pour te détendre. Tu es là pour ton travail et tu dois au moins t’assurer de quelques détails. Alors tu appelles directement le chef du projet qui t’envoie les données sur la tablette. Vous discutez des préparatifs, tu lui proposes aussi des alternatifs et lui promets d’être au siège le lendemain à huit heure du matin. Le défilé est programmé dans quarante huit heures mais tu es comme ça Axel, perfectionniste jusqu’au bout des ongles. Tu veux que tout soit parfait, qu’on néglige aucun détail peu importe son importance. Une heure plus tard, tu montes dans la chambre et bien évidemment, tu frappes contre la porte. Ne recevant aucune réponse, tu entres à l’intérieur et tu regardes à droite et à gauche. Certes, tu partages les lieux avec Lola mais tu tiens tout de même à lui donner assez d’espace. Tu t’installes sur le deuxième lit et tu poses ta valise à tes côtés pour sélectionner une tenue décontractée pour ce soir. Après tout, Lola a accepté de diner avec toi, une idée qui te fait doucement sourire. « Tu ne les as pas trop traumatisé, c’est bon ? » Quand on parle du loup. Tu la regardes et tu retiens ton souffle. Tu travailles dans la mode. La beauté, tu sais en être juge. Tu es … magnifique. C’est le bon mot même si tu le trouves faible face à son élégance. Elle sait être classe tout en étant simple, une qualité que peu de personnes détiennent, selon toi. Non c’est bon, tant qu’ils font du bon boulot. Dis-tu en récupérant ta trousse de toilette et tout le nécessaire pour prendre une bonne douche. Je file à la salle de bain, je reviens dans quelques minutes. Tu rejoins le geste à la parole et tu entres directement sous la douche. L’eau te fait un bien fou, te donnant une énergie supplémentaire. Ceci fait, tu te coiffes rapidement et tu sors ensuite de la pièce, une serviette autour de la taille. Comme elle te l’a dit, la jeune femme se trouve dans le balcon. Tu apprécies sincèrement sa discrétion. Elle te laisse à son tour, assez d’espace pour te changer, mettant un jean, chemise et des baskets. Tu laisses les smokings pour les occasions à venir. Lola ? Tu la rejoins dans le balcon, lui souriant doucement. C’est beau hein ? Vous avez une vue directe sur la Tour Eiffel, chose que tu apprécies énormément dans cet hôtel. Par contre, Paris n’est pas si différente de New York. Les pickpockets et les joyeusetés de ce genre existent ici aussi. Remarques-tu non sans faire une petite remarque. Tu me promets de faire attention quand tu sors toute seule s’il te plait ? Tu ne voudrais pas qu’il lui arrive du mal, tout simplement. Bon on y va. Le resto n’est pas si loin, on peut y aller à pied. Tu l’attends pour quitter la chambre ensuite l’hôtel. Quand vous commencez à marcher, tu lui tends une sorte de petit livret. J’ai pris ça tout à l’heure de la réception. Un plan de la ville et de tous les endroits sympas à visiter, si jamais ça peut aider. Dis-tu en lui montrant le chemin à prendre pour atteindre l’établissement que vous arrivez à voir à l’autre bout de la route. Le défilé aura lieu dans quarante huit heures, d’ici là tu peux faire tout ce que tu veux. Le jour J, tu auras un badge qui te permet d’aller dans les coulisses, les loges et être à la première rangée. Voilà. Un videur vous ouvre la porte et bien évidemment, tu laisses la jeune femme entrer en premier. Tu n’as pas besoin de réservation, ce restaurant tu le connais depuis si longtemps. Tu te sens parfaitement dans ton élément. Après une petite accolade avec le patron, vous vous installez dans ta table habituelle. Pour le moment on vous laisse tranquille, vous laissant le temps de choisir vos plats et vos boissons. Du coup, tu sais quoi faire d’ici là ? Demandes-tu sans prendre la peine de regarder le menu, tu sais déjà quoi prendre.





You don't own me
▂ I've seen a rich man beg, i've seen a good man sin, i've seen a tough man cry. I've seen a loser win and a sad man grin. I heard an honest man lie.

Merci !:
 

En ligne
Lola T. Manning
cent admin
J'ai posté : 2998 messages et j'ai : 131 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kirsten Zellers et pour finir je crédite : noralchemist. (Avatar) ; Eya (Signa) ♥

Lola T. Manning
Mar 17 Sep - 12:35

PS : I love Paris
Axel & Lola
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_oskc6zFqi71vbsl1xo1_250
Tu hoches la tête, tu sais que tu n’es pas perdue dans cette ville qui t’es inconnue, il est là, tu peux faire appelle à n’importe qui en cas de soucis mais en théorie, le temps d’une douche, tu ne risques pas grand chose. Tu souris et le regarde partir avant d’aller t’enfermer dans la salle d’eau. Rien que la chaleur qui envahit la pièce te fait du bien, te permet de te décontracter et tu ne cesses de sourire. Tu ne pensais pas un jour venir à Paris, pas pour assister à la Fashion Week en tout cas et c’est peut-être tout ce qu’il te fallait pour prendre un peu plus confiance en toi. Là, sous l’eau, tu peux réfléchir autant que te vider l’esprit et c’est la seconde option que tu choisis. Ne penser à rien, juste profiter du temps que tu as ici, aussi court soit-il. Tu ne regardes pas l’heure, tu sais qu’il est temps pour toi de te préparer et sortant enfin de sous l’eau, tu enroules une serviette autour de ton corps, une autre autour de tes cheveux pour rejoindre la chambre et prendre une robe dans ta valise. Ce n’est pas le genre de vêtement que tu porterais en temps normal même si tu ne portes que des jupes et robes. C’est juste, un peu trop. Tes cheveux noués en une tresse, tu te regardes dans le miroir. Ni trop, ni pas assez, juste suffisant et c’est tout ce qui compte. Tu souris à ton reflet avant de ressortir de la chambre et de voir qu’il se trouve là. Tu prends quelques secondes pour l’observer, sans perdre ton sourire et finalement, tu lui fais savoir ta présence par une petite question amusée. Axel n’est pas la représentation du terrifiant patron et tu doutes sincèrement qu’il puisse effrayer qui que ce soit mais après tout, tu ne le connais pas dans la milieu du travail. Quand il se retourne pour te regarder, tu sens le rouge te monter aux joues immédiatement. Face à son regard, face à ses mots qui te surprennent, tu ne sais pas comment réagir. « Ce n’est pas grand chose, mais si ça te plait, c’est ce qui compte. » Parce qu’après tout, tu ne veux pas lui faire honte, ça compte pour toi. Tu retrouves un sourire à sa réponse et toi, tu te rends sur le balcon quand il t’annonce aller à son tour dans la salle de bain. Un livre à la main, la vue sur la Tour Eiffel, tu ne pouvais pas rêver mieux. Tu pourrais sans doutes rester ici pendant des heures à lire ou simplement à regarder ce merveilleux paysage. Tu ne t’en lasserais jamais. Un léger sursaut te prend quand tu entends sa voix dans ton dos, qu’il t’appelle, te fais savoir que c’est magnifique. C’est pas peu dire. « Je crois que je ne m’en lasserais jamais. » Tu t’appuies contre le dossier de ta chaise, ton regard qui se perd sur l’horizon mais tu l’écoutes malgré tout, tu entends ce qu’il te dit et tu graves chacun de ses mots dans ton esprit. « Je te promet de faire attention. Tu veux que je me trouve un garde du corps pour que tu sois plus rassuré ? » Tu le regardes en lui faisant cette promesse, en lui faisant cette offre qui est totalement exagérée. Mais si ça peut le rassurer, dans le fond, tu es prête à tout accepter. « Oui, on y va ! » Tu récupères sur la table ton petit sac et tu te lèves, lissant les plis de ta robe et le suivant finalement à l’intérieur de la chambre pour quitter l’hôtel. Tu ne sais pas où vous allez mais tu es certaine que ça sera génial. Il te temps un plan de la ville et quelques endroits à visiter et ça te fait plaisir qu’il ait pensé à toi. « Merci. Je regarderais ça ce soir ou demain matin, je ne sais pas encore ce que j’ai envie de voir à vrai dire. » Tu marches lentement, les talons, ce n’est pas vraiment ton fort mais heureusement pour toi, il va à ton rythme et comme il te l’a fait savoir, le restaurant n’est pas loin, vous arrivez rapidement. « Un badge carrément ? Je ne le montre pas mais tu n’imagines même pas à quel point je suis surexcitée ! J’ai tellement hâte d’y être et… tu penses que les coiffeuses et maquilleuses accepteront de m’apprendre quelques secrets ? » Tu ferais presque peur avec cet air d’enfant, de gamine perdue dans le monde des grands mais quand il est question de ce que tu aimes, tu n’as plus vraiment de limites, c’est plus fort que toi. Dans le restaurant, tu regardes autour de toi avant de prendre place à la table qui vous est assignée, tu aimes beaucoup les lieux, ce que ça renvoie. Mais une fois avec le menue entre les mains, tu te retrouves complètement perdue, gênée. « Axel ? Je ne parle pas un mot de français... » Tu lui dis en parcourant du regard le papier que tu as dans les mains, plantant finalement ton regard dans le sien. Tu es gênée oui mais tu finis malgré tout par en rire, c’est toujours mieux que de pleurer comme on dit. « Demain, j’irais probablement passer la journée dans les environs de la Tour Eiffel, je ne peux pas venir à Paris et ne pas aller sur les Champs-Elysée pas vrai ? » Tu affiches un grand sourire, c’est lui le français après tout, c’est lui qui peut t’apprendre ce que tu dois impérativement voir ou non.



Princesse malgré elle
Axel M. Palmer
cent admin
J'ai posté : 2197 messages et j'ai : 256 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicolas Simoes et pour finir je crédite : (c) signature Magma. (c) avatar MORPHINE

Axel M. Palmer
Sam 21 Sep - 15:23

Ps : I love Paris
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko3_250
Oui ce qu’elle porte te plait beaucoup. Tu apprécies énormément le fait qu’elle assume sa féminité et met en valeur ses atouts. Lola a de très belles courbes et tu trouves cela plaisant qu’elle les affiche dans des tenues loin d’être vulgaires. Selon toi, tout homme serait heureux d’être vu à ses côtés. Tu es même certain que certains regards se tourneront à son passage tout à l’heure. Une idée que tu gardes en tête alors que tu termines de t’habiller. Ce qui te frappe en plein fouet est le fait de trouver l’idée déplaisante. Concrètement, il y a rien entre la jeune femme et toi. Du moins, tu n’as jamais posé un regard avide sur elle, par respect et par autre chose aussi. Tu as ce problème de ne pas éprouver une envie sexuelle et jusqu’à présent, cet handicap ne s’évapore pas. Pas du tout. Alors que tu la rejoins sur le balcon, tu laisses à ton esprit le temps de se calmer de toutes ces interrogations ; ce soir, vous allez dîner ensemble, boire un petit coup et rentrer tranquillement. C’est le début idéal de son séjour sur ta deuxième contrée même si tu lui exprimes ta crainte ; il faut qu’elle soit vigilante. Tu n’as pas envie qu’elle soit victime d’une agression ou d’un quelconque vol. Quand elle émet l’hypothèse d’un garde du corps, tu lui souris doucement. Comme quoi, vous aviez eu la même idée. Je pense que ça peut attirer l’attention. Juste fais attention et évite de porter des bijoux de valeur, ce genre de choses. De toute façon, même si tu écartes l’idée d’un garde du corps, tu feras en sorte d’envoyer quelqu’un pour l’observer de loin. De cette façon si jamais un mal lui arrive, il saura intervenir directement et sans perdre du temps. Tu ne préfères pas le lui dire, tu aimes l’idée qu’elle se balade dans la ville sans avoir constamment peur qu’on vienne lui dérober ses biens. Tu voulais juste la mettre en garde comme on dit, vaut mieux prévenir que guérir.

Un rire quitte tes lèvres alors qu’elle t’interroge sur les badges. Quant à sa demande, elle ne te surprend pas des masses. Tu connais Lola la youtubeuse. Tu sais ce qu’elle aime et tu connais ses centres d’intérêt. Après tout, c’est grâce à ses vidéos que tu as fait sa connaissance. Ses vidéos qui t’avaient franchement attiré comme un aimant. Oui bien sûr un badge comme ça tu pourras entrer et sortir à ta guise. Dis-tu alors que vous vous installez à votre table. L’endroit est typiquement français, un peu similaire à un bistrot convivial où les plats sont un peu trop délicieux et généreux. Toi Axel, tu n’as jamais jugé un endroit de sa façade. Tu préfères toujours manger, observer les alentours, mesurer le professionnalisme du personnel avant de décider si l’endroit en vaut la peine ou pas. Tel est le cas de ce petit restaurant. Je laisserai un petit mot aux coiffeurs et maquilleurs, promis. Tu sais que ça lui fera plaisir et de ton côté, tu apprécies réellement voir le sourire sur ses lèvres. Ca te met de bonne humeur au point d’oublier qu’elle ne parle pas français. Tu lèves les yeux au ciel alors, soulignant ta connerie et tu déplaces ta chaise pour être à ses côtés. Tu te mets à lui expliquer le menu, lui parlant des spécialités françaises revisitées qu’offre le restaurant. Quand le serveur arrive, tu commandes un coq au vin, un de tes plats préférés, une bouteille de vin et tu attends que la jeune femme se décide avant de remercier chaleureusement le jeune homme. Ah oui c’est une bonne idée ! Dis-tu alors qu’elle t’a parlé de son programme de la journée de demain. Puisque tu es français et tu connais très bien, ta ville, tu essaies aussi de lui communiquer les endroits à visiter comme les musées. Je passerai la matinée au siège mais après je serai libre. Si tu veux, on ira faire un peu de shopping. Je suis sûr que tu trouveras quelques vinyles que tu n’as pas encore dans ta collection. Bien évidemment, tu n’oublies pas la première passion de la jeune femme. Le serveur ne met pas longtemps avant de vous apporter la bouteille de vin commandée. Après l’avoir gouté pour donner ton aval, il vous sert deux verres. Tu portes le lien pour trinquer avec la jeune femme. On ira ensuite sur les lieux de la fashion week si tu veux ? Comme ça tu verras où ça se produit et tout. Tu veux surtout la mettre à l’aise afin de passer un agréable séjour.





You don't own me
▂ I've seen a rich man beg, i've seen a good man sin, i've seen a tough man cry. I've seen a loser win and a sad man grin. I heard an honest man lie.

Merci !:
 

En ligne
Lola T. Manning
cent admin
J'ai posté : 2998 messages et j'ai : 131 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kirsten Zellers et pour finir je crédite : noralchemist. (Avatar) ; Eya (Signa) ♥

Lola T. Manning
Lun 9 Déc - 15:06

PS : I love Paris
Axel & Lola
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_oskc6zFqi71vbsl1xo1_250
Tu as bien compris que Paris, ce n’est pas aussi beau qu’on peut l’imaginer. En apparence, oui, mais pour le reste, c’est vrai que tu te doutais que c’était un peu comme New-York. Mais au moins vous êtes sur la même longueur d’ondes, tu ne plaisantais qu’à moitié en lui parlant d’avoir un garde du corps. Mais il a raison quand il dit que ça attirerait probablement un peu trop l’attention sur toi. « Je te promet de faire attention à moi. » Ca te touche sincèrement qu’il fasse autant attention à toi et prenne soin de ta personne. Tu en souris en te relevant pour finalement être prête à partir. Tu ne sais pas où vous allez mais c’est aussi ça qui est intéressant, le côté surprise de la soirée, ça te plait. Paris, c’était un rêve pour toi et le voilà qui se réalise, tu ne pensais pourtant pas ça possible un jour. Tu n’es pas non plus très riche, tu as ce qu’il te faut, c’est l’essentiel c’est vrai. Mais en venant ici à Paris, tu as l’impression que c’est une nouvelle richesse qui s’ajoute à ta vie, une nouvelle culture et pour tout ça, tu remercies Axel de t’avoir proposer ce voyage. Vous parlez un peu de cette Fashion Week et rien que le fait de savoir que tu auras un badge qui te donnera accès à à peu près tout, ça te fait rêver. « Tu es vraiment génial, merci ! » Tu comptes sur lui pour qu’il laisse ce petit mot comme il le dit et tu espères surtout que ça suffira à convaincre les professionnels qui travailleront sur les défilés. Tu prends le temps de regarder la façade du restaurant où vous vous rendez. Tu n’as jamais été très matérialiste alors même si l’extérieur ne te faisait pas envie, tu sais que tu aurais probablement envie d’y entrer, pour le principe de te faire ton propre avis. Tu te laisses guider, tu t’installes sans perdre ton sourire. Mais quand arrive le moment de choisir ce que tu dois prendre, te voilà coincée. Tu es un peu gênée mais tu finis par avouer à Axel que tu ne parles pas un mot de français, tu ne comprends donc pas ce que tu as sous les yeux. Tu l’écoutes attentivement, tu suis avec attention ce qu’il te dit à propos des plats et quand il finit par choisir, par prendre aussi une bouteille de vin, tu ne cherches pas plus loin et tu prends la même chose que lui. Tu ne prends pas beaucoup de risque, refusant de te retrouver avec quelque chose que tu n’aimerais pas mais si lui le mange, c’est que ça ne doit pas être si horrible que ça. Tu remercies le serveur d’un sourire et ton regard se repose sur Axel. Ton programme du lendemain sera des plus simples, tu aimerais voir tant de choses dans cette ville et pourtant, tu n’as pas beaucoup de temps. Mais tu sais déjà que tu ne peux pas passer à côté des Champs-Elysée, se serait probablement un grand sacrilège. « Tu es sûr que tu supporterais une après-midi shopping avec moi ? Je suis insupportable quand je suis dans les magasins et très difficile aussi. » Comme dit le vieil adage, mieux vaut prévenir que guérir alors oui, tu préfères le mettre en garde, ça risque de ne pas être de tout repos que de faire du shopping avec toi et tu préfères qu’il sache à quoi s’attendre. Tu reprends le silence quand le serveur revient vers vous avec la bouteille de vin et tu laisses Axel gérer les choses. Il est probablement plus doué que toi qui ne touches généralement pas une goutte d’alcool. Tu souris en le regardant faire, il a quelque chose dans son comportement que tu ne saurais pas réellement décrire, un quelque chose dont tu n’as pas l’habitude et qui te plait bien. C’est idiot de penser ça et tu chasses cette pensée en prenant à ton tour le verre qui vient de t’être servit pour trinquer avec lui, à vos quelques jours à Paris. « J’ai encore du mal à réaliser que je vais assister à la Fashion week, tu sais. Tu as l’habitude toi, ça fait partit de ton quotidien et tu dois me trouver bien bête d’en faire toute une histoire pour ça mais… c’est plus fort que moi. » Tu portes ton verre à tes lèvres pour masquer ta gêne, pour essayer de montrer que tu es détendue alors que c’est loin d’être le cas. « Tu sais, je ne saurais assez jamais te remercier pour tout ce que tu fais pour moi. Je sais que personne ne sait que derrière la youtubeuse, c’est moi mais… ça me touche quand même parce que ça sera un peu une surprise de pouvoir dire que j’étais bien là, que ça n’est pas une blague. » Si ta grande passion sont les vinyles, c’est certain que les vidéos font aujourd’hui partit de ton quotidien, elles ont fait de toi qui tu es aujourd’hui et ça, ça compte.



Princesse malgré elle
Axel M. Palmer
cent admin
J'ai posté : 2197 messages et j'ai : 256 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicolas Simoes et pour finir je crédite : (c) signature Magma. (c) avatar MORPHINE

Axel M. Palmer
Dim 22 Déc - 21:14

Ps : I love Paris
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko3_250
T’avais besoin d’entendre ces quelques mots particuliers. Tu voulais justement qu’elle te dise qu’elle fera attention dans les rues parisiennes. Ces rues, ne changent pas de celles qu’on voit un peu partout dans le monde. L’être humain n’est pas que bonté, il y a malheureusement des mauvaises graines. Comme on s’attend à ce qu’une personne nous donne un coup de main lorsqu’on est perdu, on peut s’attendre à ce qu’une autre nous dérobe nos biens sans crier gare. Mais maintenant que la jeune femme a compris qu’il ne faut pas trop idéaliser ta ville, tu peux passer à autre chose et ce soir tu l’invites à diner à l’extérieur. La nourriture à l’hôtel est fort savoureuse mais tu voulais un cadre moins professionnel et plus intime. Lola, tu l’apprécies réellement. Dès votre première rencontre, tu as su qu’une belle amitié naîtra entre vous. Sauf que plus le temps passe et plus tu te demande si ce qui vous lie est purement amical ou autre chose. Jusqu’à présent, tu n’arrives pas à définir ce “autre chose”. Tu comptes franchement sur ce séjour pour avoir des réponses. Pour le moment, tu veux profiter d’un bon dîner non sans fantasmer sur une bonne nuit de sommeil plus tard. Tu es aussi conscient que le décalage horaire vous fera voir des cauchemars les premiers jours mais tu es habitué. Et vu que la jeune femme a déjà voyagé en Europe, tu es certain qu’elle en connait un rayon elle aussi. L’histoire du badge balancée, tu secoues la tête quand elle te remercie. Toi, tu fais ton travail et tu voudrais qu’elle fasse elle aussi son travail non sans en profiter un maximum. Ce badge lui permettra de visiter les coulisses comme bon lui semble sans avoir constamment la sécurité sur son dos. C’est rien voyons ! Tu pourras aussi prendre des vidéos si tu en as envie. Je verrai tout ça avec ma secrétaire demain. De cette façon, Lola ne sera pas affrontée à un quelconque problème. Tu notes cela dans un coin de ta tête avant de te lever pour lui traduire le menu. Tu essaies tant bien que mal d’ailleurs de lui expliquer les saveurs de chaque plat et ce n’est pas une maigre affaire. La nourriture française est différente de la nourriture américaine et tu es certain qu’elle en fera l’expérience dans quelques minutes. Pour le moment, c’est l’heure de déguster le vin qu’on vous apporte. Tu pousses un son d’appréciation à son goût à la fois amer et sucré. Définitivement les vins français sont les meilleurs, selon ton expérience. Alors que tu lui affirme pouvoir trouver du temps libre pour partir en shopping avec elle, ses mots te font hausser les sourcils. Elle ? Difficile ? Tu as tellement du mal à visualiser cela. Ah oui ? Comment ça ? Tu te mets à hurler sur les vendeuses en leurs balançant la marchandise dans la gueule ? Tu as tellement du mal à l’imaginer faire ça au point d’en rire. Elle a piqué ta curiosité et tu espères qu’elle te donnera un peu plus d’explications sur le sujet. Ce rire se transforme en un sourire franchement heureux. Ses mots te touchent parce qu’elle semble réellement excitée par l’événement à venir. Et je suis sûr que tu t’amuseras beaucoup. Les non amoureux de la mode ne comprendront sûrement pas l’enthousiasme de la jeune femme. Toi, si puisque tu as été à sa place il y a quelques années de ça. Et elle ne s’arrête pas de te remercier. Tu sens ta fierté grandir non pas parce que tu lui rends service mais parce que tu la rends heureuse. Et ça me fait vraiment plaisir Lola. Instinctivement et sans l’avoir calculé, tu poses ta main sur la sienne. Et puis j’en gagne quelque chose puisque tu vas parler de ma marque dans tes vidéos ! C’était un peu trop tentant sur le coup au point de ne pas remarquer que ta main est toujours liée à la sienne. Tu n’en prends conscience que lorsque le propriétaire du restaurant s’approche et vous parle en anglais. Alors vous et votre petite-amie vous passez un bon moment ? Ta réaction ne se fait pas attendre. Non seulement tu retires ta main de la sienne mais en plus tu te mets presque à rougir et rire nerveusement. Non non on est amis. L’homme d’un certain âge ne semble même pas prendre en compte ce que tu dis, se contentant de te balancer un clin d’oeil avant de vous laisser. Toi, tu te sens un peu mal à l’aise. Je suis désolé pour … ça. Tu te racles la gorge et bois une gorgée de ton verre. Tu as subitement besoin d’une cigarette sans savoir si tu en as réellement besoin ou si le malaise te pousse à fuir la situation.





You don't own me
▂ I've seen a rich man beg, i've seen a good man sin, i've seen a tough man cry. I've seen a loser win and a sad man grin. I heard an honest man lie.

Merci !:
 

En ligne
Lola T. Manning
cent admin
J'ai posté : 2998 messages et j'ai : 131 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kirsten Zellers et pour finir je crédite : noralchemist. (Avatar) ; Eya (Signa) ♥

Lola T. Manning
Lun 13 Jan - 14:43

PS : I love Paris
Axel & Lola
Ps : I love Paris ~ Lola Tumblr_oskc6zFqi71vbsl1xo1_250
Tu ne pensais pas un jour venir à Paris, tu ne pensais pas que les choses seraient si facile en réalité. Toi qui t’es toujours donné du mal pour arriver à faire les choses par toi-même, voilà que tu es invité à la Fashion Week et rien ne pouvait te faire plus plaisir. Paris, le défilé, un badge d’accès, c’est presque trop pour être réel et tu serais presque tentée de te pincer pour être certaine que tu n’es pas en train de rêver. Ton sourire ne quitte pas tes lèvres, tu es incapable de penser à autre chose qu’à ces jours merveilleux qui t’attendent. C’est sans doutes idiot de se réjouir pour de si petit chose, mais rien que le fait qu’il t’annonce essayer de prendre du temps pour toi, pour que vous alliez faire les magasins, ça te donne le sourire, ça te fait plaisir. « Non, quand même pas. Je suis une pacifiste dans l’âme. Mais étant donné que je ne porte que des jupes ou des robes, je suis très exigeante dans le choix de la marchandise. » Oui, vraiment très exigeante et tu ne le caches pas, il finira bien par le découvrir si vous passez une après-midi à faire les magasins ensemble. Encore sur ton petit nuage à l’idée d’assister à la Fashion week, tu ne te gênes pas pour lui faire savoir, qu’il comprenne combien c’est important pour toi de passer ces quelques jours ici, en sa compagnie en plus de cela. « Je n’en doutes pas, j’ai déjà des millions d’idées sur ce que je vais pouvoir écrire par la suite. » Parce qu’il faut bien que tu prépares quelque chose avant de passer devant la caméra, sinon, tu sais très bien que tu ne réussiras jamais à faire les choses convenablement. « Tu pourrais peut-être aussi être un de mes invités un jour si le coeur t’en dit. » Tu ne lui imposes pas l’idée, tu ne fais que proposer et tu comprendrais très bien s’il te disait non, ce n’est pas non plus n’importe quoi que tu proposes. Un sursaut te traverse quand tu sens sa main se poser sur la tienne mais tu ne fais rien pour t’en dégager. Le contact est agréable, plaisant aussi et tu te contentes de sourire en reportant ton regard dans le sien. « Fais attention à ce que tu dis, tu ne sais pas encore ce que je vais bien pouvoir dire. » Un sourire, un léger rire et tu reprends contenance quand le propriétaire des lieux vous rejoint. Il a des mots qui te suprennent, des mots qui te font réagir aussi, comme Axel qui retire vivement sa main de la tien, te faisant perdre cette agréable chaleur que tu ressentais. Amis, oui vous êtes amis, rien de plus et tu ne sais pas pourquoi les gens ont besoin d’imaginer des choses quand un homme et une femme dînent ensemble au restaurant. Faut croire que l’amitié entre un homme et une femme ne peut pas exister, c’est ce que ça te laisse croire en tout cas. Tu ne dis rien, te contentes de sourire même si c’est difficile, tu ne sais pas réellement comment interpréter ses gestes, sa manière d’être une seconde, puis être différent celle d’après. « Tu n’as pas à t’excuser. » Tu souris en baissant le regard, incapable de soutenir le sien alors que tu ne sais pas exactement quoi penser de tout ce qui vient de se passer. Dans le fond, il ne s’est rien passé du tout, c’est ça le truc mais peut-être que tu aurais aimé, tu ne sais pas. « Et puis c’est assez flatteur qu’on puisse penser que nous sommes ensemble toi et moi, tu ne trouves pas ? » Tu ne sais pas ce qui te passe par la tête pour dire ça, tu le dis c’est tout et tu prends même ton courage pour venir toi-même reposer ta main sur la sienne. Tu ne sais pas pourquoi tu fais ça, tu ne sais pas pourquoi tu as envie de le faire mais il le fallait, comme pour te prouver quelque chose. « Alors tu penses qu’on pourrait juste profiter de cette soirée sans se prendre plus la tête que ça ? On le fait assez le restant de l’année, profitons d’être à Paris pour déconnecter. » Avant ce soir, jamais tu n’aurais osé faire une telle proposition. Avant ce soir, tu ne sais même pas si tu aurais accepté de venir seule au restaurant avec lui.



Princesse malgré elle
Contenu sponsorisé
Ps : I love Paris ~ Lola
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: All over the world
 :: All over the world
-
Sauter vers: