Scent of Scandals #38
SOS reviens à la charge ! Allez voir le nouveau Mag !
Newsletter numéro 48
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Nouvelle Intrigue
Venez fêter la saint-valentin par ici ! héhé
Sondage SOS
Nous attendons toujours vos avis dans ce sondage :
sondage SOS Ps : I love Paris ~ Lola - Page 2 201132147
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Ps : I love Paris ~ Lola - Page 2 1529876038
-56%
Le deal à ne pas rater :
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif naturel – ...
99 € 225 €
Voir le deal

Partagez
Axel M. Palmer
cent admin
J'ai posté : 2123 messages et j'ai : 279 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicolas Simoes et pour finir je crédite : (c) signature Magma. (c) avatar NYMPHEAS

Axel M. Palmer
Lun 20 Jan - 17:13

Ps : I love Paris
Ps : I love Paris ~ Lola - Page 2 Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko3_250
C’est vrai que tu as du mal à imaginer cette jeune femme, devenir une brutale lors de ses shoopings. Cette image ne correspond pas à la douceur qui semble innée chez elle. Et tu es certain qu’elle ne souffre d’aucune pathologie psychologique qui la pousse à devenir une personne totalement différente de ce qu’elle est déjà. Ses explications te semblent alors plus logiques que tous les scénarios que t’avais involontairement imaginé. Elle est juste plus exigeante. C’est vrai, tu avais déjà noté ce défaut que vous partagez d’ailleurs. Toi aussi tu es extrêmement exigeant. Pas seulement dans le choix de tes vêtements mais aussi dans ta vie de tous les jours. Tu te montres exigeant dans le choix des vins que tu consommes, dans le choix de tes mannequins, dans le nom des parfums liés à ta marque. Et la liste n’en finit jamais. C’est peut-être pour cette raison que vous réussissez là où plusieurs de vos concurrents ont échoué. Plus vous êtes sévères avec vous même et avec ceux qui vous entourent, plus vous êtes satisfaits de vos exploits. Oui je vois je vois … Mais rassure-toi, je suis patient et de bon conseil aussi. Ce qui, d’habitude, ne fait pas partie du caractère d’un homme. C’est bien connu, les hommes ne sont pas forcément patients d’où le fait qu’on les qualifient de bébé parfois. Et ils ont cette manie de ne pas s’éterniser dans le choix de leurs habits. Toi, tu n’es pas comme ça. Tu as peut-être un côté féminin que tu exploites que ce soit dans ton travail comme dans ta vie personnelle. La proposition de la jeune femme te surprend. Tu ne t’es pas attendue à cela mais au fond, ça te fait vraiment plaisir. Et bien j’accepte volontiers ! On parlera des détails plus tard si tu veux. Il y a des choses que tu as appris à faire comme être à l’aise devant une caméra ou un appareil photos. Ta place est certes derrière les projecteurs mais tu n’as jamais refusé une interview ou une séance photos tant que ça rend service à ta marque. Tu es prêt à tout pour maintenir l’héritage de ta famille et tu as su te donner les moyens pour y arriver. Votre présence ici en est la preuve. Si certains de tes concurrents restent éveillés tardivement pour les derniers détails, toi, tu as déjà vu et revus lesdits détails. Tout est justement lié à cette exigence que tu trimbales avec toi et qui jusqu’à présent ne t’as pas que rendu service. Mais ça, c’est une autre histoire et c’est pas le moment d’y réfléchir. Pour le moment, ce sont les mots du propriétaire des lieux qui circulent dans ta tête. Toi et ta petite-amie. Tu ne sais pas trop ce que vous aviez fait pour qu’il s’imagine une relation qui n’existe pas. A-t-il vu quelque chose que tu n’as pas remarqué ? Tu l’ignores réellement, te poussant à t’enfermer dans ta bulle de réflexion. C’est une chaleur imminente qui te sort de ta torpeur. Il suffit d’un coup d’oeil à la table pour comprendre sa provenance : la main de Lola sur la tienne. Elle te réchauffe le coeur sans parler de ses mots pertinents. Oui tu as parfaitement raison. Je voulais juste pas qu’il te mette mal à l’aise. Mais à bien y réfléchir, tu es le seul mal à l’aise dans cette table. Tu soupires alors de bien être quand on arrive à vos plats, te permettant de reprendre ta main sans grande conviction. Tu pourrais te poser des questions, à vouloir comprendre pourquoi elle a fait exactement la même chose que toi mais tu choisis de suivre son conseil et de ne pas te prendre la tête. Tout en attrapant les couverts, tu souris à la jeune femme. Bon appétit. Tu me diras si tu trouves ça bon ou si tu préfères largement la nourriture américaine. Un clin d’oeil et te voilà entrain de couper la viande, la dégustant avec le vin. La soirée se passe tranquillement pour vous avant que tu ne décides à voir l’heure. Selon toi, c’est le moment de rentrer surtout que la fatigue commence à se manifester dans tes muscles. Tu demandes alors l’addition et une fois le repas payé, vous rejoignez votre suite. Directement, tu fais signe vers le canapé. Je dormirai dessus, ça m’est l’air confortable. Tu lui laisses le lit evidemment, quand même tu as des manières.





You don't own me
▂ I've seen a rich man beg, i've seen a good man sin, i've seen a tough man cry. I've seen a loser win and a sad man grin. I heard an honest man lie.

Merci !:
 

Lola T. Manning
cent admin
J'ai posté : 2963 messages et j'ai : 90 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kirsten Zellers et pour finir je crédite : kiri (Avatar) ; Eya (Signa) ♥

Lola T. Manning
Jeu 6 Fév - 15:23

PS : I love Paris
Axel & Lola
Ps : I love Paris ~ Lola - Page 2 Tumblr_oskc6zFqi71vbsl1xo1_250
Paris, ville de Lumières, ville de beaucoup de choses en réalité. A l’heure actuelle pour toi, c’est aussi la ville où tu peux te sentir bien, toi-même, sans avoir à te poser plus de question que ça. C’est plaisant et agréable, c’est génial de ne pas avoir à te demander quand est-ce que tu dois rentrer chez toi, quand est-ce que tu dois partir travailler. Ici, à paris, tu n’as pas à avoir ces inquiétudes car tu es invitée, tu es ici parce qu’on veut bien de toi, on veut bien t’apprendre les choses d’un autre point de vue et c’est sans doutes ce qu’il y a de plus important pour une jeune femme comme toi, qu’on puisse te faire confiance. Tu sais aussi très bien que tu n’es pas facile à vivre, t’as tes qualités, t’as tes défauts comme tout le monde après tout. Là, c’est surtout le côté pénible quand tu fais du shopping que tu mets en avant, qu’il sache à quoi s’attendre s’il tient réellement à venir avec toi faire les magasins. Oh c’est vrai que tu ne diras pas non à un peu de compagnie, tu ne dis jamais non à ce genre de chose parce que c’est toujours plus agréable de faire ce genre d’activité à plusieurs. La mode, c’est un monde bien trop souvent méconnu du public, les gens ne savent pas ce qu’il y a derrière. Toi tu sais, Axel aussi et tu ne doutes pas que ça pourrait être intéressant pour ta chaîne s’il venait à participer à une ou plusieurs vidéos si le coeur lui en dit. Evidemment, c’est lui qui aura le dernier mot, c’est lui qui décidera mais la proposition est faites, c’est déjà ça. Finalement, alors que tu pensais que tout se passerait bien, les choses prennent une tournures bien différentes. Les choses deviennent clairement différentes et tu ne peux rien faire contre ça. Il y a le serveur, le patron peut-être, qui vient faire ce sous-entendu sur ta relation avec Axel et te voilà à ne pas savoir quoi dire, à ne pas savoir comment réagir quand il retire sa main de la tienne à toute vitesse. Tu peux comprendre la démarche, il n’y a pas de soucis avec ça mais c’est plus fort que toi de te sentir quelque peu vexée, que ça puisse être une honte pour lui qu’on vous imagine en couple ou quoique ce soit d’autre. Oui, c’est vexant, même pour toi la petite innocence, la boule d’amour, celle qui est si naïve que tu ne comprends pas les trois quarts de ce qui se passe dans le monde parce que ça te passe au-dessus. Il suffit d’un petit geste pour te sentir mal, pour venir de toi-même poser ta main sur la sienne comme il a pu le faire avant. Tu apprécies le contact, voilà tout, c’est aussi simple que ça en fin de compte, c’est juste une sensation plaisante que tu voulais retrouver. Tu veux qu’il comprenne que ça n’est rien, que ces mots prononcé par cet homme n’ont pas de réelle importance puisque lui comme toi savez ce qu’il en retourne de votre relation. c’était professionnel, vous êtes devenu des amis, voilà où vous en êtes. Tu as quand même l’impression d’être sauvée par le gong quand vos plats arrivent, que vous retrouvez chacun votre main et que vous pouvez déguster ce qu’on vous a apporté. Toi, tu regardes d’abord sceptique, tu as fait confiance au jeune homme, tu espères donc ne pas être déçue. « Bon appétit à toi aussi. » Tu n’es pas une grande mangeuse mais il faut dire que tout semble bien trop appétissant pour passer à côté. Une soirée tranquille, agréable, fatigante aussi à cause de ce décalage horaire et quand l’heure sonne pour vous de rentrer, tu ne peux qu’accepter l’idée d’aller enfin te coucher. Enfin, ça, c’était jusqu’à ce que vous vous retrouviez à l’hôtel, que tu réalises enfin que dans cette chambre, il n’y a finalement qu’un lit, que vous êtes deux et que tu te mettes à rougir. Tu es celle qui a été rajouté au dernier instant, et voilà que c’est lui qui veut prendre le canapé, ça ne serait clairement pas juste, ça ne serait pas vraiment normal non plus et tu ne veux pas qu’il passe une mauvaise nuit à cause de toi. Tu finis alors par arrêter son mouvement alors qu’il semblait prêt à se diriger vers le canapé, en lui saisissant le poignet. « Attend... » Tu l’arrêtes et viens mordre dans ta lèvre, gênée malgré tout par tout ça. « Le lit semble quand mettre être assez grand tu ne penses pas ? T’es pas obligée de dormir dans le canapé je veux dire… Ca sera pas aussi confortable et... » Tu te tais, tu essayes alors que tu relâches son poignet et que tu te diriges vers le balcon que tu as découvert un peu plus tôt, avant que vous ne partiez. Il faut que tu prennes l’air, il faut que tu calmes la rougeur de tes joues.



Princesse malgré elle
Axel M. Palmer
cent admin
J'ai posté : 2123 messages et j'ai : 279 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicolas Simoes et pour finir je crédite : (c) signature Magma. (c) avatar NYMPHEAS

Axel M. Palmer
Jeu 13 Fév - 18:52

Ps : I love Paris
Ps : I love Paris ~ Lola - Page 2 Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko3_250
Malgré tes anticipations, tu passes une agréable soirée avec la jeune femme. C’est vrai qu’au départ, t’avais des doutes. Vous ne vous connaissez pas énormément. Tu te rappelles encore de votre toute première rencontre où elle était extrêmement tendue et où tu essayais de la rassurer. Là, tu as l’impression que les rôles s’inversent. C’est elle qui te rassure quand le propriétaire des lieux tient des propos ambigus concernant ta relation avec la blonde. Toi, de base, tu ne voulais pas la mettre mal à l’aise. Tu voulais qu’elle s’amuse comme jamais à Paris, ta ville. La fatigue, le décalage horaire, tu es habitué à ce rythme de vie et puis voir de la joie dans son regard compense franchement tout le reste. A aucun moment tu ne voulais la vexer en niant catégoriquement toute liaison. A dire vrai tu ne sais pas trop ce qui se passe avec la jeune femme. Y a t-il quelque chose entre vous ? Ou bien est-ce le commencement d’une belle histoire d’amitié ? Tu ne sais pas, tu n’en sais rien. C’est ce qui t’a rendu si fébrile d’un coup. Il a suffit qu’elle mette sa main sur la tienne pour te calmer. D’habitude, tu n’es pas très tactile. C’est pas comme si tu portes une aversion hyperbolique pour le touché mais tu ne t’amuses pas à te coller à tout le monde non plus. Cependant, la peau douce et chaude de la poupée qui te fait face, te fait du bien et te fait aussi oublier ce petit épisode désagréable. Tu commences à manger tranquillement ton plat, appréciant le moment présent. Appréciant aussi le fait que tu te retrouves dans ton deuxième pays. D’ailleurs, tu penseras à prendre deux ou trois heures demain pour te rendre à la demeure familiale. Tes parents te manquent énormément, surtout ton père avec lequel tu partages des similarités contrairement à ta mère. Tu ne t’attarde pas sur ces pensées, tu dégustes ton dîner dans le calme essayant de temps à autre de converser avec la blonde.

Tes muscles te tirent. Tu n’es pas une chochotte mais le décalage horaire ainsi que l’épuisement commence à se faire sentir sur chaque parcelle de ton corps. Dans l’euphorie de passer une soirée avec Lola, tu as oublié de demander un lit supplémentaire. Merde. Ce n’est pas grave, penses-tu. Tu dormiras ce soir sur le canapé et demain tu feras le nécessaire. Tu t’apprêtes d’ailleurs à te poser sur le meuble quand tu te mets à sentir une pression sur ton poignet. Tu regarde la poupée, interrogateur. Petit à petit une expression de surprise se peint sur ton faciès. Tu ne t’es pas attendu à une telle proposition et cela te fait plaisir qu’elle puisse penser à ton bien être. T’en es sûre ? Bien sûr, sinon elle aurait pas tenue de tels propos. Tu hoches alors de la tête et tu t’enfermes un moment dans la salle de bain pour prendre une douche rapide et mettre un bas de pyjama ainsi qu’un débardeur. Paquet de cigarettes à la main, tu pars la rejoindre dans le balcon. Tu allumes la petite cancerette et tu souffles la fumée dans un petit soupir.  Tu as aimé ta première soirée à Paris ? On se demande sûrement pour quelle raison tu tiens à ce qu’elle s’amuse à tout prix. Et bien la réponse est tellement simple ; tu es comme ça. Tu tiens au bonheur des autres, oubliant parfois le tien dans le processus. Et puis, tu as tenu à l’inviter alors tu trouves cela normal de demander. Tu fumes tranquillement ta cigarette et quand celle-ci s’achève, tu l’écrasses dans le cendrier et tu files te brosser les dents. Enfin prêt, tu rejoins le lit où tu t’allonges sur le dos, un bras plié sous ta tête. Tu te sens bien là même si c’est un peu … grisant. Tu n’as jamais eu quelqu’un dans ton lit. Jamais. La nuit risque d’être un peu mouvementée tu en es conscient.  Bonne nuit Lola. Dis-tu alors que tu lui envoies un dernier sourire. Tu es certes fatigué mais en même temps, tu ressens comme une sorte d’envie d’aller la prendre dans tes bras. Une envie étrange, jamais ressentie auparavant. Une envie que tu essaies d’oublier sans grande conviction alors, au bout d’un moment, tu murmures.  Je peux te prendre dans mes bras ?




You don't own me
▂ I've seen a rich man beg, i've seen a good man sin, i've seen a tough man cry. I've seen a loser win and a sad man grin. I heard an honest man lie.

Merci !:
 

Lola T. Manning
cent admin
J'ai posté : 2963 messages et j'ai : 90 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Kirsten Zellers et pour finir je crédite : kiri (Avatar) ; Eya (Signa) ♥

Lola T. Manning
Mer 19 Fév - 15:19

PS : I love Paris
Axel & Lola
Ps : I love Paris ~ Lola - Page 2 Tumblr_oskc6zFqi71vbsl1xo1_250
Qu’est-ce que tu dois faire ? Ca, tu n’en as pas la moindre idée, tu n’as jamais été doué pour tout ça, pour gérer les choses les plus simples de la vie. Vous êtes là, dans cette chambre d’hôtel qui finalement est la vôtre. Toi, tu n’aurais pas dû être là, tu as été rajouté au dernier moment, c’est un peu de ta faute s’il se retrouve à vouloir dormir sur le canapé. Et c’est comme ça que tu choisis, que tu décides que non, ça n’arrivera pas. D’un geste simple, tu attrapes son poignet, tu parles sans vraiment être compréhensive et tu le regardes enfin, un maigre sourire sur tes lèvres. Tu ne sais pas pourquoi tu te sens aussi gênée alors que vous êtes amis finalement, enfin c’est ce que tu penses. Ca devrait être facile, ça ne l’est pourtant pas. « Certaine. Je ne veux pas qu’on m’accuse de t’avoir fait passé une mauvaise nuit en te faisant dormir sur le canapé. » Tu te permets un léger rire, tu essayes juste d’être détendue, décontractée mais c’est loin d’être le cas, tu te sens un peu plus nerveuse même mais au moins, il semble accepter, c’est déjà ça. Quand tu le vois disparaître dans la salle de bain, tu profites de la solitude pour quitter ta robe et mettre un vieux t-shirt et un short. Ca ira très bien pour la nuit et presque aussitôt ensuite, te voilà sur le balcon. En fait, si tu le pouvais, tu penses bien que jamais tu ne quitterais ce petit lieu de paradis. La vue est beaucoup trop belle pour t’en passer maintenant que tu l’as découverte. C’est idiot, à New-York tu as vu sur l’océan, c’est différent, pas aussi magique. Tu ne comptes pas le temps qui passe avant qu’il ne te rejoigne mais tu souris à son interrogation, toujours à veiller que tu te sentes bien, c’est ce qui fait que tu l’apprécies. « Même si le décalage horaire commence à avoir raison de moi, j’ai passé une merveilleuse soirée. » Tu souris, sincèrement, parce que c’est vrai ce que tu lui dis, tu ne t’es pas sentie aussi bien depuis bien longtemps et c’est agréable comme sensation. Le regard rivé sur la ville tu finis par lui adresses un dernier sourire avant de rentrer pour prendre la salle de bain et finir ce que tu as à faire. Tu ne sais pas comment se passeront les jours à venir dans cette ville, tu aimerais juste pouvoir profiter le plus possible. Quand tu retournes dans la chambre, c’est pour t’allonger directement dans ce grand lit que tu t’apprêtes à partager. Tu n’arrives pas à savoir ce que tu ressens vraiment, tu n’arrives pas à savoir si c’est positif, négatif ou entre les deux. C’est juste là, c’est pas forcément désagréable. Le regard fixé sur le plafond, tu remarques à peine que tu as été rejoint. Non tu le remarques quand tu l’entends te parler et tu souris une nouvelle fois. « Bonne nuit Axel. » Alors c’est comme ça que ça se passe, c’est comme ça que ça commence, voire que ça finit sans que tu ne puisses rien faire d’autre, bloquée par tes propres pensées. T’es juste là, prête à t’endormir, comme si de rien n’était. En même temps, il n’est rien, c’est ça qu’il faut que ton esprit enregistre, bien qu’il ne semble pas des plus coopératif ce soir. La faute au décalage horaire encore, probablement. Mais alors que tu fermes les yeux, tu l’entends, tu entends ses mots qui te font tourner la tête vers lui comme si tu cherchais à être sûre d’avoir bien entendu. Te voilà simplement prise au dépourvu, à ne pas savoir quoi dire, quoi faire, quoi répondre à cette pourtant simple question. Alors tu ne dis rien pour te rapprocher de lui et venir poser ta tête sur son torse, laissant ses bras t’entourer comme si vous aviez fait ça depuis toujours. La sensation n’est pas désagréable, loin de là même. Elle est juste inconnue et il te faut l’apprivoiser en quelque sorte. « Je… c’est étrange pas vrai ? » Parce qu’entre vous, il n’y a jamais eu de ça, il n’y a jamais eu aucune ambiguité, aucun geste ou paroles qui laisse à croire qu’il y aurait un jour plus qu’une grande amitié. « A quoi tu penses ? » Tu ne sais pas s’il dort déjà, tu ne sais pas si tu peux demander ça aussi simplement mais tu as comme besoin de savoir, si pour lui aussi ça sonne aussi étrange que pour toi.



Princesse malgré elle
Axel M. Palmer
cent admin
J'ai posté : 2123 messages et j'ai : 279 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicolas Simoes et pour finir je crédite : (c) signature Magma. (c) avatar NYMPHEAS

Axel M. Palmer
Dim 23 Fév - 18:26

Ps : I love Paris
Ps : I love Paris ~ Lola - Page 2 Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko3_250
« Certaine. Je ne veux pas qu’on m’accuse de t’avoir fait passé une mauvaise nuit en te faisant dormir sur le canapé. » Sans crier gare, tu la suis dans un petit rire amusé. Au fond, tu sais qu’il ne s’agit pas de la vraie raison. Au fond, tu sais qu’elle te ressemble sur beaucoup de points, Lola. Elle est comme toi, elle pense au bonheur des autres et elle est loin d’être égoïste. Quelqu’un d’autre aurait accepté ta proposition sans se sentir mal à l’aise parce qu’il aurait pensé à son bien être avant tout le reste. Ce n’est pas le cas de la jeune femme et tu apprécies cette attention. Toi, tu es un gentleman. Tu as été éduqué dans la politesse et la courtoisie. Visiblement, c’est le cas de la jeune femme aussi. Alors que tu penses au déroulement de la soirée et à ce partage de lit improvisé, tu allumes une cigarette une fois dans le balcon. La vue ne cessera jamais de t’étonner et surtout de t’émerveiller. D’ailleurs, vous êtes deux dans cet état d’esprit. Tu trouves tout de même le moment propice pour l’interroger sur ses ressentis concernant sa première soirée à Paris. Le “merveilleuse soirée” te fait un peu trop chaud au coeur et le sourire que tu arbores en est la preuve. Tu es surtout content qu’elle s’est focalisée sur le bon côté des choses, oubliant le petit incident au restaurant. Concrètement, ce n’est rien de grave mais au fond, ça te travaille encore. A quel moment exactement, tu as montré un intérêt charnel pour la jeune femme pour que le propriétaire des lieux pense que vous êtes en couple ? Tu l’ignores. Ca te trotte dans la tête car à aucun moment, tu n’as désiré mettre Lola mal à l’aise, remarquant qu’en réalité, tu l’es plus que de raison. Un clignement de cils et tu zappes cette histoire. Il le faut bien puisqu’une nouvelle épreuve se présente à toi ; partager ton lit avec quelqu’un. Ce n’est pas courant chez toi. Même quand ta meilleure amie vivait chez toi, tu n’as jamais ô grand jamais dormi dans le même lit qu’elle. Cela vous arrivait de papoter tard dans la nuit dans l’une de vos chambres mais quand l’heure de dormir sonnait, chacun rejoignait les bras de Morphée dans son propre antre.

Les bonnes nuits échangés, malgré la fatigue, tu n’arrives pas à t'endormir. La respiration régulière de la jeune femme te rappelle constamment qu’elle est là, tout près de toi. Et étonnement, l’envie de la prendre dans tes bras se manifeste alors tu ne résistes plus et tu poses cette question. Tu n’es même pas sûr qu’elle t’a entendu. Peut-être qu’elle est déjà partie dans le monde des songes. Seulement, quand tu ressens son corps se mouvoir pour se rapprocher et sa tête se poser sur ton torse, tu comprends qu’elle accepte ta demande. Le plus naturellement du monde, tu glisses une main autour de son dos, serrant doucement son bras. Pourtant, tu n’arrives toujours pas à dormir ce qui fait que tu soupires en première réponse à sa question. A quoi tu penses ? À cette situation. C’est un peu … bizarre, tu trouves pas ? Ta main remonte légèrement pour se poser sur ses cheveux que tu câlines avec beaucoup de tendresse. Mais ce n’est pas désagréable. Non pas du tout. Ressentir une chaleur humaine se mêler à la tienne, à un goût particulier que tu veux exploiter jusqu’au bout. Alors, tu fais quelque chose que tu ne pensais pas pouvoir réellement faire. De ton main, tu fais relever le visage de la jeune femme à la hauteur du tien. Ses lèvres poches des tiennes, tu ne résistes plus et les goûtes. C’est grisant, un peu surréaliste et par dessus tout, tu ressens une petite envie d’aller plus loin. Il faut être aveugle pour ne pas succomber à son charme. Elle est belle, douce, très intelligente. Elle représente tout ce qu’un homme désire. Pour le moment, tu n’essaies pas d’aller plus loin qu’un simple baiser. De peur de la brusquer, la peur de se faire rejeter aussi. Mais au fond, tu te dis que si tu as envie d’essayer de savoir si les femmes t’attirent, tu ne pourras pas trouver mieux que Lola. Il faut juste savoir si elle aussi, elle ressent la même envie ou si elle ne te voit que comme un ami précieux.




You don't own me
▂ I've seen a rich man beg, i've seen a good man sin, i've seen a tough man cry. I've seen a loser win and a sad man grin. I heard an honest man lie.

Merci !:
 

Contenu sponsorisé
Ps : I love Paris ~ Lola
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: All over the world
 :: All over the world
-
Sauter vers: