Scent of Scandals a besoin de vous !
Votre avis compte plus que tout afin de nous aider à nous améliorer. Ici vous en saurez plus !
Newsletter numéro 50
De nouvelles choses à découvrir dans ce sujet ! Laissez un petit commentaire et surtout, restez chez vous ! love2
Nouvelle Intrigue
A côté de l'intrigue confinement, venez découvrir intrigue le pays des songes !
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$ It is not love that is blind, but jealousy (Quinn-Rose) 1529876038
Le Deal du moment : -30%
Enceinte connectée Amazon Echo (3ème ...
Voir le deal
69.99 €

Partagez

It is not love that is blind, but jealousy (Quinn-Rose)

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan :: Pussycat Lounge
Alaïs Tucker
outs admin
J'ai posté : 1282 messages et j'ai : 171 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Alaïs Tucker
Lun 17 Juin - 23:42

It is not love that is blind, but jealousy
@Quinn-Rose Walsh

Metro boulot dodo… Il faut avouer que c’est ce qui rythme ta vie depuis bien trop longtemps Alaïs, mais c’est le rythme que tu t’es imposée pour l’assurance d’une belle vie pour ta petite soeur, cette même petite soeur qui vient de finir ses études, même mieux, qui vient d’assurer comme une chef ses études en finissant major de promo et embauchée par le FBI. Tu es tellement fière d’elle que tu ne peux t’empêcher de sourire depuis que vous avez reçu ses résultats, la remise des diplômes n’est pas encore passé mais tu as tellement hâte d’être devant cette scène à voir ton amour de petite soeur recevoir le résultat de toutes ces années d’efforts. C’est sans doute pour ça que tu es si souriante ces derniers temps, même si tu dois bien avouer que maintenant qu’Ishtar va avoir un boulot, et sa vie réellement à elle, tu as peur de perdre ta place dans sa vie, peur qu’elle n’ait plus autant besoin de toi. Mais tu chasses bien vite cette idée de ta tête lorsque tu entends la musique changer. Cette nouvelle chanson, tu sais ce qu’elle indique, tu as pu apercevoir quelques répétitions des danseuses, et là tu sais très bien qui va appraitre sur scène, et tu sais aussi très bien que tu vas apprécier ce que tu vas voir. Quinn-Rose va faire son show, et tu as hâtes de voir ça. Tu ne t’en rend pas compte, mais depuis quelque temps tu as bien facilement le regard qui se porte sur la scène lorsque cette jolie blonde offre son spectacle à ces messieurs qui ne la lâche pas des yeux eux non plus. Tu ne peux pas leur en vouloir, il est très difficile de regarder ailleurs lorsqu’elle est sur scène, après tout, tu en fait de même, et lorsqu’un de tes collègues te le fait remarquer, tu fais mines de ne pas comprendre en levant les yeux aux ciels. Parce que tu vas me dire que tu ne la regardes pas toi peut-être ? Tu ris avec lui parce que même s’il ne te donne pas de réponse, tu vois à sa grimace faussement innocente que tu as raison, et vous retournez à vos jobs respectifs, l’amusement clairement visible sur vos visages. Tu sers les boissons qu’on te commande, mais tu ne peux t’empêcher de relever les yeux de temps à autres sur Quinn-Rose, finissant presque dans un sursaut lorsque celle que tu observes l’air de rien finit par être juste là, sous tes yeux, devant le comptoir. Un rire un peu gêné s’échappe alors de tes lèvres qui s’étirent en un beau sourire sans que tu ne le gères réellement. Alors, qu’est ce que je sers à la star du jour ? Tu sais qu’elle ne reste pas après ses shows, ou en tous cas très rarement, alors c’est un peu ta façon à toi de lui faire comprendre que tu ne serais pas contre un peu de compagnie ce soir même si tu laisses une ouverture pour elle de refuser, bien que ton regard la supplie implicitement de rester au moins un peu.
Quinn-Rose Walsh
beta admin
J'ai posté : 15965 messages et j'ai : 716 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicola Peltz ♥ et pour finir je crédite : Avatar by cosmic light profil & signature par moi-même

Quinn-Rose Walsh
Ven 21 Juin - 18:56
It is not love that is blind, but jealousy
Alaïs & Quinn-Rose


Les lumières se tamisent. Le projecteur se focalise sur la scène et toi, tu prends une grande respiration. Ces gestes, tu les connais tellement par coeur. Même si ton entrée n’est jamais la même, la finalité ne change pas ; ce soir tu vas danser comme tu n’as jamais dansé. Tu n’as pas besoin de regarder la salle pour voir que tous les regards sont braqués sur toi. Mine de rien, il y en a qui viennent seulement pour te voir te déhancher pendant dix minutes. Pourtant, tu n’es pas celle qui montre le plus parmi toutes les danseuses exotiques. A chaque fois, tu n’affiches que quelques parcelles de ta peau sans jamais tomber dans la vulgarité. Tel est ton contrat avec le directeur. Au départ, il était réticent. Au départ, il voulait une stripteaseuse qui se désappe totalement sur scène voire même continue de se balader à poils pendant toute la nuit. Tu lui as proposé autre chose. Tu crois au pouvoir de la manipulation ; tant que les clients n’ont pas encore vu tout ton corps, ils continueront de venir par curiosité. Ils continueront de rêvasser en devinant la texture de ta poitrine et la couleur de l’intérieur de tes cuisses. Ils continueront de boire et d’apprécier tes mouvements contre cette barre de fer ainsi que tes provocations sensuelles. C’est ce que tu fais Quinn-Rose, tu les laisses à chaque fois sur leurs faims te contentant de retirer ton soutien gorge dos à la salle. Le tissu entre tes doigts, tu le balances derrière toi non sans cacher ta poitrine sous les sifflements de tous ces mâles en ruts. Un baiser papillon et tu disparais ensuite derrière les rideaux. La première chose que tu fais est de retirer tes bottines rouges pour les remplacer par une paire de basket. Tu enlèves ensuite ta tenue afin de mettre une jupe taille haute ainsi qu’un haut qui cache à moitié ton ventre. Cette fois, tu ne comptes pas rentrer directement parce que ce soir, tu as quelque chose à célébrer. En effet, les semaines pénibles des révisions et des partiels sont bien derrière toi. Les nuits blanches passées à faire des exercices sont terminées, maintenant tu es libre. Tu as l’été devant toi pour t’amuser surtout que tu as réussi tes examens, te permettant de non seulement réussir cette année universitaire mais aussi de garder ta bourse. Tes pas te ramènent vers le bar où tu t’installes rapidement, levant la tête vers Alaïs. Sa réaction te fait hausser un sourcil, comme si elle ne s’attendait pas à te voir là, devant elle. Ca te fait sourire largement. Du champagne ! Je voudrais boire à ma réussite ce soir ! Tu as fait en sorte qu’elle soit la seule à écouter tes mots. Après tout, elle est la seule à savoir qu’en fait, tu es étudiante à Columbia. D’ailleurs, ça te rappelle de devoir avoir des nouvelles de sa soeur un peu plus tard mais pour le moment, tu es d’humeur taquine. Alors … ça t’a plu ? Demandes-tu, un sourcil arqué et un sourire en coin. Oh oui, bien sûr que tu as remarqué ses regards sur toi. Faut dire que ça devient presque une habitude même si elle essaie toujours d’être discrète. Tu vois bien que quelque chose a changé depuis votre sortie ensemble. Quoi, comment, pourquoi, tu ne sais pas et tu es bien curieuse d’en savoir plus. Tu lèves le verre toute seule comme pour porter un toast. A ma réussite inespérée. A la fin de cette torture ! Trempant tes lèvres dans le liquide, tu sembles bien amusée. Faut pas se méprendre, tu aimes énormément tes études c’est juste que, comme tous les étudiants, tu détestes cette période des examens. Tu glisses le verre sur le comptoir et croises tes jambes. Tu appuies ton menton contre la paume de ta main, ton coude contre le bois foncé du bar. Et ta soeur, elle a réussi ? Tu oses croire que la réponse sera positive. Elle t’a parlé de sa soeur et tu as compris à quel point elles sont proches. Tu crois que si sa soeur a échoué, elle serait pas de bonne humeur ce soir.


AVENGEDINCHAINS




her ghost in the fog
♣️ ▂ she was divinity's creature that kissed in cold mirrors. a queen of snow, far beyond compare
Alaïs Tucker
outs admin
J'ai posté : 1282 messages et j'ai : 171 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Alaïs Tucker
Lun 26 Aoû - 22:59

It is not love that is blind, but jealousy
@Quinn-Rose Walsh

Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle soit si proche de toi d’un coup mais tu ne t’attendais encore moins à ce qu’elle réponde positivement à ta proposition d’une boisson. Tu commences à la connaître, tu sais qu’elle ne reste jamais après son service, ou vraiment très peu souvent, tu sais aussi qu’elle n’est pas du genre à boire de l’alcool en ayant cours le lendemain, mais c’est justement ce qui te fait tilt. Si tu n’as pas compris ce qu’elle voulait fêter, de quelle réussite elle était entrain de parler sur le coup, le fait de réfléchir à tout ça te rappelle alors que les examens sont bel et bien finis, comme pour ta petite soeur, et c’est en comprenant ceci que tu assimiles ses paroles, entraînant alors un grand sourire sur ton visage. Hey félicitations ! Tu te rends compte que ta joie est peut-être un peu trop sonore parce que des collègues portes leur regards sur vous et tu souris de façon désolée envers eux avant de reporter ton regard sur la jolie blonde. Je suis désolée… . Tu ris doucement tout en attrapant une coupe de champagne pour y verser de ce liquide pétillant que Quinn-Rose vient de commander et lorsque tu lui tends et que tu entends sa question, tu comprends à son regard de quoi elle est entrain de parler, et tu hésites un instant entre faire l’ignorante ou bien assumer le fait que tu n’es pas capable de la regarder lorsqu’elle est sur cette scène ni même lorsqu’elle est ici, en face de toi. Mais tu n’es pas une menteuse Alaïs, et c’est sans doute ce qui entraîne ce petit sourire en coin précédé d’un nouveau petit rire. Ya bien pire à regarder, ça il n’y a pas de doute… C’est tout ce que tu as trouvé pour répondre positivement sans avouer clairement tes pensées, mais tout ton visage te trahit de toute façon même si tu n’en as pas vraiment conscience. Elle porte un toast, et tu la remercie de ne pas insister sur le sujet pour le moment d’un sourire, alors que tu hoche la tête pour approuver ce toast qu’elle prononce. Tu continues de servir les clients qui s’amasse à vos côtés, après tout cela fait partie de ton boulot, mais tu ne prêtes réellement attention qu’à la blonde sans même t’en cacher revenant vers elle dès qu’elle parle d’Ishtar. Oui elle a été au top ! Elle a même décroché un job dans la foulé ! La fierté se lit très clairement dans ta façon de réagir, masquant pour l’instant la peur que cela entraîne aussi en toi. Et toi alors ? Ta réussite te mène à quoi ? D’autres années t’attendent, ou un job qui m’empêcherait de te voir danser jour après jour ? Tu ne prononces pas le mot “étude” ou n’importe quel autre mot qui laisserait comprendre le secret de la jeune femme, mais tu cherches volontaire à changer de sujet pour être sûr que personne ne comprennent votre conversation, après tout elle t’a confié cette partie de sa vie et tu ne tiens pas à entacher la confiance qu’elle peut avoir en toi, tout comme tu aimes cette confiance que tu portes en elle sans même réellement savoir ce qui a entraîné ce lien entre vous. SOS a voulu foutre la merde, et au final elle vous a très certainement aidé à vous rapprocher. Tu devrais peut-être penser à la remercier un jour pour ça...
Quinn-Rose Walsh
beta admin
J'ai posté : 15965 messages et j'ai : 716 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicola Peltz ♥ et pour finir je crédite : Avatar by cosmic light profil & signature par moi-même

Quinn-Rose Walsh
Jeu 29 Aoû - 17:45
It is not love that is blind, but jealousy
Alaïs & Quinn-Rose


L’enthousiasme de la jeune barmaid entraîne quelques regards indiscrets sur elle, sur toi. De ton côté, tu fais comme si tu n’étais pas concernée par ses mots, histoire de sauver les apparences. Tu es fière de ce que tu as accompli Quinn-Rose, ce n’est pas ça le problème. Tu ne veux tout simplement pas en parler à tout le monde de peur de voir la nouvelle s’ébruiter un peu trop. Au point d’arriver aux oreilles de la doyenne. Tu risques gros ; une étudiante de Columbia est en réalité stripteaseuse dans un club. Oui, cela entache la réputation de l’université qui s’en foutront de tes résultats. Tu n’auras plus de bourse et tu seras même virée ce qui veut dire, devoir rentrer en Irlande. Voilà, tu risques gros et justement, tu préfères éviter les conséquences d’un trop plein de confiance probablement mal placée. La seule en qui tu as confiance est Alaïs. Tu ignores d’ailleurs, comment vous en êtes arrivées là. Elle était pour toi, qu’une autre employée de laquelle tu dois te méfier. Là, ça a changé depuis le dernier coup de SOS. Elle pensait pouvoir foutre la merde. Elle pensait que tu es cette éternelle gamine amoureuse des conflits. Non, tu as changé Quinn-Rose. Si dans le passé tu as fait des choses affreuses consciente de faire du mal aux autres, maintenant tu essaies de devenir une meilleure version de toi-même. Alors oui, si SOS recommence, tu feras exactement la même chose surtout que ça t’a fait gagner une alliée dans ce boulot de merde. Quand la jeune femme s’excuse, tu secoues la tête négativement. Ce n’est pas la mort sachant que vos collègues se sont retournés à leurs occupations sans demander leur reste. Tu en profites pour taquiner un peu la jeune femme. Ses mots sont peut-être évasifs mais ses traits eux, sont assez révélateurs. Ca te fait rire à ton tour. Je vais prendre ça pour un compliment. Tu ne préfères pas t’éterniser sur le sujet. Tu vois bien qu’elle est passablement mal à l’aise et ce soir, tu as envie de bonne humeur et de rire sincère. Goutant une nouvelle fois au champagne, tu te rends compte qu’elle t’a pas berné. Elle t’a servi de la bonne qualité, un geste qui te fait bien chaud au coeur. Tout comme sa réponse concernant sa soeur. Tu esquisses un grand sourire franchement contente pour elles. Félicitations à elle aussi ! Elle va travailler dans quoi ? Tu fais sortir une cigarette que tu coinces entre tes lèvres. Tu n’es pas une fumeuse mais tu aimes bien en griller une parfois avec un verre d’alcool. Ca te rend pas accro pour autant. Il me reste encore quelques années oui donc … tu vas pas te débarrasser de moi aussi facilement. Non sans rire, tu lui fais un petit clin d’oeil amusé. Tu finis la coupe de champagne et tout en éloignant le récipient vide, tu reprends la parole. Un martini s’il te plait ! Ce soir je vais me saouler ! Difficile à dire si tu es sérieuse ou si tu fais une blague juste pour montrer à quel point tu es heureuse de ta réussite. Tu accentues même le doute en ajoutant. Je compte sur toi pour me ramener plus tard chez moi. Grand sourire sur les lèvres, tu te rends compte de l'ambiguïté de tes mots. Tu fais une toute petite grimace. Non sérieusement tu fais quoi après ton service ? On prendra un petit café ? Tu lui imposes rien bien sûr. Elle peut parfaitement prétendre la fatigue ou un emploi de temps chargé le lendemain. Tu comprendras et tu n’insisteras pas. En réalité, tu ignores la raison pour laquelle tu restes dans son champ de vision. Pourquoi tu continues à lui faire la discussion alors qu’elle travaille. Pourquoi tu t’intéresse à elle et personne d’autre. En voilà des questions auxquelles tu dois répondre le plus tôt possible.


AVENGEDINCHAINS




her ghost in the fog
♣️ ▂ she was divinity's creature that kissed in cold mirrors. a queen of snow, far beyond compare
Alaïs Tucker
outs admin
J'ai posté : 1282 messages et j'ai : 171 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Alaïs Tucker
Dim 3 Nov - 21:59

It is not love that is blind, but jealousy
@Quinn-Rose Walsh

Tes mots sont évasifs parce que tu n’es pas sûr que ton attirance et ton intérêt pour Quinn-Rose est réciproque et tu ne veux en rien gâcher ce lien qui se crée entre vous deux, mais lorsqu’elle fait savoir qu’elle prend ça pour un compliment, ton sourire laisse comprendre qu’elle peut parce que s’en est réellement un. Tu sais très bien que ce boulot n’est pas toujours un pure plaisir, tu as été sur cette scène toi aussi à tes débuts dans ce club, alors oui tu sais que parfois on a pas la choix, mais tu aussi très bien ce que tu ressens quand tu la vois la-haut, quand son corps se met à bouger de la sorte, jalousant sans rien dire la moindre personne qui pose son regard sur elle. Mais ça fait parti du métier et surtout, tu n’as absolument rien à dire, elle ne doit absolument rien, et même si c’était le cas, même si vraiment il y avait quelque chose entre vous deux, tu sais très bien que tu ne lui dirais rien non plus, elle saurait bien sûr ce que tu ressens face à ça, mais tu ne l'empêchera jamais de bosser, tu continueras seulement de profiter de la vue et peut-être qu’en effet, tu t’arrangeras pour changer tes horaires et être sûr que tu seras toujours là en même temps qu’elle. A cette pensée tu te traite toi même de psychopathe et tu secoue la tête pour te remettre les idées en place puisque cette situation n’a aucune raison d’être envisagé et surtout, la jolie blonde a continué de te discuter avec toi et qu’il serait plus sympa de ta part de lui répondre. Tu lui explique alors la situation d’Ishtar, laissant ressortir toute la fierté qui émane de toi lorsque tu penses à ta petite soeur et sa réussite, oubliant totalement que le faiT qu’elle bosse pour le FBI n’est peut-être pas un truc que tu es sensée dire à tout va alors lorsque la jeune femme t’en demande un peu plus tout en félicitant ta soeur au passage, tu te dis que l’humour devrait t’aider à passer au dessus ça. Merci pour elle ! Pour ce qui est de son job, si je te le dis, je vais devoir te tuer… Tu attrapes la cigarette qu’elle vient de porter à sa bouche pour en tirer une taf avant de la lui rendre l’air de rien. Généralement tu fumes que lorsque tu ressens un grand stresse, pour te détendre, mais là, tu ne sais pas, le fait de voir cette chose en contact avec sa bouche t’as donné cette envie d’agir sans réfléchir. Quoi qu’il en soit, tu reprend la parole rapidement, comme pour éviter d’avoir à expliquer ton geste. Et ça m'embêterait vraiment beaucoup de faire ça... Un sourire en coin, un regard qui trahit tout l’attrait que tu éprouves pour la danseuse, tu n’hésites pas à lui poser des questions sur son avenir, histoire de te faire une idée de la suite, savoir si elle va quitter le pussycat ou si tu auras le loisir de la croiser encore un peu. Elle te rassure alors et surtout elle t’extirpe un rire assez franc alors que tu commences à voir les signes, ceux qui disent que tu ne lui es pas indifférente non plus, et tu prends alors en assurance Alaïs. Elle parle de se saouler, et toi tu lèves les yeux aux ciels, tu es peut-être considéré comme quelqu’un de pas drôle parce que toi et l’alcool ce n’est pas trop ça, tu bois bien sûr, mais jamais à t’en retourner la tête, jamais à te faire perdre le contrôle. Tu as trop vu le résultat sur ton père et surtout tu l’as bien trop fait après avoir perdu ta mère, et il faut dire que l’effet que cela a sur toi n’est pas quelque chose que tu assumes réellement. Tu aimes agir en toute conscience des choses, et là, par exemple, tu veux être sûr que si ça va plus loin entre la blonde et toi, ça sera parce que vous le voulez réellement et non pas parce que l’état pitoyable dans lequel vous allez vous retrouver vous aura amené à vous laisser aller à un jeu non géré. C’est sans doute pour ça que tu ris de nouveau lorsqu’elle te fais savoir qu’elle compte sur toi pour la ramener plus tard, mais tu n’as pas le temps de réagir qu’elle a déjà reprit la parole pour se corriger. Si tu penses pouvoir patienter jusqu’à la fin de mon service, ça sera avec plaisir oui. Ceci dit, elle a de la chance, c’est un soir ou tu ne finis pas trop tard. Le plateau que tu dois amené à une table étant prêt, tu contourne le comptoir en faisant exprès de passer très près d’elle, de sorte à pouvoir le parler à l’oreille. Mais sache que je ne suis pas du genre à profiter d’une personne saoule… Le sous-entendu est très clair, et c’est aussi une façon pour toi de savoir si elle veut ce rapprochement autant que toi. Si tu vois qu’elle continue de boire à foisons alors tu sauras qu’elle n’avait aucune intention de réellement finir cette soirée avec toi, tandis que si elle se fait plaisir tout en gardant le contrôle, alors peut-être que tu as toutes tes chances Alaïs… Tu continues ton boulot et sers cette table qui t’attendait puis reprend ta place derrière le bar, tout sourire face à la jeune femme… Martini alors ?
Quinn-Rose Walsh
beta admin
J'ai posté : 15965 messages et j'ai : 716 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicola Peltz ♥ et pour finir je crédite : Avatar by cosmic light profil & signature par moi-même

Quinn-Rose Walsh
Mar 5 Nov - 13:11
It is not love that is blind, but jealousy
Alaïs & Quinn-Rose


Tu ne sais pas ce qu’il y a entre Alaïs et toi. Tu ignores si ton imagination te joue des sales tours ou bien une attirance mutuelle existe réellement entre vous. Cela a commencé le jour où tu lui as remis une enveloppe qu’une x personne avait laissé dans ton casier. L’enveloppe contenait des photos de charme d’Alaïs. Mis à part le fait que tu voulais les lui donner afin d’avoir la conscience tranquille, pendant cette journée, tu as eu le loisir de la connaître davantage. Et ce jour là, tu as aussi pris le temps de la regarder, devinant avec ébahissement sa beauté. C’est vrai Alaïs est du genre garçon manqué. Elle ne porte pas de jupe, elle se montre constamment en jean, les cheveux coupés court et à peine maquillée. Tu n’as jamais pris la peine de l’observer comme il le faut et à présent, tu ne détectes que ça ; sa beauté à la fois naturelle et sauvage. Quand elle sourit, tu sens tes propres lèvres s’étirer comme par enchantement et c’est plutôt grisant comme sensation. Tu essaies tout de même de rester calme et de ne pas t’emballer. Au moins, tu sais que si tu n’es pas indifférente à elle, ce n’est pas à cause de l’alcool. Tu es sobre. Tu es toujours sobre quand tu montes sur scène et même après ton numéro, tu essaies de ne pas te saouler, préférant rentrer directement chez toi. Ce soir c’est différent. Tu as réussi ton année malgré les hauts et les bas et tu dois célébrer ce miracle. Même si le besoin de boire et de faire la fête se manifeste, l’envie de parler à Alaïs est encore plus grande. C’est ce qui te pousse à lui faire la conversation, t’intéressant cette fois à sa soeur. Tu as déjà compris le lien qui les unit. Elles semblent si proches, si complémentaires aussi. Sans peine, tu arrives à déceler la fierté de l’ainée même si, t’étais loin d’imaginer sa réponse concernant le futur boulot de sa benjamine. Sa dernière phrase te fait hausser les sourcils, à la fois surprise et amusée. Hum, ça m’embêterait pas si cette mort est symbolique et orgasmique, tu vois. Bon, c’est vrai, tu ne tournes pas autour du pot. Faut dire que tu n’as pas peur des râteaux. Toi tu es du genre à faire le premier pas quand une personne te plait réellement. Bien sûr, tu ne dis jamais explicitement ce que tu ressens. Tu envoies des petits signaux, attendant ensuite de voir la réaction de l’autre. Si ladite réaction est positive alors tu continues sur ta lancée mais si la réaction est négative, tu freines et tu fais comme si de rien n’était. Pour le moment, les regards d’Alaïs ne sont pas spécialement innocents ou platoniques et ça te plait beaucoup. Tu attends tout de même la suite des événements pour voir comment agir. Pour l’instant, tu te contentes de lui répondre ; tu n’iras nulle part. Puisque tu as encore quelques années d’études devant toi, tu ne risques pas d’arrêter ton boulot. Faut dire que tu en prends goût Quinn-Rose. Ce n’est pas le fait de te désapper sur scène qui te plait non. Mais plutôt le fait d’être admirée, d’être désirée. Et puis ton patron ne t’a jamais obligé à faire quelque chose que tu ne désires pas. Au contraire, il te laisse à l’aise et il apprécie le fait que tu ne dévoiles pas tout ton corps. Visiblement ça intrigue les clients les poussant à revenir pour en voir un autre bout de ta chair diaphane. La cigarette qui disparaît de tes lèvres pour prendre refuge entre les siennes. Les siennes qui s’approchent de ton oreille afin de murmurer quelque chose … tu n’es pas folle, Alaïs n’est pas insensible à toi du moins, c’est ce que tu comprends. Tu comprends aussi le message qu’elle veut t’envoyer. Tu décides ainsi de rester sobre. Certes, tu vas t’amuser et faire la fête mais tu garderas le contrôle sur tes faits et gestes rien que pour lui montrer une évidence ; elle te plait et ce n’est pas l’alcool qui te fera faire des gestes insensés que tu regretteras le lendemain. Quand elle reprend son emplacement, tu hoches la tête. Oui un martini que je siroterai très lentement. Tu as compris le message et tu essaies de le lui communiquer avec cette petite phrase et ce sourire en coin. Tu écrases le mégot de la cigarette sans pour autant quitter la jeune barmaid du regard. Quand bien même tu ressens une attirance physique pour elle, tu ressens aussi l’envie de mieux la connaître. Pendant la journée passée avec elle, tu as compris quelque chose, comme le fait qu’elle ne vit que pour sa soeur. Maintenant que la benjamine intègre la vie adulte, tu te demandes si Alaïs prendra enfin soin d’elle-même. Tu te positionnes correctement sur la chaise, ne la quittant pas des yeux. Maintenant que ta soeur a un boulot top secret, tu vas ralentir la cadence ? Elle n’est pas bête, elle comprendra la signification de ta question. Alaïs a deux boulots, elle se tue à la tâche et cela depuis années. Tu te demandes sérieusement si elle commencera enfin à vivre pour elle-même comme elle aurait dû le faire il y a un long moment. Tu espères en tout cas qu'elle y arrivera.


AVENGEDINCHAINS



her ghost in the fog
♣️ ▂ she was divinity's creature that kissed in cold mirrors. a queen of snow, far beyond compare
Alaïs Tucker
outs admin
J'ai posté : 1282 messages et j'ai : 171 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Alaïs Tucker
Dim 8 Déc - 0:06

It is not love that is blind, but jealousy
@Quinn-Rose Walsh

Tu joue Al’, tu l’assumes pleinement. Cette relation étrange entre Quinn-Rose et toi s’est installé sans que vous ne le gériez vraiment mais cela ne te deplait pas du tout en réalité. Et même si tu n’as aucune assurance que l’attirance est réciproque, tu aimes laisser entendre quelque sous-entendu pour faire passer le message sans pour autant te ramasser si jamais tu es la seule à ressentir la moindre chose. Mais la jolie blonde n’est visiblement pas en reste, elle aussi sait très bien jouer à ce que tu vois et ça t’intrigue et t’amuse d’autant plus. C’est rare de trouver quelqu’un qui joue le jeu avec toi, quelqu’un qui comprends qu’avant de passer à un quelconque acte, il y a tout une parade à mettre en place pour attiser d’autant plus cette envie de partager plus entre deux personne. Toi tu adores ce genre de petit jeu du chat et de la souris, tu adores quand la séduction passe par les regards, sans pour autant avoir besoin des mots et c’est ce que tu ressens de plus en plus avec elle alors tu cherches toujours un peu plus Alaïs, tu pousses un peu pour voir jusqu’où la jeune femme accepterait d’aller avec toi, allant même jusqu’à lui dire que si vraiment elle te veut, elle devra y aller doucement avec l’alcool. Elle a pourtant fait savoir qu’elle voulait fêter son diplôme, après tout, tu comprends cette envie, c’est d’ailleurs ce que vous aviez fait avec Ishtar la veille, et tu étais la première avec un verre d’alcool dans les mains alors en soit tu n’as pas le droit de lui interdire ce plaisir là, mais c’est un genre de test pour te faire une idée précise de la situation, et tu es heureuse de ce que tu entend en revenu près d’elle. Oui elle veut de son martini, mais la suite te montre qu’elle tient réellement à ce moment avec toi, et ça, ça suffit à te faire affiche un magnifique sourire sur ton beau visage, rendant tes yeux bleus encore plus pétillant que d’habitude. N’importe qui en cet instant pourrait comprendre que vous deux en tête à tête ce n’est pas anodin, mais tu t’en fous, là tu es juste heureuse de la tournure des choses. Tu lui sers alors son verre avant de laisser entendre un rire s’échapper des tes lippes. Ce n’est pas un rire franc, non, c’est même plutôt l’inverse, un rire las, un rire soufflé qui laisse comprendre que là, tu n’aimes pas forcément le chemin que prend cette discussion même si tu peux voir dans le regard de la blonde qu’elle veut seulement ton bien et non te prendre la tête. T’es la deuxième personne à me dire ça en deux jours, et au risque de me répeter, cette vie me convient très bien… Ce n’est pas vrai, et même si tu refuses de l’avouer, tu le sais au fond de toi. Mais tu as passé tellement de temps à te répéter que tout ceci était ta vie et que ça t’allait très bien ainsi, tu as finis par y croire, tout simplement. Et puis, justement, maintenant que ma soeur ne va plus vraiment avoir besoin de moi, qu’est ce que tu veux que je fasse d’encore plus de temps libre ? C’est une vraie question, une question que tu t’es posé un milliard de fois depuis qu’Ishtar t’a fait la même réflexion la veille. Parce que si vraiment tu viens à lâcher un de tes deux boulots, tu penses que tu cesserais de travailler chez Alicia, parce que même si les horaires du Pussycat sont merdiques, tu aimes vraiment être ici, alors que la cafétéria n’a vraiment été qu’un boulot pour rapporter de l’argent en plus. Biensûr tu adores le fait de pouvoir y croiser Ali très souvent mais sans ça, ce n’est pas un job que tu apprécie plus que ça. Mais du coup, tu ferais quoi à la place ? Tu dormirais sans doute un peu plus le matin, c’est vrai, mais cela ne t’occupera pas tes journées pour autant, et tu n’as pas vraiment de passion pour t’aider à te dire “wouhou trop bien je vais enfin pouvoir faire ça !” Non toi, tu n’as aucun envie spécifique aucun but qui t’aiderai à changer de rythme de vie, alors tu as du mal à comprendre pourquoi ces deux personnes qui pourtant, il te semble, tienne à toi, viennent à te demander de lever le pied de la sorte. Tu n’avais que 16 ans quand tu as entraîné ta soeur avec toi à New York, tu n’avais pas eut le temps de réfléchir à ce que tu attendais de la vie, et depuis, tu n’as jamais eut à le faire, alors ça explique sans doute le fait que c’est encore plus difficile pour toi de t’ouvrir à ce genre de discussion, même si tu ne repousses pas la blonde pour autant, tu vas même tenter de revenir sur la discussion sous-entendu précédente afin de te sentir plus à l’aise. A moins qu’une jolie blonde décide de faire de tout ce temps libre des moments plus qu’agréable, non je vois vraiment pas pourquoi je devrais changer de vie… Tu joues de façon exagérée avec tes sourcils pour appuyer tes paroles avant de rire cette fois ci de manière très franche puis tu t’occupes de quelques clients qui s’approchent du comptoir pour passer commande avant de revenir vers elle pour continuer votre discussion. Et puis, si je ne dis pas de connerie, la jolie blonde en question a déjà quelqu’un dans sa vie non ? Elle ne va pas venir fêter cette réussite avec toi ce soir ? Tu ne sais pas pourquoi tu parles d’elle, tu ne connais même pas son nom, tu sais juste que tu l’avais vu très proche d’une jeune femme il n’y a pas si longtemps que ça dans le club après son service, tu te souviens de cette pointe de jalousie que tu avais ressenti à ce moment là, alors sans doute que tu veux que les choses soit clair aujourd’hui, que tu veux être sûr que si tu lui plait, il y a vraiment moyen de vous amuser toutes les deux. A aucun moment tu pars du principe qu’il pourrait réellement se créer plus que ça entre vous, à aucun moment tu penses qu’il pourrait y avoir une vraie histoire entre Quinn-Rose et toi, pas parce que ça ne te plairait pas, biensûr que tu aimerai ça, mais parce que tu sais à quelle point tu as du mal avec les relations humaines Alaïs, alors tu préfères voir ça comme un jeu pour le moment pour justement éviter de t’emballer pour quelque chose que tu sauras alors pas gérer. Elle te plait physiquement parlant, ça c’est une évidence, mais il n’y a pas que ça entre vous, tu en as conscience, et c’est ce qui t’effraie d’ailleurs, mais c’est pour ça que tu veux juste profiter de l’instant présent, sans jamais manquer de respect à qui que ce soit, voilà pourquoi tu veux t’assurer de son célibat avant de poursuivre finalement.
Quinn-Rose Walsh
beta admin
J'ai posté : 15965 messages et j'ai : 716 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicola Peltz ♥ et pour finir je crédite : Avatar by cosmic light profil & signature par moi-même

Quinn-Rose Walsh
Jeu 12 Déc - 13:43
It is not love that is blind, but jealousy
Alaïs & Quinn-Rose


Tes sourires, ton air serein et détendu montrent à quel point tu te sens bien ici Quinn-Rose. Alaïs en est peut-être pour quelque chose. Disons plutôt qu’elle est sûrement pour quelque chose. Tu apprécies franchement la compagnie de la jeune femme. Tu ne la connais pas beaucoup mais concrètement, elle est la seule que tu connais le plus dans le club où tu bosses. Ce n’est pas la raison pour laquelle tu as choisi de rester après ton numéro non. Tu restes là, au comptoir pour justement pouvoir lui parler et vérifier par toi-même si l’attirance que tu ressens envers elle est réciproque ou si tu dois tout arrêter tant qu’il est encore temps. Sans peine, tu vois que la barmaid adore jouer, tout comme toi. Entre regards lubriques mais subtiles. Entre des sous-entendus indirectes, tu commences à assimiler le fait qu’elle ne soit pas indifférente à toi. Ca te donne davantage envie de titiller le terrain et voir surtout où vous pouvez aller toutes les deux. Tu n’as pas d’espérances dignes des contes de fée. Tu n’as jamais cru à ce monde de fantaisie. Tu es consciente que la vie est bien plus sombre que ça. Tout ce que tu veux, à l’heure actuelle, est de connaître la jeune femme. La connaître pour mieux l’apprécier. Tu es certaine qu’il y a une âme attrayante qui se cache derrière ses airs sympathiques. Maintenant que t’y penses, jamais personne ne s’est plainte d’elle. Ni vos collègues, ni vos clients. Elle sait sourire quand il faut sourire et elle sait se montrer ferme quand il le faut se montrer ferme. A part le fait qu’elle soit dotée d’un professionnalisme à toute épreuve, elle est exceptionnellement humaine. C’est pour ça que tu la voyais pas faire des photos de charme pour prouver quoi que ce soit. Si elle l’avait fait, c’est surtout par besoin de fric. Après avoir passé du temps avec elle et surtout après l’avoir vu à plusieurs reprises avec sa soeur, tu as compris Quinn-Rose ; Alaïs est capable de tout pour sa seule et unique famille. Mais maintenant que sa cadette a réussi ses études, tu imagines que l'aînée serait capable de sortir de sa bulle et s’ouvrir au monde. Tu t’es peut-être avancée dans tes questions. Tu t’es peut-être montrée un brin trop indiscrète et elle te le dit d’une manière loin d’être offensante. Et tu n’es pas susceptible. Tu ne te vexes pas au contraire, ses mots éveillent davantage ta curiosité ainsi que tes doutes. Concrètement si cette vie lui convient réellement, elle pourrait le répéter autant de fois qu’il le faut non ? Tu as détecté de l’agacement dans le ton utilisé et selon toi, ce n’est pas anodin. Et ça devient pire quand elle essaie de se justifier. Les sourcils passablement froncés, tu secoues de la tête ; il y a un petit problème là. Je pense que tu te poses la mauvaise question. Tu te mets plus confortablement sur ton siège afin de ramener le verre à tes lèvres. Tu ne dis plus rien car quelques clients se ramènent pour commander. Tu connais les limites, tu sais quand il faut arrêter pour laisser la jeune femme faire son travail. Mais quand elle revient vers toi et susurre ses mots, un grand sourire se dessine sur tes charnues au couleur rouge sang. Encore une fois, tu ne dis rien, ravalant ce que tu penses jusqu’au moment où elle te parle d’une autre blonde et de “quelqu’un dans ta vie”. Là tu sembles passablement perdue. De quelle blonde parle t-elle ? Tu essaies de creuser dans ta tête avant d’écarquiller les yeux en lançant un “Aaah !” comme si tu viens de retrouver ta mémoire. Oberyn est une camarade Beta et une bonne amie. Rien de plus. Alors que tu cherches une autre cigarette, tu enchaines. Je suis célibataire depuis … très longtemps. Et ça ne te dérange pas des masses. Tu n’es pas du genre de personne qui a besoin de quelqu’un dans sa vie pour pouvoir exister. Non, toi, tu trouves que l’amour en général est un complément et non pas une nécessité. Mais c’est intelligent de ta part de changer de sujet. Ou peut-être avait-elle envie de savoir si tu es seule pour aller plus loin ? Tu sauras ça plus tard, maintenant, tu voudrais revenir sur l’autre conversation. Donc, tu te poses la mauvaise question car tu mélanges les choses. Je pense pas que ta soeur n’a plus besoin de toi non. Je pense qu’elle est tout simplement plus dépendante de toi, financièrement parlant. Car concrètement … elle reste ta petite soeur. Et elle aura toujours besoin de toi. Tu as eu des échos sur leur parcours à toutes les deux et c’est l’explication que tu as eu. Tu secoues de la tête. Enfin, je ne clame pas bien connaître votre relation mais c’est ce que j’ai compris en vous regardant et en vous écoutant quant au reste ... Tu te penches en avant histoire d’être plus proche d’elle. Je voudrais bien en parler sans en avoir à hausser la voix. Et ça te fait rire, légèrement. Ca te dit de me suivre après ton service ? Promis, je n’abuserai pas de toi sans ton consentement. Ok, c’était un peu trop tentant de dire ses mots sur un ton solennel. Mine de rien tu passes un très bon moment mais tu as aussi envie d’être seule avec elle, quelques parts, loin des regards indiscrets.


AVENGEDINCHAINS




her ghost in the fog
♣️ ▂ she was divinity's creature that kissed in cold mirrors. a queen of snow, far beyond compare
Alaïs Tucker
outs admin
J'ai posté : 1282 messages et j'ai : 171 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et pour finir je crédite : Lo

Alaïs Tucker
Ven 7 Fév - 8:41

It is not love that is blind, but jealousy
@Quinn-Rose Walsh

Tu dois bien l’avouer Alaïs, discuter lorsque tu es entrain de bosser n'est pas ce qu'il y a des plus agréable, mais mine de rien vous êtes habitué à ce genre de chose, c'est bien pour ça que Quinn-Rose ne se vexe absolument pas lorsque tu t'éloigne en plein milieu d'une conversation pour servir des clients. Elle a finit son service, mais ce n'est pas ton cas, même si tu sais que tu n'en as plus pour très longtemps non plus. Tu n'as peut-être pas répondu, utilisant, tu dois bien l'avouer, la présence des clients pour ne pas avoir à la faire, mais cette phrase que la jolie blonde vient de prononcer à tendance à te trotter dans la tête, cherchant ce qu'elle a voulu dire en te disant que tu ne voyais pas les choses sous le bon angle. Ce n'est pas ce qu'elle a dit, tu le sais, mais c'est ce que ça voulait dire, ça tu l'as très bien compris. Mais cela n'empêche que c'est phrase entraîne encore plus de flou dans ton crâne et tu n'aimes pas cette discussion, tu n'aimes pas penser au fait qu'Ishtar est sur le point de se créer sa propre vie même si c'est pourtant tout ce que tu as rêvé pour elle, tu n'aimes pas avouer que tu as tellement tout donné pour ton amour de petite sœur que tu n'as pas de vie réel, que lorsque tu te retrouve seul sans avoir besoin de venir bosser, tu ne sais pas quoi faire ni qui appeler. C'est tellement triste de se rendre compte de ça, de voir le vide intersidéral de ta vie que tu refuses de l'accepter parce que toi, tu n'as rien de triste, c'est ta vie, elle est comme ça et cela ne t'as jamais posé de problème parce que tu voyais le sourire d'Ishtar et c'est tout ce que tu voulais. Tu n'avais juste jamais réfléchi plus loin Al, tu n'avais jamais pensé à cet instant précis ou ta sœur volerait de ses propres ailes, et même si tu sais que ce lien qui vous unit serait à tout jamais présent, si vous serez toujours la l'une pour l'autre, cela se fera tout de même d'une autre façon et c'est normal, c'est la vie qui veut ça tout simplement. Mais comme pour montrer que cette conversation n'est pas vraiment celle que tu veux tenir avec la jeune femme, et surtout pour laisser encore mieux comprendre ce que passer du temps avec elle signifie, ou pourrait signifier pour toi, tu insinue une nouvelle fois le fait qu'elle et toi pourraient très bien vous amuser ensemble en laissant savoir que si au moins tu étais sûr d'avoir le droit à sa compagnie tu te donnerait plus de temps sans problème. Elle ne répond pas, mais tu vois en son regard que non seulement elle comprend le message mais qu'en plus de ça elle n'aurait rien contre l'idée ce qui te fait sourire d'autant plus, préférant tout de même t'assurer de son célibat avant de tenter quoi que ce soit bien plus concrètement.  Elle ne semble pas voir de qui tu parles, du moins pas au début mais la mémoire semble lui revenir et ta petite grimace montre tout d'abord une pointe de jalousie en entendant le prénom de cette jeune femme que tu penses très proche de la blonde avant qu'un nouveau sourire vienne barrer ton visage, heureusement d'entendre la suite. Non pas que tu sois heureuse qu'elle soit célibataire depuis longtemps d'après ses dires, mais parce que cela signifie qu'il n'y aura aucun mal à profiter de la suite de cette soirée toutes les deux. Tu ne t'attendais quoi qu'il en soit pas à ce qu'elle te perce à jour aussi facile, te balançant en pleine tête que ton changement de sujet, bien qu'il ne soit pas fait pour rien, ne fonctionne pas des masses. Tu laisses entendre un rire avant de pincer ta propre lèvres de tes dents en haussant les épaules. J'aurai au moins essayé.... Tu écoutes alors attentivement ses mots et tu comprends mieux ce qu'elle voulait dire un peu plus tôt, même si pour toi cette notion que tu connais pourtant très bien ne change rien. Ta sœur a un travail, travail qui, tu en es sûr, sera très prenant, elle a Drey aussi, parce que même si tu sais que leur relation est pas vraiment celle d'un couple habituel, tu sais très bien qu'elle a besoin de passer du temps avec lui, et tu le comprends très bien et l'accepte aussi très bien tant que le boxeur ne fait aucun mal à ta petite sœur. Et dans tous ça, tu sais aussi très bien que tu as ta place aussi, elle s'amenuise juste par rapport à avant, et tu sais que pour compenser le manque de ta petite sœur auprès de toi, il vaut mieux que tu bosses encore plus plutôt que de te retrouver seule en fin de compte. Du moins, c'est comme ça que tu vois les choses, mais tu sais que tout le monde ne penses pas forcement ainsi. Peut-être as-tu tord, tu ne dis pas le contraire, mais lorsque ça fait des années que tu fonctionnes ainsi, il ne faut pas s'attendre à ce que tu arrives à changer du jour au lendemain. Tu offres cependant un sourire entendu à la jeune femme en face de toi, tu laisses comprendre ainsi que tu ne donneras pas vraiment de réponse à ceci, mais que tu as entendu ce qu'elle vient de te dire, et que même si cela ne paraît pas, tu enregistre surtout ses mots pour y réfléchir plus tard, lorsque tu te sentiras prête certainement. Tu la vois se pencher vers toi, alors tu te rapproches pour l'aider et tu tend l'oreille avec attention. Ses mots ramènent ton sourire immédiatement avant que tu ne jette un coup d'oeil sur l'horloge pour voir combien de temps il te reste encore avant la fin de ton service. Il est déjà très tard, ou très tôt, tout dépend comment on voit les choses, mais tu ne ressens aucune fatigue, tu sais que c'est la présence de Quinn-Rose qui te met dans cet état, mais tu ne t'en plains pas, bien au contraire. Tu reportes quoi qu'il en soit ton regard sur elle pour pouvoir répondre à sa proposition. Si tu as 10 minutes devant toi encore, alors ça sera avec plaisir, mais tu sais que si je suis consentante, il n'y a finalement aucun abus hein? Tu ris de ta propre connerie même si pourtant ce que tu dis est vrai, et tu t'éloigne pour servir tes derniers clients avant de passer le relais à ton collègue qui vient de rejoindre le bar pour te permettre de partir. Tu ne dis rien à la blonde, elle connaît le principe, elle sait très bien comment tout cela fonctionne, tu te contentes d'aller aux vestiaires pour te changer, parce que même si tu n'es pas sur scène, tu as promis de rester féminine même derrière le bar, et ce n'est pas forcement ce que tu préfère porter. Tu enfile des vêtement alors bien plus agréable à tes yeux tel qu'un simple jean et un débardeur moulant que tu masqueras en sortant d'ici par ta veste style « baseball » que tu tiens pour le moment dans ta main. Tu rejoins alors la salle pour retrouver Quinn-Rose que tu approches discrètement juste pour le plaisir de passer ton bras à côté d'elle, rapprochant volontairement ton buste de son dos pour attraper son verre que tu portes finalement à ta bouche pour en boire une gorgée. Je t'aide à finir, tu bois trop lentement... Un regard de merdeuse s'affiche désormais sur ton visage parce que tu sais très bien que c'est pour toi qu'elle a ralenti le rythme de l'alcool dans ses veines, et tu finis par la contourner pour t'adosser au comptoir, te retrouvant ainsi face à elle. Je suis prête à te suivre ou tu veux... Sourire en quoi, elle sait très bien que tu parles de la suivre là dehors, mais pas seulement, que la, pour finir cette nuit, tu la suivras dans chacun de ses mouvement espérant bien que cela se termine en deux corps qui danse ensemble, tu ne t'en caches pas, et elle non plus, ce qui ne fait qu'attiser encore plus ta curiosité et ton envie
Quinn-Rose Walsh
beta admin
J'ai posté : 15965 messages et j'ai : 716 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Nicola Peltz ♥ et pour finir je crédite : Avatar by cosmic light profil & signature par moi-même

Quinn-Rose Walsh
Mer 19 Fév - 12:40
It is not love that is blind, but jealousy
Alaïs & Quinn-Rose


J'aurai au moins essayé.... Tu esquisses un petit sourire Quinn-Rose car tu n’as pas rêvé. Elle a bel et bien voulu changer de sujet de conversation. Bien sûr, dans un sens tu te sens extrêmement heureuse qu’elle puisse s'intéresser à toi, à tes conquêtes. Le fait qu’elle avait noté la présence d’Oberyn avec toi lors d’un de tes numéros te montre qu’en réalité, elle t’a regardé. Qu’elle te regarde encore, qu’elle ne soit pas insensible à toi. Mais en même temps, t’aurais aimé t’accrocher pour justement évoquer ce sujet qu’elle redoute le plus ; ce qu’elle fera maintenant. Toi non plus tu n’es pas aveugle. Tu as bien pu observer les soeurs Tucker et tu as remarqué l’attitude totalement protectrice d’Alaïs envers sa cadette. Cela dépasse l’amour fraternel, elle devient un peu comme sa mère. C’est pour cette raison, selon toi, qu’elle ait aussi de difficulté à la laisser partir. Parce qu’elle est alimentée par un instinct maternel, le plus fort de tous. Elle a probablement pensé que sa soeur aura à jamais besoin de sa protection. La réalité est autre et ce n’est jamais facile justement de s’en rendre compte. Malgré la situation, tu réponds à ses questions. Tu n’as aucune envie qu’elle puisse penser une seule seconde que tu as quelqu’un dans ta vie. Tu émets tout de même le fait que les couples, ce n’est pas pour toi. Trop indépendante pour ça, tu as cette constante peur d’être enfermée dans une cage. D’être démunie de tes ailes. Et toi Quinn-Rose, tu es libre, tu es rebelle et tu comptes le rester. Tu ne le dis pas pour le moment, tu n’as pas envie de foutre en l’air la magie du moment. Et puis, rien ne te montre les intentions d’Alaïs. Tu ne sais pas trop ce qu’elle veut de toi enfin de compte. Une nuit ? Deux ? Peut-être une semaine ? Tu n’en sais rien mais tu es convaincue d’avoir toutes les réponses ce soir. Alors quand elle te demande de l’attendre encore 10 minutes non sans parler de consentement, tu esquisses un large sourire, hochant de la tête dans un signe positif. C’est tout à fait vrai. Et je t’attends. Parce que de un, tu es franchement intriguée par ses réponses et de deux, tu es intéressée par elle. En attendant l’écoulement de ces minutes, tu fumes une nouvelle cigarette, buvant ton verre assez lentement. Il parait que tu vas passer une belle soirée alors vaut mieux y aller molo avec l’alcool. Tu n’as aucune envie de perdre pied et te rappeler vaguement des événements le lendemain. Quand elle s’éclipse de ton champ de vision, tu comprends qu’elle a bel et bien terminé son service. Tu sors alors quelques billets pour les placer sur le comptoir et tu récupères ta veste. Dans la foulée, tu achètes quelque chose du barman le mettant dans ton sac. Un mouvement dans ton dos te fait passablement sursauter. Mais la voix d’Alaïs te rassure. Tu la regardes alors qu’elle finit ton verre non sans sourire à son geste un peu trop provocateur. Elle ne s’arrête pas là, elle se met devant toi non sans murmurer quelques mots qui te font hausser les sourcils, d’amusement et d’intérêt aussi. Très bien. A tes risques et périls. Tu lui envoies un baiser papillon et tu te redresses pour mettre ta veste et porter ton sac à dos. Tu fais un geste à l’extérieur alors que, naturellement, tu prends sa main. Allons y. Tu salues poliment le personnel toujours en service ainsi que le vigile et une fois loin du club, tu fais signe vers une station de bus. Est-ce que tu as un couvre-feu ? Demandes-tu, assez narquoise d’un coup. Elle te connait pas beaucoup Alaïs mais elle découvrira petit à petit ton côté enfant doublé de sarcastique innée. Quand le bus s’arrête, tu montes à bord, prenant place puisqu’à cette heure tardive, le trafic est beaucoup moins frénétique. Dis. Commences-tu, essayant de capter son regard. Si on te donne la possibilité de changer de vie, du jour au lendemain, tu ferais quoi ? Demandes-tu en plantant tes iris dans les siennes. Quelques minutes plus tard, vous arrivez à destination, il s’agit du Port de Brooklyn, là où tu adores te promener quand tu as besoin de calme. Tu as déjà repéré un coin près de l’eau où tu prends toujours place. Un grand rocher te permettant de regarder la tranquillité de l’eau et faire le vide dans ton esprit.


AVENGEDINCHAINS




her ghost in the fog
♣️ ▂ she was divinity's creature that kissed in cold mirrors. a queen of snow, far beyond compare
Contenu sponsorisé
It is not love that is blind, but jealousy (Quinn-Rose)
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Lower Manhattan :: Pussycat Lounge
-
Sauter vers: