Scent of Scandals a besoin de vous !
Votre avis compte plus que tout afin de nous aider à nous améliorer. Ici vous en saurez plus !
Newsletter numéro 50
De nouvelles choses à découvrir dans ce sujet ! Laissez un petit commentaire et surtout, restez chez vous ! love2
Nouvelle Intrigue
A côté de l'intrigue confinement, venez découvrir intrigue le pays des songes !
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$ So please go away ◊ Elijah 1529876038
-8%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
599.99 € 649.99 €
Voir le deal

Partagez

So please go away ◊ Elijah

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: 5th Avenue
Cassidy S. Jennings
wall admin
J'ai posté : 509 messages et j'ai : 484 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bryden Jenkins et pour finir je crédite : komorebi. (avatar) ; Eya (signature)

Cassidy S. Jennings
Mer 16 Oct - 13:27

So please go away
Elijah & Cassidy
So please go away ◊ Elijah Tumblr_nptn83K7vY1tejn5ko3_250
Un magazine à la main, tu ne le lis pas réellement, tu ne fais que tourner les pages. Faut dire que les peoples, ce n’est pas ce qui t’intéresse le plus. Il trainait juste là, dans un coin et tu n’as rien de mieux à faire. Enfin en théorie. En pratique, tu devrais te préoccuper un peu plus de ce qu’il se passe autour de toi, de tes filles qui prennent connaissance du travail qu’elles auront pour la soirée, des tenues qu’elles doivent choisir avec soin. C’est pas une mince affaire et pourtant, tu fais comme si rien n’existait autour de toi. Enfin, c’est ce que tu aimerais faire si on t’en laissait l’occasion. Là, pourtant, tu es obligée de réagir au brouhaha qui se forme petit à petit, sans que tu ne saches réellement de quoi il en retourne. Ou plutôt tu aimerais ignorer de quoi il s’agit car même sans relever le nez de ton livre, tu sais très bien qu’il est là. Suffit d’entendre les gloussements, les petits rires et de sentir ce parfum masculin qui n’a rien à faire dans un tel endroit. Alors oui, petit à petit, tu sens l’agacement te gagner, tu avais été plutôt clair sur tout ceci mais il faut croire que tes paroles entrent par une oreille pour ressortir par l’autre. Ca te désole d’être si peu comprise, ou surtout qu’on se fiche à ce point de ton opinion. « Remettez-vous au travail. » Ta voix est sèche, il est rare que tu sois ainsi, pour ne pas dire jamais en réalité. Mais quand il est là, c’est bien plus fort que toi, parce que tu es certaine qu’il le fait exprès, qu’il vient juste parce qu’il a conscience de ton agacement face à sa présence et que ça le met en joie. C’est malsain, presque cruel comme jeu, de ne pas se supporter et pourtant, de tout faire pour chercher la présence de l’autre pour lui faire péter les plombs. Tu n’as pas une mauvaise réputation Cassidy, tu es la fille tranquille, le petit ange dans un monde de démon, une apparence en tout cas car si on apprend à te connaître, on saura sans mal qu’il ne s’agit que d’une façade, que d’un rôle que tu maîtrises à la perfection et dont tu ne te lasses pas. « Eliii… tu m’aides à fermer ma robe ? » Cette fois-ci, c’en est trop. Ta langue claque contre ton palais alors que tu refermes vivement ton magazine que tu jettes à moitié sur ton bureau. Le regard noir que tu lui lances en dit long sur ce que tu penses et sur le fait qu’elle ferait mieux de la fermer toute seule sa robe si elle ne veut pas plus d’ennui. Ton regard, tu finis par le poser sur l’intrus dans la pièce, sur Elijah qui n’a décidément rien à faire ici mais pour lui faire comprendre, tu ne sais plus quoi faire. « Combien de fois je vais devoir te dire que je ne veux pas de toi ici ? » Tu ne comprendras jamais tous ces regards langoureux qu’elles peuvent lui lancer, ces gloussement à peine discret sur son passage. Non, décidément, tu ne peux pas comprendre, tu ne veux pas non plus faut dire, ça serait lui montrer un intérêt qu’il ne mérite définitivement pas.



Shadows on the Light
« they said you only live once. i say, they don't knew us, they don't knew what we are I said, we only live what we want. » 
Elijah Machowicz
psi admin
J'ai posté : 4367 messages et j'ai : 571 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Mikkel Jensen et pour finir je crédite : avatar by #CHEVALISSE. Signature et profil moi

Elijah Machowicz
Mar 5 Nov - 13:06

So please go away

Cassidy & Elijah ♣ Midnight ronkers. City slickers. Gunmen and maniacs. All will feature on the freakshow. And I can't do nothing 'bout that, no … But if you hurt what's mine, I'll sure as hell retaliate
☾ ⋆ ☾ ⋆ ☾ ☼ ☽ ⋆ ☽ ⋆ ☽

Un dernier sourire, un dernier geste d’adieu de la main et tu tournes le dos à tes camarades de classe. Il suffit de quelques secondes pour que ton expression avenante disparaît de ton visage, se faisant remplacer par une autre moins sympathique et plus froide. Il est temps de laisser tomber l’image du jeune étudiant studieux et amical. Il est temps d’oublier le Elijah de Columbia pour reprendre tes activités nocturnes et non loin d’être légales. En effet, si pendant la journée tu es un Psi comme un autre, entouré de tes camarades et gentil avec tes professeurs, le soir tu deviens un membre d’un gang new yorkais. Cette condition ne t’a pas été imposée au contraire, tu l’avais cherché, tu l’avais décidé et tu aimes énormément jongler entre le bien et le mal. Le risque et le danger font monter l’adrénaline chez toi, comme si tu as besoin de cette dose pour exister. Certains diront que t’es un gamin riche qui s’ennui de son quotidien bien trop lisse. D’autres verront un côté plus dangereux qui sommeille au fond de toi. Toi, tu ne cherches pas à comprendre le pourquoi de ton comportement. Tu aimes juste mener cette double vie et jusqu’à présent, tu ne t’en lasses pas. Tu te rends chez toi pour prendre une douche rapide et te changer. Tu sais ce que tu as à faire ce soir. Tu sais où tu rendre à cette heure précise et rien qu’à cette information, un petit sourire étire tes lèvres. C’est vrai, tu aimes bien faire chier ton monde et faut dire que dans une heure, tu feras chier une personne en particulier.

Hum, tu veux une bouchée ? Même si tu tends le hamburger vers ses lèvres, ton regard est loin d’être innocent. Bien sûr, tu ne parlais pas de cette “bouchée” là mais d’une autre. Et vu la profession de cette jeune femme, elle comprend rapidement tes sous-entendus. Tu la connais bien cette fille tout comme tu connais sa collègue qui glousse à tes mots. Toi, tu hausses les épaules et prends un nouveau morceau de ton dîner. Tu joues à ce jeu depuis quelques mois à présent. Les filles de cet endroit te connaissent que trop bien. Elles ne sont pas des vendeuses de bijoux, oh non. Elles vendent leurs chairs pour une somme assez exorbitante faut l’avouer. La principale bénéficiaire est celle qui gueule au loin. Toi, tu ne fais pas attention à ce qu’elle dit après tout, tu adores l’ignorer ne serait-ce que pour la titiller davantage. Tu n’es pas là par hasard Elijah. Depuis quelques temps, ton boss a fait un marché avec elle ; la protection du gang contre de l’argent. Et ce soir, tu es celui qui assurera le rôle de garde du corps contre la volonté de la jeune femme. D’ailleurs, alors que tu t’apprêtes à fermer la robe de celle qui voulait bien une bouchée, la cheffe de la boutique se manifeste. Tu lèves ton regard vers elle, jouant à l’innocent comme tu sais si bien le faire. Combien de fois je vais devoir te dire que je n’y peux rien ? Concrètement ce n’est pas faux. Si elle n’est pas satisfaite de ta présence en ces lieux, faudrait qu’elle se plaigne à Buffalo, ton boss. Toi, tu ne fais que suivre les ordres et rien de plus. Alors que les filles disparaissent l’une après l’autre derrière un long rideau non sans rire et t’envoyer des bisous volants, toi tu te diriges vers le bureau de la blonde. Tu prends tes aises, comme à chaque fois. Tu poses tes fesses sur le fauteuil après avoir récupéré le magazine qu’elle lisait. Oh dis donc, me dis pas que tu rêves d’une carrière d’actrice ? C’est pas un peu tard pour ça ? Tu adores la taquiner ne connaissant pas tes limites. Disons que tu t’en fous un peu, tu ne fais qu’à ta tête méritant le surnom de l’enfant terrible. Faut dire aussi qu’elle ne t’impressionne pas du tout. Malgré sa posture, malgré son rôle et l’empire qu’elle commence à bâtir, elle semble si chétive, si innocente aussi. Parfois tu as du mal à croire que cette petite blonde tient un bordel et non plus bijouterie. Bref, comment tu vas ce soir Cassidy ? Armé d’un sourire insolent, cette question est là juste pour la faire chier davantage. Tu sais pertinemment à quel point ta présence la dérange et c’est peut-être ça qui te plait en fin de compte.


Codage par Magma.



 
Now we're finding a different way
We've been chasin' each others tails. Now we're ridin' a new wave, all on our own way.

awaaard !:
 
Cassidy S. Jennings
wall admin
J'ai posté : 509 messages et j'ai : 484 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bryden Jenkins et pour finir je crédite : komorebi. (avatar) ; Eya (signature)

Cassidy S. Jennings
Mar 7 Jan - 0:12

So please go away
Elijah & Cassidy
So please go away ◊ Elijah Tumblr_nptn83K7vY1tejn5ko3_250
Tu allais encore bien jusqu’à il y a quelques minutes encore, jusqu’à ce qu’il passe la porte de ton lieu de travail en réalité. Un regard, il suffit d’un regard sur lui pour que tous les sentiments que tu ressens se bousculent dans ta tête. Inspiration, expiration, sourire faux aussi, celui que tu as toujours quand tu le vois. Et puis il y a ce petit manège qui démarre avec tes filles. Elles qui bavent à moitié sur sa personne et lui qui en profite pour faire des allusions salaces à peine masquées. Tu prends sur toi oui, pas longtemps en revanche. Tu n’es pas aimable avec lui, à quoi bon essayer de toute façon, tu continuerais juste de mentir un peu plus. Mais faut croire que ça ne suffit pas de lui dire que tu ne veux pas de lui dans ton domaine, dans ton chez toi parce que c’est ce que ça reste, chez toi. « Faut croire que tu ne fais rien pour nous sortir de cette situation aussi. » Parce que toi, tu ne peux rien faire de toute façon, ils te tiennent, ils en savent trop. Alors tu gardes un peu d’espoir malgré tout, que si ça vient de lui, ça sera un peu plus crédible. Tu es bien naïve, au fond de toi, tu le sais mais c’est plus simple de le nier, d’essayer de retourner à ta lecture avant qu’il ne vienne prendre ton magazine pour le regard. Un soupir las s’échappe d’entre tes lèvres, tu aimerais t’énerver, à quoi ça servirait si ce n’est à le faire sourire. On dit que l’ignorance est le pire de tous les mépris et tu voudrais que ça soit vrai, tu voudrais être capable seulement de l’ignorer en réalité mais tu ne peux pas. Elijah, c’est le boulet qu’on t’a collé au basque pour te surveiller, pour ta protection soit disant mais toi, tu vois ça comme étant un babysitting inutile. C’est certain que ça plait à tes filles qui apprécient chaque instant qu’elles peuvent passer avec lui quand c’est toi qu’il vient emmerder. « Je t’ai déjà dit que le venin du serpent n’atteignait pas la blanche colombe ? » Et à ces derniers mots, tu te désignes, tu lui fais comprendre que tu parles de toi, que ça le fasse rire ou non, que ça lui plaise ou pas n’y changera rien du tout. « Et si tu insinues que mon âge est un problème, sache également que je t’emmerde de tout mon coeur. » Coeur de pierre oui, mais tu l’emmerdes réellement, et ça, c’est bien quelque chose qui n’est pas près de changer. Te réinstallant droite, les mains jointe devant toi, tu le regardes avec attention, tu essayes de voir où est la plaisanterie dans les mots qu’il vient prononcer mais ça ne vient pas, non tu ne vois pas, tu ne comprends même pas pourquoi il te demande ça. « Je pourrais aller mieux sans doutes. » Ca ne sert à rien de lui dire exactement pourquoi le mieux est de rigueur, il devinera tout seul, s’il prend le temps de réfléchir pour une fois. T’aimes juste à croire qu’il est simplement pas aider pour être aussi con et emmerdant, voilà tout. « Et toi ? T’as bien fait figuration toute la journée sur le banc de l’école ? » Car si toi tu ne connais pas ça, les études, pour ne jamais t’y être intéressée plus que de raison, c’est pas son cas faut croire, même si tu ne comprendras jamais réellement ce qu’il fout là-bas.



Shadows on the Light
« they said you only live once. i say, they don't knew us, they don't knew what we are I said, we only live what we want. » 
Elijah Machowicz
psi admin
J'ai posté : 4367 messages et j'ai : 571 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Mikkel Jensen et pour finir je crédite : avatar by #CHEVALISSE. Signature et profil moi

Elijah Machowicz
Mer 22 Jan - 16:22

So please go away

Cassidy & Elijah ♣ Midnight ronkers. City slickers. Gunmen and maniacs. All will feature on the freakshow. And I can't do nothing 'bout that, no … But if you hurt what's mine, I'll sure as hell retaliate
☾ ⋆ ☾ ⋆ ☾ ☼ ☽ ⋆ ☽ ⋆ ☽

« Faut croire que tu ne fais rien pour nous sortir de cette situation aussi. » Sûrement parce que, j’en ai aucune envie. Haussement d’épaules, une expression faussement fataliste et le tour est joué. Tu le sais Elijah. Tu peux être extrêmement emmerdeur quand tu le veux et tu en fais l’expérience tout de suite. Au fond, tu ne pourras jamais accéder à sa requête car tu es le petit “bleu” du gang. Tu les as rejoint il n’y a pas si longtemps et même si tu désires avoir plus de responsabilités, Buffalo ne t’a pas encore donné son aval. Selon lui, tu as beaucoup de choses à apprendre. Beaucoup de choses à prendre en considération avant qu’il ne te lâche seul sur le terrain. S’il t’a confié cette tâche, probablement parce qu’il est conscient de sa facilité, loin de se douter de la réticence de Cassidy. Ou peut-être, a-t-il remarqué ton indifférence face à la douleur d’autrui ? Parce qu’à l’heure actuelle, c’est ce que tu fais, tu ignores royalement les désirs de la jeune femme. Et en plus, tu veux marquer des points auprès de Buffalo. Aller le voir pour lui dire que Cassidy t’a chassé … non, ce n’est définitivement pas une bonne idée. Cela risque de t’ôter toute crédibilité sans parler des moqueries probables de tes collègues. Alors tu décides de jouer la deuxième carte. Celle de l’enfant terrible qui refuse de laisser tomber son jouet divertissant.

Tes mains arrêtent de feuilleter le magazine suite aux paroles de la jeune femme. Soudainement, ton regard amusé change. Il devient plus sévère voire même menaçant. Tu me traites de serpent ? Tu t’appuies contre son bureau, juste pour te rapprocher d’elle alors que, doucement un petit sourire s’incruste sur ton joli minois, faisant détendre tes traits. Je le prends comme un compliment. J’adore ces reptiles ! Tu joues avec ces nerfs ? Oui, un peu. Faut dire que ses réactions te donnent la possibilité de la taquiner comme bon te semble. Elle te tend des perches alors, pourquoi ne pas les saisir ? Tu lèves les yeux au ciel au moment où elle parle de son âge. C’est qu’elle est tellement susceptible la Cassidy. Du calme, je ne connais même pas ton âge. Et si ça peut te rassurer, tu es plus belle que toutes les filles ici présentes. Tout comme elle, tu dis ce que tu penses quand tu le veux. Et ce que tu viens de dire, n’est pas un autre de tes mensonges habituels. Tu remets le magazine que tu lui as volé quelques minutes plus tôt à sa place initiale et tout en croisant les bras sur ton buste, tu ignores ses sous-entendus. Pourquoi ? Quelque chose te dérange ? Bien sûr, tu le fais exprès. Tu sais très bien de qui elle parle quand elle te dit “pouvoir aller mieux”. Mais tu aimes bien titiller davantage, ça rend le jeu d’autant plus attrayant. Elle voulait peut-être te rendre la pareille avec ses mots qu’elle voulait blessants. Mais tu le prends pas mal car malgré ce que l’on pense, tu t’en sors bien à l’université. Tu as beaucoup d’amis, tu es apprécié de tes professeurs et tu es l’étudiant assidu et studieux. Non non je me contente pas de figuration, je prends toujours le premier rôle. Tu fais danser tes sourcils en ayant une expression amusée. Tu te redresses doucement pour aller fermer la porte du bureau. Bon trève de bavardage, il est temps de parler de choses sérieuses. Tel un gamin, tu te mets à toucher à la décoration du bureau sans pour autant arrêter de parler. Il s’est passé un truc depuis mon dernier passage ? Demandes-tu en regardant la jeune femme de temps en temps. Après avoir secoué une boîte à musique qui se trouvait sur l’étagère, tu la remets à sa place et tu t’appuies contre le bureau de la blonde. On a entendu parler d’un cambrioleur assez affûté qui court dans les parages. Le système de sécurité est fiable ou je m’en occupe ? Malgré les apparences, tu peux te montrer professionnel quand il le faut. Tu restes zen et serein aussi et tu essaies de lui transmettre cet état d’esprit surtout pour ce qui suivra.


Codage par Magma.




 
Now we're finding a different way
We've been chasin' each others tails. Now we're ridin' a new wave, all on our own way.

awaaard !:
 
Cassidy S. Jennings
wall admin
J'ai posté : 509 messages et j'ai : 484 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bryden Jenkins et pour finir je crédite : komorebi. (avatar) ; Eya (signature)

Cassidy S. Jennings
Jeu 6 Fév - 19:28

So please go away
Elijah & Cassidy
So please go away ◊ Elijah Tumblr_nptn83K7vY1tejn5ko3_250
Evidemment qu’il n’en a pas envie, tant que ça te contrarie, lui ça le rend heureux. Chien et chat à côté n’ont qu’à bien se tenir, vous battez un peu tous les records en terme de mésentente mais pour ce que ça te fait. Enfin si, ça te fait quelque chose puisque tu ne le supportes pas, tu voudrais clairement le voir disparaître. Mais ça, c’est une autre affaire, t’es pas prête d’y arriver, il te l’a bien fait comprendre. Lui comme son patron d’ailleurs. Un profond soupir s’échappe de tes lèvres et tu essayes de l’ignorer, tu essayes juste parce que tant que tu sais qu’il est là, tu ne pourras pas avancer, tu ne pourras pas continuer prétendre de travailler et être occupée. Oui il est un serpent pour toi et bien plus encore. Mais ce que tu pensais être une insulte n’en est visiblement pas une puisque ça semble lui plaire. Tu ne sais plus quoi faire, tu ne sais plus quoi dire si ce n’est subir et tu détestes clairement ça. Tu n’es pas de ces personnes qui subissent non, toi, tu mènes la danse, ça a toujours été comme ça, peu importe ce que tu pouvais faire de ta vie. Avec Elijah pourtant, c’est comme si les compteurs étaient revenus à zéro, comme si on te donnait une chance de faire les choses autrement, pas forcément mieux mais autrement et tu n’es clairement pas certaine d’aimer ça. Puis finalement, y’a le sujet un peu délicat de ton âge. Tu fais plus jeune que ce que tu n’as réellement, mais pas suffisamment pour prétendre avoir le même âge que ces filles qui travaillent pour toi. La plupart ont à peine vingt-et-un ans, tu essayes toujours de faire les choses bien, elles ne se gênent pas pour mentir parfois. « Beaucoup de choses me dérangent. » Tu le regardes en prononçant ces mots, évidemment que tu parles de lui en premier lieu, qui d’autre pour te pourrir ta soirée avec autant de perfection. C’est juste la politesse qui te fait lui retourner la question, tu te fous un peu de la réponse, qu’il ait pu ou non passer une bonne soirée ça te fait ni chaud ni froid. t’es pas si insensible que ça généralement, ça dépend juste des personnes que tu as face à toi. « Bah voyons, le premier rôle carrément. » Tu ajouterais bien que les chevilles doivent se porter à merveille mais ça serait lui donner encore plus matière à se foutre de ta gueule et t’as pas forcément envie de ça maintenant. Encore moins de son pseudo air sérieux et de ce qu’il te dit. Parler de choses sérieuses, t’as pas de mal avec ça, loin de là même mais avec une personne comme lui, ça va poser problème, tu le sais à l’avance. « Développe. » Tu appuies ce simple mot d’un geste de la main pour l’inciter à parler. Tu ne sais pas si ça sera très constructif, tu doutes sincèrement mais au moins on ne pourra pas te reprocher de ne pas écouter ce qu’on te dit, de ne mettre aucune volonté dans cet arrangement qui ne te convient pas vraiment. « Laisse-moi réfléchir… j’ai oublié d’aller chercher des robes au pressing, ça a été la crise mais je les ai calmé. Sinon, je crois qu’on a eu un problème de faux ongles aussi et... » C’est pas ça qu’il veut entendre et tu le sais très bien, bien pour ça que tu as un large sourire aux lèvres avant de lever les yeux au ciel, encore, face au regard qu’il pose sur toi. « T’es chiant et pas amusant. Non rien. » Tu aimerais juste que, pour une fois, on ne t’emmerde pas avec tout ces soucis qu’il pourrait y avoir. C’est vrai que tu es une femme, que tu tiens une boite d’escort et alors, c’est pas pour ça que les choses vont forcément dégénérer. « T’en fais pas pour mon système de sécurité. » Et comme pour appuyer tes propos, pour te justifier peut-être un peu, tu sors de l’un des tiroirs de ton bureau ton arme, celle que généralement tu as toujours sur toi. C’est pas légal, t’as pas de permis mais si tu faisais toujours tout dans la légalité, ça se saurait. Non toi, tu fais juste ce qu’il faut pour assurer les arrières de tes filles, tu fais juste en sorte que rien ne leur arrive et c’est ça qui t’a mis dans les emmerdes, qui t’a fait te retrouver avec Elijah sur le dos, à croire qu’une fois, ça ne suffit pas. « Dis m’en plus sur ce gars, histoire que je sache au moins si je l’ai vu trainer dans le coin. » Ca serait déjà pas mal, un bon départ avant de crier au loup sans être sûre et certaine.



Shadows on the Light
« they said you only live once. i say, they don't knew us, they don't knew what we are I said, we only live what we want. » 
Elijah Machowicz
psi admin
J'ai posté : 4367 messages et j'ai : 571 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Mikkel Jensen et pour finir je crédite : avatar by #CHEVALISSE. Signature et profil moi

Elijah Machowicz
Mar 18 Fév - 12:36

So please go away

Cassidy & Elijah ♣ Midnight ronkers. City slickers. Gunmen and maniacs. All will feature on the freakshow. And I can't do nothing 'bout that, no … But if you hurt what's mine, I'll sure as hell retaliate
☾ ⋆ ☾ ⋆ ☾ ☼ ☽ ⋆ ☽ ⋆ ☽

Beaucoup de choses la dérangent. Tu t’en doutais bien puisque tu es dans son bureau. C’est connu entre toi et la jeune femme, il y a une grande histoire de haine et de provocation. Tu ne sais pas comment ça a commencé d’ailleurs. Si tu fouilles dans ta mémoire, tu comprendras que techniquement, il s’est rien passé de désastreux entre vous. C’est juste … viscéral. Vous ne vous aimez pas et c’est “comme ça”, personne n’y peut rien et même si t’avais la possibilité de changer les choses, tu ne le voudrais pas. La situation actuelle te va comme elle est ; tu fais ton boulot pour le gang et tu déguerpis ensuite pour revenir le lendemain. Un cercle vicieux ou bien un cercle vertueux ? Tu ne le sais pas encore. Tu comptes sur les mois à venir pour en savoir plus. Pour le moment, après avoir échangés des banalités, tu hausses les épaules suite à son sarcasme. Oui, le premier rôle, carrément. Il s’agit de ta vie. Il s’agit de ta propre existence et tu as décidé de la mener comme bon te semble. Tu es animé par une ardeur incommensurable qui te pousse à toujours vouloir te surpasser. Peu importe si tu as décidé d’emprunter un chemin épineux. Peu importe si tu auras quelques problèmes en route, tu sais pouvoir te relever. Tu sais pouvoir réussir dans le théâtre de ton quotidien tant que tu maintiens le rôle principal. Et Cassidy le saura un jour. Pour le moment, tu ne t’y attardes plus. Tu n’es pas là pour l’emmerder mais plutôt pour faire ton boulot. Ta tâche est de la prévenir de ce voleur qui rôde aux alentours. Il a déjà dévalisé la bijouterie qui se trouve à quelques kilomètres de celle de la blonde. En réalité le gang s’en fout s’il vole des bijoux, vous ne désirez seulement pas qu’il découvre l’antre de Succube qui se cache réellement dans cet endroit. Alors qu’elle te demande de développer, tu arrêtes de toucher à tout et à n’importe quoi afin de prendre place face à elle. Elle, cette blonde qui te prend carrément pour un con en te parlant de faux ongles et de robe au dressing. Contre toute attente, tu ne fais rien Elijah. Pas un mouvement, pas la moindre parole déplacée. Tu te contentes de la regarder. Le genre de regard sec, à la limite du sévère. Qui d’entre vous se montre démuni de professionnalisme à l’heure actuelle ? Pas toi. Quand bien même tu ne la portes pas sur ton coeur, tu sais faire la part des choses contrairement à elle. Pour toute réponse, tu soupires longuement ce à quoi elle te traite de “chiant” et “pas amusant”. Tu n’as jamais dit être amusant par contre tu l’avoues, tu es passé expert en matière d’emmerdes. Elle te rassure sur son système d’alarme mais tu n’en es pas convaincu. Tu t’apprêtes à aller vérifier par toi-même quand elle glisse une arme sur le bureau. Là, tu fronces les sourcils. Aucun numéro de série. Ca ne s’annonce pas bon. Tu sais que tu risques gros avec ça ? Demandes-tu avec l’air d’un jeune professeur sur le point de faire une leçon de moral à son étudiante. Si tu voulais une arme, on aurait pu t’en donner une qui soit enregistrée histoire d’éviter les problèmes avec les flics … sérieusement, réfléchis un peu. Encore un soupir Elijah alors que tu glisses ta main dans tes cheveux couleur blé. Justement personne n’a aucune information sur ce gars. Il sait ce qu’il fait et faut l’avouer, il est bien dans son domaine puisqu’il ne laisse aucune trace et sait très bien se cacher des caméras de surveillance. Tu fais quelques pas vers la fenêtre pour regarder la rue à travers de la vitre. Si tu utilises cette arme tu seras baisée. Carrément. Tournant la tête vers la jeune femme, tu t’appuies contre ladite fenêtre. On peut renforcer la sécurité. Je vais d’abord jeter un oeil à l’alarme même si elle n’est pas suffisante. Tu as besoin de nous et tu le sais. Là, tu te rapproches de son bureau, posant tes fesses dessus. Et si je ramène deux autres gars, cela veut dire … plus de fric mais au moins ton business serait en sécurité et personne ne pourra le toucher de près ou de loin. Tu te mets en face d’elle cette fois. Ou bien tu nous paieras autrement. On trouvera un terrain d’entente.


Codage par Magma.



 
Now we're finding a different way
We've been chasin' each others tails. Now we're ridin' a new wave, all on our own way.

awaaard !:
 
Cassidy S. Jennings
wall admin
J'ai posté : 509 messages et j'ai : 484 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bryden Jenkins et pour finir je crédite : komorebi. (avatar) ; Eya (signature)

Cassidy S. Jennings
Sam 29 Fév - 20:16

So please go away
Elijah & Cassidy
So please go away ◊ Elijah Tumblr_nptn83K7vY1tejn5ko3_250
Faut pas trop te chercher, pas trop longtemps en tout cas parce qu’il n’en faut souvent pas beaucoup pour que tu réagisses au quart de tour. Elijah sait très bien comment ça fonctionne, il sait comment toi, tu fonctionnes et si c’est quelque chose que tu détestes vraiment, tu ne peux pas faire autrement que de faire avec. Comment lui faire oublier après tout, comment lui faire comprendre que ça serait bien qu’il mette de côté tout ce qu’il pense savoir de toi pour faire comme si vous n’étiez finalement que deux inconnus. Ca serait si bien, si beau aussi mais non, y’a ce pseudo contrat qui fait qu’il est censé te surveiller, veiller sur toi et cette boutique qui t’appartient, sur ce business qui te permet de vivre aussi. Foutaise t’as envie de dire, il est juste là pour vérifier que tu fais ce qu’on te demande, que tu fais les choses comme il faut, sans débordement, sans faire de vague. Raté, tu n’es pas comme ça. Oh d’une certaine manière, tu sais te montrer discrète, tu sais faire les choses de manière subtile, quand tu en as envie. Mais avec lui, tu sais que ça ne sert à rien, tu sais que ça n’est pas la peine, c’est beaucoup plus amusant d’aller à l’encontre de tout ça, juste pour l’agacer. C’est peut-être pour ça que tu choisis ce moment pour sortir l’arme que tu gardes sagement dans un tiroir quand tu es dans ton bureau, que tu caches sous le comptoir de la bijouterie quand tu es là-bas, que tu as dans ton sac à main, ou sous tes vêtements quand tu es simplement dehors, ailleurs. « Demander ? On m’aurait dit non. Tu te souviens pourquoi on en est là ? Pourquoi tu me surveilles ? Parce que j’ai tué un gars et que j’ai eu besoin d’aide pour m’en débarrasser. Tu crois vraiment qu’ils auraient pris le risque que je recommence ? Foutaise. » Ou alors ils seraient encore plus inconscients que tu ne l’imagines, encore plus dingue. Voilà pourquoi t’as pris les devants, voilà pourquoi tu veux faire les choses par toi-même, te débrouiller simplement comme si de rien n’était. Puis s’il y a vraiment quelqu’un qui pourrait être un danger, là, dehors, faut bien que tu ai une solution pour te protéger, c’est pas avec ton physique que tu vas faire bien du mal avec tes petits poings. Tu ne sais pas si tu dois croire au fait qu’il s’inquiète, vraiment, ou s’il est juste dans son rôle de pseudo garde du corps. Peu importe dans le fond, tu balayes l’idée de la main en soupirant. « Elle est pas chargée. C’est juste un moyen de dissuasion. » Haussement d’épaules comme à ton habitude. Pour toi, c’est évident en fait. Évident qu’il peut renforcer la sécurité si ça lui fait plaisir, évident que tu ne veux pas que d’autres viennent ici, t’as assez avec Elijah. « Même pas en rêve. Je t’ai déjà toi, c’est pas pour me coltiner deux autres attardés. » Franche, direct, claire et nette. On peut pas faire plus explicite. Tu aurais aimé qu’il comprenne que tu ne crains pas grand chose, qu’il comprenne qu’il fait trop attention, qu’il est trop prudent aussi. La vie, c’est prendre des risque, c’est ne pas faire attention à tout et vivre juste au jour le jour, comme tu l’entends. Si seulement c’était aussi facile, si seulement on te laissait… ah oui, vivre comme tu l’entends. Mais parce que tu étais une prostituée, parce que tu tiens une boite d’escort, faut faire attention à toi et à ce que tu fais pour que tu ne te fasses pas tuer. « C’est totalement stupide Eli, tu le sais j’espère ? » C’est juste beaucoup trop en fait, et tu détestes ça.



Shadows on the Light
« they said you only live once. i say, they don't knew us, they don't knew what we are I said, we only live what we want. » 
Elijah Machowicz
psi admin
J'ai posté : 4367 messages et j'ai : 571 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Mikkel Jensen et pour finir je crédite : avatar by #CHEVALISSE. Signature et profil moi

Elijah Machowicz
Mar 31 Mar - 16:26

So please go away

Cassidy & Elijah ♣ Midnight ronkers. City slickers. Gunmen and maniacs. All will feature on the freakshow. And I can't do nothing 'bout that, no … But if you hurt what's mine, I'll sure as hell retaliate
☾ ⋆ ☾ ⋆ ☾ ☼ ☽ ⋆ ☽ ⋆ ☽

Tu lèves les yeux au ciel face aux questions de la jeune femme. Bien sûr, ça aurait été difficile qu’on lui donne une arme. Elle est impulsive par moment ou peut-être est-ce sous le coup de l’adrénaline. Tu n’en sais rien, tu n’as pas été là quand elle avait assassiné quelqu’un. Tu n’étais même pas là quand ils se sont débarrassés de son corps. Tu es venu plus tard et évidemment, le boss ainsi que ses sbires ont mis un moment avant de t’en parler après tout, il s’agit d’une complicité de meurtre. Et elle vient d’en parler librement, comme si c’était un sujet banal. Est-elle si innocente ? Tu en doutes franchement. On peut même dire qu’elle peut se montrer vraiment sans pitié comme quoi, il faut pas se méfier à son apparence de petit ange. Baisse d’un ton ! A moins que tu désires attirer l’attention de tout le monde ! Toi, tu as murmuré même si tu n’es pas si calme. Tu prends sur toi Elijah histoire de ne pas la traiter de grosse conne. On t’aurait peut-être donné une arme si on avait la garantie que cette fois, tu ne tueras personne. Après tout, il y a différentes façon de faire peur à quelqu’un voire même de tirer dans sa jambe ou je ne sais trop quoi. Sauf si … on a vraiment envie de tuer ladite personne. Oui, tu fais des allusions comme quoi ce meurtre n’était pas involontaire. Peut-être qu’elle avait réellement voulu tirer dans le but de l’envoyer six pieds sous terre, ce qui la rend encore plus effrayante d’un coup. Faut dire que tu n’as jamais pensé à cette histoire avant aujourd’hui. T’avais juste récolté les informations sans beaucoup d’émotions. Tu l’as entendu sans jamais te poser des questions. Là, elle t’en donne pas le choix et ça te remonte dans la tête ; qui était-ce ? Pourquoi l’avait-elle fait ? Comment vit-elle avec un tel crime ? Est-ce qu’elle s’en fout finalement ? Ou bien est-ce qu’elle fait des cauchemars ? Des questions qui persistent et qui n’auront pas de réponse, tu le sais. Tu préfères ainsi revenir au sujet du voleur. Comme tu t’en es douté, elle n’accepte pas la proposition. C’était presque utopique d’imaginer qu’elle aurait pu dire oui sans faire d’histoire. Tu la connais bien. Tu sais qu’elle n’est pas juste un visage angélique tueuse d’homme. Elle est chiante, chieuse, énervante, têtue et la liste est longue. De ton emplacement, tu ne bouges pas, même quand elle te traite d’attardé. Est-ce que cela te touche ? Absolument pas. Tu sais ce que tu vaux en réalité. Tu sais que tu es tout sauf un attardé bien au contraire. Tu fais fonctionner ta matière grise plus rapidement que les autres et efficacement aussi. Si elle veut utiliser la manière forte dans ce cas … tu ne vas pas t’en priver. Oui en effet, on peut faire ça mais tu es intelligente Cassidy, tu connais les enjeux. Visiblement, tu dois les énumérer. Si ce voleur attaque ton commerce tu sais ce qui va se passer après n’est-ce pas ? La police débarquera et enquêtera ce qui veut dire qu’ils découvriront ton autre commerce voire même cette plaque de sang qui je suis certain n’a pas disparu dans sa totalité. Le luminor peut faire des miracles … et je peux être très bavard sous le coup de la pression. Tu fais une expression faussement attristée même si tu viens carrément de lui faire des menaces. En réalité, ça m’étonne même pas s’il débarque ce soir, demain, la semaine prochaine … tout est possible. Car vous êtes carrément capables de faire semblant de dévaliser la bijouterie juste pour lui prouver à quel point elle ne peut pas vous tenir tête. Tu te redresses, tapant dans tes mains. Mais on peut faire comme tu le dis et le boss viendra te raisonner avec probablement, encore plus de jolis arguments. Et les arguments en question sont surtout des menaces, comme elle en a l’habitude maintenant.


Codage par Magma.



 
Now we're finding a different way
We've been chasin' each others tails. Now we're ridin' a new wave, all on our own way.

awaaard !:
 
Cassidy S. Jennings
wall admin
J'ai posté : 509 messages et j'ai : 484 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bryden Jenkins et pour finir je crédite : komorebi. (avatar) ; Eya (signature)

Cassidy S. Jennings
Mer 8 Avr - 14:47

So please go away
Elijah & Cassidy
So please go away ◊ Elijah Tumblr_nptn83K7vY1tejn5ko3_250
Il a raison dans tout ce qu’il dit, tu le sais très bien mais tu ne l’avouera jamais, plutôt mourir que de dire ça devant lui. Cette situation plus que merdique, c’est toi qui l’a causée et tu devrais en assumer les responsabilités mais c’est bien plus facile à penser qu’à réellement faire. Tu détestes qu’on te dise quoi faire, qu’on t’impose un mode de vie que tu n’as jamais demandé et pour cause, tu adores ta liberté, tu adores vivre comme bon te semble, sans limites, sans barrières. Baisser d’un ton qu’il te dit, tu détestes ça, tu détestes sa manière de le dire surtout. Un ordre, pas une demande en fin de compte et si elle avait quelque chose à lui balancer à la figure, dieu qu’elle ne se gênerait pas pour le faire. Mais si lui a raison dans ce qu’il dit, tu n’as pas non plus totalement tort. C’est vrai que ça aurait été facile de demander à ce qu’on te donner une arme, quelque chose pour te défendre au moins mais tu n’es pas stupide, tu sais très bien que c’est le genre de demande qu’on t’aurait refusé sans même prendre le temps d’y réfléchir. « C’était un accident ! Combien de fois je vais devoir le répéter ? » Tu es las de devoir toujours te répéter, de devoir toujours dire la même chose pour qu’enfin ils comprennent tous autant qu’ils sont. C’est vrai, tu as tué quelqu’un dans un cas de légitime défense mais c’était bel et bien un accident. Si ça avait été volontaire, tu ne l’aurais pas fait dans ta propre boutique, là où tu savais que ça te mettrait encore plus en danger, toi et tes business. Tout ce que tu voudrais maintenant c’est qu’on te laisse enfin tranquille, c’est qu’Elijah ne soit plus dans tes pattes et que tu puisses faire ce que tu désires, quand tu le désires. Mais ça aussi c’est trop demandé, tu l’as compris à partir du moment où on te l’a présenté, où on t’a dit qu’il était là pour assurer ta sécurité, pour surveiller que les choses se passent bien. Foutaises, tu en es certaine. Tu ne sais pas ce que ça cache de plus mais tu es sûre qu’il y a quelque chose, il ne peut pas en être autrement. Tu serres les dents, les poings pour ne pas dire ou faire quelque chose que tu pourrais peut-être regretter. Quoique, le frapper ne ferait sans doutes pas partit de tes regrets, pas du tout même. Au contraire, tu es convaincue que ça te ferait un bien fou mais si l’idée est plus que tentante, tu te contrôles, et tu admets qu’il a raison. Tu ne veux pas voir la police débarquer ici, tu ne veux pas parce que ça te causerait définitivement plus d’ennuis que tu n’en as déjà. « Ca va, ça va. Tais-toi donc un peu, je réfléchis. » La tête entre les mains, tu fermes les yeux et tu analyses un peu la situation. D’un côté, tu as Elijah, qui, bien que tu ne le supportes pas, sait être discret quand il le veut, sait faire son travail bien que ça ne te plaise pas. De l’autre, il y a cette idée de pouvoir te faire attaquer à n’importe quel moment du jour comme de la nuit, le risque qu’on découvre tes petits secrets que tu gardes précieusement depuis tant de temps. Tu détestes avoir à l’admettre mais oui, il a raison, tu es prise au piège et tu détestes ça. « Si je te laisse faire ce que bon te semble, ce que tu penses être pour le mieux, tu me promets que ton patron ne saura rien de plus et que je n’aurais pas d’autres hommes en plus de toi. » Tu demandes comme une garantie pour être certaine que tout reste sous contrôle, ton contrôle. Tu détestes déjà avoir à admettre que les choses ne sont pas en ton avantage alors il ne faut pas non plus que ça vire au cauchemar.



Shadows on the Light
« they said you only live once. i say, they don't knew us, they don't knew what we are I said, we only live what we want. » 
Elijah Machowicz
psi admin
J'ai posté : 4367 messages et j'ai : 571 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Mikkel Jensen et pour finir je crédite : avatar by #CHEVALISSE. Signature et profil moi

Elijah Machowicz
Mer 29 Avr - 0:55

So please go away

Cassidy & Elijah ♣ Midnight ronkers. City slickers. Gunmen and maniacs. All will feature on the freakshow. And I can't do nothing 'bout that, no … But if you hurt what's mine, I'll sure as hell retaliate
☾ ⋆ ☾ ⋆ ☾ ☼ ☽ ⋆ ☽ ⋆ ☽

C’était un accident, dit-elle. Ou plutôt, répète-t-elle. Parce que ces mots, tu les avais déjà entendu à plusieurs reprises. Tu ignores enfin de compte si elle dit la vérité ou si elle a fini par croire son propre mensonge. Malheureusement tu ne peux pas avoir de garanti parce que tu n’as jamais été à sa place. Tu n’as jamais été dans une situation pareille où tu devais te protéger quitte à commettre une connerie irréparable. Tu es au moins sûr d’une seule chose ; dans une situation de profonde détresse, l’être humain est capable de toutes les atrocités. Peut-être que Cassidy a été affrontée à cela dans le passé. Là, tu n’as qu’à sa parole à laquelle, tu veux y croire. Alors, après un petit silence, tu hoches de la tête. Ouais je te crois. C’est peut-être surprenant puisque même ton patron ne croit pas à son histoire. Toi, tu as envie d’y croire surtout que concrètement, cette histoire ne te concerne pas. Ce ne sont pas tes oignons. Tu es là seulement pour veiller au bon déroulement de son commerce dans le but de toucher à votre prime de votre service. Une prime que le grand patron désire augmenter. Tu as les cartes en mains avait-il dit, te laissant un peu dans des mauvais draps. Comment la convaincre ? Tu le savais, depuis le départ que cette blonde n’est pas dupe. Que des simples paroles en l’air, ne pouvaient pas la fléchir. Il fallait pousser très loin, il fallait jouer toutes tes cartes ; ça passe ou ça casse. Finalement, quand elle accepte, tu soupires discrètement et tu lui tends la main. Marché conclu. Ce qui veut dire que tu seras exclusivement le protecteur de son commerce. Pendant tes heures de cours, quelqu’un d’autre te remplacera mais tu lui laisseras des directives à suivre.

Normalement, après avoir conclu ce nouveau pacte, tu dois t’en aller mais … pas encore. Ton côté chieur persiste à rester en avant. Tu prends une place sur une chaise en face d’elle. Tu poses tes coudes contre le bureau et tu places ton menton contre les paumes de tes mains. Tu regardes attentivement la jeune femme d’abord sans rien dire un mot avant de te décider enfin à cracher le morceau. Ca te dit pas des cours de self-défense ? Demandes-tu, subitement. C’est peut-être parachuté mais au fond, ça a du sens. C’est vrai, ce qui t’avait poussé à … tu sais, c’est que tu ne savais pas comment te protéger. Pourquoi ne pas compter sur tes poings au lieu de ça ? “Ca”, tu fais allusion à l’arme qui repose dans son casier et que tu montres d’un signe du menton. Je pourrais m’en occuper et t'inquiète pas t’auras pas à payer. Je le ferai par bonté de coeur. Es-tu entrain de lui proposer ton aide ? Oui, exactement. Tu en es le premier surpris d’ailleurs parce qu’elle t’insupporte, cette blonde. Mais au fond, malgré vos différents, malgré son caractère de cochon, malgré tes provocations interminables, tu l’admires. Elle a pu construire un business à partir d’un rien alors oui, elle mérite parfaitement ton admiration et tu veux bien contribuer à son évolution, d’une quelconque manière.


Codage par Magma.



 
Now we're finding a different way
We've been chasin' each others tails. Now we're ridin' a new wave, all on our own way.

awaaard !:
 
Contenu sponsorisé
So please go away ◊ Elijah
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: 5th Avenue
-
Sauter vers: