Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous Lemme grab that virginity Feat. Peter - Page 2 4035343658
-27%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
130 € 179 €
Voir le deal
-40%
Le deal à ne pas rater :
Sosh : forfait mobile 80 Go sans engagement à 14,99€ (même après ...
14.99 € 24.99 €
Voir le deal

Partagez

Lemme grab that virginity Feat. Peter

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn
Dante Romano
Times
J'ai posté : 334 messages et j'ai : 128 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Will Higginson et pour finir je crédite : Magma. (ava) bat'phanie (sign)

Dante Romano
Sam 16 Mai - 20:00


Peter E. Barnes  & Dante Romano


You've gotta grab every opportunity that comes up

Si au départ cette rencontre avait été un amusement accidentel, elle prenait une tournure différente mais tout aussi intéressante pour notre cher Dante. Un sujet à débat, en quelque sorte, qui venait de surgir. Malgré qu’il soit le genre à fuir la conception même du couple et de l’amour, cela ne voulait pas dire qu’il ne s’intéressait pas à la vision des autres. Autant pour l’aider à grandir en tant que personne, que d’apporte des divers points de vue ne pouvant que nourrir son analyse et la conscience des autres perspectives qu’il comprenait, sans pour autant les partager. L’air de notre italiano-franco avait l’air intéressé par cette réponse, ne résistant pas à pousser la réflexion encore plus loin. « C’est une réponse intéressante. Mais alors comment fait-on pour savoir si cette personne est digne de confiance? Si vous lui vouez une confiance aveugle, peut-être alors allez-vous être dupé. Et si vous lui tendez un piège pour la tester et qu’elle l’apprend, alors elle comprendra plutôt que vous ne lui faites pas confiances et sera blessée, voir même perdra-t-elle cette fameuse confiance qu’elle avait en vous. » Les classiques de l’humanité qui ne voient pas toujours plus loin que le bout de leur nez. Il avait lancé sa réflexion à voix haute, sans pour autant attendre une réponse précise. « Une chose est certaine, le domaine des émotions et des relations chez notre espèce est toujours très compliqué. C’est un sujet sans fin. » L’humain, créature complexe et qu’on n’arrivera jamais à comprendre complètement. « Il faut garder en tête que l’humain est avant toute chose imprévisible. Elle peut agir d’une certaine manière pendant des années et nous offrir une surprise un jour. » La fameuse confiance qui peut être nourrit pendant des années et être brisée face à une situation imprévue et particulière. Il avait préféré ne pas ajouter cet élément, se concentrant plutôt à répondre, cette fois, à la question qui avait été relancée vers lui. « La bonne personne? Dans mon cas, si vous parlez de l’amour, il n’y en a pas. Je n’ai jamais pris la peine de considérer le sujet, car je ne compte pas dans un avenir proche, opter pour la stabilité et l’amour. Alors j’imagine que dans mon cas, la bonne personne serait celle qui sera capable de me faire changer d’idée et de me convaincre de mon opinion erronée sur ce sujet. » On pouvait deviner qu’il y avait une raison derrière, puisqu’il y avait un opinion. Et non pas simplement un : parce que c’est comme ça, parce que ce mode de vie me plait.

Il fallait tout de même prendre le temps de souligner le contraste flagrant entre le Dante au début de leur rencontre et celui avec qui il avait affaire en cet instant. Le premier qui pouvait laisser croire qu’il était ce grand gamin un peu idiot, le second qui savait démontrer qu’il n’était pas complètement creux entre ses deux oreilles. Il savait user de son sérieux lorsque la situation le demandait et de retrouver son amusement et sa légèreté lorsque c’était un peu plus permis. Comme par exemple lorsqu’il avait pris la peine de s’excuser pour son comportement excentrique, qui avait profité d’une âme innocente pour s’amuser à ses dépens. Le pauvre jeune homme qui lui avouait son petit handicap. « Le premier pas est de réaliser son défaut. Le second est de vouloir le changer. Pour le reste ? Je veux bien essayer de vous aider, pourquoi pas! Je ne suis peut-être pas le meilleur exemple qui existe mais, si je peux vous aider pour obtenir votre pardon, pourquoi pas. Un peu comme un coach de vie, mais gratuit. Après j’imagine que je pourrais vous donner des conseils, et vous en faites ce que vous voulez. Soit certainement les oublier. La question est : Si vous voulez réellement changer, ça prendra du temps, beaucoup de temps et de vouloir. De la motivation et du travail acharné. Donc si vous voulez, je maintiens l’offre d’user de ce numéro de téléphone à cette fin. Pourquoi pas? Peut-être que cette rencontre accidentelle avait au final, un but. Qu’en pensez-vous? »
(c) crackle bones

     


everything you can imagine is real
One eye sees, the other feels ▬ If being an egomaniac means I believe in what I do and in my art or music, then in that respect you can call me that... I believe in what I do, and I'll say it.
Peter E. Barnes
mdm
J'ai posté : 523 messages et j'ai : 175 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Noah Centineo. et pour finir je crédite : doom days (ava) & beylin (signa)

Peter E. Barnes
Dim 7 Juin - 14:05
Cette rencontre fortuite devenait peu à peu intéressante. Au-delà de l’aspect cocasse, il semblait que les deux hommes débattaient sur leur propre vision de l’amour. Peter se rendait compte qu’il avait probablement mal jugé le jeune homme, le considérant comme un être de débauche. Mais comment pouvait-on le diaboliser de la sorte ? Il ne souhaitait que vivre sa vie comme il l’entendait. Sa vision de l’amour paraissait enjolivée, sûrement par la religion et son éducation. Il attendait la bonne personne pour se donner corps et âme. Mais en était-il réellement prêt ? Son corps demeurait une partie intime qu’il ne pouvait pas encore donné à quelqu’un. Un blocage ne datant pas d’hier et finalement, il se fourvoyait en pensant que seule sa foi pouvait l’expliquer. C’était bien plus profond que ça. Mais chaque chose en son temps, il tentait déjà de comprendre la réponse de son interlocuteur. La confiance était fragile, il avait raison. L’être humain demeurait complexe, tout comme les relations. « Vous avez raison que cette confiance est très fragile, parfois même illusoire. Mais je pense que ça vaut la peine de tenter, de donner notre confiance tout en sachant que ça peut basculer. Comme dirait ma grand-mère, qui ne tente rien, n'a rien. » Haussant les épaules, il s’étonnait de sa réponse, mais si l’on vivait avec la peur au ventre, l’on pouvait rater tant de choses, de belles rencontres. « J’ai…je…Vis dans cette peur constante, c’est la raison pour laquelle je suis si seul aujourd’hui. » Soufflait-il avec sincérité, un sourire triste étirant ses lippes. Puis, il le laissa définir cette bonne personne. Sa non croyance en l’amour ne l’étonnait guère. Son batifolage le cachait mais Peter se doutait de sa réponse. « J’espère que vous trouverez cette personne qui vous fera changer d’avis. » Dans un sourire, il lui souhaitait réellement que sa route croise celle ou celui pouvant lui faire ouvrir les yeux. Lui faire découvrir que l’amour n’était pas une illusion mais bien existante. Le chemin était néanmoins long et tortueux, il l’avait remarqué avec ses parents dont les disputes étaient fréquentes à l’époque. Après tout, aucun couple ne pouvait se targuer de ne jamais avoir de désaccords.

En tout cas, jamais il n’aurait songé avoir un tel débat avec cet inconnu, si joueur et léger. Agréablement surpris, il admirait quelque part son aisance à parler d’un tel sujet avec autant de facilité. Il devait en profiter, profiter de cette rencontre. Peut-être que Dieu les avait poussé à se croiser car leur destin était lié ? Il ne pouvait qu’en être persuadé, cette rencontre n’était pas aussi fortuite que ça. Tout cela était inédit, effrayant mais il n’avait pu s’empêcher de saisir l’opportunité d’enfin se débarrasser de sa timidité. D’enfin apprendre à vivre. Finalement, Dante avait son rôle à jouer dans cet apprentissage. Peter en avait assez de cette vie où il existait sans réellement être vivant. « Hé bien on peut dire que j’ai déjà fait le premier pas n’est-ce-pas ? Je ne peux refuser cette proposition en tout cas, vous ferez un très bon coach de vie. J’espère néanmoins que mon cas n’est pas désespéré. » Hochant la tête, il reprenait d’un ton déterminé. « Cela fait plusieurs mois que je réfléchis à tout ça alors oui, je souhaite réellement changer. Il est grand temps que je cesse de vivre dans mon passé. » Ce passé dont il n’avait pas encore totalement réussi à se défaire, mais à la différence d’avant c’était qu’à présent, il souhaitait tourner la page. Tourner la page et chasser définitivement les démons de son adolescence pour vivre enfin normalement.


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Lemme grab that virginity Feat. Peter
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn
-
Sauter vers: