Scent of Scandals a besoin de vous !
Votre avis compte plus que tout afin de nous aider à nous améliorer. Ici vous en saurez plus !
Newsletter numéro 49
De nouvelles choses à découvrir dans ce sujet ! Laissez un petit commentaire et surtout, restez chez vous ! love2
Nouvelle Intrigue
Le forum se met à la page avec une intrigue sur mesure !
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$ Set us free if that's what you want | ft.William 1529876038
Le Deal du moment :
Nike FR : 25 % sur tous les articles
Voir le deal

Partagez

Set us free if that's what you want | ft.William

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Staten Island
En ligne
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1108 messages et j'ai : 372 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : missavatars (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Sam 8 Fév - 9:01
Set us free if that's what you want | ft.William 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f7a6934775f614a493374492d35413d3d2d3337333035363332372e3134613362366333306161646635633235353837363832313036302e676966


Février 2020


L'Audi qui roule à tout va dans les rues extérieures de New York, je commence à y être sérieusement habituée. Maroon, à l'arrière, doit être en train de se demander si sa vie de chien va s'arrêter ce soir, sur le bitume entre deux grands poteaux lumineux. Ça n'arrivera pas. Je suis en pleine possession de mes moyens, si ce n'est que je suis incapable de ralentir car je suis dans une colère indescriptible.

Je commence à en avoir plus qu'assez des insinuations douteuses et malhonnêtes de la part de William. Sous prétexte que notre histoire est compliquée (spoiler, elle l'a toujours été !), Monsieur commence à me trouver des amants imaginaires. Je ne suis pas certaine de comprendre pourquoi. Essaie-t-il de me reprocher un truc que je n'ai pas parce que ça l'aiderait à accepter ce qu'il a fait avec son ex ? Si mes souvenirs sont bons, je lui ai pourtant dit qu'on passait à autre chose à ce sujet, non ? Mon ego est de notoriété internationale à ce niveau-là mais j'ai quand même promis de le faire taire lorsqu'il était question de l'incident survenu en fin d'année dernière entre Sarah et William. Alors pourquoi, au grand pourquoi, l'Irlandais commence à me chercher des emmerdes ? Et avec Aleksej Svendsen, en prime ! Est-ce que je vais vraiment devoir rappeler à William que j'ai empoisonné ce type il y a des années pour parvenir à mes fins dans un tribunal ? Je pensais pourtant que c'était suffisamment clair.

Alors oui, il est vrai que le fait qu'Aleksej et moi-même ne cessions de croiser la route de l'autre depuis des semaines est assez perturbant. Je pense que nous sommes tous d'accord sur le sujet ; William, Aleksej et moi. Mais va-t-on longtemps continuer à en faire toute une histoire ? A coup sûr, c'est une putain histoire de karma qui me frappe derrière la nuque pour me rappeler ma condition de pauvre petit être humain qui n'a finalement le contrôle sur rien contrairement à ce qu'elle pense.


Lorsque j'arrive devant chez William, je gare ma voiture comme une sauvage, presque en plein milieu de son allée. Autant dire que je n'en ai vraiment rien à  foutre à l'heure actuelle. Je suis toujours dans la même colère et j'ai limite envie d'arracher les yeux de l'Irlandais. Peut-être qu'en perdant la vue, il arrêtera d'agir comme un con fini. Ou pas. Peut-être qu'il deviendrait encore pire.
Je fais sortir Maroon de la voiture qui file directement faire ses petites affaires dans le jardin. Je le laisse, il n'a clairement pas besoin de moi. M'avançant vers la porte d'entrée, je sursaute quand je vois celle-ci s'ouvrir à la volée devant moi.


The game is on.



Why would the stars want to look down on such as me?
William O'Connor
Times
J'ai posté : 549 messages et j'ai : 156 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Mer 18 Mar - 8:43


Set us free if that's what you want

Solveig & William



La dispute semble une fois de plus pointer le bout de son nez entre Solveig et moi. Question d'habitude me direz-vous. Et effectivement, j'ai la désagréable sensation que nous ne parvenons pas à faire autre chose que nous disputer. J'aime Solveig. Je ne le répèterais jamais assez. Je pourrais déplacer des montagnes pour elle, crever pour elle. Mais par moment, j'ai envie de lui tordre son joli petit cou, comme aujourd'hui. Pour être tout à fait honnête, il n'y a pas que la jalousie qui me met dans une colère noire. En temps normal, je ne le suis pas réellement. J'ai confiance en Solveig et j'ai également assez confiance en ses sentiments pour moi. Mais aujourd'hui, je suis jaloux parce que je commence à sérieusement douter de ce qu'elle éprouve à mon égard.

Pour remettre dans le contexte, l'une de nos dernières conversations, si c'était effectivement la dernière, s'est déroulée dans son bureau, à son retour sur le sol américain, où nous avons discuté de notre couple. Et la tournure que cette discussion a pris m'a profondément blessé et fait douter.

- Alors il est là notre avenir ? Toi dans ton appartement, voué à ton travail. Moi dans ma maison à espérer que tu accorderas de l'importance à notre couple. De mon côté, je ne peux pas te contraindre mes envies. Je ne t'en veux pas, car je t'ai toujours connu et aimé comme ça. Seulement… on se voile la face. L'un de nous sera toujours malheureux, quelque soit le chemin que prendra notre histoire.

Je me souviens de ces propos que j'ai évoqué à notre dernière conversation. A ce moment là, je doutais de tout, de notre bonheur, de ses sentiments pour moi. J'ai quitté son bureau, elle n'a pas cherché à me rattraper, ni à discuter à nouveau de ce sujet. Dans le fond, on a peut être un gros problème de communication. Et ça, je l'ai toujours en travers de la gorge. Parfois, je viens à me demander si on est toujours ensemble. Je ne peux pas la contraindre à vivre une vie de couple comme je le désire. Cependant, elle non plus, elle ne peut me contraindre à être constamment éloigné de la femme que j'aime. Nous n'avons pas la même vision du couple, et de ce fait, nous somme dans une impasse. On aurait dû s'en rendre compte avant, me direz vous. Le problème, c'est que nous sommes très doués quand il s'agit de se voiler la face…

Et aujourd'hui, Solveig ose me reprocher d'avoir oublié son anniversaire, alors que Madame se tire aux sports d'hiver sans moi, avec son travail, là où, comme par hasard, elle croise Svendsen. J'essaie de me remémorer les dernières vacances que nous avons passés ensemble. C'était il y a plus de dix ans. Oh, il y a bien eut des billets pour l'emmener en Italie que je lui ai offert un an et demi plus tôt. Je pensais que cela lui ferait plaisir mais visiblement, je me suis trompé car ces billets qui m'ont coûté la peau du cul sont désormais périmés.

"Mais c'est pas grave ma grande, vas te casser la gueule en ski avec l'autre couillon. Je vais attendre sagement que tu daignes te rappeler que j'existe.", pensais je, hors de moi. Franchement, cette situation me fait vriller. Alors, pour me calmer, je décide d'aller fumer une clope. Mais lorsque j'ouvre le porte, Solveig est déjà là. Mes sourcils se froncent. Je peux lire sur son visage qu'elle a envie de m'arracher les yeux. Elle, elle peut lire dans le mien que j'ai envie de lui cracher tout mon venin à la figure. Très bien. Alors, on fait quoi maintenant ?

Fiche codée par < NyxBanana >

En ligne
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1108 messages et j'ai : 372 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : missavatars (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Mer 18 Mar - 17:21
Set us free if that's what you want | ft.William 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f7a6934775f614a493374492d35413d3d2d3337333035363332372e3134613362366333306161646635633235353837363832313036302e676966


Février 2020


Il est clair qu’au vu de sa tête, il est aussi enchanté de me voir que je le suis. Autant dire que nous ne partons pas sur une base extrêmement saine et je sais que ça ne va pas aller en s’arrangeant. William et moi sommes deux têtes de cochons finis qui refusons de lâcher notre bout de lard. Oui, c’est épuisant et pas seulement pour les autres, croyez-moi le bien.

- Tu préfères la fumer avant ou après ?

Non, mon ton n’a rien d’aimable. Je commence à en avoir assez qu’on me reproche des choses que je n’ai pas faite. J’accepte pleinement de prendre mes responsabilités quand je fais des conneries, je pense que la fin d’année l’a suffisamment prouvé, mais pas quand je n’ai rien fait. Je n’ai rien fait d’incriminant et je n’ai rien du tout à me reprocher si ce n’est de m’être retrouvée dans de sales draps à la montagne.

- Ou alors tu préfères qu’on rompe tout de suite, peut-être ? Je ne sais pas puisqu’apparemment je traîne avec d’autres hommes et ça te rend malade de jalousie.

Ouais, maintenant il est clair que j’ai atteints un point de non-retour et que je n’en ai plus rien à faire. Que William ait été vexé, passe encore mais qu’il ose sous-entendre des trucs à mon égard et à l’égard de Aleksej Svendsen ? Non et puis quoi encore ? Bientôt il va venir me dire que c’est moi qui suis allé embrasser un autre ? Ce serait bien culotté de sa part mais très honnêtement, plus rien ne m’étonnerait.

Les mains sur les mains, je me rends compte que mon bras droit n’est pas complètement remis. Mais ça ira.
Je tourne la tête et vois mon chien qui file à l’intérieur de la maison. Super, il va donc falloir que je rentre le récupérer à un moment ou à un autre.

- Tu peux m’expliquer quel est ton problème en ce moment ?



Why would the stars want to look down on such as me?
William O'Connor
Times
J'ai posté : 549 messages et j'ai : 156 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Ven 20 Mar - 8:43


Set us free if that's what you want

Solveig & William


Quand je tombe nez à nez avec Solveig, mon cœur se met à bondir dans ma poitrine, avec colère. J'en viens à me demander si c'est une bonne idée de se voir pour tenter de discuter. De toute évidence, nous sommes tous les deux d'une humeur massacrante et nos propos risquent d'être à la hauteur de notre colère. Propos que nous risquons de regretter dans les jours à venir. Mais tant pis. Cette conversation doit avoir lieu.

Alors quand Solveig me demande si je veux fumer ma cigarette avant ou après, je sens mon cœur battre dans mes tempes. Le ton de sa voix ne me plaît pas. Nous nous regardons avec défi, comme si nous cherchions à savoir qui de nous allait sortir vainqueur de cette histoire. Mes yeux bleus semblent être devenus noirs. Je la fusille du regard. Mon visage lui, est mêlé entre la colère, l'exaspération et la tristesse.

- Tu vois, c'est ça ton problème. Tu n'écoute rien.

Mes sourcils froncés, je ne la quitte pas des yeux. Elle pense réellement que ce n'est qu'une histoire de jalousie ? Si elle me connaissait si bien, elle saurait que celle-ci est liée à un autre problème. Problème que je lui ai déjà exposé, mais auquel elle n'a pas réagit. Elle n'a pas dû écouter puisque cela ne semble pas l'intéresser.

- Ce serait mentir de dire que je suis maladivement jaloux, je pense qu'on est d'accord sur ce point.

Par le passé, je n'ai jamais fait de crise de jalousie à Solveig comme beaucoup font. En temps normal, j'ai bien assez confiance en moi et l'italienne pour ne pas craindre une infidélité. Je fais même partie de ces personnes pour qui les choses peuvent êtres "acquises", ce qui n'est pas foncièrement mieux. Mais là, si je suis jaloux, c'est parce que Solveig reste constamment éloignée de moi, alors que je la vois se rapprocher d'un autre. Voilà ce qui ne m'est pas supportable. J'ai l'impression de constamment passer en deuxième position, ce que je compte lui reexpliquer encore une fois.

- J'en ai assez de passer au second plan, tu peux comprendre ça ? Je t'en ai déjà parlé la dernière fois, mais visiblement, t'en as rien à cirer, comme de tout ce qui ne concerne pas ta grande carrière.

Voilà, nous y sommes. Voilà le fond du problème. Le ton de ma voix reste assez agressif, même si on peut ressentir les efforts que je fais pour ne pas augmenter le volume plus que nécessaire.

- Tu me laisses quand une place dans ta vie ?! Ça va faire deux ans qu'on est de nouveau ensemble, sans parler de toutes ses années avant. A quel moment on ressemble à un couple ? Tu refuses qu'on s'installe ensemble, on a rarement le temps de se voir et clairement quand on voit ce que ça donne… j'ai l'impression qu'on ne partage rien.

Les sourcils toujours froncés, je sais que je risque de la blesser, mais il faut également qu'elle comprenne que cette situation, je la vis mal et que c'est moi qu'elle fait souffrir. Et ce, même en essayant de lui dire à plusieurs reprises.

- Alors oui, quand je passe constamment au second plan, ça me fait chier. Dis moi, c'est quand la dernière fois qu'on est parti en vacances tous les deux ?

Je l'observe longuement et silencieusement, avant de poursuivre.

- Ca remonte à plus de douze ans. Tu pars à Punta Cana, à Londres, aux Sports d'hiver avec tes très chers collègues. Et le plus amusant dans tout ça, c'est que je suis toujours là à attendre comme un con avec mes billets périmés pour l'Italie. Et ne viens pas me dire que tu n'avais pas le temps, car tu as eu pu faire tout le reste.

Et l'Italie, ce n'est plus maintenant qu'on pourra y aller, mais ça, c'est une autre histoire.

- Maintenant, dis moi, c'est quand la dernière fois qu'on a partager juste un moment à deux ? Depuis ton retour de Londres, on s'est vu combien de fois ?

Je sais que je lui donne beaucoup d'informations, mais je dois lui dire ce que j'ai sur le cœur. Je ne peux pas continuer à faire semblant que ça ne m'atteint pas, que je vis parfaitement la situation.

- Alors ce qui me rend jaloux, c'est que ce type a pu passer un temps privilégié avec toi alors que je reste toujours là à attendre comme un con que tu m'accordes une toute petite attention. C'est pas la vision du couple que j'ai, et je te l'ai déjà dit. Je sais que tu es quelqu'un d'indépendante, mais là, ta vie, tu veux la faire seule. En tout cas, pas avec moi visiblement. Je ne sais pas si c'est pour me faire payer ce que j'ai fait à l'époque, mais si c'est le cas, ça ne servait à rien de donner une seconde chance.

Le ton de ma voix mêle à la fois la colère et une réelle souffrance. J'en viens à me demander si l'amour fait tout, si je suis prêts à être malheureux de cette situation toute ma vie pour qu'elle, elle puisse faire sa petite vie dans laquelle elle fait appel à moi quand elle en a le temps.

Fiche codée par < NyxBanana >
En ligne
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1108 messages et j'ai : 372 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : missavatars (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Ven 20 Mar - 22:00
Set us free if that's what you want | ft.William 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f7a6934775f614a493374492d35413d3d2d3337333035363332372e3134613362366333306161646635633235353837363832313036302e676966


Février 2020


- Pour rappel, quand je suis partie à Punta Cana, nous n’étions PAS ensemble. Londres, j’y suis partie après que TU as embrassé ton ex ou qu’elle t’ait embrassé, peu importe. Et ce n’était pas des vacances aux sports d’hiver, putain, Will je suis partie un week-end et tu BOSSAIS. Tu pourrais arrêter de me faire passer pour la connasse que je ne suis pas s’il te plait ?

Comment faire comprendre à cet homme que je l’aime mais que je ne me sens pas capable de lui accorder une trop grande place dans ma vie ? Comment, sans passer pour la pire des garces, lui faire comprendre que ce qu’il s’est passé pour notre mariage m’a profondément changé et que je ne pourrais jamais redevenir la personne que j’étais à l’époque ? Je ne sais plus comment me sortir de cette situation et voir qu’il prend si mal le fait que je puisse fréquenter d’autres hommes sans que cela n’ait la moindre signification si ce n’est amicale ou professionnelle… Vais-je gérer ça sur le long terme ?

- Quand on s’est remis ensemble je ne pensais pas que ce serait…


Dois-je le dire ? Oui ? Non ?

- …si dur.


Je prends une profonde inspiration et me passe une main dans les cheveux, ramenant ceux-ci en arrière. J’ai envie de me faire un hair bun mais je suis quasiment certainement que ce n’est pas exactement le bon moment pour ça.

- Je n’ai cessé de te dire que je n’étais plus la même, Will. C’est toi qui n’écoutes pas. Tu veux façonner notre histoire à ton image en parallèle avec ce dont tu as toujours rêvé. Sauf qu’on ne sera jamais un de ces petits couples parfaits type Instagram. Bien-sûr que ça fait rêvé mais ce n’est pas qui je suis et-

Et je suis en train de me demander si je vais pouvoir tenir comme ça encore longtemps. Oui j’aime William et la question ne se pose même pas. Sauf que je ne cesse de me demander si l’aimer sera vraiment suffisant sur le long, si on pourra faire vivre notre couple.

- Et je n’en ai pas envie. Je t’aime, Will. Putain, j’ai jamais aimé personne comme toi mais avec tout ça, tout ce par quoi on est passé… Je me demande si on peut encore y arriver.

Je sais combien mes mots sont durs mais je ne veux pas lui mentir non plus.



Why would the stars want to look down on such as me?
William O'Connor
Times
J'ai posté : 549 messages et j'ai : 156 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Sam 21 Mar - 9:02


Set us free if that's what you want

Solveig & William


Je lève les yeux au ciel, exaspéré. Si je suis têtu, Solveig l'est au moins autant que moi. Elle ne voudra visiblement jamais admettre que je ne suis pas sa priorité, là où elle, elle l'a toujours été pour moi. J'ai bien envie de lui expliquer que même sans travailler, je n'aurais pas été convié pour autant. Mais parfois, quand on comprend que la conversation va tourner en rond, mieux vaut s'abstenir d'user sa salive inutilement.

La suite de la discussion, cependant, est semblable à une violente gifle que l'on se prend dans la figure. Qu'essaie-t-elle de me dire ? Qu'elle regrette que l'on se soit donné une seconde chance ? L'histoire de mon départ revient sur le tapis. Je suis conscient que cela ne sera jamais oublié. Cependant, je pensais que Solveig avait compris que ses parents étaient parvenus à me mettre assez la pression au point de me faire croire que la jeune femme serait plus heureuse sans moi. Et oui, ça me rend fou de comprendre qu'elle ne me le pardonnera jamais alors que j'ai également été une victime dans cette histoire.

- Parce que vivre ensemble et partager un dîner le soir, pour toi, c'est uniquement destiné aux petits couples parfaits type Instagram ? Non, ça s'appelle seulement avoir une vie de famille.

Je ne comprends pas Solveig. Ce que je saisis, en revanche, c'est qu'effectivement, plus que jamais, nous n'avons pas la même vision du couple. Et quand elle m'explique qu'elle se demande si on peut y arriver, je comprends que notre histoire semble terminée. Je garde le silence un moment. Mes yeux bleus se rougissent, car oui, ça m'atteint, mais je ne laisserais pas une seule larme couler sur mon visage.

- Si c'est vraiment ce que tu penses, ça veut dire que l'amour ne fait pas tout…

Mes yeux ne semblent plus vouloir quitter les siens. C'était peut être une profonde erreur de se remettre ensemble. Je déteste cette idée de rester désespérément amoureux d'une femme que je ne pourrais jamais avoir. Car même si je suis en couple avec Solveig, soyons honnêtes, elle est toujours à distance de moi.

- On ferait mieux d'arrêter tout ça alors. Je ne peux pas te forcer à rester à mes côtés. Et je n'ai pas envie de passer le reste de ma vie à voir la femme que j'aime garder ses distances avec moi, parce qu'elle ne se sent pas capable de plus.

J'espérais seulement que Solveig ne me reprocherait pas de prendre cette décision, alors que c'est elle qui me dit qu'elle n'a pas envie de plus. C'est donc un retour à la case départ. J'ai la sensation que mon cœur vient de se désintégrer. J'en viens à maudire mon ancien colocataire d'avoir fait cette soirée à l'époque, là où Solveig est entrée dans ma vie. Ça m'aurait épargné bien des souffrances. Dans le fond, ses parents avaient peut être raison depuis le début : elle sera plus heureuse sans moi. Je suis certain qu'elle n'aura pas de blocage avec d'autres.

J'ai à la fois envie de hurler après elle et de la prendre dans mes bras. Alors je me contente de la regarder, les sourcils froncés et les yeux rougis par des larmes que je retiens à la perfection. Je coince ma cigarette entre mes lèvres et contourne Solveig pour sortir. J'ai besoin de fumer.
Fiche codée par < NyxBanana >

En ligne
Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1108 messages et j'ai : 372 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : missavatars (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Sam 21 Mar - 10:09
Set us free if that's what you want | ft.William 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f7a6934775f614a493374492d35413d3d2d3337333035363332372e3134613362366333306161646635633235353837363832313036302e676966


Février 2020


Si nous étions dans un film ou un soap opéra, je me mettrai à crier qu’il refuse de faire des efforts, de se battre pour nous. Sauf que nous sommes dans la vraie vie et que ces deux phrases sont fausses, complètement fausses. Des gens, c’est moi qui ne me suis pas vraiment battue. Enfin si. Mais cette bataille était plus contre moi qu’autre chose.

J’encaisse tout ce qu’il me dit, comme il l’a fait avec moi. Que pourrai-je bien faire de plus ? Je réalise que je suis fatiguée d’essayer un truc qui ne veut pas fonctionner. J’ai bien conscience que je suis responsable de l’échec cuisant de cette relation. Je n’irai pas blâmer William. Enfin, je pourrais le faire mais ce serait malhonnête de ma part et même si je suis bien des choses, malhonnête n’en fait pas partie.

Il me dépasse pour aller fumer sa cigarette. Je ne l’arrête pas. Je ne lui dis pas que c’est mauvais pour la santé. Je lui ai longtemps dit mais ce soir, j’estime ne plus avoir le droit de le dire. Il vient de sonner le glas de notre histoire parce que je n’ai pas eu le courage de le faire. Depuis quand suis-je devenue aussi pathétique, au juste ?

Je me retourne et le regarde. Il est dos à moi et je sais qu’il laisse enfin les larmes couler le long de ses joues pendant qu’il allume sa cigarette. Je le sais. Je le connais.
Me concernant, je n’arrive pas à laisser mes émotions parler pour moi. Pas encore, pas pour l’instant. Je me connais autant que je le connais. Je craquerai demain, une fois que mon cerveau aura réellement compris ce qu’il vient de se passer. William a mis un terme à ce qui ressemblait malheureusement à un petit jeu de ma part. Pourtant, ça n’en a jamais été un. J’ai vraiment voulu que ça marche, j’ai vraiment voulu faire taire nos démons du passé mais je n’y suis finalement pas arrivée. J’accepte le blâme, j’accepte tout ce que je n’ai pas fait de bien. Qu’est-ce que je pourrais bien faire d’autre ?

Je mets deux doigts dans ma bouche et siffle.
- Maroon, au pied !
Mon chien est suffisamment bien éduqué de ce côté-là pour savoir que quand je siffle, il a tout intérêt à pointer le bout de sa truffe rapidement. Ce qu’il fait. En quelques secondes, mon chien vient à mes pieds. Je lui adresse une caresse derrière les oreilles.

Enfin, je m’avance vers là où se trouve Will, toujours en train de fumer sa clope.
- Ne fais pas n’importe quoi.

Il sait ce que cela signifie. Ce n’est pas une remarque, c’est un ordre. Il a le sang chaud pour un irlandais et je refuse qu’il commence à faire n’importe quoi à cause de ce qui a été dit ce soir, de ce qui a été décidé.



Why would the stars want to look down on such as me?
William O'Connor
Times
J'ai posté : 549 messages et j'ai : 156 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Sam 21 Mar - 13:42


Set us free if that's what you want

Solveig & William


Je ne m’attendais pas vraiment ça ce que Solveig trouve quelque chose à redire, encore moins qu’elle tente de me faire changer d’avis puisque tout ceci, c’est elle qui le décide, finalement. J’ai juste fait ce qu’elle semblait être incapable de faire : mettre fin à cette relation. Et ça me détruit, mais ça, tout le monde s’en doutera. J’ai des centaines de défauts, mais je suis quelqu’un d’entier et de sincère. Cette italienne est à la fois la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma vie, mais également la pire. Et ça me bouffe depuis plus d’une décennie. Tout serait plus simple s’il suffisait d’appuyer sur un bouton pour cesser d’aimer. J’aurais déjà pu refaire ma vie. Au lieu de ça, j’ai passé la mienne à pleurer un amour perdu, pour le retrouver et le perdre à nouveau. La vie est à mon sens une véritable salope.

J’allume ma cigarette et tire dessus, quand j’entends Solveig siffler Maroon pour qu’il vienne jusqu’à elle. Je ferme les yeux un instant. Ca signifie qu’elle va partir. Je ne sais pas quand ou si seulement je la reverrais. Assis sur une marche, dos à elle, je sens une larme couler le long de ma joue pour se perdre dans ma barbe naissante. Je l’aime autant que je la déteste. C’est dire…

Je sens sa présence près de moi, j’entends sa voix. Mes sourcils se froncent, tandis que je lève les yeux vers elle pour la dévisager. On sait tous ce qu’elle entend par là. La dernière fois que notre histoire a pris fin, il y a plus de dix ans, je n’ai rien trouvé de mieux à faire que de m’engager dans l’armée, quand j’avais ce terrible sentiment que ma vie ne servait plus à rien. Et comme la mort ne me faisait pas peur, c’était plus simple d’aller sur un champ de bataille et servir de chair de canon. Aujourd’hui je ne le ferais plus. D’une part parce que ma carrière militaire est terminée suite à mes blessures lors de ma toute dernière mission. Et d’autre part, la plus importante, j’ai un fils que je compte voir grandir.

- Occupe toi plutôt de toi., lançais-je avec une pointe d’amertume. Dans le fond, ne penser qu’à elle-même est la meilleure chose qu’elle sache faire, n’est-ce pas ? Je soutiens son regard quelques instants, puis finis par baisser les yeux sur Vasco qui vient de sortir de la maison. Il se couche à mes pieds et me lance son regard de chien battu.

Cette conversation prendra fin ce soir. Solveig le sait, je ne suis pas en mesure de discuter. Et je pense qu’elle non plus. J’ai besoin qu’elle me laisse seul. J’ai besoin de la rayer de ma vie une bonne fois pour toute, ce que j’aurais dû faire depuis bien longtemps. Quel con j’ai été de penser qu’on serait assez forts pour passer au-dessus de tout ça. Ma naïveté me perdra. Alors ce soir, je me fais le serment que plus personne ne m’atteindra d’une quelconque manière que ce soit.

Fiche codée par < NyxBanana >

Contenu sponsorisé
Set us free if that's what you want | ft.William
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Staten Island
-
Sauter vers: