Scent of Scandals #38
SOS reviens à la charge ! Allez voir le nouveau Mag !
Newsletter numéro 48
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Nouvelle Intrigue
Venez fêter la saint-valentin par ici ! héhé
Sondage SOS
Nous attendons toujours vos avis dans ce sondage :
sondage SOS The fall of hearts ~ Drey 201132147
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ The fall of hearts ~ Drey 1529876038
Le CrocoDeal du moment : -43%
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
Voir le deal
28.59 €

Partagez

The fall of hearts ~ Drey

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Bronx :: Co-op City
Ishtar O. Tucker
wall admin
J'ai posté : 1613 messages et j'ai : 263 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Hannah Pixie Snowdon et pour finir je crédite : moi-même (avatar) EXORDIUM. (signa)

Ishtar O. Tucker
Jeu 13 Fév - 15:39
The fall of hearts
Drey & Ishtar
Tu n’arrives pas à maitriser tes tremblements. Tu as l’impression que chaque partie de ton corps est prise de secousse incontrôlable. Tes idées, ne tiennent plus en place. Tu as l’impression d’avoir la tête qui tourne et le coeur manquant de sortir de sa cage osseuse. Tu n’as pas ressenti cet état d’esprit depuis des années. En réalité, tu n’as jamais vécu ce genre de chamboulement émotionnel et la cause n’est autre que ton père. En effet, alors que tu prenais ton déjeuner dans ce petit café comme à ton habitude, une silhouette s’était dessinée devant toi. Il a suffit que tu lèves les yeux pour sentir ton monde s’écrouler autour de toi. Ces yeux noirs, ces cheveux en pagaille, cette allure certaine … tu les avais côtoyé pendant ton enfance. Tu avais aimé qu’il te sert dans ses grandes mains avant qu’elles ne t’affligent plus tard, la pire des souffrances. Ton père. Il était là, en face de toi. Il était là et il a une expression … peinée ? On aurait dit cela oui. Toi, tu n’arrivais plus à penser correctement. Tout ton être était ankylosé alors que ta chair était parcourue de frissons extrêmement désagréable. Tu l’avais regardé apeurée. T’avais l’impression de revenir des années en arrière quand tu le suppliais d’arrêter, ayant le tournis à cause de l’odeur forte de l’alcool sortant tout droit de sa bouche. Là il semblait sobre. Il te parlait. Il te demandait pardon. Il est malade et risque de mourir dans peu de temps. Tu l’avais écouté mais en même temps t’avais l’impression de sombrer dans un puits sans fin. Tu as écouté, tu as essayé de comprendre le sens de ses mots sans pour autant y arriver. Tu voulais juste t’éloigner de lui. Tu voulais juste qu’il te laisse tranquille alors tu t’es lèvée en faisant tomber ta chaise. C’était le dernier élan de courage que tu pouvais faire. Sous les regards indiscrets, tu t’es juste enfuie. C’est ça, t’avais couru dans la rue comme si t’avais le diable à tes trousses. Comme si t’étais poussée par ton instinct de survie. Tu ne t’es ’arrêtée que lorsque t’avais ressenti le besoin de reprendre ta respiration. Tu regardes derrière toi. Il n’est pas là. Tu te demandes pendant un instant si tu n’as pas halluciné ? Non, il était bel et bien là. Lui et ses traits tirés, témoignant le passage du temps et des regrets. Tu te diriges alors directement vers l’appartement que tu partages avec ta soeur. Elle n’est pas là, tant mieux sinon tu ne serais pas capable de lui expliquer ce vient de se passer. Tu ne peux pas lui dire la vérité non plus. Tes mains agissent tous seuls ; tu récupères un gros sac dans lequel tu glisses des affaires. Automate, tu ne sais même pas ce que tu es entrain de mettre dans le sac. Tu veux juste t’éloigner aussi loin que possible. Prête, tu prends un taxi et tu lui donnes une adresse. Dans l’habitacle, tu envoies un texto à son supérieur lui demandant un jour de congé suite à une urgence familiale. De toute façon tu ne seras pas capable de faire quelque chose de productif cette après-midi. Tu n’y arriveras pas. Le taxi s’arrête devant un grand bâtiment. Tu le payes et tu descends. Tu ne peux pas entrer directement. Tu as besoin de prendre ton souffle et calmer tes tremblements d’abord. Une fois à moitié tranquille, tu ouvres la grande porte et tu entres. « Drey, c’est moi. » Ta voix est passablement nerveuse. Merde. Reprends toi Ishtar. Reprends toi et agis normalement. En essayant d’appliquer ces résolutions, tu t’avances dans l’endroit que tu connais bien à présent. La tête de l’homme apparaît devant toi. Tu essaies de lui sourire comme si de rien n’était. « Ca va ? Je viens prendre de tes nouvelles. » Tu ne le regardes pas dans les yeux au risque d’éclater en sanglot. Calme-toi, calme-toi. Glissant le sac sur un canapé, tu pars directement vers la cuisine pour te servir un verre. C’est la seule chose capable de te calmer réellement. Dos à l’homme, tu bois une grande gorgée, les yeux fermés. Tu ressens l’effet immédiatement, arrivant par la même occasion à te tourner vers Drey. « Et je viens m’occuper de toi aussi. Je crècherai ici pendant quelques jours parce que je suis certaine que tu ne manges pas correctement. » Tu avances vers lui, inspectant ses pansements. « Il faut quelqu’un pour changer tout ça aussi. » Voilà, tu prends la décision de ne pas lui en parler, c’est la meilleure chose à faire connaissant le caractère du boxeur.


★ you don't want to get involved ★
Sometimes you look so small. You've got a baby of your own. When your baby's gone, she'll be the one, to catch you when you fall

The fall of hearts ~ Drey 3c6o
The fall of hearts ~ Drey
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Bronx :: Co-op City
-
Sauter vers: