Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous One last goodbye ~ Luna 4035343658

Partagez

One last goodbye ~ Luna

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Queens :: Jamaica
Ivar H. Kovacs
times admin
J'ai posté : 5639 messages et j'ai : 783 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : StephenHOTJames et pour finir je crédite : Avatar by unreleased & profil, signature by moi, gif tumblr,♥

Ivar H. Kovacs
Lun 16 Mar - 7:03

One last goodbye
Luna & Ivar

Il était là, ce papier tant convoité. Il est était tes phalanges à l’encre éternel. Il était là et tu peinais à ouvrir l’enveloppe. C’était étrange d’ailleurs, de sentir une part de vulnérabilité en toi. Tu n’es pas comme ça Ivar. D’habitude, tu affrontes tout type d’obstacle. Tu fais appel à toute ta diplomatie et ton calme pour y arriver haut la main. Mais là … là c’est ton avenir qui est en jeu. Et dans ce petit maudit papier, t’avais la réponse positive ou négative. Avec Luna, vous êtes mariés depuis plus d’un an. A chaque visite surprise, vous avez fait en sorte de jouer le couple parfait qui s’aime plus que tout au monde. Au fond, ce n’est pas tellement faux. Tu l’aimes la brune. Peut-être pas comme un mari devrait aimer son épouse mais tu as tout de même énormément d’affection pour elle. Tu l’as aussi désiré ce qui t’a poussé à lui faire du rentre-dedans le jour de ton anniversaire. Un pas qu’elle avait saisi. C’est la concrétisation de plusieurs années d’attentes. De beaucoup de sacrifices et de combines. Maintenant c’est fini, tout ça est terminé. Oui, tu te rappelles encore de ce jour particulier. Le jour où tu as reçu ce papier important, ce papier où dès que tu l’avais ouvert, t’avais poussé un long soupir de soulagement. Tu l’avais eu, tu l’avais enfin eu cette carte d’accès au pays de tes rêves. Maintenant, plus personne ne t’obligera à le quitter. Tu es un citoyen américain, peu importe tes origines, peu importe ce qu’en pensent les gens. Depuis ce jour particulier, rien n’a vraiment changé. Tu travailles toujours au garage dans lequel se trame les affaires illégales de Konstantin. Et ça te va. Ce semblant de tranquillité espéré. Ce soir n’est pas une exception ; tu rentres chez toi après une longue journée de boulot. Malgré la fatigue, tu es en forme et tu as même envie de te mettre derrière les fourneaux. Tu n’es pas un excellent cuisinier en réalité, tu ne sais faire qu’un seul et unique plat qui plus est hongrois. Le seul que ta mère te faisait quand t’étais petit à part les habituelles pattes au beurre. Manches retroussés, tu te mets à couper les ingrédients nécessaire après avoir sorti une bière. Tu en bois une gorgée et tu allumes une cigarette que tu coinces dans le cendrier. Tu sélectionnes une playlist de musique que tu aimes et directement des sonorités électro envahissent la cuisine ouverte sur le salon. Tu te sens bien Ivar. Vraiment bien. Il y a eu un événement dernièrement qui aurait pu te coûter la vie oui. Tes bras portent toujours les marques de ce face à face avec la Faucheuse mais tu t’en es sorti vivant et plus fort que jamais. Comme on dit, ce qui ne te tue pas, te rend plus fort. La porte qui s’ouvre te pousse à lever les yeux, dessinant un léger sourire sur tes lèvres. « Bon’soir charmante dame. » Ta jeune épouse vient de rentrer. Elle te voit pour la première fois en cuisine à faire autre chose qu’un café ou réchauffer des plats déjà préparés. Tu en as conscience pourtant pour toi, ce n’est pas “si” étrange. Chacun a ses petits secrets non ? « Ca va ? J’espère que t’as pas mangé hein ? » Parce que ce soir tu prépares du poulet au paprika ainsi qu’une bableves et tu n’as aucune envie de manger seul. Le plus naturellement du monde, tu lâches le couteau pour ouvrir le frigo et en sortir une autre bière. Tu la tends à la jeune femme non sans laisser un baiser sur sa tempe. « Tu viens m’aider et mettre la table ? » C’est la première fois que cela arrive entre vous alors que cuisiner ensemble dans un couple, est quelque chose de très ordinaire. Faut dire que vous ne faites rien comme tout le monde, c’est un fait.





A fine day to exit
Long way from home. Nowhere to go. What made the river so cold? The sweat of thoughts, Trickle down my brow. Soaking and stinging my eye.

awards & co One last goodbye ~ Luna 570016848:
 
Luna Pucci-Kovacs
beta admin
J'ai posté : 1272 messages et j'ai : 133 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Scarlett Simoneit et pour finir je crédite : Eya d'amour

Luna Pucci-Kovacs
Ven 27 Mar - 14:33
Cela fait quelque temps désormais que ton mari a reçu sa carte verte, et pourtant vous continuez de vivre comme si rien était. Dans le fond, tu as peur de devoir retourner à ta vie seule Luna, tu as peur que si tu viens à évoquer le sujet, Ivar te dise que maintenant tu peux partir de chez lui. Tu sais pourtant qu’il n’est pas comme ça, que même si votre relation n’a rien d’une relation de mari et femme, bien que vous avez tout de même prit le droit et le plaisir de consommer ce mariage en question, ces un an passé ensemble vous ont beaucoup rapproché. Quand tu repenses à votre première rencontre, tu dois bien avouer que jamais tu n’aurai cru que vous en viendrait à tenir autant l’un à l’autre. LEs visite surprise n’ont jamais été difficile pour vous justement grâce à ça, si au début c’était du jeu, de la triche, au bout de quelques mois, il n’y avait rien de plus naturel que vos gestes l’un envers l’autre. Mais malgré tout cet attachement, jamais durant tout ce temps tu n’as eut l’occasion de voir Ivar en cuisine. Il faut dire que tu n’es pas une grande cuisinière non plus, mais de temps en temps tu as pris le temps de vous préparer des petits plats, juste par envie, même si le brun les mangeait bien souvent plus tard que toi de par ses occupations tardives. C’est donc avec un grand étonnement que tu es entré dans cet appartement aujourd’hui. Ton mari est entrain de faire à manger, et tu ne sais pas si ça doit te faire plaisir ou si tu dois avoir peur en réalité. Tu l’observes en avançant au ralenti, en jetant un coup d’oeil partout autour de vous comme pour chercher la caméra caché, et même si tu ne parles pas pour le moment, pas même pour répondre à son bonjour, il doit bien voir la surprise sur ton visage. Il s’adresse de nouveau à toi, et tu te décides enfin à faire entendre le son de ta voix. Ca va oui, et non je n’ai pas encore mangé, mais… Toi t’es sûr que ça va ? Après tout, tu pourrais te faire des millier de films Luna, tu pourrais pensais qu’il a quelque chose d’important à te dire, qu’il a une mauvaise nouvelle à t’annoncer et qu’il n’a trouvé que ça pour faire passer la pillule, mais tu ne le fais pas. Votre relation est basé sur la confiance, il t’a parlé de ce qu’il s’est passé avec Lyudmilla lorsqu’il a prit le risque de la rejoindre en Russie, tout comme tu a été là pour lui après le désastre de la soirée de la mairie, même si là encore il était avec cette russe. Tu connais pas leur histoire, tu n’as pas cherché à en savoir plus, bien sûr son voyage en russie pour cette nana t’avais réellement énervé parce que vous veniez à peine de vous marier, et que vous risquez gros l’un comme l’autre dans cette histoire. Le mariage blanc, ce n’est pas juste on annule tout et Ivar tu dégage dans ton pays. Tu risques la prison dans cette histoire, alors oui, tu avais vraiment très mal prit tout ça même si vous avez réussi à vous comprendre et accepter les erreurs de l’autre autant dans un sens que dans un autre. Quoi qu’il en soit, s’il avait quelque chose à t’annoncer, Ivar n’aurait pas pris de gant, tu le connais désormais et il t’aurait dit les choses tel qu’elles sont tout simplement. Tu commences alors à croire qu’il est réellement entrain de préparer à manger par simple envie, et tu dois avouer que ça te donne le sourire. Tu laisses ton sac tomber sur le canapé et tu attrapes la bière qu’il te tend, acceptant volontier le baiser qu’il dépose sur ta tempe. Tu ne tardes pas à t’ouvrir la boisson que tu as désormais en main afin d’en boire une gorgée qui, tu dois bien l’avouer, fait vraiment du bien avec cette journée de boulot. Il te demande un coup de main, et tu lui répond par un sourire acquisseur tout en posant ta bière sur la table avant de chercher tout ce dont vous avez besoin dans les placards. Je peux savoir ce qui me vaut l’honneur de ce repas ? Repas qui sent super bon soit dit en passant ! Tu n’as pas pu t’empêcher de poser la question Luna, tu met la table pour vous deux, comme demandé, et dans le fond, tu ne peux t’empêcher de penser que c’est plutôt une bonne chose ce repas, que vous avez besoin de parler de la suite, de votre possible divorce, de ce que vous allez faire désormais. Tu as beau avoir peur de retrouver ta vie seule, cela ne t’empêche pas d’y réfléchir Luna, et depuis quelque temps, l’idée d’aller finir tes études en Italie, ton pays de naissance, te trotte vraiment dans la tête. Cela voudrait dire t’éloigner de tout le monde ici, du peu de personne qui compte vraiment pour toi, mais en même temps cela voudrait aussi dire reprendre ta vie de zéro, sans personne pour te rappeler tes mauvais souvenir, te rappeler cette vie que tu as tant détesté, et cette optique ta fait vraiment envie.
One last goodbye ~ Luna
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Queens :: Jamaica
-
Sauter vers: