Scent of Scandals a besoin de vous !
Votre avis compte plus que tout afin de nous aider à nous améliorer. Ici vous en saurez plus !
Newsletter numéro 50
De nouvelles choses à découvrir dans ce sujet ! Laissez un petit commentaire et surtout, restez chez vous ! love2
Nouvelle Intrigue
A côté de l'intrigue confinement, venez découvrir intrigue le pays des songes !
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$ Hurt [Solveig]  - Page 2 1529876038
-33%
Le deal à ne pas rater :
-38% sur Apple iPhone XS (version 64 GO – Gris Sidéral)
699 € 1039 €
Voir le deal

Partagez
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Dim 29 Mar - 22:54


Hurt

Solveig & William


Solveig est là, assise sur le bord du canapé déplié, un pot de glace dans la main. Je n'ai pas besoin de lire l'étiquette. Il s'agit de l'un de ses parfums préférés. Un parfum qui change avec le temps, et cela m'a souvent amusé.

Je fais quelques pas en avant, quand elle me demande de manger un peu. Là, mes yeux bleus se déposent sur l'assiette posée sur la table basse. Elle vient de me préparer une omelette et cette attention me touche, au point que cela se lise sur mon visage. Je n'ai réellement pas faim, mais puisqu'elle a fait l'effort de cuisiner ce soir pour moi, je vais effectivement manger un bout.

- Merci, c'est adorable…, murmurais-je en venant m'asseoir à côté d'elle je saisis l'assiette dans mes mains et prends une bouchée du plat qu'elle vient de me préparer. J'ai toujours aimé ses omelettes, encore plus quand il y a du fromage dedans. Le fromage et nous, ça a toujours été une grande histoire d'amour. Je me demande si elle regrettera les soirées où je lui faisais des toasts au brie, avec un verre de vin rouge, quand elle n'avait pas le moral.

- Quand j'étais en Afghanistan, je crois que c'est ton omelette qui m'a le plus manqué., lui lançais-je sur le ton de la plaisanterie. Bien évidemment que c'est elle qui m'avait le plus manqué. Et même si elle ne le savait que trop - et c'est pour cette raison que je lui avais écrit une lettre par jour, que je lui avais fait parvenir que peu de temps après mon retour à New York -, il était inutile de remuer le couteau dans la plaie. Je me souviens néanmoins avoir rêvé plus d'une fois de me poser tranquillement dans le canapé avec un plateau repas, à ses côtés, plutôt que de manger des "kits" de nourriture entre deux attaques, non pas par plaisir, mais pour se redonner des forces.

Je termine mon omelette finalement assez vite. Je n'ai jamais vraiment pris le temps de me poser longtemps pour dîner, et comme on dit, l'appétit vient en mangeant. Je repose l'assiette et, bien décidé à avoir un petit dessert, je lui pique son pot de crème glacée, geste qui peut s'apparenter à un véritable crime, et en pique une bouchée.

- Pas mal. Mais la glace aux Cookies était meilleure.

Je lève les yeux au plafond, le visage faussement innocent. La dernière fois, j'en ai mangé deux pots entiers dans son congélateur et elle a dû les chercher un certain temps, sans comprendre pour ils avaient disparu.

Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Mar 31 Mar - 19:29
Hurt [Solveig]  - Page 2 Tumblr_mdy8zr264p1qbyf74o2_250

Quand je l’entends me dire que ce j’ai fait est adorable, je suis tout de suite mal à l’aise mais je fais en sorte qu’il ne s’en rende pas compte. J’ai vraiment fait ça parce que je ne veux pas qu’il se couche avec le ventre vide. Je n’attends rien en retour. Mon comportement à son égard porte-t-il à confusion ? Est-ce que j’ose faire des choses pour lui que je ne devrais pas faire ?

Il parle de l’Afghanistan et me dit que mes omelettes lui ont manqué. Je commence à penser que je n’aurai vraiment pas dû faire cette foutue omelette. Il commence à ressasser le passé et s’il y a bien une chose que j’ai appris avec William O’Connor c’est que ce n’est pas du tout une bonne chose. Il va commencer à dire des choses gentilles puis à faire en sorte qu’on parle de notre passé… Bref, il va nous engager sur une route sinueuse et risquée.

Parce que Will décide de continuer à manger en silence, j’en fais de même. Heureusement, nous ne sommes dans entourés d’un silence total puisque de la musique jazz résonne dans mon enceinte Sonos, située dans la cuisine. J’aime écouter de la musique ou des podcasts quand je cuisine. Pas que mais surtout quand je cuisine.

Je sais que je devrais être celle qui dit quelque chose maintenant. Sauf que je ne sais pas quoi dire. C’est William qui est arrivé chez moi à l’improviste alors que je n’étais même pas là. Il a eu de la chance que ma voisine soit chez elle, qu’elle l’ait vu et qu’elle m’ait prévenue.

Il finit sa nourriture relativement vite, ce qui évite qu’on se retrouve dans une situation qui pourrait être délicate.

- Hé !

Cet enfoiré me pique mon pot de glace sans pression. Non mais, il est vraiment sans gêne parfois, je vous jure. Je fronce les sourcils, pour lui montrer que je suis contrariée par son comportement. En vérité, je m’en fiche mais je veux lui faire comprendre qu’on ne pique pas la glace d’une dame comme ça, voyons.


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Mer 1 Avr - 15:03


Hurt

Solveig & William


Solveig reste là, silencieuse. Et je connais parfaitement la raison de son silence. Elle est gênée et semble espérer que je ne parte pas dans une monologue tragique et pathétique où je discuterais de notre passé. Non, ça n'arrivera pas. Je compte toujours passer à autre chose et mon plus grand souhait reste de perdre la mémoire, assez pour oublier tout ce que nous avons pu vivre ensemble, notamment les bons moments. Car ce sont ceux-là qui m'attristent le plus aujourd'hui.

Ainsi, face à son silence, je me sens gêné. Ça y est, nous n'avons plus rien à nous dire ? Je sais que ce sera le cas, jusqu'à ce que j'arrive à prouver à Solveig que je vais mieux, même si je reste persuadé que ça n'arrivera pas. Et si j'en suis si certain, c'est que durant toutes ces années loin d'elle, je n'ai fait que broyer du noir en regrettant mon amour perdu. Il paraît que tout le monde a sa croix à porter. Et il semblerait que celle-ci soit la mienne.

Alors je décide de lui voler sa glace, pour l'embêter, pour faire ressortir ce côté enfantin qu'elle a si souvent adoré et détesté au cours de notre histoire. Je refuse de lui montrer davantage que cette situation est en train de m'anéantir. Et avec un peu de chance, avoir cette attitude détachée me permettra peut être d'aller de l'avant. Ainsi, après avoir entendu sa protestation qui lui aura valu un regard arrogant, et après avoir pris assez de glace pour rassasier ma gourmandise, je lui redonne le pot et en haussant les épaules, cet air de gamin mal élevé sur le visage.

Je m'étire et finis par me laisser tomber dos sur le canapé déplié. Pour la première fois de notre vie, nous dormirons sous le même toit, mais dans un lit séparé. Je me demande si elle préférerait être dans les bras de Svendsen, à l'heure actuelle. Probablement. Et je me maudis pour avoir ce genre de pensées qui me brise le cœur. Je ne dois pas penser ou imaginer ce genre de chose. Alors je ferme les yeux après avoir observé longuement le plafond. Je tente de faire l'impasse sur mon mal de crâne, sur ma tristesse. Demain sera un autre jour. Je suis éreinté, j'ai besoin de dormir. J'ai besoin de faire à nouveau une nuit convenable de quelques heures. C'est ainsi que je tombe dans les bras de Morphee, dans un sommeil lourd qui a trop tardé à venir.

Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Mer 1 Avr - 16:18
Hurt [Solveig]  - Page 2 Tumblr_mdy8zr264p1qbyf74o2_250

William me rend mon pot de crème dans lequel je pioche encore une ou deux fois avant de décider que j’ai suffisamment abusé de sucre pour ce soir. Il m’arrive souvent de vouloir finir mes pots de glace, surtout en ce moment mais je sais que je ne peux pas commencer à avoir ce genre de comportements. Oui, tout est compliqué en ce moment et oui, ça fait mal. Certes. Mais est-ce une raison pour tout laisser tomber et commencer à m’apitoyer sur mon sort ? Peut-être, en effet, sauf que je m’y refuse.

Il s’étale de tout son long sur le canapé lit et je prends cela comme un signal. Il est temps qu’il se repose et il serait intéressant que je fasse de même.
C’est avec délicatesse que je me lève. Je tourne la tête vers William et lui adresse un sourire qui se veut sincère mais également plein d’excuses. J’imagine qu’il me faudra un peu de temps avant d’arrêter de faire ça : lui adresse des excuses, je veux dire. Qu’on le veuille ou non, que cela me plaise ou non, si nous en sommes là aujourd’hui c’est à cause de moi et de mon incapacité à me donner 100% à quelqu’un. A William.
Je suis sincère quand je dis penser ne pas être capable de me donner à quelqu’un entièrement. William ou un autre, cela n’aura probablement jamais aucune différence. William et Bartholomew en sont la preuve vivante finalement, non ? J’imagine qu’il y a des gens qui ne sont tout simplement pas faits pour vivre à deux, pour faire des concessions, pour accepter les faiblesses de l’autre. Je suis de ceux-là.

Quand je m’apprête à monter les escaliers de mon loft qui mènent à ma chambre, je me tourne vers William, prête à lui dire qu’il ne doit pas s’inquiéter, que je ne risque pas de retomber dans les bras d’un autre homme demain. Je sais que ça le travaille. Je sais que sa rencontre avec Aleksej l’a travaillé. Je connais Will comme il me connait. Oui, Aleksej me perturbe et oui, il m’attire, je ne m’en cache pas. Mais cela ne veut pas pour autant dire que je vais aller chercher le réconfort dans les bras du Danois. Bien-sûr, je vais devoir me forcer à comprendre pourquoi l’homme m’attire autant même si j’ai peut-être bien une idée de la réponse, mais cela ne veut pas dire que je vais chercher à me mettre en couple avec cet homme. Non, ce n’est vraiment pas le projet. Loin de là, je le crains.

Je garde la bouche fermée, de peur de lui faire encore du mal et je monte simplement me coucher. Ou du moins, c’est ce que j’espère faire bien que j’en doute sérieusement. Peut-on vraiment réussir à se reposer quand on sait son ex-compagnon en bas, dans son propre canapé ?


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Sam 4 Avr - 23:50


Hurt

Solveig & William


Lorsque j'ouvre les yeux le lendemain matin, j'ai la sensation de me faire agresser par l'un des rayons du soleil. Je fronce les sourcils et enfonce mon visage dans l'oreiller en grognant. Une fois que mon corps et mon esprit ne sont plus embrumés par le sommeil, je me redresse pour m'asseoir. Il me faut un moment avant de comprendre ce que je fais ici, dans le salon de Solveig. Alors je tente de me remémorer la soirée d'hier. La douleur au niveau de mon crâne assemble assez vite les pièces du puzzle. L'alcool, les coups, ma venue chez Solveig… tout paraît désormais bien plus clair.

Je finis par me lever. Je meurs de soif. Je m'étire en tendant les bras et me rends compte que je suis entièrement nu. J'ai toujours eu un soucis : je suis incapable de dormir habillé. Ça me donne trop chaud. Alors, même dans mon sommeil, j'envoie valser mes fringues. La preuve en est, mon jeans, mon T-shirt et mon boxer gisent sur le sol, non loin du canapé-lit. Mais je n'y prête pas plus d'attention que ça. Je m'avance dans cet état jusqu'à la cuisine et me sers un verre d'eau.

Je bois le verre à grandes gorgées, puis le repose sur le plan de travail. Même sans que Solveig soit à côté de moi ou contre moi, je suis parvenu à trouver le sommeil et à enfin faire une nuit convenable. Forcément, j'aurais certainement mieux dormi en ayant l'italienne dans le creux de mes bras. Mais certaines choses sont désormais illusoires.

Alors, pour me changer les idées, je fais couler du café et me lance dans la préparation d'un petit déjeuner. C'est la moindre chose que je puisse faire pour la remercier de m'avoir hébergé cette nuit. Ensuite, je rentrerais chez moi, étant désormais en état de reprendre la route. Encore faut il que je me souvienne où j'ai pu garer ma voiture. Mais chaque chose en son temps. Je m'attelle à cuisiner des œufs brouillés et à faire cuire du bacon. Je suis certain que l'odeur ne tardera pas à réveiller la jeune femme.



Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 5 Avr - 0:24
Hurt [Solveig]  - Page 2 Tumblr_mdy8zr264p1qbyf74o2_250

Je n’ai pas beaucoup dormi la nuit dernière. Savoir William en bas, sur mon canapé, n’a finalement pas été aussi simple que je l’avais espéré. J’ai eu énormément de mal à me laisser aller dans les bras de Morphée. Le savoir ici ne m’a pas contrarié à proprement parler. Je dirai plus que c’est l’état dans lequel il était ce soir qui m’a mise à mal. Si, après quelques semaines, il se met dans de tels états, qu’en sera-t-il d’ici un mois ou deux ? Ira-t-il mieux ? Les choses vont-elles empirer ? Si cette histoire de confinement devient sérieuse, respectera-t-il les règles imposées ? En bon flic, fera-t-il de son mieux pour protéger les autres tout en se protégeant lui-même ? Même si toutes ces questions peuvent paraître un peu folles à l’instant T, je sais qu’elles ne le sont finalement pas tant que cela. Je connais très bien William (il me connait tout aussi bien) et je sais malheureusement qu’en période troublée, il est capable du pire comme du meilleur. J’aimerai juste qu’il prenne les bonnes décisions pour lui-même.

Un passage par la salle de bain plus tard, je descends finalement habillée en tenue de sport, prête à gérer cette nouvelle journée comme je les gère toutes : du mieux que je peux. Je vais voir avec mon supérieur hiérarchique comment nous pouvons mettre en place les choses pour que je puisse continuer à travailler aussi efficacement que possible. Je déteste travailler depuis chez moi mais quelque chose me dit qu’on ne va pas me demander mon avis.

L’odeur de la nourriture qui chauffe aiguise ma curiosité. N’ayant pas entendu de bruit de porte ce matin, je me demandais si William était déjà parti ou non. J’imagine que les différentes odeurs émanant de la cuisine répondent à la question.

- Salut, je-

…suis dans l’incapacité de finir ma phrase quand je vois William.

Trop de choses. Voilà ce que je vois : beaucoup trop de choses.

- T’es pas sérieux, là ! dis-je en me tournant brusquement.

Certes, nous avons été longtemps ensemble et le corps de l’un n’a plus de secret pour l’autre mais tout de même. J’estime que, parce que nous ne sommes plus ensemble, il y a des limites entre nous dorénavant. Visiblement, je suis la seule à penser de la sorte.

- Tu peux me rendre service et ne pas me faire à manger tout en étant à poil, Will ?

Mon ton se veut plus doux que ce que j’imaginais. Apparemment, une partie de moi reste presque amusée de ce qui est en train de se passer. Presque.
 


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Dim 5 Avr - 9:34


Hurt

Solveig & William


Comme je l'avais prédis, Solveig ne tarde pas à arriver dans la cuisine, vêtue d'une tenue de sport. La grande motivation du matin. Je suis plutôt fier de moi d'avoir préparé le petit déjeuner au vue de ce qu'elle compte faire dans l'heure suivante. Elle commence par me saluer, puis me regarde avec des yeux ronds choqués, avant de se tourner brusquement. Ba quoi ? Mon visage est interrogateur, sans qu'aucun mot ne franchisse mes lèvres. Je finis pas baisser les yeux vers ma virilité. Roh c'est bon, elle m'a déjà vu un million de fois à poil, et même de très près. Je hausse donc les sourcils en même temps que les épaules.

Quand elle me demande si je peux éviter de lui faire à manger en étant complètement nu, j'entends une pointe d'amusement dans sa voix. La situation semble la faire rire, même si elle ne l'avouer à jamais.

- Qui te dit que je TE fais à manger ? , mon ton est également amusé. Bien évidemment que je c'est pour elle, même si je compte en profiter un peu avant de partir. Je termine les œufs brouillés et contourne Solveig pour… ba enfiler des vêtements, bien évidemment. Elle me connaît, elle sait que j'aime dormir nu et rester chez moi dans mon plus simple appareil quand cela est possible. Ce qui aide, c'est que j'ai assez confiance en moi et en mon corps pour me permettre ça.

- C'est bon, déstresse. Tu connais mon corps par cœur et moi le tien, je te rappelle. D'ailleurs, il va bien ton grain de beauté ? , lui lançais-je avec amusement. Je connais si bien son corps que je pourrais citer l'emplacement de chacun de ses grains de beauté et j'ai toujours aimé particulièrement le petit au dessus d'une de ses fesses. J'affiche un regard innocent et m'attelle à me rhabiller. J'ai enfin enfilé un boxer et mon jeans, mais pour la faire chier, je reste torse nu. "Et tu ne t'es jamais plainte de me voir nu auparavant." Oui, la faire chier fait partie de mes passe temps favoris, mais ça, ça a toujours été. Je la laisse se retourner en toute tranquillité alors que je retourne dans la cuisine. Je sers deux assiettes et les remplis d'œufs brouillés et de bacon.

- Et voilà pour toi.

Je dépose son assiette devant elle et prends place en face. C'est un peu étrange de nous retrouver à prendre le petit déjeuner ensemble dans ce contexte, mais moins que je ne l'aurais pensé. Je nous sers un verre de jus de fruit et m'étire avant de m'attaquer au contenu de mon assiette. Je lui adresse un sourire et jette un coup d'œil sur l'heure qu'affiche l'écran du four. Je prends mon petit déjeuner, et j'y vais. Je ne vais pas profiter de son hospitalité plus longtemps.



Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 5 Avr - 13:11
Hurt [Solveig]  - Page 2 Tumblr_mdy8zr264p1qbyf74o2_250

Je fronce les sourcils en écoutant William me demander de me calmer parce que nous connaissons le corps de l’autre par cœur. Oui, merci, je suis bien au courant de cela. Visiblement, je suis la seule qui se dit que quand on est plus avec quelqu’un, on se doit de respecter certaines règles. Est-ce que j’ai eu une éducation sentimentale différentes des autres ?

- Mon grain de beauté va très bien et non, effectivement avant je ne me plaignais pas de te voir nu. Sauf que les choses ont changé.

Loin de moi l’idée et l’envie de me montrer rustre envers William mais je ne veux pas qu’il se fasse des idées. Il est hors de question que je le laisse ne serait-ce que penser que quelque chose pourrait encore se produire entre nous. Même si on ne parle que de sexe. Je connais William. Il en a envie. Je ne dis pas que ce n’est pas réciproque mais c’est non. Les vœux de chasteté ne sont pas encore miens mais cela ne veut pas pour autant dire que je vais me laisser guider par des pulsions sexuelles.

On s’installe dans la cuisine et il me sert ce qu’il vient de faire : des œufs au bacon. Simple mais tellement efficace. Comment parvenir à séduire une femme ? Non, pas en lui achetant des fleurs mais bel et bien en lui faisant à manger. Vous ne me croyez pas ? Demandez autour de vous et vous verrez.

- Merci pour le petit-déj, c’est gentil.


Pouvoir prendre le petit-déjeuner avec William est très agréable. Nous ne sommes pas en train de nous aboyer dessus, nous ne sommes pas non plus en train de se regarder en chien de faïence. A croire que nous sommes vraiment en train de faire des efforts l’un à l’égard de l’autre. Je sais que William s’en veut pour ce qu’il s’est passé l’autre fois au tribunal mais maintenant que j’y repense, je me demande si nous n’en avions pas besoin. Peut-être fallait-il que la machine explose pour que nous nous rendions compte que notre comportement n’était pas digne de nous et de notre histoire. Oui, celle-ci est terminée mais cela ne signifie pas pour autant que nous devons tout détruire par orgueil. Qu’on le veuille ou non, l’orgueil fait partie intégrante de ce qui s’est passé entre nous.


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
William O'Connor
Times
J'ai posté : 630 messages et j'ai : 197 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Bradley Cooper et pour finir je crédite : Junkiee

William O'Connor
Dim 5 Avr - 15:01


Hurt

Solveig & William


Les choses ont changés. Oui, effectivement, mais pas mon caractère arrogant et enfantin. Je hausse les sourcils et prends un air faussement exaspéré, même si, bien évidemment, je comprends parfaitement ce qu'elle veut dire. A savoir que je ne me suis pas mis volontairement nu pour tenter de l'attirer. Je sais déjà qu'elle raffole de mes fesses. Mais Solveig ne retombera jamais dans mes bras, et encore moins uniquement pour du sexe. Je ne le sais que trop bien, donc inutile de perdre son temps, n'est ce pas ?

- Ce que tu peux être rabat-joie. , lui lançais-je sur un ton on ne peut plus sarcastique.

Il est temps de prendre le petit déjeuner. Je ne suis clairement pas un grand cuisinier. Mais il m'arrive assez souvent de me mettre derrière les fourneaux pour faire des choses qui restent basiques et plutôt simples à faire. Je me sens heureux que cette attention touche Solveig. C'est la moindre des choses que je puisse faire pour la remercier, n'est-ce pas ? Alors nous prenons notre petit déjeuner ensemble, dans une ambiance assez bonne. Pendant l'espace d'un instant, j'ai le sentiment que tout est redevenu comme avant, quand nous étions encore capables de nous poser ensemble face à un repas, sans nous aboyer dessus. Et ça me rend triste de me rendre compte qu'il aura fallu que l'on se quitte pour que cela se produise à nouveau.

Il est désormais temps pour moi de partir. Comme à chaque fois, je ressens un pincement au cœur, puisque je ne sais pas quand je verrais à nouveau la jeune femme. C'est un sentiment avec lequel je vais devoir apprendre à cohabiter désormais. Avant de quitter l'appartement de l'italienne, je m'accorde uniquement le droit de déposer un baiser sur sa tempe. Il est hors de question que je fasse la bise à une femme que j'ai longtemps embrassé sur les lèvres. La tempe me semble donc être un bon compromis. Et puis, cela reste un geste plein de sens, une façon de lui faire comprendre que nous pouvons encore être forts, même sans être ensemble. Je lui accorde un sourire un peu timide, puis sors de son appartement sans un mot de plus. Prochaine étape : retrouver ma caisse.

Fiche codée par < NyxBanana >

Solveig T. Lazzari
Cent
J'ai posté : 1492 messages et j'ai : 848 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Meghan Markle et pour finir je crédite : meteors (ava) / emotionless (gifs)

Solveig T. Lazzari
Dim 5 Avr - 16:03
Hurt [Solveig]  - Page 2 Tumblr_mdy8zr264p1qbyf74o2_250

Une fois le petit-déjeuner terminé, je sais ce que cela signifie : William va rentrer chez lui. Je ne sais pas ce que je ressens à cet instant précis mais j’ai vraiment l’impression que quelque chose a changé entre hier et aujourd’hui. C’est un peu comme si nous avions enfin rangé les armes une bonne fois pour toute, comme si nous nous sentions finalement en mesure de nous côtoyer sans chercher à rejeter la faute sur l’autre. Venant de lui comme de moi, c’est un grand, très grand pas. Nous débarrassons en prenant notre temps, j’imagine que c’est notre méthode pour faire durer le moment un tout petit peu plus longtemps. Je suis heureuse qu’il soit venu chez moi hier quand il n’était pas bien. Bien-sûr, hier, ça m’agaçait plus qu’autre chose mais c’est exactement ce dont je parle : les choses ont changé le temps d’une nuit. Je ne saurai pas l’expliquer mais oui, il y a eu une évolution et je crois qu’elle se veut positive. Nous n’en sommes évidemment pas à agir comme des amis mais il y a un réel progrès dont je me réjouis intérieurement. Je ne lui en parle pas parce que je sais que ça ne serait sans doute pas bien venu de ma part et, aussi, parce que c’est peut-être encore un peu tôt. Je sais que dit comme cela, on pourrait penser que je suis déjà passée à autre chose mais ce n’est pas vrai. C’est plus compliqué que cela. Je sais depuis un moment qu’entre lui et moi, ça n’allait plus à cause de moi mais je n’arrivais pas à l’admettre. Alors, il a fini par le faire pour deux. Je lui en suis encore reconnaissante. Il a mis fin à un petit jeu qui durait depuis trop longtemps. Il a pris le pas sur mon incapacité à mettre un terme à notre histoire.

- Attends, dis-je quand je vois qu’il s’apprête à s’en aller.

Je file à l’étage pour récupérer ses vêtements que j’ai mis à la machine hier soir avant d’aller me coucher. Quand je dis que je n’ai pas énormément dormi cette nuit je ne mens pas. Je ne me voyais pas le laisser repartir avec des vêtements sales dans un sac. Ça n’aurait pas été poli de ma part, je trouve.

Je redescends quelques instants plus tard et lui tends un de mes tote bags dans lequel se trouvent ses vêtements lavés et pliés. Pas repassés, je déteste ça. Je n’ai d’ailleurs pas de fer à repasser, uniquement un défroisseur qui fait très bien l’affaire pour mes vêtements professionnels.

- Prends soin de toi, d’accord ?

Pour seule réponse, un baiser sur ma tempe. Je souris timidement et le laisse s’en aller. Il est temps que lui comme moi mettions de l’ordre dans nos vies, je crois. Mais pour l’instant, il faut surtout que je fasse mes étirements. On verra pour les bonnes résolutions un peu plus tard. Une chose après l’autre, un pas devant l’autre.


dysfunctional
Every person has an intrinsic responsibility for their own life.-byendlesslove
Contenu sponsorisé
Hurt [Solveig]
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side
-
Sauter vers: