Fermeture du forum
Merci pour cette belle aventure ! Toutes les informations se trouvent Ici love2 du love sur vous For an evening among friends [Callie] 4035343658

Partagez

For an evening among friends [Callie]

GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Midwood
Emily Richards
Wall
J'ai posté : 109 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et pour finir je crédite : Dublin

Emily Richards
Ven 27 Mar - 17:40

For an evening among friends
Dans ce monde et avec tout ce qui se passait en ce moment, nous avions bien le droit à cela, à nous détendre. D'autant plus Callie avec Brayon à gérer et tout ce qui se passait, elle devait vraiment être stressée. Pour lui faire relâcher la pression, je lui avais proposée une soirée entre filles, pour discuter, s'amuser, rire et faire ce dont nous étions les meilleures : S'éclater. Ce matin, après avoir travaillé de mon bureau, dans mon appartement, je m'attelais à la cuisine. Je nous préparais pleins de petits trucs à grignoter. Tel une inventrice folle dans sa cuisine, j'inventais et créais en prenant le plaisir d'avoir le temps. Enfin le temps de faire quelque chose autre que travailler, courir et dormir. Je poursuivais donc tout cela. Tout sera prêt pour son arrivé normalement. Même le fondant au chocolat qui gonflait dans le four. La musique a fond, je m'agitais un peu pour finir les dernière touches. Le petit ding de mon téléphone signifiant un sms m'arrêtait dans ma petite danse de la joie, un sms de Jayden, j'esquissais un sourire sans rien dire. Une fois répondue, je me précipitais vers la douche. J'allais quand même pas sentir le cochon alors que Callie venait. Fin prête, j'enfilais mes vêtements propres et je finissais de gérer la question de mes petits fours et de mon fondant avec du Queens à fond dans la maison. Peut-être que j'étais un peu trop à l'ancienne mais j'étais persuadée d'avoir de bons goûts musicaux. En tout cas, ça me convenait complètement. La sonnette retentit et ça me rendait tellement heureuse. Je répondis donc à l'interphone. « Oui ? » Je ne pris pas bien longtemps pour reconnaître la voix de Calliopé. Je souriais, toute bêta. Cela faisait combien de temps que on ne s'était pas vu ? Sans doute trop. « Oh oui, je t'ouvre. Tu peux prendre l'ascenseur, troisième étage. C'est l'appartement tout à droite ! » Tout en appuyant sur le bouton pour ouvrir la porte d'en bas, je me dépêchais d'ouvrir celle de mon appartement. Elle serait toujours la bienvenue de toute manière. Je m'étirais longuement, je n'avais finalement pas eu le temps d'aller faire du sport mais je pouvais me passer d'une séance. Contrairement au fait que je ne pouvais pas me passer d'elle. Je faisais dépasser ma tête de la porte d'entrée en l'attendant, tel un enfant. J'avais bien évidemment déjà tout sorti sur la table et tout préparé. Je ne faisais pas les choses à moitié quand on parlait de prendre soin d'une amie chère. Je pris le temps de répondre à un sms de mon grand frère pour lui dire que j'allais bien. Les liens s'étaient soudainement reserrés, même si je n'avais jamais été distante avec eux, jamais. Ma famille était tout ce qui comptait le plus. Enfin la voilà, j'ouvrais un grand la porte en ouvrant mes bras pour l'accueillir chaleureusement. « Salut Callie ! » annonçais-je ravie de revoir mon amie. « Ca fait déjà trop longtemps qu'on ne s'est pas vu ! » Tout en disant cela, je me décollais d'elle pour l'admirer. Je la trouvais plutôt radieuse, en tant que possible au vue de nos conditions actuelles. « Tu es radieuse ! Comment tu vas, ma belle ? » Je l'invitais déjà à rentrer en fermant derrière elle, la porte. C'était mieux d'être en sécurité tout de même. « Bienvenue chez moi ! Installe-toi, mets-toi à l'aise ! » Je désignais mon porte manteau pour déposer ses affaires et l'ensemble de la pièce à vrai dire pour se mettre à l'aise. J'étais contente de l'accueillir chez moi. « Qu'est ce que tu bois ? » demandais-je en me dirigeant vers ma cuisine ouverte sur la salle à manger. « Alors... J'ai de la bière rouge, blanche, du champagne, de la tourtel, du jus de pomme, de la vodka et du rhum ! »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Ven 27 Mar - 18:10
For an evening among friends [Callie] Img_3535

Dire que la vie est dure en ce moment serait un euphémisme. Quand j’ai entendu dire que la ville passait en confinement pour les temps à venir à cause d’une certaine épidémie, j’ai d’abord cru à une mauvaise blague. Malheureusement pour moi et mes revenus, ça n’en était pas une. Le lendemain, j’ai vu la police de la ville débarquer dans le café en m’expliquant qu’il fallait impérativement mettre en pratique la demande express de la ville. Je leur ai demandé comment j’allais bien pouvoir vivre et faire vivre mes employés. Ils n’ont pas su me répondre, bien évidemment, si ce n’est m’adresser un haussement d’épaules. Super. Donc, je me retrouve avec un café qui ne peut pas fonctionner, des employés à payer et des factures à régler. Comment je vais faire, je n’en ai pas la moindre idée.

Dans mon malheur, j’ai appris qu’à défaut de pouvoir mettre les enfants à l’école, nous avons encore le droit de sortir de chez nous si nous faisons bien attention et respectons les règles éditées. Autant dire qu’ayant toujours respecté, ce n’est pas aujourd’hui que je vais jouer les rebelles. J’ai donc obéi mais certainement pas au point de refuser de passer la soirée avec Emily.

C’est la première fois que je me rends chez elle. Je l’aurai bien invité chez moi mais chez moi étant chez Thomas Kray qui vit presque dans une forteresse, je me suis dit qu’accepter l’invitation de la jeune femme serait plus sérieux. Même si Thomas est maintenant derrière les barreaux, je sais qu’il garde le contrôle de la situation jusque chez lui. Comprendre par là qu’il contrôle aussi ce que je fais, que je le veuille ou non.

Enceinte de plus de quatre mois maintenant, je ne peux plus le cacher. Certains savent qui est le père, d’autres non et très honnêtement, cela m’importe peu. On ne va pas venir m’arrêter parce que je suis enceinte d’un criminel. Oui, j’arrive enfin à mettre un nom sur ce qu’est Thomas. Il n’est pas seulement l’homme de mon passé, ni le père de mes enfants, il est également un homme dangereux qui a fini par se faire attraper par les forces de l’ordre.

Brayon est à l’appartement, les hommes de Thomas sont avec lui. Il les aime bien et je le sais en sécurité là-bas. De toute façon, s’il lui arrive quoique ce soit, ils sont morts. Comme ça, ils savent tous pourquoi ils font ce qu’ils font : pour garder la vie.

Lorsque j’arrive enfin chez Emily, je sonne et elle ne tarde pas à répondre à l’interphone. Troisième étage, appartement de droite. Ces informations ne sont pas très compliquées à retenir donc je m’exécute sans rechigner. Une fois devant la porte, je sonne et est accueillie comme une reine. Je ne suis plus très sûre à savoir si c’est moi ou la Reine Elizabeth II qu’elle attendait ce soir.

Elle me montre où déposer mon manteau tout en me proposant des choses à boire. Je rougis. Elle ne sait pas. Je n’ai pas pu la voir depuis si longtemps… Trop de choses se sont passées, trop de choses ont changées.

- Je vais partir sur un choix non alcoolisé, dis-je avant de retirer mon grand manteau d’hiver, dévoilant sans faute mon ventre arrondi.

Je suis très forte pour faire des surprises, on ne vous l’a jamais dit ?


« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
Emily Richards
Wall
J'ai posté : 109 messages et j'ai : 17 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et pour finir je crédite : Dublin

Emily Richards
Mer 22 Avr - 17:40

For an evening among friends
Cette situation plutôt stressante des derniers évènements et cette solitude aussi me permettait de me tourner vers une nouvelle manière de voir les choses. Bien que lassée par ce train-train bloquée dans mon appartement, je me rappelai au combien l'entourage semblait essentiel à tout être qui se sentait seul et même à tous, à vrai dire. La solitude était une amie bien sordide pour l'humain, elle était d'ailleurs destructif. Tout en suivant l'actualité, j'avais pris le temps de faire un dîner princier. J'étais persuadée que tout comme moi, Callie avait besoin de se changer les idées. J'espèrais que son café ne soit pas trop impacté par le drame sanitaire actuel mais... Je ne me faisais pas d'illusion. J'étais consciente qu'une poignée d'entreprise et d'entrepreneur allait s'en sortir. Mais seulement une poignée. Et j'étais prête à aider mon amie pour qu'elle en fasse partie. Une fois la porte ouverte, j'étais ravie, même plus comblée. Tout était sur la table, je le proposais de quoi boire, tout allait pour le lien. A sa réponse, je relevais la tête vers elle pour admirer un ventre bien rond. Je souriais, bêtement « Tu as pris du poids à ce point-là à cause du confinement ?  » Je gloussais avant d'ajouter « Félicitation ma belle ! Je suis super contente pour toi ! » Je m'approchais en lui tentant la main, signe de mon affection envers elle. « Depuis quand ? Pourquoi tu ne m'as rien dit ? » J'étais surexcitée même à l'idée qu'elle ait un autre bébé. Un bébé qu'elle comblera de son amour, j'en étais persuadée. Et je serais un peu la fausse tatie gaga, finalement. Enfin, j'espérai être assez utile pour être présente dans sa vie à ce petit bout. « C'est fou, je me disais aussi que tu étais rayonnante malgré la situation, c'est pour ça ! » Une femme enceinte était toujours splendide, d'autant plus lorsque c'était Callie. J'étais juste trop contente. « Qu'est ce que je te serre alors ? Du jus de pomme, une tourtel pour fêter ça ? » Parce que ça se fêtait. J'étais admirative de la bravoure de Callie, de tout ce qu'elle affrontait par amour. En étais-je seulement capable ? J'en étais pas sûre et je ne le savais pas ou tout du moins, pas encore. Mon regard s'arrêtait de nouveau sur son bidon tout rond, je fondais déjà pour cet enfant, il ne pourra être que magnifique. « Tu sais le sexe ? » Et comment aborder le fait que son mec était en prison ? Que son petit allait peut-être grandir sans lui ? Devrais-je lui dire ? J'attendrai peut-être le bon moment pour parler de ça. Là, nous étions aux temps de réjouissances et rien d'autre. « Alors, comment tu te sens ? »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Calliopé Winshop
Cent
J'ai posté : 2195 messages et j'ai : 547 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Julie Gonzalo et pour finir je crédite : S (ava) | may0osh (gif) | macherierps (gif)

Calliopé Winshop
Sam 16 Mai - 10:25
For an evening among friends [Callie] Img_3535

Ne pas évoquer ma grossesse à mes proches n’a pas été une décision facile mais je sais que c’était la bonne à prendre. Parce que j’ai d’abord pensé que j’allais être victime d’une fausse couche vu mes antécédents médicaux, je me suis surprise à commencer à garder espoir arrivée au second trimestre de ma grossesse. Depuis, je sais que la petite chose qui grandi en moi va y rester jusqu’à ce qu’on l’accueille sur Terre. Je ne l’avouerai jamais mais je suis la femme la plus heureuse du Monde et ce, malgré toutes les emmerdes qui ont pu me tomber dessus depuis quelques mois.

L’arrestation de Thomas par le lieutenant O’Connor et son équipe a été particulièrement difficile à avaler bien que cela n’ait pas réellement fait l’objet d’une grande surprise. Thomas sentait l’étau se resserrer autour de lui mais restait malgré tout persuadé qu’il tenait les forces de l’Ordre et représentants de la Loi à distance. Jusqu’à ce matin-là où ils ont tous déboulé à l’appartement et qu’ils ont embarqué le père de mon futur enfant.

Je n’ai eu le droit qu’à deux parloirs depuis et, maintenant que le semi confinement est à appliquer, je n’en ai plus la possibilité. Thomas me manque mais ne plus avoir à enchaîner les papiers pour accéder à des parloirs me soulage un peu. Ça non plus, je n’en parle pas. Ça ne sert à rien.

- Je ne pouvais pas en parler. C’était tellement impossible que j’ai préféré garder ça pour moi un moment. Et puis, tout s’est enchaîné et nous n’avons pas été mesure de se voir pendant des semaines alors…


Loin de moi aurait été l’idée de faire des cachotteries à Emily. Je me suis juste laissée prendre à mon propre jeu du silence, au final.

- Une Tourtel fera parfaitement l’affaire, je te remercie.

C’est mon petit plaisir et encore plus depuis le début de ma grossesse. Ayant été forcée de dire « ciao » à l’alcool, bien-sûr, je me suis tournée vers les boissons sans alcool mais à l’intérêt un peu festif malgré tout. Celle-ci n’a pas manqué de me convaincre si bien que j’en consomme peut-être même un peu trop si je suis totalement honnête à ce sujet.

Je secoue simplement la tête quand elle me demande si je connais déjà le sexe de l’enfant que je porte. Ce n’est pas tout à fait vrai mais c’est une information que je veux garder pour moi, pour l’instant.

- Epuisée mais heureuse d’en avoir fini avec mon premier trimestre. Ce n’était pas le plus joyeux.

Et là, je repense sans plaisir aucun à mes allers-retours au-dessus de la cuvette des toilettes de chez moi ou du Callie’s. On a effectivement connu des jours meilleurs.





« I'm surviving »
And it's so gut-wrenching...falling in the wrong direction. How did you sweep me right off my feet? Baby, I can't keep falling in the wrong direction. Couldn't even see you through the smoke. Looking back, I probably should have known...
©️crackintime
Contenu sponsorisé
For an evening among friends [Callie]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: New York City
 :: Brooklyn :: Midwood
-
Sauter vers: